Auteur Sujet: Controverse autour du spectacle Slav  (Lu 1849 fois)

En ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15155
Controverse autour du spectacle Slav
« le: juin 27, 2018, 09:54:30 am »
Quel délire mes amis!

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1109440/slav-appropriation-culturelle-esclavage-noirs-bonifassi-lepage

Quand c'est rendu que tu traites de «raciste» tes alliés, tu viens de sauter le requin du politically correct.


En ligne Snookey

  • Membre
  • Messages: 8697
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #1 le: juin 27, 2018, 10:24:20 am »
À quel point faut que tu sois égoïste pour dire que l'histoire de l’esclavage n'appartient qu'aux noirs et seulement qu'à eux ? Comme si Robert Lepage s'est dit : Ah tiens, on va faire de l'argent sur le dos des noirs !

C'est tellement du niaisage toute la question d'appropriation culturelle, méchante gang de nolifes les 100 clowns qui sont allés insulter les gens qui faisaient la file.

Hors ligne Jay.

  • Membre
  • Messages: 8701
  • Fifille Victimisante
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #2 le: juin 27, 2018, 11:06:02 am »
Surtout que les gens dans la file avaient probablement pas une idée précise de la couleur des gens impliqués dans ce spectacle...

Et à travers tout ça je trouve que ça met la table pour des dérives importantes de pureté ethnique. A quel point il faut être d'une telle ethnicité pour avoir le "droit" de prendre des items d'une culture? Pourquoi une culture ne peut pas être partagée? Je comprends la base du colonisateur qui se fait encore du capital sur le colonisé, mais je trouve que ça va loin.

Mais tsé, sans dire que je suis fan du concept de l'appropriation culturelle, ça se peux-tu que ça sonne drôle de monter un spectacle basé sur des chants d'esclaves noirs sans qu'il y ait...ben...un ou des noirs qui chantent?

C'est pas une question que l'histoire de l'esclavage appartienne qu'aux noirs, mais ça semble être des chants folkloriques. Ca ne leur donne pas moins le droit de le faire, mais...Avouons quand même que ça sonne un peu drôle comme plan, non?
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Hors ligne Lisa

  • Membre
  • Messages: 10961
  • Jeannette officielle du forum
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #3 le: juin 27, 2018, 11:13:34 am »
http://www.cliqueduplateau.com/2018/06/27/un-piece-de-lepage-raciste-au-tnm/

La clique rapport aussi les propos de Bazzo, qui dit que y'a pas grand noirs qui sont dans les manifestants.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

En ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15155
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #4 le: juin 27, 2018, 11:14:23 am »

Mais tsé, sans dire que je suis fan du concept de l'appropriation culturelle, ça se peux-tu que ça sonne drôle de monter un spectacle basé sur des chants d'esclaves noirs sans qu'il y ait...ben...un ou des noirs qui chantent?

C'est pas une question que l'histoire de l'esclavage appartienne qu'aux noirs, mais ça semble être des chants folkloriques. Ca ne leur donne pas moins le droit de le faire, mais...Avouons quand même que ça sonne un peu drôle comme plan, non?

Cette question je la trouve légitime. Possible qu'il y ait de la maladresse, mais calvince , traiter Betty Bonifassi de raciste et Lorraine Pintale de « maîtresse de plantation », ça c'est non et ça enlève toute crédibilité à leur revendication.

Aussi faudrait voir le spectacle. Est-ce que Bonifassi est seule sur scène? Si c'est conçu comme ça, pourquoi on ne pourrait pas donner le droit à une femme qui s'intéresse à cette question de l'esclavage depuis 20 ans, qui a enregistré deux albums ayant pour thème l'esclavage, qui est l'une des voix les plus puissante qu Québec, ben est-ce si inconcevable qu'on est décidé de la laisser aller seule? Si ça sert le spectacle. Mais je le répète, faudrait que je le vois ou qu'on me l'explique précisément.



Paquit LeChameau

 @PaquitLeChameau

Je ne sais pas pour toi, mais moi, c’est quand les Belle Soeurs de Michel Tremblay sont jouées par des sénégalaises que je considère que l’œuvre devient universelle, pas qu’elles se l’approprient .

Hors ligne Lisa

  • Membre
  • Messages: 10961
  • Jeannette officielle du forum
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #5 le: juin 27, 2018, 11:15:29 am »
Surtout que les gens dans la file avaient probablement pas une idée précise de la couleur des gens impliqués dans ce spectacle...

Et à travers tout ça je trouve que ça met la table pour des dérives importantes de pureté ethnique. A quel point il faut être d'une telle ethnicité pour avoir le "droit" de prendre des items d'une culture? Pourquoi une culture ne peut pas être partagée? Je comprends la base du colonisateur qui se fait encore du capital sur le colonisé, mais je trouve que ça va loin.

Mais tsé, sans dire que je suis fan du concept de l'appropriation culturelle, ça se peux-tu que ça sonne drôle de monter un spectacle basé sur des chants d'esclaves noirs sans qu'il y ait...ben...un ou des noirs qui chantent?

C'est pas une question que l'histoire de l'esclavage appartienne qu'aux noirs, mais ça semble être des chants folkloriques. Ca ne leur donne pas moins le droit de le faire, mais...Avouons quand même que ça sonne un peu drôle comme plan, non?

Oui, mais en même temps, c'est pas la première fois que Betty Bonifassi chante des chants d'esclave, non? Elle en a fait sur l'album de DJ Champion en 2004.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

En ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15155
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #6 le: juin 27, 2018, 11:15:50 am »
http://www.cliqueduplateau.com/2018/06/27/un-piece-de-lepage-raciste-au-tnm/

La clique rapport aussi les propos de Bazzo, qui dit que y'a pas grand noirs qui sont dans les manifestants.

Des gens qui se donnent un style, peaufine leur image de militants.  À savoir qui est le plus tolérant, le moins raciste! C'est d'un ridicule...

Parait qu'une blanche a traité de suprémaciste blanche une spectatrice noire. On est rendu là...

En ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15155
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #7 le: juin 27, 2018, 11:16:41 am »
Spielberg n'aurait pas du faire Amistad?


Hors ligne Jay.

  • Membre
  • Messages: 8701
  • Fifille Victimisante
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #8 le: juin 27, 2018, 11:25:53 am »
Je suis d'accord avec toutes vous autres.
Je n'étais pas au courant du passé de Bonifassi sur la question.
Et oui j'ai oublié que je voulais ajouter à mon message que crier au racisme c'est de la grosse exagération sale. Maladroit peut-être, appropriation...mouins ok, mais racisme non.

Personne a empêché personne de monter quelque chose de gratuit, par des noirs, jusqu'à preuve du contraire. Ca chiale mais reste à voir pourquoi ce qu'ils souhaitent voir se faire comme production culturelle ne se fait pas.

Excellent commentaire de Paquitlechameau.

Et gros facepalm en effet si c'est un paquet de "blancs" qui s'approprient l'indignation que devraient avoir les noirs selon eux.
« Modifié: juin 27, 2018, 11:29:57 am par Jay. »
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6621
    • Presque végé !
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #9 le: juin 27, 2018, 11:34:44 am »
Surtout que les gens dans la file avaient probablement pas une idée précise de la couleur des gens impliqués dans ce spectacle...

Et à travers tout ça je trouve que ça met la table pour des dérives importantes de pureté ethnique. A quel point il faut être d'une telle ethnicité pour avoir le "droit" de prendre des items d'une culture? Pourquoi une culture ne peut pas être partagée? Je comprends la base du colonisateur qui se fait encore du capital sur le colonisé, mais je trouve que ça va loin.

Mais tsé, sans dire que je suis fan du concept de l'appropriation culturelle, ça se peux-tu que ça sonne drôle de monter un spectacle basé sur des chants d'esclaves noirs sans qu'il y ait...ben...un ou des noirs qui chantent?

C'est pas une question que l'histoire de l'esclavage appartienne qu'aux noirs, mais ça semble être des chants folkloriques. Ca ne leur donne pas moins le droit de le faire, mais...Avouons quand même que ça sonne un peu drôle comme plan, non?

Mais y'a tu vraiment juste Betty Bonifassi qui chante?

Je ne sais pas trop, je suis fatiguée par le concept d'appropriation culturelle à la base parce qu'il est de plus en plus étiré à toutes les sauces...

Je suis d'accord avec ton point Jay, si vraiment il n'y a aucun choristes ou chanteurs noirs impliqués, c'est un peu bizarre... je ne veux pas tomber dans le racisme déductible, mais il y a quand même un timbre, un chaleur, une richesse dans les voix noires qui ne peuvent pas être recréés par toutes les voix (et vice versa, en tout cas, vous comprenez). Ce n'est pas le cas de Betty Bonifassi, qui a vraiment une voix particulière, mais être elle, je voudrais tellement être entourée d'autres voix qui pourraient soutenir et ajouter des couches à mon chant. Surtout que, des chants d'esclave, ce sont des chants de groupe.

Par contre, tout le travail de recherche d'archives a été fait par Bonifassi, et je pense qu'il y a énormément de respect dans sa démarche. Tel qu'il est pensé et présenté, le spectacle a l'air d'être un hommage à la culture noire, et je pense qu'on crie vraiment vite à l'appropriation culturelle dans ce cas-ci (comme dans bien des cas, soupir, soupir).

Je n'aime pas aussi le discours "vous vous faites de l'argent sur la souffrance des Noirs", "vous montez un spectacle que les descendants d'esclaves noirs ne sont même pas en mesure de se payer"... Je veux dire, le spectacle serait monté et chanté par des Noirs, mais présenté au TNM, y'aurait du monde qui se mettrait de l'argent dans les poches et ce ne serait pas accessible à toutes les bourses. Ce n'est pas un complot, c'est la culture qui coûte cher.
« Modifié: juin 27, 2018, 11:37:02 am par Simone »
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25465
  • Ing. BBQ
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #10 le: juin 27, 2018, 12:22:28 pm »
Paquit LeChameau
 @PaquitLeChameau

Je ne sais pas pour toi, mais moi, c’est quand les Belle Soeurs de Michel Tremblay sont jouées par des sénégalaises que je considère que l’œuvre devient universelle, pas qu’elles se l’approprient .

Quand ce genre de situation arrive c'est mon premier réflexe, essayer de trouver un équivalent (souvent avec la poutine) pour voir comment je me sentirais.

C'est ici assez difficile, le théâtre ayant une tradition très forte d'être repris partout et je ne sais pas si Broue / les belles soeurs sont un parfait parallèle aux chants d'esclaves.

Et c'est assez difficile en générale, ont vient d'une culture qui n'a pas 1/100 de l'empreinte/impact sur la culture mondiale américaine noire (les jeunes aux Philippines qui ne parlent pas un mot anglais chantent du Jay-Z par cœur ont comme acteur préférer Will Smith et veulent devenir Lebron James), nous probablement que l'on capoterait si un Japonais ferait un exercice du genre au Japon sur les légendes Québécoise/chant Québécois folklorique et monterait un spectacle au japon, surtout si l'effort y ai.

On n'a pas l'historique d'avoir vu notre production culturel monétisé de par le monde par d'autre, Grand Theft Auto 5 est probablement le produit culturel le plus profitable jamais crée, utilise a fond une certaine image projeté de la culture noir américaine.

Ça rend le tous très surréaliste de mon point de vue, je ne serais pas surpris que ce soit vrai si c'était surtout des blancs, des blancs qui essaient de convaincre les noirs qu'ils devraient être outré et qui ont pour plusieurs des problèmes bien plus présent que des shows vu par virtuellement personne dans un théâtre.


Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25465
  • Ing. BBQ
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #11 le: juin 27, 2018, 12:43:22 pm »
Spielberg n'aurait pas du faire Amistad?



Oh......... de plus en plus ça devient comme ça oui.

Selon certain Kathryn Bigelow n'aurait pas du faire Detroit parce qu'elle est blanche, Gary Ross n'aurait pas du faire Ocean 8 parce qu'il est un homme, Black Widow, Wonder Woman, Captain Marvel vont avoir des femme directeur et les film de superheroes homme fait par des hommes, les superhéroes noir fait par des noirs.

Y'a du bon je pense la dedans en générale et la meilleur façon d'avoir une offre de produit plus riche en diversifiant les gens derrière la caméra pour diversifié les intérêts de ceux qui compte des histoire au lieu d'essayer de forcer des gens hors de leur centre d'intérêts.

Cependant il ne faut pas que ça devienne un automatique ou pire un dogme/mythe que c'est très important en soit ou dans le ridicule (comme tu peux pas avoir des rasta si tu n'es pas d'une certaine ethnicité ou servir de la poutine dans ton restaurant si tu es Chinois ou McDonald....)

Hors ligne Jay.

  • Membre
  • Messages: 8701
  • Fifille Victimisante
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #12 le: juin 27, 2018, 12:54:40 pm »
Il y a cet article de Urbania qui détaille un peu l'indignation.

J'ai un peu de la misère à adhérer. Tsé le truc d'appropriation de Bonifassi parce qu'elle se sert du passé d'esclavage noir pour parler de celui de ses ancêtres pour ultimement parler d'elle... C'est pas une manière de montrer l'universalité de certains thèmes? Sans vouloir rien enlever aux vécus propres des différents groupes?

Je suis ambivalente. En même temps on connaît pas tous les détails du spectacle, on travaille avec ce qu'on a.

J'imagine, mettons, des monsieurs qui montent un spectacle d'oeuvres protestataires féministes (je le sais que ça se compare pas a l'esclavagisme). Avec juste des monsieurs.
Je trouverais ça ordinaire et on me dirait "ben là, ca montre que c'est universel, ça vient d'un bon fond, ils ont fait leurs recherches"
Je trouverais ça ordinaire.
Et après ça un paquet de monsieurs iraient insulter le monde en file pour leur dire que le spectacle devrait avoir des madames.
Je trouverais qu'ils devraient laisser les madames se fâcher elles-mêmes.
Et que dans un monde où le genre s'éclate et la non binarité gagne en popularité, que c'est peut-être un clivage artificiel.

Bref. J't'ambivalente.
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Hors ligne Atlas

  • Membre
  • Messages: 2024
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #13 le: juin 27, 2018, 13:41:40 pm »
Deux blancs, un québécois et une française pour monter et interpréter un spectacle sur l'esclavagisme noir, ça  fait bizarre.  Comme si des artistes noirs n'existaient pas au Québec.  Nous avons le droit de nous poser des questions.

En ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15155
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #14 le: juin 27, 2018, 13:57:33 pm »
Deux blancs, un québécois et une française pour monter et interpréter un spectacle sur l'esclavagisme noir, ça  fait bizarre.  Comme si des artistes noirs n'existaient pas au Québec.  Nous avons le droit de nous poser des questions.


Mais c'est pas comme si c'était une commande du gouvernement d'un seul et ultime spectacle sur l'esclavage qui va représenter cette question pour les siècles des siècles. C'est une proposition d'un créateur et d'une chanteuse sensible à cette question qui empêche aucune autre création que des noirs pourraient faire une autre fois.

Pour ma part, je ne ne suis pas ambivalent, c'est du délire.

Vous me connaissez, je peux être sensible au racisme, à la cause féministe e tout ça, mais là bordel donnez-nous une pause du politiquement correct, les militants se tirent dans le pied en se ridiculisant de la sorte. Ça nuit à la cause carrément.

Estie on est en train de diaboliser des gens qui sont de notre bord. Faut le faire!

Je décroche. Complètement.








« Modifié: juin 27, 2018, 14:30:59 pm par Tam! »

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25465
  • Ing. BBQ
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #15 le: juin 27, 2018, 14:05:27 pm »
On voit aussi une mouvance assez rapide, quand elle avait son album et donner des spectacles en 2015:
http://www.journaldemontreal.com/2015/03/20/les-chants-de-la-resilience

Ça avais-tu causé la moindre controverse ?

En ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15155
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #16 le: juin 27, 2018, 14:12:31 pm »
On voit aussi une mouvance assez rapide, quand elle avait son album et donner des spectacles en 2015:
http://www.journaldemontreal.com/2015/03/20/les-chants-de-la-resilience

Ça avais-tu causé la moindre controverse ?

Non.

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6621
    • Presque végé !
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #17 le: juin 27, 2018, 14:30:56 pm »
Deux blancs, un québécois et une française pour monter et interpréter un spectacle sur l'esclavagisme noir, ça  fait bizarre.  Comme si des artistes noirs n'existaient pas au Québec.  Nous avons le droit de nous poser des questions.


L'affaire, Atlas, c'est que c'est la madame qui a eu l'idée de monter ce spectacle. C'est elle qui a fait des recherches pour trouver des chants d'esclaves pour servir à la mise en scène d'une mouture de Des souris et des hommes, c'est elle qui a déterré le travail des frères musicologues qui ont compilé ces chants dans les archives du Smithsonian et c'est elle qui veut faire quelque chose avec cette oeuvre depuis 20 ans. Tu as le droit de te questionner, mais c'est bien normal qu'elle soit impliquée. Et sa démarche artistique vise la mise en valeur de ce patrimoine musical oublié.

Jusqu'à présent, personne n'est capable de dire si les six choristes présents sur scène avec Bonifassi sont tous blancs. Mon impression est qu'il y a bien des chances que ce ne soit pas le cas, mais si ce l'était, oui, ce serait vraiment très étrange comme choix artistique de n'impliquer aucun Noir dans le spectacle, et ce serait indélicat et inapproprié. Pour l'instant, on n'en sait rien, tout ce qu'on sait, c'est comment ce spectacle a vu le jour, et je trouve personnellement qu'il y a beaucoup de respect dans ce qui a été fait par Bonifassi.

Je me sens un peu comme dans le débat des gens fâchés noirs contre Disney à cause de Moana, en les taxant à tour de bras de faire de l'appropriation culturelle sur le dos des polynésiens, allant jusqu'à arguer des choses très spécifiques comme "le canot utilisé par Moana et Maui est basé sur ceux bâtis et décorés par telle tribu des îles Fidji, et utiliser ces dessins sans leur permission est une violation de la propriété intellectuelle de leurs ancêtres", alors qu'il y a eu un grand nombre de polynésiens impliqués dans le film et que ses acteurs principaux sont d'origine polynésienne (oui, oui, même Dwayne Johnson qui est à moitié Samoa) et que c'est un rare exercice de respecter et d'impliquer les cultures représentées dans la création du film qu'ils ont réussi à faire (rare, pour Disney, on s'entend, c'était une première). Je pense que ces manifestations culturelles ont le pouvoir d'ouvrir le dialogue et peut-être d'enrichir la connaissance que les gens ont des autres cultures, et que c'est vraiment possible de les critiquer (il y a des critiques valides pour Moana, par exemple que c'est un mélange de plusieurs cultures polynésiennes alors que le film laisse croire que c'est une représentation hégémonique, ou bien que Maui est représenté comme un Dieu plutôt égocentrique, alors qu'il n'est qu'un des visages du panthéon polythéiste polynésien et que Maui est toujours accompagné par son alter ego féminin Hina dans les récits mythologiques polynésiens), mais ces critiques peuvent difficilement être formulées de manière à être entendues si on part tout de suite dans les accusations de racisme et d'appropriation culturelle.

En tout cas.
« Modifié: juin 27, 2018, 14:42:03 pm par Simone »
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

En ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15155
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #18 le: juin 27, 2018, 14:33:39 pm »

Jusqu'à présent, personne n'est capable de dire si les six choristes présents sur scène avec Bonifassi sont tous blancs. Mon impression est qu'il y a bien des chances que ce ne soit pas le cas, mais si ce l'était, oui, ce serait vraiment très étrange comme choix artistique de n'impliquer aucun Noir dans le spectacle, et ce serait indélicat et inapproprié. Pour l'instant, on n'en sait rien, tout ce qu'on sait, c'est comment ce spectacle a vu le jour, et je trouve personnellement qu'il y a beaucoup de respect dans ce qui a été fait par Bonifassi.



De ce que je sais, c'est qu'il y a deux noirs dans le spectacle. C'est plus que le 0 qu'on nous répète depuis hier.

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25465
  • Ing. BBQ
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #19 le: juin 27, 2018, 14:35:52 pm »
J'imagine, mettons, des monsieurs qui montent un spectacle d'oeuvres protestataires féministes (je le sais que ça se compare pas a l'esclavagisme). Avec juste des monsieurs.

C'est peut-être le meilleur exemple que l'on puisse trouver (ou encore un groupe d'Ontarien faisant un spectacle sur l'histoire du mouvement séparatiste Québécois).

Y'aurait en partant quelque différence:

1) C'est pas comme si la troupe avait pu recruter d'ancien esclave ou d'ancien enfants d'esclave non plus, 1865 ça commence a remonter a loin, même des petits enfants d'esclave doivent commencer à se faire très rare.

2) Les groupes étaient t-ils organiques de gens se connaissant/logique de travaillé ensemble ou a t-il été créer pour l'occasion sur mesure pour la création ?

3) La taille du dit groupe, 4 gars ou 9 gars me semble ça change pas mal la variable absence de femme.

4) Aurais-tu entendu d'entendre le spectacle, puis dans le cas que si une mère/femme (ou Québécois pour l'autre exemple) avait fait partie de l'équipe de création tel erreur/avenue manqué/etc... auraient fortement pas survenue et la tu chiales si c'est le cas, non pas dans l'absolue de par leur enfance. Mais si y'a pas d'erreur ou de sujet pas abordé de manière grossièrement et évidente par le manque d'expérience dans leur vie privé des gens derrière la création, tu décides d'être heureusement surprise et contente de voir interessé au sujet la plus grande population possible ?

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6621
    • Presque végé !
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #20 le: juin 27, 2018, 14:39:47 pm »
Deux blancs, un québécois et une française pour monter et interpréter un spectacle sur l'esclavagisme noir, ça  fait bizarre.  Comme si des artistes noirs n'existaient pas au Québec.  Nous avons le droit de nous poser des questions.


Mais c'est pas comme si c'était une commande du gouvernement d'un seul et ultime spectacle sur l'esclavage qui va représenter cette question pour les siècles des siècles. C'est une proposition d'un créateur et d'une chanteuse sensible à cette question qui empêche aucune autre création que des noirs pourraient faire une autre fois.

Pour ma part, je ne ne suis pas ambivalent, c'est du délire.

Vous me connaissez, je peux être sensible au racisme, à la cause féministe e tout ça, mais là bordel donnez-nous une pause du politiquement correct, les militants se tirent dans le pied en se ridiculisant de la sorte. Ça nuit à la cause carrément.

Estie on est en train de diaboliser des gens qui sont de notre bord. Faut le faire!

Je décroche. Complètement.

Bien, l'appropriation culturelle, ce n'est pas une question "d'être du bon bord" non plus. C'est une question de respect, de compréhension et d'intégrité des représentation des identités culturelles, et ça vise à dénoncer la commercialisation (ou juste l'intégration à la culture dominante) d'éléments culturels qui étaient désavoués, snobés ou méprisés (voire même interdits) tant qu'ils étaient le fait d'une minorité identitaire et qui deviennent socialement acceptés quand ils sont repris par la culture dominante. L'exemple du blues et des chants d'esclaves qui étaient jusqu'à être interdits dans les plantations parce que ça donnait l'occasion aux esclaves de se regrouper et qu'on avait peur que cela les pousse à se révolter VS ça devient la musique de l'heure quand Elvis Presley reprend I got a woman est quand même pertinent et montre comment les chants d'esclave en particulier peuvent être un sujet sensible en matière d'appropriation culturelle.

Mais surtout, tu peux être plein de bonnes intentions et faire de l'appropriation culturelle. Dans un monde où règne la bienveillance, ce serait une bonne occasion d'ouvrir le dialogue et de corriger le tir ou d'éduquer les gens. Mais quand on tombe d'une part dans les accusations de racisme, et d'autre part, dans la défense bec et ongles du metteur en scène le plus subventionné au Québec, la discussion ne peut pas aller bien bien loin.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25465
  • Ing. BBQ
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #21 le: juin 27, 2018, 14:46:22 pm »
Je me sens un peu comme dans le débat des gens fâchés noirs contre Disney à cause de Moana, en les taxant à tour de bras de faire de l'appropriation culturelle sur le dos des polynésiens, allant jusqu'à arguer des choses très spécifiques comme "le canot utilisé par Moana et Maui est basé sur ceux bâtis et décorés par telle tribu des îles Fidji, et utiliser ces dessins sans leur permission est une violation de la propriété intellectuelle de leurs ancêtres", alors qu'il y a eu un grand nombre de polynésiens impliqués dans le film et que ses acteurs principaux sont d'origine polynésienne (oui, oui, même Dwayne Johnson qui est à moitié Samoa) et que c'est un rare exercice de respecter et d'impliquer les cultures représentées dans la création du film qu'ils ont réussi à faire (rare, pour Disney, on s'entend, c'était une première). Je pense que ces manifestations culturelles ont le pouvoir d'ouvrir le dialogue et peut-être d'enrichir la connaissance que les gens ont des autres cultures, et que c'est vraiment possible de les critiquer (il y a des critiques valides pour Moana, par exemple que c'est un mélange de plusieurs cultures polynésiennes alors que le film laisse croire que c'est une représentation hégémonique, ou bien que Maui est représenté comme un Dieu plutôt égocentrique, alors qu'il n'est qu'un des visages du panthéon polythéiste polynésien et que Maui est toujours accompagné par son alter ego féminin Hina dans les récits mythologiques polynésiens), mais c'est critique peuvent difficilement être formulées de manière à être entendues si on part tout de suite dans les accusations de racisme et d'appropriation culturelle.
En tout cas.

Je suis un peu surpris de ça, Disney avait payé un long voyage a presque tous le monde d'impliqué dans le long processus de création et avait rencontré et consulter les leaders religieux/politique/sociaux/artistique/historien,etc... locaux il me semble (de mémoire pour avoir écouter un podcast avec les writers a l'époque):
https://www.vanityfair.com/hollywood/2016/11/moana-oceanic-trust-disney-controversy-pacific-islanders-polynesia

 the project would not go any further until Musker and Clements actually went to Polynesia, marking the beginning of a process that makes Moana one of Disney’s most culturally authentic endeavors yet.

Musker and Clements’s 2011 trip to Polynesia, the first of many, led to the birth of what they would later name the Oceanic Trust. Consisting of a group of anthropologists, cultural practitioners, historians, linguists, and choreographers from islands including Samoa, Tahiti, Mo’orea, and Fiji, this group was integral in shaping some of the finest details of Moana, from character design to song lyrics—

A cause de Lilo and Stitch et moana y'ont même créer une companie d'expert locale pour les aider au travers les âges:
https://craigsantosperez.wordpress.com/2016/10/15/an-open-letter-from-two-oceanic-story-trust-polynesians/

Je suis aussi d'accord avec le, s'il commence a avoir un large groupe de musicien d'impliquer et s'ils ont été recruter pour l’occasion (les 6 chanteur back-vocals par exemple), la tu veux qu'on moins un effort lors du recrutement pour des voix noirs aient été faite, ne serait que pour la qualité du produit dont tu parlais et diminuer le malaise possible d'une partie de la foule.

En ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15155
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #22 le: juin 27, 2018, 15:05:33 pm »
Deux blancs, un québécois et une française pour monter et interpréter un spectacle sur l'esclavagisme noir, ça  fait bizarre.  Comme si des artistes noirs n'existaient pas au Québec.  Nous avons le droit de nous poser des questions.


Mais c'est pas comme si c'était une commande du gouvernement d'un seul et ultime spectacle sur l'esclavage qui va représenter cette question pour les siècles des siècles. C'est une proposition d'un créateur et d'une chanteuse sensible à cette question qui empêche aucune autre création que des noirs pourraient faire une autre fois.

Pour ma part, je ne ne suis pas ambivalent, c'est du délire.

Vous me connaissez, je peux être sensible au racisme, à la cause féministe e tout ça, mais là bordel donnez-nous une pause du politiquement correct, les militants se tirent dans le pied en se ridiculisant de la sorte. Ça nuit à la cause carrément.

Estie on est en train de diaboliser des gens qui sont de notre bord. Faut le faire!

Je décroche. Complètement.

Bien, l'appropriation culturelle, ce n'est pas une question "d'être du bon bord" non plus. C'est une question de respect, de compréhension et d'intégrité des représentation des identités culturelles


Justement, une fois qu'on le sait que c'est fait dans le respect, il faudrait en plus avoir l'approbation, les quotas et tout le bataclan? Tu as très bien expliqué la démarche de Bonifassi, pour moi il n'y a pas de justification à faire.

Et puis ou tracer la ligne de cette appropriation culturelle? 4 choristes noires ça passe, 2 non?

Moi je vois un énorme problème de traiter les artisans de ce spectacle comme s'ils avaient une affiliation avec le KKK.  Il y a du vrai racisme, de la vraie haine passé sous silence mais on va parler négativement pendant 3-4 jours d'un spectacle qui veut jeter un peu de lumière et dénoncer la souffance que les noirs ont connu?

Non seulement ce n'est pas de la haine, c'est fait (je suis pas mal certain) avec la meilleure des intentions. C'est dans ce sens le « notre bord ». Et si le concept d'appropriation va jusqu'à rejeter l'aide d'alliés, je décroche totalement.

Sinon pourquoi parler que Lepage est « le plus subventionné »? Ça apporte quoi dans le débat?




« Modifié: juin 27, 2018, 15:17:49 pm par Tam! »

En ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15155
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #23 le: juin 27, 2018, 15:12:17 pm »
J'imagine, mettons, des monsieurs qui montent un spectacle d'oeuvres protestataires féministes (je le sais que ça se compare pas a l'esclavagisme). Avec juste des monsieurs.

C'est peut-être le meilleur exemple que l'on puisse trouver (ou encore un groupe d'Ontarien faisant un spectacle sur l'histoire du mouvement séparatiste Québécois).

Y'aurait en partant quelque différence:

1) C'est pas comme si la troupe avait pu recruter d'ancien esclave ou d'ancien enfants d'esclave non plus, 1865 ça commence a remonter a loin, même des petits enfants d'esclave doivent commencer à se faire très rare.

2) Les groupes étaient t-ils organiques de gens se connaissant/logique de travaillé ensemble ou a t-il été créer pour l'occasion sur mesure pour la création ?

3) La taille du dit groupe, 4 gars ou 9 gars me semble ça change pas mal la variable absence de femme.

4) Aurais-tu entendu d'entendre le spectacle, puis dans le cas que si une mère/femme (ou Québécois pour l'autre exemple) avait fait partie de l'équipe de création tel erreur/avenue manqué/etc... auraient fortement pas survenue et la tu chiales si c'est le cas, non pas dans l'absolue de par leur enfance. Mais si y'a pas d'erreur ou de sujet pas abordé de manière grossièrement et évidente par le manque d'expérience dans leur vie privé des gens derrière la création, tu décides d'être heureusement surprise et contente de voir interessé au sujet la plus grande population possible ?

J'ai beaucoup lu le « et si on faisait un spectacle sur les aspects sombres de l'histoire des québécois francophones avec seulement des anglophones. Ok peut être que je trouverais que c'est un drôle de choix, mais si je vois que c'est fait avec intelligence et respect, je me dirais que c,est peut être pas une mauvaise chose et qu'au final je saluerais l'effort et qu'on s'intéresse à notre histoire.

Mais surtout, je ne traiterais pas les anglophones de racistes ou anti-francophones.




Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6621
    • Presque végé !
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #24 le: juin 27, 2018, 15:26:30 pm »
Non seulement ce n'est pas de la haine, c'est fait (je suis pas mal certain) avec la meilleure des intentions. C'est dans ce sens le « notre bord ». Et si le concept d'appropriation va jusqu'à rejeter l'aide d'alliés, je décroche totalement.

Je pense que les gens qui sont fermement convaincus de la légitimité du concept d'appropriation culturelle te diraient qu'ils n'auraient pas besoin d'alliers pour mettre en valeur leur culture si on ne les avait pas déshumanisés, dénigrés et dépouillés de leur droit les plus fondamentaux, et que leur culture aurait toujours eu la même valeur que celle des autres pour peu qu'on les aurait traités comme des humains à part entière, et qu'en ce sens, les alliers devraient se garder une petite gêne et attendre d'être invités à participer à la revalorisation plutôt que de la prendre en charge, encore une fois, en dépouillant les cultures minoritaires de cette possibilité.

C'est l'idée même d'appropriation culturelle.

Je ne te dis pas que je pense ça, je dis juste que c'est ce discours qui est à l'oeuvre dans ce que tu appelles le rejet de l'aide des alliers.

Il existe exactement le même genre de discours sur la participation des hommes aux mouvements de mobilisation féministes. Encore une fois, je ne dis pas que je le supporte, je dis juste que c'est assez typique des mouvements dont l'un des enjeux est la légitimité de la voix sociale et politique des groupes minoritaires qui ont longtemps été réduits au silence par les institutions.


Sinon pourquoi parler que Lepage est « le plus subventionné »? Ça apporte quoi dans le débat?


Bien, dans une situation où les gens fâchés prétendent que ce spectacle est une façon de créer du profit sur la misère historique des peuples noirs, et que les billets qui vont de 60 à 90$ contribuent à en faire une divertissement pour une élite qui est bien heureuse de se faire remplir de culture noire tant que ce n'est pas des Noirs qui la véhiculent, ça fait un peu mauvais genre de voir une Nathalie Petrowski, privilégiée du haut de sa chronique d'humeur dans la grosse Presse, défendre Robert Lepage, dont chacun des projets, aussi géniaux soient-ils, se nourrit des deniers publics québécois et canadiens sans qu'on ne lui demande jamais de comptes, même pas sur la rentabilité de ses spectacles.

Si je faisais partie des gens fâchés, je ne serais pas content que mes impôts servent à financer un spectacle de ce genre sans que personne au CALQ ou la SODEC ou whatever ait levé une petite main pour dire: aille, ce serait le fun d'impliquer des Noirs dans votre projet sur les Noirs, qu'est-ce que vous pensez?

Donc, les gens qui défendent sans mesure Robert Lepage me semblent tout autant manquer de nuances que les gens qui crient au racisme. Mais c'est juste mon opinion.
« Modifié: juin 27, 2018, 15:31:31 pm par Simone »
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

En ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15155
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #25 le: juin 27, 2018, 15:31:36 pm »
Non seulement ce n'est pas de la haine, c'est fait (je suis pas mal certain) avec la meilleure des intentions. C'est dans ce sens le « notre bord ». Et si le concept d'appropriation va jusqu'à rejeter l'aide d'alliés, je décroche totalement.

Je pense que les gens qui sont fermement convaincus de la légitimité du concept d'appropriation culturelle te diraient qu'ils n'auraient pas besoin d'alliers pour mettre en valeur leur culture si on ne les avait pas déshumanisés, dénigrés et dépouillés de leur droit les plus fondamentaux, et que leur culture aurait toujours eu la même valeur que celle des autres pour peu qu'on les aurait traités comme des humains à part entière, et qu'en ce sens, les alliers devraient se garder une petite gêne et attendre d'être invités à participer à la revalorisation plutôt que de la prendre en charge, encore une fois, en dépouillant les cultures minoritaires de cette possibilité.

C'est l'idée même d'appropriation culturelle.

Je ne te dis pas que je pense ça, je dis juste que c'est ce discours qui est à l'oeuvre dans ce que tu appelles le rejet de l'aide des alliers.

Il existe exactement le même genre de discours sur la participation des hommes aux mouvements de mobilisation féministes. Encore une fois, je ne dis pas que je le supporte, je dis juste que c'est assez typique des mouvements dont l'un des enjeux est la légimité de leur voix sociale et politique.

Bon bien moi je dis qu'elle est là mal limite de gauchiste compatissant. Je ne peux me mettre dans leurs souliers, ok, mais je peux juger que c'est nuisible plus que d'autre chose comme façon de réagir.

Une lettre dans le journal pour déplorer le manque de noirs dans le spetcacle? Ok, c'est pertinent. Une manifestation de 100 personnes devant le TNM avec des pancartes écrit « racistes » dessus? Ben non!


Sinon pourquoi parler que Lepage est « le plus subventionné »? Ça apporte quoi dans le débat?



Bien, dans une situation où les gens fâchés prétendent que ce spectacle est une façon de créer du profit sur la misère historique des peuples noirs, et que les billets qui vont de 60 à 90$ contribuent à en faire une divertissement pour une élite qui est bien heureuse de se faire remplir de culture noire tant que ce n'est pas des Noirs qui la véhiculent, ça fait un peu mauvais genre de voir une Nathalie Petrowski, privilégiée du haut de sa chronique d'humeur dans la grosse Presse, défendre Robert Lepage, dont chacun des projets, aussi géniaux soient-ils, se nourrit des deniers publics québécois et canadiens sans qu'on ne lui demande jamais de comptes, même pas sur la rentabilité de ses spectacles.

Si je faisais partie des gens fâchés, je ne serais pas content que mes impôts servent à financer un spectacle de ce genre sans que personne au CALQ ou la SODEC ou whatever ait levé une petite main pour dire: aille, ce serait le fun d'impliquer des Noirs dans votre projet sur les Noirs, qu'est-ce que vous pensez?

Donc, les gens qui défendent sans mesure Robert Lepage me semblent tout autant manquer de nuances que les gens qui crient au racisme. Mais c'est juste mon opinion.

Il y en a peut être eu, mais je n'ai pas lu de gens qui se servaient de la réputation de Lepage pour faire valoir leur point.

Sinon l'argument du coût du billet est très faible pour moi. La culture ça coûte cher, pas juste les shows de Lepage ou ceux qui parlent des noirs.

« Modifié: juin 27, 2018, 15:38:01 pm par Tam! »

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6621
    • Presque végé !
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #26 le: juin 27, 2018, 15:32:45 pm »
Ok, je fais à peu près 100 000 fautes par message aujourd'hui, je pense que mon cerveau a besoin d'un changement d'huile. Désolée pour toutes les modifications après coup.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25465
  • Ing. BBQ
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #27 le: juin 27, 2018, 15:47:11 pm »
Sinon pourquoi parler que Lepage est « le plus subventionné »? Ça apporte quoi dans le débat?

C'est dans la ligne c'est pas une "commande du gouvernement d'un seul et ultime spectacle sur l'esclavage", si le spectacle, la salle ou l'artiste est subventionné ça le mais quand même dans ce continuum (juste dans le 1/10 ou 2/10 au lieu de 10/10)..

Citation de: Tam!
J'ai beaucoup lu le « et si on faisait un spectacle sur les aspects sombres de l'histoire des québécois francophones avec seulement des anglophones. Ok peut être que je trouverais que c'est un drôle de choix, mais si je vois que c'est fait avec intelligence et respect, je me dirais que c,est peut être pas une mauvaise chose et qu'au final je saluerais l'effort et qu'on s'intéresse à notre histoire.

Mais surtout, je ne traiterais pas les anglophones de racistes ou anti-francophones.

J'ai mis Ontarien au lieu d'anglophone pour une bonne raison, Norm Macdonnald a écrit sur l'histoire du PQ ou Jay Baruchel qui fait Goon, ce sont des Anglophone mais des Québécois qui ont vécu ici et ça ma aucunement choqué (probablement parce que ça parait dans les intentions et le résultat).

Mais effectivement ce qui choque ici, c'est même pas le contenue qui est juger avec une explication de cause a effet que celui-ci est inférieur par un manque d'expérience de vie personnel d'un créateur (ou manque quelque chose qu'une autre personne avec le dit background aurait fort probablement fait), du moins ça donne cet impression la. Mais le fait même de qui a fait le contenue, tout en surface et apparence.

Ça donne l'impression au point que si la personne auraient née au Québec, noir mais avec aucun esclave dans son arbre généalogique ou jamais ressenti les conséquences latente du passé d'esclavage dans sa vie que ça aurait mieux passé (pas nécessairement bien des noirs font une différence quand un africain comme Michel Mpambara dit le n word que quand un Africain Américain le dit)

En ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15155
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #28 le: juin 27, 2018, 15:55:14 pm »
Sinon pourquoi parler que Lepage est « le plus subventionné »? Ça apporte quoi dans le débat?

C'est dans la ligne c'est pas une "commande du gouvernement d'un seul et ultime spectacle sur l'esclavage", si le spectacle, la salle ou l'artiste est subventionné ça le mais quand même dans ce continuum (juste dans le 1/10 ou 2/10 au lieu de 10/10)..

Ok, oui c'est vrai, le TNM est subventionné, mais même si c'était fait par un jeune premier ça ne changerait rien à ça. Que Lepage soit gâté à ce niveau ne devrait pas influencé le débat.

En tout cas.


Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25465
  • Ing. BBQ
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #29 le: juin 27, 2018, 15:56:40 pm »
Ok, je fais à peu près 100 000 fautes par message aujourd'hui



Citation de: Simone
Je pense que les gens qui sont fermement convaincus de la légitimité du concept d'appropriation culturelle te diraient qu'ils n'auraient pas besoin d'alliers pour mettre en valeur leur culture si on ne les avait pas déshumanisés, dénigrés et dépouillés de leur droit les plus fondamentaux, et que leur culture aurait toujours eu la même valeur que celle des autres pour peu qu'on les aurait traités comme des humains à part entière,

Ici y'a un petit conflit logique par exemple, leur culture n'existerait pas. Africain-Américain n'existerait pas (spécialement tous ce qui provient de la condition d'esclave), du moins pas du tout comme on le connait. Les sénégalais serais sénégalais, Angolais serait angolais, Camerounais et ainsi de suite et pas homogène du tout. Comme les Américains Italien/Irlandais etc....

Avoir été séparé de force et forcer d'abonnée religion/culture/langue de leur parent et ainsi de suite est ce qui a donné naissance a cette nouvelle culture 100% américaines (voir ici ce qui est arrivé quand les esclaves libéré ont essayé de retourner en Afrique au 19ième siècles, ils ont gardé l'anglais, leur nom d'esclave, la politique/capitalisme a l'Américaine, les manières de vivre a l'américaine ils ont même transformer en esclave les africains natifs).

Hors ligne Jay.

  • Membre
  • Messages: 8701
  • Fifille Victimisante
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #30 le: juin 27, 2018, 16:07:10 pm »
Je me sens un peu comme dans le débat des gens fâchés noirs contre Disney à cause de Moana, en les taxant à tour de bras de faire de l'appropriation culturelle sur le dos des polynésiens, allant jusqu'à arguer des choses très spécifiques comme "le canot utilisé par Moana et Maui est basé sur ceux bâtis et décorés par telle tribu des îles Fidji, et utiliser ces dessins sans leur permission est une violation de la propriété intellectuelle de leurs ancêtres", alors qu'il y a eu un grand nombre de polynésiens impliqués dans le film et que ses acteurs principaux sont d'origine polynésienne (oui, oui, même Dwayne Johnson qui est à moitié Samoa) et que c'est un rare exercice de respecter et d'impliquer les cultures représentées dans la création du film qu'ils ont réussi à faire (rare, pour Disney, on s'entend, c'était une première). Je pense que ces manifestations culturelles ont le pouvoir d'ouvrir le dialogue et peut-être d'enrichir la connaissance que les gens ont des autres cultures, et que c'est vraiment possible de les critiquer (il y a des critiques valides pour Moana, par exemple que c'est un mélange de plusieurs cultures polynésiennes alors que le film laisse croire que c'est une représentation hégémonique, ou bien que Maui est représenté comme un Dieu plutôt égocentrique, alors qu'il n'est qu'un des visages du panthéon polythéiste polynésien et que Maui est toujours accompagné par son alter ego féminin Hina dans les récits mythologiques polynésiens), mais c'est critique peuvent difficilement être formulées de manière à être entendues si on part tout de suite dans les accusations de racisme et d'appropriation culturelle.
En tout cas.

Je suis un peu surpris de ça, Disney avait payé un long voyage a presque tous le monde d'impliqué dans le long processus de création et avait rencontré et consulter les leaders religieux/politique/sociaux/artistique/historien,etc... locaux il me semble (de mémoire pour avoir écouter un podcast avec les writers a l'époque):
https://www.vanityfair.com/hollywood/2016/11/moana-oceanic-trust-disney-controversy-pacific-islanders-polynesia

 the project would not go any further until Musker and Clements actually went to Polynesia, marking the beginning of a process that makes Moana one of Disney’s most culturally authentic endeavors yet.

Musker and Clements’s 2011 trip to Polynesia, the first of many, led to the birth of what they would later name the Oceanic Trust. Consisting of a group of anthropologists, cultural practitioners, historians, linguists, and choreographers from islands including Samoa, Tahiti, Mo’orea, and Fiji, this group was integral in shaping some of the finest details of Moana, from character design to song lyrics—

A cause de Lilo and Stitch et moana y'ont même créer une companie d'expert locale pour les aider au travers les âges:
https://craigsantosperez.wordpress.com/2016/10/15/an-open-letter-from-two-oceanic-story-trust-polynesians/

Je suis aussi d'accord avec le, s'il commence a avoir un large groupe de musicien d'impliquer et s'ils ont été recruter pour l’occasion (les 6 chanteur back-vocals par exemple), la tu veux qu'on moins un effort lors du recrutement pour des voix noirs aient été faite, ne serait que pour la qualité du produit dont tu parlais et diminuer le malaise possible d'une partie de la foule.

Un bon exemple de personnes qui se sont fâchées et se sont emportées dans une tempête de médias sociaux sans prendre la peine de vérifier...


Sinon les seuls échos que j'ai de toute cette histoire de TNM c'est ici et la lettre d'Urbania. 100 personnes qui sortent de chez eux pour ça? Comme Tam dit ça vaut peut-être une lettre dans les journaux, mais sortir de la maison avec cette intention en tête c'est...spécial.
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6621
    • Presque végé !
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #31 le: juin 27, 2018, 16:35:27 pm »
Mais t'sais, la personne qui parlait de la violation de la propriété intellectuelle ancestrale des elders, c'était un universitaire. D'origine polynésienne, évidemment, mais un universitaire qui vit probablement loin des îles du Pacifique et qui n'est pas nécessairement tributaire au quotidien de la culture polynésienne.

Comme les gens fâchés par SLAV ne sont pas tous des Noirs dont l'héritage culturel porte les marques de l'esclavage.

C'est cette hypocrisie qui me gosse tellement avec l'appropriation culturelle. Les gens qui s'indignent sont tellement souvent du côté des bien-pensants pas du tout concernés par l'enjeu culturel au coeur du débat.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Hors ligne Cinéphile

  • Membre
  • Messages: 6997
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #32 le: juin 27, 2018, 20:32:42 pm »
Je décroche. Complètement.

Je t'appuie. Complètement.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Hors ligne Lisa

  • Membre
  • Messages: 10961
  • Jeannette officielle du forum
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Hors ligne dalporto

  • Membre
  • Messages: 9903
  • Admin capo di tutti i capi
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #34 le: juin 27, 2018, 21:16:41 pm »
Vous m'avez l'air d'une belle gang de crisses de racistes...

Hors ligne dalporto

  • Membre
  • Messages: 9903
  • Admin capo di tutti i capi
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #35 le: juin 27, 2018, 21:20:58 pm »
Ce que j'en comprends, c'est que vous êtes capables de voir les délires et de relativiser, mais juste quand ça ne correspond pas à vos agendas.

Hors ligne Atlas

  • Membre
  • Messages: 2024
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #36 le: juin 27, 2018, 22:25:16 pm »
Article intéressant:
https://medium.com/tabloid/trois-descendantes-desclave-au-show-de-slav-983169ce426d

Deux femmes noires et non trois comme on peut lire dans l'article.
C,est comme si on engageait 2 femmes et 6 hommes dans un spectacle sur le féminisme.  J'imagine le tollé que ça aurait fait chez les féministes.
C'est plus de la discrimination que du racisme!  Et le fossé entre les 2 n'est pas souvent très grand.  On discrimine parce qu'on n'aime pas l'autre.
« Modifié: juin 27, 2018, 22:34:46 pm par Atlas »

En ligne Snookey

  • Membre
  • Messages: 8697
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #37 le: juin 28, 2018, 07:10:20 am »
Article intéressant:
https://medium.com/tabloid/trois-descendantes-desclave-au-show-de-slav-983169ce426d

Deux femmes noires et non trois comme on peut lire dans l'article.
C,est comme si on engageait 2 femmes et 6 hommes dans un spectacle sur le féminisme.  J'imagine le tollé que ça aurait fait chez les féministes.
C'est plus de la discrimination que du racisme!  Et le fossé entre les 2 n'est pas souvent très grand.  On discrimine parce qu'on n'aime pas l'autre.

C'est ni un ni l'autre.

Hors ligne Lisa

  • Membre
  • Messages: 10961
  • Jeannette officielle du forum
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #38 le: juin 28, 2018, 07:56:54 am »
Un point de vue opposé, par Émilie Nicolas:
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1109633/betty-bonifassi-robert-lepage-slav-emilie-nicolas-entrevue-appropriation-culturelle

Je suis contente que l'interviewer pose la question du "ok, on fait quoi", mais la question des profits en partie redonnée, c'est une belle pensée, sauf que les compagnies de théâtre, une fois tout le monde payé, ça doit pas faire grand profit, non?
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Hors ligne Jay.

  • Membre
  • Messages: 8701
  • Fifille Victimisante
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #39 le: juin 28, 2018, 08:12:42 am »
Article intéressant:
https://medium.com/tabloid/trois-descendantes-desclave-au-show-de-slav-983169ce426d

Deux femmes noires et non trois comme on peut lire dans l'article.
C,est comme si on engageait 2 femmes et 6 hommes dans un spectacle sur le féminisme.  J'imagine le tollé que ça aurait fait chez les féministes.
C'est plus de la discrimination que du racisme!  Et le fossé entre les 2 n'est pas souvent très grand.  On discrimine parce qu'on n'aime pas l'autre.

Le titre dit "descendantes d'esclaves".
La fille de la dame qui assiste au spectacle qui est métissée est aussi descendante d'esclave. Tout comme la journaliste.

J'ai bien apprécié ce texte, je pense qu'il donne des constats assez justes de part et autre. Son article sur les Social Justice Warriors peut aussi aider à "sizer" le type de personnes qui devait être présent ce soir-là.
« Modifié: juin 28, 2018, 08:45:23 am par Jay. »
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Hors ligne Jay.

  • Membre
  • Messages: 8701
  • Fifille Victimisante
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #40 le: juin 28, 2018, 08:13:53 am »
Ce que j'en comprends, c'est que vous êtes capables de voir les délires et de relativiser, mais juste quand ça ne correspond pas à vos agendas.

Tu vas me dire que tu es un grand relativiste pour des choses qui te tiennent à coeur?
Evidemment que ça peut taper sur les nerfs, mais ça me semble un comportement plutôt normal chez l'humain.
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

En ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15155
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #41 le: juin 28, 2018, 09:15:00 am »
Ce que j'en comprends, c'est que vous êtes capables de voir les délires et de relativiser, mais juste quand ça ne correspond pas à vos agendas.

Bon. Ce que je comprends c'est que t'es surement d'accord avec nous mais que tu veux juste t'inscrire en faux pour la forme.

Si on avait crié à l'appropriation culturelle, tu serais venu nous donner un char de marde, là on dit que c'est ridicule et c'est parce que « ça ne correspond pas à notre agenda »?

D'abord peux tu nous expliquer ce que ça veut dire?



Hors ligne Lisa

  • Membre
  • Messages: 10961
  • Jeannette officielle du forum
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #42 le: juin 28, 2018, 13:09:41 pm »
En même temps, comme je discutais avec ma mère, je suis descendante de fasciste, en même temps que descendante d'alliés, en même temps que descendante d'irlandais catholique, en même temps que descendante d'amérindien.

Est-ce que je devrais revendiquer quelque chose? Me victimiser?
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Hors ligne Jay.

  • Membre
  • Messages: 8701
  • Fifille Victimisante
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #43 le: juin 28, 2018, 13:35:21 pm »
Ca doit dépendre de chaque personne, mais aussi de certains facteurs.

Si tu es Irlandaise et que tu habites Derry/Londonderry (tsé quand le nom de la ville dépend de ta position politique... Je sais pas si ça a changé depuis que j'y suis allée...), tu dois être plus prompte à sentir une victimisation.

Si tu es Allemand à proximité d'un vieux camp de concentration ou à Munich où il y a plusieurs tours de touristes qui tous les jours parlent des lieux importants de la progression du nazisme, tu peux avoir un sentiment de culpabilité par association plus grand que si tu as des miettes de patrimoine génétique allemand au Québec.

Si tu es descendabt d'esclave, noir, et que tu vis encore avec deux prises en moins dans tous ce que tu entreprends à cause des conditions sociales, le profilage, etc. Tu dois avoir la victimisation plus prompte et actuelle...
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Hors ligne Gustavus

  • Membre
  • Messages: 1170
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #44 le: juin 28, 2018, 16:27:36 pm »
Les individus devraient être jugés sur ce qu'ils font, pas par ce qu'ils sont.

Ça c'est anti-raciste.

Les anti-racistes de mon enfance avaient hâte au jour où la couleur de peau serait devenue comme la couleur des yeux, quelque chose que plus personne ne remarque et qui ne change pas ta vie. Ceux d'aujourd'hui ne voient les choses que par rapport à la couleur de la peau et au niveau de pigment et d'ancêtres, ils ne jugent pas les gens sur ce qu'ils font, sur leur travail, leurs actions, mais sur ce qu'ils sont. C'est débile. Pour reprendre leurs propres mots, ils «racisent» sans arrêt.

Et par rapport à l'appropriation culturelle, est-ce qu'on peut dire que les hipsters étasuniens qui arborent fièrement la barbe touffue, la chemise carreautée et la tuque s'approprient la culture de mes ancêtres bûcherons qui étaient exploités par leurs maîtres anglos?

« Modifié: juin 28, 2018, 16:29:07 pm par Gustavus »

Hors ligne Lisa

  • Membre
  • Messages: 10961
  • Jeannette officielle du forum
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #45 le: juin 28, 2018, 17:16:26 pm »
Est-ce que seuls les noirs sont responsables de préserver leur héritage culturel?

Seuls les amérindiens sont responsables de conserver leur héritage?

Et s'ils ne le font pas, il faut laisser cette culture mourir?


https://www.brbrtfo.com/actualite/lomax-de-betty-bonifassi-retrouver-le-coeur

"Et tu sais où j'ai eu la confirmation que ce que je faisais était correct ? Je me suis fait proposer de faire une performance à la soirée du 50e anniversaire du discours de Martin Luther King en 2014. Les trois églises baptistes de Montréal avaient été invitées, et il s'avère qu'un des prêtres avait été le relationniste de presse de Martin Luther King et qu'il avait corrigé le fameux discours. Au bout de deux jours de travail avec ce monsieur je lui ai posé la question : « Que pensez-vous du fait que moi je m'attaque à ce sujet-là ? » Et lui m'a répondu de but en blanc : « Madame, c'est un honneur que vous le fassiez, car nous on ne chantera plus jamais ces chants-là. »"
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Hors ligne Cinéphile

  • Membre
  • Messages: 6997
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #46 le: juin 28, 2018, 19:54:52 pm »
Est-ce que seuls les noirs sont responsables de préserver leur héritage culturel?

Seuls les amérindiens sont responsables de conserver leur héritage?

Et s'ils ne le font pas, il faut laisser cette culture mourir?

En plein ça.

N'en déplaise à ceux à qui ça peut déplaire, la culture est à tout le monde.

Et si la raison première pour laquelle une femme ou un noir réalise un film au lieu d'un homme blanc, c'est parce qu'il s'agit d'une femme ou d'un noir, on avance pas, on recule.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Hors ligne dalporto

  • Membre
  • Messages: 9903
  • Admin capo di tutti i capi
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #47 le: juin 28, 2018, 21:08:30 pm »
On voit bien ici la culture de la gang de petits crisses de blancs privilégiés insensibles aux victimes du RACISME, LE PUR, LE VRAI, comme la pauvre François Abanda que personne ne veut voir en bikini ou tous ces descendants d'esclaves qui se font voler de leur riche héritage d'ESCLAVES, ou le pauvre Pernell Karl Subban, expulsé en disgrâce de la pire équipe de hockey au monde.

Des VICTIMES!!!  QUAND CELA CHANGERA-T-IL??   MAIS QUAND EST-CE QUE LES NOIRS NE SERONT-ILS PLUS OBLIGÉS DE COUCHER AVEC UN PRODUCTEUR POUR OBTENIR UN RÔLE DE CHEF DU KKK?



Vous êtes blancs et privilégiés, faque vos yeules estie, c'est ça votre message, appliqué à votre ostie de principe de victimes, pis si ça arrive, c'est en grande partie à cause de votre endossement du même genre de principe dans le reste de votre discours.

Assumez pis vivez avec, ou réveille réveille câlisse.


Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25465
  • Ing. BBQ
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #48 le: juin 28, 2018, 21:49:22 pm »
Ou juge chaque situation sans un espèce de décision pris d'avance ? On dirais que tu apportes des conversations facebook qu'on a pas vu ici.

Je vais rajouter au:
Ce que j'en comprends, c'est que vous êtes capables de voir les délires et de relativiser, mais juste quand ça ne correspond pas à vos agendas.

Que la présentation est important, une manifestation maladroite qui crie raciste en anglais et hop moins de chance qu'on considère le point de vue qu'un beau texte bien formulé,

J'avais jamais entendu parler de Françoise Abanda avant maintenant, fait que j'imagine qu'elle a un point, mais y'a deux autres grand facteur.

1) C'est franco pure laine vs non franco pure laine qui est parfois important dans le Québec franco, Corey Crawford a jamais eu la couverture médiatique d'un Fleury ou Giguère. Surtout si ton nom ne somme pas francophone, ta couverture risque d'être bien différente.

2) Pour les athlète féminins dalporto est dans le mile, de Ronda Roussey, Lindsey Vonn a Anna Kournikova, combien tu gagnes et comment tu va être appuyer/couvert va avoir beaucoup rapport avec le look. A quel point un pogne l'attention plus que l'autre ici a peut-être avoir avec la construction des standard de beauté et etc.... Wozniak n'a pas eu le 10ième de la couverture médiatique de Bouchard non plus je pense.
« Modifié: juin 28, 2018, 22:00:23 pm par MadChuck »

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6621
    • Presque végé !
Controverse autour du spectacle Slav
« Réponse #49 le: juin 28, 2018, 22:40:06 pm »
Je ne vois pas pourquoi personne ne voudrait voir Françoise Abanda en bikini, elle a tout qu’un body avec plein de beaux muscles. Moi, ça ne me choquerait pas de la voir en bikini, même si en temps que femme hétérosexuelle, je ne suis pas vraiment la clientèle cible de ce genre de clichés.

Ceci dit, c’est sûr que ça fait grincer des dents de voir qu’elle ne réussit aucunement à avoir la couverture médiatique d’Eugénie Bouchard pour l’atteinte d’un seuil similaire en carrière, quand on considère que l’étendue de ladite couverture de Genie résultait d’un paquet de facteurs exogènes à ses exploits sportifs. Mais pour moi, ça pose bien plus de questions sur la relation du public et de la presse avec le sport féminin que de questions raciales.

En tout cas, dans son soliloque délirant, dalporto soulève certainement un point que je voulais soulever hier, mais j’ai dû oublié, qui était que, whatever, on peut bien être tous d’accord pour trouver que c’est un peu too much ce scandale, on est aussi tous blancs sur ce forum, faque, ouin. C’est quelque chose d’excessivement personnel, le rapport à la culture, les Noirs vont avoir une variété d’opinion sur l’enjeu de l’appropriation culturelle, mais c’est sûr qu’en tant que blanc, on aura jamais la même relation qu’un noir avec la culture noire. On ne peut pas y faire grand chose, mais sur cette base, c’est dur de juste invalider l’opinion de l’autre, il faut un minimum d’empathie et d’ouverture.

C’est pas mal mon opinion pour tous les débats de ce type, tu peux penser ce que tu veux, mais ta pensée ne sera jamais la même qu’une personne qui expérimente directement une situation. Elle n’est pas moins valide, mais c’est un minimum de l’exprimer avec l’humilité qu’il te manque ce bout là.

Mais c’est sûr que la caricature de dalporto est bien plus drôle.


 


C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir