Ceci est un forum public. Les Cowboys Fringants dalporto se dissocient des opinions émises sur ce forum.

 L'Encyclopédie du Peuple

Auteur Sujet: La culture du viol  (Lu 696802 fois)

jivre

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1616
  • Respect: +680
La culture du viol
« Réponse #8000 le: octobre 05, 2022, 10:10:51 am »
0
Ce que je vois quand je lis votre panique morale.
 

Quelle partie exactement?

Ciné

  • Membre
  • **
  • Messages: 351
  • Respect: +40
La culture du viol
« Réponse #8001 le: octobre 05, 2022, 10:45:44 am »
0
Ce que je vois quand je lis votre panique morale.


Depuis quand se questionner est de la panique?


Enforcer

  • Membre
  • **
  • Messages: 114
  • Respect: +85
La culture du viol
« Réponse #8002 le: octobre 05, 2022, 11:44:46 am »
+3
Depuis quand se questionner est de la panique?

Depuis que la pseudogauche subjectiviste ne tolère aucune dissidence: circulez, il n'y a rien à voir. Se questionner sur ses ambitions est au mieux de la panique morale, au pire une preuve incontestable d'attitude haineuse envers les identités qu'elle défend (racisme, misogynie, homophobie, transphobie, et ainsi de suite).

C'est d'ailleurs la tactique utilisée par Francis Dupuis-Déry dans son plus récent opus, qui se veut une réponse aux questions et critiques soulevées dans Identité, « race », liberté d’expression dirigé par Rachad Antonius et Normand Baillargeon, ainsi que dans Libertés malmenées à propos de l'affaire Lieutenant-Duval à l'Université d'Ottawa: le débat actuel sur la liberté académique n'est qu'une panique morale créée de toutes pièces par des forces réactionnaires. How the mighty have fallen...

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 18121
  • Respect: +2055
La culture du viol
« Réponse #8003 le: octobre 05, 2022, 12:39:21 pm »
0
Depuis quand se questionner est de la panique?

Depuis que la pseudogauche subjectiviste ne tolère aucune dissidence: circulez,

Je ne suis pas de la pseudo gauche comme tu dis. Je ne suis pas un militant hardcore. Je considère qu'il y a des questions à se poser, des règles futures à établir. Je suis assez modéré sur ces questions.

Mais j'ai beaucoup de misère avec les gens qui ont lieu d'être à l'écoute, se braque, qu'à chaque fois qu'ils vont parler des personnes trans ça va être d'un point de vu négatif parce qu'ils considèrent que d'aller à l'autre extrême va combattre l'extrême, au lieu de s'élever au dessus de la mêlée.

Vous avez choisi un camp, celui anti woke. Vous embarquez dans une spirale qui ne peut qu'être contre productive.
"Est-ce qu'on peut juste en parler?" vous dites. Bien sûr mais je ne sens pas d'ouverture et de nuance dans plusieurs de vos commentaires. Le but étant seulement de marquer des points contre une nouvelle gauche qui vous obsède.

La réalité trans est là pour rester. C'est pas une mode ou une lubie pour faire chier les conservateurs. Aussi bien de tenter de mettre de l'eau dans notre vin, et de tenter de régler les différents de façon diplomatique. Plus vous ètes fermés, plus ces personnes seront intolérantes. Ça me parait clair.

Surtout que dans votre vie de tous les jours, ça ne doit pas ben ben nuir à votre bonheur.


Faut que ça soit smooth, genre interdire de fumer dans les bars pis les restaurants.  Pas partout en tout temps.  Parce que c'est logique.  Maintenant même les fumeurs comme moi qui rentrent chez quelqu'un qui fume dans sa maison on trouve que ça sent la marde.

Ça fait combien d'années que les personnes trans militent pour une reconnaissance de leur droit? C'est pas comme si ça avait commencé brusquement il y a 10 mois.
Ex-emo viré woke avec le temps

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 30456
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1979
La culture du viol
« Réponse #8004 le: octobre 05, 2022, 03:01:45 pm »
0
La réalité trans est là pour rester. C'est pas une mode ou une lubie pour faire chier les conservateurs.

C'est un peu pessimistes l'idée qu'on ne va jamais trouver de remède ? (et que la société reste aussi stéréotypée au niveau des sexes pour pousser quiconque qui ne souffre pas de dysphorie grave de penser à quel sexe ils sont à n'importe que moment).

On n'a pas eu cette attitude face aux autres Automutilation de non acceptations de soit du passé comme l'anorexie, il a eu un mouvement sociale avec une prescription culturelle sur comment diminuer le problème avec une liste de prescription
1) Comme pour le suicide, en parler semble augmenter le problème
2) Présenter des gens mince et les glorifier semble augmenter le problème
Etc....

Compare la réaction à l'anorexie ou tous autres maladies mentale avec la dysphorie des genres, comment différent est traité la société l'autogynéphilie versus d'autre forme de fantasme érotique obsessif. On ne peut pas prédire la science et la société du future face à la question.

Peut-être qu'a un certain moment, on aurait dit que la crise de la peur du satanisme chez les jeunes est là pour rester ou la panique morale sur le kidnapping avec les photos de jeune sur les cartons de laits, 2 des pires erreurs de la société, dont bien des gens qui les avaient poussés à l'époque font partie des leaders de la mouvance trans aujourd'hui.

Ou encore le trouble des multiples personnalités, quelqu'un aurait pu dire c'est là pour rester ou les souvenirs dramatiques enfouis et oublier par l'esprit, la liste d'erreur psychiatriques récentes qui avait réussi a influencé la société est assez longue. Il existe des transcrits de procès des années 90s qui nous semblerais de la science-fiction inventé, des professeurs sorcières qui volent sur leur balais et qui avec des vols non lisés vont faire des sacrifices de jeunes enfants au Mexique, il n'y a pas tellement de limite en psychiatrie.

Snookey

  • Membre
  • ******
  • Messages: 10972
  • Respect: +703
La culture du viol
« Réponse #8005 le: octobre 05, 2022, 03:07:35 pm »
+1
Mad, tu vois la réalité trans comme un problème à traiter.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 30456
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1979
La culture du viol
« Réponse #8006 le: octobre 05, 2022, 03:16:24 pm »
+1
Surtout que dans votre vie de tous les jours, ça ne doit pas ben ben nuir à votre bonheur.

La capacité de limiter à quel point la recherche de vérité doit être subverti à d'autre intérêt est bien sûr une espèce d'idéal plus général qui doit agacer les gens par soit même peu importe le sujet.

J'ai entendu a Radio-Canada chez les Pharmachiens, dire la chose suivent: Les bloqueurs d'hormones de puberté sont sans effets secondaire et totalement réversible.

Alors qu'un peu partout ailleurs sur la planète cette idée est complètement enlevé des différentes santés publiques, que l'idée que c'est totalement réversible n'a jamais été scientifique et que c'est aucunement le cas chez les animaux, le seul endroit où un tout petit peu de science a pu être faite. Et que la seule chose qui est connue, c'est qu'il semble avoir presque voir aucun enfants qui les arrêtent, basant sur absolument rien ce qui arriverait sur ceux qui le feraient.

RC et le pharmacien aurait-il une telle chose à propos d'une médication avec aussi peu de preuve (et autant de preuve du contraire) sur un autre sujet ?

La crise de panique morale en Amérique du Nord qui a imaginé un risque de kidnapping des enfants qui n'avait aucun lien avec la réalité a potentiellement été extrêmement couteuse pour 2 générations de jeunes et sera potentiellement couteuse pour notre qualité de vie à la retraite et la société dans lequel on va vivre.

Quand on regarde les explosions en dépression et suicide chez les jeunes dans les milieux anglo-saxon qui se propage au reste de la planète:





Être très sceptiques des modes qu'ils exportent parais parfaitement raisonnable.



Et l'idée de glorifier leur "self-harm" et leurs maladies mentales me parait extrêmement étrange, c'est un tel 180 dégrée avec tout le reste de l'histoire humaine que ça demande des grosses preuves de succès, alors que les chiffres sont horribles dans la mauvaise direction.
« Modifié: octobre 05, 2022, 03:42:24 pm par MadChuck »

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 30456
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1979
La culture du viol
« Réponse #8007 le: octobre 05, 2022, 03:20:51 pm »
0
Mad, tu vois la réalité trans comme un problème à traiter.

Tu penses que
1) la dysphorie des genres qui est classé par le DSM comme une maladie en n'est pas une ?
2) Tu penses que quelque qui en souffre n'a aucun intérêt a consulter un spécialiste, médecin, etc... ce n'est pas un problème a traiter ?
3) Tu penses qu'il n'existe pas de cas ou le problème pourrait être soulagé par des opérations, médications pendant une vie pour changer le genre affiché d'une personne (ce qui donne une idée de l'immense ampleur du problème à traiter vu l'immense ampleur des solutions et sacrifice que ceux qui en souffre envisagent ?)

Qu'il n'a absolument rien dans notre société qui pousserait un jeune gay qui aime les choses vu comme étant de l'autre sexe (couleurs, culture, linge, etc...) qui pourrait participer au problème, qu'un retour aux jeunesses androgynes des années 70s début 80s d'avant les échographies ne changerait absolument rien ?

Pensais-tu la même chose des autres cas de dysphorie de l'identité corporelle, comme quand les gens se coupent une main ou un bras ?
« Modifié: octobre 05, 2022, 03:40:07 pm par MadChuck »

jivre

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1616
  • Respect: +680
La culture du viol
« Réponse #8008 le: octobre 05, 2022, 03:32:31 pm »
0
...ou eunuque, la nouvelle « identité de genre » qui doit être reconnue par les professionnels de la santé et les gouvernements selon un organisme de référence :

« Cette toute nouvelle « identité de genre » que promeut la WPATH, c’est l’« identité de genre » dite « eunuque ». Voici ce qu’ils en disent :

« Dans les nombreuses personnes qui peuvent bénéficier de soins médicaux d’affirmation du genre, celles qui s’identifient comme eunuques sont parmi les moins visibles. La 8e version des standards de soinss (Standards of Care — SOC) inclut une discussion sur les eunuques en raison de leur présentation unique et de leur besoin d’une affirmation du genre médicalement nécessaire (voir Chapitre 2 — Applicabilité globale, Déclaration 2.1). Les personnes eunuques sont des personnes qui ont été assignées mâles à la naissance et qui souhaitent éliminer leurs caractéristiques physiques masculines, leurs organes génitaux masculins ou leur fonctionnement génital. Elles comprennent également les personnes dont les testicules ont été enlevés chirurgicalement ou rendus non fonctionnels par des moyens chimiques ou physiques et qui s’identifient comme eunuques. Cette définition fondée sur l’identité de ceux qui adoptent le terme eunuque n’inclut pas d’autres personnes, comme les hommes ayant été traités pour un cancer avancé de la prostate et qui rejettent la désignation d’eunuque. Nous nous concentrons ici sur les personnes qui s’identifient comme eunuques dans le cadre de la diversité des genres.

[...]

Comme d’autres personnes de genres divers, les eunuques peuvent également demander la castration afin de mieux aligner leur corps sur leur identité de genre. En tant que telles, les personnes eunuques sont des personnes de genre non-conformes qui ont besoin de soins requérant une affirmation du genre médicalement nécessaire (Brett et al., 2007 ; Johnson et al., 2007 ; Roberts et al., 2008).

[...]

les rédacteurs des standards de soins de la WPATH nous expliquent avoir puisé une large partie de ces idées concernant l’« identité de genre » dite « eunuque » sur un site web, « The Eunuch Archive (www.eunuch.org), qui a été créé en 1998 » et qui constitue « la plus vaste source d’informations sur les personnes contemporaines identifiées comme eunuques ».

Qu’est-ce que ce site web ? De l’aveu même de chercheurs plusieurs fois cités dans les derniers standards de soins de la WPATH, il s’agit d’un site web « où les membres inscrits peuvent publier des fantasmes sexuels impliquant des mutilations et des ablations génitales afin que d’autres puissent les lire et les évaluer » — des « fantasmes qui sont caractérisés par un sadomasochisme extrême ».

Ce n’est pas tout. Ainsi que la féministe et journaliste Genevieve Gluck, co-fondatrice de l’excellent site web féministe anglophone Reduxx, le révèle dans un article que j’ai récemment traduit, ces chercheurs, qui ont collaboré avec la WPATH pour la rédaction de la dernière version de ses « standards de soins », sont également des membres actifs du site The Eunuch Archive. Et nombre des « fantasmes sexuels » publiés sur le site The Eunuch Archive impliquent de la « pédopornographie fictionnelle » violente : « le site The Eunuch Archive contient plus de 3 000 documents de pédopornographie fictionnelle qui détaillent des viols, des tortures et des meurtres d’enfants ».
»

https://www.partage-le.com/2022/09/17/l-identite-de-genre-dite-eunuque-de-la-wpath-ou-la-folie-ostensible-des-ideologues-trans-par-nicolas-casaux/

(les caractères gras sont de moi)  :-\
« Modifié: octobre 05, 2022, 04:00:09 pm par jivre »

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 13012
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +1471
La culture du viol
« Réponse #8009 le: octobre 05, 2022, 07:55:33 pm »
0
5 ans après le #metoo
Canadien signe Logan Mailloux

De la poésie pure.

Bravo Chantal.e!!

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 13012
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +1471
La culture du viol
« Réponse #8010 le: octobre 05, 2022, 07:56:15 pm »
0
Est-ce que j'ai fait un haïku?  Un alexandrin?

Enforcer

  • Membre
  • **
  • Messages: 114
  • Respect: +85
La culture du viol
« Réponse #8011 le: octobre 05, 2022, 11:35:23 pm »
+6
Je ne suis pas de la pseudo gauche comme tu dis.

Mon intervention précédente ne te visait pas non plus. Je répondais à Ciné qui se demandait depuis quand le fait d'avoir certaines réserves face à ces questions était de la panique morale.

Je ne suis pas un militant hardcore. Je considère qu'il y a des questions à se poser, des règles futures à établir. Je suis assez modéré sur ces questions.

À mon avis, ce qui caractérise l'appartenance à la pseudogauche n'est pas l'intensité du militantisme, mais les positions défendues et le raisonnement derrière ces positions. jivre en a déjà discuté à plusieurs reprises dans le fil consacré à ce sujet.

Mais j'ai beaucoup de misère avec les gens qui ont lieu d'être à l'écoute, se braque, qu'à chaque fois qu'ils vont parler des personnes trans ça va être d'un point de vu négatif parce qu'ils considèrent que d'aller à l'autre extrême va combattre l'extrême, au lieu de s'élever au dessus de la mêlée.

Et comment t'élèverais-tu au-dessus de la mêlée face à un mouvement qui nie la réalité objective au point d'exiger des administrations universitaires qu'elles congédient des professeurs qui affirment lors d'un cours qu'il n'y a que deux sexes chez les êtres humains, une affirmation tout aussi objective que celle selon laquelle la Terre est ronde?

Il se peut que je me trompe, mais je ne te vois pas être aussi conciliant envers les créationnistes qui demandent que leurs idées concernant l'origine de l'univers, de la vie et des espèces soient enseignées dans les cours de science offerts par l'école publique.
 
Vous avez choisi un camp, celui anti woke. Vous embarquez dans une spirale qui ne peut qu'être contre productive.
"Est-ce qu'on peut juste en parler?" vous dites. Bien sûr mais je ne sens pas d'ouverture et de nuance dans plusieurs de vos commentaires.

De quel genre d'ouverture devrions nous faire preuve face à des gens qui rejettent la réalité objective? Il m'est difficile de voir quels compromis sont possibles avec des gens qui prétendent que le sexe est un spectre chez l'être humain (et non l'une de deux valeurs discrètes), de la même façon qu'il m'est difficile de voir quels compromis sont possibles avec des gens qui croient que l'Univers a été créé en six jours il y a moins de 10000 ans.

D'autant plus que pour ce mouvement, l'"ouverture" (celle des autres, bien sûr), c'est d'accepter toutes leurs revendications sans poser de questions.

Le but étant seulement de marquer des points contre une nouvelle gauche qui vous obsède.

Comme je l'ai déjà dit, même si la gauche authentique ne renierait pas l'essence de certaines revendications du movement communément appelé woke, j'ai beaucoup de difficulté à considérer ce mouvement comme étant à gauche. En fait, si on prenait l'extrême droite typique et qu'on inversait ses endogroupes et ses exogroupes, on obtiendrait à mon avis quelque chose qui ressemblerait d'assez près à l'idéologie appelée communément woke.

La réalité trans est là pour rester. C'est pas une mode ou une lubie pour faire chier les conservateurs. Aussi bien de tenter de mettre de l'eau dans notre vin, et de tenter de régler les différents de façon diplomatique. Plus vous ètes fermés, plus ces personnes seront intolérantes. Ça me parait clair.

Il y a certainement des questions concernant les personnes trans sur lesquelles il est possible d'en arriver à une entente. Par exemple, comme l'a mentionné jivre dans un message précédent, les personnes trans ont droit à la dignité humaine et à l'égalité devant la loi; l'État ne devrait donc certainement pas les criminaliser simplement parce qu'elles sont trans (il ne le fait pas de toute façon), et la discrimination contre les personnes trans (par exemple, en matière d'emploi ou de logement) simplement parce qu'elles sont trans ne devrait pas être tolérée (elle est déjà illégale).

Par contre, lorsqu'il s'agit de remplacer la mention de sexe (une réalité biologique objective) par celui de genre (une notion subjective) à l'État civil, et de toutes les conséquences qui en découlent (par exemple, les hommes biologiques dans les prisons pour femmes et dans les compétitions sportives réservées aux femmes), cela risque d'être beaucoup plus difficile d'en arriver à un compromis.

Le texte suivant est assez près de mon opinion sur ces questions: Trans Activism and the Road Not Taken

Surtout que dans votre vie de tous les jours, ça ne doit pas ben ben nuir à votre bonheur.

Cet argument est franchement très mauvais. Depuis quand un enjeu doit-il affecter la vie quotidienne d'une personne pour que cette dernière s'y intéresse?

Prenons le cas de la participation des femmes trans (hommes biologiques s'identifiant comme femmes) ayant transitionné après la puberté dans les sports féminins. Puisque je suis un homme, cette question ne nuit effectivement pas à mon bonheur dans la vie de tous les jours. Par contre, il est très raisonnable de penser que des athlètes féminines, qui se sont entraînées pendant des années, puissent ne pas voir d'un très bon oeil qu'on autorise un homme biologique à participer à des compétitions réservées aux femmes, et qu'il remporte ces compétitions de façon écrasante grâce aux avantages qu'il a acquis en complétant sa puberté en tant qu'homme (et que dans le contexte, on pourrait considérer comme du dopage).

D'ailleurs, je pourrais aisément te renvoyer ton argument: dans ta vie de tous les jours, ça ne doit pas trop nuire à ton bonheur qu'une femme trans ne soit pas autorisée à participer aux compétitions sportives réservées aux femmes biologiques, alors pourquoi t'en préoccupes-tu autant?

Plume

  • Membre
  • **
  • Messages: 729
  • Respect: +173
La culture du viol
« Réponse #8012 le: octobre 06, 2022, 07:52:34 pm »
0


« [...] les rédacteurs des standards de soins de la WPATH nous expliquent avoir puisé une large partie de ces idées concernant l’« identité de genre » dite « eunuque » sur un site web, « The Eunuch Archive (www.eunuch.org), qui a été créé en 1998 » et qui constitue « la plus vaste source d’informations sur les personnes contemporaines identifiées comme eunuques ».

Qu’est-ce que ce site web ? De l’aveu même de chercheurs plusieurs fois cités dans les derniers standards de soins de la WPATH, il s’agit d’un site web « où les membres inscrits peuvent publier des fantasmes sexuels impliquant des mutilations et des ablations génitales afin que d’autres puissent les lire et les évaluer » — des « fantasmes qui sont caractérisés par un sadomasochisme extrême ».

Ce n’est pas tout. Ainsi que la féministe et journaliste Genevieve Gluck, co-fondatrice de l’excellent site web féministe anglophone Reduxx, le révèle dans un article que j’ai récemment traduit, ces chercheurs, qui ont collaboré avec la WPATH pour la rédaction de la dernière version de ses « standards de soins », sont également des membres actifs du site The Eunuch Archive. Et nombre des « fantasmes sexuels » publiés sur le site The Eunuch Archive impliquent de la « pédopornographie fictionnelle » violente : « le site The Eunuch Archive contient plus de 3 000 documents de pédopornographie fictionnelle qui détaillent des viols, des tortures et des meurtres d’enfants ».
»

https://www.partage-le.com/2022/09/17/l-identite-de-genre-dite-eunuque-de-la-wpath-ou-la-folie-ostensible-des-ideologues-trans-par-nicolas-casaux/

(les caractères gras sont de moi)  :-\



Ayayaïe…

J’ai lu deux histoires (http://www.eunuchworld.org/) et cela m’a amplement suffi. C’est « chamboulant », effectivement. Les histoires que seuls les membres du site peuvent lire sont probablement encore plus « hardcores » (il faut s’inscrire sur le site en question afin de pouvoir accéder à l’essentiel de son contenu).

Les individus qui affirment avoir une identité d’eunuque et qui souhaitent se faire castrer/châtrer ont-ils tous des « fantasmes sexuels caractérisés par un sadomasochisme extrême impliquant des mutilations et des ablations génitales », ainsi que de la « pédopornographie fictionnelle violente » ? Autrement dit, tout cela ne repose-t-il que sur des fantasmes sexuels violents et extrêmes ?

« Chez les hommes qui souhaitent se faire castrer et devenir eunuques ou ceux qui le sont déjà, la principale raison évoquée est celle d'atteindre un état qui les libèrerait des pulsions sexuelles. D'après les informations recueillies à ce jour, il est identifié trois facteurs qui encouragent le désir de castration : la violence faite aux enfants (y compris les menaces de castration de l'enfant par les parents), l'exposition à la castration d'animaux au cours de l'enfance et l'abstinence sexuelle dans une démarche religieuse. La plupart des hommes désirant être eunuques ne veulent pas changer leur sexe d'homme à femme mais se considèrent comme d'un « genre neutre ». » https://fr.wikipedia.org/wiki/Eunuque

« Les individus eunuques se présentent cliniquement de diverses manières. Ils souhaitent un corps compatible avec leur identité d’eunuque — un corps qui ne possède pas d’organes génitaux masculins pleinement fonctionnels. D’autres individus eunuques ressentent un malaise aigu avec leurs organes génitaux masculins et ont besoin de se les faire enlever pour se sentir bien dans leur corps (Johnson et al., 2007 ; Roberts et al., 2008). D’autres sont indifférents à la présence d’organes génitaux externes masculins tant qu’ils ne sont présents que physiquement et qu’ils ne produisent pas d’androgènes et de caractéristiques sexuelles secondaires masculines (Brett et al., 2007). Des moyens hormonaux peuvent être utilisés pour supprimer la production d’androgènes, bien que l’orchidectomie offre une solution permanente pour ceux qui ne souhaitent pas que leurs organes génitaux fonctionnent (Wibowo et al., 2016). Certains individus eunuques désirent des niveaux de testostérone plus bas obtenus avec l’orchidectomie, mais beaucoup choisiront une forme de remplacement hormonal pour prévenir les effets indésirables associés à l’hypogonadisme. La plupart de ceux qui optent pour l’hormonothérapie choisissent une dose de remplacement totale ou partielle de testostérone. Un plus petit nombre choisit l’œstrogène. »

L’article que tu nous as communiqué est intéressant. C’est également Nicolas Casaux qui a traduit une série de quatre articles écrits par une certaine Dr. Em : https://www.partage-le.com/2021/05/24/la-licorne-de-troie-pedophilie-et-theorie-queer-par-dr-em/. En fait, après avoir lu l’article que tu as mentionné, j’ai survolé le contenu du site « partage-le.com », que je connaissais de nom mais que je n’avais encore jamais sérieusement consulté, et j’ai constaté que Nicolas Casaux était l’auteur d’un certain nombre d’articles publiés sur ce site. Je ne connaissais pas cette personne. « Sur le site partage-le.com, Nicolas Casaux développe un discours écologiste radical et propose une analyse résolument ‘technocritique’ » : https://www.youtube.com/watch?v=Wu3G0GodMX4. Vous vous entendriez probablement bien sur plusieurs points. =)


EDIT :

Certains membres de la communauté LGBT semblent également mécontents :

« Par ailleurs, la décision d’un organisme faisant aussi autorité que la WPATH de traiter les aspirants eunuques comme ayant une identité sexuelle injustement stigmatisée, au même titre que n’importe quelle autre personne s’abritant sous l’arc-en-ciel LGBTQI+, induit un certain nombre d’effets indésirables. Tout d’abord, il devrait être évident que la manière dont la WPATH banalise le fétichisme de la castration en le présentant comme tout à fait acceptable augmentera certainement le nombre d’hommes qui finiront par s’automutiler. En plus de décrédibiliser les identités sexuelles réellement menacées, la tentative d’assimilation de ce fétichisme aux droits des LGBT augmente la probabilité d’un retour de bâton populaire contre l’ensemble d’entre nous. Autrefois, l’objectif des militants consistait à démontrer que les homosexuels ne sont pas des déviants sexuels. De nos jours, les militants semblent vouloir suggérer que les déviants sexuels sont comme les homosexuels.

Tâcher de comprendre ces nuisances n’a donc rien d’une préoccupation triviale. De même que de tenter de comprendre pourquoi, en matière de fétichismes, les personnes de tendance libérale (ou progressiste) semblent si réticentes à appliquer le principe de non-nuisance. Pourquoi est-il si difficile de formuler publiquement des critiques des fétichismes ? Cela s’avère particulièrement déconcertant quand on connaît la facilité avec laquelle le principe de non-nuisance est invoqué concernant d’autres sujets.
» – Kathleen Stock (https://tradfem.wordpress.com/2022/09/27/la-gauche-les-progressistes-et-les-liberaux-ont-un-probleme-de-fetichisme/)

« Modifié: octobre 06, 2022, 09:29:11 pm par Plume »
« Si la musique nous est si chère, c'est qu'elle est la parole la plus profonde de l'âme, le cri harmonieux de sa joie et de sa douleur. » (Romain Rolland)

jivre

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1616
  • Respect: +680
La culture du viol
« Réponse #8013 le: octobre 06, 2022, 09:38:26 pm »
+3
Plume : Oui, on se connaît. Casaux est éditeur et traducteur et on a souvent discuté de différents points en lien avec ses articles de blogue. Même si on a plusieurs atomes crochus, on a aussi de nombreux différents sur plusieurs points. Il a aussi un petit côté chicanier et intransigeant qui ne me plaît pas. Il aime jouer la mouche du coche et picosser l'écologie "mainstream", même si ça devient contreproductif. Ça fait à peine plus d'un an qu'il critique plus en profondeur les théories du genre et le mouvement transactiviste, et encore une fois, au-delà de ses opinions au vitriol, ses informations et ses raisonnement sont toujours assez impeccables.

Je ne voulais pas nécessairement parler de ces "eunuques", mais après le message de MadChuck, qui parlait des autres types de mutilations qui ne seraient jamais encouragés et remboursés si ce n'était à travers une idéologie en vogue et présentée comme "de gauche", je trouvais l'occasion trop adéquate.

C'est une illustration de l'effet de pente glissante. Pas le sophisme de la pente glissante, LA pente glissante.

Le sophisme de la pente glissante, c'est quand, par exemple, la vieille droite conservatrice disait que si on commençait à légaliser l'homosexualité et à reconnaître les mariages homos, les gens allaient forcément finir par vouloir se marier avec des brebis, se faire poser des seins énormes dans les écoles et s'identifier en tant qu'eunuques et que l'État paie pour les émasculer. C'était un sophisme, parce qu'à l'origine, il s'agit simplement d'appliquer un principe humaniste d'égalité devant la loi. Mais tout cela doit reposer sur des critères objectifs.

Le verrou saute lorsqu'on abandonne l'objectivité (par exemple, de l'égalité devant la loi) pour embrasser la subjectivité et l'arbitraire. Si on ne s'accroche plus au critère de l'objectivité, plus rien ne nous retient d'aller de plus en plus loin dans la pente glissante. Les gens qui cherchent par exemple l'émotion forte, la dernière nouveauté, à se démarquer, ces gens ne cherchent PAS l'égalité devant la loi, et encore moins la dignité humaine*, et forcément, dès que l'un d'eux franchis une barrière, le suivant voudra aller encore plus loin. Ça ne peut tendre vers aucune forme d'équilibre. C'est un vrai phénomène de pente glissante.

Tam! continue à dire que ça fait "chier les conservateurs", mais au contraire, ça les arrange énormément. Ça fait chier la population générale, oui. Les conservateurs, eux, en profitent et disent «on vous l'avait bien dit» en fourbissant leurs armes. 

*Ils exigent souvent la dignité, tout en s'humiliant. Ça devient comme une sorte de jeu. Le militant transfemme britannique qui s'est versé des quantités de bouteilles d'urine sur lui en public, pour exiger que la loi l'autorise à aller dans les toilettes des femmes, pense-t-il que les femmes vont être enchantées d'avoir un tel personnage dans leurs lieux d'intimité? Mais ce n'est pas le but. Le but est de coincer les libéraux sans principes, c'est un jeu de pouvoir. Comme quand Caligula a nommé son cheval consul de Rome, et qu'il riait de tous les sénateurs qui disaient Monsieur le consul au cheval. Ces gens veulent que les libéraux leur disent « c'est dans ton identité d'être une femme, «les transfemmes sont des femmes» et de t'imbiber d'urine en public, et tu as toute mon attention, toute mon estime, qui suis-je pour juger? etc.». La prochaine fois, il se couvrira de marde et dira que c'est une performance artistique ou une identité à rajouter au TQ++. C'est comme s'ils essayaient de piéger la dignité humaine, au lieu de l'honorer comme un bien précieux.
« Modifié: octobre 07, 2022, 12:00:16 am par jivre »

Ciné

  • Membre
  • **
  • Messages: 351
  • Respect: +40
La culture du viol
« Réponse #8014 le: octobre 06, 2022, 10:31:13 pm »
0
(...) si on commençait à légaliser l'homosexualité et à reconnaître les mariages homos (...)

Quand je parlais de se questionner, ce bout-là me fait penser à la nature des revendications auxquelles on a à faire ici. Deux homosexuels qui désirent se marier, ne vont pas se plaindre qu'ils ne peuvent marier des hétérosexuels. Et donc comme dit Tam : "dans la vie de tous les jours, ça ne nuit aux bonheur des hétérosexuels". Un peu comme je le disais pour le végés. Tu peux être végés sans enfoncer ça dans la gorge du voisin. Or, quand on lit les revendications des deux ou trois dernières pages, y a une forme de "highjacking" là-dedans. Ce ne sont pas juste des dérapes isolées, c'est à la base même de l'ensemble des revendications. Des revendications qui sont faites pour une infime partie de la population, mais auxquelles la majorité doit s'adapter. On ne se contente pas de ne pas dire le mot en "n", on veut que tu ne le dises pas toi non plus. Un peu comme si les handicapés ne demandaient pas juste l'ajout des rampes d'accès, mais aussi le retrait des escaliers pour tout le monde.
« Modifié: octobre 09, 2022, 09:16:46 am par Ciné »

Plume

  • Membre
  • **
  • Messages: 729
  • Respect: +173
La culture du viol
« Réponse #8015 le: octobre 07, 2022, 04:54:23 am »
0


[...] au-delà de ses opinions au vitriol, ses informations et ses raisonnement sont toujours assez impeccables.


En outre, il détaille et étaye ses propos. Cela me convient bien, car je lis plus d’analyses/études/etc. que de petits articles.



Pour ce qui est du contenu de ta réponse, je suis d’accord avec toi.





*Ils exigent souvent la dignité, tout en s'humiliant. Ça devient comme une sorte de jeu. Le militant transfemme britannique qui s'est versé des quantités de bouteilles d'urine sur lui en public, pour exiger que la loi l'autorise à aller dans les toilettes des femmes, pense-t-il que les femmes vont être enchantées d'avoir un tel personnage dans leurs lieux d'intimité? Mais ce n'est pas le but. Le but est de coincer les libéraux sans principes, c'est un jeu de pouvoir. Comme quand Caligula a nommé son cheval consul de Rome, et qu'il riait de tous les sénateurs qui disaient Monsieur le consul au cheval. Ces gens veulent que les libéraux leur disent « c'est dans ton identité d'être une femme, «les transfemmes sont des femmes» et de t'imbiber d'urine en public, et tu as toute mon attention, toute mon estime, qui suis-je pour juger? etc.». La prochaine fois, il se couvrira de marde et dira que c'est une performance artistique ou une identité à rajouter au TQ++. C'est comme s'ils essayaient de piéger la dignité humaine, au lieu de l'honorer comme un bien précieux.



De manière générale, le respect commence par le respect de soi-même. Comment veux-tu qu’autrui te respecte si tu ne te respectes pas toi-même ? D’aucuns diraient que le respect / l’estime, qui n’est pas exactement la même chose que la courtoisie/politesse, ça se mérite. Si nous (= toi et moi) nous enduisions d’excréments en public, etc., et qu’autrui critiquait nos faits et gestes, personne ne considèrerait que la désapprobation, voire la réprobation, dont nous faisons l’objet est « hétérophobe », d’ailleurs. En pareille situation, ce n’est pas notre orientation sexuelle qui est en question.





[...] Tu peux être végés sans enfoncer ça dans la gorge du voisin. Or, quand on lit les revendications des deux ou trois dernières pages, y a une forme de "highjacking" là-dedans. Ce ne sont pas juste des dérapes isolées, c'est à la base même de l'ensemble des revendications. Des revendications qui sont faites pour une infime partie de la population, mais auxquelles la majorité doit s'adapter. On ne se contente pas de ne pas dire le mot en "n", on veut que tu ne le dises pas non plus. Un peu comme si les handicapés ne demandaient pas juste l'ajout des rampes d'accès, mais aussi le retrait des escaliers pour tout le monde.



C’est pourquoi certaines personnes parlent de « tyrannie des minorités / identités particulières ». (À certains égards, l’individualisme et le communautarisme représentent les deux faces d’une même pièce.) Quelques individus/groupes (les plus radicaux) souhaiteraient presque que les personnes qui constituent la « majorité » s’effacent ou soient gommées afin que puisse émerger, non pas un « juste » équilibre (certaines revendications n’étant aucunement modérées), mais une société à leur image (totalement « dégenrée » ou autres). Finalement, la Société ne serait plus que la somme d’une infinité d’identités/communautés/micro-sociétés particulières, étant donné que les revendications de chaque communauté ne sont pas forcément identiques ; elles sont parfois même diamétralement opposées et, conséquemment, incompatibles/inconciliables. Une Société divisée/morcelée/fragmentée, en somme. Comment satisfaire tout le monde ? À un moment donné, même avec la meilleure volonté du monde, cela ne peut pas se faire sans mettre à mal / malmener une certaine unité, qui semble se réduire comme peau de chagrin. (Oui, c’est triste.) Les personnes qui prônent/exigent/réclament une plus grande tolérance / ouverture d'esprit, etc., ne sont d’ailleurs pas toujours celles qui sont les plus tolérantes envers ceux qui ne sont pas faits du même bois qu’elles. Souvent, dans la vie, tu donnes « ça » et l’on te prend « ÇA », également. Présentement, qui s’adapte le plus à l’autre, autrui ou moi ? Moi, assurément. Or, moi aussi, je pourrais exiger qu’autrui s’adapte à mon mode de fonctionnement… Pourquoi pas ? J’ai également des particularités ; je ne rentre pas nécessairement dans le « moule », je ne corresponds pas en tous points à la « norme ». Il existe certainement quelques « extraterrestres » comme moi ; nous pourrions nous retrouver, nous regrouper, etc., et vous faire vivre un enfer ! Ah ah. Plus sérieusement, « diviser pour mieux régner », ce n’est pas mon truc. Je pense sincèrement qu’il est urgent de se retrouver autour de valeurs et d’objectifs communs, plutôt que de se focaliser sur ce qui nous différencie d’autrui. (J’ai encore le droit de rêver, non ? ^^)

« Modifié: octobre 07, 2022, 06:15:30 am par Plume »
« Si la musique nous est si chère, c'est qu'elle est la parole la plus profonde de l'âme, le cri harmonieux de sa joie et de sa douleur. » (Romain Rolland)

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 18121
  • Respect: +2055
La culture du viol
« Réponse #8016 le: octobre 07, 2022, 09:15:08 am »
0

Mais j'ai beaucoup de misère avec les gens qui ont lieu d'être à l'écoute, se braque, qu'à chaque fois qu'ils vont parler des personnes trans ça va être d'un point de vu négatif parce qu'ils considèrent que d'aller à l'autre extrême va combattre l'extrême, au lieu de s'élever au dessus de la mêlée.

Et comment t'élèverais-tu au-dessus de la mêlée face à un mouvement qui nie la réalité objective au point d'exiger des administrations universitaires qu'elles congédient des professeurs qui affirment lors d'un cours qu'il n'y a que deux sexes chez les êtres humains, une affirmation tout aussi objective que celle selon laquelle la Terre est ronde?
Ben je commencerais par prendre un pas de recul et de me dire que les choses ne sont peut-être pas aussi claires que et hors de tout doute que «`la terre est ronde». Je ne suis pas un spécialiste de ces questions mais il me semble que l'intersexulalisation existe et que si on assiste à nombreux cas de personne transgenres, il y a bien une raison à ça. Des gens qui naissent avec des organes génitaux ambigues par exemple, ça existe bel et bien. On peut difficilement continuer à répéter: il y a deux sexes point final en se bouchant les yeux et les oreilles. Le parrallèle avec le créationnisme me semble stretché.
 
Vous avez choisi un camp, celui anti woke. Vous embarquez dans une spirale qui ne peut qu'être contre productive.
"Est-ce qu'on peut juste en parler?" vous dites. Bien sûr mais je ne sens pas d'ouverture et de nuance dans plusieurs de vos commentaires.

De quel genre d'ouverture devrions nous faire preuve face à des gens qui rejettent la réalité objective?

Ce genre de phrase, ont a dû la lire une couple de fois dans les 100 dernières années pour parler de l'homosexualité. Un couple c'est un home et une femme, c'est la nature, c'est objectif, comme la terre est ronde.


La réalité trans est là pour rester. C'est pas une mode ou une lubie pour faire chier les conservateurs. Aussi bien de tenter de mettre de l'eau dans notre vin, et de tenter de régler les différents de façon diplomatique. Plus vous ètes fermés, plus ces personnes seront intolérantes. Ça me parait clair.

Il y a certainement des questions concernant les personnes trans sur lesquelles il est possible d'en arriver à une entente. Par exemple, comme l'a mentionné jivre dans un message précédent, les personnes trans ont droit à la dignité humaine et à l'égalité devant la loi; l'État ne devrait donc certainement pas les criminaliser simplement parce qu'elles sont trans (il ne le fait pas de toute façon), et la discrimination contre les personnes trans (par exemple, en matière d'emploi ou de logement) simplement parce qu'elles sont trans ne devrait pas être tolérée (elle est déjà illégale).

L'affaire c'est qu'en martelant des trucs comme «ça va prendre l'extrême droite pour régler ça, et « c'est de la folie de vouloir accomoder ce monde là» et « c'est une déviance qu'on peut traiter», ça les stigmatise, ce qui est le contraire de la dignité humaine dont tu parles. J'ai une connaissance que ça sa fille est devenu garçon à la fin de l'adolescence. À chaque fois que je lis vos commentaires à ce sujet, je m'imagine comment il serait en criss, lui qui a été bouleversé par ce changement  chez son enfant qu'il a fini par accepter. maitenant il passe son temps à dealer avec la résistance face à ça. 

Surtout que dans votre vie de tous les jours, ça ne doit pas ben ben nuir à votre bonheur.

Cet argument est franchement très mauvais.

C'est pas très faux comme dirait un certain complotiste.
Je le disais plus dans le sens «`C'est tellement pas une situation qui est proche du quotidien de personne ici, je ne ne comprends pas comment ça puisse venir vous chercher au point d'écrire de longs message la-dessus.». mais oui, c'est vrai on pourrait dire ça de pleins de sujets depuis le début du forum.

Mais tsé, par exemple les fusillades sont un problème assez proche de moi par sa proximité géographique, mon gars fréquente des coins chauds de la ville..etc Et ça semble moins me préoccuper que certains d'entre vous pour la question des trans ou l'identité de genre. (comme d,avoir la possibilité de faire une mention non binaire sur un formulaire, je ne comprendrai jamais comment ça peut être une préoccupation ou un combat)  C'est pas un argument ou quoique ce soit, juste une réflexion qui me vient à l'esprit.
« Modifié: octobre 07, 2022, 09:43:13 am par Tam! »
Ex-emo viré woke avec le temps

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 13012
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +1471
La culture du viol
« Réponse #8017 le: octobre 07, 2022, 01:45:59 pm »
0
lol.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 30456
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1979
La culture du viol
« Réponse #8018 le: octobre 07, 2022, 02:49:04 pm »
0
Ben je commencerais par prendre un pas de recul et de me dire que les choses ne sont peut-être pas aussi claires que et hors de tout doute que «`la terre est ronde». Je ne suis pas un spécialiste de ces questions mais il me semble que l'intersexulalisation existe et que si on assiste à nombreux cas de personne transgenres, il y a bien une raison à ça. Des gens qui naissent avec des organes génitaux ambigues par exemple, ça existe bel et bien. On peut difficilement continuer à répéter: il y a deux sexes point final en se bouchant les yeux et les oreilles. Le parrallèle avec le créationnisme me semble stretché.

Intersex n'est pas un nouveau sexe, c'est une différente pondération des 2 seules sexes qui existes.

La sexualité chez les mammifères est la spécialisation dans la construction d'un certain type de gamètes (et la grossesse si c'est le cas, qui aussi binaire), il exsite seulement deux types de gamète chez l'humain, il n'existe aucun cas d'humain capable de produire les deux gamètes fertiles dans l'histoire, mais si c'était le cas ce ne serait pas un 3ième sexe mais quelqu'un qui a les 2 sexes j'ai l'impression.

Une invention humaine comme le "genre" pourrait-être différent, encore hier, on peut se rappeler Simone qui nous expliquait les différences entre sexes et genres, aujourd'hui pour plusieurs, c'est totalement bigot de faire ça, Trans woman is a woman et non pas un homme qui veut vivre avec le genre féminin dans la société. La transition entre le discours de 2014 ultra-progressistes de Simone est devenue un discours d'extrême droite bigot TERF a été très rapide.

« c'est une déviance qu'on peut traiter», ça les stigmatise

Ici, il a beaucoup de game sémantique, si on parle autogynephilia, c'est dans le DSM et ce que l'on veut dire par déviance et par traité je ne suis pas trop sur, esce que vivre dans le total mensonge absolue pratiqué par ses gens et leur total oublie des milieux progressifs actuel ai vraiment les aidés. La théorie des genres et les milieux progressifs tend à les stigmatiser beaucoup habituellement et les pousses à s'identifier comme transgenre au lieu d'Autoginéphile, je connais aucun cas connu malgré nombre de cas vedette qui semble ultra évident d'être ça.

Je suis pas sur pourquoi on utiliserais le mot déviance pour parler de dysphorie de l'identitié corporelle, mais dans ce cas là, qui propose que ça ne se traite pas au juste ?

J'espère que les gens qui propose une vie de médicamentation ne sont pas classer comme des gens disant qu'il n'y pas lieu de traitement ?

Ça semble une passe linguiste tenter, une vie de médication et des opérations sont une absence de traitement et appelé affirmation du genre, le contraire est appelé un traitement une thérapie de conversion.

e le disais plus dans le sens «`C'est tellement pas une situation qui est proche du quotidien de personne ici, je ne ne comprends pas comment ça puisse venir vous chercher au point d'écrire de longs message la-dessus.». mais oui, c'est vrai on pourrait dire ça de pleins de sujets depuis le début du forum.

L'iran, l'Ukraine, Marvel, l'avortement au Texas, Trump, la liste de chose au impact quasi zéro ou zéro sur nos vie qu'on ne saurait pas si ce n'était pas des nouvelles mais que l'on discute quand même comme si c'était un sport est assez longue, mais plusieurs de gens ici doivent être pas tant séparer de cas, plusieurs ici connait quelqu'un de proche qui connait quelqu'un de proche qui vit ça avec ses enfants.

Et la destruction de la vérité comme critère, c'est généralisé.

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 7157
  • Un texte.
  • Respect: +546
La culture du viol
« Réponse #8019 le: octobre 14, 2022, 06:04:34 pm »
0
Hâte de voir ce que va faire Beck.  C'est tu fort sur le sexe avec les groupies les Scientologues?

Je viens de voir sur l'événement Facebook du show d'Arcade Fire au Centre Bell que Beck ne fait plus la première partie. Pas trouvé encore d'article expliquant pourquoi.

C'est rendu un groupe obscur (pour moi) avec un nom compliqué qui fait la première partie.
Je suis ici seulement pour m'exprimer un peu et non pour discuter activement sur plusieurs messages. Merci de respecter mon désir de m'exprimer à petites doses.

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 13012
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +1471
La culture du viol
« Réponse #8020 le: octobre 14, 2022, 06:51:28 pm »
0
Pourquoi que c'est encore en tournée ce groupe d'agresseurs sexuels-là?

cantabile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 10727
  • Respect: +1087
La culture du viol
« Réponse #8021 le: octobre 15, 2022, 12:00:03 am »
0
Hâte de voir ce que va faire Beck.  C'est tu fort sur le sexe avec les groupies les Scientologues?

Je viens de voir sur l'événement Facebook du show d'Arcade Fire au Centre Bell que Beck ne fait plus la première partie. Pas trouvé encore d'article expliquant pourquoi.
t'as vraiment besoin d'une explication ?

 Et le band en première partie c'est un band haïtien...Je suppose qu'avec ce qui prévaut comme situation dans la perle des Antilles avoir l'occasion de faire une première partie de band qui fait des arénas partout dans le monde ça passe au-dessus des histoires de bizounes.
Les gens....

Ring0

  • Membre
  • ****
  • Messages: 3598
  • Respect: +505
La culture du viol
« Réponse #8022 le: octobre 21, 2022, 10:30:27 am »
0
Avez-vous entendu parler de l'affaire de la Journée est encore jeune ? Mercredi dernier, ils ont mentionné en onde que le CH a lui aussi un fond secret pour faire taire les victimes d'agressions sexuelles, à la Hockey Canada, et que cela était connu de tous les journalistes sportifs de la province.

L'épisode n'a pas été rediffusé en soirée et il n'est pas disponible online.

Je présume que Radio-Canada a rapidement reçu une grosse lettre d'avocat de la part du CH.

C'est quand même étonnant qu'une organisation aussi woke que R-C se range du coté des violeurs.

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 18121
  • Respect: +2055
La culture du viol
« Réponse #8023 le: octobre 21, 2022, 10:49:05 am »
0

C'est quand même étonnant qu'une organisation aussi woke que R-C se range du coté des violeurs.

Tu parles à travers ton chapeau, c'est tout ce que je peux dire.

Ex-emo viré woke avec le temps

Ring0

  • Membre
  • ****
  • Messages: 3598
  • Respect: +505
La culture du viol
« Réponse #8024 le: octobre 21, 2022, 10:55:07 am »
0
Pourquoi est-ce tout ce que tu peux dire ?

Tu as des informations privilégiés/des contacts à R-C ou le CH sur l'histoire ?
« Modifié: octobre 21, 2022, 10:57:11 am par Ring0 »

Snookey

  • Membre
  • ******
  • Messages: 10972
  • Respect: +703
La culture du viol
« Réponse #8025 le: octobre 21, 2022, 11:10:32 am »
0
Ça ne me surprendrait même pas remarque.

Sauf qu'il y a une méchante marge entre "se ranger du côté des violeurs" et vouloir éviter une poursuite sur quelque chose qu'ils ne sont peut-être pas en mesure de prouver.

Ring0

  • Membre
  • ****
  • Messages: 3598
  • Respect: +505
La culture du viol
« Réponse #8026 le: octobre 21, 2022, 12:30:32 pm »
0
J'ai trouvé l'émission et je viens de l'écouter.

C'est vraiment pas si pire que ça. Le contentieux de R-C a été vraiment frileux la-dessus.

Mais bon, ça s'enligne pour faire un pas pire Effet Streisand.

Ring0

  • Membre
  • ****
  • Messages: 3598
  • Respect: +505
La culture du viol
« Réponse #8027 le: octobre 21, 2022, 01:00:24 pm »
0
Pour les curieux:

filebin.net/w26usl20n6czoon8/2022-10-19_16_25_00_journeeestencorejeune_0000.mp4

L'extrait commence vers la 23ièmes minutes.

Comme l'enregistrement existe, ce n'est donc pas un problème technique du coté de Radio-Canada. Ça aurait quand même été étonnant de leur part.

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 13012
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +1471
La culture du viol
« Réponse #8028 le: octobre 21, 2022, 05:49:10 pm »
0
C'est la faute à Chantal.

Ring0

  • Membre
  • ****
  • Messages: 3598
  • Respect: +505
La culture du viol
« Réponse #8029 le: octobre 22, 2022, 07:49:57 am »
0
C’est peut-être juste un stunt publicitaire aussi.

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 18121
  • Respect: +2055
La culture du viol
« Réponse #8030 le: octobre 22, 2022, 08:10:31 am »
0
Non
Ex-emo viré woke avec le temps

Ring0

  • Membre
  • ****
  • Messages: 3598
  • Respect: +505
La culture du viol
« Réponse #8031 le: octobre 22, 2022, 09:25:06 am »
0
C’est quoi alors ?

Comment peux-tu être aussi catégorique ?
« Modifié: octobre 22, 2022, 09:26:53 am par Ring0 »

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 13012
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +1471
La culture du viol
« Réponse #8032 le: octobre 22, 2022, 09:40:14 am »
0
Les comms de Canadiens: oui, à partir de maintenant nous allons être transparents.

Berslak

  • Un titre.
  • Membre
  • *****
  • Messages: 7157
  • Un texte.
  • Respect: +546
La culture du viol
« Réponse #8033 le: octobre 22, 2022, 04:46:19 pm »
0
C’est quoi alors ?

Comment peux-tu être aussi catégorique ?

Il est généralement bien plogué pour ce genre de choses car il travaille à Radio-Canada et côtoie régulièrement l'entourage des védettes.
Je suis ici seulement pour m'exprimer un peu et non pour discuter activement sur plusieurs messages. Merci de respecter mon désir de m'exprimer à petites doses.

Ring0

  • Membre
  • ****
  • Messages: 3598
  • Respect: +505
La culture du viol
« Réponse #8034 le: octobre 26, 2022, 01:06:27 pm »
0
Il est généralement bien plogué pour ce genre de choses car il travaille à Radio-Canada et côtoie régulièrement l'entourage des védettes.

Bon bien c'est excellent, il va pouvoir nous dire la vérité.

Donc en gros on sait que :

1- Ce n'est pas un problème technique
2- Ce n'est pas un stunt publicitaire

Comment alors expliquer la disparition de l'épisode ?

plsavaria

  • Hors-Québec
  • Membre
  • *****
  • Messages: 4839
  • Respect: +439
La culture du viol
« Réponse #8035 le: octobre 26, 2022, 01:13:44 pm »
0
Selon ce que dit avant-hier, que 2 des personnes dans le topo comique etaient enregistrees sans leur autorisation / consentement, contrairement a leur guide de bonnes pratiques.

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 18121
  • Respect: +2055
Ex-emo viré woke avec le temps

Ring0

  • Membre
  • ****
  • Messages: 3598
  • Respect: +505
La culture du viol
« Réponse #8037 le: octobre 26, 2022, 01:21:05 pm »
0
Merci.

Je ne comprend pas pourquoi c'était si compliqué de le dire plus tôt, ni pourquoi ne pas avoir tout simplement tronqué la section problématique de la rediffusion ?

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 18121
  • Respect: +2055
La culture du viol
« Réponse #8038 le: octobre 26, 2022, 01:25:42 pm »
0
Merci.

Je ne comprend pas pourquoi c'était si compliqué de le dire plus tôt, ni pourquoi ne pas avoir tout simplement tronqué la section problématique de la rediffusion ?

Bonne question.

Tout ce que je savais c'est que c'était pas un stunt publiciataire ou qu'ils protegaient des violeurs.
En tout cas c'est un bon exemple de comment les rumeurs peuvent partir tes deux hypothèses.


 
Ex-emo viré woke avec le temps

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 30456
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1979
La culture du viol
« Réponse #8039 le: octobre 26, 2022, 01:40:40 pm »
+1
Quand ils ont dit:
Bonjour à toutes et à tous. Malgré tous nos efforts, l'épisode du 19 octobre ne sera pas disponible en rattrapage. Nous nous en excusons sincèrement. Comptez sur les gars de La journée pour vous donner un nouveau rendez-vous aujourd'hui à 13h06 et 20h30. Merci de votre compréhension.


C'est quoi qui constitue une liste d'efforts pour une compagnie comme RadioCanada ? Ont-ils essayé de couper le bout en question et échoué dans le petit programme d'édition de simple audio que ça prend 10 minutes ? Consulter des avocats ?
« Modifié: octobre 26, 2022, 02:36:11 pm par MadChuck »

Ring0

  • Membre
  • ****
  • Messages: 3598
  • Respect: +505
La culture du viol
« Réponse #8040 le: octobre 26, 2022, 02:24:29 pm »
0
Quand ils ont dit:
Bonjour à toutes et à tous. Malgré tous nos efforts, l'épisode du 19 octobre ne sera pas disponible en rattrapage. Nous nous en excusons sincèrement. Comptez sur les gars de La journée pour vous donner un nouveau rendez-vous aujourd'hui à 13h06 et 20h30. Merci de votre compréhension.


C'est quoi qui constitue une liste d'efforts pour une compagnie comme RadioCanada ? Ont-ils essayé de couper le bout en question et échoué dans le petit programme d'édition de simple audio que ça prend 10 minutes ?

Voilà une excellente question.

El Kabong

  • Empêcheur de tourner en rond et dauphin des -1
  • Membre
  • *****
  • Messages: 5888
  • Données erronées, résultats significatifs.
  • Respect: -241
La culture du viol
« Réponse #8041 le: octobre 30, 2022, 06:41:54 pm »
0
Quand ils sont riches, les "violeurs" en tous genres ont droit à des privilèges.

C'est historique.
Z

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 13012
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +1471

Snookey

  • Membre
  • ******
  • Messages: 10972
  • Respect: +703
La culture du viol
« Réponse #8043 le: novembre 16, 2022, 10:51:02 am »
0
Reste que plusieurs maintiennent leurs versions et accusations contre le gars qui sait pas vivre.

dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 13012
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +1471

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 30456
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1979
La culture du viol
« Réponse #8045 le: novembre 16, 2022, 05:28:04 pm »
0
pour le balado de sur l'enquête:
https://www.985fm.ca/balados/522324/affaire-julien-lacroix-2-ans-plus-tard?utm_source=LaPresse&utm_medium=article&utm_campaign=Lacroix_16nov2022
Le témoignage de l'accuseuses, accusée plus tard par des femmes (comme ça arrive souvent) est quand même intéressante, comme Meg Smaker à quel point leur vision du Cancel Culture était fausse versus la réalité, il a eu une très bizarre campagne de désinformation fait par certaines très puissant que le phénomène n'existait même pas.

https://www.985fm.ca/audio/522723/l-affaire-julien-lacroix-2-ans-plus-tard-dans-les-coulisses-de-l-enquete
https://www.985fm.ca/audio/522823/affaire-julien-lacroix-il-n-est-meme-pas-capable-de-travailler-au-costco

Écouter les témoignages donne beaucoup l'impression que bien des gens incluant Lacroix auraient été mieux avec 6 mois en prison.

C'est de la science fiction, on dirait aujourd'hui, mais essayer de vous remettre dans la peau d'il n'y a même pas de 18 mois quand on pouvait encore trouver des gens qui disaient des cancel culture don't exist, il vont pouvoir travailler des jobs ordinaires comme tout le monde il y a rien là.
« Modifié: novembre 16, 2022, 05:40:36 pm par MadChuck »

Gilbert Du Motier

  • Membre
  • ****
  • Messages: 3078
  • Respect: +504
La culture du viol
« Réponse #8046 le: novembre 16, 2022, 06:59:13 pm »
+1
De la crisse de marde. A quand un « dénonce ta truie »?

Y’a un paquet d’hommes qui se font ruiner, faussement accuser, menacer, battre.

Ce genre de chasse aux sorcières, metoo, on vous croit, inconduite sexuelle, etc, ca nous bâtit une société sombre en tabarnak.

Moi, je reste toxique a jamais et fuck you!



dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 13012
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +1471
La culture du viol
« Réponse #8047 le: novembre 16, 2022, 07:44:57 pm »
+1
Reste que plusieurs maintiennent leurs versions et accusations contre le gars qui sait pas vivre.

C'est exactement ce qu'elles disent les filles.

On aurait peut-être juste dû dire que c'était un gars qui savait pas vivre.

Mais non, on agit d'abord pis on réfléchit ensuite.

C'est une crisse de secte, comme la secte à Dudu, comme la secte des truckers, comme la secte de wokes.

La fille qui veut fourrer Lacroix pis qui se ramasse à l'accuser d'agression sexuelle pis toute la gang de #metoo qui applaudissent le courage de cette fille pis qui traitent ceux qui font des nuances d'être des pro-violeurs.

C'est aussi épais que les flat earthists.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 30456
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1979
La culture du viol
« Réponse #8048 le: novembre 16, 2022, 08:13:18 pm »
0
C'est une crisse de secte

Ceux qui s'en sort décrit ça exactement de la sorte et tu te sens toujours à un 48 heures près de l'expulsion comme  Audrée-Anne Dugas, qui passe de :
https://plus.lapresse.ca/screens/4d5a121e-57d8-4fa6-8361-f75c7955a222%7C_0.html

À l’avant, trois femmes engagées, dont les propos seront souvent teintés par l’émotion. Les humoristes Audrey-Anne Dugas et Catherine Thomas, appuyées par Mélanie Lemay, du Regroupement des centres des femmes du Québec, prennent tour à tour la parole. Elles présentent Pour les prochaines. Un mouvement qu’elles viennent de créer afin que les inconduites sexuelles, qu’elles jugent « omniprésentes dans le milieu de l’humour? », cessent une fois pour toutes.

« On a constaté que les mesures prises après #metoo n’étaient pas suffisantes et que sur le terrain, il y avait encore énormément d’inconduites sexuelles », avance Audrey-Anne Dugas.


Ce genre de milieu souvent ce construit tel qu'il n'existe pas d'amis, juste une suite de relation à bonne ou mauvaise pour le statu de chacun qui tente de flotter et se tenir proche de quelqu'un qui se noie est ultra dangereux:
Audrey-Anne Dugas, qui est lesbienne, est accusée publiquement de ne pas avoir respecté le consentement d’une femme. Du jour au lendemain, son monde s’écroule
Elle sombre dans la dépression, tente de se donner la mort. « La pire partie, cela a été mes amis qui ont coupé les ponts, par peur d’être associés à moi ou par déception. »


L'Idée que la majorité des cancellé allait être des millionaires capable de retomber sur leur pâte avec des amis millionaires capable de rester amis en cachette et aller passer du temps en France rurale, sans besoin de travailler ou de présence Internet assez clean que les employeurs google rapidement avant de t'engagé comme Louis CK était toujours farfelue, pour chaque CK-Spacey, tu avais 100 Dugas-Gillis-parfais inconnue sans moyens.




sharl

  • Roi des -1
  • Membre
  • *****
  • Messages: 7873
  • Respect: -416
La culture du viol
« Réponse #8049 le: novembre 16, 2022, 08:24:45 pm »
0
C'est exactement ce qu'elles disent les filles.

On aurait peut-être juste dû dire que c'était un gars qui savait pas vivre.

Mais non, on agit d'abord pis on réfléchit ensuite.

C'est une crisse de secte, comme la secte à Dudu, comme la secte des truckers, comme la secte de wokes.

La fille qui veut fourrer Lacroix pis qui se ramasse à l'accuser d'agression sexuelle pis toute la gang de #metoo qui applaudissent le courage de cette fille pis qui traitent ceux qui font des nuances d'être des pro-violeurs.

C'est aussi épais que les flat earthists.

Voyons ce que notre féministe-en-chef, Simone, va dire,,,