Ceci est un forum public. Les Cowboys Fringants dalporto se dissocient des opinions émises sur ce forum.

 L'Encyclopédie du Peuple

Auteur Sujet: STAT  (Lu 320 fois)

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14219
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +1814
STAT
« le: septembre 14, 2022, 08:21:33 am »
0
Avez-vous écouté ça?

cantabile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 10982
  • Respect: +1150
STAT
« Réponse #1 le: septembre 14, 2022, 09:53:13 am »
0
Non et j'ai pas l'intention de la faire parce qu'hypocondriaque comme je suis je vais passer mon temps à googler mes symptômes !
Les gens....

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7470
  • Respect: +1220
    • Presque végé !
STAT
« Réponse #2 le: septembre 14, 2022, 10:25:51 am »
0
J'ai écouté les deux premiers épisodes pour voir (et les deux premiers de Indéfendable).

Première chose: D31 commençait le jour de l'anniversaire de la mort du père de Nadine, STAT commence le jour de l'anniversaire de la mort du chum de Dre St-Cyr... c'est comme un peu répétitif.

Deuxième chose: je pense que c'était déjà difficile d'adhérer à un poste de police où y'a littéralement eu juste 4 SD pendant trois saisons, le manque de visibilité du reste du personnel, dans un contexte hospitalier, c'est weird. Aussi, y'a comme un problème de cohérence avec ce qui se fait dans la vraie vie. Dre St-Cyr aurait reçu les deux jeunes qui se sont fait tirer dessus, mais une fois sa fracture réduite, le gars serait monté sur l'étage des la Chirurgie pour attendre son opération et il n'aurait plus jamais vu l'urgentiste. Aiden aurait été transféré aux soins d'un intensiviste. Ça ne fait aucun sens que les deux restent à l'urgence une fois qu'ils sont stabilisés. Ceci me gosse déjà après deux épisodes, donc je ne sais pas si je vais pouvoir vivre avec ça à long terme. Aussi, dans la vraie vie, les patrons ne socialisent pas avec les PAB (même si c'est un acteur has been) et bien que cela arrive encore, les relations patrons-infirmières (ou juste, patrons-subalternes) ne sont pas bien vues, donc Dr Faubert qui se place les pieds avec Sophia, la relation du psy avec la TS de l'hôpital... c'est assez stretché.

On s'en va vers une intrigue sur les secrets de famille (je pense que c'est déjà annoncé gros comme le bras que le chum de Dre St-Cyr avait une relation adultère avec la mère de Dr Faubert avant de se suicider, on a aussi vu l'autre Dr St-Cyr violenter sa femme dans un flashback), et je trouve ça lourd.

Aussi, depuis quand Patrick Labbé n'ouvre plus la bouche quand il parle? On dirait qu'il est semi-paralysé.

Bref: je ne suis pas convaincue.

Pis Indéfendable a commencé de manière tellement wack et trash, je ne pense pas adhérer non plus. Je viens possiblement de regagner 4 x 21 minutes de temps dans de qualité dans ma vie.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14219
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +1814
STAT
« Réponse #3 le: septembre 14, 2022, 10:48:39 am »
0
Ajoute l'histoire de guns grosse comme le bras qui n'a pas rapport, estie que c'était mauvais.  On veut trop se coller à l'actualité, on veut être certain de montrer que c'est pas le noir qui avait le gun pis que la bonnefemme est raciste.

Ensuite t'as ces deux jeunes qui s'écoeurent sur Twitch(?) et qui se donnent un rendez-vous au rack à bécyks (façon de parler) pis LES DEUX ARRIVENT LÀ AVEC DES GUNS SANS S'EN ÊTRE PARLÉ?

Après t'as l'urgentologue semie alcoolique, la TS boulimique, l'ancien acteur gay devenu préposé aux bénéficiaires, le boss violent, etc.  J'attends le gender fluid pour bientôt si je ne l'ai pas déjà raté.  Pis l'urgentologue qui a toujours du temps de libre.

S'ajoute à ça un aspect policier qu'on va probablement avoir toute la saison avec le même estie d'enquêteur parce que c'est le nouveau love interest du doc.

C'était n'importe quoi.

Sérieux, ça fait pas sérieux.