Auteur Sujet: Esperanto  (Lu 200 fois)

Hors ligne Wotan

  • Membre
  • Messages: 3602
Esperanto
« le: août 09, 2018, 22:10:07 pm »
Saluton !

Est-ce que quelqu'un ici parle ou comprend l'Esperanto ? Je m'y suis mis pour le fun il y a quelques mois avec Duolingo et c'est assez amusant d'apprendre une nouvelle langue à la grammaire totalement logique et au lexique souvent familier car dérivé de différentes langues européennes.

Il y a même une Société Québecoise d'Esperanto, avec des activités au Québec et en particulier à Montréal - j'irai peut-être faire un tour à leurs prochaines activités (j'espère qu'ils ne sont pas trop weird  :smiley36: quoiqu'avec mon expérience des clubs Linux locaux, j'en ai cotoyé du monde weird...).

Bonan vesperon !
« Modifié: août 09, 2018, 22:15:44 pm par Wotan »

Hors ligne megalomarc

  • Membre
  • Messages: 5163
Esperanto
« Réponse #1 le: août 09, 2018, 22:21:45 pm »
Pourquoi ne pas apprendre le latin, le klingon ou l'elfique tant qu'à y être ?

Le Dotraki aussi ferait des adeptes.

(le klingon est aussi sur Duolingo je pense).

Hors ligne Lisa

  • Membre
  • Messages: 10961
  • Jeannette officielle du forum
Esperanto
« Réponse #2 le: août 09, 2018, 22:57:36 pm »
Il y a des anciens du forum qui le sont. Cerf Joyeux du Nord (Cerf Joyeux du N ensuite) a l'esperanto comme langue maternelle!
Simon le père a aussi fait quelques voyage en couchsurfant chez des esperantistes!

Faudrait bien que je ré-ouvre duolingo. De mon souvenir, l'esperanto est pas si pire à apprendre quand tu as une base espagnol-italien-francais-allemand.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 8913
Esperanto
« Réponse #3 le: août 10, 2018, 04:27:16 am »
L'Esperanto me semble à la fois une invention géniale, intéressante et en même temps un abomination, j'avoue que je ne sais pas trop où me situer entre ces deux extrêmes.

Hors ligne Jay.

  • Membre
  • Messages: 8701
  • Fifille Victimisante
Esperanto
« Réponse #4 le: août 10, 2018, 09:00:47 am »
Comme langue maternelle!
Ca c'est vraiment particulier!

Je crois que le concept de l'esperanto est super. C'est rassurant l'idée de se dire que peu importe l'endroit dans le monde on pourrait trouver quelqu'un avec qui parler... Et à qui on peut faire relativement confiance puisque les locuteurs doivent partager certaines valeurs. J'imagine que c'est la valeur ajoutée par rapport à parler l'anglais.
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

En ligne Snookey

  • Membre
  • Messages: 8697
Esperanto
« Réponse #5 le: août 10, 2018, 09:14:06 am »
Le concept est intéressant, mais n'a jamais vraiment levé il me semble... contrairement à l'anglais qui est parlé dans à peu près tous les pays du monde !

Hors ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 8913
Esperanto
« Réponse #6 le: août 10, 2018, 11:15:44 am »
Le concept est intéressant, mais n'a jamais vraiment levé il me semble... contrairement à l'anglais qui est parlé dans à peu près tous les pays du monde !

Et t'es tu posé la questions du poursuoi ça n'a pas marché ? J'ai plusieurs pistes d'explication. Je pense que le concept d'Esperanto est à certain égard monstrueux, il hérite de tout et de rien, n'a pas vraiment d'histoire mais se revendique de toutes, appartient à tous et à personne.

L'espéranto c'est l'espoir illusoir se croire qu'une langue ne sert qu'à communiquer. C'est à la fois une excellente idée  et une abomination culturelle. C'est difficile à expliquer je trouve.

Je regardais il y a quelques semaines un episode d'une de mes emissions préférée "j'irai dormir chez vous" dont j'ai déjà parler ici et je me suis retrouvé presque en extase devant cette rencontre entre le français et un mongal qui ne partageaient aucune langue commune, aucun mot. C'est à la fois on le voit très frustrant mais en même temps d'une esthétique incroyable, le langage corporel est en action, tout une palette de sentiments passe sur les visages de protagonistes et au final il en sort une relation très bestiale/humaine dont on se dit que quelque part deux hommes qui ne se connaissent pas et rencontrent sans pouvoirse comprendre ça a dû ressembler à la même chose depuis la nuit des temps et ça finit toujours par le partage d'un thé, verre de lait caillé ou verre d'alcool. L'espéranto tuerait ça entre autre chose.

Hors ligne Wotan

  • Membre
  • Messages: 3602
Esperanto
« Réponse #7 le: août 10, 2018, 11:34:58 am »
Il y a des anciens du forum qui le sont. Cerf Joyeux du Nord (Cerf Joyeux du N ensuite) a l'esperanto comme langue maternelle!

Wow, ça c'est original !

Simon le père a aussi fait quelques voyage en couchsurfant chez des esperantistes!

Ah oui j'ai entendu parler du Pasporta Servo. Je trouverais ça vraiment cool de faire une tournée de l'Asie, mettons, et de me débrouiller en Esperanto dans chacun des pays visités (vu que je ne vais pas me mettre à apprendre 10 langues asiatiques différentes).

Faudrait bien que je ré-ouvre duolingo. De mon souvenir, l'esperanto est pas si pire à apprendre quand tu as une base espagnol-italien-francais-allemand.

En effet, l'apprentissage fut assez facile avec mes bases en allemand, italien et russe. Par contre, je n'ai aucune pratique pour l'instant, c'est ce qu'il faudrait que je travaille...
« Modifié: août 10, 2018, 11:42:07 am par Wotan »

Hors ligne Wotan

  • Membre
  • Messages: 3602
Esperanto
« Réponse #8 le: août 10, 2018, 11:39:12 am »
Le concept est intéressant, mais n'a jamais vraiment levé il me semble... contrairement à l'anglais qui est parlé dans à peu près tous les pays du monde !

Je suis sûr que tu peux trouver bien des coins dans le monde où tu auras du mal à trouver quelqu'un parlant un anglais potable. Et puis le but de l'Esperanto est de créer un médium neutre de communication - d'ailleurs, il avait été question d'en faire la langue officielle de la Société des Nations (ancêtre de l'ONU), mais la France s'y est fermement opposé à l'époque. Ce qui montre bien que le choix d'une langue est éminement politique.

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25465
  • Ing. BBQ
Esperanto
« Réponse #9 le: août 10, 2018, 11:45:50 am »
De mémoire oui c'était en réaction a la première guerre mondial dans un ensemble d'effort de il faut se parler pour faire sur que ce soit la dernière des guerres, ligues des nations, langue globale commune, etc....

Un gros obstacle est j'imagine que c'est que facile a apprendre pour ceux qui parle une langue des puissances européenne de l'époques et non pas le Chinois/Japonais/etc... et ceux-ci peuvent pas mal toute ce parler en anglais déjà.

Hors ligne megalomarc

  • Membre
  • Messages: 5163
Esperanto
« Réponse #10 le: août 10, 2018, 11:49:43 am »
Oui mais c'est quoi l'avantage de parler cette langue ? Ce que je veux dire c'est, pourquoi faire des efforts à parler une langue à peine parlée plutôt qu'une langue vivante ? Pourquoi plutôt ne pas apprendre le chinois, l'innu, abénaquis, micmac ? L'espéranto ne s'imposera jamais nulle part, et seulement dans de petits groupes disséminés à différents endroits de la planète, et en fait surtout en Occident. Donc pourquoi pas plutôt, tant qu'à avoir du temps pour apprendre quelque chose, apprendre une langue amérindienne et leur apporter notre appui culturel ?

Hors ligne Lisa

  • Membre
  • Messages: 10961
  • Jeannette officielle du forum
Esperanto
« Réponse #11 le: août 10, 2018, 11:58:54 am »
Exact, parait qu'en Asie c'est bien agréable d'avoir un guide local qui peut te comprendre et vice versa!

Pour la pratique, il y a des groupes de conversation à Montréal, la communauté est assez forte.
http://www.esperanto.qc.ca/fr/calendrier/
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

En ligne Snookey

  • Membre
  • Messages: 8697
Esperanto
« Réponse #12 le: août 10, 2018, 12:21:05 pm »
Le concept est intéressant, mais n'a jamais vraiment levé il me semble... contrairement à l'anglais qui est parlé dans à peu près tous les pays du monde !

Je suis sûr que tu peux trouver bien des coins dans le monde où tu auras du mal à trouver quelqu'un parlant un anglais potable. Et puis le but de l'Esperanto est de créer un médium neutre de communication - d'ailleurs, il avait été question d'en faire la langue officielle de la Société des Nations (ancêtre de l'ONU), mais la France s'y est fermement opposé à l'époque. Ce qui montre bien que le choix d'une langue est éminement politique.

Dans le fin fond de la Bolivie, personne ne parle anglais. Mais je peux t'assurer que personne ne parlait esperanto non plus !

Hors ligne Lisa

  • Membre
  • Messages: 10961
  • Jeannette officielle du forum
Esperanto
« Réponse #13 le: août 10, 2018, 12:29:12 pm »
Au Pérou et au Chili oui, par contre :)
(Ce ne sont pas les locuteurs, mais les gens qui sont prêts à accueillir des espérantistes et agir comme guide!)

"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Hors ligne Wotan

  • Membre
  • Messages: 3602
Esperanto
« Réponse #14 le: août 10, 2018, 13:17:20 pm »
Oui mais c'est quoi l'avantage de parler cette langue ? Ce que je veux dire c'est, pourquoi faire des efforts à parler une langue à peine parlée plutôt qu'une langue vivante ?

L'un n'empêche pas l'autre. De plus, l'Esperanto présentait à mes yeux plusieurs avantages :

- apprentissage super rapide grâce à l'aspect ultra-rationnel, l'absence totale d'exceptions et la mise à profit de ma connaissance préalable d'autres langues
- potentiel d'utilisation à l'échelle du globe (ce qui me paraît plus difficile avec une langue indigène :))
- les valeurs qui y sont associées : fraternité, égalité (tout le monde part du même point, tout le monde est débutant au même titre), entraide

Un bassin nombreux de locuteurs peut se créer de deux façons différentes : par la puissance économique et politique (c'est le cas de l'anglais aujourd'hui, comme ce fut le cas pour le français, l'espagnol, l'allemand à d'autres époques), ou par la volonté commune d'un groupe de personnes de l'utiliser (c'est ce qui est arrivé avec l'hébreu). Avec l'internet, je pense que l'Esperanto pourrait se développer de cette seconde manière.

Hors ligne megalomarc

  • Membre
  • Messages: 5163
Esperanto
« Réponse #15 le: août 12, 2018, 20:24:16 pm »
Tu ne disais pas avoir des racines autochtones Wotan ? C'est quoi ta langue ancestrale ?

Avoir du temps pour apprendre une langue pour des raisons un peu frivoles, je ne sais pas trop ce que je choisirais. J'aimerais bien le sanskrit, ou le tibétain.

En ligne cibiou

  • Membre
  • Messages: 941
Esperanto
« Réponse #16 le: août 15, 2018, 16:04:37 pm »
Juste pour revenir a l'apprentissage d'une langue par Duolinguo : c'est vrai que c'est amusant d'apprendre des rudiments d'une langue avec cette application mais il faut vraiment relativiser le degre de competences acquis. J'avais dans le passe fait un peu de bahasa et de chinois avec et je suis motivee pour aller au bout de "l'arbre" en espagnol. Ca jette les bases et ca apporte du vocabulaire mais sans vraie exposition a la langue et pratique, on n'est guere plus avance.

Cela dit, j'ai toujours trouve tres belle l'idee de l'esperanto, j'essaierai peut-etre un jour.

En ligne POF

  • Membre
  • Messages: 300
  • Joueur technique, très technique.
Esperanto
« Réponse #17 le: août 15, 2018, 16:33:24 pm »
Quand les Chinois vont tout péter, c'est le mandarin qui va dominer.