Ceci est un forum public. Les Cowboys Fringants dalporto se dissocient des opinions émises sur ce forum.

 L'Encyclopédie du Peuple

Auteur Sujet: Prouesse musicale  (Lu 629 fois)

Charlemagne

  • Membre
  • **
  • Messages: 419
  • Respect: +526
Prouesse musicale
« le: décembre 19, 2022, 11:23:47 pm »
+3
Dans ce sujet, on parle de prouesse musicale. Je donne un point si il y a une explication et non pas un seul lien Youtube. Et si je suis vraiment impressioner, je vais créer un deuxième compte pour donner 2 points.

Nina Simone, Love me or Leave me.

Ça m'a pris du temps avant de pouvoir apprécier Nina Simone. Je sais pas trop pourquoi ni comment, ça a cliquer un jour, comme quand on se met finalement à aimer le café sans trop savoir pourquoi.

Bref, Mme Simone, formé initialement à la musique classique avant de devenir pianiste de Jazz pour gagner sa vie, fait un heureux mélange des deux genres. Mais pour aller plus loin, Simone fait un solo dans le milieu de la chanson qui est en fait une fugue. Techniquement, une fugue, c'est quand une mélodie est joué d'une main puis qu'une deuxième mélodie est créée et jouer de l'autre main et qu'elle "coure" après la première mélodie. Au final, l'ensemble créer une troisième harmonie.

Bach est célèbre pour sa composition  de fugue et son utilisation de contrepoint. Un exemple célèbre est le Toccata & Fugue in D-minor BWV 565.

https://youtu.be/PEHGxpRoZQM?t=202

Dans le film l'aviateur, la portion de la fugue est reprise lors du test du XF-11.


https://www.youtube.com/watch?v=krql2ZRTnoE

Maintenant, j'arrive à Nina Simone. SImone a décidé dans un premier temps de faire un solo improvisé sur du jazz, ce qui est déjà une prouesse, dans un deuxième temps, de faire une fugue improvisé, ce qui est encore plus un exploit mais elle a réussis à combiner le tout.

Honnêtement, je ne sais pas combien de fois j'ai écouter son solo mais je vous laisse découvrir par vous même. Le solo débute à 0:51 mais la fugue débute vers 1:35.

https://www.youtube.com/watch?v=dAvQ-ltLGdk


À votre tour.








Plume

  • Sur la Lune
  • Membre
  • ****
  • Messages: 2012
  • Soleil de minuit
  • Respect: +346
Prouesse musicale
« Réponse #1 le: décembre 20, 2022, 12:30:24 pm »
+1

J’ai trop d’idées, donc je vais plutôt opter pour « l’originalité » et évoquer un artiste un tantinet « décalé ».

Si mes souvenirs sont bons, j’ai déjà eu l’occasion de mentionner une vidéo intitulée « L’orchestre dans ma bouche » … De quelle bouche s’agit-il ? De celle de Tom Thum.

Tom Thum, qui est né à Brisbane, en Australie, est un virtuose dans son domaine : le beatbox. Le « human beatboxing », que l’on peut traduire par « boîte à rythmes humaine », consiste essentiellement à faire de la musique en imitant des instruments uniquement avec sa bouche, et en utilisant la totalité de l’appareil phonatoire et buccal (alors que le vocaliste, lui, n’utilise que sa voix). D’aucuns ont souligné que Tom Thum « semble avoir non seulement un orchestre symphonique, mais également un groupe de jazz, un DJ techno, un groupe de synth-pop des années 80 et une collection d'instruments du monde exotique […] dans sa gorge ».

Par ailleurs, Tom Thum chante, Tom Thum rappe, Tom Thum joue la comédie, etc. Tom Thum a plusieurs cordes à son arc, en somme. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur cette « bouche créatrice », vous pouvez consulter la page suivante : https://qso.com.au/about/musicians/tom-thum.

En 2015, une collaboration musicale inhabituelle et exceptionnelle a vu le jour : Tom Thum s’est associé au compositeur et chef d’orchestre australien Gordon Hamilton dans le but de créer le premier « Beatbox Concerto » au monde. Ce projet symphonique de renommée mondiale s’intitule « Thum Prints ». Il comprend principalement des compositions originales, écrites par Tom Thum et Gordon Hamilton. « À première vue, vous auriez du mal à trouver un plus grand exemple d'opposés polaires artistiques, mais quiconque a la chance d'avoir été témoin de cette alliance créative conviendra que les deux se complètent parfaitement. » Ledit concerto a d’ailleurs été couvert d’éloges :

« ... an artfully conceived, personality packed synergy between a 21st-century vocal magician, as disciplined and accomplished as any classically trained opera singer, and a superbly judged musical vernacular from Hamilton, blending traditionally conceived orchestral textures with more hard-edged gestures. It’s wildly entertaining, innovative, brilliantly unconventional and yet never overly irreverent. If only all crossover was as insightful and undiluted as this excellent piece. » — Limelight Magazine

« ... one of the most successful new large-scale Australian works of recent decades. » — Sydney Morning Herald


Un petit aperçu :

Tom Thum & Gordon Hamilton feat. The Bombay Chamber Orchestra – A beatbox concerto

Tom Thum & Queensland Symphony Orchestra – Ratchet face 


(Certains ont le sourire aux lèvres, ils prennent leur pied, et ça, c'est beau à regarder.)

« Modifié: décembre 20, 2022, 04:50:20 pm par Plume »
« Si la musique nous est si chère, c'est qu'elle est la parole la plus profonde de l'âme, le cri harmonieux de sa joie et de sa douleur. » (Romain Rolland)

jivre

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1747
  • Respect: +754
Prouesse musicale
« Réponse #2 le: décembre 20, 2022, 05:13:47 pm »
+1
L'histoire de Nina Simone est tellement belle et tellement touchante. De mémoire, elle a été en quelques sortes poussé au jazz alors qu'elle aurait rêvé faire du classique et plus particulièrement du JS Bach. C'est une vieille allemande ou autrichienne émigrée aux É-U qui lui a appris le piano quand elle était petite, de mémoire gratuitement tellement elle était impressionnée par sa motivation et ses aptitudes. Pendant son concert du conservatoire, ses parents n'avaient même pas le droit d'entrer dans la salle réservée aux blancs en pleine période de ségrégation. Il était hors de question à cette époque qu'une femme noire fasse carrière dans le classique, et cette déception tragique fait partie de l'intensité émotive qu'elle a mis dans son chant et son jeu jazz. Elle a essayé de sublimer le jazz comme personne. Je ne connaissais pas ce solo.

Perso, je n'ai pas vraiment de prouesse musicale qui me vienne en tête, là comme ça, je réfléchis rarement en termes de prouesses, mais la fugue à 6 voix de JS Bach dans l'Offrande Musicale en ferait certainement partie, même si cette oeuvre n'est pas nécessairement la plus facile à écouter.

Quant à Tom Thum, je ne le connaissais pas...

Plume

  • Sur la Lune
  • Membre
  • ****
  • Messages: 2012
  • Soleil de minuit
  • Respect: +346
Prouesse musicale
« Réponse #3 le: décembre 21, 2022, 03:52:27 am »
+1


Quant à Tom Thum, je ne le connaissais pas...



Cela ne m’étonne pas. J’ai choisi de vous faire découvrir un artiste et une alliance assez « atypiques et exceptionnels », en sachant que vous n’étiez pas forcément amateurs de « beatbox ». J’ai préféré opter pour cela plutôt que pour « un grand classique », par exemple. Il y a une certaine « prise de risque » (même si je ne risque rien sur un plan personnel), finalement.

L’intitulé du sujet m’a semblé intéressant, car l’expression « prouesse (= exploit, action d’éclat, action remarquable/exceptionnelle, etc.) musicale » ne signifie pas nécessairement « l’une de vos pièces musicales préférées » ou « l’un des plus beaux morceaux de musique à vos yeux ». Selon moi, c’est le fil parfait pour évoquer un artiste tel que Tom Thum.

Le « human beatboxing » pourrait, à certains égards, être considéré comme une prouesse musicale en soi. En outre, Tom Thum est un virtuose dans son domaine et un « beatboxer » (polyvalent) un peu « à part ». Enfin, il est question d’une collaboration musicale inhabituelle et du premier « Beatbox Concerto » au monde. =)



Cela me fait penser à un article rédigé par le compositeur et orchestrateur Michel Bosc : La belle au bois dormant (de Walt Disney) : Une prouesse musicale. Michel Bosc a également rédigé un essai intitulé Au Bout du rêve, « La Belle au Bois dormant » de Walt Disney (L'Harmattan, 2012).

« Modifié: décembre 21, 2022, 03:56:03 am par Plume »
« Si la musique nous est si chère, c'est qu'elle est la parole la plus profonde de l'âme, le cri harmonieux de sa joie et de sa douleur. » (Romain Rolland)

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 18764
  • Respect: +2208
Prouesse musicale
« Réponse #4 le: décembre 21, 2022, 09:35:34 am »
+2
J'ai envie d'y aller avec le solo de Nels Cline dans Impossible Germany du groupe américain Wilco.

À partir de 2:40 si vous ne voulez pas vous taper la chanson au complet.

https://www.youtube.com/watch?v=7I79m7_kAnA&ab_channel=eltonjohnlennon97

Je ne pourrais m'étaler en long et en large, je ne suis pas musicien, je n'ai pas le language technique pour bien décrire se qui ce passe. Je sais juste que c'est le peak de chacun des concerts de Wilco depuis que cette pièce est sortie en 2008 sur l'album Sky Blue Sky.

Cline a intégré le groupe vers 2005. Il est un peu plus vieux que les autres membres. Il a un background jazz expérimental. Bruitiste le connait probablement. Il a apporté une touche un peu plus edgy au groupe qui a la base, donnait dans le alt-country en début de carrière. Comme on le voit dans cet extrait, son apport est vraiment intéressant. Le groupe a prit une coche avec son arrivé je trouve.

J'ai vu le groupe l'été dernier au Métropolis et au début de cette pièce, même si j'étais avec des amis, j'ai pas pu m'empêcher de m'avancer sur le parterre pour l'apprécier au maximum. Même si c'était le 3 ou 4e fois que j'assistais à la prestation de cette chanson, j'ai eu des frissons durant le long solo.

« Modifié: décembre 22, 2022, 09:12:52 am par Tam! »
Ex-emo viré woke et pseudo-homo-sophistiqué avec le temps

cantabile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 11009
  • Respect: +1157
Prouesse musicale
« Réponse #5 le: décembre 21, 2022, 09:52:31 am »
+2
J'ai pas le bagage technique et langagier de certain(e)s et pour moi la musique c'est une affaire de trippes. L'artiste québécois que j'ai vu le plus souvent en show c'est incontestablement Fred Fortin. j'ai vu ce gars-là en solo, en duo, en trio en band complet et chaque fois il se passe quelque chose. Lui et Olivier Langevin sur un stage c'est un bon moment de façon certaine.
Les gens....

Charlemagne

  • Membre
  • **
  • Messages: 419
  • Respect: +526
Prouesse musicale
« Réponse #6 le: décembre 21, 2022, 11:58:53 am »
0
Je manque de temps pour commenter mais merci pour les suggestion.

Je tiens à préciser que quand je parle de prouesse musicale, je ne parle pas nécessairement de prouesse technique. Je parle de quelque chose que tu écoutes, tu te dis tabarnak, tu recule la chanson, tu écoute à nouveau et tu te redis tabarnak. Ça peut être technique ou pas, mais ça doit vous faire frisson.

C’est de l’art, je suis qui pour juger de ce qui vous inspire?

Statriani fait des prouesse technique mais elle ne m’inspire pas. Dave Gilmore met une note dans confortly numb et je c’est une prouesse.

Sur une même note, quand je suis allé voir interstellaire, je suis tombé en amour avec la trame sonore de Hans Zimmer. L’orgue, les variations d’intensité, les silences ( surtout dans la scène de no Time for caution).

Quand je suis sorti, j’étais sans mot. Malheureusement, je n’ai jamais retrouver cette intensité à la maison.

Bruitiste

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1481
  • Respect: +129
Prouesse musicale
« Réponse #7 le: décembre 21, 2022, 12:40:07 pm »
+2
Cline a intégré le groupe vers 2005. Il est un peu plus vieux que les autres membres. Il a un background jazz expérimental. Bruitiste le connait probablement.
Effectivement.  Cline est un musicien exceptionnel, j'apprécie fort son travail dans divers projets. Son duo avec Gregg Bendian où ils reprennent les pièces d'Interstellar Space de Coltrane par exemple, c'est vraiment de quoi.
Les genres sont désuets.

Plume

  • Sur la Lune
  • Membre
  • ****
  • Messages: 2012
  • Soleil de minuit
  • Respect: +346
Prouesse musicale
« Réponse #8 le: décembre 21, 2022, 12:40:54 pm »
+1


Statriani fait des prouesse technique mais elle ne m’inspire pas.



Je n’apprécie pas tous ses morceaux, mais « Sahara » (album The elephants of Mars) fait incontestablement partie de mes pièces instrumentales préférées de cette année. Cosmique et désertique (tonalités moyen-orientales) !

« Modifié: décembre 21, 2022, 12:56:32 pm par Plume »
« Si la musique nous est si chère, c'est qu'elle est la parole la plus profonde de l'âme, le cri harmonieux de sa joie et de sa douleur. » (Romain Rolland)

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 18764
  • Respect: +2208
Prouesse musicale
« Réponse #9 le: décembre 21, 2022, 01:30:10 pm »
+1

Je tiens à préciser que quand je parle de prouesse musicale, je ne parle pas nécessairement de prouesse technique. Je parle de quelque chose que tu écoutes, tu te dis tabarnak, tu recule la chanson, tu écoute à nouveau et tu te redis tabarnak. Ça peut être technique ou pas, mais ça doit vous faire frisson.

Statriani fait des prouesse technique mais elle ne m’inspire pas.

Je suis à la même place que toi. Je préfère presque toujours  le feeling, la chaleur, l'authenticité, au talent brut.

Faut que ça ait du soul, et cette toune de Wilco en a beaucoup pour moi. Même si c'est assez technique ce qu'il fait.
 
Ex-emo viré woke et pseudo-homo-sophistiqué avec le temps

Plume

  • Sur la Lune
  • Membre
  • ****
  • Messages: 2012
  • Soleil de minuit
  • Respect: +346
Prouesse musicale
« Réponse #10 le: décembre 21, 2022, 02:11:02 pm »
+1

Le « feeling » est également primordial pour moi. Il faut que cela me « touche » d’une manière ou d’une autre. Certaines « prouesses techniques » ne me plaisent pas. Parfois, tout est réuni ; mais ce n’est pas toujours le cas. À mes yeux, « Sahara », de Joe Satriani, est, par exemple, loin d’être uniquement « technique ». Elle n’est ni « froide » (elle évoque d’ailleurs le désert, entre autres), ni « sans âme ». Elle m’inspire même carrément, et elle me fait voyager, car elle a un côté « planant ». Il s’agit d’une pièce instrumentale, mais elle résonne en moi comme une chanson. Ce n’est pas parce que l’on n’apprécie pas une pièce musicale que cette dernière est dépourvue d’âme, etc. Souvent, les uns et les autres ne ressentent simplement pas forcément les mêmes choses à l’écoute d’un morceau de musique.

Personnellement, j’aime tout particulièrement la batterie et, plus généralement, tout ce qui s’apparente à un tambour. (J’avais d’ailleurs créé un fil relatif aux percussions, il y a quelques années…) Je ne me lasse donc pas d’écouter et de visionner de superbes solos de batterie, à l’image de celui, bien connu (de ceux qui s’intéressent un tant soit peu à cet instrument de musique, du moins), de Neil Peart : Drum Solo - Rush Live in Frankfurt.

Adolescente, j’ai découvert (par hasard, car je n’étais pas venue pour eux) Les Tambours du Bronx (un groupe français de percussions urbaines) sur scène, et leur prestation rythmée, énergique et chorégraphique, quoiqu’un peu « hard », m’avait bien plu. Leur instrument de prédilection ? Le « bidon » : Delirium.

« Modifié: décembre 21, 2022, 05:55:40 pm par Plume »
« Si la musique nous est si chère, c'est qu'elle est la parole la plus profonde de l'âme, le cri harmonieux de sa joie et de sa douleur. » (Romain Rolland)

sharl

  • Roi des -1
  • Membre
  • ******
  • Messages: 8275
  • Respect: -398
Prouesse musicale
« Réponse #11 le: décembre 22, 2022, 09:04:27 am »
+1
Si on parle de "prouesse musicale" j'imagine qu'il faudrait parler de "l'oreille absolue",,,

Charlemagne

  • Membre
  • **
  • Messages: 419
  • Respect: +526
Prouesse musicale
« Réponse #12 le: décembre 22, 2022, 09:26:57 am »
+1
Mes deux jeunes voisins jouent du piano. Le plus jeunes des deux à l’oreille absolue et je m’habitue pas. Quand il avait 7-8 ans, il disait que j’étais désaccordé mais j’arrivais pas à m’accorder pour le contenter. J’ai finalement compris que j’étais pas accordé sur le bon ton mais à l’époque, il ne comprenais pas assez la musique pour me l’expliquer.

Mozart a retranscrit le Misere D’Allegri au complet a l’oreille en une écoute tandis que moi, je cherche mes accords quand il y en a plus que 4 dans une chanson