Auteur Sujet: Snobisme culinaire  (Lu 10982 fois)

Hors ligne Berslak

  • Membre
  • Messages: 5165
  • Un texte.
Snobisme culinaire
« Réponse #50 le: octobre 18, 2010, 22:06:54 pm »
C'est comme ceux qui me disent faire la différence entre le Coke et le Pepsi, ça me sidère parce que j'en suis incapable.

Tu ne dois vraiment pas en avoir bu beaucoup dans ta vie car je crois que j'étais capable de faire la différence quand j'avais 12 ans.  Et je n'étais pas un si grand consommateur de liqueur dans ma jeunesse.  Juste une fois de temps en temps quand il y avait de la visite ou autres occasions spéciales.

Et pourtant, avec mon nez qui est toujours plus ou moins congestionné, je n'ai vraiment pas le goût développé.
Edit: Par rapport à ça, je viens de penser à de quoi.  Ca se pourrait tu que mes papilles gustatives se seraient développées davantage étant donné que mon odorat est très souvent diminué?
« Modifié: octobre 18, 2010, 22:13:15 pm par Berslak »
Yeah! Une signature!

Hors ligne Kashmir

  • Membre
  • Messages: 595
Snobisme culinaire
« Réponse #51 le: octobre 18, 2010, 22:13:12 pm »
Je n'ai jamais mangé de poutine de ma vie. Pas par snobisme, mais parce que ça me lève le coeur juste à la voir -- j'aime tout séparément, mais pas le mixte.

Mais, j'ai l'impression qu'on verse dans le snobisme lorsqu'on parle de poutine au homard, ou au foie gras ou pis encore "à la joue de veau confite dans une sauce demi-glace". C'est un peu comme si un noble se réappropriait la chemise à carreau en se la faisant broder de fils d'or et d'argent,,,



On dirait que tu fais du snobisme à l'envers.

Hors ligne Cinéphile IV

  • Membre
  • Messages: 2958
Snobisme culinaire
« Réponse #52 le: octobre 18, 2010, 22:15:21 pm »
C'est comme ceux qui me disent faire la différence entre le Coke et le Pepsi, ça me sidère parce que j'en suis incapable.

Tu ne dois vraiment pas en avoir bu beaucoup dans ta vie

En effet, c'est loin d'être compliqué Splatch. Peu importe la quantité que tu consommes, si tu bois toujours la même marque (comme les parents de Simone), tu vois la différence aussitôt qu'on te refile autre chose.

Y a aucun mérite là-dedans.

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6698
    • Presque végé !
Snobisme culinaire
« Réponse #53 le: octobre 18, 2010, 22:17:22 pm »

Mais, j'ai l'impression qu'on verse dans le snobisme lorsqu'on parle de poutine au homard, ou au foie gras ou pis encore "à la joue de veau confite dans une sauce demi-glace". C'est un peu comme si un noble se réappropriait la chemise à carreau en se la faisant broder de fils d'or et d'argent,,,


Non, pas du tout. À la base, une poutine, c'est un concept: mettre des pommes de terre et du fromage dans un plat, et mouiller le tout de sauce chaude pour faire fondre le fromage.

Changer la recette de la poutine en utilisant des aliments plus nobles ne fait pas en sorte que la personne qui le mange est snob. Si elle la préfère parce qu'elle utilise des aliments nobles, alors là, oui, c'est snob.

Quand c'est bon, c'est bon. C'est tout.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25776
  • Ing. BBQ
Snobisme culinaire
« Réponse #54 le: octobre 18, 2010, 22:20:39 pm »
Berslak, si tu n'a jamais fais le test a l'aveugle tu ne peux pas savoir, la plupart des gens ne font pas mieux que le hasard pour différencier pepsi/coke.

Bon point pour Kashmir, on peut avoir du snobisme a l'envers, pffffff les télé HD c'est poche, moi pis mettre de l'argent sur un char de luxe, etc........

Oublie pas Splatch, le snobisme ne se joue pas juste sur la capacité a faire la différence entre deux produits, mais aussi dans trouver l'un franchement meilleur que l'autre (qui en vaut la peine) qui vient compté, c'est pas parce que deux choses ne goûte pas pareil qu'on ne va trouver un produit X meilleur que l'Y a cause de leur étiquette respective.

Parce exemple on peut être capable de faire la différence entre du burgeur de cheval ou de sanglier versus un burger de surlonge de boeuf et trouver les premiers meilleurs par que c'est plus "exotique".



Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25776
  • Ing. BBQ
Snobisme culinaire
« Réponse #55 le: octobre 18, 2010, 22:23:03 pm »
Très vrai ce que tu dis Daiva, seulement c'est dans bien des cas quasi impossible a déterminer si tu aimes plus la poutine avec des aliments plus noble parce qu'ils sont plus noble ou parce que tu aimes plus ça tous simplement.

A moins de passer un test comme dans le vidéo que j'ai poster sans être au courant. (je dis dans bien des cas parce que je conçois que la différence de texture en bouche a elle seule
va rendre évident que c'est meilleur pour vrai).

Hors ligne Splatch...

  • Membre
  • Messages: 7181
Snobisme culinaire
« Réponse #56 le: octobre 18, 2010, 22:23:20 pm »
C'est comme ceux qui me disent faire la différence entre le Coke et le Pepsi, ça me sidère parce que j'en suis incapable.

Tu ne dois vraiment pas en avoir bu beaucoup dans ta vie

En effet, c'est loin d'être compliqué Splatch. Peu importe la quantité que tu consommes, si tu bois toujours la même marque (comme les parents de Simone), tu vois la différence aussitôt qu'on te refile autre chose.

Y a aucun mérite là-dedans.

Ouais surement.

Sauf que moi je bois aussi bien l'un que l'autre et pas très souvent.

Ceci explique sans doute cela.

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6698
    • Presque végé !
Snobisme culinaire
« Réponse #57 le: octobre 18, 2010, 22:23:52 pm »
Edit: Par rapport à ça, je viens de penser à de quoi.  Ca se pourrait tu que mes papilles gustatives se seraient développées davantage étant donné que mon odorat est très souvent diminué?

C'est plutôt le contraire. Normalement, le goût se développe beaucoup plus lorsque le palais mou se soulève et laisse pénétrer les odeurs de la nourriture dans les fosses nasales, ce qui complète le goût.

Je pense que c'est plutôt parce que les bourgeons gustatifs qui perçoivent le sucre sont les plus nombreux sur la langue et que c'est le premier goût que l'être humain est apte à distinguer.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

En ligne Lisa

  • Membre
  • Messages: 11205
  • Jeannette officielle du forum
Snobisme culinaire
« Réponse #58 le: octobre 18, 2010, 22:25:16 pm »
Ok, ma mère a acheté du sel rose de l'Himalaya aussi, mais moi je suis un gros bébé et je trouve ça vraiment hot de mettre du sel rose sur ma dinde de l'Action de Grâce, je pense que je tripperais autant à mettre du colorant dans mes grains de popcorn pour avoir pleins de couleurs. :)

sharl: De la façon que tu parles, je pense comme Kashmir que tu snobbes aussi pas mal, juste que tu glorifie une autre type de bouffe que celle habituellement considérée comme snob.

Mais je suis d'accord avec la définition de splatch (je pense?): Quand il n'y a aucune différence perceptible sauf le nom/cout, c'est du snobisme.

Par contre, certaines personnes peuvent ne pas voir de différence alors qu'il y en a une. c'est comme entre une paire de jeans a 30$ Old Navy et une autre a 90$. Habituellement, ce n'est pas juste le nom, mais la coupe est vraiment différente, ainsi que la qualité du tissu. Mais quelqu'un pourrait dire que "c'est la même chose" et que c'est du "snobisme" si la paire à 30$ lui convient.

j'ai l'impression que la paire a 30$ convient à sharl et donc qu'il lève le nez sur ceux qui prétendent voir une différence.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Hors ligne Berslak

  • Membre
  • Messages: 5165
  • Un texte.
Snobisme culinaire
« Réponse #59 le: octobre 18, 2010, 22:27:11 pm »
Berslak, si tu n'a jamais fais le test a l'aveugle tu ne peux pas savoir, la plupart des gens ne font pas mieux que le hasard pour différencier pepsi/coke.

Je n'ai jamais fait de vrai test à l'aveugle mais à chaque fois que j'ai bu du Coke (Pendant des années, j'ai bu surtout du Pepsi), j'étais surpris de constater à quel point je vois la différence.
Yeah! Une signature!

Hors ligne Splatch...

  • Membre
  • Messages: 7181
Snobisme culinaire
« Réponse #60 le: octobre 18, 2010, 22:29:57 pm »
Là ou je suis capable de faire la différence c'est entre un Coke et un Coke Diète par exemple.

J'haïs la saveur douceâtre qui te reste en bouche après une gorgée de Diète.

Par contre le Zéro passe très bien.

Hors ligne Cinéphile IV

  • Membre
  • Messages: 2958
Snobisme culinaire
« Réponse #61 le: octobre 18, 2010, 22:39:10 pm »
Quand il n'y a aucune différence perceptible sauf le nom/cout, c'est du snobisme.

Hmmm c'est plus du branding ça non?


Hors ligne Cinéphile IV

  • Membre
  • Messages: 2958
Snobisme culinaire
« Réponse #62 le: octobre 18, 2010, 22:41:27 pm »
Là ou je suis capable de faire la différence c'est entre un Coke et un Coke Diète par exemple.

Ark! :smiley11:

Par contre le Zéro passe très bien.

Oui. C'est à se demander d'ailleurs pourquoi le zéro remplace pas carrément le diète. Je peux pas croire qu'il y en a qui sont accro à ça.

Hors ligne Splatch...

  • Membre
  • Messages: 7181
Snobisme culinaire
« Réponse #63 le: octobre 18, 2010, 22:54:26 pm »
Oui. C'est à se demander d'ailleurs pourquoi le zéro remplace pas carrément le diète. Je peux pas croire qu'il y en a qui sont accro à ça.

OK je vois que je ne suis pas le seul (avec mon épouse) à me poser la question.

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25776
  • Ing. BBQ
Snobisme culinaire
« Réponse #64 le: octobre 18, 2010, 23:19:45 pm »
Ton exemple est très bon Lisa, mais en culinaire c'est compliqué, puisque c'Est pas parce qu'il y a différence perceptible que c'est meilleur.

Un peu comme du chocolat 99% versus du 35%, le 35% peut-être bien meilleur, un snob pourrait trouver le 99% meilleur et avoir évidemment aucune difficulté a les différencier a l'aveugle.

ça devient vraiment pas évident.

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6698
    • Presque végé !
Snobisme culinaire
« Réponse #65 le: octobre 18, 2010, 23:28:12 pm »
Oui, mais ce qui est meilleur, c'est surtout une question de goût.

Moi j'adore le chocolat très amer et très peu sucré parce que je n'aime pas beaucoup les trucs sucrés. C'est pas parce que le chocolat au lait n'est pas bon, c'est juste que ce n'est pas ce que je préfère.

Même si tu me disais que le chocolat au lait serait de meilleure qualité, et que tu trouves qu'il goûte meilleur, bien... je ne t'obstinerais pas, je trouverais juste qu'on n'aime pas les mêmes affaires.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25776
  • Ing. BBQ
Snobisme culinaire
« Réponse #66 le: octobre 18, 2010, 23:38:57 pm »
J'aime mieux avoir beaucoup de beurre de cacao dans mon chocolat.

Je suis d'accord ce qui est meilleur est 100% une question de goût, la n'est pas la question, c'est que justement cette perception de goût est altéré par des facteurs extérieur au goût lui même et a quel point.

On mange énormément par les yeux et par l'étiquette, de bon testeurs sont les enfants d'un certain âges qui ne sont pas encore influencé par ce qu'il devrait trouver bon ou pas.

L'aspect visuel, l'histoire derrière le produit, ça réputation risque fort de changer le goût et ton expérience, en cuisine, en musique, en art et en pas mal tous et c'est très encré en nous l'être humain.

J'ai l'impression qu'on apprenais dans la sorte dans la pré-histoire, si plein de gens mangeait un produit (et qui n'était pas mort) c'était un bon choix et vice-versa, on peut créer du snobisme et des modes de ce qui est bon/meilleur chez les oiseaux aussi.


Hors ligne Cinéphile IV

  • Membre
  • Messages: 2958
Snobisme culinaire
« Réponse #67 le: octobre 19, 2010, 00:14:36 am »
Je suis d'accord ce qui est meilleur est 100% une question de goût, la n'est pas la question, c'est que justement cette perception de goût est altéré par des facteurs extérieur au goût lui même et a quel point.

On discute de trois choses en même temps : le branding, le snobisme et la qualité (meilleur ou non).

1) Durant les années 80 les Beastie Boys se pavanaient avec des colliers ornés de sigles Volkswagen. Du coup, les sigles des Volks se faisaient arracher des voitures un peu partout par des jeunes qui voulaient se faire des colliers identiques. Ça c'est du branding : la puissance d'une marque que l'on associe à une certaine identité. Ça n'a rien à avoir avec la qualité des voitures Volks ni avec un quelconque snobisme. Si ça avait été le cas, les jeunes auraient opté pour des sigles de BMW ou de Jaguar par exemple et non des sigles de Volks.

2) Maintenant, si le principal enjeu était la qualité, on opterait plutôt pour une voiture plus performante, plus durable ou meilleure pour l'environnement par exemple. Rien à voir avec le branding ou le snobisme.

3) Dans le cas du snobisme, c'est surtout motivé par la volonté de faire partie d'une certaine élite. Les snobs ne consomment pas tous les mêmes produits, mais l'accessibilité restreinte des produits qu'ils consomment fait en sorte qu'ils se démarquent de la masse. Ce peut être relié au prix élevé, à la difficulté de se procurer le produit en question ou même de le consommer. Il peut ici y avoir un lien avec la qualité ou le branding, mais pas forcément.
« Modifié: octobre 19, 2010, 00:20:06 am par Cinéphile IV »

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25776
  • Ing. BBQ
Snobisme culinaire
« Réponse #68 le: octobre 19, 2010, 00:33:30 am »
Je sais pas a quel point cela fait du sens par exemple en musique, cinéma ou autre, ou le prix sera a peu près le même si c'est en vogue dans les milieux tenus pour distingué ou non.

Selon moi tu es snob dès que tu es influencé dans ton appréciation d'un produit (lorsqu'il est question de goût et non de chiffre ou d'appréciation dure) par le fait que celui-ci soit bien vu par ce que tu considères l'élite a atteindre de ce type de produit. Autrement dit, que tu snob ces concurrents parce que c'est pas ça que tu veux apprécier pour un ensemble de facteur X (c'est ma définition, donc pour moi snobber la musique classique parce que c'est apprécié d'une classe de gens dont tu veux pas t'associé pourrait être snobisme).

Et comme je l'ai dit plus haut, c'est très naturel pour un animal d'agir de la sorte, des expériences chez les oiseaux sont très élocantes sur la question ça aidait la survit.

Copier les choix d'une élite était une très bonne façon de survivre.

Hors ligne Cinéphile IV

  • Membre
  • Messages: 2958
Snobisme culinaire
« Réponse #69 le: octobre 19, 2010, 00:52:51 am »
Je sais pas a quel point cela fait du sens par exemple en musique, cinéma ou autre, ou le prix sera a peu près le même si c'est en vogue dans les milieux tenus pour distingué ou non.

Vite de même je te dirais qu'en cinéma, branding pourrait être le fait d'écouter un film-culte (se déguiser pour aller voir The Rocky Horror Picture Show avec ses amis), qualité pourrait être le fait d'écouter le #1 du classement IMDB (un certain gage de qualité cinématographique et de popularité) et snobisme pourrait être le fait d'écouter un film de Marguerite Duras (comme dans Paul en appartement).

Cela dit, du snobisme au sens propre (que l'on pourrait définir par une certaine volonté de s'élever au-dessus de la masse) n'a pas tout à fait le même sens que "snobber" qui consisterait plutôt à lever le nez sur à peu près n'impote quoi pour n'importe quelle raison. Ton exemple avec la musique classique par exemple, peut aussi bien s'appliquer à n'importe quoi, Blues, Jazz, Elvis, Beatles, Cowboys Fringants ou la catégorie des disques que Bruitiste a acheté cette semaine. :smiley1:

Hors ligne dalporto

  • Membre
  • Messages: 10085
  • Admin capo di tutti i capi
Snobisme culinaire
« Réponse #70 le: octobre 19, 2010, 00:55:40 am »
Snobisme:

Forme la plus raffinée de la grossièreté.

-Michel Lauzière

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25776
  • Ing. BBQ
Snobisme culinaire
« Réponse #71 le: octobre 19, 2010, 00:58:28 am »
J'avais jamais pensé distinguer le fait d'être snob et le fait de snobber. Pas fou.

Pour moi être snob c'est être influencé par le classement IMBD dans notre appréciation d'un film, par le fait que le film est un film d'auteur ou non ou encore qu'il vient d'hollywood ou non par exemple.

Hors ligne Sapolin

  • Membre
  • Messages: 2724
  • Fernande ?
Snobisme culinaire
« Réponse #72 le: octobre 19, 2010, 02:23:32 am »
Snobber comme lever le nez vient de "to snub" en anglais, qui veut dire... lever le nez, justement.

Être snob = Sans NOBlesse.