Auteur Sujet: Un enfant Drag Queen à Montreal  (Lu 337 fois)

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126

Hors ligne kalaidjian

  • Membre
  • Messages: 67
  • Président du Fan Club de Wolfkiller
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #1 le: octobre 22, 2018, 10:10:42 am »
Wow, méchant site web de marde, ça! Tu n'as pas une source qui semble plus fiable?

Hors ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15420
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #2 le: octobre 22, 2018, 10:40:43 am »

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #3 le: octobre 22, 2018, 12:01:16 pm »
J'ai trouvé ça sur l'un de mes contacts Facebook mais tu trouveras de nombreuses autres références sur google.

Je pense qu'on devrait retirer la garde de cet enfant aux parents le temps de faire le point. Il faut être taré finit pour ne pas comprendre qu'un enfant n'est pas un adulte en mignature est le caractère sexuel du Drag Queen !!

Merde le monde part en couille et le Québec semble être le port étendard de cette folie.

Biensur on peut le voir comme une information anecdotique ou pire comme une blague sans conséquence. Je crois moi que c'est l'expression d'un extrême qui n'est possible aujourd'hui que par l'explosion totale de nos valeurs, des références culturelles et morale, l'expression perpétuelle fole des libertés individuelles et des caprices d'adultes complètement perdus ayabt à leur tour des enfants qu'ils considèrent comme des jouets sur lesquels on peut assouvir toute sorte d'expérimentation délirante.

Franchement vous trouvez que c'est moi qui déconne ? Suis-je à ce point en décalage total avec ma génération ?

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #4 le: octobre 22, 2018, 12:06:51 pm »
Et après c'est Doc Mailloux qu'on accuse... Mais ces gens là lui donne raison...

Hors ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15420
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #5 le: octobre 22, 2018, 12:25:23 pm »
Bravo pour la pub de Christine & The Queens dans l'article. Un placement judicieux...

Suis-je à ce point en décalage total avec ma génération ?

Tu es un français de plus de 40 ans, donc les chances que tu sois à l'aise avec ça, sont très minimes.





Hors ligne Snookey

  • Membre
  • Messages: 8894
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #6 le: octobre 22, 2018, 12:31:16 pm »
"Franchement vous trouvez que c'est moi qui déconne ? Suis-je à ce point en décalage total avec ma génération ?"

Oui, parce que :

"Je pense qu'on devrait retirer la garde de cet enfant aux parents le temps de faire le point. Il faut être taré finit pour ne pas comprendre qu'un enfant n'est pas un adulte en mignature est le caractère sexuel du Drag Queen !!"

Ce n'est pas un motif d'intervention du Directeur de la Protection de la Jeunesse.

C'est plutôt toi, comme dit Tam, qui n'est juste pas à l'aise avec ça.

Hors ligne cantabile

  • Membre
  • Messages: 9022
  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #7 le: octobre 22, 2018, 13:28:09 pm »
Le Québec, ce lieu de perdition et d'anglicisation.
Les gens....

Hors ligne Jay.

  • Membre
  • Messages: 8829
  • Fifille Victimisante
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #8 le: octobre 22, 2018, 14:28:14 pm »
Je ne voyais pas directement de lien entre les drag queen et la sexualité, mais je peux aisément comparer ça aux parents qui traînent leurs enfants dans des concours de mini-miss et je peux partager le malaise.

Vraiment pas de là à dire que les parents devraient se faire retirer l'enfant.
Les petites filles sont confrontées jeunes à des modèles de starlettes plus grandes que nature aux robes affriolantes et maquillages élaborés. On est près de l'Halloween, un petit tour dans des magasins pour voir que dès un très jeune âge, les costumes sont "sexy" et inconfortables pour passer la journée ou de porte en porte déguisés (au froid d'octobre en plus).

Les modèles féminins c'est souvent ça, être belle avec un paquet d'artifices. Un beau grand sourire.

Les drag queens exacerbent cette allure, c'est du spectacle. A la limite vu que c'est assumé, ça me dérange moins que les concours de mini-miss.

Mais bon, je m'égare. Je trouve la réaction du Jam exagérée, mais je peux partager le malaise.
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

En ligne Lisa

  • Membre
  • Messages: 11139
  • Jeannette officielle du forum
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #9 le: octobre 22, 2018, 14:31:19 pm »
J'allais faire le parallèle des mini-miss. Similaire selon moi.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25682
  • Ing. BBQ
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #10 le: octobre 22, 2018, 14:37:58 pm »
Non mais sérieusement les parents sont pas bien ?

Le monde par complètement en sucette !!

En Amérique c'est assez commun des parents qui sexualisent des enfants et leur font faire des concours de beauté avec chant et danse et c'est effectivement une pratique très controversé.

Je ne sais pas si c'est à ça que tu réagis ou l'ajout de l'élément drag-queen ici. Ça j'ai aucune idée, être en personnage et plus clairement en performance que ce vendre sa personne offre une certaine protection j'imagine et c'est moins comme le dit Jay permissieux, puisque assumé.
« Modifié: octobre 22, 2018, 14:47:16 pm par MadChuck »

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #11 le: octobre 22, 2018, 15:12:00 pm »
Je ne voyais pas directement de lien entre les drag queen et la sexualité, mais je peux aisément comparer ça aux parents qui traînent leurs enfants dans des concours de mini-miss et je peux partager le malaise.


C'est exactemebt ce que j'écrivais sur le mur Facebook de la personne qui a posté ça.

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #12 le: octobre 22, 2018, 15:16:31 pm »
C'est moi qui suis excessif !

Merde le monde est devenu fou, le moindre caprice doit être exhaussé au non de la liberté et de l'épanouissement personnel quitte à piétiné l'innocence de ce pauvtre enfant sur l'autel de l'homophilie.

C'est exactement la même chose sue les mini miss mais en pnis grave parce que cela ajoute en plus la confusion de la co struction de genre dans une espèce gloubi boulga d'homme femme hyper sexualisé.

Ça participe à la culture de la pédophilie.

Hors ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15420
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #13 le: octobre 22, 2018, 15:21:06 pm »
Je suis d'accord avec toi.

Mais pourquoi j'ai l'impression que si ça avait un truc de mini miss, tu ne serais pas venu te scandaliser ici?


Hors ligne Snookey

  • Membre
  • Messages: 8894
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #14 le: octobre 22, 2018, 15:26:10 pm »
"Ça participe à la culture de la pédophilie."

Wtf ?

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #15 le: octobre 22, 2018, 15:32:41 pm »
Je déteste tous les spectacles quu présentent les enfants comme des petits singes de spectacles et ça commence par les concours de chants comme "la voix" pour les enfants et ça finit avec ces monstruosités que sont les concours de mini miss.

Je déteste tellement les concours de mini miss que je ne sais même pas comment je pourrais me comporter si j'en voyais un. Pour moi les concours de mini miss sont un des signes les plus tangibles de la décadence de nos société. Ils allient bêtise, caricature, vulgarité, hypersexualisation d'enfant pour le plaisir malsain et orgueilleux de leurs parents en mal de reconnaissance, admiration et soif de star système.

Je ne peux pas dire mieux que ce que j'ai écrit plus haut. Je considère celà exactement de la même manière avec en plus la confusion de genre ce qui me semble ajouter à la gravité de la démarche à un age où les enfants ont besoinde la part de leur parents de repères pas de parents qui les laisse aller libre cours à leur caprice du momment.

On prépare ainsi des jeunes adultes accros aux anxiolytiques quand ils découvriront que le mo de des adultes ne leur permet pas d'assouvir tputes leurs envies tout le temps.

En ligne Lisa

  • Membre
  • Messages: 11139
  • Jeannette officielle du forum
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #16 le: octobre 22, 2018, 15:33:37 pm »
C'est moi qui suis excessif !

Merde le monde est devenu fou, le moindre caprice doit être exhaussé au non de la liberté et de l'épanouissement personnel quitte à piétiné l'innocence de ce pauvtre enfant sur l'autel de l'homophilie.

C'est exactement la même chose sue les mini miss mais en pnis grave parce que cela ajoute en plus la confusion de la co struction de genre dans une espèce gloubi boulga d'homme femme hyper sexualisé.

Ça participe à la culture de la pédophilie.

Pourquoi de la confusion?
Mon frère s'est souvent fait déguiser en madame avec ses deux grandes soeurs. Il est tout à fait à l'aise dans son genre et sa sexualité présentement, même chose pour les drags que je connais, pas de confusion pantoute.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Hors ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15420
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #17 le: octobre 22, 2018, 15:36:09 pm »
"Ça participe à la culture de la pédophilie."

Wtf ?

Les mini miss (ou à chaque fois qu'un adulte déguise sont enfant de façon sexy-adulte pour gagner un concours)  c'est malsain pour plein de raisons. Il n'a pas tort à ce niveau là.

Participe à la culture de la pédophilie? Débattable mais pas complètement fou comme opinion.




Hors ligne Fantomas

  • Membre
  • Messages: 162
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #18 le: octobre 22, 2018, 15:37:47 pm »
Drag queen = Pédophile? Mais qu'est-ce que tu racontes.Je me disais en lisant que les drag queens ne sont pas toutes forcément homosexuelles et que je n'y vois pas forcément de connotation sexuelle dans le simple fait d'être drag queen. Ca dépend du contexte, mais a la base, lui il est innocent dans ces actes et si tu y vois autre chose, ce n'est pas son problème a lui.
Pour les parents  :smiley21:
« Modifié: octobre 22, 2018, 15:39:28 pm par Fantomas »

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #19 le: octobre 22, 2018, 15:42:03 pm »
Tous les petits garçons se déguisent à un moment ou l'autre en petite fille ou en femme. C'est normal et très bien quand c'est fait en catimini, ou en rigolant car celà participe à l'expérience du je me définis par ce que je ne suis pas, je transgresse une espèce d'interdit.

C'est autre chose quand celà est fait avec l'approbation des parents publiquement, car l'aspect transgressig n'est plus évident et la confusion apparaît je pense.

Je vais deborder quelque peu mais je pense que l'espèce humaine comme toutes les espèces est une espèce biologique et culturelle, et à la fois biologisuement et culturellement chaque individu se construit sexuellement par opposition à l'autre sexe, c'est bon poir lui socialement et sexuellement et le fait qu'une minorité échappe à d'une certaine manière à ce cadre normatif général, qu'il demande légitimement le droit à la reconnaissance ne saurait justifier selon moi que l'on fasse disparaître toute notion de genre normatif social.

Mais c'est en grande partie un autre débat. Je pense que la notion de genre esr une notion culturelle (et donc normative) et bilogique.

Hors ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15420
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #20 le: octobre 22, 2018, 15:43:37 pm »
dans une espèce gloubi boulga

Gloubi Boulga
Cada dia te quiero mas
Gloubi gloubi gloubi boulga
Cada dia te quiero mas
Gloubi gloubi gloubi boulga
Cada dia te quiero mas

Hors ligne Fantomas

  • Membre
  • Messages: 162
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #21 le: octobre 22, 2018, 15:44:33 pm »
Aller expliquer au petit gars qu'il ne peut plus jouer a se déguiser parce que, dans le monde, il existe du monde déranger qui s'excite quand ils voient des petits garçons s'habiller en madame. Qu'il ne peut plus s'habiller comme ça, au cas ou un de ces messieurs virerait fou et lui sauterait dessus ou que ça lui mettrait des idées méchantes dans la tête et qu'il pourrait s'en prendre a d'autres enfants. Pis expliquer lui aussi d'arrêter de se promener en maillot de bain en public pis un coup partie, juste au cas ou, on devrait mettre des draps sur la tête des enfants et des femmes.



Tu te rends compte aussi que la robe qui appartient qu'a la fille n'est que culturel?

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #22 le: octobre 22, 2018, 15:45:32 pm »

Drag queen = Pédophile? Mais qu'est-ce que tu racontes.


Je ne dis pas que les drag Queen sont pédophiles ?! Où as-tu pu lire et comprendre une chose pareille ?

En ligne Berslak

  • Membre
  • Messages: 5105
  • Un texte.
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #23 le: octobre 22, 2018, 15:49:00 pm »
Piétiné l'innocence?
L'idée semble venir du ptit gars il me semble...  Les parents l'ont juste laissé faire et encadré.

L'identité sexuelle se définit très tôt et ne peut être influencée que vers la "normalité" (avec des conséquences néfastes la plupart du temps).
Ce ptit gars est simplement un futur queer non-binaire.

Sérieusement Jam, des fois, j'ai l'impression que mes parents qui ont 77 ans sont plus évolués que toi..
« Modifié: octobre 22, 2018, 15:51:50 pm par Berslak »
Yeah! Une signature!

Hors ligne Fantomas

  • Membre
  • Messages: 162
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #24 le: octobre 22, 2018, 15:55:49 pm »


OK culture de la pédophilie. Désolé mon message est sorti un peu agressif, mais ce n'était pas voulu.



Non ce que je veux expliquer et que j'explique maladroitement, c'est qu'on ne va pas interdire a un jeune de s'habiller comme il veut à cause de quelques pervers.  Pas plus que les filles devraient arrêter de porter des décolleter parce qu’elles risquent de se faire violer par un malade et pour les mêmes raisons.

En plus, la robe qui appartient à la femme me bloque. Il existe plein de place ou de fonction dans le monde qui font en sorte que des hommes porte des robes, même si on les nomme souvent autrement, comme une toge par exemple ou un kilt. Tout le  monde parle de sexualité, mais le jeune ne peut pas simplement aimer ca porter une robe et amuser le monde?

À partir de quel âge on a le droit de décider de porter une jupe au fait? En même temps que l'alcool? On est tous non-genré jusqu'à notre majorité?


Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #25 le: octobre 22, 2018, 15:58:57 pm »
Aller expliquer au petit gars qu'il ne peut plus jouer a se déguiser parce que, dans le monde, il existe du monde déranger qui s'excite quand ils voient des petits garçons s'habiller en madame. Qu'il ne peut plus s'habiller comme ça, au cas ou un de ces messieurs virerait fou et lui sauterait dessus ou que ça lui mettrait des idées méchantes dans la tête et qu'il pourrait s'en prendre a d'autres enfants. Pis expliquer lui aussi d'arrêter de se promener en maillot de bain en public pis un coup partie, juste au cas ou, on devrait mettre des draps sur la tête des enfants et des femmes.



Tu te rends compte aussi que la robe qui appartient qu'a la fille n'est que culturel?


Mes parents ne m'ont jamais autorisé à me balader publiquement en femme et ça n'a pas fait de moi un être dégénéré. Il y a une différence comme je l'explique plus haut entre faire des choses dans un comité restreint dans l'intimité familiale et dqns le domaine public.

Oui la robe est un signe 100% culturel en effet, et alors ? Nous sommes des individus culturels. Heureusement que nous sommes des individus culturels sinon nous ne serions que des bêtes sauvages uniquement motivées par nos besoins primaires manger, baiser, des êtres n'agissent qu'en fonction de nos pulsions du moment nos caprices. La culture est un des traits qui nous caractèrise vis avis des animaux.

C'est aussi amusant qu'effrayant cette époque qui juge tlut ce qui est culturelle uniquement comme un frein à l'épanouissement personnel, à nos enviees, à nos libertés. Nous sommes des êtres culturels, et c'est cette culture qui fait de l'art de séduire, parler communiquer un art subtile, qui fait de nos des êtres sociaux partageant un patroine culturel immatériel, la culture qui fait que l'autre est un semblable avec lequel je partage des valeurs, des us et coutumes.

Suis-je le seul à bénir la culture y compris dans le domaine sexuel, cette culture qui sous l'effet de millénaires de rapport hommes femmes à permis de construire des rapports différents, des codes qui permettent et developpe la séduction et l'érotisme.

Sans culture, sans robe, sans genre il n'y a plus de séduction et d'érotisme. Mais il faudrait jeter tout cela poir faire plaisir à une minorité en désaccord avec cette culture millenariste ?

Je n'ai rien cobtre les transgenres, les bisexuels et les homosexuels mais pourquoi abandonner la culture sexuelle de genre qui me cobvient très bien pour faire plaisir à cette minorité.

Je suis certain qu'ils et elles peuvent trouver leur palce et être accepter sans pour autant détruire tous ces codes culturels.

Mais surtout, si certains ou certaines veulent jouer avec ces codes, les faires évoluer ou les rettre en cause, très bien mais n'utilisons pas les enfants comle objet de nos expériences sociologiques...

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #26 le: octobre 22, 2018, 16:03:02 pm »
Piétiné l'innocence?
L'idée semble venir du ptit gars il me semble...  Les parents l'ont juste laissé faire et encadré.

L'identité sexuelle se définit très tôt et ne peut être influencée que vers la "normalité" (avec des conséquences néfastes la plupart du temps).
Ce ptit gars est simplement un futur queer non-binaire.

Sérieusement Jam, des fois, j'ai l'impression que mes parents qui ont 77 ans sont plus évolués que toi..

Merde Berslak tu crois cnvraiment qu'un gamin de 8 ans, ses envies, ses attirances, sont comportement n'est pas influencé d'une manière ou d'une autre par les désirs, les convictions et les croyances explicitent ou non de leurs parents.

C'est évident que les parents influencent leurs enfants d'une manière ou d'une autre soit en l'encourageant ou en le décourageant dans une voie ou une autre.

La liberté n'est jamais totale er c'est encore plus vrai pour les enfants. On est le fruit de notre environnement, notre culture nos croyances et celles de nos parents.

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #27 le: octobre 22, 2018, 16:10:09 pm »


OK culture de la pédophilie. Désolé mon message est sorti un peu agressif, mais ce n'était pas voulu.



Non ce que je veux expliquer et que j'explique maladroitement, c'est qu'on ne va pas interdire a un jeune de s'habiller comme il veut à cause de quelques pervers.  Pas plus que les filles devraient arrêter de porter des décolleter parce qu’elles risquent de se faire violer par un malade et pour les mêmes raisons.

En plus, la robe qui appartient à la femme me bloque. Il existe plein de place ou de fonction dans le monde qui font en sorte que des hommes porte des robes, même si on les nomme souvent autrement, comme une toge par exemple ou un kilt. Tout le  monde parle de sexualité, mais le jeune ne peut pas simplement aimer ca porter une robe et amuser le monde?

À partir de quel âge on a le droit de décider de porter une jupe au fait? En même temps que l'alcool? On est tous non-genré jusqu'à notre majorité?



Je crois au contraire que c'est le rôle des parents d'interdire et de poser des limites, quitte à ce qu'adulte on les fasse exploser.

Je crois que pour s'épanouir pleinement il faut passer avant par une phase d'interdit.

C'est naïf de croire que cet enfant a décidé du joir au lendemain de se définir comme drag queen comme une génération spontanée. C'est évident que c'est en grande partie le fruit de son environnement familial.

Les parents pour les raisons qui sont les leurs on décidé de faire de leur gamin une chose, une expérience genrée au sens propre monstrueuse pour leur plaisir personnel et l'orgueil d'avoir un enfant hors du commun au risque de voir le enfant s'isoler du reste de leur congénères à une période où il va entrer dans l'adolescence et chercher le conformisme pour en tirer sa propre personnalité.

Dans la même veine vosu avez tous les enfants stars qui deviennent de pauvres adultes à problèmes. Eux aussi enfants ils sont ravis au début d'être admirés et reconnus. Une fois de plus le rôle des parents c'est aussi de savoir frustrer leur progénitures.

En ligne Berslak

  • Membre
  • Messages: 5105
  • Un texte.
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #28 le: octobre 22, 2018, 16:34:53 pm »
Piétiné l'innocence?
L'idée semble venir du ptit gars il me semble...  Les parents l'ont juste laissé faire et encadré.

L'identité sexuelle se définit très tôt et ne peut être influencée que vers la "normalité" (avec des conséquences néfastes la plupart du temps).
Ce ptit gars est simplement un futur queer non-binaire.

Sérieusement Jam, des fois, j'ai l'impression que mes parents qui ont 77 ans sont plus évolués que toi..

Merde Berslak tu crois cnvraiment qu'un gamin de 8 ans, ses envies, ses attirances, sont comportement n'est pas influencé d'une manière ou d'une autre par les désirs, les convictions et les croyances explicitent ou non de leurs parents.

C'est évident que les parents influencent leurs enfants d'une manière ou d'une autre soit en l'encourageant ou en le décourageant dans une voie ou une autre.

La liberté n'est jamais totale er c'est encore plus vrai pour les enfants. On est le fruit de notre environnement, notre culture nos croyances et celles de nos parents.

Convictions et croyances, oui, l'influence est grande.

Désirs, pas mal moins.
Yeah! Une signature!

Hors ligne Fantomas

  • Membre
  • Messages: 162
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #29 le: octobre 22, 2018, 17:47:59 pm »
Justement Le Jam, tu le dis toi-même, le fait de pouvoir porter ou non une robe, en occident, a notre époque, est culturellement mal vu.

On ne peut pas dire que c'est épigénétique quand même. Il n'y a rien dans la nature ou dans la logique qui empêche un homme de porter une robe comme il n'y a rien qui empêche à une femme de porter un pantalon. Aucune bonne raison. Si tu me dis que ça sert à quelque chose, OK je veux bien sauver ce patrimoine culturel, mais en réalité, il n'y en a pas de bonne raison pour empêcher ce petit gars de s'habiller comme il le veut.

Berslak le dit très bien, on parle de convictions et de croyances point a la ligne et rendu la je m'en fout. En chine il y a un quartier ou le monde s'habille en manga, pourquoi pas, si ça les rend heureux.

Tu dis que les parents sont affreux de laisser leurs enfants participer a des concours de mini miss et de les forcer a s'habiller comme eux le veulent et les maquiller comme eux le veulent. Pourtant toi tu veux décider aussi pour le petit, selon tes propres convictions.

Pour moi, la sexualité n'a rien a faire dans le désir d'un enfant de s,habiller comme il veut. Le problème est chez le pervers.

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #30 le: octobre 23, 2018, 06:18:39 am »

Justement Le Jam, tu le dis toi-même, le fait de pouvoir porter ou non une robe, en occident, a notre époque, est culturellement mal vu.


Vous me lisez mal, je dis que nous sommes des individus biologiques et culturels et que nous ne voyons les aspects culturels que comme des contraintes en oubliant ce qu'ils apportent pour nous, la culture, créer du lien et l'occurance, les différences sexuelles comme les cheveux longs pour les femmes, les robes etc constitues des codes culturels très utiles pour nous, ils permettent notamment d'identifier une femme et un homme, étant des individus hétérosexuels à plus de 90% c'est très utile notamment pour la séduction. Ils permettent de développer l'érotisme et d'en faire presque une forme d'art. Tout celà est le fruit de la culture, de la société et je trouve ça beau et bien. Je n'ai rien contre le fait qu'un adulte se sente d'un autre genre ou change de sexe c'est même la preuve que ces codes ont un sens pour eux et pour nous, mais qu'ils le fassent en tant qu'adulte et pas sur un coup de tête ou pour jouer. On ne joue pas ainsi avec les enfants, ce ne sont pas des bêtes de foire.


On ne peut pas dire que c'est épigénétique quand même. Il n'y a rien dans la nature ou dans la logique qui empêche un homme de porter une robe comme il n'y a rien qui empêche à une femme de porter un pantalon. Aucune bonne raison. Si tu me dis que ça sert à quelque chose, OK je veux bien sauver ce patrimoine culturel, mais en réalité, il n'y en a pas de bonne raison pour empêcher ce petit gars de s'habiller comme il le veut.


Je te parle de culture et tu me réponds sur le biologique. Tout cela joue un rôle culturel, je ne sais pas ce que vous avez tous à vouloir faire exploser votre culture, j'ai l'impression que personne ne se rend compte à quel point est en marche une entreprise de destruction de la culture (sous des prétextes de liberté individuelle ou remet en cause des millénaires de cultures), alors que tout ça n'a qu'un but déconstruire la culture ancestrale, historique (qu'on ne cesse de dénigrer d'accuser de tous les maux, colonialisme, patriarcat, viol, frustration etc...) pour mieux nous vendre en réalité le multiuculturalisme et un captilaisme ddécomplexé à qui l'on peut tout vendre à tous puisque les la culture déconstruite à laisser place à la standardisation du marché. Je peu sembler aller loin et pourtant je pense que tout cela est parfaitement lié.

ça devient insupportable cette idéologie qui avance cachée, cette déconstruction de la culture, du lien sociale culturel, de ce qui fait le lien au sein du groupe, tout ça pour nous vendre de la merde multiculturelle qui ne garde que de culturel que le nom et qui ne favorise que les extrêmes par réaction de force égale et opposée. On prépare des tension sociales énormes et une violence sociale énorme j'en suis convaincu.

Oui, une robe, le fait de porter une robe est une construction 100% culturelle et 0% biologique, la preuve en Ecosse une robe est un signe de virilité masculine et je trouve très bien que les hommes portent un kilt une robe, la robe n'est pas le problème, le problème c'est le sens derrière, la signification culturelle de la robe et surtout du Drag queen, pas le bout de tissu et la perruque violette. Je suis un adulte, un homme et si j'étais Ecossais il n'y a aucun doute que j'en porterais de temps en temps. Si on vivait dans un monde o les enfants portent des perruqyes violettes et des pantalon léopard et que cela est identifié culturellement sans symbolique sexuelle je n'aurait rien à redire, ce n'est pas le cas chez nous, pas plus que je ne reproche aux papous d'être nus dans leur savane, mais on est pas de papous.

La culture joue un rôle essentiel pour nous, mais c'est un autre débat ici qui va ay delà de la question culturelle en générale.


il n'y en a pas de bonne raison pour empêcher ce petit gars de s'habiller comme il le veut.


Mais si au contraire. Les parents sont là pour lui interdire beaucoup de choses parfaitement arbitraire, c'est en en partie cela l'éducation, lui rappeler qu'il est un garçon et pas une fille. Pour son bien je pense qu'il est bon de le contraindre à assimiler cette notion plutôt que de prendre le risque de créer une confusion au moment même où il se construit, sexuellement, sa personnalité et même si cela passe par des signes culturels de son appartenance à un sexe/genre, même si cela engendre une frustration, c'est bon les frustrations, ça construit les hommes et les femmes. Evidemment les parents doivent être à l'écoute de leur enfant, de sa sensibilité et des signes de son éventuel appartenance à un genre ou à une future sexualité, ils ne doivent pas être de bourrins idiots, à contrario, ils ne sont pas obligé d'en faire une folle Drag Queen hypersexualisé au premier signe de féminité.

Mais là je crois que ça n'est pas tant le sujet, le petit n'est pas homosexuel affiché, les parents ne semblent même pas le présenter ainsi dans l'article et ça n'est pas le sujet. On ne fait de son enfant une bête de foire, et qui plus est une bête de foire sexualisée qu'est un un Drag Queen c'est au sens propre malsain.

Je le répète, les enfants ne sont pas des adultes en plus petits, la liberté d'un adulte n'est pas celle d'un enfant, le recul d'un adulte n'est pas celui d'un enfant, les conséquences des actes des adultes sont assumés par les adultes, alors que c'est de la responsabilité des parents d'assumer les conséquences des actes de leurs enfants, conséquences immédiates, à l'école, entourage médiatiques, conséquences à long terme pour sa construction identitaire, culturelle, sa place dans la société. Donc elles sont nombreuses les conséquences potentielles et nombreuses les raisons pour lesquelles je pense que des parents responsable devraient immédiatement mettre le hola plutôt que de favoriser ce type de comportement.

Mais les parents ne veulent plus être des parents, ils veulent être des amis, les meilleurs amis de leurs enfants plutôt que des éducateurs c'est comme ça en 2018 et on prépare des générations d'individus sous médocs parce qu'ils n'ont pas eu de parents responsables mais juste des amis.


En chine il y a un quartier ou le monde s'habille en manga, pourquoi pas, si ça les rend heureux.


ça n'a rien à voir, ça n'a rien à voir sur le plan symbolique, culturel, sur l'age des individus etc...

Il ne s'agit pas d'une simple question d'habillement c'est plus subtile, c'est survoler le sujet que de le voir ainsi.


Tu dis que les parents sont affreux de laisser leurs enfants participer a des concours de mini miss et de les forcer a s'habiller comme eux le veulent et les maquiller comme eux le veulent. Pourtant toi tu veux décider aussi pour le petit, selon tes propres convictions.


Je dis que ces parents sont irresponsables et immatures, je dis que ces parents sont le fruit de cette société complètement décalée et folle et le fait que ça ne choque personne prouve selon moi que j'ai raison.

Aujourd'hui les parents veulent être aimé de leurs enfants, parfois leur enfant est une machine à laver (attention je ne les connait pas je fait volontairement une généralisation d'un phénomène qui dépasse cette affaire), c'est LEURS enfants, ils veulent qu'ils soient à leur image ou qu'ils deviennent au contraire des stars, alors au choix ils cèdent à leur caprices ou en font l'objet de leur fantasmes j'ai pas été acteur, je veux faire de mon enfant "un enfant acteur" une mini "miss starlette" qui se fait juger pour son physique, on imagine pas les les dégâts à court et long terme de mini miss sur le futur femmes de ces petites filles, être jugées par un jury pour son physique.

Oui les parents doivent décider pour leurs enfants qui ne sont pas libre, pour le bien de leurs enfants en fonction de leur convictions et croyances. Et bien je pense que dans ce cas précis c'est une catastrophe irresponsable et que les services sociaux devraient y pointer le bout de leur nez très vite.


Pour moi, la sexualité n'a rien a faire dans le désir d'un enfant de s,habiller comme il veut. Le problème est chez le pervers.


On est d'accord, c'est bien pour celà que lui faire porter à une mini miss ou un ce petit garçon des vêtements qui symboliquement et culturellement le sexualise est irresponsable car l'enfant n'est probablement pas cosncient de toute la porté sexuelle des vêtements qu'il porte et des attitudes qu'on lui fait prendre. Le problème n'est pas dans le regard des adultes si on place dans l'oeil de l'adulte tous les signes qui font de cet enfant un adulte.

Si ta mère est une prostitué, son devoir de mère et de ne pas faire le trotoire avec sa fille, si elle baise son mari, son devoir et de ne pas le faire en présence de son enfant et si ton père se déguise en femme le weekend pour faire la gay pride je pense que ce n'est pas le lieu pour amener ses enfants, et ne me faites pas croire que c'est absolument nécessaire de montrer à ses enfants des hommes habillés en latex se trémoussant sur un char pour lui expliquer la tolérance, les bases de l'homosexualité ou autre.

« Modifié: octobre 23, 2018, 06:53:55 am par Le Jam »

Hors ligne Fantomas

  • Membre
  • Messages: 162
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #31 le: octobre 23, 2018, 08:49:33 am »
Salut Le Jam. Tu peux lâcher le vouvoiement. Tu jongles entre le ''tu'' es le ''vous''. J'ai que faire de ça sauf pour les personnes plus âgées.

Je pense vous avoir bien compris. Je vais juste te souligner avant de commencer que j'ai les cheveux quand même assez longs et que je n'ai pas de vagin. Ça arrive, fait attention.

Je suis en partie d'accord avec toi. Il y a un bagage culturel qui est bon de conserver, mais je ne crois pas que la robe, tout comme les cheveux longs fassent partie d'un réel avantage culturel qu'on doit transmettre.

Je pense que tu mélanges beaucoup de choses sur le coup delta paniques face à l'évolution de la société. Qu'un petit gars ait envie de porter une jupe n'a rien à voir avec le capitalisme ou une déchéance culturels quelconque ni avec le multiculturalisme. Voyons!

Oui c,est une vision culturelle du moment, elle évolue je n’y vois pas de mal justement. Si on peut rendre ça aussi banal comme acte que ça l'est vraiment. Un enfant qui se déguise, tout simplement.

Cette même culture qui te dit qu'une fille doit avoir les cheveux longs et porter une jupe plus qu'un gars est la même qui leur disait de rester dans leurs cuisines. Ça aussi c'était culturel. C'était comme ça et ça avait toujours été comme ça. Les femmes, ça ne se mêle pas de politique et ça reste dans sa cuisine. Une chance qu'on évolue, ma femme est pourrie dans la cuisine.

En résumé je pense que tu adoptes présentement une attitude de conservateur conformiste.

Ce que je trouve irresponsable c'est de faire porter le pois d'un symbole sexuel culturel. C'est le monde qui est malade d'y voir de la sexualité.



P.S. Merci de faire la différence être laissé son enfats s'habiller en filler et l'exposer publiquement et en faire un phénomène de foire.


Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #32 le: octobre 23, 2018, 10:20:19 am »

Salut Le Jam. Tu peux lâcher le vouvoiement. Tu jongles entre le ''tu'' es le ''vous''. J'ai que faire de ça sauf pour les personnes plus âgées.


Le "vous" s'adressait plus en fait à toi, Berslak et quelques autres.

Hors ligne Fantomas

  • Membre
  • Messages: 162
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #33 le: octobre 23, 2018, 11:18:25 am »
Ah ok cool

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #34 le: octobre 23, 2018, 11:29:36 am »
Fantomas tu es "l'idiot utile" d'un système qui utilise certaines évolutions nécessaires et logiques pour justifier toute évolution comme progrès.

On assiste pas à une simple évolution culturelle mais à une déconstruction culturelle (c'est même pas moi qui utilise ce terme ce sont eux, ils ne s'en cachent même pas).

On utilise le terme d'évolution pour faire passer la pilule mais on cherche juste à nous prendre pour des cons et on fonce tous tête baissée dans ce pseudo modernisme, cette pseudo évolution qui n'est en fait que la déconstruction d'un système sous de faux prétextes de liberté pour faire plaisir à des minorités qui ont en réalité des fins politiques et sociologiques bien sombres et que la grande majorité ne souhaite pas mais qui n'osent plus de rebeller sous le poids de la bienpensance dictée par ces lobbys multiculturels pro-gays qui dictent la morale sociale. C'est insupportable.

Un progrès social, une évolution culturelle est soutenue par la population et je suis certain que la majorité silencieuse trouve que ça va trop loin y compris quand on parle de culture du viol mais elle se tait par peur d'être pointé du doigt comme conservateur voir fasciste ou homophobe. C'est la sanction sociale.

Je ne pense pas que ce soit un progrès je dis que c'est tout l'inverse une déchéance, une décadence sociale. Même ceux qui sont contre et qui sont choqués genre Tam osent à peine le dire de peur d'être associé à un type comme moi, un pestiféré conservateur homophobe et fasciste.

C'est une déconstruction culturelle, elle sera forte quasi totale et elle fera souffrir et engendrera des tensions. Comment imaginer l'avenir de millions d'enfants rendu adultes éduqués dans un environnement où des enfants drag queen et des mini miss c'est mignon.

Prochaine évolution, on expliquera bientôt aux enfants qu'ils peuvent avoir des rapports entre eux que c'est leur liberté absolue qu'ils decouvrent leur corps etc, prochaine étape, et je ne suis pas certain que dans quelques années les pédophiles se regroupent en associations pour réclamer leur droit avec des enfants consentant puisqu'ils auront été éduqué à l'école à leur liberté sexuelle dès le plus jeune age. Le dernier tabou sera la pédophilie, biensur on est pas encore prêt masi je pense que ça viendra.

Et je suis prêt à en débattre, je suis ouvert à toutes les questions sans exception je suis un conservateur sans tabou, je pense que cette abomination arrivera au nom même de ceux que se seront battus contre en premier (ce qui est peut être au final la pire des ignominies).

On piétinera les derniers remparts d'innocence infantile sur l'autel de la liberté de la déconstruction culturelle. Après tout, puisque tout es culturel et que toute culture enfrein nos libertés individuelles pourquoi ne pas apprendre aux enfants à se masturber et à avoir des rapports entre eux ou entre adultes tant que c'est consentie librement ?

Comprenez le bien la liberté et la seule et unique valeur restante, la liberté et le droit au détriment du devoir vécu comme frustration autoritaire contre l'épanouissement libre de chacun à disposer de lui n'importe quand n'importe comment.

On va dire que je délire... J'aimerai tellement...
« Modifié: octobre 23, 2018, 11:34:15 am par Le Jam »

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #35 le: octobre 23, 2018, 11:40:39 am »
De toute façon à ce stade plus personne ne me lis et je ne suis qu'un fou conservateur mon etiquette en dit davantage sur moi que n'importe quel discours fût il cohérent, implacablement logique ou délirant.

Tu l'as dit toi même je suis discrédité puisque conservateur.

Il ne doit y avoir aucun frein au progrès. L'évolution c'est bon et tous ceux qui des doutes ont déjà pêché, ils ont déjà en eux un noyaix douteux d'homophobie.

C'est un retour à l'ordre moral par ceux-là même qui prétendent lutter contre.

Il n'y plus qu'un droit la libe rt totale de faire ce que je veux sans aucune contrainte et ceux qui remettent en cause ce principe sont des fascistes.

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25682
  • Ing. BBQ
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #36 le: octobre 23, 2018, 13:03:26 pm »
C'est une déconstruction culturelle, elle sera forte quasi totale et elle fera souffrir et engendrera des tensions. Comment imaginer l'avenir de millions d'enfants rendu adultes éduqués dans un environnement où des enfants drag queen et des mini miss c'est mignon.

Bien on a une bonne idée, ça donne les nord-américains qui ont grandi avant les années 2000, les concours mini miss (ou la reine du festival du homard et autre carnaval) n'était-il pas bien plus populaire avant que maintenant.

https://en.wikipedia.org/wiki/Child_beauty_pageant
Beauty pageants started in 1921 when the owner of an Atlantic City hotel struck upon the idea to help boost tourism.[1] However, that idea had already circulated through "Most Beautiful Child" contests held in major cities across the country. The Little Miss America pageant began in the 1960s at Palisades Amusement Park in New Jersey. Originally, it was for young people from 13 to 17 years old, but by 1964 there were over 35,000 participants, which prompted an age division.[2] The modern child beauty pageant emerged in the early 1960s, held in Miami, Florida. Since then, the industry has grown to include about 250,000 pageants. It is an increasingly lucrative business, bringing in about twenty billion dollars a year to the Americas with its popularity spreading worldwide

Du moins si c'était pas autant populaire c'était beaucoup plus mignon avant que maintenant où c'est très mal vu.

C'est peut-être dure a s'imagine pour un français, mais c'est pas du tout nouveau comme phénomène en Amérique, c'est même j'imagine en forte régression (et moins sur l'apparence pour ceux qui existe encore, du style la voix qui doit avoir son propre lot de problèmes).
« Modifié: octobre 23, 2018, 13:06:50 pm par MadChuck »

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #37 le: octobre 23, 2018, 13:31:10 pm »
Je veux bien le croire Madchuck et ce serait une excellente nouvelle si la raison de l'impopularité manifestement croissante des concours de mini miss n'était pas inversement proportionnel à l'inexorable croissance des phénomènes de crinqués alternatifs que sont les enfants Drag Queen, les petits garçons à jupes et l'explosion des défilés de gays en latex dans les rues des grandes villes ?

Est-ce que j'ai le droit de pas avoir envie de voir de types en train de se lécher le cul à moitié à poils sur un char en ouvrant la fenêtre de mon appartement ?

Non ? Je suis un indecrottable homophobe ?

Si tu veux mon avis, et pour le dire autrement, si les concours de mini miss connaissent une perte de popularitén ça n'est pas pour les raisons que je condamne moi (l'hypersexualisation des enfants, le transfert fantasmagorique des parents sur leurs progéniture, le besoin d'avoir un enfant exceptionnel) mais parce que ces concours représentent au yeux de ces lobbys bienpensants homophile multiculturalistes et déconstructeur de tradition la symbolique de la perpétuation du patriarcat, de la vision "traditionnelle" de la femme et de la famille, il faut donc déconstruire les concours de mini miss car ils font symboliquement partie de l'ancien monde. Par contre les enfants en mini jupe et les enfants drag Queen, ça ça va, c'est moderne, c'est le progrès des libertés individuelles, donc ça, la communauté des amis du multiculturalisme (haineuse de l'homme blanc), elle valide.

Je suis sidéré de voir à quel point on peut chier sur l'homme blanc, l"homme blanc d'aujourd'hui est culturellement le nègre d'hier. Par curiosité hier, je suis allé voir le profil Facebook d'un des types avec qui je me suis légèrement mais cordialement pris le bec sur l'histoire de l'enfant Drag Queen, et sur quoi je tombe...

Sur ça : "trudeau annonce le remplace la taxe sur le carbone par une taxe sur les opinions ignorantes d'hommes blancs fachés sur les réseaux sociaux"

Craché sur l'homme blanc c'est bon ça, on peut le faire c'est tout aussi raciste que de parler d'homme noir mais on ne risque rien pour ce racisme là parce que cracher sur la population majoritaire et historiquement dominante c'est politiqueme,t correct, il faut haïr sa culture, ses origine, l'homme blanc d'origine chrétienne symbolise tout ce qu'il faut déconstruire, la culture ancestrale qui nous pourrit la vie.

Hors ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15420
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #38 le: octobre 23, 2018, 14:44:26 pm »

Est-ce que j'ai le droit de pas avoir envie de voir de types en train de se lécher le cul à moitié à poils sur un char en ouvrant la fenêtre de mon appartement ?



Hors ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15420
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #39 le: octobre 23, 2018, 14:45:24 pm »
Je ris de l'homme jaune, est-ce que c'est mieux?

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #40 le: octobre 23, 2018, 14:46:40 pm »
Quand on ne sait plus quoi dire, faire usage de la dérision (article 4-3 du code de l'amical du progrès).

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #41 le: octobre 23, 2018, 14:47:54 pm »
Je ris de l'homme jaune, est-ce que c'est mieux?


Faisons vite oublier que tu ais pu à un moment d'égarement certainement être d'accord avec moi. Si j'étais toi j'irais vite éditer mes anciens messages.
« Modifié: octobre 23, 2018, 14:51:39 pm par Le Jam »

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25682
  • Ing. BBQ
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #42 le: octobre 23, 2018, 14:59:33 pm »
Si tu veux mon avis, et pour le dire autrement, si les concours de mini miss connaissent une perte de popularitén ça n'est pas pour les raisons que je condamne moi (l'hypersexualisation des enfants, le transfert fantasmagorique des parents sur leurs progéniture, le besoin d'avoir un enfant exceptionnel) mais parce que ces concours représentent au yeux de ces lobbys bienpensants homophile multiculturalistes et déconstructeur de tradition la symbolique de la perpétuation du patriarcat, de la vision "traditionnelle" de la femme et de la famille, il faut donc déconstruire les concours de mini miss car ils font symboliquement partie de l'ancien monde. Par contre les enfants en mini jupe et les enfants drag Queen, ça ça va, c'est moderne, c'est le progrès des libertés individuelles, donc ça, la communauté des amis du multiculturalisme (haineuse de l'homme blanc), elle valide.

Il doit avoir beaucoup de ça, ça symbolisent le renforcement des normes hétéro-normatives, renforcement de du parent de l'individu qui décide ce que les enfants font et non pas l'état et la société bien pensante, l'esprit de compétition que le meilleur gagne commencé très tôt, une forme de liberté totale, etc... qui peut agacer certains. Et bien de ses agacement peuvent disparaître avec quelque chose de plus punk comme un drag queen qui n'a pas de juges et de couronne a la fin.

Et oui j'imagine qu'un concours mini-proute avec autant de garçons que de filles seraient immédiatement mieux vu et acceptable dans la tête de bien des anti mini-miss (mais on peut aussi imaginer que ce genre de concours va montrer moins de peau et n'aura pas de ronde meilleur maillots de bain et sera plus porté sur des talents comme le show de Gregory Charles sur une compétition entre des jeunes musiciens).

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #43 le: octobre 23, 2018, 15:08:08 pm »
C'est devenu ringard les concours de mini miss pour pleins de bonnes raison, des bonnes et des mauvaises.

PErsonnellement les shoxs TV qui mettent en scènes des enfants en train de chanter, de faire des tours de magie ou de des exercices physiques extraordinaire, ça me met mal à l'aise aussi, combien de sacrifices, combien d'enfance hypothéquée, comment faire la part des choses entre la volonté et l'investissement réel de l'enfant et la part parfois même inconsciente des parents à pousser insidieusement leur enfant pour être exceptionnel pour réaliser par procuration ce qu'il n'ont pu réaliser eux même.
Très difficile voir impossible de faire la part des choses.

Je me rappelle la série des années 80 Arnold et Willy (Diff'rent Strokes), tous les enfants de cette série ont très mal tournée à la fin, entre enfer de la drogue et histoire de meurtre, pour moi cette série montre bien les excès d'un système qui exploite les enfants comme des produit commerciaux, sans respecter leur enfance, c'est tellement triste.

Biensur on est loin de ça dans ces histoire de mini miss ou d'enfant Drag Queen, mais on est en partie dans un dynamique semblable. Par ailleurs je ne jette pas non plus l'opprobre sur tous les parents qui poussent leurs enfants vers des activités artistiques ou sportive ou à participer à des concours, ça peut certainement être formateur, tout est question de dosage.

Hors ligne dalporto

  • Membre
  • Messages: 10029
  • Admin capo di tutti i capi
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #44 le: octobre 23, 2018, 22:13:02 pm »
C'est pas drôle de scrapper la vie d'un enfant pour faire de la propagande stupide à propos de c'est cool la tolérance même si ça n'a aucune crisse d'allure.

Crissez ses parents en prison.

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25682
  • Ing. BBQ
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #45 le: octobre 23, 2018, 22:24:50 pm »
C'est pas drôle de scrapper la vie d'un enfant pour faire de la propagande stupide à propos de c'est cool la tolérance même si ça n'a aucune crisse d'allure.

Crissez ses parents en prison.

Y'a un risque de petit Jérémie la dedans en effet.

Hors ligne Gustavus

  • Membre
  • Messages: 1196
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #46 le: octobre 24, 2018, 10:41:01 am »
En résumé je pense que tu adoptes présentement une attitude de conservateur conformiste.

Ce que je trouve irresponsable c'est de faire porter le pois d'un symbole sexuel culturel. C'est le monde qui est malade d'y voir de la sexualité.

Le rouge-à-lèvre est utilisé chez les femmes principalement parce que les lèvres de la bouche peuvent inconsciemment faire penser aux lèvres du vagin (l'apparition des lèvres buccales bombées chez le genre humain pourrait même être une évolution qui sert à cela, comme d'autres primates ont une coloration des parties génitales avec l'excitation sexuelle et ce genre de choses. C'es la thèse défendue par des biologistes et anthropologues notamment Desmond Morris).

La toge, le kilt, la soutane ou le djellaba sont des vêtements dans la famille des robes, amples et confortables. Les robes kitchs portées par les drag-queen sont celles (ou des exagérations burlesque de celles) qui sont portées par les femmes cherchant à séduire. Ce ne sont pas de simple robes ou vêtements de filles culturellement et arbitrairement attribuée à un sexe ou un autre. Ce sont des vêtements créées exprès pour les femmes et qu'elles portent - souvent sous la pression sociale ou même sous la contrainte - dans un contexte explicite de séduction et de sex-appeal. Même chose pour les collants, le maquillage (on ne parle pas de maquillage de pirate ou de chaton) les talons hauts (qui symbolisent le phallus et qui vise expressément à courber le dos pour faire ressortir les fessiers et augmenter la largeur des hanches, ce qui est super mauvais pour le dos d'ailleurs. L'augmentation de la courbure postérieure et de la largeur des hanches est naturellement excitante chez l'homme, parce qu'elle est un signe de fertilité. L'augmentation de la longueur des jambes est un goût par contre culturel, elle renvoie à la jeunesse et à la minceur dans un monde vieillissant et grossissant, mais vise également aussi à stimuler l'appétit sexuel masculin.

Oui, le Jam est conservateur et il ne s'en cache pas. Pour lui, ce qui est ancien et traditionnel a plus de valeur intrinsèque que ce qui est nouveau et inédit (si toutes choses étant égales, ils choisit les premières).

Mais pas besoin d'être conservateur pour reconnaître que les drag-queen, leurs oripeaux et leurs gestuelles, sont une caricature de ce que les femmes du showbiz, ou de la haute société d'aujourd'hui ou de jadis, ou de la prostitution, portaient pour susciter l'appétit sexuel masculin.
« Modifié: octobre 24, 2018, 10:42:42 am par Gustavus »

Hors ligne Fantomas

  • Membre
  • Messages: 162
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #47 le: octobre 24, 2018, 11:18:37 am »
Salut Gustaus.
Le petit ne peut mettre du rouge a lèvre pour simuler la couleur du vagin devant une bande d'homosexuels! Il parodie ceux qui le font et je ne pense pas qu'un vagin excite beaucoup les homosexuels.

Le jam, ne prends pas ça comme ça. Je ne te juge pas et je ne dis pas avoir raison non plus. Tout ce que je dis c'est qu'il ne faut pas faire porter l'odieux d’une symbolique à un enfant qui lui, s'en fout et n'y voit rien de sexuel.

Hors ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15420
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #48 le: octobre 24, 2018, 11:22:41 am »
J'aime que Fantomas commence ses messages par « Salut (nom du forumeux auquel il s'adresse).  :)

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9126
Un enfant Drag Queen à Montreal
« Réponse #49 le: octobre 24, 2018, 11:25:57 am »
Salut Gustaus.
Le petit ne peut mettre du rouge a lèvre pour simuler la couleur du vagin devant une bande d'homosexuels! Il parodie ceux qui le font et je ne pense pas qu'un vagin excite beaucoup les homosexuels.


Mais arrête de couper les cheveux en 4 et de t'enfoncer dans des explications compliquées. Il t'explique que le fait de faire porter pour un mineur prepubert des signes de provocation ou de séduction sexuelle sans en assumer et en assimiler la porté, c'est porter atteinte à son innocence d'enfant et à sa dignité, tous le reste ces des détails...




Le jam, ne prends pas ça comme ça. Je ne te juge pas et je ne dis pas avoir raison non plus. Tout ce que je dis c'est qu'il ne faut pas faire porter l'odieux d’une symbolique à un enfant qui lui, s'en fout et n'y voit rien de sexuel.


Mais l'enfant n'est coupable de rien c'est la victime dans l'affaire. Victime de ses parents irresponsable, victime d'être exposé dans un accoutrement ridicule et à porté sexuelle alors qu'il est incapable d'en assumer la porté à court et long terme.

A quel momment as-tu pu imaginer que j'accusais l'enfant de quoi que ce soit.
« Modifié: octobre 24, 2018, 11:45:39 am par Le Jam »