Ceci est un forum public. Les Cowboys Fringants dalporto se dissocient des opinions émises sur ce forum.

 L'Encyclopédie du Peuple

Auteur Sujet: Vague de dénonciations #MeToo2  (Lu 8581 fois)

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 12553
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #700 le: août 03, 2020, 08:32:34 pm »
0
Déjà juste le fait que le teabagging existe implique que y'a du monde qui ont des partys plus déjantés que les miens.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27310
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1489
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #701 le: août 03, 2020, 08:34:02 pm »
0
Oui, principalement de la peur des hommes, j'imagine? La peur d'une attaque, plus certainement

Je ne suis pas sur de la nuance ici, la peur d'une attaque doit être pratiquement peur d'une attaque faite par un homme ou sinon la oui ce serait une grosse différence, bien des hommes ont peur d'une attaque la nuit dans certains endroit, mais probablement pas d'une femme quand il en croise une.

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 12553
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #702 le: août 03, 2020, 08:55:19 pm »
0
J'ai peur de me faire attaquer, j'ai pas peur des hommes. Quand je suis seule sur un trottoir la nuit, et que quelqu'un me suit, je vérifie sa carrure, son allure, le risque versus l'opportunité que je représente, sur combien de mètres je suis prête à sprinter, mais que ce soit un homme ou une femme est marginal. Probablement que les femmes qui attaquent sont statistiquement plus dans une bande, genre gang de rue.

Me suis déjà fait envoyer une taloche au visage par un homme des cavernes qui prenait le même autobus que moi, dans l'autobus, devant 4-5 personnes, avec un grognement, parce que j'avais pilé sur sa botte en cap d'acier lors d'un arrêt brusque. Mettons que toutes les fois que je l'ai recroisé sur un trottoir (on habite à un arrêt de bus de distance) je me suis tenue loin?
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #703 le: août 03, 2020, 09:08:55 pm »
0
Vous avez manqué le savoureux jeu de mots de dalporto la semaine passé.

Hmmm... le premier qualificatif qui te vient en tête c'est "savoureux"?

Citation de: Patrick Lagacé
https://www.lapresse.ca/actualites/2020-08-03/graines-et-grainages.php

Grainer, donc. Comme dans mettre son pénis – sa graine – dans le drink d’une fille, dans un bar. À son insu.

Coquine va!
« Modifié: août 03, 2020, 09:12:18 pm par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27310
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1489
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #704 le: août 03, 2020, 09:09:00 pm »
0
J'ai peur de me faire attaquer, j'ai pas peur des hommes.
....je vérifie sa carrure, son allure, le risque versus l'opportunité que je représente, sur combien de mètres je suis prête à sprinter, mais que ce soit un homme ou une femme est marginal.

Ça me semble une grosse distinction entre l'homme moyen et toi ici dans le calcul du risque, ce ne sera pas marginal du tout pour un homme et me semble un mauvais calcul du risque de ne pas prendre le sexe comme une des variables des plus importantes dans l'exemple (la carrure va peut-être indirectement s'en occuper assez j'imagine)

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 12553
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #705 le: août 03, 2020, 09:11:33 pm »
0
Vous avez manqué le savoureux jeu de mots de dalporto la semaine passé.

Hmmm... le premier qualificatif qui te vient en tête c'est "savoureux"?


Coquine va!

http://forumdupeuple.com/actualite-et-societe/vague-de-denonciations-metoo2/msg322588/#msg322588
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #706 le: août 03, 2020, 09:22:02 pm »
0
Si je me fais attaquer par une gang de rue et que y'a deux filles et deux gars, j'aurai pas moins peur des filles, ça c'est certain.

Je suis habituellement assez délicat/galant avec la gente féminine, mais si je me fais attaquer par une gang de rue et que y'a deux filles et deux gars, je ne les ménagerais pas une seule seconde et je vous garantis qu'on va se ramasser assez vite deux contre un.

Déjà juste le fait que le teabagging existe implique que y'a du monde qui ont des partys plus déjantés que les miens.

J'ai jamais trop compris ce trip-là. De voir les gars s'en vanter dans It's Always Sunny in Philadelphia, je me disais intérieurement : wtf?!
« Modifié: août 03, 2020, 09:24:20 pm par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 12553
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #708 le: août 03, 2020, 09:45:57 pm »
0
Non, tu te fais attaquer par 2 filles 2 gars, qui ont des couteaux et possiblement d'autres armes, tu essaie de t'en sortir le plus indemne possible.

https://www.cbc.ca/news/canada/montreal/police-arrest-9-suspects-in-connection-with-saint-henri-attacks-1.3987019
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #709 le: août 03, 2020, 10:25:51 pm »
0
Non, tu te fais attaquer par 2 filles 2 gars, qui ont des couteaux et possiblement d'autres armes, tu essaie de t'en sortir le plus indemne possible.

Hey, hey toi-là, change pas les règles en cours de route!

Sinon je les change aussi : s'ils ont des couteaux, moi j'ai Pontiak armées jusqu'aux dents à mes côtés. :-p
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #710 le: août 03, 2020, 11:00:24 pm »
0
En fait, la stratégie "galante" pour un homme serait d'y aller all-in sur l'un des deux gars. Tu donnes tout ce que t'as en 3-4 secondes. Si t'es capable d'en coucher un dret en partant c'est probablement suffisant pour faire réfléchir les trois autres. Surtout s'il y a deux filles là-dedans.
« Modifié: août 04, 2020, 11:57:47 pm par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

plsavaria

  • Hors-Québec
  • Membre
  • *****
  • Messages: 4389
  • Respect: +337
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #711 le: août 04, 2020, 12:47:38 am »
+2
La stratégie "vraie vie", c'est de donner ton téléphone / porte-feuille après avoir réalisé que ça vaut pas la peine de se faire ouvrir ou défoncer pour quelques dollars.

Messemble que le discours de Lisa, enjeu de sécurité / tenter de minimiser le risque est le même que pour n'importe quel touriste, homme ou femme, depuis pas mal longtemps? (dans le sens que même en étant un homme, je faisais ce genre de calcul dans certains endroits d'Istanbul, par exemple).

J'ai aussi le même calcul mental si je me promène à certains endroits de Winnipeg, où le "Winnipeg handshake" survient trop souvent, et peut être aléatoire.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #712 le: août 04, 2020, 08:34:41 am »
0
La stratégie "vraie vie", c'est de donner ton téléphone / porte-feuille après avoir réalisé que ça vaut pas la peine de se faire ouvrir ou défoncer pour quelques dollars.

Ah c'est sûr. Moi je partais du bout de phrase que j'ai citée par rapport à une gang 2 gars, 2 filles. S'ils me font savoir clairement qu'ils veulent mon portefeuille plutôt que de me faire la peau, je vais même leur donner mes clefs de char en boni.

"Winnipeg handshake"

Smashing a beer bottle on the ground and jabbing it toward someone with a hand shaking motion.

Sur Reddit, on dit : "It’s stabbing someone with a broken bottle".

Je ne comprends pas exactement ce que le "hand shaking motion" ajoute.
« Modifié: août 04, 2020, 08:40:14 am par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 16499
  • Respect: +1677
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #713 le: août 04, 2020, 08:36:05 am »
0

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #714 le: août 04, 2020, 08:42:07 am »
0
En effet, +1 aussi

Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #715 le: août 04, 2020, 08:43:40 am »
0
Encore à propos du Winnipeg handshake, quelqu'un d'autre écrit :

Every Kijiji sale has the potential to end with one

 :smiley3:
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 12553
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #716 le: août 04, 2020, 10:24:54 am »
0
PL: Tu penses que la plupart des gens pensent à ça, mais comme le montre Cinéphile la plupart des gars je pense ont pas ce genre de réflexion!
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Ring0

  • Membre
  • ****
  • Messages: 2597
  • Respect: +306
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #717 le: août 04, 2020, 10:40:31 am »
0
Voici un message à propos de la sécurité que j'avais posté sur le sujet de voyages il y a plusieurs années. On peut constater que même pour un homme comme moi, la sécurité est une préoccupation.


Aussi, y'a une couples de critères que je regarde. C'est pas scientifique pan toute, mais ça permet de se faire une idée:

1- La qualité des clôtures, de la sécurité des maisons et des commerces ? Est-ce du simple fil barbelé, ou bien c'est du razor wire ? Est-il électrifié ? Est-ce qu'il y a des barreaux au fenêtres au 3ième étages ? Avec ce critère, tu peux immédiatement présumer que Guatemala City est beaucoup plus dangereux que Flores par exemple.

2- Le nombre de policiers et d'agent de sécurité ainsi que la qualité de leur équipements. Par exemple, si tu vas dans une banque et que y'a 3 gardes armés avec des 12, tu peux présumer qu'ils ne sont pas là juste pour le fun. Mais c'est pas toujours révélateur comme critères, par exemple, je ne crois pas que Playa Del Carmen soit un endroit particulièrement dangereux même si les policiers s'y promène en full combat gear, M-16 à la main.

3-La présence de personnes âgés, d'enfants ou de femmes dans la rue. On s'en cacheras pas, si tu te fais voler de façon violente, ça va être par des jeunes hommes 99% du temps. Si dans un endroit c'est plein de vieux et de mères avec leur kids dans le carrosse, tu peux présumer que c'est relativement safe, du moins à ce moment là.

4-La présence ou non d'une section «voitures blindées» dans les petites annonces du journal local.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27310
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1489
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #718 le: août 04, 2020, 10:42:07 am »
0
PL: Tu penses que la plupart des gens pensent à ça, mais comme le montre Cinéphile la plupart des gars je pense ont pas ce genre de réflexion!

Plusieurs mentent sur cette question aussi cependant (je ne serais pas surpris si certain ne serait pas a l'aise seule la nuit en forêt même avec un risque quasi zéro de croisé un humain, imagine pas ou c'est probable), mais l'immense majorité sont très rarement ou jamais dans les scénarios de PL, seul à Istanbul ou seul la nuit dans un quartier dont l'on connaît une longue liste d'événement violent, dans ses deux exemples j'imagine qu'une immense majorité des hommes auront une carte mentale en tête.

Vous ne parler pas vraiment de la même chose (toi de ton coin que tu connais, pas reconnu pour être particulier, PL voyage a l'étranger dans une ville particulier ou un coin chaud de Winnipeg), les deux sexes ont des cartes, les deux sexes évaluent toujours le risques s'ils sont seul la nuit et croise quelqu'un, mais la carte sera différent et le calcul de c'est tu dangereux donnera pas la même réponse.
« Modifié: août 04, 2020, 10:44:21 am par MadChuck »

Ring0

  • Membre
  • ****
  • Messages: 2597
  • Respect: +306
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #719 le: août 04, 2020, 10:50:03 am »
0
Plusieurs mentent sur cette question aussi cependant (je ne serais pas surpris si certain ne serait pas a l'aise seule la nuit en forêt même avec un risque quasi zéro de croisé un humain, imagine pas ou c'est probable), mais l'immense majorité sont très rarement ou jamais dans les scénarios de PL, seul à Istanbul ou seul la nuit dans un quartier dont l'on connaît une longue liste d'événement violent, dans ses deux exemples j'imagine qu'une immense majorité des hommes auront une carte mentale en tête.

PL est un froussard.

J'ai trouvé Istanbul très sécuritaire, sauf évidemment lorsqu'un dude de l'état islamique s'est fait sauté à 400 mètres de moi.

L'Amérique latine, ça c'est dangereux pour vrai.

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 12553
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #720 le: août 04, 2020, 10:54:30 am »
0
Sauf que les hommes ont la préoccupation de pas se faire enlever/tabasser/voler, les femmes rajoutent aussi la préoccupation de pas se faire violer. Pas sure que ben des hommes l'ont.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Ring0

  • Membre
  • ****
  • Messages: 2597
  • Respect: +306
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #721 le: août 04, 2020, 10:59:31 am »
0
Sauf que les hommes ont la préoccupation de pas se faire enlever/tabasser/voler, les femmes rajoutent aussi la préoccupation de pas se faire violer. Pas sure que ben des hommes l'ont.

C'est tout à fait vrai.

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 16499
  • Respect: +1677
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #722 le: août 04, 2020, 11:01:55 am »
0
Je lis en diagonale, mais le texte de Lagacé parle implicitement du danger ou du stress supplémentaire que vivent les femmes chez nous, du Canada ou par extension de l'Amérique du Nord ou d'une bonne partie de l'Occident. Pourquoi on parle de l'Amérique Latine et d'Istanbul?


Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 12553
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #723 le: août 04, 2020, 11:03:59 am »
0
pl qui a parlé d'homme, femme et de touriste avec un exemple local (winnipeg) et un à l'étranger (istanbul)
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 12553
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #724 le: août 04, 2020, 11:04:30 am »
0
Possiblement que dans les endroits considérés safe par des hommes, et qu'à ce moment là font pas le calcul, les femmes le font quand même.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 16499
  • Respect: +1677
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #725 le: août 04, 2020, 11:22:46 am »
0
Bien sûr qu,il y a des endroits du monde où je me sentirais aussi peu en sécurité que les femmes. Le problème est de ne pas se sentir en sécurité au Canada, pour les femmes, par exemple.

plsavaria

  • Hors-Québec
  • Membre
  • *****
  • Messages: 4389
  • Respect: +337
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #726 le: août 04, 2020, 11:27:29 am »
0
Istanbul était pas mal sécuritaire, de même que les autres régions visitées. Il n'y avait pas encore vraiment de réfugiés syriens à l'époque.
Même si je passais généralement pour un local-ish en me promenant dans les ruelles du grand bazaar (pour trouver des kebabs au quart du prix que côté touriste), j'avais mon portefeuille factice de prêt au besoin.

Et sans être relié à mon sexe / me-too ou au tourisme, "gager" le monde / situation, c'est littéralement mon quotidien, au travail et déborde au en dehors. La dernière fois que je me suis fait agresser, ça date de 2hrs avant de tomber en vacances.

Bin voyons Ring0, l'Amérique du Sud est ultra sécuritaire*!

*tant que ultra sécuritaire est mal défini.

Et le côté handshake, c'est juste une formule de rencontre.
Au dernières nouvelles, Winnipeg est au Canada. Oui c'est un problème de ne pas s'y sentir en sécurité. Mais c'est un problème qu'importe le sexe de la personne (et en nombre, il y a fortement davantage de victimes hommes que femmes, bien que probablement moins de victimes d'agressions sexuelles).

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #727 le: août 04, 2020, 11:32:44 am »
0
PL: Tu penses que la plupart des gens pensent à ça, mais comme le montre Cinéphile la plupart des gars je pense ont pas ce genre de réflexion!

Plusieurs mentent sur cette question aussi cependant (je ne serais pas surpris si certain ne serait pas a l'aise seule la nuit en forêt même avec un risque quasi zéro de croisé un humain, imagine pas ou c'est probable), mais l'immense majorité sont très rarement ou jamais dans les scénarios de PL, seul à Istanbul ou seul la nuit dans un quartier dont l'on connaît une longue liste d'événement violent, dans ses deux exemples j'imagine qu'une immense majorité des hommes auront une carte mentale en tête.

Encore là, tout ça n'a rien à voir avec le team 2 gars/2 filles. C'est même pas une éventualité à laquelle j'avais songé dans ma vie. Moi c'est à ça que j'ai répondu. Qu'est-ce que je fais si je me fais agresser par 2 gars/ 2 filles? Évidemment si la prémisse change pour : "On te donne le choix de nous donner ton portefeuille ou on te crisse une volée", c'est sûr que je prend l'option un.

Pour ce qui est de la carte mentale, sans en avoir une, je demeure tout de même aux aguets. J'irais pas me promener dans des rues pas safe la nuit pour le fun. Mais pour rejoindre ce que Lisa dit, je suis bien conscient que ce que moi je ne considère pas safe, ça doit être genre 25 à 50% de ce qu'une fille pourrait elle-même considérer comme n'étant pas safe.

Sauf que les hommes ont la préoccupation de pas se faire enlever/tabasser/voler, les femmes rajoutent aussi la préoccupation de pas se faire violer. Pas sure que ben des hommes l'ont.

Sauf en prison. On marche dans le droit chemin non pas pour ne pas se retrouver en prison, mais pour ne pas se faire violer en prison. ;)
« Modifié: août 04, 2020, 12:07:52 pm par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #728 le: août 04, 2020, 12:06:19 pm »
0
Bien sûr qu,il y a des endroits du monde où je me sentirais aussi peu en sécurité que les femmes. Le problème est de ne pas se sentir en sécurité au Canada, pour les femmes, par exemple.

Entendons-nous sur le fait que personne n'est en sécurité nulle part. Et que ça n'enlève rien au fait que les femmes sont davantage victimes que d'admettre qu'en tant qu'homme on peut avoir la chienne, être aux aguets ou "gager" le monde / situation, comme PL le dit.

Quand j'ai fait mon premier road trip aux États-Unis, je suis parti avec certaines appréhensions. Somme toute, ça s'est mieux passé que je le croyais. Et j'avais donc moins d'appréhensions pour le road trip suivant, mais reste qu'il y a des endroits où ne nous sommes pas allés, même si on était deux gars. C'est clair qu'avoir été deux filles il y en aurait eu davantage.

Deux moments entre autres

1) On est à la Nouvelle Orélans. Y a plein de touristes pour voir l'attraction #1. Un commis nous parle de l'attraction #2. On s'y rend à pied c'est "juste" à quatre rues. Sauf que la sécurité d'être entouré de 50 touristes s'envole vite quand on tombe deux. La première rue, tout est beau. La deuxième, le trottoir est fissuré. Puis à la troisième, le trottoir est encore plus fissuré et il y a des détritus un peu partout qui traînent, etc. Jamais vu une telle dégradation en si peu de distance au Québec, mais aux États-Unis, ça arrive assez souvent. Bref, rendu au début de la troisième rue avec encore la moitié du chemin à faire, je commence à me dire qu'on a l'air de deux fuckin' touristes sans compter que mon ami se balade avec un appareil photo assez dispendieux autour du cou. Je lui fais remarquer et on s'arrête pour en discuter un moment, mais avant de prendre une décision, y a un autre groupe de touristes qui nous rejoint pour aller voir l'attraction #2. On se sent safe de les accompagner. Avoir été deux filles, sans groupe de touristes, on rebroussait chemin.

2) On est à Détroit, ville avec l'un des plus haut taux de criminalité (dret en partant, y a un endroit où on décide de ne pas se rendre juste en voyant de quoi ç'a l'air sur Google Street, c'est vous dire). Après avoir visité un autre endroit, on saute dans le char et on suit les indications du GPS. Encore là ça prend pas 4-5 rues qu'on est en plein no man's land. On se rend compte assez vite qu'on jure là-dedans avec notre Murano louée, faque fuck le GPS pis son " "Recalcule en cours...", on revire de bord pour retourner d'où on venait. Encore là, j'imagine que deux filles dans cette situation auraient rebroussé chemin avant nous.
« Modifié: août 04, 2020, 03:13:24 pm par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

plsavaria

  • Hors-Québec
  • Membre
  • *****
  • Messages: 4389
  • Respect: +337
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #729 le: août 04, 2020, 12:35:26 pm »
0
J'ai peur de me faire attaquer, j'ai pas peur des hommes. Quand je suis seule sur un trottoir la nuit, et que quelqu'un me suit, je vérifie sa carrure, son allure, le risque versus l'opportunité que je représente, sur combien de mètres je suis prête à sprinter, mais que ce soit un homme ou une femme est marginal.

Mais que ce soit un homme ou une femme est tout sauf marginal, si tu fais réellement un calcul de risque et possède une vague connaissance des cas statistiques.

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 12553
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #730 le: août 04, 2020, 01:33:03 pm »
0
Bien, j'ai pas a savoir ce qu'il a entre les jambes sauf s'il m'agresse. Si c'est une femme avec une grosse carrure, crinquée/gelée au boutte, versus un homme geek avec des gros écouteurs qui marche tranquille, le sexe ici importe peu, c'est la carrure, l'allure, l'état, l'agressivité. Est-ce que statistiquement c'est plus souvent des hommes? Oui, mais c'est pas pour dire "j'ai peur des hommes" comme Jam aimerait entendre les féministes dire.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27310
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1489
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #731 le: août 04, 2020, 01:57:30 pm »
0
Bien, j'ai pas a savoir ce qu'il a entre les jambes sauf s'il m'agresse. Si c'est une femme avec une grosse carrure, crinquée/gelée au boutte, versus un homme geek avec des gros écouteurs qui marche tranquille, le sexe ici importe peu, c'est la carrure, l'allure, l'état, l'agressivité. Est-ce que statistiquement c'est plus souvent des hommes? Oui, mais c'est pas pour dire "j'ai peur des hommes" comme Jam aimerait entendre les féministes dire.

Le Jam aussi a probablement beaucoup plus peur des "military age male" (disons les 14-50, qui diminue pas mal), c'est parfaitement normal, fait attention pour pas que le Jam te reprocher de pousser l'égalité des sexes avec l'idée que le sexe de la personne que tu croises (dans la tranche d'âge) est pas une variable hyper important dans tes cartes et calcul mental, i.e. un gars de 5pieds8 versus une fille de 5pieds8 avec l'allure/action égal.

Mais bon si tu ne masse pas du tout les impressions (et ne ment pas a toi même), c'est une différence intéressante ici et montrerait que la peur du viol serait moins important que la peur de l'agression comme de vandalisme de personne ou de vol est très importante relativement a celle-ci et ne changerait peut-être pas tellement les choses si elle disparaissait magiquement.

Pour prendre un exemple claire: le battement cardiaque si un chauffeur de taxi/uber prend une direction qui te semble clairement bizarre vers un coin isolé la nuit versus une chauffeuse de taxi, même carrure, habillement, comportement pas mal tous est égal sauf le sexe du chauffeur, ça ne changerait vraiment absolument rien pour toi ? Ça le ferait pour moi, il me semble.
« Modifié: août 04, 2020, 01:59:39 pm par MadChuck »

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #732 le: août 04, 2020, 02:11:23 pm »
0
Pour prendre un exemple claire: le battement cardiaque si un chauffeur de taxi/uber prend une direction qui te semble clairement bizarre vers un coin isolé la nuit versus une chauffeuse de taxi, même carrure, habillement, comportement pas mal tous est égal sauf le sexe du chauffeur, ça ne changerait vraiment absolument rien pour toi ? Ça le ferait pour moi, il me semble.

Es-tu sûr de ça? ;)

Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 12553
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #733 le: août 04, 2020, 04:23:44 pm »
0
Bien, j'ai pas a savoir ce qu'il a entre les jambes sauf s'il m'agresse. Si c'est une femme avec une grosse carrure, crinquée/gelée au boutte, versus un homme geek avec des gros écouteurs qui marche tranquille, le sexe ici importe peu, c'est la carrure, l'allure, l'état, l'agressivité. Est-ce que statistiquement c'est plus souvent des hommes? Oui, mais c'est pas pour dire "j'ai peur des hommes" comme Jam aimerait entendre les féministes dire.

Le Jam aussi a probablement beaucoup plus peur des "military age male" (disons les 14-50, qui diminue pas mal), c'est parfaitement normal, fait attention pour pas que le Jam te reprocher de pousser l'égalité des sexes avec l'idée que le sexe de la personne que tu croises (dans la tranche d'âge) est pas une variable hyper important dans tes cartes et calcul mental, i.e. un gars de 5pieds8 versus une fille de 5pieds8 avec l'allure/action égal.

Mais bon si tu ne masse pas du tout les impressions (et ne ment pas a toi même), c'est une différence intéressante ici et montrerait que la peur du viol serait moins important que la peur de l'agression comme de vandalisme de personne ou de vol est très importante relativement a celle-ci et ne changerait peut-être pas tellement les choses si elle disparaissait magiquement.

Pour prendre un exemple claire: le battement cardiaque si un chauffeur de taxi/uber prend une direction qui te semble clairement bizarre vers un coin isolé la nuit versus une chauffeuse de taxi, même carrure, habillement, comportement pas mal tous est égal sauf le sexe du chauffeur, ça ne changerait vraiment absolument rien pour toi ? Ça le ferait pour moi, il me semble.

Oui probablement.

Mais en général, j'ai très peu peur de me faire violer en me promenant à Montréal. J'ai bien plus peur d'un dopée à qui il manque sa dose qui va attaquer pour avoir de l'argent ou juste parce que.
Puis, par expérience personnelle, dans mon quartier ben tranquille, me suit fait gifler au visage une fois (comme raconté) et suivre sur le trottoir / lancé des cailloux à distance une autre fois, donc je reste prudente. Mais en 30 ans, c'est quand même assez peu. Je travaille dans Montréal Nord et je n'ai aucun stress.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

plsavaria

  • Hors-Québec
  • Membre
  • *****
  • Messages: 4389
  • Respect: +337
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #734 le: août 04, 2020, 04:35:18 pm »
0
Si je comprends bien, aucun stress, très peu peur de se faire violer en se promenant à Montréal, bien plus peur de se faire jumper par un junkie en manque (qui tend à arriver davantage aux hommes qu'aux femmes).

"Moi c’est que j’en viens à me rendre compte de tout ce que je fais parce que je dois prévoir toutes ces possibilités, et que je dois les verbaliser pour les apprendre à mes filles.
C’est ça qui me revolte un peu."

Je n'ai pas d'enfants, mais je ne vois pas en quoi faudrait se retenir de ce genre de discussion, avoir des garçons.

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 12553
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #735 le: août 04, 2020, 04:40:12 pm »
0
Je ne sais pas, je n'ai pas de garçons.

Mais je dis que je dois expliquer à ma fille comment faire pour se sentir en sécurité, et ne pas être trop confiante des étrangers (comme le film qu'on regardait au primaire avec le monsieur qui cherchait son chien), ce que les étrangers pourraient vouloir faire, comment l'éviter, etc.

Je me rappelle de ma grand-mère qui nous faisait pratiquer à crier si on se faisait kidnapper.

Je dis juste que je suis plus en confiance que beaucoup de gens extérieur à Montréal, genre mes beaux-parents, mon niveau de confiance même comparé à la majorité des autres femmes est probablement grand.

Je ne pense pas que les hommes se font autant donner de conseils, de comment être prudent, de justement faire attention avec les taxis, etc.

Ta prudence et ton extra-vigilance, je le répète, je suis pas mal certaine que c'est une minorité de gens qui l'ont.

"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Ring0

  • Membre
  • ****
  • Messages: 2597
  • Respect: +306
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #736 le: août 04, 2020, 05:02:19 pm »
0
Mais je dis que je dois expliquer à ma fille comment faire pour se sentir en sécurité, et ne pas être trop confiante des étrangers (comme le film qu'on regardait au primaire avec le monsieur qui cherchait son chien), ce que les étrangers pourraient vouloir faire, comment l'éviter, etc.

Les proches et les connaissance ne sont-ils pas statistiquement beaucoup plus dangereux que les étrangers ?

Wolfkiller

  • My name is Wolfkiller and I'm a nympho
  • Membre
  • ******
  • Messages: 10874
  • mi-homme, mi-cannabis
  • Respect: +764
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #737 le: août 04, 2020, 05:02:35 pm »
0
Lisa: t'avais pas porté plainte à la police pour la gifle?
Cosmos without hatred
Diamond stars of cosmic light
Quasars shine through endless nights

plsavaria

  • Hors-Québec
  • Membre
  • *****
  • Messages: 4389
  • Respect: +337
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #738 le: août 04, 2020, 05:07:36 pm »
0
Ce qui te révolte alors, c'est de devoir discuter de sécurité à tes filles alors que d'autres parents puissent moins le faire / sentent moins le besoin de le faire avec leurs garçons?
Car de mémoire, les discussions de type "stranger danger" à l'école n'étaient pas dirigées exclusivement vers les filles.

Est-ce beaucoup de mères / parents discutent avec leurs filles de comment se comporter / se battre comme certains pères peuvent possiblement en jaser davantage à leurs garçons qu'à leurs filles?

Je ne crois pas être extra-vigilent que d'éviter certains secteurs chauds / certains groupes, considérant que c'est vraiment populaire / commun. Je ne ferai pas exprès de me promener à travers un parc transformé en campement urbain durant des mois par des sans abris généralement aux prises avec problèmes de toxicomanie. Comme la majorité des citadins.

Pas que ça change grand chose, mais mon expérience personnelle et discussions avec les gens de mon entourage vaut bien l'impression d'une autre personne, si on jase d'expérience / impressions personnelles.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27310
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1489
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #739 le: août 04, 2020, 06:12:50 pm »
0
Mais je dis que je dois expliquer à ma fille comment faire pour se sentir en sécurité, et ne pas être trop confiante des étrangers (comme le film qu'on regardait au primaire avec le monsieur qui cherchait son chien), ce que les étrangers pourraient vouloir faire, comment l'éviter, etc.

Les proches et les connaissance ne sont-ils pas statistiquement beaucoup plus dangereux que les étrangers ?


Pour un enfant demander de l'aide a un parfait inconnu (adulte) et probablement très sécuritaire, c'est les gens qui t'aborde j'imagine qu'il faut watcher, mais oui si il arrive de quoi a un enfant les chances sont immenses que c'est par quelqu'un qu'il connait.

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 12553
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #740 le: août 04, 2020, 08:03:27 pm »
0
Sauf que ma grande est du genre à dire qu'elle t'aime comme Saturne et Jupiter la première fois qu'elle te vois, donc il faut comme équilibrer les affaires.

PL: Possiblement que tout le monde doit le faire. Ca me fait chier. J'ai tu le droit?
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 12553
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #741 le: août 04, 2020, 08:09:26 pm »
0
Lisa: t'avais pas porté plainte à la police pour la gifle?


Comment tu veux faire ça?
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Enforcer

  • Membre
  • *
  • Messages: 85
  • Respect: +37
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #742 le: août 04, 2020, 11:57:34 pm »
0
Pour un enfant demander de l'aide a un parfait inconnu (adulte) et probablement très sécuritaire, c'est les gens qui t'aborde j'imagine qu'il faut watcher

En effet.

sharl

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7067
  • Respect: -318
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #743 le: août 10, 2020, 09:16:03 am »
0
Une autre superbe chronique de Sophie Durocher:

"On entend souvent dire que personne n’a d’intérêt à inventer de fausses accusations. Que le processus est trop pénible pour que qui que ce soit se lève le matin en se disant : « Je vais mentir et imaginer une histoire montée de toutes pièces » ou alors « Je vais exagérer les faits qui se sont produits ».

Mais il y a pourtant des dizaines de raisons qui pourraient pousser quelqu’un à « inventer » une agression sexuelle.

Un désir de vengeance, un besoin d’attention, l’appât du gain (dans un recours collectif potentiellement lucratif), la volonté de se trouver une identité (je suis quelqu’un puisque je suis victime), la jalousie, l’effet d’entraînement (moi aussi, je veux être le centre de l’attention comme cette autre qui est présumée victime), etc.

L’histoire d’Ibrahim Maalouf devrait servir de mise en garde, au Québec, pour toute cette vague de dénonciation que nous connaissons depuis quelques semaines, et celles qui l’ont précédée.

Comme l’a écrit un journaliste français : « L’innocence n’intéresse personne ».


Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #744 le: août 10, 2020, 10:34:33 am »
0
Elle a beau avoir raison sur toute la ligne, ça ne change rien au fait que pour la vaste majorité des vraies victimes, le système est trop lent/lourd.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27310
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1489
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #745 le: août 10, 2020, 11:28:18 am »
0
Elle a beau avoir raison sur toute la ligne....

Je mettrais un bémol sur le souvent dire en 2020, du moins on entend souvent le contraire, explicitement ou implicitement, on va souvent donner une liste de raison pourquoi il serait étonnant que X mentirais (impliquant que ce serait bien possible dans d'autre cas) et réagis fort différemment quand on s'imagine plus facilement un scénario du genre.

Quand quelqu'un accuse Justin Bieber on s'imagine facilement que parmis les millions de fans ça va certainement arrivé que quelqu'un inventait quelque chose du genre juste pour tenter de le rencontrer en personne pendant le procès ou autre raison tordu, quand un politicien comme Joe Biden se fait accusé par une fan de Poutine et Sanders avec un historique de super grosse histoire dans sa vie ça saute aux yeux de tous le monde, a chaque fois que l'accusation vient d'un ex.

On a peut-être entendu ce non sens souvent autour de 2016 (2017 ?) pendant un petit bout, mais en 2020 ?

Citer
Elle a beau avoir raison sur toute la ligne, ça ne change rien au fait que pour la vaste majorité des vraies victimes, le système est trop lent/lourd.

Pas trop sur du lien que tu fais avec la chronique de Durocher ici.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27310
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1489
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #746 le: août 10, 2020, 11:36:46 am »
0
Le #metoo de 2016 qui était très relié au marché du travail, semble sans trop de surprise avoir eu des effets collatéraux pas tous positif:

https://www.forbes.com/sites/kimelsesser/2019/09/05/the-latest-consequence-of-metoo-not-hiring-women/#398cd742280b
The new study found a shocking 21% of men and 12% of women report they are personally more reluctant to hire women for jobs that require close interpersonal interaction with men, like business travel. And these are just the employees that are aware of their bias—there are likely more that are unconsciously biased in favor of men for these jobs. 

https://www.theguardian.com/lifeandstyle/2019/aug/29/men-women-workplace-study-harassment-harvard-metoo
Men now avoid women at work – another sign we're being punished for #MeToo

Les titres sont un peu trompeur, puisque les femmes responsable d'embauche le font aussi, hésiter à engager une femme pour un poste, surtout si elle est belle, si la job implique d'être mentoré ou voyager possiblement avec un homme.

Pour cette vague la, c'était un coup a payer qui était assez prévisible, prévu et "accepté", pour celle-ci c'est plus dure s'imaginer ce que pourrait être les conséquences négatives (un effet collatérale pourrait arrêter de faire entrer des jeunes groupies consentante  dans les loges, moins brosser dans des shows corpos ou de illégalement tatouer des mineures même si y'a rien de sexuel, mais ça ne sonne pas négatif)


Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #747 le: août 10, 2020, 11:44:24 am »
0
Dans le sens où le bémol qu'elle soulève ne change rien au véritable enjeu de cette vague de dénonciations.

Y aura toujours des gens malhonnêtes, mais écrire une chronique là-dessus, aussi nécessaire soit-elle, ne peut avoir que peu d'impact par rapport à toutes les victimes qui se sentent laissées.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27310
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1489
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #748 le: août 10, 2020, 12:05:45 pm »
0
Dans le sens où le bémol qu'elle soulève ne change rien au véritable enjeu de cette vague de dénonciations.

Un peu tout de même, si la mémoire humaine était bonne et si les fausses accusations n'existaient pas, comment tu rend le système moins lent et moins lourd serait différent (on pourrait pratiquement l'enlever complètement, comment certain le font en utilisant la prémise décrier par Durocher, qui a mon avis est maintenant rare, les gens exigent un certain procéder de vérification qui considère que les gens peuvent bien mentir et il est utilisé en 2020)