Ceci est un forum public. Les Cowboys Fringants dalporto se dissocient des opinions émises sur ce forum.

 L'Encyclopédie du Peuple

Auteur Sujet: Eric Lapointe et la violence conjugale  (Lu 425 fois)

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14347
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +1828
Eric Lapointe et la violence conjugale
« le: janvier 15, 2024, 09:26:13 pm »
0
https://www.youtube.com/watch?v=nfRyO_aXMnA

J'ai 7 minutes et demi d'écoutées.

Je ne crois rien de ce qu'il dit à date.

Ce que j'entends c'est "je regrette de m'être fait prendre".

Quand il dit "non, juste alcool le soir de mes 50 ans", c'est impossible à croire.

Je sais que c'est pas un favori ici Eric Lapointe.

Par contre, sans être le fan #1 de Lapointe, j'ai toujours quand même aimé sa musique et sa voix dans le temps qu'il avait quelque chose qui ressemblait à une voix, là ça sonne comme Renaud il y a 10 ans.

J'ai joué au pool avec Tabra et lui à Rimouski à la fin des années 1990, j'y a jasé aux Verres il y a genre 12 ans un soir de jour de l'an avant possiblement un show des CFs (?), et je l'ai croisé dans mon bled perdu après un de ses shows il y a 15 ans où il était complètement soucoupe; c'est un estie de parvenu, sérieusement.

M'en allait où avec ça donc...

Ça ressemble à une job de PR gênante à date. J'essaie encore 2-3 minutes mais si je continue à pas le croire et qu'il continue avec sa cassette, je vais dire merci Eric de confirmer que t'es un gros pas de classe.

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14347
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +1828
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #1 le: janvier 15, 2024, 09:28:07 pm »
0
On l'entend clairement penser que ce qu'il a fait à cette femme est pire que ce qu'il a plaidé coupable pour.

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14604
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +1320
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #2 le: janvier 15, 2024, 09:32:02 pm »
0
Je suis tombée là-dessus y'a une couple de jours.

Je devrais pu m'en étonner, mais ça me jette à terre à chaque fois: bordel, est-ce que c'est vraiment que la testostérone qui est responsable du fait qu'on crée des humains de même?
Tsé, on est chanceux, on est dans une société libre, une personne t'adonne pas, tu peux passer ton chemin, aller voir ailleurs si j'y suis... non, la réponse est systématiquement de faire mal à l'autre, de le blesser le plus possible, pour extérioriser notre propre colère.

Je comprendrai jamais ça.

https://www.tvanouvelles.ca/2024/01/10/violence-conjugale-presumee-5-nouvelles-accusations-de-voies-de-fait-contre-yan-philippe-leduc
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14347
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +1828
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #3 le: janvier 15, 2024, 09:36:11 pm »
0
Ok, je ne suis plus capable.

Si vous rendez au bout, vous me ferez un résumé.

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14347
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +1828
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #4 le: janvier 15, 2024, 09:42:35 pm »
0
Je suis tombée là-dessus y'a une couple de jours.

Je devrais pu m'en étonner, mais ça me jette à terre à chaque fois: bordel, est-ce que c'est vraiment que la testostérone qui est responsable du fait qu'on crée des humains de même?
Tsé, on est chanceux, on est dans une société libre, une personne t'adonne pas, tu peux passer ton chemin, aller voir ailleurs si j'y suis... non, la réponse est systématiquement de faire mal à l'autre, de le blesser le plus possible, pour extérioriser notre propre colère.

Je comprendrai jamais ça.

https://www.tvanouvelles.ca/2024/01/10/violence-conjugale-presumee-5-nouvelles-accusations-de-voies-de-fait-contre-yan-philippe-leduc

Ça c'est le cas classique de "ouiiiiii, mai il m'aime!!!"

Faque le tas de marde il va continuer d'abuser la pauvre fille.

C'est comme un enfant à qui tu ne dis jamais non et qui a compris comment ça peut fonctionner.

It takes two to tango.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 32225
  • Ing. BBQ
  • Respect: +2260
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #5 le: janvier 15, 2024, 10:29:11 pm »
0
Je sais que c'est pas un favori ici Eric Lapointe.

:smiley19:

Un rocker pour qui un break dans sa soirée s'est aller faire une sieste dans un bar de danseuses, qui bum des cigarettes à la première rangée vers la fin du show et qui peut en faire 20 d'affilé que toute une foule de pas spécialement fans connait toutes les paroles, on ne vera peut-être plus jamais.

C'est une légende vivante qui marche parmi nous, un monument... un ptit cuir.

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14604
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +1320
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #6 le: janvier 15, 2024, 11:00:30 pm »
0
Je suis tombée là-dessus y'a une couple de jours.

Je devrais pu m'en étonner, mais ça me jette à terre à chaque fois: bordel, est-ce que c'est vraiment que la testostérone qui est responsable du fait qu'on crée des humains de même?
Tsé, on est chanceux, on est dans une société libre, une personne t'adonne pas, tu peux passer ton chemin, aller voir ailleurs si j'y suis... non, la réponse est systématiquement de faire mal à l'autre, de le blesser le plus possible, pour extérioriser notre propre colère.

Je comprendrai jamais ça.

https://www.tvanouvelles.ca/2024/01/10/violence-conjugale-presumee-5-nouvelles-accusations-de-voies-de-fait-contre-yan-philippe-leduc

Ça c'est le cas classique de "ouiiiiii, mai il m'aime!!!"

Faque le tas de marde il va continuer d'abuser la pauvre fille.

C'est comme un enfant à qui tu ne dis jamais non et qui a compris comment ça peut fonctionner.

It takes two to tango.

il pète la gueule de la deuxième madame une couple d'heures après la première madame, pas certaine que ça rentre tant dans le classique conjugal.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Ciné

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1068
  • Respect: +127
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #7 le: janvier 16, 2024, 02:40:15 am »
0
Je suis tombée là-dessus y'a une couple de jours.

Je devrais pu m'en étonner, mais ça me jette à terre à chaque fois: bordel, est-ce que c'est vraiment que la testostérone qui est responsable du fait qu'on crée des humains de même?

Tsé, on est chanceux, on est dans une société libre, une personne t'adonne pas, tu peux passer ton chemin, aller voir ailleurs si j'y suis... non, la réponse est systématiquement de faire mal à l'autre, de le blesser le plus possible, pour extérioriser notre propre colère.

Je comprendrai jamais ça.

https://www.tvanouvelles.ca/2024/01/10/violence-conjugale-presumee-5-nouvelles-accusations-de-voies-de-fait-contre-yan-philippe-leduc

Ça c'est le cas classique de "ouiiiiii, mai il m'aime!!!"

Faque le tas de marde il va continuer d'abuser la pauvre fille.

C'est comme un enfant à qui tu ne dis jamais non et qui a compris comment ça peut fonctionner.

It takes two to tango.

il pète la gueule de la deuxième madame une couple d'heures après la première madame, pas certaine que ça rentre tant dans le classique conjugal.

Ça ne s'applique peut-être pas à ce cas-là en particulier, mais le "It takes two to tango" de Dalp, j'y crois malheureusement de plus en plus chaque année qui passe. Je ne parle pas nécessairement de tapes su'a yeule, mais des p'tites games de manipulation et des 1001 techniques de gaslighting qui existent. Ce n'est pas une question de blâmer les victimes, mais y a clairement des filles qui sont plus immunisées que d'autres par rapport à ça. J'en ai vu à 20 ans, 30 ans, 40 ans. Je l'ai vécu moi-même à la mi-quarantaine avec une fille qui avait crissé son mari-là, pour refaire sa vie, s'était pris un appart pis toute, mais qui, un an plus tard à force de manipulation et de culpabilisation, est retournée avec. It takes two to tango. Définitivement. Le pire c'est que ça demeure l'une des filles les plus brillantes et fortes de caractère que j'ai rencontrées dans ma vie, alors j'imagine même pas comment la grande majorité qui sont moins outillées qu'elle peuvent s'en sortir.

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 7798
  • Un texte.
  • Respect: +659
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #8 le: janvier 16, 2024, 09:16:38 am »
0
Je sais que c'est pas un favori ici Eric Lapointe.

:smiley19:

Un rocker pour qui un break dans sa soirée s'est aller faire une sieste dans un bar de danseuses, qui bum des cigarettes à la première rangée vers la fin du show et qui peut en faire 20 d'affilé que toute une foule de pas spécialement fans connait toutes les paroles, on ne vera peut-être plus jamais.

C'est une légende vivante qui marche parmi nous, un monument... un ptit cuir.

Encore une fois, j'adore quand tu montres ton côté humain.  :smiley1:
Je suis ici seulement pour m'exprimer un peu et non pour discuter activement sur plusieurs messages. Merci de respecter mon désir de m'exprimer à petites doses.

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7495
  • Respect: +1229
    • Presque végé !
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #9 le: janvier 16, 2024, 10:04:25 am »
+2
Ça ne s'applique peut-être pas à ce cas-là en particulier, mais le "It takes two to tango" de Dalp, j'y crois malheureusement de plus en plus chaque année qui passe. Je ne parle pas nécessairement de tapes su'a yeule, mais des p'tites games de manipulation et des 1001 techniques de gaslighting qui existent. Ce n'est pas une question de blâmer les victimes, mais y a clairement des filles qui sont plus immunisées que d'autres par rapport à ça. J'en ai vu à 20 ans, 30 ans, 40 ans. Je l'ai vécu moi-même à la mi-quarantaine avec une fille qui avait crissé son mari-là, pour refaire sa vie, s'était pris un appart pis toute, mais qui, un an plus tard à force de manipulation et de culpabilisation, est retournée avec. It takes two to tango. Définitivement. Le pire c'est que ça demeure l'une des filles les plus brillantes et fortes de caractère que j'ai rencontrées dans ma vie, alors j'imagine même pas comment la grande majorité qui sont moins outillées qu'elle peuvent s'en sortir.

Je suis due pour un premier café je pense, parce qu'il a fallu que je relise ton message Ciné pour comprendre que tu disais dans ton message (pas nécessairement parce que ce n'était pas clair, mais je pense que mon cerveau était en break). Donc: oui, ça prend deux personnes pour nourrir une relation toxique, et il y a probablement toujours une personne avec un profil narcissique / manipulateur et une autre avec un profil plus docile (lol.) et malléable. Mais il y a plein d'autres "facteurs" qui entrent en ligne de compte et qui contribuent à renforcer ces rôles-là (autant d'un bord que de l'autre), et c'est parfois difficile de les isoler pour agir là-dessus et les régler. C'est pas faux, mais ça me semble simpliste de dire que "y'a des personnes" qui sont plus sensibles et d'autres plus résistantes. J'ai l'impression qu'il peut exister prédisposition de caractère, mais qu'il y aussi des situations qui font ressortir le pire (et le meilleur, mais c'est pas de ça dont on parle ici) des dynamiques relationnelles. Je me souviens très vaguement de l'histoire de la femme dont tu parles, tu l'as déjà évoquée ici, mais si je me rappelle bien, cette personne avait immigré au Québec avec son mari, non? (Ou bien je mélange des anecdotes, auquel cas je m'excuse.) C'est un trauma important, l'immigration (même quand c'est par choix et purement économique, mais il me semble que ce n'est pas le cas) et le fait de l'avoir traversé avec quelqu'un, ça crée des liens très difficiles à défaire, même pour quelqu'un de fort de caractère. Similairement, tu peux avoir une personne assez forte de caractère qui peut avoir vécu de l'insécurité financière dans son enfance qui va assez rapidement baisser ses barrières avec quelqu'un qui lui assure de sécurité à ce niveau-là, même si ça vient avec du contrôle et de la violence financière / psychologique. C'est quand même difficile de dire à quelqu'un dans ces circonstances, just get the fuck out même si ça te fait plonger dans la précarité; ça demande un effort surhumain à quelqu'un pour sortir de ce cycle-là. Sans compter que quand la violence s'installe dans une relation, c'est généralement graduel, ça peut engendrer de la violence réactionnelle qui va contribuer à ce que la victime excuse des gestes inappropriés. Bref. Je suis mal à l'aise avec l'idée de dire que y'a des personnes qui attirent ce genre de relation. C'est multifactoriel, disons.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Ciné

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1068
  • Respect: +127
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #10 le: janvier 16, 2024, 12:11:10 pm »
0
Dans l'ensemble, je suis assez d'accord avec toi, Simone. Je veux juste préciser deux choses :

C'est quand même difficile de dire à quelqu'un dans ces circonstances, just get the fuck out même si ça te fait plonger dans la précarité; ça demande un effort surhumain à quelqu'un pour sortir de ce cycle-là.

Dans ce cas précis, si ce c'est pas clair, la personne en question avait déjà passé l'étape du "get the fuck out". Son mari lui a ri en pleine face le jour où elle lui a dit qu'elle se cherchait un appart, mais a crissement déchanté le jour où elle a signé son bail, puis déménagé et se faisait une joie de décorer son nouvel appartement, tandis que de son côté il a dû passer ses premières semaines tout seul à ruminer. Alors si tu me parles de l'immigration comme un "trauma important qui crée des liens très difficiles à défaire avec la personne avec qui on a vécu ça", c'était pas mal plus son cas à lui que l'inverse. Et là commence la manipulation, la culpabilisation, pis toute le kit. Un peu comme assiéger un ville jusqu'à ce que l'autre cède.

A)
ça me semble simpliste de dire que "y'a des personnes" qui sont plus sensibles et d'autres plus résistantes.

B)
Je suis mal à l'aise avec l'idée de dire que y'a des personnes qui attirent ce genre de relation.

Je précise aussi que j'argumentais pas mal plus pour la A que le B. Est-ce qu'il y a des patterns dans les relations? Toujours se faire battre, toujours se faire tromper, toujours se faire abuser financièrement, etc? Je pense que pour certains oui. Mais mon point était plus de dire que certaine sont mieux armés pour faire face à ces situations (A). Un peu comme de dire que certaines personnes mentent mal, alors que d'autres décèlent facilement un mensonge... ou call un bluff au poker.

Pensons simplement à tous ces courriels frauduleux qu'on a reçus depuis 25 ans. Je me surprends toujours à penser que ces connards continuent à s'essayer. En même temps s'ils continuent, c'est forcément parce que ça doit marcher suffisamment pour justifier le temps qu'ils mettent là-dessus. Alors peut-on s'entendre que ce sera toujours les mêmes qui seront victimes, alors que toi et moi ça ne nous arrivera jamais?

Es-tu en train de dire que je n'aurai jamais l'argent de la princesse nigérienne?!

:smiley14:

C'est multifactoriel, disons.

On est tout de même 100% d'accord là dessus. Y a-t-il des enfants dans le portrait? Une maison? Un mariage (ça reste important pour certains)? Des projets communs? Etc. Oui, y a plein d'autres facteurs qui peuvent influencer.
« Modifié: janvier 16, 2024, 12:16:07 pm par Ciné »

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7495
  • Respect: +1229
    • Presque végé !
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #11 le: janvier 16, 2024, 12:35:21 pm »
0
Pensons simplement à tous ces courriels frauduleux qu'on a reçus depuis 25 ans. Je me surprends toujours à penser que ces connards continuent à s'essayer. En même temps s'ils continuent, c'est forcément parce que ça doit marcher suffisamment pour justifier le temps qu'ils mettent là-dessus. Alors peut-on s'entendre que ce sera toujours les mêmes qui seront victimes, alors que toi et moi ça ne nous arrivera jamais?

Tu dis ça, mais j'ai déjà dû faire annuler ma carte de crédit parce que j'ai mordu à une tentative d'hameçonnage, puis je m'en suis rendue compte à peu près 3 secondes et demi après être tombée dans le piège, mais il y avait juste la bonne combinaison de facteurs pour que je sois vulnérable l'espace d'un instant.

Imagine le cas de figure suivant:

- Tu attends un colis qui sera livré par UPS
- Tu reçois un avis de livraison papier qui te dit qu'ils sont passés et vont revenir ou que tu peux planifier une nouvelle livraison
- Tu vas sur le site web et tu planifies une nouvelle livraison avec l'outil en ligne
- Fast forward le jour de la livraison prévue du colis, disons le lendemain, t'es dans le jus au travail et tu fais 14 affaires en même temps (classique)
- Pendant que tu prépares un breffage d'une main, tu parles à un journaliste au téléphone qui a fait une demande médias et tu négocies le délai de réponse / le spectre de l'info que tu peux donner
- Tant qu'à ne pas pouvoir te concentrer sur ce que tu rédiges, tu lis tes courriels en parlant au journaliste
- Tu reçois un courriel d'UPS disant que tu n'étais pas présente lors de la tentative de livraison et que pour planifier une nouvelle livraison, il faut maintenant payer un frais minime (genre, 1,99$ ou une affaire de même)
- Toujours en jasant avec le journaliste, tu te dis, voyons, saint-ciboire-d'estie, j'ai pas bougé de la maison de la journée, comment j'aurais pu manquer la livraison de mon estifi de colis (qui contient p-e qqch dont tu as besoin, ou va savoir), puis depuis quand ça coûte qqch replanifier une livraison, d'habitude, ils font trois tentatives, estie, la COVID, les prix augmentent (etc.)
- Donc, mécaniquement, toujours en parlant au téléphone, tu remplis le form sur le site d'UPS qui te mène avec un site transactionnel et tu payes le frais minime en te disant que, voyons, ils pourraient le dire au moins sur leur petit carton qu'il y a maintenant un frais, puis tu complètes la transaction
- Puis, tu raccroches, tu remarques 2-3 fautes d'orthographe dans le site web, tu remarques que le URL comporte une extension louche pis tu fais comme VOYONS CALISS J'AI PAS TOMBÉ DANS LE PIÈGE MOI LÀ...
- Tu fais annuler ta carte environ 2 minutes après avoir été hameçonnée

Bref. Ne jamais dire jamais.

Ne jamais compléter de transaction financière en passant un appel stressant non plus.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 18764
  • Respect: +2208
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #12 le: janvier 16, 2024, 01:25:39 pm »
0
J'ai failli me faire avoir il y a quelques semaines. Trop long à expliquer mais un peu comme Simone, tout était en place pour que je mordre. heuresement j'ai eu une seconde de doute juste avant de faire l'action fatale.

It take two to tango en parlant de violence conjugale? J'ai ben de la misère avec ça.

Ex-emo viré woke et pseudo-homo-sophistiqué avec le temps

Ciné

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1068
  • Respect: +127
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #13 le: janvier 16, 2024, 02:18:09 pm »
0
It take two to tango en parlant de violence conjugale? J'ai ben de la misère avec ça.

Je ne parle pas de violence, mais si ce n'est pas de blâmer quelqu'un que de dire qu'il est moins bon au poker, car il voit moins les bluffs, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas appliquer le même principe dans les relations de couples (se faire mentir, se faire tromper, etc.) C'est juste ça que je dis.

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14604
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +1320
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #14 le: janvier 16, 2024, 11:14:59 pm »
0
Dans ce cas précis, si ce c'est pas clair, la personne en question avait déjà passé l'étape du "get the fuck out". Son mari lui a ri en pleine face le jour où elle lui a dit qu'elle se cherchait un appart, mais a crissement déchanté le jour où elle a signé son bail, puis déménagé et se faisait une joie de décorer son nouvel appartement, tandis que de son côté il a dû passer ses premières semaines tout seul à ruminer. Alors si tu me parles de l'immigration comme un "trauma important qui crée des liens très difficiles à défaire avec la personne avec qui on a vécu ça", c'était pas mal plus son cas à lui que l'inverse. Et là commence la manipulation, la culpabilisation, pis toute le kit. Un peu comme assiéger un ville jusqu'à ce que l'autre cède.
Ce que Simone essaie de dire, je pense, c'est que la manipulation, la culpabilisation, tout cela existe et est travaillé en escalade depuis des dizaines d'années. Ça commence pas le jour où elle part en appart. C'est ça qui est insidieux.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Ciné

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1068
  • Respect: +127
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #15 le: janvier 17, 2024, 09:53:27 am »
0
Ce que Simone essaie de dire, je pense, c'est que la manipulation, la culpabilisation, tout cela existe et est travaillé en escalade depuis des dizaines d'années. Ça commence pas le jour où elle part en appart. C'est ça qui est insidieux.

Oui, j'ai dit "Et là commence la manipulation, la culpabilisation, pis toute le kit", mais c'est sûr que c'est durant toute la relation. Mauvaise formulation.

Pour le reste, ce que je comprends du message de Simone c'est que malgré la force intérieure de chacun (appelons ça comme ça), y a des facteurs externes qui jouent. Avoir des enfants doit être toute une arme quand tu veux culpabiliser quelqu'un.

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14347
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +1828
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #16 le: janvier 17, 2024, 10:03:34 am »
0
Ça pis savoir que l'autre n'a pas les moyens financiers de partir.

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7495
  • Respect: +1229
    • Presque végé !
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #17 le: janvier 17, 2024, 10:42:58 am »
0
Ce que Simone essaie de dire, je pense, c'est que la manipulation, la culpabilisation, tout cela existe et est travaillé en escalade depuis des dizaines d'années. Ça commence pas le jour où elle part en appart. C'est ça qui est insidieux.

Oui, j'ai dit "Et là commence la manipulation, la culpabilisation, pis toute le kit", mais c'est sûr que c'est durant toute la relation. Mauvaise formulation.

Pour le reste, ce que je comprends du message de Simone c'est que malgré la force intérieure de chacun (appelons ça comme ça), y a des facteurs externes qui jouent. Avoir des enfants doit être toute une arme quand tu veux culpabiliser quelqu'un.

Oui pour les facteurs exogènes, mais aussi, ne pas oublier que la violence est un cycle, ça commence rarement par un assaut, et la personne qui en est victime a peut-être subi et excusé plein de manifestations de contrôle ou de violence "moins graves" qui ont fini par la désensibiliser sur ce qu'elle vivait et/ou ont repoussé les limites de ce qu'elle considère normal / tolérable. D'un oeil extérieur, on voit souvent seulement le résultat immédiat d'une situation X, mais il y a tellement de fils enchevêtrés pour se rendre là, ce n'est pas si simple de s'en sortir.
« Modifié: janvier 17, 2024, 10:45:07 am par Simone »
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Ciné

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1068
  • Respect: +127
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #18 le: janvier 17, 2024, 10:54:49 am »
0
Ça pis savoir que l'autre n'a pas les moyens financiers de partir.

Vrai.

En même temps, j'en ai déjà parlé ici, y a aussi de ces couples mal assortis qui demeurent ensemble juste pour leur petit confort. Chacun a les moyens de vivre seul, mais préfèrent s'endurer dans leur maison que de vivre en appartement/condo/plus petite maison. :smiley11:
« Modifié: janvier 17, 2024, 10:58:32 am par Ciné »

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 32225
  • Ing. BBQ
  • Respect: +2260
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #19 le: janvier 17, 2024, 11:09:29 am »
0
En même temps, j'en ai déjà parlé ici, y a aussi de ces couples mal assortis qui demeurent ensemble juste pour leur petit confort. Chacun a les moyens de vivre seul, mais préfèrent s'endurer dans leur maison que de vivre en appartement/condo/plus petite maison. :smiley11:

La seconde que y'a des enfants dans le mix ça rend toute situation très compliqué (peut-être la "bonne" chose à faire quoi que souvent aussi, mais juste littéralement l'exécution) et s'il y a des années de moitié d'hypothèque en jeux, des relations avec la belle famille/amis commun, la relocation va aussi vouloir dire dans les prix d'aujourd'hui un déracinement, ralongement significatif du transport, etc... réduire ça a petit confort, c'est peut-être réduire beaucoup et on pourrait dire la même chose dans l'autre sens, séparation pour leur petit confort qui va aller augmenter la crise du logement au Québec.

Ciné

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1068
  • Respect: +127
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #20 le: janvier 17, 2024, 11:57:46 am »
0
Dans ce dernier cas, je parlais de couple sans enfants ("chacun a les moyens de vivre seul").

Mais bon, on s'éloigne pas mal de "Eric Lapointe et la violence conjugale".


Plume

  • Sur la Lune
  • Membre
  • ****
  • Messages: 2012
  • Soleil de minuit
  • Respect: +346
Eric Lapointe et la violence conjugale
« Réponse #21 le: janvier 18, 2024, 01:38:43 am »
+1

Ah bah tiens, il y a 2-3 jours, je suis justement tombée sur une vidéo où il reprend (avec son frère) la chanson intitulée « Sur mon épaule » … 
« Si la musique nous est si chère, c'est qu'elle est la parole la plus profonde de l'âme, le cri harmonieux de sa joie et de sa douleur. » (Romain Rolland)