Auteur Sujet: Et si on parlait d'économie au lieu de dire des niaiseries  (Lu 33716 fois)

Hors ligne El Kabong

  • Empêcheur de tourner en rond
  • Membre
  • Messages: 5146
  • Données erronées, résultats significatifs.
Et si on parlait d'économie au lieu de dire des niaiseries
« Réponse #450 le: avril 06, 2019, 15:51:48 pm »
Piour ceux et celles qui adorent les beaux graphiques, j'ai trouvé que le site ZÉRO HEDGE est remplit d'argumentations assez méchantes pour notre beau système néo-libéral.

Quelqu'un a-t-il une opinion sur cette source?
Z

Hors ligne MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • Messages: 26044
  • Ing. BBQ
Et si on parlait d'économie au lieu de dire des niaiseries
« Réponse #451 le: avril 08, 2019, 14:15:02 pm »
Piour ceux et celles qui adorent les beaux graphiques, j'ai trouvé que le site ZÉRO HEDGE est remplit d'argumentations assez méchantes pour notre beau système néo-libéral.

Quelqu'un a-t-il une opinion sur cette source?


Je ne sais pas si c'est vraiment une source, me semble être un blog sans trop de budget (i.e. ils vont utiliser des sources et analyser, non pas être une source eux même), assez intéressant comme idée, me semble être tombé dans le click-bait conspirationniste/sensationnaliste, vu leur modèle d'affaire.

Hors ligne plsavaria

  • Membre
  • Messages: 4058
Et si on parlait d'économie au lieu de dire des niaiseries
« Réponse #452 le: avril 08, 2019, 15:47:25 pm »
Vraiment étonnant que ça ait attiré El Kabong.

Hors ligne El Kabong

  • Empêcheur de tourner en rond
  • Membre
  • Messages: 5146
  • Données erronées, résultats significatifs.
Et si on parlait d'économie au lieu de dire des niaiseries
« Réponse #453 le: avril 09, 2019, 19:46:03 pm »
Mais encore...
Z

Hors ligne sharl

  • Membre
  • Messages: 6331
Et si on parlait d'économie au lieu de dire des niaiseries
« Réponse #454 le: avril 12, 2019, 16:16:58 pm »
Piour ceux et celles qui adorent les beaux graphiques, j'ai trouvé que le site ZÉRO HEDGE est remplit d'argumentations assez méchantes pour notre beau système néo-libéral.

Quelqu'un a-t-il une opinion sur cette source?


Au lieu de butiner sur des sites insignifiants, tu devrais te sustenter de lectures substantielles.

Connais-tu Ayn Rand? Non! Ça ne me surprend pas. Elle est inconnue dans le monde francophone, mais aux USA cette romancière américaine est l'auteure la plus influente après… la Bible. Et c'est une fervente athée. Elle a donné au capitalisme sa mythologie: celle de l'entrepreneur surhomme et l'égoïsme comme vertu ultime.

Pour elle, tu vaudrais moins qu'un termite. Un socialiste parasite qui prône l'altruisme pour la simple et bonne raison qu'il en dépend pour sa pitance quotidienne et sa survie. À ses yeux, aider le miséreux revient à le gifler, lui manquer de respect. Plus est, l'altruisme serait la cause des pires calamités de l'histoire (Staline, Mao ou qu'on pense aux colonisateurs apportant la civilisation en Amérique ou en Afrique).

J'arrête là! Je vais pas digérer le tout pour toi.  Mais ce serais bien que tu commences à lire des trucs ayant un certain poids et qui corrigent la myopie de l'esprit,,,

Sans qu'il le sache, Pontiak correspond pas mal à l'homme randien,,,   
« Modifié: avril 12, 2019, 22:04:33 pm par sharl »

Hors ligne El Kabong

  • Empêcheur de tourner en rond
  • Membre
  • Messages: 5146
  • Données erronées, résultats significatifs.
Compétition vs Coopération
« Réponse #455 le: avril 17, 2019, 14:08:02 pm »
Ayn Rand est aussi folle que la collection de prêtres misogynes qui ont patenté tous les livres dits "saints".

Citer
Rand Ayn
 
"Qui est Ayn Rand? Une inconnue dans le reste du monde qui, aux États-Unis, a presque autant d'influence que la Bible; en réalité un auteur médiocre, gouverné par une double haine : celle de la terre et celle des hommes, alternant autour d'un absolu, la raison, elle-même réduite au calcul rationnel de l'intérêt égoïste cher aux économistes de l'école de Chicago. Une folle selon la définition de Chesterton : « Le fou est celui qui a tout perdu sauf la raison ». J'exagère. Non, je m'adapte à mon sujet : il faut éviter de faire l'honneur des nuances aux auteurs qui se font un devoir de ne pas s'en encombrer.

(...)

Au début était le livre, la Bible bien entendu, nous y reviendrons. C'est au second livre après la Bible que nous nous intéresserons d'abord : Atlas Shrugged (La révolte d'Atlas), un roman paru en 1957, que l'on commence à peine à traduire en langue étrangère. Voici un aperçu de son importance au États-Unis. Il se vendait, depuis sa parution, plus de 75 000 exemplaires par année. Les ventes ont commencé à augmenter à partir de 2000 pour atteindre 300 000 exemplaires en 2009. En 2011, le livre est passé à la tête des ouvrages les plus vendus sur Amazon.com.

Atlas, c'est l'entrepreneur divinisé. Il est fatigué de soutenir seul la planète entière, alors que pullulent autour de lui les parasites. Il suffit qu'il se mette en grève avec l'ensemble de ses homologues pour que tout s'effondre autour de lui. La liberté absolue pour l'entrepreneur, la mort pour tous ceux qui vivent grâce à lui sans se soumettre à sa loi. On exagère à peine quand on résume ainsi l'œuvre de Ayn Rand.

Voici à ce sujet quelques passages du livre de Nicole Morgan (*):


« La force d'Ayn Rand vient de ce qu'elle a, sans relâche, montré du doigt ces ennemis de la force de la nation. Elle a répété sans fin les mots « parasites », « pilleurs », « mendiants à la petite semaine » « poux », « imitations d'humains », « lie » « vermine » ou « zombies » pour décrire tous ceux qui ne produisent pas la richesse mais en vivent ».(ii)

On ne peut attaquer Ayn Rand, qui prêche la vertu soit dit en passant, sans s'exposer aux insultes de la secte qui l'entoure. Whittaker Chambers est l'un de ceux qui a osé dire la vérité crue sur Atlas Shrugged. « Dans presque chaque page de Atlas Shrugged, écrivait-il en 1957, on entend cette voix criant : ''À la chambre à gaz – Go!''» (iii)

Vous vous étonnez de ce que les adversaires de Obama Care fassent si peu de cas de la vie d'autrui? Si vous étiez disciple d'Ayn Rand cela vous paraîtrait normal. Vous vous étonnez de ce que tant d'Américains, tant de concitoyens d'Al Gore, soient indifférents au réchauffement climatique? C'est que vous n'avez pas lu Ayn Rand. « Dans Contre l'environnementalisme, elle considère que l'écologie est un retour du religieux et de l'irrationnel, alors que seul le progrès technique peut améliorer la condition humaine » (iv)

 

Pour s'élever jusqu'à la haine du Führer, il ne manque qu'une chose à Ayn Rand : le racisme. Mais si le racisme est absent de la doctrine officielle — un entrepreneur noir a autant de mérite qu'un entrepreneur blanc — les membres du Tea Party, admirateurs d'Ayn Rand pour la plupart, parviennent bien mal à déguiser la haine que leur inspire Barak Obama.

Un jour viendra inévitablement où la haine portant la marque d'Ayn Rand se déversera sur les nations de parasites, comme apparaît déjà la France au yeux des républicains. Il deviendra alors parfaitement clair que les ressources de la planète appartiendront aux nations abritant le plus grand nombre d'entrepreneurs.

Une conclusion qui était prévisible depuis longtemps. « Le laisser-faire dont nous allons parler, écrit Nicole Morgan, n'est pas celui auquel l'histoire nous a habitués. C'est une révolution documentée dès les années 1970 par Richard Burnet et Ronald Muller. Ceux qui dirigent les multinationales, expliquent-ils, sont les premiers dans l'histoire de l'humanité qui ont le pouvoir technologique, financier et idéologique de gérer les ressources de la planète selon un modèle économique unique. Il demande seulement de transcender les États-nations et ce faisant de transformer tout le processus politique. En l'absence d'un législatif mondial qui structure et équilibre cette prise de pouvoir, on peut dire qu'il s'agit là d'un laisser-faire absolu ».(v)

« Je veux être connue comme la plus grande championne de la raison et l'ennemi le plus mortel de la religion ». (vi) Dans la mesure où Ayn Rand est devenue l'objet d'un culte, on lui pardonne tout ce qu'elle a dit sur la religion. Comment comprendre autrement le fait que le Tea party soit composé indistinctement de lecteurs d'Ayn Rand et de sectaires d'une religion fondamentaliste? La preuve qu'un mouvement est plus passionnel que rationnel, plus idéologique que transparent, c'est qu'il est renforcé plutôt qu'affaibli par les contradictions qu'il charrie.

Autre contradiction : Le Tea Party est issu de la classe moyenne blanche et après la crise financière, il s'est porté à la défense du 1% : 225 fois le salaire moyen en 2012, 125 fois au cours de la décennie 1960. La logique aurait voulu que la classe moyenne se révolte contre le 1%. Ce qui s'est passé en réalité est si contraire à la logique que personne ne l'avait prévu, pas même dans le cercle restreint qui avait considéré la crise financière comme inévitable : « Au lieu de FDR, (Franklin Delano Rosevelt), s'écria Thomas Frank, nous avons eu Ayn Rand. Au lieu de créer des programmes qui viendraient aider le sort des Américains durement touchés par la crise, on eut le Tea Party qui exigea que les Américains subissent les conséquences de la crise — en laissant totalement impunis les escrocs de Wall Street qui en étaient responsables ».(vii)

(...)

Il y a vraiment lieu de craindre que l'appauvrissement et l'abaissement de la classe moyenne aux États-Unis ne conduisent à un fascisme qui n'aurait rien à envier à celui de l'Europe du début du XXe siècle. Cette crainte est amplement justifiée par une partie du message que dans La révolte d'Atlas Ayn Rand destine aux ouvriers et autres moins que rien. « Vous proposez d'établir un ordre social fondé sur le principe suivant : que vous êtes incapables de diriger votre vie personnelle, mais capables de diriger celle des autres; que vous êtes inaptes à vivre librement, mais aptes à devenir des législateurs tout puissants; que vous êtes incapables de gagner votre vie en utilisant votre intelligence, mais capables de juger des hommes politiques et de les désigner à des postes où ils auront tout pouvoir sur des techniques dont vous ignorez tout, des sciences que vous n'avez jamais étudiées....» (x)

Est-il possible d'imaginer une pire condamnation de la démocratie? Ayn Rand répliquerait sans doute que le respect de la liberté de l'autre est le socle de sa pensée. Je dois traiter l'autre, comme je voudrais être traitée moi-même. C'est le dogme central du néo-libéralisme, si proche de l'objectivisme de Ayn Rand. En réalité, réduire l'homme à cette liberté abstraite, rationnelle, du joueur dans la théorie des jeux c'est en faire une chose, à l'égard de laquelle on n'aura aucune obligation. On présume que le joueur opte en toute situation pour son intérêt personnel, mais rien d'autre n'a vraiment d'importance en lui, rien n'est sacré, et s'il n'est pas assez fort pour s'imposer face à un interlocuteur avide, il n'aura qu'à devenir son esclave, sa chose.

(...)

À force de se faire dire qu'ils sont égaux en droit, ce dont les assure leur constitution, les Américains ont acquis la conviction qu'ils sont égaux en fait, ce qui ne les empêche pas de très bien s'accommoder de l'inégalité liée à l'argent. C'est que l'argent, tel qu'il leur est présenté, n'est pas une inégalité de naissance, inscrite dans la nature, tel le génie et la beauté, mais le fruit du mérite personnel. Le produit intellectuel le plus typiquement américain fut sans doute la psychologie béhavioriste, laquelle postule qu'à sa naissance l'être humain est une table rase, que tout en elle se construit par la suite par voie de conditionnement. Si admirables que soient les efforts que certains d'entre eux font pour la protéger, les Américains détestent la nature, parce qu'ils y voient, consciemment ou non, la cause des inégalités auxquelles ils ont cru échapper à jamais en fuyant l'Europe pour la terre promise d'outre Atlantique.

Si tant d'Américains se reconnaissent en Ayn Rand, s'ils estiment qu'elle trouve les mots pour les dire tels qu'ils se voient, ne serait-ce pas parce qu'elle voit un ennemi aussi bien dans la nature que dans le prochain, l'autre, lequel ne peut être pour elle, dans sa course rationnelle vers l'argent, qu'un rival ou un esclave. L'univers et l'homme ne sont que des moyens. Le fait que le philosophe Emmanuel Kant soit le philosophe qu'Ayn Rand déteste le plus devient hautement significatif puisqu'on peut dire de Kant qu'il associe l'ordre de l'univers à l'ordre moral conduisant au respect de l'autre. « Le ciel étoilé au-dessus de ma tête la loi morale dans mon coeur .»

Nous quitterons Ayn Rand sur ce commentaire de Nicole Morgan qui la résume bien : « L'État fondateur du droit universel! Ayn Rand attaque ce fondement parce que selon elle, les individus n'ont aucun droit, sinon celui d'être libre de produire. Kant parle d'un droit fondé sur un altruisme pur, dont il fait un sentiment moral universel, sentiment qu'elle rejette absolument : ''et quant à la version kantienne de la moralité, explique-t-elle, elle est appropriée pour le genre de zombies qui habiteraient un univers kantien : un univers d'altruisme abject. Pour Kant, une action n'est morale que si elle n'est pas désirée, mais accomplie par devoir pour le devoir, sans bénéfice d'aucune sorte, matériel ou spirituel. Un bénéfice détruirait la valeur morale de l'action.'' (xii) C'est une hérésie pour Rand qui déclara donc que Kant était ''l'homme le plus maléfique de l'histoire de l'humanité'' ».(xiii)

Jacques Dufresne, L'Amérique d'Ayn Rand

(*) Nicole Morgan, Haine froide: à quoi pense la droite américaine?, Paris, Seuil, 2012.

Notes

(ii) Nicole Morgan, Haine froide: à quoi pense la droite américaine?, p. 54.

(iii) Ibid.

(iv) Ibid., p. 57.

(v) Ibid., p. 14.

(vi) Ibid., p. 39.

(vii) Ibid., p. 179.

(x) Ibid., p. 53.

(xii) Ibid., p. 61.

(xiii) Ibid.

 

C'est tout ce que tu as a me proposer, les délires d'une folle?

Et zéro discussion sur ZeroHedge, seulement des gnagnagnas de complotistes anti-complotistes.  Des étiquettes à la con.  La science historique foisonne de complots.  Heureusement, aujourd'hui "ils" n'existe plus.

Miserere.
Z

Hors ligne MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • Messages: 26044
  • Ing. BBQ
Et si on parlait d'économie au lieu de dire des niaiseries
« Réponse #456 le: avril 17, 2019, 14:28:36 pm »
C'est parce qu'on n'a visiblement jamais lu le blog Kabong, un survol semble intéressant même si y'a un peu de Man Who Won $1.2 Million On Tiger Woods Victory Has Sordid Criminal Past

Cher Slams Trump As "Ignorant Thug With Lizard Brain" After Sanctuary City Tweet Backlash

Et des titres qui font aucun sens par exemple:
https://www.zerohedge.com/news/2019-04-16/unsealed-affidavit-comically-tries-put-wikileaks-cahoots-taliban-bin-laden

Alors que bien sur que non, le document note que les leaks étaient utilisé/consulté par Al Quaida et non pas de cahoots. Et posté de manière anonyme, ça fait vraiment pas sérieux, c'est peut-être mieux quand ils se concentrent dans leur domaine.

Hors ligne El Kabong

  • Empêcheur de tourner en rond
  • Membre
  • Messages: 5146
  • Données erronées, résultats significatifs.
Et si on parlait d'économie au lieu de dire des niaiseries
« Réponse #457 le: avril 17, 2019, 14:35:14 pm »
Enfin, quelqu'un capable de lire autre chose que La Presse.

Vu la quantité d'articles de tout horizon, il est normal que certains soient délirants.  Mais si je compare à nos médias de merde, incapables de nous parler des conclusions du Rapport Mueller et de s'excuser de nous avoir menti pendant deux ans sur le russiagate, Zerohedge est bien plus diversifié et INTÈGRE que nos gros médias menteurs.
Z

Hors ligne MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • Messages: 26044
  • Ing. BBQ
Et si on parlait d'économie au lieu de dire des niaiseries
« Réponse #458 le: avril 17, 2019, 14:59:21 pm »
Vu la quantité d'articles de tout horizon, il est normal que certains soient délirants.  Mais si je compare à nos médias de merde, incapables de nous parler des conclusions du Rapport Mueller et de s'excuser de nous avoir menti pendant deux ans sur le russiagate, Zerohedge est bien plus diversifié et INTÈGRE que nos gros médias menteurs

Kabong tu me semble devenues complètement déconnecté, nos médias non pas encore lu les conclusions du Rapport Mueller (que Barr n'a pas voulu rendre public pour le moment).

Le petit résumé fait par Barr des conclusions du Rapport Mueller indique que le RussiaGates semble avoir été confirmé sans surprise par l'enquête de Mueller, c'est seulement 4 pages tu n'a pas besoin d'un média pour t'en parler:

https://www.lawfareblog.com/document-attorney-general-barr-letter-mueller-report

Page 2, titre: Russian Interference in the 2016 US presidential election, va te donner quelque détails sur ce que les Russes ont fait selon l'enquête Mueller.



Hors ligne El Kabong

  • Empêcheur de tourner en rond
  • Membre
  • Messages: 5146
  • Données erronées, résultats significatifs.
Z

Hors ligne MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • Messages: 26044
  • Ing. BBQ
Et si on parlait d'économie au lieu de dire des niaiseries
« Réponse #460 le: avril 17, 2019, 15:41:12 pm »
Citation de: Barr
(...)
“[T]he investigation did not establish that members of the Trump Campaign conspired or coordinated with the Russian government in its election interference activities.1” (...)

A-t-on un scandale qui ne veut pas mourir?

La publication s'en vient...


A j'ai jamais entendu nos média dire que l'équipe de Trump avait conspiré avec la Russie, je pensais que tu faisais référence a l'idée que l'état Russie avaient interféré avec l'élection (ça je l'avais entendu beaucoup dans nos médias).

L'investigation a savoir le lien entre les membres de l'équipe Trump et la Russie ne finiront probablement pas avec le rapport effectivement, le procès Manafort par exemple si il aurait eu lieu jusqu'au bout:
https://assets.documentcloud.org/documents/5677512/Manafort-20190108-Dc.pdf

Regarde les noms:
https://en.wikipedia.org/wiki/Konstantin_Kilimnik

L'idée qu'un gars avec la feuille de route comme Manafort et avec les contacts/échange d'information connu avec des  agents russes pendant la campagne n'était pas dans le coup ou au minimum un outils actif sonne très naïf.

Je veux dire c'est le genre d'email que Manafort envoyait a un agent Russe pendant la campagne:

“I assume you have shown our friends my media coverage, right?” Manafort wrote.

“How do we use to get whole,” Manafort asks. “Has OVD operation seen?”

(OVD étant un très milliardaire russes), get whole sonne comme quelqu'un avec une dette/faveur due, ce que Manafort avait auprès de l'oligarchie Russe.

La publication s'en vient et mon guess, plein de quiproco, plein de c'est bizarre qu'un tel parlait avec un tel, pourquoi cet échange d'argent rien mais d'assez solide pour établir hors de doute raisonnable grand chose. Et je ne serais pas surpris que Manafort et Co. ne savaient peut-être pas qu'il conspirait avec l'état Russe, pensait juste faire un usuel conspiration avec des milliardaires Russes.

Hors ligne El Kabong

  • Empêcheur de tourner en rond
  • Membre
  • Messages: 5146
  • Données erronées, résultats significatifs.
Et si on parlait d'économie au lieu de dire des niaiseries
« Réponse #461 le: avril 17, 2019, 16:02:36 pm »
Les USA depuis longtemps interfèrent partout sur la planète avec des coups d'États, des élections achetés, des assassinats, des armes en masse aux bons terroristes, etc.

Finalement, Eux ont tous les droits et les autres aucun.  Accuser les autres de sa propre turpitude, c'est comme ici quand nos racistes accusent les québécois d'être racistes.

C'est la reprise des "Tartufes" de Molière version géopolitique.
Z

Hors ligne MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • Messages: 26044
  • Ing. BBQ
Et si on parlait d'économie au lieu de dire des niaiseries
« Réponse #462 le: avril 17, 2019, 16:15:45 pm »
Bien voyons

1) Tu ne sembles pas de ceux pour qui ça ne dérange pas ce genre d'action quand c'est les Américains pourtant, pourquoi le revirement de chemise que y'a rien la

2) Qui a suggéré que les Russes ont moins le droit d'interféré que les autres, ils jouent bien la game et leur plan de rendre le processus démocratique ridicule un peu partout pour que le peuple Russe soit content d'avoir une dictature a la place marchent a merveille.

C'est pas comme si c'était des Russes aux banc des accusés ici, mais des Américains.

Hors ligne MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • Messages: 26044
  • Ing. BBQ
Et si on parlait d'économie au lieu de dire des niaiseries
« Réponse #463 le: avril 18, 2019, 15:09:10 pm »
https://www.cnn.com/2019/04/18/politics/full-mueller-report-pdf/index.html

Croyez-vous encore qu'il a eu aucun contact/planification/échange de faveur entre l'équipe de la campagne Trump et la Russie Kabong ?

Et oui ce n'est pas la fin, 14 enquêtes a partir du travail de Mueller ont été lancé. Y'a beaucoup de texte avec la collusion Russe qui est barré sous harm to ongoing matter"