Ceci est un forum public. Les Cowboys Fringants dalporto se dissocient des opinions émises sur ce forum.

 L'Encyclopédie du Peuple

Auteur Sujet: Vos souvenirs des années 90  (Lu 13102 fois)

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14499
  • Admin capo di tutti i capi ultra-woke
  • Respect: +1869
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #100 le: mai 03, 2023, 10:46:31 pm »
+2
on a fait de la coke sur la laveuse, je sais pas avec quoi elle avait été coupé mais elle était rose.

HAHAHAHAHA!!!

C'est des wake-ups, une vieille marque de pilules de truckers, je sais pu si ça existe encore.

Juin 1996, on va à l'après-bal de l'année après que j'ai fini mon secondaire parce qu'on a un paquet de chums de cet âge-là, pis nos blondes on cet âge là aussi.

Je suis avec un chum qui veut absolument s'acheter ce qu'on appelait de la mesc dans le temps, mais qui n'était rien d'autre que du PCP. Moi ça me tente pas plus qui faut de faire de cette marde-là, mais je le suis dans sa quête de trouver du PC dans une mer de chars avec du monde louche qui gravitent autour. On avait 16-17-18 ans, on n'avait pas rencontré la cocaïne encore, on ne connaissait que cette abobination (ok, ça s'écrit pas de même probablement).

On fini par en trouver un qui a l'air aussi fiable qu'une capote trouée, le tout doublé d'une paranoïa aigüe, faque on se retrouve à s'acheter un 3.5 à la noirceur sur le bord d'un arbre. Donc on ne sait pas trop c'est quoi qu'on s'est acheté, pis comme on vient d'arriver à l'après-bal il doit bien être minuit et demi et on a commencé le pré-avant-bal à genre 9 heures le matin, donc on est déjà assez séquelles, pis crisse qu'on truste pas le gars qui vient de nous vendre ça. On avait dû boire une 24 chaque depuis le matin, fumé un 7-14 de marocain blond et ce qui nous tenait réveillé et paranoïaques c'était le je sais pu trop combien de grammes de mush qu'on avait fait avant d'arriver là.

On se ramasse donc lui pis moi dans un char. On allume le plafonnier pour voir ce qu'on fait et être bien certain de ne pas en perdre. (Plusieurs années plus tard, on est 4 dans un char, y'en a un qui nous choppe 4 grosses câlisses de barres de 1/4 chaque sur un paquet de Mark Ten, c'est notre budget de poudre pour la soirée ou c'est tout ce qu'on a pu trouvé, je me rappelle pu (c'était probablement pas un paquet de Mark Ten, je voulais juste plugger Mark Ten ou Craven A). Passe le paquet avec le bill roulé au premier en arrière. Je ne sais pas comment il fait son compte, mais en se crissant la paille dans le nez il expire ou il souffle pis ça se ramasse partout incrustré dans le tissu des bancs. Slow clap, bravo Eric. Fin de l'intermède, soirée terminée). Ça me rappeller genre 200 soirées de même où il arrivait tout le temps de quoi de mémorable / pitoyable comme ça.

Donc le plafonnier allume, et c'est là qu'on voit ça. Du PCP rose câlisse. C'est quoi ça crisse? Painchaud pis moi on se regarde; DU POISON À RAT!!!  C'TE CRISSE LÀ ESSAIE DE NOUS TUER!!!

On a passé le reste de la nuit à le chercher pour y crisser une volée alors qu'on en aurait probablement mangé une sincère dans l'état précaire qu'on était. On l'a jamais trouvé pis je pense qu'en le cherchant cette nuit-là je cherchais plus une émotion qu'une face, j'avais pas trop de souvenir de à quoi il ressemblait.

C'est une amie allergique au lactose (d'habitude le PC était coupé avec ça) qui nous a appris une couple de jours plus tard après qu'on lui ait raconté qu'un tabarnac avait essayé de nous enpoisonner au poison à rats que c'était des Wake-ups pis que c'était bien le fun quand t'es allergique au lactose. À ce jour j'ai aucune idée c'était quoi l'ingrédient actif des Wake-ups. De la caféïne? J'ai jamais écrit un message avec autant de trémas.


Épilogue
Fin de l'histoire, j'embarque avec une amie dans le Taurus de son père vers 5-6-7 heures du matin. Elle n'est pas très enchantée par mon état mais je dégèle tranquilement pis je bois une canne de 1 L de jus Oasis que j'ai trouvé par terre.

Je vois le fleuve devant moi, le lever du soleil. C'est magnifique. Pas de presse. Marie m'a attendu;

-Marie, t'as pas pris la 20 du bon bord;
-LÀ TU FERMES TA YEULE JE VEUX PAS T'ENTENDRE!!!
-Pardon madame.

On fait une dizaine de km vers l'ouest, jusqu'à temps qu'on croise la pancarte de St-Vallier. Elle inspire profondément.
-Ben, si tu dis un seul mot je te débarque icitte.

Je veux bin croire que je suis gelé, mais pas assez pour penser que le fleuve avait changé de bord.




dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14499
  • Admin capo di tutti i capi ultra-woke
  • Respect: +1869
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #101 le: mai 11, 2023, 10:43:39 pm »
+2
Années 1990. C'est pas nécessairement le sujet pour ça mais je ne sais pas où poser ces questions. Ou cette question, je suis pas certain où je m'en vais.

Entre 14 et 18-19 ans environ, j'étais marqueur / annonceur / chronométreur pour le hockey mineur / sénior dans mon bled perdu. Ça impliquait dans ce temps là un paquet d'affaires toutes plus loufoques les unes que les autres que je n'aurais pas vu autrement si je n'avais pas passé la majorité de mes fins de semaines de fin de secondaire à l'aréna à côtoyer des zarbitres plus vieux que moi. D'ailleurs, ça pue un zarbitre qui ne se lave pas après ses 3 games en ligne, même s'il était sur les lignes dans 3 games de Pee-Wee.

Coq à l'âne.

Je travaille avec 2 ING. Un que je suis capable de suivre sa logique, et l'autre qui passe son temps à pondre des logiques incompréhensibles que seul lui comprend. Je dirais que les trucs de celui que je comprends ont plus tendance à fonctionner, mais quand je flagge à l'autre que ses trucs marchent pas il est capable habituellement de trouver le problème alors qu'il me perd complètement, un peu parce que je trouve ça fucking compliqué pour rien et ça me tente juste de tout arracher pis de recommencer son truc pour que ça soit compréhensible.

Mon hypothèse est que ce dyslexique a un cerveau wiré autrement que l'autre ING pis moi, et qu'il est incapable de concevoir qu'il est à peu près seul dans son monde à se comprendre et qu'il doit penser que ses trucs sont tellement évidents qu'on devrait tous le comprendre, ce qui n'est pas le cas. Possiblement trop intelligent, ou il fait exprès pour nous mélanger, mais je ne croirais pas.

Dans les cas où je n'ai pas le choix de démêler ses trucs pour faire une modification live, ça va être long mais je vais finir par comprendre comment ça marche, mais sans jamais comprendre le cheminement qu'il a fait pour en arriver là parce que c'est juste contre intuitif.

Coq à l'âne 2

Je quizze ma 6 ans sur des problèmes de math, je la regarde aller. J'y donne des trucs. Je la regarde se faire aller les méninges pour des choses qu'elle met 30 fois l'effort nécessaire pour arriver à la solution quand tu comprends la logique derrière. J'y montrais des multiplication et des divisions par 10. 2 X 10? Je la vois travailler dans sa tête. Après j'y montre à tasser la virgule.

Coq à l'âne 3

À l'aréna, dans une game sénior, c'est 3 périodes de 20 minutes. Sur le tableau indicateur tu pars avec 20 minutes à faire à la période pis ça descend.

Il y a une punition à alors qu'il reste 7:33 à la période. A22, sticking / coup de bâton. Il faut que je l'écrive sur la feuille de pointage, avec le temps que c'est arrivé à partir du début de la période. 20:00 - 7:33. J'ai développé ma méthode quand j'ai commencé à travailler à l'aréna. 60 - 33 = 27. 20 minutes (ou 15 ou 12, les périodes n'étaient pas toutes la même longueur selon le calibre). Donc 20 -7 = 13. Mais on ajoute un autre -1 parce que j'ai des secondes dans le backlog. Donc punition à 12:27.  C'est de même que je le comptait au début. Aujourd'hui encore je le fais probablement de même dans ma tête même si c'est carrément inutile quand je vois le temps qu'il reste à une game, ça se fait tellement vite que je fais 19-X et 60-X sans m'en rendre compte comme un automatisme.

J'avais testé mes chums dans le temps, et l'exercice était périlleux pour certains et je trouvais ça débile qu'à 14-15 ans ils aient de la difficulté à calculer ça en moins de 3-4 secondes.

J'ai commencé à travailler dans un restaurant / casse-croûte vers 15-16 ans. À côté des caissières. C'est là que j'ai compris que c'est pas parce que t'as 50 ans que tu sais compter. Ça coûte 16.12$, le client paie avec un 20. Si ce n'était de la caisse enregistreuse, je dirais que la majorité n'aurait pas su combien de change redonner.

Donc, la caisse dit de redonner 3.88$. T'as la caissière qui se concentre; 2 x 25 cennes va donner 50 cents. Ça va bien. Est-ce que je vais dans les 10 sous, ou je peux encore ajouter un autre 25 sous? Ah oui, 75 c'est moins que 88 je crois. Ensuite, je fais quoi? 5 cennes? Ça fait 80. Un autre 5 cennes? Ah non, ça me prenait un 10 cenne, pas des 5 cennes! Ok, on est à 85! 3 cennes noires pis on y est.

-Attendez madame (ou monsieur, c'état des madames dans le temps), j'ai le 1.12$.

Parce que le client veux avoir un 5$ rond au lieu d'une poignée de change qu'il va perdre dans le divan. Là tu viens de perdre la pauvre caissière qui avait déjà punché 20$ comme paiement dans sa caisse.

Parenthèse de caissière: Aline, pas loin de 60 ans. Ça coûte 6.44. Le client demande s'il peut retirer 20$ de plus (y'a des gens qui font encore ça?). 26.44$ sur l'interac, ça va bien jusque là.

Je suis gérant du restaurant, j'ai 80 employés dans ce temps-là, pis la caisse à Aline elle balance jamais, et je sais qu'elle ne me vole pas plus que de se crisser une trentaine de cafés à 1.15$ drette dans les poches à chaque matin. On s'en crisse un peu, c'est la seule qui est assez fiable pour être là à 5AM à chaque estie de matin.

Aline, ce qu'elle fait, c'est qu'elle donne au client le 20 dollars qu'il retire, mais elle lui donne aussi le change de son achat en partant du même 20 dollars (20 + 13.56). J'ai ri beaucoup quand j'ai fini par comprendre.

Fin de la parenthèse.

Bon. Ma question.

Comment les gens réchéchissent?

Peut-être que ça biaise la chose, mais si je vous dis que le but a été compté alors qu'il restait 17:24 à faire en deuxième période, comment calculez-vous le temps qui était écoulé depuis le début du deuxième vingt?

On va arriver au même résultat, mais j'ai l'impression que beaucoup d'incompréhensions viennent du fait qu'on ne réfléchi juste pas pareil.

Ok, bonne nuit.


cibiou

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1464
  • Je reviendrai a Montreal, mais j'sais pas quand
  • Respect: +213
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #102 le: mai 12, 2023, 04:02:42 am »
+1
La plus grande sagesse, c'est d'admettre qu'on a tous des cerveaux qui fonctionnent différemment et ne jamais faire "d'hypothèse d'évidence"
On vient de perdre 3 jours de travail à cause de ça :/

Et la grande difficulté est de rester zen sans accuser l'autre d'être un crétin...

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 32458
  • Ing. BBQ
  • Respect: +2282
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #103 le: mai 12, 2023, 12:32:19 pm »
0
Peut-être que ça biaise la chose, mais si je vous dis que le but a été compté alors qu'il restait 17:24 à faire en deuxième période, comment calculez-vous le temps qui était écoulé depuis le début du deuxième vingt?

Je me demande un peu pourquoi la précision avec le fait que ce soit la deuxième période et la mention du 60 minutes dans le message, mon reflex serait probablement dire 2 minutes 36 et ça aurait passé j'imagine par le cerveau qui fait 20-18, 2 minutes et ensuite combien entre 24 pour se rendre à 60, 6 pour faire le chiffre rond 30 et 30 pour le reste 36.

Mais j'ai tellement écouté de sports que je ne peux pas me remettre facilement dans la tête pour quelqu'un pour qui ce ne serait pas automatique, le truc c'est de se remettre dans la situation ou personnellement ça nous dépasse alors que ce n'est pas le cas pour bien d'autre.

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 7824
  • Un texte.
  • Respect: +668
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #104 le: mai 12, 2023, 01:23:51 pm »
0
Les Wake-Up, c'est effectivement des pilules de caféine pure. On en faisait parfois à mon usine de fast-food pharmaceutique au début des années 2000 où je faisais de la validation.

Me rappelle que la formule de fabrication était d'une simplicité désarmante. Aucun autre ingrédient que la caféine. Mon ex de l'époque qui en avait déjà pris (époque pré-redbull) m'avait dit qu'un Wake-Up équivaut à 14 cafés. Jamais vérifié si c'était tant que ça.
Je suis ici seulement pour m'exprimer un peu et non pour discuter activement sur plusieurs messages. Merci de respecter mon désir de m'exprimer à petites doses.

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 7824
  • Un texte.
  • Respect: +668
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #105 le: mai 12, 2023, 01:26:58 pm »
0
Mon hypothèse est que ce dyslexique a un cerveau wiré autrement que l'autre ING pis moi, et qu'il est incapable de concevoir qu'il est à peu près seul dans son monde à se comprendre et qu'il doit penser que ses trucs sont tellement évidents qu'on devrait tous le comprendre, ce qui n'est pas le cas. Possiblement trop intelligent, ou il fait exprès pour nous mélanger, mais je ne croirais pas.

Un clone de Madchuck?
Je suis ici seulement pour m'exprimer un peu et non pour discuter activement sur plusieurs messages. Merci de respecter mon désir de m'exprimer à petites doses.

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14499
  • Admin capo di tutti i capi ultra-woke
  • Respect: +1869
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #106 le: mai 12, 2023, 05:03:23 pm »
0
Genre, mais en moins divertissant.

Ciné

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1248
  • Respect: +148
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #107 le: mai 13, 2023, 08:05:20 pm »
+1
C'est des wake-ups, une vieille marque de pilules de truckers, je sais pu si ça existe encore.

Pour en avoir pris pas plus tard que cette semaine, je te confirme que oui. J'en ai chez moi et au bureau. C'est beau si j'en prends 10 par année. Je peux parfois même sauter un an ou deux, mais c'est bon à avoir sous la main en cas de besoin.

Les Wake-Up, c'est effectivement des pilules de caféine pure. On en faisait parfois à mon usine de fast-food pharmaceutique au début des années 2000 où je faisais de la validation.

Me rappelle que la formule de fabrication était d'une simplicité désarmante. Aucun autre ingrédient que la caféine. Mon ex de l'époque qui en avait déjà pris (époque pré-redbull) m'avait dit qu'un Wake-Up équivaut à 14 cafés. Jamais vérifié si c'était tant que ça.

J'ai toujours entendu quatre, mais je n'ai pas vérifié non plus. Quatorze ça doit fesser en cibole.

Pour le reste, je me rends compte que je n'ai jamais vraiment écrit dans ce fil. J'ai évidemment pas les mêmes années 1990 que Poune par exemple qui, si ma mémoire est exacte, têtait le biberon à l'époque de la sortie de The Joshua Tree de U2, alors que je dansais mes premiers slows sur With or Without You de U2. Bon peut-être pas les premiers...

Un de ces jours, je reviendrai vous raconter ce que c'était que de faire un Bac avant Internet.
« Modifié: mai 15, 2023, 10:41:13 pm par Ciné »

Ciné

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1248
  • Respect: +148
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #108 le: mai 13, 2023, 08:10:56 pm »
0
Parlant de ça...

Poune-Keuz
Dernière visite : juillet 09, 2022, 01:59:33 pm

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7509
  • Respect: +1234
    • Presque végé !
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #109 le: janvier 17, 2024, 12:15:44 pm »
0
Allô ! J'ai pas envie de partir un sujet pour ma question, donc voici:

Est-ce que vous rappelez d'expressions ou de façons de parler qui sont plus propres aux années 90? Des choses que vous disiez, qui ne se disent plus vraiment, des expressions que si mon chum les employait devant ses étudiants, ils n'auraient aucune idée de ce que ça veut dire?

Corollairement, c'est quoi le mot qu'on utilisait pour "chiller" avant? On disait tu déjà "je vais chiller chez mon ami"? Me semble que non. Je ne me rappelle plus ce qu'on disait. On disait peut-être "vedger", mais il me semble que c'est une connotation semi-négative. Peut-être "veux-tu venir vedger chez nous"? Je sais plus. Aidez-moi à me rappeler mon vocabulaire d'adolescente, merci.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Ciné

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1248
  • Respect: +148
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #110 le: janvier 17, 2024, 01:02:43 pm »
0
Juste à réécouter ça. Il doit y en avoir une bonne vingtaine là-dedans.


Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 18802
  • Respect: +2226
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #111 le: janvier 17, 2024, 01:07:33 pm »
+1
J'ai juste «t'as pas rap ou pas rapport» et «full fru» en tête comme expression des années 90.

Y'a aussi «C’est l’fun au boute pis c’est sharp à l’os», mais je pense que c'est juste dans la toune de Watatatow qu'on entendait ça.


Ex-emo viré woke et pseudo-homo-sophistiqué avec le temps

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 7824
  • Un texte.
  • Respect: +668
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #112 le: janvier 17, 2024, 01:11:32 pm »
0
Jamais dit "chiller" de ma vie. Ça me fait encore ciller des oreilles quand j'entends ça.

Je pense qu'on n'avait juste pas d'expression pour ça au début des années 90.  On disait juste "aller" sans précision ou bedon on disait spécifiquement ce qu'on allait faire (écouter la tv ou un film, jouer au Nintendo).
Je suis ici seulement pour m'exprimer un peu et non pour discuter activement sur plusieurs messages. Merci de respecter mon désir de m'exprimer à petites doses.

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 7824
  • Un texte.
  • Respect: +668
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #113 le: janvier 17, 2024, 01:13:10 pm »
0
J'ai juste «t'as pas rap ou pas rapport» et «full fru» en tête comme expression des années 90.

Les jeunes ne font plus ça, lancer des gros "rapport!!??" de désapprobation??

Mon Dieu que je suis resté pogné dans les années 80-90...
Je suis ici seulement pour m'exprimer un peu et non pour discuter activement sur plusieurs messages. Merci de respecter mon désir de m'exprimer à petites doses.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 32458
  • Ing. BBQ
  • Respect: +2282
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #114 le: janvier 17, 2024, 02:23:44 pm »
+1
rap/rapport/ta pas rapport était effectivement très populaire (fru aussi).

Mais à l'époque, il y aura encore pas mal de régionalisme.

"fiable", dans le bas st-laurent, fin des années 90s, me semble.
"Va t-ennnnnnnnn", dis plus ou moins loin (comme le shiiiiiit de The Wire ou le what's up de budweiser", qui était plutôt une expression de surprise positive.

Cool me semble est devenue populaire pendant les années 90s ? Mais c'est probablement encore compris-connu.

Certains qui sont peut-être moins populaire que dans notre temps:

Mongol,
Newfie (tous ce qui tourne autour de Terre-neuve déjà nous on les comprenait pas on ne faisait que les répêter parce le mot sonne bien),
joke de blondes/blonde comme insultes (roux est devenue plus quelque chose après avec southpark puis redisparue)
Armoire à glace pour décrire Eric Lindros (déjà nous on en avait jamais vu en personne et ne faisait que répéter, ça va bien finir par disparaitre)

Boeuf, beef, boeuf de l'ouest, tête carrée toute expression du genre venant de l'europe-france pour décrire les anglo et leur descendance en Amérique, le lien entre le fait que les Anglais étaient d'immenses Beefeater (d'où le nom du gin), déjà nous j'ai l'impression qu'on ne faissait que répéter sans trop savoir pourquoi, un peu comme les anglos qui traite des francos de frog.... c'est peut-être aussi plus trop populaire, au lieu de faire un long scandale et insulté un jeune franco qui se fait traiter de frog par un coach d'hockey canada ne verrait pas trop le RAPPORT.

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 7824
  • Un texte.
  • Respect: +668
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #115 le: janvier 17, 2024, 02:32:26 pm »
0
Cool était déjà très populaire dans les années 80. Faudrait que je demande à mon grand frère si ça existait déjà dans les années 70.
Je suis ici seulement pour m'exprimer un peu et non pour discuter activement sur plusieurs messages. Merci de respecter mon désir de m'exprimer à petites doses.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 32458
  • Ing. BBQ
  • Respect: +2282
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #116 le: janvier 17, 2024, 02:45:22 pm »
0
Cool était déjà très populaire dans les années 80. Faudrait que je demande à mon grand frère si ça existait déjà dans les années 70.

En Gaspésie pour semi-ironiquement sonner jeune, c'est le genre d'expression en 92 qu'un adulte aurait pu utiliser. On était peut-être Radio-Canada en retard là-dessus peut-être.

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7509
  • Respect: +1234
    • Presque végé !
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #117 le: janvier 17, 2024, 02:51:12 pm »
+1
Juste à réécouter ça. Il doit y en avoir une bonne vingtaine là-dedans.



Ah, merci! Il est sur Crave, je vais le regarder.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7509
  • Respect: +1234
    • Presque végé !
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #118 le: janvier 17, 2024, 02:55:34 pm »
0
"fiable", dans le bas st-laurent, fin des années 90s, me semble.

"C'est fiab'!" est probablement l'expression que j'ai le plus associée à mes amis de cadets qui venaient de plus loin que Québec. Y'a même un dude qui m'avait fait un script / skin mIRC avec chacune des alertes remplacées différents enregistrements de lui qui dit "C'est fiab'" parce que je trouvais ça vraiment cute comme expression :smiley36:

C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7509
  • Respect: +1234
    • Presque végé !
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #119 le: janvier 17, 2024, 02:56:54 pm »
0
Y'a aussi «C’est l’fun au boute pis c’est sharp à l’os», mais je pense que c'est juste dans la toune de Watatatow qu'on entendait ça.

Le "Wô, j'ai dit wôoooo" de Vincent Gélinas dans Radio Enfer semble aussi se confondre avec mes souvenirs de comment on parlait pour vrai dans les années 90.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7509
  • Respect: +1234
    • Presque végé !
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #120 le: janvier 17, 2024, 03:03:28 pm »
0
Jamais dit "chiller" de ma vie. Ça me fait encore ciller des oreilles quand j'entends ça.

Je pense qu'on n'avait juste pas d'expression pour ça au début des années 90.  On disait juste "aller" sans précision ou bedon on disait spécifiquement ce qu'on allait faire (écouter la tv ou un film, jouer au Nintendo).

Peut-être que tu faisais pas ça, mais c'était quand même assez fréquent pour nous d'aller quelque part pour ne rien faire d'autre que d'être là. C'est une occupation qu'on pratiquait surtout au parc, mais aussi au centre d'achats et des fois chez du monde, mais c'est plus rare, parce que d'habitude, chez du monde, on faisait des affaires (quoique). C'est ce que j'appellerais "flâner" en langage soutenu. Mais clairement, on ne disait pas flâner.

Probablement qu'on disait "on va tu au centre d'achats" en sachant très bien qu'on allait rien y crisser.

Ce qui ne règle pas mon problème actuel de trouver un mot pour la phrase sur laquelle je gosse depuis hier.  :smiley19:
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14499
  • Admin capo di tutti i capi ultra-woke
  • Respect: +1869
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #121 le: janvier 17, 2024, 03:05:27 pm »
+1
Est-ce qu'on va niaiser au centre d'achat.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 32458
  • Ing. BBQ
  • Respect: +2282
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #122 le: janvier 17, 2024, 03:09:11 pm »
0
Les gens disens t-il encore loafer leur cour ou c'est devenu foxer ?

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 32458
  • Ing. BBQ
  • Respect: +2282
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #123 le: janvier 17, 2024, 03:12:36 pm »
0
Est-ce qu'on va niaiser au centre d'achat.

J'ai entendu en char pendant les fêtes, le centre d'achat de coloc, pis je me suis dit

On s'ennuie maintenant des centres d'achat depuis que les power center les ont détruits
Puis le commerce en ligne va les détruires.

C'Est déjà deux révolutions commercicales en retard. J'ai déjà entendu une fois ce qui était avant la rue principale et les complagintes de l'époque mais je m'en souviens plus.

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7509
  • Respect: +1234
    • Presque végé !
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #124 le: janvier 17, 2024, 03:21:08 pm »
0
Est-ce qu'on va niaiser au centre d'achat.

Ah! Ça sonne comme quelque chose qu'on disait, oui.

Merci.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7509
  • Respect: +1234
    • Presque végé !
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #125 le: janvier 17, 2024, 03:22:21 pm »
0
Les gens disens t-il encore loafer leur cour ou c'est devenu foxer ?

Je pense que c'est un régionalisme. Mes parents disaient loafer en parlant de mon foxage, mais nous, définitivement, on foxait.
« Modifié: janvier 17, 2024, 04:40:32 pm par Simone »
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14499
  • Admin capo di tutti i capi ultra-woke
  • Respect: +1869
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #126 le: janvier 17, 2024, 03:30:08 pm »
0
Chez nous c'était loafer. Le premier prétentieux de la grand' ville qui nous a sorti foxer il s'est fait bannir de la communauté.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 32458
  • Ing. BBQ
  • Respect: +2282
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #127 le: janvier 17, 2024, 03:33:20 pm »
0
Chez nous aussi c'était loafer, mais ça fait bizarre à écrire, je me demande si ça l'a survécu à la révolution des jeunes qui s'écrivent entre eux.

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 7824
  • Un texte.
  • Respect: +668
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #128 le: janvier 17, 2024, 03:53:47 pm »
0
Loafé : Est du Québec jusqu'à au moins Victo et ptete un peu plus à l'ouest.

Foxé : Montréal et probablement reste de l'ouest du Québec.
Je suis ici seulement pour m'exprimer un peu et non pour discuter activement sur plusieurs messages. Merci de respecter mon désir de m'exprimer à petites doses.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 32458
  • Ing. BBQ
  • Respect: +2282
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #129 le: janvier 17, 2024, 04:01:24 pm »
0
Couler son année ?
Le signe avec les doigts pour dire de se téléphoner ?

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7509
  • Respect: +1234
    • Presque végé !
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #130 le: janvier 17, 2024, 04:42:27 pm »
0
Chez nous aussi c'était loafer, mais ça fait bizarre à écrire, je me demande si ça l'a survécu à la révolution des jeunes qui s'écrivent entre eux.

Je pense que les jeunes disent "On va skip", sans conjuguer le skip comme nous on aurait fait (on va skipper).
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 7824
  • Un texte.
  • Respect: +668
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #131 le: janvier 17, 2024, 05:10:00 pm »
0
Les gens disens t-il encore loafer leur cour ou c'est devenu foxer ?

Je pense que c'est un régionalisme. Mes parents disaient loafer en parlant de mon foxage, mais nous, définitivement, on foxait.

À Rimouski ou Longueuil?
Je suis ici seulement pour m'exprimer un peu et non pour discuter activement sur plusieurs messages. Merci de respecter mon désir de m'exprimer à petites doses.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 32458
  • Ing. BBQ
  • Respect: +2282
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #132 le: janvier 17, 2024, 06:45:21 pm »
0
Les expressions qui utilise le Sanatorium comme insulte (bon pour le san, etc...), ce serais-tu encore compris ?

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14644
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +1335
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #133 le: janvier 17, 2024, 06:56:59 pm »
0
Chez nous aussi c'était loafer, mais ça fait bizarre à écrire, je me demande si ça l'a survécu à la révolution des jeunes qui s'écrivent entre eux.

Je pense que les jeunes disent "On va skip", sans conjuguer le skip comme nous on aurait fait (on va skipper).


Je pense que déjà c'était la génération 2000, je l'avais entendue via mon frère qui l'avait de plus jeunes.


Mais effectivement, foxer dans mon temps à Montréal.


C'est cool, ça se dit encore?
Cap pas cap?




A vos vedger/flâner/chiller, j'ajouterais possiblement scêner?
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14644
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +1335
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #134 le: janvier 17, 2024, 07:20:01 pm »
0
Je t'ai ressorti mon Meney pour voir si ça me donnait des idées:

se faire des accroires
achaler qqn, se faire achaler
astheure
adon, un drôle d'adon
anyway (a-né-oué)
astiner/ostiner
attaboy!
aweye/enweye
se backer, se faire backer
qqn d'un peu baquet
un barda
se faire barouetter
quelque chose de boboche
bitcher sur qqch/qqn
bizouner sur qqch
avoir un mal de bloc
boquer sur qqch
être un bollé
être complètement booké
botcher une job
c'est bien le boutte!
boutte pour boutte
au boutte (pour qqch de génial)
brailler
pas être branché (ie décidé)
branler dans le manche
c'est sur mon bras
bretter
pas bright bright
broche à foin
bûcher pour y arriver
un p'tit bum
boulechite
bummer une toppe
buzzant

ça me purge
se chamailler
tripper sur qqch

Fak j'ai fait les a et les b, tu me diras si c'est ce genre d'affaires-là que tu cherches (et ça fera un petit jeu pour Plume!)
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 32458
  • Ing. BBQ
  • Respect: +2282
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #135 le: janvier 17, 2024, 07:58:55 pm »
0
Cap pas cap?

J'ai appris ça l'an passé je pense (ou 2022 max), si c'était populaire au Québec dans les années 90s, je ralentis vraiment le groupe.

Utiliser la Cadillac des appareils photos, la Cadillac de X pour dire le meilleur que tu peux acheter ne fonctionne peut-être plus temps que ça en 2024.
Kodak pour dire appareil photo/prendre une photo est peut-être encore connu.. ou pas ?

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 7824
  • Un texte.
  • Respect: +668
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #136 le: janvier 17, 2024, 08:58:16 pm »
0
Je vais parler d'un gros kodak jusqu'à ma mort.  J'imagine que les kids ne doivent pas savoir ce que ça veut dire. Juste le concept d'appareil photo est presque archaïque pour eux.
Je suis ici seulement pour m'exprimer un peu et non pour discuter activement sur plusieurs messages. Merci de respecter mon désir de m'exprimer à petites doses.

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 7824
  • Un texte.
  • Respect: +668
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #137 le: janvier 17, 2024, 09:00:22 pm »
0
Cap pas cap?

Dekessé?

Éclairez ma lanterne, jeune fille.
Je suis ici seulement pour m'exprimer un peu et non pour discuter activement sur plusieurs messages. Merci de respecter mon désir de m'exprimer à petites doses.

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7509
  • Respect: +1234
    • Presque végé !
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #138 le: janvier 17, 2024, 09:29:34 pm »
0
Les gens disens t-il encore loafer leur cour ou c'est devenu foxer ?

Je pense que c'est un régionalisme. Mes parents disaient loafer en parlant de mon foxage, mais nous, définitivement, on foxait.

À Rimouski ou Longueuil?

Mes parents qui viennent de la Gaspésie et du Bas-du-fleuve disaient loafer. À Beloeil, on disait foxer.
« Modifié: janvier 18, 2024, 10:05:17 am par Simone »
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

exademine

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1309
  • Respect: +435
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #139 le: janvier 17, 2024, 09:56:46 pm »
0
Je me souviens d'avoir remarqué l'apparition de l'usage de "full" le même été que Marie-Soleil Tougas est morte.

"Faire le tour de la cassette" pour terminer un jeu vidéo date de 88-90.
L'usage de "boss" pour désigner les ennemis spéciaux souvent à la fin d'un niveau est apparu quelque part dans les années 90. Avant ça tout le monde avait sa version différente, je disais gros monstre. J'ai des amis qui disait le méchant.

Semblable à cap pas cap -> t'es pas game.

Smiley était beaucoup plus utilisé. Maintenant c'est émoticône ou émoji. (même si techniquement chacun de ces mots désigne quelque chose de différent)

Pour ce qu'on utilisait au lieu de "chiller" je ne sais pas. Je crois que le concept n'existait encore pour moi. On voyait ses amis pas mal plus souvent, sans activité pré-planifiée. On faisait juste se voir et s'accompagner un peu partout sans rien faire de spécial. Si j'avais absolument à choisir un mot je dirais glander.
« Modifié: janvier 17, 2024, 09:59:21 pm par exademine »

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 32458
  • Ing. BBQ
  • Respect: +2282
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #140 le: janvier 17, 2024, 10:19:14 pm »
0
A je pensais que cap, pas cap, était le "nouveau" c'est pas vrai, c'est vrai et non capable, pas capable (pas sur qu'on avait ça dans moins coin, c'était pas game).

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14499
  • Admin capo di tutti i capi ultra-woke
  • Respect: +1869
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #141 le: janvier 17, 2024, 11:01:06 pm »
0
Capable, pas capable?

Genre de truth or dare?

Jamais entendu ça.

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 7824
  • Un texte.
  • Respect: +668
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #142 le: janvier 17, 2024, 11:41:08 pm »
0
Voyons donc, "full", on disait ça tous les jours bien avant 1997.  Pas mal sûr qu'on disait "c'est full hot" au milieu des années 80.

Boss, c'est pas comme ça qu'ils sont appelés dans le manuel du jeu? Me semble d'avoir déjà lu ça à l'époque dans celui de Super Mario 2 (Fallait bien que je m'occupe pendant que mon cousin jouait sa partie devant moi...).
« Modifié: janvier 17, 2024, 11:44:55 pm par Berslak »
Je suis ici seulement pour m'exprimer un peu et non pour discuter activement sur plusieurs messages. Merci de respecter mon désir de m'exprimer à petites doses.

Plume

  • Sur la Lune
  • Membre
  • ****
  • Messages: 2267
  • Soleil de minuit
  • Respect: +373
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #143 le: janvier 18, 2024, 01:18:21 am »
0


[...] (et ça fera un petit jeu pour Plume!)



Il y en a plusieurs que je ne connaissais pas... =)

« Se chamailler », « tripper sur qqch », « c’est cool », « cap ou pas cap », « glander » … : On dit/connaît également cela en France.


- Bon, cap ou pas cap ?
- Cap…
[Il descend son pantalon]
- Mouaiiis…
- Quoi, « mouais » ?
- C’est juste à cause de ça qu’les hommes sont mieux payés qu’les femmes ?
- Aux bons ouvriers les bons outils ! … À mon tour… Montre-moi ta zizette !
- C’est pas du jeu, c’est MON gage, t’as pas l’droit d’copier…
- Cap ou pas cap ?
[Sophie se résigne à soulever sa robe]
- Cap !
- C’est tout ?! Mais on voit rien du tout !
- Tu vois qu’les femmes sont plus malignes que les hommes !


- Aime-moi !
- Cap !
- Attends, c’est un jeu, là, pour toi ?
- Non, c’est un pari. C’est toi qui l’as lancé.
- Bah si c’est moi qui l’ai lancé, t’as pas su le rattraper au vol... Pauvre tache ! Tu vas rater ton bus...


T’es cap, toi, de faire pleurer une fille le jour de son mariage, de rire quand t’es malheureux, de te taire pendant dix ans ? Dis-moi, t’es cap’ ?


T’essaies de m’faire du mal ? Sois pas ridicule, Julien, t’en es même pas cap’ !


- Il y a que trois choses que tu ne m’as pas demandé de faire, que je regrette, et j’aurais été cap…
- Genre ?
- Manger des fourmis, insulter les chômeurs qui sortent de l’ANPE… T’aimer comme un fou…


La règle du jeu était de ne rien changer, et ce que l’on pouvait appeler taquinerie lorsqu’on était gamins devait à présent s’appeler perversion.

Un jeu de crétins ?! Peut-être bien, mais c’était notre jeu !

Pour gagner ce jeu, il faut une jolie boîte, une jolie copine, et le reste, on s’en fout… #JeuxD’enfants





« Modifié: janvier 18, 2024, 01:24:06 am par Plume »
« Si la musique nous est si chère, c'est qu'elle est la parole la plus profonde de l'âme, le cri harmonieux de sa joie et de sa douleur. » (Romain Rolland)

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 14499
  • Admin capo di tutti i capi ultra-woke
  • Respect: +1869
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #144 le: janvier 18, 2024, 08:16:26 am »
0
C'était si facile la vie quand on ne faisait que se sortir le pénis et bang, on était en couple.

La dernière fois que j'ai essayé je me suis retrouvé sur une liste avec des violeurs.

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 18802
  • Respect: +2226
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #145 le: janvier 18, 2024, 09:17:47 am »
0
Voyons donc, "full", on disait ça tous les jours bien avant 1997.  Pas mal sûr qu'on disait "c'est full hot" au milieu des années 80.


hmm je pense que ça plus commencé à la fin des années 80. Je disais ça vec mes amis en 6e année mais je ne crois pas que c'était très répandu. C'est vraiment devu mainstream dans les années 90. J'étais donc un hipsrter du « full ».

Sinon on disait pas souvent C'est «débuzzant» ou «je débuzze»?
« Modifié: janvier 18, 2024, 10:11:31 am par Tam! »
Ex-emo viré woke et pseudo-homo-sophistiqué avec le temps

Ciné

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1248
  • Respect: +148
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #146 le: janvier 18, 2024, 09:45:10 am »
0
T’es cap, toi, de faire pleurer une fille le jour de son mariage

Je pense que j'ai déjà raconté le gars à l'université qui avait crissé sa blonde-là un matin et qu'après une journée de pleurs et de supplications lui a demandé peu après minuit : « Quel jour on était hier? » C'était le premier avril.

Méchant trou de cul, mais la fille est évidemment retournée avec.



Plume

  • Sur la Lune
  • Membre
  • ****
  • Messages: 2267
  • Soleil de minuit
  • Respect: +373
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #147 le: janvier 18, 2024, 10:02:02 am »
0

Méchant trou de cul, effectivement.
« Si la musique nous est si chère, c'est qu'elle est la parole la plus profonde de l'âme, le cri harmonieux de sa joie et de sa douleur. » (Romain Rolland)

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7509
  • Respect: +1234
    • Presque végé !
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #148 le: janvier 18, 2024, 10:23:00 am »
0
Je t'ai ressorti mon Meney pour voir si ça me donnait des idées:

se faire des accroires
achaler qqn, se faire achaler
astheure
adon, un drôle d'adon
anyway (a-né-oué)
astiner/ostiner
attaboy!
aweye/enweye
se backer, se faire backer
qqn d'un peu baquet
un barda
se faire barouetter
quelque chose de boboche
bitcher sur qqch/qqn
bizouner sur qqch
avoir un mal de bloc
boquer sur qqch
être un bollé
être complètement booké
botcher une job
c'est bien le boutte!
boutte pour boutte
au boutte (pour qqch de génial)
brailler
pas être branché (ie décidé)
branler dans le manche
c'est sur mon bras
bretter
pas bright bright
broche à foin
bûcher pour y arriver
un p'tit bum
boulechite
bummer une toppe
buzzant

ça me purge
se chamailler
tripper sur qqch

Fak j'ai fait les a et les b, tu me diras si c'est ce genre d'affaires-là que tu cherches (et ça fera un petit jeu pour Plume!)

Je dirais que sur le lot, il y en a quelques unes que j'ai vraiment employées, mais que je n'identifie pas nécessairement comme des expressions "de jeunes" (achaler, astiner, adon...). Je cherche plus quelque chose qui était caractéristique du parler des jeunes. Certaines le sont contextuellement (ex: botcher une job, non, mais clairement qu'on disait "ah j'ai botché mon devoir" ou "je vais le botcher", être un bollé me semble qu'on disait plus "t'es bollé" sans l'article indéfini, mais "c't'une bolle lui"), d'autres sonnent plus comme quelque chose que dirait mon grand-père Gustave (un p'tit bum, bizouner su' quelque chose, avoir un mal de bloc - quoique c'est plus LE mal de bloc il me semble, etc.). Bref, oui, c'est ce que je cherche, mais j'suis picky ahah
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Simone

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7509
  • Respect: +1234
    • Presque végé !
Vos souvenirs des années 90
« Réponse #149 le: janvier 18, 2024, 10:42:02 am »
0
Je me souviens d'avoir remarqué l'apparition de l'usage de "full" le même été que Marie-Soleil Tougas est morte.

Hm. J'ai vraiment des souvenirs précis de la mort de Marie-Soleil Tougas, j'habitais Beloeil et elle venait de Saint-Hilaire, elle avait été exposée (à cercueil fermé...) au salon Demers sur le boulevard Laurier (la 116), je me rappelle d'être allé au Jean Coutu en face du salon et voir toute la file de gens qui attendaient pour aller lui rendre hommage. Les funérailles avaient été célébrées à l'église Saint-Mathieu-de-Beloeil et son frère Sébastien qui était porteur de cercueil. Je suis pas mal certaine que je n'étais pas allée sur place pour voir (pas mon genre), donc j'ai dû voir les images à la télé, mais comme c'était des lieux familiers, j'ai l'impression d'avoir été là en vrai. C'est très étrange comme sentiment.

Tout ça pour dire que: je pense que je disais full avant la mort de Marie-Soleil. Il faudrait que je ressorte les petits romans et les fanfics de Covington Cross que j'écrivais dans le temps :smiley36: avec les dialogues que j'écrivais, je pourrais avoir une meilleure idée de mon vocabulaire de l'époque.

Semblable à cap pas cap -> t'es pas game.

T'es pas game: 100%
Cap pas cap, j'ai jamais entendu ça. Ça doit être un régionalisme de l'est de Montréal :P

Pour ce qu'on utilisait au lieu de "chiller" je ne sais pas. Je crois que le concept n'existait encore pour moi. On voyait ses amis pas mal plus souvent, sans activité pré-planifiée. On faisait juste se voir et s'accompagner un peu partout sans rien faire de spécial. Si j'avais absolument à choisir un mot je dirais glander.

Me semble que nos parents disaient qu'on glandait, mais que je n'ai jamais référé à mes errances comme du glandage. Mais c'est flou.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir