Auteur Sujet: Le mensonge en littérature  (Lu 990 fois)

Hors ligne Cinéphile

  • Membre
  • Messages: 7603
Le mensonge en littérature
« Réponse #50 le: novembre 25, 2018, 16:34:38 pm »
Un autre excellent exemple en effet.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Hors ligne MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • Messages: 26121
  • Ing. BBQ
Le mensonge en littérature
« Réponse #51 le: novembre 25, 2018, 18:27:02 pm »
Un des mieux faits c'est Windy City Heat:
https://www.imdb.com/title/tt0383053/



C'est présenté comme une blague fait pendant 10 ans par une groupe d'humoriste avec relativement beaucoup de ressource qui fini par accroire a Perry Caravello qui veut vraiment devenir une star du cinéma qu'il en est devenue une.

Il lui font remporter une fausse audition, être la vedette d'un faux film qui gagnent de faux prix qui fait la promotion sur le show de Jimmy Kimmel, etc....

On ne sait jamais a quel point Perry comprend ce qui se passe et continue de jouer le jeux parce que de toute façon, il l'est entrain de réussir son rêve d'être la vedette d'un film ou si c'est le subterfuge qui fonctionne vraiment. Il a évidemment compris depuis (ou pendant le projet) et il continue de jouer le jeux et monétiser l'expérience.
 
C'est vraiment bon.
« Modifié: novembre 25, 2018, 18:32:09 pm par MadChuck »

Hors ligne Cinéphile

  • Membre
  • Messages: 7603
Le mensonge en littérature
« Réponse #52 le: juillet 07, 2019, 10:31:38 am »
Wow, je sais pas comment j'ai pu laisser passer celle-là :

Je ne me rappelle plus vraiment quand j'ai appris que L'Herbe bleue n'est pas une réelle autobiographie, mais ça m'avait fâchée et troublée aussi sur le coup. (...) le lecteur est en droit de se sentir floué lorsqu'il apprend la vérité (...) Il y a quelque chose comme l'impression d'avoir perdu son temps, d'avoir été manipulé, qui est très désagréable

C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

:smiley2:
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Hors ligne sharl

  • Membre
  • Messages: 6444
Le mensonge en littérature
« Réponse #53 le: juillet 07, 2019, 11:22:11 am »
C'est peut-être une situation similaire avec le cas tout récent d'Alexandre Jardin:

"Alexandre Jardin n'a plus rien à perdre dans son dernier ouvrage, Le roman vrai d'Alexandre, que son ancien éditeur qualifie de suicide professionnel. L'auteur du Zèbre fait tomber les masques en avouant avoir trompé tout le monde avec son univers fantasmé, ses mensonges répétés et sa fausse joie de vivre. Rongé par le remords, l'auteur se dévoile enfin.
Alexandre Jardin a conquis les cœurs avec ces nombreux bouquins, valsant avec des thèmes romanesques qui invitent aux rêveries. Mais pendant que ses admirateurs rêvassaient grâce à ses ouvrages, lui se morfondait. « J’ai installé un monde féerique, alors qu’à l’intérieur de moi-même, j’étais un mort-vivant, un zombie », dit-il."

Hors ligne Cinéphile

  • Membre
  • Messages: 7603
Le mensonge en littérature
« Réponse #54 le: juillet 07, 2019, 11:38:12 am »
« J’ai installé un monde féerique, alors qu’à l’intérieur de moi-même, j’étais un mort-vivant, un zombie », dit-il."

Ça doit s'appliquer à plusieurs artistes toutes catégories confondues.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.