Ceci est un forum public. Les Cowboys Fringants dalporto se dissocient des opinions émises sur ce forum.

 L'Encyclopédie du Peuple

Auteur Sujet: finances personnelles  (Lu 11101 fois)

Snookey

  • Membre
  • ******
  • Messages: 11393
  • Respect: +748
finances personnelles
« Réponse #200 le: janvier 13, 2024, 01:43:13 pm »
0
Présentement je bats les placements de mon conseiller financier assez facilement juste avec un indiciel S&P500 qui coûte pas grand chose, VFV.TO.

Il voit bien qu'il ne fait pas beaucoup d'argent avec moi, c'est pourquoi il a essayé de m'avoir avec des assurances vie permanentes.

plsavaria

  • Hors-Québec
  • Membre
  • *****
  • Messages: 5068
  • Respect: +485
finances personnelles
« Réponse #201 le: janvier 13, 2024, 02:00:54 pm »
0
Maudit que j'aime pas la notion "un fond bat ceux de mon conseiller".
À moins que ce conseiller n'offre absolument aucun service, et que ses placements soient très comparables au comparatif.

En partant, dans la très vaste majorité des cas, un conseiller ne sera pas, et ne devrait pas, être investi à 100% dans une seule classe d'actifs (ie US Large capitalization).

Faut au moins essayer de pas comparer des pommes et des oranges.

Et ce commentaire ne prend pas la défense des conseillers en placement.

Snookey

  • Membre
  • ******
  • Messages: 11393
  • Respect: +748
finances personnelles
« Réponse #202 le: janvier 13, 2024, 02:06:14 pm »
0
Tu proposes rien de concret, tu lances des idées en l'air sans même avoir l'air de savoir de quoi tu parles, alors c'est bien difficile d'avoir une discussion intelligente quand tu lances autant d'aberrations.

Ce qui est aberrant c'est de prétendre que la plupart des travailleurs s'en foutent de donner 1000$ à leur syndicat alors qu'on sait très bien qu'ils sont obligés de le faire. Qu'ils n'ont pas à chialer puisque c'est déductible d'impôt, alors qu'un REER l'est tout autant.


Sauf que Ciné, ce n'est exactement pas ce que j'ai dit. J'ai simplement mentionné que ce n'est fort probablement pas le 1000$ de cotisations syndicales qui expliquent la différence au niveau de l'épargne des québécois versus le ROC.

Citer

Ce qui est aberrant c'est de "trouver incompréhensible que le gars d'entrepôt chez Couche-Tard ne veut pas se syndiquer" (j'ai pas trouvé le salaire d'un gars d'entrepôt chez Couche tard, mais un préposé au service à la clientèle gagne environ 33 800$ par année) tout en postant un article dans lequel on peut lire que "la rémunération moyenne à la CSN a atteint 159 290 $ entre 2020 et 2023", soit 4,5 fois plus. Désolé, mais quand je lis ça, ça fait juste me confirmer une fois de plus que l'aspect "Robin des bois" des syndicats est mort depuis longtemps.

Ce qui est aberrant c'est que t'as l'air de penser que 1000$ pour ces deux personnes-là c'est la même chose. Amuse-toi à faire un budget pour quelqu'un qui gagne 34 000$ par année. Tu vas vite comprendre que de un, l'aspect "déductible d'impôt" il s'en torche pas mal parce que de l'impôt, il en paie pratiquement pas anyway, et de deux, qu'il est pas mal mieux avec un 1000$ par année dans un REER à 4% (mettons) de la sortie du cégep (20 ans) à l'âge de la retraite (65 ans) ce qui va lui donner 125 000$ (tu vas pas loin avec ça, mais à son train de vie, ça fait une différence) qu'à contribuer au salaire de quelqu'un qui gagne quatre fois et demi plus que lui.

Encore là, tu déformes de manière très malhonnête mon propos quant au 1000$ et le cas d'un REER.

Pour la rémunération des salariés de syndicats, souvent on parle de jobs de professionnels, par exemple un négociateur, un procureur, un représentant syndical (pas un délégué de shop, mais une personne qui va s'occuper de peut-être 1500, 2000 membres). Moi, procureur syndical, je te confirme que je travaille à rabais versus ce que les procureur patronaux font. Pour les autres postes, ce sont des postes très exigents qui méritent amplement une rémunération de plus de 100 000$ au maximum des échelons. Maintenant, les employés de bureau de syndicats n'ont pas du tout ce genre de rémunération. Mais pour les plus haut salaires, parce que ce sont des employés de syndicats, ils devraient vivre dans la charité ? Faudrait être des robins des bois et gagner quoi ? 50 000$ par année ? Quel devrait être le salaire d'un représentant syndical, Ciné ? D'un négociateur ? Mon salaire ?

Citer

Pour le reste, crois-moi quand je te dis que je suis fier de toi si tu fais ce que tu aimes dans la vie, ce n'est pas donné à tout le monde. Et encore plus si t'es bien payé pour le faire. Chapeau, vraiment. T'es l'un des forumeux les plus intéressants à lire dans n'importe quel autre sujet, mais dans celui-ci tu es peut-être trop collé sur l'arbre pour voir la forêt.

Et en quelque part t'as raison que j'y connais absolument rien. Moi j'ai marché dans le désert en toute quiétude pendant 26 ans jusqu'à ce que je rencontre un arbre. Au lieu de chercher à comprendre ce que ça faisait là, je me suis fracassé le crâne dessus et là ça fait sept ans que je chiale contre le même arbre.

Ce n'est pas une question de prêcher pour ma paroisse, je suis capable d'être assez critique et objectif envers mon domaine, mais au moins je sais de quoi je parles.

Toi, par contre, tu ne savais même pas, par exemple, que les états financiers étaient publics aux membres des syndicats. Ce n'est qu'un exemple parmis tant d'autres sur le sujet syndical que tu ne maîtrise pas, mais dont tu te permets de critiquer. Comme la rémunération, tu ne sais pas ce que fait un représentant syndical ou un dirigeant syndical, mais tu trouves que 160K c'est trop élevé. Peut-être que dans certains cas c'est vrai, mais jamais je dirai ça, parce que moi-même, je ne ferais pas ce travail même si j'ai les qualifications pour.

Snookey

  • Membre
  • ******
  • Messages: 11393
  • Respect: +748
finances personnelles
« Réponse #203 le: janvier 13, 2024, 02:09:52 pm »
0
Maudit que j'aime pas la notion "un fond bat ceux de mon conseiller".
À moins que ce conseiller n'offre absolument aucun service, et que ses placements soient très comparables au comparatif.

En partant, dans la très vaste majorité des cas, un conseiller ne sera pas, et ne devrait pas, être investi à 100% dans une seule classe d'actifs (ie US Large capitalization).

Faut au moins essayer de pas comparer des pommes et des oranges.

Et ce commentaire ne prend pas la défense des conseillers en placement.


Je sais que tu n'aimes pas ce que je dis, nous avons déjà eu la discussion à ce sujet.

Reste que mon objectif est de comparer ses conseils de placement avec ma propre gestion dont les frais sont très bas et pour l'instant, ma gestion rapporte plus.

plsavaria

  • Hors-Québec
  • Membre
  • *****
  • Messages: 5068
  • Respect: +485
finances personnelles
« Réponse #204 le: janvier 13, 2024, 07:45:52 pm »
0


La ligne en jaune, c'est la valeur d'un 10k$ investi, à 6.5% de rendements, 1.5% en frais de gestion (ie frais Fond Solidarité FTQ) axe x est la durée en années.
En orange, c'est un fond au même rendements, sans ces frais.

On fait juste dire (je crois), que même avec un 30% de rabais initial, les hauts frais de gestion peuvent "manger" cette différence (vs un fond comparable à bas frais).

C'est pas une boule de cristal à deviner tout du marché, ou guesser dans quoi investir, juste des maths?

Ciné

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1001
  • Respect: +122
finances personnelles
« Réponse #205 le: janvier 14, 2024, 06:40:15 am »
0
Sauf que Ciné, ce n'est exactement pas ce que j'ai dit. J'ai simplement mentionné que ce n'est fort probablement pas le 1000$ de cotisations syndicales qui expliquent la différence au niveau de l'épargne des québécois versus le ROC.

C'est quand même beaucoup d'argent qui s'envole, surtout quand on considère l'écart qui n'est pas si dramatique (comme PL, je me serais attendu à plus).

Un récent sondage de la Banque TD nous apprenait que 53 % des Québécois n’ont pas cotisé à leurs placements, en 2023. Ce n’est assurément pas idéal comme situation, mais ce qui a surtout retenu mon attention, c’est qu’il s’agit du taux le plus élevé au pays. Dans les autres provinces, la moyenne est de 45,8 %.

Le taux de syndicalisation de 37,3% au Québec est beaucoup plus haut que la moyenne canadienne (28,7%)

8,6% de plus de syndiqués au Québec VS 7,2% de plus de Québécois qui n’ont pas cotisé à leurs placements, c'est dur de ne pas faire de lien. Bien sûr que si on prend les syndiqués les plus riches, ça n'a absolument pas rapport, car ils peuvent s'en permettre en masse, mais si on prend les plus pauvres, 1000$ c'est beaucoup d'argent.

Je vais quand même faire un Dalp de moi-même et dire que tout ce que je peux écrire sur les syndicats "Ça sonne épouvantablement harsh et ça ne réflète pas [toujours] mon mood.", mais cet argument de "les cotisations sont déductibles d'impôt", c'est toujours la première affaire qu'on entend. Ça sonne un peu cassette de politicien.

Mais oui, tu sais de quoi tu parles, je le sais bien. Critique et objectif? Très honnêtement, je ne pense pas que personne le soit ici. Sans vouloir attaquer personne, le préjugé pro-syndicat du forumeux moyen est similaire au préjugé pro-libéraux à qui on donne un chèque en blanc (entendons-nous pour des gros passes-droit) sous prétexte que les conservateurs existent. Même chose pour QS pour lequel on ferme les yeux sur ce qui nous plaît pas. Personne n'est 100% critique ou objectif. Pas plus moi qu'un autre. La souveraineté, par exemple, en mon for intérieur, j'imagine qu'il y aura possiblemnent davantage de soubresauts que ce que je pourrais m'attendre, mais je demeure crissement convaincu et me vois mal reculer là-dessus.

Et donc, sans pouvoir définir précisément combien les représentants syndicaux devraient gagner, je suis pas mal sûr que si on parlait de tout autre chose, il n'y aurait pas que moi qui remettrait en question un tel écart; les arguments que tu apportes "des postes très exigent qui méritent amplement une rémunération" étant similaires à ceux de MadChuck quand ils parlent des CEO dans l'autre fil (même si les écarts sont beaucoup plus mongols, on s'entend).

Enfin pour ce qui est des états financiers qui sont publics, je ne pourrais pas te dire pourquoi j'ai toujours pensé le contraire. J'ai toujours entendu ça, je ne sais pas d'où ça vient. S'ils sont publics depuis 4-5 ans ok, mais s'ils l'ont toujours été, alors c'est moi qui est dans le champ. Je te ferai tout de même remarquer que dans ton propre article, le journaliste écrit : « la FAE n’a pas voulu nous transmettre ses états financiers, les réservant à ses 66 500 membres, et encore, sur demande. » On s'entend que ça n'a pas l'air d'être de la tarte.
« Modifié: janvier 14, 2024, 03:29:57 pm par Ciné »

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 32067
  • Ing. BBQ
  • Respect: +2248
finances personnelles
« Réponse #206 le: janvier 14, 2024, 11:10:47 am »
0
8,6% de plus de syndiqués au Québec VS 7,2% de plus de Québécois n’ont pas cotisé à leurs placements, c'est dur de ne pas faire de lien. Bien sûr que si on prend les syndiqués les plus riches, ça n'a absolument pas rapport, car ils peuvent s'en permettre en masse, mais si on prend les plus pauvres, 1000$ c'est beaucoup d'argent.

Ça, c'est probablement perdu et je peux relire que le lien avait pas été écrit explicitement, mais j'avais jamais pensé au frais de cotisation dans mon message.

Les chiffres présenté sont ceux d'un sondage d'opinion sur le futur, non pas à la réalité et surtout pas super clair quoi répondre pour quelqu'un qui ne cotise pas a des placement personnel mais le fait via un fond de retraite d'employeur.
C'était purement un cas de les syndiqués ont plus souvent un fond de retraite via leur employeur et c'est plus possible qu'ils sont entrain de construire un des plus beau fond de retraite de l'histoire humaine via leur employeur, mette 0 dans un placement personnel et réponde non à cette question, même s'ils l'ont fait toute l'année via leur payes.
« Modifié: janvier 14, 2024, 11:42:10 am par MadChuck »

sharl

  • Roi des -1
  • Membre
  • ******
  • Messages: 8264
  • Respect: -400
finances personnelles
« Réponse #207 le: janvier 14, 2024, 11:33:21 am »
0
Au Québec, le plus préoccupant ne sont pas les finances personnelles de chacun mais les finances de l'État et, à terme, leur situation désastreuse qui finira ultimement par rejaillir sur chacun.  Nous sommes les "riches passagers" d'un Titanic. Le gouvernement achète la paix à coups de milliards qu'il n'a pas ou est loin d'être certain d'avoir,,,

 

Snookey

  • Membre
  • ******
  • Messages: 11393
  • Respect: +748
finances personnelles
« Réponse #208 le: janvier 14, 2024, 12:31:20 pm »
0
Au Québec, le plus préoccupant ne sont pas les finances personnelles de chacun mais les finances de l'État et, à terme, leur situation désastreuse qui finira ultimement par rejaillir sur chacun.  Nous sommes les "riches passagers" d'un Titanic. Le gouvernement achète la paix à coups de milliards qu'il n'a pas ou est loin d'être certain d'avoir,,,

 

Ouais ben c'est la gang de boomer dans ton genre qui ont fait en sorte qu'on est dans cette situation.

sharl

  • Roi des -1
  • Membre
  • ******
  • Messages: 8264
  • Respect: -400
finances personnelles
« Réponse #209 le: janvier 14, 2024, 02:14:10 pm »
0
Je dirais que c'est plutôt la faute des syndicats et le pouvoir de chantage qu'on leur a accordé.

Chose certaine, 100 000$ (beaucoup plus si on considère les avantages marginaux) à un prof de Secondaire, un chauffeur d'autobus ou un policier, ça n'a pas d'allure.  C'est peut-être sensé en Colombie-Britannique où le coût de la vie est exorbitant ou en Alberta qui en a largement les moyens, mais pas au Québec non seulement plus que généreux avec ses fonctionnaires mais aussi avec ses pauvres, ses handicapés, ses marginaux et ses artistes qu'ils soient talentueux ou pourris.

Le gouvernement est en train de devenir le principal générateur d'une inflation qui va nous asphyxier.   

Plus est, ce qui nous a sauvé économiquement c'est la globalisation et la possibilité pour nous d'avoir des biens de consommation à  très bas prix. Mais la "game" a changée et on ne semble pas l'avoir réalisé.

Ces facteurs et d'autres s'accumulent. Avec peu d'argent on était riche, maintenant même avec beaucoup on a l'impression d'être pauvre. C'est typiquement le modèle sud-américain qui se pointe le nez. 
« Modifié: janvier 14, 2024, 03:48:02 pm par sharl »