Ceci est un forum public. Les Cowboys Fringants dalporto se dissocient des opinions émises sur ce forum.

 L'Encyclopédie du Peuple

Auteur Sujet: Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.  (Lu 14534 fois)

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27744
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1559
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #550 le: octobre 19, 2020, 02:49:16 pm »
0
Par contre, dire que l'on est pas d'accord avec la présentation des caricatures et demander le renvois du professeur, ça fait partie de la liberté d'expression. Dire que le professeur méritait ce qui lui est arrivé aussi, même si c'est fuckingnement choquant.

La liberté d'expression, ça ne marche pas juste lorsque ça fait notre affaire.

Y'a tu vraiment un débat autour de ça ?

Pour ce qui est de la familles et autre arrêté, considérer qu'une des filles d'un des parents a été rejoindre ISIS qu'il y a plus que de le connaître en jeux en réalité.
« Modifié: octobre 19, 2020, 02:55:44 pm par MadChuck »

sharl

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7221
  • Respect: -331
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #551 le: octobre 19, 2020, 03:02:05 pm »
0
Mmouain... Historiquement, c'est plutôt le contraire, le capitalisme a toujours progressé dans le sillage des religieux, pour asseoir les assises des pouvoirs arbitraires contre les avancées du républicanisme, de la laïcité et du socialisme (et de la science). Ici même, en 1840, la répression des patriotes et des canadiens français par l'empire britannique, via le grand capital anglo-saxon et la complicité du haut clergé catholique. C'est un pattern concommitant. Reagan n'aurait jamais été élu sans l'appui des télé-preachers vedettes ultra-conservateurs, et le néolibéralisme n'aurait peut-être pas été imposé au monde.

Dans les faits, les sociétés religieuses s'accomodent très bien de la violence, la luxure, l'agression sexuelle, le faste émétique, et toutes ces choses dégueulasses qu'on reproche sans fondements aux sociétés laïques.

D'abord, le capitalisme peut être associé au protestantisme et non au catholicisme qui a un dédain de l'argent, ce Veau d'or qui détourne de Dieu. Et c'est bien ancré ici, juste à penser à Séraphin et son péché d'avarice.

Qui pendant 400 ans  a fait plus pour le peuple d'ici que les générations de religieux qui se sont succédés en faisant le voeu de chasteté, pauvreté et obéissance. Certes tout n'a pas été parfait, mais l'Église d'ici a su composer ingénieusement avec les conditions adverses que nous avions à affronter.

Et comme je te l'ai déjà dit, l'Église est à droite pour les moyens et à gauche pour la finalité.

L'erreur fondamentale que tu fais est de ne pas distinguer entre le message (intemporel) et le messager (pauvre mortel),,,



Ce n'est pas la même chose. Mourir pour une idée en laquelle on croit n'est pas la même chose que tuer pour empêcher un "sacrilège".
Le professeur n'a-t-il pas sacrifié sa vie pour son idée de la liberté d'expression? Les patriotes ne se sont-ils pas sacrifiés? Mais aucun d'eux ne voulait censurer les autres.   

Le prof n'a pas "sacrifié" sa vie. Il n'avait aucune idée comment cela allait finir.

En fait, la "religion" appelle chacun non seulement à "gagner son Ciel", mais à devenir "saint". Le problème est que tu n'as aucune idée de ce qu'est la "religion" et tu te rabats sur toutes les carricatures les plus grotesques qu'on en fait,,,

Par contre, c'est évident que notre Credo millénaire ("Je crois en Dieu, Père Tout-Puissant,,,") devra muter pour être acceptable à l'Intelligence des contemporains et des générations à venir.

La question est de savoir comment transcender le "réel" (ou matériel).

« Modifié: octobre 19, 2020, 03:05:14 pm par sharl »

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9949
  • Respect: +934
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #552 le: octobre 19, 2020, 03:47:11 pm »
0
Dans les faits, les sociétés religieuses s'accomodent très bien de la violence, la luxure, l'agression sexuelle, le faste émétique, et toutes ces choses dégueulasses qu'on reproche sans fondements aux sociétés laïques.

...et toutes ces choses dégueulasses qui font en sorte que tu n'as plus d'autres recours que de prier pour que ça cesse.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9949
  • Respect: +934
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #553 le: octobre 19, 2020, 03:54:11 pm »
0
La conversation a juste dérivé du fait que tu disais qu'un film sur Mohammed est même pas quelque chose qu'on peut imaginer (j'ai googlé et en ai trouvé deux), mais je suis d'accord avec tout ce que tu dis.

Il ne faut pas enlever les conditions:
, il est extrêmement compliqué d'en parler, faire un film sur Mohammed par exemple (qui sera vu avec un budget et tout) est même pas quelque chose qu'on peut imaginer

Faire est au présent, et les films que tu as trouvé n'a même pas Mohammed dans le film. South Park pouvait mettre Mohammed dans un épisode dans les années 90, n'a pas pu dans les années 2010, ça change quand même, aujourd'hui un film a gros budget sur Mohammed même si il n'est pas dans le film, a gros budget, bonne chance.

Mad, je ne veux pas trop qu'on dérive là-dessus, mais cinématographiquement parlant, mettre Mohammed en caméra subjective comme dans l'un de ces deux films (ou les deux), je trouve que c'est une très bonne idée. T'as même pas besoin de l'entendre. Quelqu'un entre dans sa tente, lui expose un problème, puis le même personnage sort de la tente en disant que Mohammed lui a donné telle ou telle solution que tous doivent appliquer. Et le récit continue jusqu'à ce qu'on ait besoin de lui à nouveau.
« Modifié: octobre 19, 2020, 04:00:05 pm par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9949
  • Respect: +934
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #554 le: octobre 19, 2020, 04:02:46 pm »
0
le faste émétique

J'ai googlé et le deuxième lien me donne : J'AI TROUVÉ UN ANTI-VOMITIF DANS MON MCDO

:smiley3:

True story
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Ring0

  • Membre
  • ****
  • Messages: 2851
  • Respect: +354
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #555 le: octobre 19, 2020, 04:47:46 pm »
0
Pour ce qui est de la familles et autre arrêté, considérer qu'une des filles d'un des parents a été rejoindre ISIS qu'il y a plus que de le connaître en jeux en réalité.

C'est la procédure standard en France. C'est une façon d'intimider des témoins potentiels et de les amener à faire un témoignage incriminant envers la personne visée, dans ce cas-ci, le dude décapitateur.

Ce genre de pratique serait inacceptable ici. La police va bien évidemment rencontrer les témoins, mais ceux-ci ne seront pas incarcérés de façon arbitraire.

Mais bon, je présume que les autorités française savent ce qu'ils font. Ça va tellement bien chez eux.


Même si ta fille est allé rejoindre ISIS, est-ce une raison valable pour t'arrêter et faire passer des jours et des jours en détention sans accusation ? 

Ring0

  • Membre
  • ****
  • Messages: 2851
  • Respect: +354
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #556 le: octobre 19, 2020, 04:49:29 pm »
0

C'était ultra fort le control culturel dans l'Amérique du code Hays: https://en.wikipedia.org/wiki/Motion_Picture_Production_Code

Dans les années 30-40 aux états-unis fait une oeuvre qui pourrait insultant pour une autre culture était assez interdit, au point que tu ne pouvais pas critiquer le régime Nazi dans un film pour montrer a quel point ce genre de règle ambiant peut-être a double tranchant.


Le code Hays s'appliquait au cinéma non ? Était-ce aussi le cas pour la littérature ?

Snookey

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9855
  • Respect: +547
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #557 le: octobre 19, 2020, 05:17:35 pm »
0
Tu as raison pour les USA, mais au Canada, bien que ce ne soit pas expressément inscrit dans une loi, nier l'holocaust peut être considéré comme étant un discours haineux illégal. Ça peut dépendre de bien des affaires, mais il faut mettre un gros bémol quand certains disent que ce n'est pas illégal au Canada.

Simplement nier l’Holocauste est légal au Canada. Tu peux même écrire et publier un livre sur le sujet si ça te tentes.

R. c. Zundel, 1992 CanLII 75 (CSC), [1992] 2 RCS 731

https://www.canlii.org/fr/ca/csc/doc/1992/1992canlii75/1992canlii75.html



Le débat ne portait pas sur le discours haineux, mais sur la publication de fausses nouvelles. Décision à 4 contre 3 soit-dit en passant.

Ce que je dis est que nier l'holocauste peut être un discours haineux selon les circonstances. C'est un autre article du Code criminel que ce que la décision que tu me cites traite.
« Modifié: octobre 19, 2020, 05:19:18 pm par Snookey »

Ring0

  • Membre
  • ****
  • Messages: 2851
  • Respect: +354
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #558 le: octobre 19, 2020, 05:54:26 pm »
0
Décision à 4 contre 3 soit-dit en passant.

Ce à quoi je répond:

L'important c'est de le passer, astheure paye !


Ce que je dis est que nier l'holocauste peut être un discours haineux selon les circonstances. C'est un autre article du Code criminel que ce que la décision que tu me cites traite.

Ça peut l'être, mais ce ne l'est pas nécessairement. On dit la même affaire.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9949
  • Respect: +934
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #559 le: octobre 19, 2020, 05:54:50 pm »
0
Le code Hays s'appliquait au cinéma non ?

Oui, appliqué jusqu'à la fin des années 1960.

Au rythme où vont les choses, le prochain devrait entrer en vigueur dans 10 ou 20 ans.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27744
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1559
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #560 le: octobre 19, 2020, 11:40:33 pm »
0
Même si ta fille est allé rejoindre ISIS, est-ce une raison valable pour t'arrêter et faire passer des jours et des jours en détention sans accusation ? 

Je dois avouer que je connais aucunement cette habitude de garde a vue et bien sur que non ça ne semble pas valable, le en réalité ils ont probablement plus est une supposition.

Le code Hays s'appliquait au cinéma non ? Était-ce aussi le cas pour la littérature ?

Je ne sais pas s'il avait un équivalent exacte (j'imagine que doute pour avoir un équivalent du doit avoir une concentration de studio qui s'entende pour s'auto censurer, dans le contexte de film a gros budget ça fait sens mais pas pour les livres), c'est plus pour dire que les états-unis des 40s était une société ultra sensible a ne pas choquer les sensibilités dans les oeuvres culturelles, contrairement aux années 20 ou 70s disons. Ils avaient une assez extrême version du Cancel culture et pas seulement pour les soupçonner de socialisme mais aussi pour le respect des cultures. En 1939 y avait des endroits qui bannissaient des livres comme Grapes of Wrath des librairies et des écoles aux états-unis

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9949
  • Respect: +934
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #561 le: octobre 20, 2020, 12:36:35 pm »
0
Cancel culture

Je l'ai lu quelques fois sans le googler. Je ne savais pas que ça avait ce nom-là. Je l'ai vu ce matin à deux reprises en français : culture de l'annulation et culture du bannissement.

Je n'ai pas besoin d'expliquer que je ne trippe pas sur le mot culture dans ce contexte, mais y a clairement un mouvement du bannissement.
« Modifié: octobre 20, 2020, 08:44:01 pm par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

El Kabong

  • Empêcheur de tourner en rond
  • Membre
  • *****
  • Messages: 5482
  • Données erronées, résultats significatifs.
  • Respect: -224
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #562 le: octobre 27, 2020, 02:48:59 pm »
0
Puis, cette histoire des carricatures, voire du drame de Charly Hebdo, est sur le plan globale de la liberté d'expression quelque chose "d'anecdotique". Son caractère dramatique l'a placé à l'avant-plan, mais sur le fond c'est marginal (provocation pour tester les limites et réaction de cinglés).

Dans un sens c'est très représentatif d'un problème assez gigantesque, Mohammed est peut-être l'humain le plus important de l'histoire (il est dans la conversation) et des milliards d'humains base certaines décisions de leur quotidien et une partie de leur sens morales sur une religion fortement influncé par sa vie, il est extrèmement compliqué d'en parler, faire un film sur Mohammed par example (qui sera vu avec un budget et tout) est même pas quelque chose qu'on peut imaginer
Le seul film qu'il faut faire sur ce rapace est de le montrer tel qu'il était:  Un pillard de caravanes, un manipulateur de foules ignorantes, l'inventeur d'un livre sacré sacrément haineux et un pédophile.  Son règne a été sanglant et sa mort a causé une énorme guerre civile.

Depuis, ces sectateurs ne font que d'la m*rde.  Par exemple:
Selon mes amis musulmans, les barbus qui puent invitent les plus idiots du troupeau a aller se faire exploser pendant que le barbu envoie ses propres enfants étudier dans les meilleures écoles en Suisse.

Des croyants mon oeil!  Des rapaces, oui!
Z

sharl

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7221
  • Respect: -331
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #563 le: octobre 27, 2020, 03:45:59 pm »
0
Elle est bien bonne!

Hier, j'écoutais un reportage sur le Ku-Klux Klan. 

À mon grand étonnement, j'ai appris que leur manuel de procédure portait sarcastiquement comme titre: le "Kloran".

"The Kloran (a portmanteau of "Klan" and "Koran")[1] is the handbook of the Ku Klux Klan. Versions of the Kloran typically contain detailed descriptions of the role of different Klan members as well as detailing Klan ceremonies and procedures.

The letters Kl were often used at the beginning of words to delineate a Klan association. Examples include: Kloran, Klonversation (conversation), Klavern (cavern or tavern; local branch or meeting place), Klavaliers, etc. This differed from the practice of the Reconstruction Ku Klux Klan; very little of the Reconstruction Klan's terminology was carried over, and that mostly titles for high officials in the organization. The leader of an individual Klavern, for example, was an "Exalted Cyclops".

The original Kloran was written by William J. Simmons, for his revived "Knights of the Ku Klux Klan", c.?1915. He drew heavily on his previous experiences as a "fraternalism"; he was a member of many different lodges and had sold memberships in the Woodmen of the World before deciding to revive the Klan. The Klan created the Kloran as a means to share their knowledge and to keep a set of values within the organization."
« Modifié: octobre 27, 2020, 03:50:06 pm par sharl »

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 16698
  • Respect: +1737
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #564 le: février 20, 2021, 10:29:49 am »
0

Le Jam

  • Membre
  • ******
  • Messages: 11167
  • Homme blanc privilégié
  • Respect: +172
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #565 le: février 20, 2021, 11:13:15 am »
0
A force d'abattre des mensonges, de les répéter les gens finissent par y croire, surtout quand la menace se fait de plus en plus forte l'exclusion sociale de la cancel culture.

Pour comprendre ces mensonges, du féminisme, du racisme systémique il suffit de se penchez vers les passer et d'observer comment les communistes ont imposer leur idéologie en psychiatrisant toute contestation.

Deux époques, une même stratégie. Tout cela finira mal.

sharl

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7221
  • Respect: -331
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #566 le: février 20, 2021, 12:06:28 pm »
0
Quant on est obligé de se rabattre sur un concept aussi vaporeux que le racisme systémique, c'est qu'en réalité le racisme est à dose homéopathique dans le milieu où il sévirait,,,

Boucar aurait pu nous parler de "l'écosystème raciste noir" au Sénégal et en Afrique en général. Beaucoup plus manifeste que celui qui existerait ici, cela nous aurait aidé à comprendre.

Parce que là, le racisme systémique c'est juste une affaire de Blancs que les Noirs nous crachent dessus,,,,   


« Modifié: février 20, 2021, 12:08:53 pm par sharl »

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9949
  • Respect: +934
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #567 le: février 20, 2021, 12:53:11 pm »
0
Gros texte de Boucar Diouf dans La Presse ce matin.

https://plus.lapresse.ca/screens/218695ff-14f8-4255-8841-1003c6ee6f66__7C___0.html

Présenté de cette manière c'est assez convaincant, sauf que la différence que je vois ici :

Les Québécois savent depuis longtemps que bien des écueils du genre attendent les francophones unilingues qui essayent d’atteindre le sommet de la fonction publique fédérale ou les hautes sphères des entreprises privées du Canada. On arrive à comprendre la discrimination systémique, mais pas le racisme systémique. Pourtant le racisme est une discrimination.

...c'est qu'on tente de compenser cette discrimination par certaines mesures (liées à l'embauche, par exemple, dans la fonction publique, ce avec quoi je ne peux pas être plsu d'accord), alors qu'il n'y a pas d'équivalent pour le francophone unilingue.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Le Jam

  • Membre
  • ******
  • Messages: 11167
  • Homme blanc privilégié
  • Respect: +172
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #568 le: février 20, 2021, 01:18:13 pm »
0
Quant on est obligé de se rabattre sur un concept aussi vaporeux que le racisme systémique,

Le problème fondamentale avec le concept de racisme systèmique et cela même pour lequel je suis intellectuellement opposé et qu'il est par essence irrefutable. Hors l'un des principes fondamental de la science est la réfutabilité des concepts, des théories. C'est parcequ'un concept est réfutable c'est à dire qu'il est possible (possible au niveau conceptuel) de démontrer qu'il est faut qu'il devient scientifique et donc potentiellement vrai.

Le racisme systémique est présenté comme irréfutable (évidemment pas de façon aussi directe, supercherie serait trop flagrante), en effet quelque soit la position dont on se place, quelque soit le raisonnement que l'on adopte, il conduit toujours selon les porteur de cette théorie en une preuve de l'existence du racisme systèmique.

1/ Je crois qu'il y a un système sociétal et psychologique qui pousse inconsciemment la perpétuation des clichés et pr"jugés raciaux --> Le racisme systèmique existe donc

2/ Je ne crois pas qu'il y ait un système sociétal et psychologique qui pousse inconsciemment la perpétuation des clichés et préjugés raciaux --> C'est votre aveuglement est la preuve de l'existence d'un système complexe qui pousse les gens malgré eux et inconsciemment à perpétué le racisme (ils sont acteur et victime du sytème) . Le racisme systèmique existe.

A l'instar des pseudos sciences du genre tous ces gens ne sont qu'aux sciences sociales ce que les plâtistes sont à l'astronomie. De simples croyants, pas des gens de raison bien qu'ils en adoptent les codes et se fassent passer pour des scientifiques et choisissant et triant scrupuleusement les preuves qui nourrissent leur thèse.

Conclusion :

Vous voulez me faire convaincre que votre racisme systémique est une réalité ? Dites moi quelle preuve pourrait vous convaincre qu'il n'en est pas une.

Le Jam

  • Membre
  • ******
  • Messages: 11167
  • Homme blanc privilégié
  • Respect: +172
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #569 le: février 20, 2021, 01:26:05 pm »
0

Parce que là, le racisme systémique c'est juste une affaire de Blancs que les Noirs nous crachent dessus,,,,   


Ne pas croire au racisme systèmique dans la société (ce qui est mon cas), ce n'est pas réfuter l'existence du racisme (bien que le concept de racisme systémique tende selon moi volontairement bien qu'ils s'en défendent à entretenir la confusion "systèmique" "systèmatique".

Le racisme systémique est le pendant racial de ce que la culture du viol est au genre est aux rapports sexuels.

Autrement dit si vous contestez le concept de culture du viol (ce qui était la majorité des gens ici quand il a été introduit pour la première fois sur ce forum) vous n'avez aucune raison de croire au racisme systémique et vice versa.

Les deux concepts sont parfaitement voisins.`

Les deux concepts jouent sur les même leviers, tout d'abord flou et bien intentionné puis prenant de consistance une fois accepté par la société, les deux accusent l'humour de perpétuer les maux qu'ils dénoncent, les deux sont irréfutables, les deux entretiennent la confusion d'une société culturellement, intinsèquement raciste / homme violeur bien qu'ils s'en défendent.

Le Jam

  • Membre
  • ******
  • Messages: 11167
  • Homme blanc privilégié
  • Respect: +172
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #570 le: février 20, 2021, 01:35:05 pm »
0

On arrive à comprendre la discrimination systémique, mais pas le racisme systémique. Pourtant le racisme est une discrimination. [/i]



Cest intéressant cette phrase, qui démontre très bien comment les raisonnements devenus absurdes et fallacieux se sont instillés dans l'esprit humain sans qu'il ne s'en rende compte.

Le fait que le racisme soit une discrimination ne signifie pas qu'une discrimination soit un racisme. On a tellement fait rentrer dans la tête des gens que la discrimination c'était mal qu'ils ont finit par le croire, oubliant que certaines discriminations étaient parfaitement justifiées et positives pour la société.

Si le racisme est bien une discrimination ce n'est pas parceque le racisme est discriminant qu'il est jugé comme injuste et négatif pour la société mais parceque c'est une discrimination "systématique" basée sur un aspect involontaire, inextricable et absurde de celui qui en est victime. Le racisme est une discrimination injuste. Passer un examen est discriminant, mais c'est un système de discrimination juste basé sur la compétence. Discriminé n'est pas le problème, c'est l'objet de la discrimination qui est le problème et on voit bien que la personne qui prononce cette phrase à force de matraquage à oublié cela ou du moins à naturellement fait le raccourci entre discrimination et injustice.

Choisir un ami, un conjoint, un employer c'est discriminer tous les autres potentiels, c'est la raison pour laquelle on discrimine qui est importante pas le concept de discrimination qui est naturel et permet d'élever les meilleurs au détriment des autres.
« Modifié: février 20, 2021, 02:02:36 pm par Le Jam »

sharl

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7221
  • Respect: -331
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #571 le: février 20, 2021, 04:31:08 pm »
0
Chose certaine, à Montréal en 2021, un flic qui arrête un Noir est mieux de mettre ses gants blancs,,,

 :smiley14:

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 11104
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +990
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #572 le: février 20, 2021, 05:57:16 pm »
+2
C'est ça que Dany Turcotte aurait dû dire.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27744
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1559
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #573 le: février 20, 2021, 07:54:52 pm »
0
Gros texte de Boucar Diouf dans La Presse ce matin.

https://plus.lapresse.ca/screens/218695ff-14f8-4255-8841-1003c6ee6f66__7C___0.html

Tu vois après avoir relu 3-4 fois la définition de racisme systémique et d'avoir imaginer en quoi le concept rajoute au concepte de racisme j'ai l'impression que soit je l'ai pas compris, soit Boucar Diouf ne la pas compris (ou un mélange des 2)..

De un je ne suis pas sur de l'équivalent amené:
Les Québécois savent depuis longtemps que bien des écueils du genre attendent les francophones unilingues qui essayent d’atteindre le sommet de la fonction publique fédérale ou les hautes sphères des entreprises privées du Canada.

Contrairement au stéréotype de l'effet sur les opportunités pour les gens de couleur occasionné par le racisme, dans presque tous les sommets de la fonction publique fédérales ou les hautes sphères du privé, ne pas avoir un minimum de connaissance de l'anglais semble être un actuel manque de compétence pour l'emploi et communique une capacité/curiosité d'apprendre qui serait juste complètement étrange, un manque d'ambition tellement évident que jugé négativement la personne semble justifié. Un Québécois francophone avec un anglais moyen a souvent réussi à devenir premier ministre du Canada dans le passé, ça semble même être un plus.

Alors, lorsqu’on évoque le racisme systémique, on parle d’un ensemble d’éléments qui, mis en synergie, nuisent à l’égalité des chances.

Parmi les causes systémiques de cette obstruction, il y a évidemment la couleur de la peau,


J'ai l'impression que si la couleur de peau est en soit une actuelle cause de l'inégalité des chances, le vieux et plus simple concept de racisme pour l'expliquer suffit entièrement.

Prenons l'exercice de penser suivant:
Un couple de Québécois de Rimouski médian (on va les appeler les Trudels) incapable d'avoir un enfant décide d'adopter, avec leur démarche il réussissent à obtenir un jeune bébé.

Il y a 2 univers parallèle ils ont dans un bébé noir dans l'autre un bébé blanc, identique génétiquement sur les traits de personnalités, potentiellement d'intelligence, capacité physique, grandeur toute.

Dans les deux cas, il y a le petit Thomas Trudel, penses t-on que pour cet enfant en 2021 ses chances de devenir médecins, politiciens, animateur radio, programmeur de jeux vidéo ou joueur d'hockey si ça devient son rêve vont être significativement différente s'il est blanc que noir, et si oui pour lequel des 2 ? Ou quand il va appliquer pour un appartement ou faire un offre d'achat sur une maison.

La différence en opportunité entre ses 2 Tromas Trudel si elle existe, c'est le racisme, c'est le facteur différence de couleur de peau et être jugé par celle-ci.

Aux états-unis et dans certains pays au fils du temps ce racisme semble être quasiment zéro, les résultats économiques d'une femme noir semble identique a une femme blanche si on corrige pour tout le reste (revenues des parents principalement), le racisme systémique vient expliquer la différence observé entre le bébé noir moyen et le bébé blanc moyen quand ceux-ci au lieu d'avoir les mêmes parents (comme dans l'example si haut), ils ont les parents de bébé noir moyen ou de bébé blanc moyen.

Un immense facteur c'est qu'une personne de couleur a moins de chance d'hériter de terrain et de maison, dans le futur ce facteur pour très bien gigantesque, mais c'est vrai pour le nouvel arrivant d'europe de L,est blanche que la personne de couleur, il y a corrélation sans causation ici, même chose pour la reconnaissance de diplôme, L'africain blanc pourrait avoir les mêmes problèmes, c'est un ensemble d'élément qui nuisent a l'égalité des chances, disproportionnellement les chances des gens de couleurs, même si leur couleur de peau n'est pas un facteur et que le racisme n'existe pas.

Les nigériens noir gagnent plus et sur toute les variables objectives (éducation, divorce, etc...),  font mieux que les natif blanc aux états-unis, c'est peut-être parce qu'ils sont beaucoup Texans et que c'est un État qui va mieux que la moyenne ? C'est certainement parce que l'immigration fait une sélection et surreprésente les plus talentueux et motivé de la population d'origine, mais ça montre bien qu'il y a bien plus dans le racisme systémique que les Africain Américain, que le racisme envers les noirs et un désavantage que la couleur de peau de tonne (si c'est moindrement encore le cas en 2021) et c'est ce reste la le racisme systémique (ou du moins ce qui est intéressant comme concept versus le racisme tout court).

Si ce n'est pu vrai qu'être noir (simplement de couleur de peau noir, pour le petit Trudel avec des parents blanc en région) est le moindre obstacle en 2021, pourquoi l'égalité des chances est loin d'être atteinte pour le petit noir (de certains groupe, pas pour tous les pays d'origine) moyen vs le petit blanc alors ?

Et le fait que des mesures qui crée ce qui est appelé racisme systémique ne sont pas raciste (on peut penser que l'héritage existe, que la loi 101 existe, que les syndicats existent) rend le concept et le nom choisi pour celui-ci pas évident.
« Modifié: février 21, 2021, 02:06:17 pm par MadChuck »

sharl

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7221
  • Respect: -331
Racisme, sensibilité raciale, discrimination, etc.
« Réponse #574 le: février 20, 2021, 08:31:58 pm »
0
En Afrique, seul Blanc parmi un groupe de Noirs, combien de fois j'ai entendu "mon frère" lorsqu'ils s'identifiaient entre eux. Et bien évidemment, Blanc je n'étais pas "leur" frère.

Maintenant imaginons l'inverse. Mamadou dans un groupe de Québécois de souche qui s'interpellent entre eux en s'appelant "mon frère". Quels racistes! 

Je "tiquais" en imaginant cette situation inverse. Je savais que c'était une façon de "m'envoyer un message" et je savais aussi qu'en Afrique le mot "frère" a un sens beaucoup plus vaste que pour nous.     

Tout cela pour dire qu'étranger ou nouvel arrivant il faut savoir laisser de côté nos susceptibilités.   

« Modifié: février 20, 2021, 08:35:42 pm par sharl »