Ceci est un forum public. Les Cowboys Fringants dalporto se dissocient des opinions émises sur ce forum.

 L'Encyclopédie du Peuple

Auteur Sujet: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim  (Lu 1233 fois)

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« le: mai 31, 2020, 10:15:54 am »
0
Je lance ça ici sans autre but que de mettre les quatre vidéos une à côté de l'autre.

Quand même plus d'une centaine d'artistes en quatre vidéos.

Fait à noter :

- Félix Leclerc absent des Yeux de la faim

- Madonna et Prince absents de We Are The World

- Céline Dion pas encore assez big pour être dans Tears Are Not Enough, mais fait son apparition dans les Yeux de la faim

- Mike Reno a dû s'acheter un rameur au printemps 1985 :smiley3:

- Sur une note plus personnelle, autant j'aime We Are The World, Do They Know it's Christmas, autant je trouve que Tears Are Not Enough l'emporte musicalement parlant.

Do They Know it's Christmas
<a href="http://www.youtube.com/watch?v=bjQzJAKxTrE" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=bjQzJAKxTrE</a>

We Are the World
<a href="http://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw</a>

Tears Are Not Enough
<a href="http://www.youtube.com/watch?v=E0RuqmQfOic" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=E0RuqmQfOic</a>

Les Yeux de la faim
<a href="http://www.youtube.com/watch?v=gQNpr72hUT0" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=gQNpr72hUT0</a>
« Modifié: mai 31, 2020, 10:21:13 am par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #1 le: mai 31, 2020, 10:37:23 am »
+1
Et pour ceux qui n'ont jamais vu le making of du bridge de We Are The World, c'est épeurant de voir à quel point ils auraient pu passer à côté.

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=HpReqNFVL-0" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=HpReqNFVL-0</a>
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Fouinard

  • Membre
  • **
  • Messages: 909
  • Respect: +59
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #2 le: mai 31, 2020, 12:13:51 pm »
+1
Il y avait aussi cette chanson faite en France:

https://www.youtube.com/watch?v=e4tiwF1yswM
« Modifié: mai 31, 2020, 12:16:21 pm par Fouinard »

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #3 le: mai 31, 2020, 12:32:27 pm »
0
Je ne suis pas surpris, et plusieurs autres pays aussi, mais je ne la connaissais pas.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 6242
  • Un texte.
  • Respect: +388
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #4 le: mai 31, 2020, 03:19:34 pm »
0
Pour la toune canadienne, quand même bizarre que Véronique Béliveau était assez big en 1985 et pas Céline Dion (pour le mini bout en français je parle).  Céline avait pourtant chanté pour le pape en 1984!
Une signature.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #5 le: mai 31, 2020, 03:30:41 pm »
0
Oui, y a clairement des histoires de gérants derrière ça. Et Béliveau était l'une de celles qui chantait dans les deux langues durant la déprime post référendaire (en 1985, on était en plein dedans!), peut-être que ç'a joué.

EDIT : En fait, son premier single en anglais semble dater de 1986.

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=x1Znl2wec_s" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=x1Znl2wec_s</a>

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=gouLgavBFyc" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=gouLgavBFyc</a>

« Modifié: mai 31, 2020, 03:35:31 pm par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 16499
  • Respect: +1677
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #6 le: juin 02, 2020, 01:18:59 pm »
+1
Je lance ça ici sans autre but que de mettre les quatre vidéos une à côté de l'autre.

Quand même plus d'une centaine d'artistes en quatre vidéos.

Fait à noter :

- Félix Leclerc absent des Yeux de la faim


Il était quand même rendu vieux. C'est seulement 3 ans avant sa mort. Qu'est-ce qu'il aurait fait dans cette galère de toute façon..Je l'imagine mal chanter à plein poumon en tenant son écouteur. : )


- Madonna et Prince absents de We Are The World

Ça c'est plus surprenant. Sûrement une question d'ego. Genre si Michael Jackson est là, je peux pas y être...


- Mike Reno a dû s'acheter un rameur au printemps 1985 :smiley3:

Qui??

- Sur une note plus personnelle, autant j'aime We Are The World, Do They Know it's Christmas, autant je trouve que Tears Are Not Enough l'emporte musicalement parlant.

Hmm pas d'accord. Do they know est clairement la meilleure des trois selon moi.

Et pour ceux qui n'ont jamais vu le making of du bridge de We Are The World, c'est épeurant de voir à quel point ils auraient pu passer à côté.

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=HpReqNFVL-0" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=HpReqNFVL-0</a>

Je trippe sur cette vidéo là. Je l'ai regardé 3-4 fois.
« Modifié: juin 02, 2020, 01:20:46 pm par Tam! »

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27312
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1489
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #7 le: juin 02, 2020, 01:50:47 pm »
0
C'est peut-être l,immense différence de qualité (production et du vidéo) qui me mélange, mais me semble que We are the world est une grosse coche bien meilleur c'est pas surprenant que c'était elle que je connaissais.

La chansons matche son message parfaitement (L'effet de groupe).

Cela dit ?


Je pensais pas que ça été si petit comme phénomène impact, je ne sais pas si il est possible de l'observer:

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #8 le: juin 02, 2020, 01:52:31 pm »
0
Il était quand même rendu vieux. C'est seulement 3 ans avant sa mort. Qu'est-ce qu'il aurait fait dans cette galère de toute façon. Je l'imagine mal chanter à plein poumon en tenant son écouteur. : )

En effet :-)

- Madonna et Prince absents de We Are The World

Ça c'est plus surprenant. Sûrement une question d'ego. Genre si Michael Jackson est là, je peux pas y être...

Prince c'est bien possible.

Madonna était en tourné et, en accord avec son gérant de l'époque, a décidé de ne pas annuler de spectacle.

Lionel Ritchie a aussi rappelé à quel point ça s'était fait vite et que c'était moins évident à l'époque de mettre la main sur tout le monde que ça l'est de nos jours.

- Mike Reno a dû s'acheter un rameur au printemps 1985 :smiley3:

Qui??

Ici à droite (printemps 1985)



Ici au centre (été 1985)



- Sur une note plus personnelle, autant j'aime We Are The World, Do They Know it's Christmas, autant je trouve que Tears Are Not Enough l'emporte musicalement parlant.

Hmm pas d'accord. Do they know est clairement la meilleure des trois selon moi.

Pour une fois que je confessais une préférence pour un produit canadien. :smiley19:

Et pour ceux qui n'ont jamais vu le making of du bridge de We Are The World, c'est épeurant de voir à quel point ils auraient pu passer à côté.

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=HpReqNFVL-0" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=HpReqNFVL-0</a>

Je trippe sur cette vidéo là. Je l'ai regardé 3-4 fois.

Moi aussi!

Une méchante luck. J'en ai vu une autre courte entrevue dans laquelle Cyndi Lauper disait qu'elle ne voulait pas empiéter sur la phrase de Kim Carnes, mais que tout le monde la poussait dans cette direction. L'influence entre autre de Steve Perry qui dit à Quincy Jones qu'il aime ça quand ils chantent en harmonie.

J'adore vers la fin quand Ritchie va voir Huey Lewis et Kim Carnes pour les réenligner. Quand ils chantent en harmonie Ritchie a une réaction du genre "Wow! Ok, j'ai pu d'affaires icitte!"

Puis Cyndi Lauper qui ajoute un "Ooooooooooooone!" juste après sans aucun fuckin' effort. :smiley36: Tandis que tout le monde lui dit "Yeah, Yeah, c'est en plein ça!" Et Ritchie qui à nouveau est estomaqué "Ok, ma job est faite!"
« Modifié: juin 03, 2020, 03:15:53 pm par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 6242
  • Un texte.
  • Respect: +388
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #9 le: juin 02, 2020, 06:25:47 pm »
0
Team Tam pour Do they know it's Christmas. Je suis même surpris qu'il n'y ait pas unanimité là-dessus.

Les autres sont full sirupeuses et ont très mal vieilli.  Mais j'avoue que la toune canadienne est ptete un peu moins pire que We are the world.


Parenthèse : J'ai toujours trouvé poche que Michael Jackson n'était pas présent lors de l'enregistrement avec le groupe alors qu'il est un des compositeurs de la toune.  Dans le vidéo, on le voit filmé tout seul comme s'il était trop hot pour se mêler aux autres. Possiblement juste un conflit d'horaire mais ça donne cet effet-là pareil.
« Modifié: juin 02, 2020, 06:28:34 pm par Berslak »
Une signature.

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 10957
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +940
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #10 le: juin 02, 2020, 08:52:57 pm »
0
Parenthèse : J'ai toujours trouvé poche que Michael Jackson n'était pas présent lors de l'enregistrement avec le groupe alors qu'il est un des compositeurs de la toune.  Dans le vidéo, on le voit filmé tout seul comme s'il était trop hot pour se mêler aux autres. Possiblement juste un conflit d'horaire mais ça donne cet effet-là pareil.

Moi aussi, comme s'il avait enregistré ses parties tout seul.

Mais au début du vidéo on voit bien qu'il est là.

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 6242
  • Un texte.
  • Respect: +388
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #11 le: juin 02, 2020, 09:24:06 pm »
0
Ah? Va falloir que j'aille regarder ça.
Une signature.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #12 le: juin 02, 2020, 09:29:06 pm »
0
Parenthèse : J'ai toujours trouvé poche que Michael Jackson n'était pas présent lors de l'enregistrement avec le groupe alors qu'il est un des compositeurs de la toune.  Dans le vidéo, on le voit filmé tout seul comme s'il était trop hot pour se mêler aux autres. Possiblement juste un conflit d'horaire mais ça donne cet effet-là pareil.

Moi aussi, comme s'il avait enregistré ses parties tout seul.

Mais au début du vidéo on voit bien qu'il est là.

?

Mis à part sa première apparition il est toujours entouré.

J'imagine que l'insert du premier refrain vient de l'enregistrement solo qu'il a fait de la chanson pour que tout le monde puisse l'écouter et se préparer. Sinon...

2m34 à 2m48
3m09 à 3m15
3m31 à 3m33
3m45 à 3m47
3m57 à 4m00
4m24 à 4m28
etc.

Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 6242
  • Un texte.
  • Respect: +388
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #13 le: juin 02, 2020, 10:16:24 pm »
0
Ah ouin?

Je ne l'ai pas encore regardé sur un ordi et j'avais probablement mal vu à l'époque j'imagine. Faut dire que j'avais quand même juste 10 ans dans ce temps-là.  Probablement que j'avais retenu juste les images où on voit juste chaque artiste faire son p'tit bout et que je ne portais pas vraiment attention aux plans larges quand ils chantent tous ensemble.

Ça ou bedon j'avais mal compris ce que mon grand frère m'avait expliqué à l'époque par rapport à ça...  Je pense que j'avais même retenu qu'ils avaient mis un mannequin de Michael pour l'image finale où on voit tout le monde ensemble...  Une légende urbaine peut-être...
« Modifié: juin 02, 2020, 10:39:17 pm par Berslak »
Une signature.

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 6928
  • Respect: +895
    • Presque végé !
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #14 le: juin 03, 2020, 03:00:45 pm »
+1

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=HpReqNFVL-0" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=HpReqNFVL-0</a>

Je trippe sur cette vidéo là. Je l'ai regardé 3-4 fois.

"Am I less clinky now?"  :smiley36:
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 6928
  • Respect: +895
    • Presque végé !
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #15 le: juin 03, 2020, 03:27:03 pm »
+1
Team Tam pour Do they know it's Christmas. Je suis même surpris qu'il n'y ait pas unanimité là-dessus.

Les autres sont full sirupeuses et ont très mal vieilli.  Mais j'avoue que la toune canadienne est ptete un peu moins pire que We are the world.


Parenthèse : J'ai toujours trouvé poche que Michael Jackson n'était pas présent lors de l'enregistrement avec le groupe alors qu'il est un des compositeurs de la toune.  Dans le vidéo, on le voit filmé tout seul comme s'il était trop hot pour se mêler aux autres. Possiblement juste un conflit d'horaire mais ça donne cet effet-là pareil.

Le refrain a été enregistré quelques heures avant alors que Michael Jackson était seul en studio, pendant qu'une partie des chanteurs étaient en train d'assister aux AMAs qui avaient lieu le même soir. Le reste du line up est arrivé après le gala, et MJ est présent tout au long de l'enregistrement. Sur le vidéo partagé par Cinéphile, on le voit en retrait qui rit pendant que Cindy Lauper retire ses bijoux.

Dans un autre ordre d'idées: les gens s'habillaient vraiment relax dans les galas à l'époque.

Sinon, tout le monde sait que je suis Do They Know it's Christmas all the way, mais je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle a mieux vieilli que les autres. Je ne peux m'empêcher de cringe pendant le solo de Bono qui dit "Well tonight thank god it's them instead of you". Malaise. D'autant plus que tous les solos sont assurés par des monsieurs. Blancs (j'ajouterais, parce que ça contraste en tabarouette avec We Are the World qui est probablement le plus bel exemple d'inclusivité des années 80).

Désolée pour mes nombreux anglicismes qui doivent te hérisser les poils.


- Madonna et Prince absents de We Are The World

Pour Prince, il faisait partie de ceux qui ont reçu un pré-démo pour enregistrer la chanson, mais il ne s'est pas présenté au studio, ce n'est pas clair pourquoi. Il a donné une chanson exclusive pour la compilation We Are the World, donc ce serait étonnant que ce soit seulement une question d'ego.
« Modifié: juin 03, 2020, 03:29:41 pm par Simone »
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #16 le: juin 03, 2020, 03:43:30 pm »
0
Le refrain a été enregistré quelques heures avant alors que Michael Jackson était seul en studio, pendant qu'une partie des chanteurs étaient en train d'assister aux AMAs qui avaient lieu le même soir. Le reste du line up est arrivé après le gala, et MJ est présent tout au long de l'enregistrement. Sur le vidéo partagé par Cinéphile, on le voit en retrait qui rit pendant que Cindy Lauper retire ses bijoux.

...et à nouveau quand Huey Lewis dit qu'il fait exprès de fausser. :smiley1:

Je ne peux m'empêcher de cringe pendant le solo de Bono qui dit "Well tonight thank god it's them instead of you". Malaise.

Pourquoi?

Pour le mot God (mentionné aussi dans We are the World)? On parle de prière aussi.

Pour le mot instead? C'est du gros sarcasme, non?

Pour Prince, il faisait partie de ceux qui ont reçu un pré-démo pour enregistrer la chanson, mais il ne s'est pas présenté au studio, ce n'est pas clair pourquoi. Il a donné une chanson exclusive pour la compilation We Are the World, donc ce serait étonnant que ce soit seulement une question d'ego.

Ah, tu vois, moi je n'avais jamais entendu cette histoire de rivalité jusqu'à il y a quelques années. Je soulevais ça au cas.

David Bowie et Mick Jagger avait aussi fait cette super reprise à l'occasion de Live Aid.

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=HasaQvHCv4w" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=HasaQvHCv4w</a>
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 16499
  • Respect: +1677
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #17 le: juin 03, 2020, 03:55:48 pm »
+1
Je ne peux m'empêcher de cringe pendant le solo de Bono qui dit "Well tonight thank god it's them instead of you". Malaise.

C'est pourtant le bout le plus punché de la toune musicalement et émotionnellement.  :'(

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #18 le: juin 03, 2020, 03:57:07 pm »
0
Ah ben coudonc...

Is “Do They Know It’s Christmas?” the most misunderstood holiday song?

https://www.americamagazine.org/arts-culture/2018/12/19/do-they-know-its-christmas-most-misunderstood-holiday-song

I know that some people find Bono’s rapturous rallying cry at the end of the first verse to be troublesome and cringeworthy. But that is because the line is mostly misunderstood in the general context of the song. While he didn’t write the line, it is clear Bono is being sarcastic, pulling no punches and upping the ante on the juxtaposition between the haves (you the listener) and the have-nots (the people of Africa). Which is something the 1984 punk-influenced Bono would have done.

In 2004, when a 20th-anniversary version of the song was recorded, Bono stood by the line and sang it again. But by 2014, when Band Aid Thirty recorded a new version to raise money to combat the Ebola crisis, he may have realized that there were less divisive ways to get a message across and bring people together, singing instead, “Tonight we’re reaching out/ and touching you.”
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #19 le: juin 03, 2020, 04:00:20 pm »
0
Jamais vu deux forumeux d'avis différents avoir autant raison en si peu de temps (dans le sens que je ne savais rien de tout ça y a 10 minutes à peine).

C'est pourtant le bout le plus punché de la toune musicalement et émotionnellement.  :'(

Band Aid 30 ditched the only good line it had

https://www.independent.co.uk/voices/band-aid-30-ditched-the-only-half-decent-line-it-had-9867716.html
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #20 le: juin 03, 2020, 04:03:24 pm »
0
A Reading of Do They Know It’s Christmas, a Truly Awful Song

Tonight thank God that someone else is suffering, per Bono

https://medium.com/@miketoole/a-reading-of-do-they-know-its-christmas-a-truly-awful-song-ef7fbd42c387

 :smiley19:

« Modifié: juin 03, 2020, 04:05:41 pm par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 6242
  • Un texte.
  • Respect: +388
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #21 le: juin 03, 2020, 04:55:20 pm »
0
Je ne peux m'empêcher de cringe pendant le solo de Bono qui dit "Well tonight thank god it's them instead of you". Malaise.

J'ai dû chercher le sens du mot "cringe" que j'avais jamais vu ou entendu.

Me reste à comprendre le sens de la phrase de Bono car j'arrive pas à en saisir le sens (qu'elle soit ironique ou pas).  C'est qui "you" ?

Quelqu'un peut m'aider en me traduisant ça en français?
« Modifié: juin 03, 2020, 05:11:16 pm par Berslak »
Une signature.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27312
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1489
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #22 le: juin 03, 2020, 04:58:55 pm »
0
Dans un autre ordre d'idées: les gens s'habillaient vraiment relax dans les galas à l'époque.

Un peu comme quand Jivre avait sortie des images du il fait chaud dans le métro ou quand on regarde les images du défilés de la coupe stanley 1986 ou 1993, j'ai l'impression que c"était très généralisé moins capoté avec l'image.

L'évolution du prix des montres de luxes:
https://www.ablogtowatch.com/wp-content/uploads/2014/07/Rolex-Submariner-114060-14060-No-Date-Price-Change-2.jpeg

Dans les années fin 70s un riche joueur d'hockey avait une Ferrari a $20,000, le coach un gros cadillac qui coutait deux fois le prix d'une voiture ordinaire, maintenant roule en voiture 3-4-5-10 fois le prix d'une voiture ordinaire. i.e. les gens sont beaucoup plus riches qu'avant et les marques du luxe pousse leur produit pendant les galas beaucoup plus qu'avant j'ai l'impression avec une société beaucoup plus obsédé par le look de haut en bas (ça se voit a la popularité et des budgets des tatoos et les abonnements au gym aussi).

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 6242
  • Un texte.
  • Respect: +388
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #23 le: juin 03, 2020, 05:00:20 pm »
0
Désolée pour mes nombreux anglicismes qui doivent te hérisser les poils.

Ya rien là voyons.  À part "cringe" que je trouvais bizarre, j'approuve totalement tes autres anglicismes.
Une signature.

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 6242
  • Un texte.
  • Respect: +388
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #24 le: juin 03, 2020, 05:07:47 pm »
0
Dans un autre ordre d'idées: les gens s'habillaient vraiment relax dans les galas à l'époque.

C'est si différent aujourd'hui?

La différence là-dessus est pas plutôt entre les galas de musique et ceux de télé/cinéma?

Toujours pensé que c'était plus guindé aux Oscars qu'aux Grammys (même si j'écoute jamais les Grammys et autres galas américains de musique).  Mais ptete que mon esprit est juste resté jammé dans les années 80 là-dessus...
Une signature.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #25 le: juin 03, 2020, 05:14:15 pm »
+1
Je ne peux m'empêcher de cringe pendant le solo de Bono qui dit "Well tonight thank god it's them instead of you". Malaise.

J'ai dû chercher le sens du mot "cringe" que j'avais jamais vu ou entendu.

Me reste à comprendre le sens de la phrase de Bono car j'arrive pas à en saisir le sens (qu'elle soit ironique ou pas).  C'est qui "you" ?
Quelqu'un peut m'aider en me traduisant ça en français?

"You" c'est toi Berslak (à la base les Britanniques, mais par extension L'Occident privilégié et donc toi)

Faut remettre le tout en contexte avec ces deux phrases clés (je paraphrase) :

NOUS
And in our world of plenty, we can spread a smile of joy (dans notre monde d'abondance, on peut (facilement) afficher un sourire joyeux)

VS

EUX
There's a world outside your window, and it's a world of dread and fear (il y a un (autre) monde de l'autre côté de ta fenêtre, et c'est un monde de crainte et de peur)

Déjà là, c'est du gros sarcasme : "Ça va bien chez vous, dans ton petit confort, mais donne-toi donc la peine de regarder dehors, tu vas voir qu'ailleurs ce n'est pas si rose, qu'il y a du monde qui n'ont pas le coeur à fêter Noël"

Donc dans ce contexte...

PHRASE DE BONO :

Well tonight thank God it's them instead of you (tu peux remercier le Bon Dieu, car ce soir ce sont eux et non pas toi (qui vont encore s'en prendre plein la gueule))

EDIT : Bref, plutôt que de solliciter ta générosité, on te fait feeler cheap (tout est bon pour délier les cordons de ta bourse).
« Modifié: juin 03, 2020, 06:01:07 pm par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 6928
  • Respect: +895
    • Presque végé !
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #26 le: juin 03, 2020, 06:40:42 pm »
0
Oui, je comprends bien que la chanson est construite sur une série d'antiphrases, mais c'est quand même très douteux considérant que le tout est enrobé de musique guillerette et même un peu kitsch, avec le chorus bon enfant... on perd facilement le sarcasme de vue et nous sommes très loin des influences punk de Bono. Si je considère les compétences en interprétation de texte moyennes de la population en général et l'incapacité à faire de l'inférence pour beaucoup, je dirais que les chances sont assez élevées que cette chanson soit prise au pied de la lettre pour beaucoup d'auditeurs.

Ceci étant dit, j'aime la chanson d'un amour pur et joyeux quand même.

Pis, pour les solos tous assurés par des monsieurs, personne ne veut s'avancer?  :smiley17:
« Modifié: juin 03, 2020, 06:44:11 pm par Simone »
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 6242
  • Un texte.
  • Respect: +388
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #27 le: juin 03, 2020, 08:59:46 pm »
0
Bono était punk en 1985???

À leurs tout débuts avec I Will follow, ok ptete un peu.  Mais en 1985 avec Pride (un the name of love), ils étaient rendus ailleurs, non?
Une signature.

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 6928
  • Respect: +895
    • Presque végé !
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #28 le: juin 03, 2020, 09:25:48 pm »
0
Je faisais écho à cette citation.


While he didn’t write the line, it is clear Bono is being sarcastic, pulling no punches and upping the ante on the juxtaposition between the haves (you the listener) and the have-nots (the people of Africa). Which is something the 1984 punk-influenced Bono would have done.

C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 6242
  • Un texte.
  • Respect: +388
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #29 le: juin 03, 2020, 09:56:26 pm »
0
Ok! Merci de l'explication.

(Je dois vous avouer que je clique très rarement sur les liens d'articles en anglais... )
Une signature.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #30 le: juin 03, 2020, 10:08:56 pm »
0
Pis, pour les solos tous assurés par des monsieurs, personne ne veut s'avancer?  :smiley17:

T'as absolument raison, c'est de la marde, personne ne peut défendre ça. En même temps, y a un seul responsable : Bob Geldof. C'est pas comme si ils avaient tous comploté pour faire ça "entre hommes". Tsé c'est pour une bonne cause, alors les autres vont pas se dire en arrivant au studio "les femmes sont pas assez représentées, je m'en vais". Je me souviens que Geldof avait genre commencé par Phil Collins, Sting et Simon LeBon en se disant : "Si j'ai ces trois-là, les autres vont suivre". C'était à lui de rejoindre davantage de femmes.
« Modifié: juin 03, 2020, 10:12:02 pm par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #31 le: juin 03, 2020, 10:11:06 pm »
0
Un coup parti, y a de l'âgisme aussi. Où sont les Paul McCartney, David Bowie, Elton John, Mick Jagger et cie?
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 6242
  • Un texte.
  • Respect: +388
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #32 le: juin 03, 2020, 10:18:48 pm »
0
Un coup parti, y a de l'âgisme aussi. Où sont les Paul McCartney, David Bowie, Elton John, Mick Jagger et cie?

Ya aussi qu'ils étaient les premiers à faire ce genre de chanson de groupe pour une cause.  Ça a ptete été plus difficile pour eux de convaincre les artistes à participer que pour ceux des autres pays pour lesquels c'était un must de participer à ce genre de chose vu le succès de l'expérience britannique.
« Modifié: juin 03, 2020, 10:20:50 pm par Berslak »
Une signature.

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 6928
  • Respect: +895
    • Presque végé !
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #33 le: juin 03, 2020, 10:29:34 pm »
0
Pis, pour les solos tous assurés par des monsieurs, personne ne veut s'avancer?  :smiley17:

T'as absolument raison, c'est de la marde, personne ne peut défendre ça. En même temps, y a un seul responsable : Bob Geldof. C'est pas comme si ils avaient tous comploté pour faire ça "entre hommes". Tsé c'est pour une bonne cause, alors les autres vont pas se dire en arrivant au studio "les femmes sont pas assez représentées, je m'en vais". Je me souviens que Geldof avait genre commencé par Phil Collins, Sting et Simon LeBon en se disant : "Si j'ai ces trois-là, les autres vont suivre". C'était à lui de rejoindre davantage de femmes.

Je ne sais pas trop. J'ai l'impression que ce n'était pas une préoccupation très vive il y a 35 ans. J'ai écouté ces chansons des centaines de fois et ça m'a frappé aujourd'hui pour la première fois, à quel point la version britannique est "drabe" (le fait que tous les solistes soient des hommes, mais comme tu le soulignes toi-même,  que ces hommes soient assez proches en styles musicaux et en âge - avec quelques dudes hétéroclites, comme les deux danseurs de ballets et le gars du Council of Style), uniforme presque, versus la version américaine où se côtoient hommes et femmes d'ethnicités différentes, mais aussi, avec de solides "clash" au niveau musical (quand Bruce Springsteen embarque mettons, je ne sais pas si on ne peut pas être plus loin de l'ouverture de Lionel Richie...) qui rendent l'ensemble bien plus riche  C'est vraiment intéressant, et j'ai presque envie de dire que je me suis peut-être trompée toutes ces années en préférant Do They Know it's Christmas.

Bien bon pour les gens qui disent que personne ne change d'opinion jamais  :smiley36:
« Modifié: juin 03, 2020, 10:37:03 pm par Simone »
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 6242
  • Un texte.
  • Respect: +388
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #34 le: juin 03, 2020, 10:46:52 pm »
0
En fait, la toune britannique en elle-même est quand même meilleure.

Pour la toune américaine, c'est surtout son interprétation avec beaucoup de diversité qui est intéressante.

On mélange les deux ensemble et on aurait la perfection.
Une signature.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #35 le: juin 03, 2020, 11:01:12 pm »
0
Un coup parti, y a de l'âgisme aussi. Où sont les Paul McCartney, David Bowie, Elton John, Mick Jagger et cie?

Ya aussi qu'ils étaient les premiers à faire ce genre de chanson de groupe pour une cause.  Ça a ptete été plus difficile pour eux de convaincre les artistes à participer que pour ceux des autres pays pour lesquels c'était un must de participer à ce genre de chose vu le succès de l'expérience britannique.

Oui, sûrement.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #36 le: juin 03, 2020, 11:03:02 pm »
0
En fait, la toune britannique en elle-même est quand même meilleure.

Pour la toune américaine, c'est surtout son interprétation avec beaucoup de diversité qui est intéressante.

On mélange les deux ensemble et on aurait la perfection.

Vous m'enleverez pas la première phrase du bridge dans Tears are not enough :

And if we
should try
together you and i
« Modifié: juin 04, 2020, 12:07:19 am par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #37 le: juin 03, 2020, 11:25:32 pm »
0
Pis, pour les solos tous assurés par des monsieurs, personne ne veut s'avancer?  :smiley17:

T'as absolument raison, c'est de la marde, personne ne peut défendre ça. En même temps, y a un seul responsable : Bob Geldof. C'est pas comme si ils avaient tous comploté pour faire ça "entre hommes". Tsé c'est pour une bonne cause, alors les autres vont pas se dire en arrivant au studio "les femmes sont pas assez représentées, je m'en vais". Je me souviens que Geldof avait genre commencé par Phil Collins, Sting et Simon LeBon en se disant : "Si j'ai ces trois-là, les autres vont suivre". C'était à lui de rejoindre davantage de femmes.

Je ne sais pas trop. J'ai l'impression que ce n'était pas une préoccupation très vive il y a 35 ans. J'ai écouté ces chansons des centaines de fois et ça m'a frappé aujourd'hui pour la première fois, à quel point la version britannique est "drabe" (le fait que tous les solistes soient des hommes, mais comme tu le soulignes toi-même, que ces hommes soient assez proches en styles musicaux et en âge - avec quelques dudes hétéroclites, comme les deux danseurs de ballets et le gars du Council of Style), uniforme presque, versus la version américaine où se côtoient hommes et femmes d'ethnicités différentes, mais aussi, avec de solides "clash" au niveau musical (quand Bruce Springsteen embarque mettons, je ne sais pas si on ne peut pas être plus loin de l'ouverture de Lionel Richie...) qui rendent l'ensemble bien plus riche  C'est vraiment intéressant, et j'ai presque envie de dire que je me suis peut-être trompée toutes ces années en préférant Do They Know it's Christmas.

Bien bon pour les gens qui disent que personne ne change d'opinion jamais  :smiley36:

Tu vois c'est là où réside notre plus grande différence Simone. T'as parfaitement le droit de changer d'avis. Tsé j'ai toujours aimé Cyndi Lauper sans être un grand fan, mais j'en ai peut-être écouté plus cette semaine qu'au cours des dix dernières années réunies.

Mais j'ai plus de difficulté avec cet aspect révisionniste de toujours analyser le passé avec les yeux d'aujourd'hui. C'est pas une critique personnelle, t'es vraiment pas la seule à faire ça. Mais pour moi Gone with the Wind demeure aussi bon, même si depuis que j'étais ado, j'ai compris qu'il y avait un viol conjugal dedans. :smiley22:

À moment donné, je dirais qu'il ne faut pas remettre les choses dans leur contexte, mais les laisser dans leur contexte. Tintin au Congo c'était l'oeuvre d'un kid de 23 ans qui avait 1000 fois moins de moyens qu'un jeune de 13 ans en a aujourd'hui et qui peut en apprendre bien davantage en jetant simplement un coup d'oeil sur la page Wikipédia du Congo.

Et quand tu dis "c'était pas un argument si on aimait ça y a 20 ans", est-ce que ça n'invalide pas tout ce qu'on pense aujourd'hui et qu'on va critiquer en 2040? Bon pas tout mais tu comprends ce que je veux dire.

EDIT : en rédigeant ce post, j'ai appris que Tintin au Congo était désormais vendu dans la section adulte des librairies en France. Voilà une solution à laquelle j'adhère complètement (VS le crisser au feu ou le censurer / réécrire)
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 6928
  • Respect: +895
    • Presque végé !
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #38 le: juin 04, 2020, 09:54:35 am »
+1
Peut-être que je me suis mal exprimée, mais là où je considère que je me suis trompée, c'est quand j'oppose la relative uniformité musicale de Do They Know it's Christmas vs la richesse éclectique de We Are The World. J'ai dit: c'est une chose que tous les solistes soient des hommes, mais en plus, ils sont tous assez proches dans leur style, c'est ça qui m'étonne et qui ne m'avait pas frappé avant. Peut-être que j'y étais moins sensible quand j'ai découvert ces chansons (pas en 1984, tu t'en doutes bien, mais au tournant des années 2000).

Si cette chanson était faite aujourd'hui, je serais outrée qu'on n'ait pas fait l'effort d'y inclure des femmes solistes (tu imagines un Do They Know it's Christmas 2020 sans inclure Adèle mettons?! y'aurait de quoi mettre le feu), mais je ne considère pas que parce que ça n'a pas été fait il y a 35 ans, la chanson est mauvaise. Si tu regardes bien, j'avais mis une petite grimace après mon commentaire sur le fait que tous les solistes étaient des hommes, ce n'est vraiment pas un critère pour juger les chansons entre elles. Par contre, j'aurais aimé qu'on analyse pourquoi l'inclusion (des genres et des ethnicités, disons) semblait si naturelle chez les Américains et complètement absente chez les Anglais. Il y avait pourtant énormément d'activisme au niveau de la valorisation des ethnicités culturelles en Angleterre, avec Birmingham qui s'est dotée très tôt du premier centre universitaire de recherche sur les Cultural studies, dès le début des années 70, alors que c'était inexistant aux États-Unis à la même époque. Pour moi, c'est quand même intéressant de regarder le tout à rebours. Ça ne veut pas dire que je pense que la valeur de l'oeuvre doit être teintée par cette analyse socio-historique du contexte conturel.

Comme je ne propose pas qu'on cesse de donner accès aux films de Woody Allen ou de Roman Polanski avec ce qu'on sait aujourd'hui (en plus, j'ai longtemps été ambivalente dans le dossier Polanski, ce sont les nouvelles accusations qui ont fait surface qui m'ont fait changer d'idée), mais personnellement, je vais m'abstenir de les consommer. Je ne vais pas brûler mon DVD de Ghost Writer parce que c'est un de mes films préférés de la dernière décennie, mais ça se peut que j'arrête de le recommander aux gens même si c'est bien bon. Tu vois ce que je veux dire?

Quand je disais: ce n'est pas une excuse de dire qu'on trouvait ça drôle il y a 20 ans (Homer qui est gavé en enfer ou Fat Monica, ceci importe peu), ce que je veux dire, c'est que maintenant, nos sensibilités culturelles ont changé et je m'attends à ce qu'on fasse mieux. Donc, comme mentionné plus haut, si Do They Know it's Christmas était faite pour la première fois aujourd'hui, je m'attendrais probablement à plus de sensibilités aux enjeux de diversité et d'inclusion.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9202
  • Respect: +854
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #39 le: juin 04, 2020, 10:37:57 am »
0
Ok, c'est plus clair (peut-être moi qui avais lu vite aussi) ;)

Si cette chanson était faite aujourd'hui, je serais outrée qu'on n'ait pas fait l'effort d'y inclure des femmes solistes (tu imagines un Do They Know it's Christmas 2020 sans inclure Adèle mettons?! y'aurait de quoi mettre le feu)

Avec si peu de femmes, ce serait carrément impensable.

Par contre, j'aurais aimé qu'on analyse pourquoi l'inclusion (des genres et des ethnicités, disons) semblait si naturelle chez les Américains et complètement absente chez les Anglais

C'est quand même pas la même répartition ethnique qu'aux États-Unis. Même en 2011, il n'y a que 3% de Noirs au Royaume selon Wiki. Et au risque de dire une énormité... T'es en 1984, je te dis "Ok, Simone, faut recruter 4-5 chanteurs noirs britanniques pour venir chanter avec nous" T'appelle qui?

Il y avait pourtant énormément d'activisme au niveau de la valorisation des ethnicités culturelles en Angleterre, avec Birmingham qui s'est dotée très tôt du premier centre universitaire de recherche sur les Cultural studies, dès le début des années 70, alors que c'était inexistant aux États-Unis à la même époque. Pour moi, c'est quand même intéressant de regarder le tout à rebours. Ça ne veut pas dire que je pense que la valeur de l'oeuvre doit être teintée par cette analyse socio-historique du contexte conturel.

Je ne savais pas tout ça. Et moi aussi je trouve ça intéressant, mais on est très prompt (pas toi finalement) à faire du révisionnisme depuis une dizaine d'années je trouve.

Comme je ne propose pas qu'on cesse de donner accès aux films de Woody Allen ou de Roman Polanski

Déjà d'arrêter de mettre ces deux-là dans les même phrase, ce serait un début. ;)

Mais je sais qu'on est irréconciliable là-dessus, surtout quand t'étais ambivalente sur celui des deux qui a fuit la justice, mais pas sur l'autre. :-p

Je t'aime pareil. :smiley31:

personnellement, je vais m'abstenir de les consommer

Tout à fait ton droit.

Je ne vais pas brûler mon DVD de Ghost Writer parce que c'est un de mes films préférés de la dernière décennie, mais ça se peut que j'arrête de le recommander aux gens même si c'est bien bon. Tu vois ce que je veux dire?

Absolument et c'est très correct.

Quand je disais: ce n'est pas une excuse de dire qu'on trouvait ça drôle il y a 20 ans (Homer qui est gavé en enfer ou Fat Monica, ceci importe peu), ce que je veux dire, c'est que maintenant, nos sensibilités culturelles ont changé et je m'attends à ce qu'on fasse mieux. Donc, comme mentionné plus haut, si Do They Know it's Christmas était faite pour la première fois aujourd'hui, je m'attendrais probablement à plus de sensibilités aux enjeux de diversité et d'inclusion.

La sensibilité culturelle, moi je veux bien, mais en regardant toute la misère qu'on a eu à se sortir de la grande noirceur, incluant tout le temps que ç'a pris pour abolir le Bureau de la censure (entre autres), j'ai de grandes craintes qu'on se serve de ce genre de concepts (à la base pure et noble, mais tsé à la base l'Église c'était supposé être pur et noble) pour nous ramener là-dedans.

Oui, je le sais que je suis pas reposant quand on parle de ces enjeux, mais je ne suis pas un chat échaudé qui craint l'eau froide, je suis un chat échaudé qui craint toute forme d'eau : froide, tiède, bouillante, glace, vapeur d'eau, etc.
« Modifié: juin 04, 2020, 11:26:08 pm par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27312
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1489
Re: Il y a 35 ans - Les Yeux de la faim
« Réponse #40 le: juin 04, 2020, 11:36:43 am »
0
Par contre, j'aurais aimé qu'on analyse pourquoi l'inclusion (des genres et des ethnicités, disons) semblait si naturelle chez les Américains et complètement absente chez les Anglais.

Ça dépend comment tu définies ethnicités ici, des Irlandais par examples y sont présents, faudrait vérifier mais y'a probablement un large éventail ethniques et de représentation, écossais, gallois, etc...

Si on arrête superficiellement diversité par couleur de peau, en 1981 en Grande Bretagne, 51M était blanc pour 2 millions de minorité ethnique et il y avait seulement 80,000 Africain dans le lot. On va en apercevoir beaucoup dans un film comme 1917 parce que l'Angleterre en temps de guerre faisait venir des soldats de colonies, mais en temps normal c'était pratiquement 95% blanc comme population.

Les États-Unis en comparaisont était dans le monde "européens" ultra diversifié, avec une économie culturelle par certain groupe gigantesque, c'est eux (via pas mal la plus grosse vedette de la planète terre et d'autre ultra riche et puissant producteur noir) qui ont fait la toune et non pas été "invité" à participer en raison d'un programme, c'est plus les blanc qui ont reçu un appel disant si ils voulaient pas chanter avec eux sur leur projet.

Il faudrait voir a quel point c'était plus méritocratique dans l'Amérique de l'époque que la vieille europe, quand venait le temps de lancer une nouvelle industrie, mais a la base on parle de population ethnique vraiment différente.