Forum du peuple

Forum => Actualité et Société => Discussion démarrée par: Snookey le novembre 10, 2011, 16:44:04 pm

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le novembre 10, 2011, 16:44:04 pm
On sait qu'il y aura une hausse des frais de scolarité. On sait que le gouvernement n'a pas trop envie de reculer sur la question.

Quelqu'un peut m'expliquer comment menacer ou faire une grève générale illimité des étudiants va toucher le gouvernement d'une quelque manière que ce soit ?

Je n'arrive pas à faire le lien... Vous êtes plusieurs à être contre la hausse ici, et je ne veux pas embarquer dans ce débat, mais vous pensez quoi de ce genre de "moyen de pression" ?

Est-ce que les étudiants ont vraiment le pouvoir de mettre de la pression sur les dirigeants au point de le faire changer d'idée comme le prétend les "leaders" du mouvement étudiant ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le novembre 10, 2011, 16:48:58 pm
On sais qu'il y aura une hausse des frais de scolarité. On sais que le gouvernement a pas trop envi de reculer sur la question.

Quelqu'un peut m'expliquer comment menacer ou faire une grève générale illimité des étudiants va toucher le gouvernement d'une quelque manière que ce soit ?

J'arrive pas à faire le lien... Vous êtes plusieurs à être contre la hausse ici, et je ne veux pas embarquer dans ce débat, mais vous pensez quoi de ce genre de "moyen de pression" ?

Est-ce que les étudiants ont vraiment le pouvoir de mettre de la pression sur les dirigeants au point de le faire changer d'idée comme le prétend les "leaders" du mouvement étudiant ?

Si une hausse des frais de scolarité aide à vous apprendre à écrire en français, c'est une crisse de bonne chose.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wotan le novembre 10, 2011, 16:50:18 pm
 :smiley36:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le novembre 10, 2011, 16:59:34 pm
C'est vrai que j'ai pas pris la peine de me relire, j'ai corrigé les plus évidentes.

Sinon, Dalp, t'en pense quoi toi ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Berslak le novembre 10, 2011, 17:04:56 pm
On sait qu'il y aura une hausse des frais de scolarité. On sait que le gouvernement n'a pas trop envie de reculer sur la question.

Quelqu'un peut m'expliquer comment menacer ou faire une grève générale illimité des étudiants va toucher le gouvernement d'une quelque manière que ce soit ?

Je n'arrive pas à faire le lien... Vous êtes plusieurs à être contre la hausse ici, et je ne veux pas embarquer dans ce débat, mais vous pensez quoi de ce genre de "moyen de pression" ?

Est-ce que les étudiants ont vraiment le pouvoir de mettre de la pression sur les dirigeants au point de le faire changer d'idée comme le prétend les "leaders" du mouvement étudiant ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A8ve_%C3%A9tudiante_qu%C3%A9b%C3%A9coise_de_2005

Ça a marché une fois..
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le novembre 10, 2011, 17:12:15 pm
On sait qu'il y aura une hausse des frais de scolarité. On sait que le gouvernement n'a pas trop envie de reculer sur la question.

Quelqu'un peut m'expliquer comment menacer ou faire une grève générale illimité des étudiants va toucher le gouvernement d'une quelque manière que ce soit ?

Je n'arrive pas à faire le lien... Vous êtes plusieurs à être contre la hausse ici, et je ne veux pas embarquer dans ce débat, mais vous pensez quoi de ce genre de "moyen de pression" ?

Est-ce que les étudiants ont vraiment le pouvoir de mettre de la pression sur les dirigeants au point de le faire changer d'idée comme le prétend les "leaders" du mouvement étudiant ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A8ve_%C3%A9tudiante_qu%C3%A9b%C3%A9coise_de_2005

Ça a marché une fois..

une grève alors pas seulement une manif.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le novembre 10, 2011, 17:13:50 pm
C'est vrai que j'ai pas pris la peine de me relire, j'ai corrigé les plus évidentes.

Sinon, Dalp, t'en pense quoi toi ?

Je pense que le gouvernement a délibérément choisi cette somme dans le but de baisser ça quand les étudiants auront manifesté pour qu'ils pensent qu'ils ont réussi à faire plier le gouvernement.  Comme quand tu vends un char, tu demandes 4000 pour avoir 3500.

Tu ne peux pas vraiment risquer 3-400000 votes de même, ils vont faire semblant de plier.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Berslak le novembre 10, 2011, 17:15:20 pm
À propos, j'aurais besoin d'informations afin de me faire une opinion réfléchie sur les revendications étudiantes.

Mes frais de scolarité en 1994-1995 étaient de 1668,30$.

Avec le taux d'inflation entre 1994 et 2011, ça équivalerait à combien aujourd'hui?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le novembre 10, 2011, 17:16:53 pm
Intéressant ça Dalp. C'est un aspect que j'avais jamais entendu et qui est pourtant très possible, mais en même temps, les "leaders" étudiants disent être contre TOUTE hausse anyway.

@Berslak : "Le gouvernement Charest a payé pour de la publicité dans les journaux, vantant le soutien financier offert aux étudiants20. Si la population est en général solidaire avec les étudiants21, elle refuse en revanche d'en assumer les frais. En effet, selon un sondage réalisé le 16 mars 2005, à peine 24% de la population appuyait complètement les revendications des grévistes et la majorité refusait de sacrifier les baisses d'impôts prévues par le gouvernement pour aider les étudiants."

À cette époque, l'économie allait relativement bien, dans le contexte actuel, j'ai de forts doutes sur les effets d'une probable future prochaine grève générale illimité.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 10, 2011, 17:27:26 pm
À propos, j'aurais besoin d'informations afin de me faire une opinion réfléchie sur les revendications étudiantes.

Mes frais de scolarité en 1994-1995 étaient de 1668,30$.

Avec le taux d'inflation entre 1994 et 2011, ça équivalerait à combien aujourd'hui?

http://www.bankofcanada.ca/rates/related/inflation-calculator/
Environ 2300 pour environ 2% par année.

Maudit qu'on a eu de la belle inflation prévisible depuis longtemps, bravo Banque du Canada.


Double Post:
Est-ce que les étudiants ont vraiment le pouvoir de mettre de la pression sur les dirigeants au point de le faire changer d'idée comme le prétend les "leaders" du mouvement étudiant ?

Y'ont un assez gros pouvoir s'il se tienne c'est évident, imagine passé 1 ans ou 2 complet sans arriver d'aucun nouveau médecin-infirmière-professeur-ingénieur civil-etc.... Parce que personnes ne compléte ces études en faissant la grève.

Le pouvoir est quasi-infini, mais les médecins je suis pas sur qu'ils ont le gout de perdre quelques années de 220 000$ par année pour sauver des frais d'inscription, alors y'a quand même un balancier assez fort de l'autre côté.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le novembre 10, 2011, 17:29:53 pm
89 cennes par jours pour des pedlers a Iphone qui trippent au Pérou, y'a rien la.

On dit que même au final, le Québec aura encore les frais les plus bas au Canada.

C'est un investissement et qu'ils le considèrent comme tel. On peut plus faire vivre tous ce beau monde la jusqu'a 30 ans.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le novembre 10, 2011, 17:33:10 pm
89 cennes par jours pour des pedlers a Iphone qui trippent au Pérou, y'a rien la.

On dit que même au final, le Québec aura encore les frais les plus bas au Canada.

C'est un investissement et qu'ils le considèrent comme tel. On peut plus faire vivre tous ce beau monde la jusqu'a 30 ans.

T'as bien régurgité ta leçon mon enfant A+
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le novembre 10, 2011, 17:35:47 pm


Le pouvoir est quasi-infini, mais les médecins je suis pas sur qu'ils ont le gout de quelques années de 220 000$ par année pour sauver des frais d'inscription, alors y'a quand même un balancier assez fort de l'autre côté.

Médecine, génie, droit, administration, c'est pas des facultés qui sont généralement en faveur de grèves. En 2005 c'était différent, car on touchait directement aux prêts et bourses, mais dans le débat des hausses, c'est pas les facultés les plus participatives aux grèves on va dire.

À l'Université Laval, seulement Philo et Histoire sont en grève il me semble aujourd'hui...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Sibylline le novembre 10, 2011, 17:40:36 pm
Intéressant ça Dalp. C'est un aspect que j'avais jamais entendu et qui est pourtant très possible, mais en même temps, les "leaders" étudiants disent être contre TOUTE hausse anyway.

Ben oui. Shoot for the stars and you may hit the moon. Alors que je ne suis moi-même pas une ardente défenderesse du gel, j'ai organisé une AG dans mon association étudiante pas très vendue à la cause l'hiver dernier (cycles supérieurs en droit). C'est la position qu'on a adoptée, pour faire front commun avec les autres associations, puisque le consensus semblait être que la hausse était trop drastique.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 10, 2011, 17:42:24 pm
Si la hausse nous amène pas au dessus de 2300$ ça devrait être relativement correct, c'est ce que Berslak avait payé en 1995-1996 2300$ environ.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Sibylline le novembre 10, 2011, 17:44:22 pm
Si la hausse nous amène pas au dessus de 2300$ ça devrait être relativement correct, c'est ce que Berslak avait payé en 1995-1996 2300$ environ.

Sauf que Berslak a étudié pendant le gel. La position du PLQ, c'est qu'il faut indexer à partir du montant de 1968.

Mais évidemment, ils ne tiennent pas compte des frais afférents.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le novembre 10, 2011, 17:55:51 pm
On embarque des petits terroristes masqués a l'instant.

J'suis tanné du monde qui quête, pis qui quête. Y'en a toujours un qui veut en arracher encore plus a la classe moyenne la plus taxée d'Amérique du Nord.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le novembre 10, 2011, 17:58:40 pm
Intéressant ça Dalp. C'est un aspect que j'avais jamais entendu et qui est pourtant très possible, mais en même temps, les "leaders" étudiants disent être contre TOUTE hausse anyway.

Ben oui. Shoot for the stars and you may hit the moon. Alors que je ne suis moi-même pas une ardente défenderesse du gel, j'ai organisé une AG dans mon association étudiante pas très vendue à la cause l'hiver dernier (cycles supérieurs en droit). C'est la position qu'on a adoptée, pour faire front commun avec les autres associations, puisque le consensus semblait être que la hausse était trop drastique.

C'est pourtant ce que j'ai entendu toute la semaine à Radio-Canada quand il y avait des entrevus avec les présidents des FEUQ et FECQ... L'ASSÉ doit avoir pas mal le même discours aussi... C'est surtoux que je vise quand je dis "leaders étudiants", parce que c'est à eux que les médias accordent du temps.


Double Post:
Surtout eux* je peux pas modifier avec mon iphone :/
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le novembre 10, 2011, 18:02:16 pm
Quelqu'un peut m'expliquer comment menacer ou faire une grève générale illimité des étudiants va toucher le gouvernement d'une quelque manière que ce soit ?

Quelqu'un d'autre aura peut-être une meilleure réponse que moi, mais comme il a déjà été dit ici le seul poids que les étudiants peuvent avoir selon moi est de faire une grève générale illimitée qui serait assez longue pour être une menace pour la ou les sessions. Pas de nouveaux diplômés, pas d'acceuil de nouveaux étudiants dans les programmes.
La manifestation d'aujourd'hui c'était pour "partir le bal", mais personne au gouvernement va bouger parce que nous sommes descendus dans la rue aujourd'hui.
Après ça est-ce que les étudiants sont prêts à s'investir dans une grève générale illimitée, ça m'étonnerait beaucoup.
En partant, 200 000 étudiants en grève aurait dû se traduire par 200 000 étudiants et plus dans la rue aujourd'hui.

Je pense que le gouvernement a délibérément choisi cette somme dans le but de baisser ça quand les étudiants auront manifesté pour qu'ils pensent qu'ils ont réussi à faire plier le gouvernement.  Comme quand tu vends un char, tu demandes 4000 pour avoir 3500.

Moi je pense que le gouvernement dit 4000 pour demander 4000. Ils l'ont bien vu en 2007 qu'ils n'ont eu qu'à laisser le mouvement s'essouffler pour qu'ils puissent dégeler les frais et amorcer des hausses.

Médecine, génie, droit, administration, c'est pas des facultés qui sont généralement en faveur de grèves. En 2005 c'était différent, car on touchait directement aux prêts et bourses, mais dans le débat des hausses, c'est pas les facultés les plus participatives aux grèves on va dire.

C'est sur qu'il y a toujours une forte représentation des sciences humaines et sociales dans ces mouvements là, mais il y avait du génie et de la médecine, entre autres. Selon un courriel de la FAECUM:
" À l'Université de Montréal, voici les associations étudiantes concernées : Criminologie, sécurité et études policières ; psychologie ; démographie ; sociologie cycles supérieurs ; science politique cycles supérieurs ; communication et politique ; sciences infirmières ; philosophie ; orthophonie et audiologie ; kinésiologie et éducation physique ; mathématiques et statistique ; médecine ; géographie ; réadaptation ; psychoéducation ; littérature comparée ; histoire ; sociologie ; psychologie et sociologie ; science politique et études internationales ; sciences de l'éducation ; anthropologie cycles supérieurs ; science politique et philosophie ; traduction ; architecture de paysage ; design ind
 ustriel et d'intérieur ; service social ; pharmacie ; informatique et recherche opérationnelle ; littératures de langue française ; musique ; communication ; relations industrielles cycles supérieurs ; physique ; anthropologie. "

Pour parler de la manifestation en tant que tel, j'ai trouvé ça vraiment bien de voir l'organisation, qu'il y ait des secouristes et des personnes qui s'assuraient que tout se passait dans l'ordre.
Et si quelqu'un peut m'expliquer précisément c'est quoi le problème avec la FECQ-FEUQ, ça serait gentil.

(http://img844.imageshack.us/img844/4531/unledszp.jpg)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le novembre 10, 2011, 18:06:02 pm
Je pense que le gouvernement a délibérément choisi cette somme dans le but de baisser ça quand les étudiants auront manifesté pour qu'ils pensent qu'ils ont réussi à faire plier le gouvernement.  Comme quand tu vends un char, tu demandes 4000 pour avoir 3500.

Moi je pense que le gouvernement dit 4000 pour demander 4000. Ils l'ont bien vu en 2007 qu'ils n'ont eu qu'à laisser le mouvement s'essouffler pour qu'ils puissent dégeler les frais et amorcer des hausses.

Your guess is as good as mine.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Berslak le novembre 10, 2011, 18:38:51 pm
Si la hausse nous amène pas au dessus de 2300$ ça devrait être relativement correct, c'est ce que Berslak avait payé en 1995-1996 2300$ environ.

Semblerait que les étudiants ne chialent pas pour rien.

La hausse proposée va nous amener à environ 3800$ par année en 2017.


C'est débile.  La seule façon de rendre cette hausse équitable pour les étudiants d'aujourd'hui serait de surtaxer tous les anciens étudiants qui ont fait des études universitaires à bas prix durant les 40 dernières années.  Chaque fois que je pense que mon grand frère payait seulement 600$ de frais de scolarité en 1988, j'ai des haut-le-coeur à propos de ces gels de frais.  C'aurait jamais dû être gelé ces frais.  Ça aurait dû être indexé à l'inflation année après année.  Les universités ne seraient pas rendues aussi déficitaires si chaque génération d'étudiants avait payé sa juste part et le gouvernement ne serait ptete pas tenté aujourd'hui de monter ça en débile.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 10, 2011, 18:45:41 pm
Stune majeure partie du problème québécois, bas frais mais aussi peut de donc des diplômés par la suite.

Une affaire que j'aimerais qu'on arrête au québec c'est de toujours comparé qu'au états-américain et province canadienne.

On est une société distincte pourquoi se comparer qu'a de l'anglo-saxon c'est les seules sur la planète a peu près a avoir des haut frais d'inscriptions, comparons nous donc a l'ensemble de l'occident.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le novembre 10, 2011, 20:15:16 pm
Stune majeure partie du problème québécois, bas frais mais aussi peut de donc des diplômés par la suite.

Une affaire que j'aimerais qu'on arrête au québec c'est de toujours comparé qu'au états-américain et province canadienne.

On est une société distincte pourquoi se comparer qu'a de l'anglo-saxon c'est les seules sur la planète a peu près a avoir des haut frais d'inscriptions, comparons nous donc a l'ensemble de l'occident.

Pour avoir discuter avec des Français, ils ont un système mixte d'éducation universitaire, soit des universités privés où ça coûte cher de frais de scolarité et des universités publiques où ça coûte vraiment pas grand choses. Bien sûr, la réputation des universités privées était plus grande que celle des universités publiques.

On a pas vraiment ça ici, c'est un système full public. Je crois que la comparaison avec les autres provinces est présente, car c'est le même système qu'ici, mais c'est vrai qu'on devrait prendre plus en compte notre distinction sur l'aspect des dons que les anglais donnent à leurs universités et nous d'origine francophone qui donnent pas beaucoup.


Double Post:
@Berslak, tu touche directement le problème de la hausse des frais... ils ont été gelés trop longtemps...

@Jay, peut-être parce que la FEUQ et FECQ prennent souvent des décisions sans consulter ou disent parler au nom de tous les étudiants sans consulter les associations étudiantes des universités. On a un peu le même problème à ULaval, la CADEUL dit parler au nom de tous les étudiants concernant la hausse des frais, mais quand certaines associations étudiantes de facultés, comme l'association des étudiants en droit, voient qu'une très grande majorité de leurs étudiants ne partagent pas l'avis de la CADEUL, ben elles se fâchent. C'est donc une guerre de qui représente qui. La FAÉCUM en a peut-être marre de voir la FEUQ et la FECQ prétendre parler au nom de tous les étudiants.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 10, 2011, 20:39:57 pm
On a pas vraiment ça ici, c'est un système full public. Je crois que la comparaison avec les autres provinces est présente, car c'est le même système qu'ici.

1) ça n'a pas du tout a l'être (l'éducation étant une compétence provincial normalement).
2) ce ne l'est pas exactement, on a qu'a regarder l'existance des cégep et les frais de cours universitaire.

Je pense que la comparaison est choisi (d'Exclure toute l'europe et le reste du monde) soit parce que ça appui l'argumentation des dégeleurs qui présente les tableaux ou encore par des gens qui ne savent pas comment ça se passe ailleur.

Les frais français:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Frais_d'inscription_%C3%A0_l'universit%C3%A9_fran%C3%A7aise
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le novembre 10, 2011, 20:45:08 pm
Ton point 1 est inutile, parce que ça l'est présentement. Moi je m'en tient à comment c'est présentement.

Ton point 2, moi je parle uniquement des universités des autres provinces canadiennes vs les universités québécoises et le système "public"(parce que pas à 100%) de financement.

Le CEGEP est gratuit ici, ça entre même pas dans le débat des frais de scolarité...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 10, 2011, 20:48:10 pm
Dans pratiquement tous les pays européens c'est public pas a 100% (ta quand même des frais d'inscription en france, si-haut), pourquoi plus se comparer à l'ontario qu'à la france ?

Le cégep était seulement pour montrer qu'on est différent, que ce n'est pas pareil et dans mon temps ça coutait dans les 200$ le cégep me semble.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le novembre 10, 2011, 20:52:28 pm
Le 200$ c'est des frais administratifs, pas de scolarité !

Pourquoi, parce que le système de l'Ontario est plus semblable que le notre que l'est celui de la France qui a un système mixte public/privé que nous avons pas ici. Moi c'est comme ça que je le vois. C'est sûr que si on veut comparer le comportement des francophones versus le comportement des anglophones concernant les dons, ça fait du sens de comparer avec la France !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le novembre 10, 2011, 21:32:01 pm
Mythe # 1 sur l'éducation : les universités sont sous-financées :







Double Post:
mythe # 2 : Hausser les frais de scolarité améliorera la valeur des diplômes




Double Post:
mythe 3 # : La hausse est nécessaire pour renflouer les coffres des universités




Double Post:
mythe # 4 : La hausse permettra d'embaucher des profs :

[ Invalid YouTube link ]
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 10, 2011, 21:42:59 pm
Y'a un problème avec le premier vidéo:

C'est normal que les sciences appliqués est plus de budget pour la recherche puisqu'elle va couter beaucoup plus chère que les sciences humaines, si je simule des tremblements de terre ou fait de la salle blanche comme a Sherbooke c'est bien normal.

Aussi ces dit budget de recherche sont plus ou moins des dépenses plus que justement souvent ça sort en brevet et en revenu.

Aussi le fait que les université ont en 2011 n'ont jamais eu autant de budget n'est pas un bon argument pour dire qu'elle ne sont pas sous financer. Premièrement le contraire serait bien le bout de la marde, aussi faut regarder le financement ajusté a l'inflation et le nombre d'étudiant.

J'aime bien la petite série de vidéo très bien fait, il devrait y avoir une série du genre pour occupy montréal.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Poune-Keuz le novembre 10, 2011, 22:14:37 pm
Hahahahaha! C'est l'ancien locataire de mon appart (qui avait une photo du Che accrochée comme pendentif dans la cuisine). C'était teeeellement sale quand on est arrivé, et ils avaient rien préparé parce qu'ils étaient à une manif au lieu de déménager.


Mais bon, continuez la discussion :P
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Splatch... le novembre 10, 2011, 22:15:43 pm
Hahahahaha! C'est l'ancien locataire de mon appart (qui avait une photo du Che accrochée comme pendentif dans la cuisine.

Tu parles du gars du vidéo ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Poune-Keuz le novembre 10, 2011, 22:16:22 pm
Éric Martin, ouais. J'ai reconnu sa face (et son nom sur les lettres qu'on reçoit parfois).


Mais ça ne veut pas dire que c'est un gars stupide. Mais bon, j'trouve ça quand même un peu drôle, je ne savais pas qu'il était chercheur.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le novembre 10, 2011, 22:19:23 pm
Et si quelqu'un peut m'expliquer précisément c'est quoi le problème avec la FECQ-FEUQ, ça serait gentil.


C'est pas la FEUQ qui en 2005 avait négocié l'abdication des étudiants pour des pinottes?

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le novembre 10, 2011, 22:26:47 pm
Et si quelqu'un peut m'expliquer précisément c'est quoi le problème avec la FECQ-FEUQ, ça serait gentil.


C'est pas la FEUQ qui en 2005 avait négocié l'abdication des étudiants pour des pinottes?


Le Soleil
Actualités, mardi 6 septembre 2005, p. A4

La FEUQ menacée d’implosion

Morin, Annie

La grève du printemps a laissé le mouvement étudiant profondément divisé. La Confédération des associations d’étudiants de l’Université Laval (CADEUL) menace de retirer ses 30 000 membres de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ). L’UQAM compte aussi quelques milliers de "défusionnistes". Si la scission se concrétisait, c’est un étudiant sur cinq qui ferait défection au front commun.

La plus longue grève de l’histoire du mouvement étudiant québécois a permis de récupérer 482 des 618 millions $ retranchés au programme d’aide financière. Dans les jours qui ont suivi le règlement, les purs et durs ont parlé d’une entente à rabais. Le président sortant de la FEUQ, Pier-André Bouchard, un ancien de l’Université Laval, a été taxé de traîtrise. Des membres de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSE) l’ont même bousculé.

À l’Université Laval non plus, la FEUQ et son leader n’ont pas fait l’unanimité. Si les étudiants en sciences sociales ont jugé la FEUQ trop molle, d’autres, en sciences et génie et en administration par exemple, lui ont reproché d’être trop militante. Au premier rang de leurs récriminations, le brasse-camarade au caucus des députés libéraux provinciaux au Château Montebello.

La CADEUL a donc décidé d’organiser un référendum de désaffiliation cet automne pour tâter le pouls de ses membres. L’Association étudiante du secteur des sciences (AESS) de l’UQAM avait déjà prévu tenir le sien. L’Association des étudiants de la faculté d’éducation de l’UQAM songe aussi à entrer dans le mouvement.

"L’origine du référendum remonte plus loin que la grève. Le débat revient sur la table depuis trois ans", affirme Antoine Houde, président de la CADEUL.

S’il a pris l’initiative du référendum, l’exécutif de la CADEUL n’a pas encore pris de position officielle. Et il ne le fera pas avant plusieurs semaines car il a décidé de participer pleinement à l’élaboration du nouveau plan de développement de la FEUQ.

Dans un mémoire déposé cet été, la liste des récriminations des représentants de Laval est longue, très longue. Dominance des associations de Montréal, information partielle, finances mal tenues, réunions bâclées, pouvoir démesuré de l’exécutif, décisions peu représentatives de la base... Une phrase résume bien le malaise : "La FEUQ doit se départir de sa prétention condescendante de savoir ce qui est bon pour les étudiants."

"On parle d’un problème culturel, pas structurel", martèle Antoine Houde.

À la FEUQ, le nouveau président, François Vincent, est prêt à faire la démonstration que son organisation représente bien les étudiants québécois, malgré les critiques essuyées après la grève. Il donne l’exemple récent des transferts fédéraux en éducation et de la résurrection du fonds jeunesse. Quant aux doléances de la CADEUL, il en prend bonne note. "On va écouter les associations et apporter les modifications requises dans le plan de développement", assure-t-il d’une voix qui trahit son agacement.

La région de Québec ne risquerait-elle pas d’être isolée si la CADEUL quittait les rangs de la FEUQ ? Déjà, depuis le printemps 2004, l’Association des étudiants de Laval inscrits aux études supérieures (AELIES), qui représente les étudiants à la maîtrise et au doctorat, fait bande à part.

Antoine Houde ne répond pas à la question, car il n’a pas préparé de plan d’après-référendum. Il rappelle toutefois que la CADEUL a vécu 15 ans sans la FEUQ et la FEUQ, cinq ans sans la CADEUL. Le jeune président donne aussi l’exemple des étudiants de l’UQAM, qui n’adhèrent pas tous à la Fédération.

La FEUQ est née en 1989, après le dégel des droits de scolarité ordonné par le gouvernement de Robert Bourassa. L’organisation compte 170 000 membres sur environ 230 000 étudiants universitaires de la province.

Les universités en région reprochent aussi à la FEUQ de mal comprendre leur réalité. Mais cela n’empêche pas leurs représentants étudiants de coller au front commun. "Il n’est pas question de désaffiliation ici. Je ne pense pas que ce soit la bonne solution. Si on veut changer les choses, il vaut mieux le faire à l’intérieur de la FEUQ", dit Jean-François Lalonde, de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le novembre 10, 2011, 23:04:42 pm
[

La hausse proposée va nous amener à environ 3800$ par année en 2017.


C'est débile. 

C'est absolument rien ça 3800$. C'est rien pour faire ce que tu aimes le restant de ta vie. Si t'es pas prêt à payer cette facture minuscule, tu mérites même pas d'y aller, à l'université. T'as pas assez de motivation et de coeur.

Que les étudiants se battent pour un ajustement des prêts et bourses à la place.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Sibylline le novembre 10, 2011, 23:08:26 pm
@Berslak, tu touche directement le problème de la hausse des frais... ils ont été gelés trop longtemps...

Faut pas non plus négliger l'impact de la réforme Axworthy, en 1994. La contribution du fédéral a été réduite drastiquement.


Double Post:
C'est absolument rien ça 3800$. C'est rien pour faire ce que tu aimes le restant de ta vie. Si t'es pas prêt à payer cette facture minuscule, tu mérites même pas d'y aller, à l'université. T'as pas assez de motivation et de coeur.

Évaluer la motivation des étudiants, ça se ferait pas mieux en tenant plutôt compte du mérite et du dossier académique?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Berslak le novembre 10, 2011, 23:28:25 pm
[

La hausse proposée va nous amener à environ 3800$ par année en 2017.


C'est débile.

C'est absolument rien ça 3800$. C'est rien pour faire ce que tu aimes le restant de ta vie. Si t'es pas prêt à payer cette facture minuscule, tu mérites même pas d'y aller, à l'université. T'as pas assez de motivation et de coeur.

Que les étudiants se battent pour un ajustement des prêts et bourses à la place.

C'est énorme quand tu étudies dans un domaine où tu es aucunement assuré de te trouver un emploi payant.  Tsé, le genre de domaine où l'avantage premier est de faire de toi un meilleur citoyen qui comprend bien les enjeux de ce monde.  La société a besoin de ces gens même s'ils ne font pas un gros salaire.  C'est énorme aussi pour les domaines où la maitrîse et/ou le doctorat sont nécessaires pour se trouver un emploi qui a de l'allure.

Par contre, je dois dire que je serais un peu moins contre cette hausse si le gouvernement trouvait le moyen d'attendre que les anciens étudiants aient vraiment les moyens pour commencer à rembourser leurs prêts étudiants et à payer de l'intérêt sur ceux-ci.

Et je t'accorde qu'il serait impérativement important d'ajuster davantage les prêts et bourses à cette nouvelle situation.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Sibylline le novembre 10, 2011, 23:32:42 pm
C'est quoi cette histoire (http://www.mcgilldaily.com/2011/11/mcgill-students-violently-forced-off-campus) à McGill? Je ne trouve rien dans les médias professionnels.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le novembre 11, 2011, 05:19:17 am
[

La hausse proposée va nous amener à environ 3800$ par année en 2017.


C'est débile.

C'est absolument rien ça 3800$. C'est rien pour faire ce que tu aimes le restant de ta vie. Si t'es pas prêt à payer cette facture minuscule, tu mérites même pas d'y aller, à l'université. T'as pas assez de motivation et de coeur.

Que les étudiants se battent pour un ajustement des prêts et bourses à la place.


Y vont capoter quand ils vont devoir payer un compte de taxe municipale.

Je garoche je ne sais combien de fois ce montant pour faire vivre les autres.


Double Post:
C'est quoi cette histoire (http://www.mcgilldaily.com/2011/11/mcgill-students-violently-forced-off-campus) à McGill? Je ne trouve rien dans les médias professionnels.

Sais pas, mais a la TV on voyait les images d'un socialiste-qui-ne-veut-pas-payer qui poivrait les policiers avec un extincteur chimique, probablement payé et entretenu par l'état, nos poches.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le novembre 11, 2011, 06:10:36 am
[

La hausse proposée va nous amener à environ 3800$ par année en 2017.


C'est débile.

C'est absolument rien ça 3800$. C'est rien pour faire ce que tu aimes le restant de ta vie. Si t'es pas prêt à payer cette facture minuscule, tu mérites même pas d'y aller, à l'université. T'as pas assez de motivation et de coeur.

Que les étudiants se battent pour un ajustement des prêts et bourses à la place.

Nenon, on parle de 3800 par session. Je paye dejà proche de 3500 par année.

On parle plus de presque 8000$ par année. Ca c'est débile. Sur mes 5 ans d'études, ca veut dire 40 000, pis là en pensant que je reste chez mes parents, et tout, je dois quand même trouver 40 000$.

Calcul simulé: Un jeune qui sort du cegep, chez ses parents, a fait 8000$ (c'est beaucoup, c'est ma meilleure année, quand j'avais 3 jobs en plus de mes études, mais bon y'a des gens mieux payés que moi ou qui travaillent plus), son pere fait 70 000 sa mere 40 000. Une soeur aux études a la maitrise qui ne réside plus chez ses parents.

Total des dépenses admises    11 116 $
Contribution de l'étudiant
   Revenus d'emploi    8 000 $ 
   Revenus d'emploi considérés    8 000 $ 
   Autres revenus    0 $ 
   Revenus protégés (revenus qui ne sont pas pris en compte)    8 880 $ 
   Exemption de base    2 664 $ 
   Exemption supplémentaire    400 $ 
   Réduction de contribution ? Études à temps partiel    0 $ 
   Réduction de contribution ? Études à temps partiel (étudiant « non résident »)    0 $ 
   Réduction de contribution ? Revenus d'emploi (étudiant « non résident »)    0 $ 
   Contribution    1 974 $ 
Contribution des parents
   Revenus d'emploi    110 000 $ 
   Autres revenus (Mesure de soutien aux enfants, prestations fiscales etc.)    255 $ 
   Exemption ? Maintien de l'unité familiale    15 274 $ 
   Exemption ? Enfants    2 805 $ 
   Exemption ? Second parent ayant un revenu    2 310 $ 
   Exemption ? Étudiant atteint d'une déficience fonctionnelle majeure    0 $ 
   Contribution    26 314 $ 
   

Prêt    0 $ 
   Bourse    0 $ 
   Total de l'aide financière    0 $



Double Post:
Fais-en d'autres, des calculs change les paramètres, tu verra que ya pas grand monde qui a de l'argent.

J'ai 3 ans d'études derrière mois, un bac complet, considéré indépendante de mes parents, je dois faire moins que 5000$ par année, et j'ai 10 000$ par année en prêts et bourses. Ça commence à être suffisant, et c'Est quand même de vivre à 15 000$ par année avec 3500$ la dessus qui part en frais de scolarité.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Berslak le novembre 11, 2011, 06:33:27 am
[

La hausse proposée va nous amener à environ 3800$ par année en 2017.


C'est débile.

C'est absolument rien ça 3800$. C'est rien pour faire ce que tu aimes le restant de ta vie. Si t'es pas prêt à payer cette facture minuscule, tu mérites même pas d'y aller, à l'université. T'as pas assez de motivation et de coeur.

Que les étudiants se battent pour un ajustement des prêts et bourses à la place.

Nenon, on parle de 3800 par session. Je paye dejà proche de 3500 par année.

On parle plus de presque 8000$ par année. Ca c'est débile.


Hein??

Montre-nous donc tes factures.  Les frais de scolarité, c'est juste les montants qu'il y a à côté des noms des cours.  Ça ne comprend pas les frais afférents de l'université qui sont aussi sur la facture et qui augmentent aussi à chaque année.

"À compter de 2012, les droits de scolarité augmenteront de 325 $ par année pendant cinq ans au Québec, pour une hausse totale de 1625 $. À terme, le montant annuel pour une année d'études universitaires passera donc d'environ 2200 $ à 3800 $ par année, ce qui le ferait toutefois demeurer parmi les plus bas au pays."

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2011/11/10/001-manifestation_etudiante-contre_hausses-frais_scolarite.shtml
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le novembre 11, 2011, 06:47:05 am
C'est quoi cette histoire (http://www.mcgilldaily.com/2011/11/mcgill-students-violently-forced-off-campus) à McGill? Je ne trouve rien dans les médias professionnels.

J'ai regardé le déroulement sur Twitter, hier et il y avait un lien vers un fichier Google Docs avec différents liens vers youtube, flickr, etc.
Le fichier a été beaucoup édité depuis hier soir, mais je n'ai pas le temps de le relire.
https://docs.google.com/document/d/1z-MxpCO9tsldwmglnDxYf3K34l3k9qMyxcFCiwi4ar8/edit?hl=en_US (https://docs.google.com/document/d/1z-MxpCO9tsldwmglnDxYf3K34l3k9qMyxcFCiwi4ar8/edit?hl=en_US)

Par contre, on peut voir le déroulement en trois petits vidéos:
1-

Des gens essaient d'entrer dans les bureaux de l'administration de McGill, la police essaie de disperser les gens à vélo (!)

2-

Des caves leur lance des projectiles, la police se retire.

3-

La Riot police est déployée.

Il y a aussi eu la quelques cons qui ont lancé des trucs sur les bureaux du premier ministre et sur la police à la fin, la police a lancé des lacrymogènes pour disperser le monde.
Les bureaux de la CRÉPUQ ont aussi été envahis par un groupe, la police a utilisé le poivre de cayenne.

Encore une fois au lieu de parler des 20 000 à 30 000 personnes qui sont descendues dans les rues dans le calme, hier, on va parler des débordements de la minorité de caves.
Je suis partie vers 16:30, durant les discours, tout se passait bien, mais j'avais déjà repéré 2-3 cagoulés. Arrivée à 17:00 à ma station de métro, j'ai ouvert la radio et déjà les premiers débordements près des bureaux du premier ministre étaient survenus.

Je préfère me rappeler de cette image:
(http://images.lpcdn.ca/924x615/201111/10/414863-maree-humaine-envahi-rues-montreal.jpg)

Merci Combat Rock pour les explications!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le novembre 11, 2011, 07:18:07 am
Berslak: Ok, je comprends. Mais tsé, même si en ce moment je paye 2200 de frais de scolarité par année, au bout du compte, y'a un 1000 $ qui vient s'ajouter de frais autres, ça va rester pareil avec la hausse. On va payer plus.


Double Post:
Ma session d'automne: J'ai pu enlever des assurances parce que j'ai la chance que mes parents en aille:
Fall 2011

ACCS    Access McGill    
$2.00
ADMN    General Administrative Charge    
$28.50
ATHF    Athletics and Recreation Fee    
$115.50
CKUT    Radio CKUT    
$3.75
COPY    Copyright Fee    
$12.45
DALY    Daily Publications Society Fee    
$3.35
LAIC    Legal Information Clinic    
$2.00
PGDE    PGSS Dental Plan    
$171.68
PGEF    PGSS Education Fund    
$1.00
PGHE    PGSS Health Plan    
$255.69
PGLF    PGSS Library Improvement Fund    
$5.00
PGSB    PGSS Employee Pension Trust    
$2.00
PGSL    PGSS Student Life Fund    
$10.00
PGSP    PGSS Thomson House Trust    
$2.00
PGSS    PGSS (Graduate Students' Soc)    
$50.20
QPIR    QPIRG - McGill    
$3.00
REGN    Registration Charge    
$107.70
SERV    Student Services Fees    
$133.00
SUST    Sustainable Projects Fund    
$7.50
T2QQ    Quebec Tuition - 2nd cycle    
$1,083.90
TECH    Information Technology Charge    
$105.15
TRSD    Transcript and Diploma Charge    
$19.20
UPRT    uPrint Campus Print-incl taxes    
$5.28
WUSC    World Univ Services Canada    
$0.50

BANK    Bank Payment    
$2,125.07
XS16    PGSS Health Plan Opt-Out    
-$250.41
XS17    PGSS Dental Plan Opt-Out    
-$171.68

Term Current Charges:    
$2,130.35
Term Current Credits and Payments:    
$2,552.44
Term Current Balance:    
-$422.0
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le novembre 11, 2011, 08:11:44 am
C'est rare, mais je rejoins Pontiak là-dessus. Je suis tanné d'être le cave qui paye toujours plus pour les autres.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le novembre 11, 2011, 08:31:56 am
C'est rare, mais je rejoins Pontiak là-dessus. Je suis tanné d'être le cave qui paye toujours plus pour les autres.

Tu réalises que tu as bénéficié des largesses du système pour être où tu en es? Et qu'en plus, si on suit ta logique qu'on paie pour ton bungalow?

Pousse mais pousse égal!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le novembre 11, 2011, 08:50:37 am
C'est sur que c'est une position défendable, mais tant qu'à ça il faudrait aussi penser de couper
les services de santé publics
l'assurance-maladie
les garderies à prix modique
l'aide sociale
etc.

Personnellement, je préfère payer pour les autres que de vivre à quelque part où on vit encore plus chacun pour soi qu'en ce moment.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wotan le novembre 11, 2011, 09:14:26 am
C'est une hérésie économique que de geler (ou quasiment geler) des prix, que ce soit pour les frais de scolarité, les loyers, les tarifs de garderie, l'électricité, etc... La littérature écononomique démontre de manière claire et nette que cela bénéficie en priorité à ceux qui n'en ont pas besoin et qui saisissent l'effet d'aubaine ! Les riches sont morts de rire de payer si peu, et en contexte de pénurie, cela nuit aux pauvres que l'on veut protéger (exemple : un propriétaire va préférer louer son logement au loyer bloqué à un riche qui présente de bonnes garanties plutôt qu'à un pauvre). De plus, l'inévitable augmentation qui finit par arriver fait alors beaucoup plus mal. Je suis 100% en faveur de l'augmentation des frais de scolarité, associée à une aide généreuse pour les étudiants aux moyens modestes. La position étudiante me paraît dogmatique et égoïste, et déconnectée des réalités (exemple : prétendre qu'une hausse des frais nuit à l'accessibilité).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le novembre 11, 2011, 09:27:11 am
C'est rare, mais je rejoins Pontiak là-dessus. Je suis tanné d'être le cave qui paye toujours plus pour les autres.

Tu réalises que tu as bénéficié des largesses du système pour être où tu en es? Et qu'en plus, si on suit ta logique qu'on paie pour ton bungalow?

Pousse mais pousse égal!
Tu paies pour ma demeure toi ? Ah bon.

J'ai eu à subir aussi des augmentations lorsque j'étais étudiant et j'ai protesté comme il est bon ton de le faire lorsqu'on est étudiant. C'est correct et compréhensible que les étudiants protestent c'est même dans l'ordre des choses, mais un moment donné il faut se rendre compte que notre système économique à des limites. Si je paie plus d'impôts et de taxes il me semble juste que ce soit la même chose pour tous. Nous sommes la classe moyenne la plus imposée au monde, un moment donné ça va faire.


Double Post:
C'est sur que c'est une position défendable, mais tant qu'à ça il faudrait aussi penser de couper
les services de santé publics
l'assurance-maladie
les garderies à prix modique
l'aide sociale
etc.

Personnellement, je préfère payer pour les autres que de vivre à quelque part où on vit encore plus chacun pour soi qu'en ce moment.
J'ai JAMAIS dit qu'il faut remettre tous les acquis sociaux en question. Ce qui coûte le plus cher ce n'est pas notre système comem tel, mais plutôt les abus qu'on y retrouve.  Je suis tout à fait pour le fait de payer pour qu'on puisse continuer à avoir un tel système socio-économique et je pense que les étudiants doivent faire leur part. Et non 4000$ par année c'est pas abusif.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 11, 2011, 09:47:20 am
Lisa: J'imagine que McGill doit être dans le plus chère en frais autre (qui dépasse les frais de cours tous de même).

Canta: Ce qu'il veut dire c'Est que c,est le gouvernement qui signe ton chèque te paye, tu pourrais gagner juste moins et payé zéro impôt ce qui reviendrais au même et tu n'aurais pas l'impression de payer pour personne, ce ne serait qu'une impression a mon avis, puisque tu gagnerais moins parce que le gouvernement mettrais son argent ailleur.

Je pense que dans le cas de plusieurs prof le raisonnement est un peu falacieux, parce que si le système publique d'école ferme, plusieurs parents envoyerais quand même leur jeune a l'école et que les profs serait quand même payé, c'est pas comme un étudiant employé a la SAQ l'été qui fait 22$ de l'heure (job qui n'existerait pas si ça devenait privé).

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le novembre 11, 2011, 09:56:17 am
C'est sur que c'est une position défendable, mais tant qu'à ça il faudrait aussi penser de couper
les services de santé publics
l'assurance-maladie
les garderies à prix modique
l'aide sociale
etc.

Personnellement, je préfère payer pour les autres que de vivre à quelque part où on vit encore plus chacun pour soi qu'en ce moment.


OUI ! Absolument. Il faut couper dans tout cela.

Mais ce qu'il faut que tu saisisses Jay, c'est que tout ce que tu nommes, présentement on se le paye largement à crédit. On vit au-dessus de nos moyens. La véritable générosité serait que le gouvernement cesse de s'endetter pour que dans le futur, nous ainsi que nos enfants puissions bénéficier d'un minimum de services sociaux et non juste payer les dettes de consommation des générations précédentes. 

Ce que plusieurs nomment ''solidarité'' est en fait de l'égoïsme car on prive les plus jeunes de la capacité à faire leurs propres choix dans l'avenir.


Double Post:
C'est rare, mais je rejoins Pontiak là-dessus. Je suis tanné d'être le cave qui paye toujours plus pour les autres.

Tu réalises que tu as bénéficié des largesses du système pour être où tu en es? Et qu'en plus, si on suit ta logique qu'on paie pour ton bungalow?

Pousse mais pousse égal!


Je suis sûr que même si cantabile avait eu à payer un peu plus cher par année pour ses frais de scolarité, ça ne l'aurait pas du tout empêché de poursuivre ses études.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Simone le novembre 11, 2011, 10:31:17 am
Cantabile: il reste que ta position revient à: "J'étais très heureux que la société paie pour moi et je protestais si je devais payer plus, mais maintenant que je paie des impôts, je refuse que les étudiants bénéficient des mêmes avantages que moi, même si, en regard de l'indexation, ils vont payer beaucoup plus que ce moi je payais.".

C'est évident qu'on va pas construire une société très forte avec une vision individualiste et égocentrique comme ça.

On dirait un discours de vieux con conservateur, et je ne trouve pas ça très cohérent dans la bouche d'un fonctionnaire éduqué qui a des conditions de travail parmi les plus mauvaises de la société, considérant l'éducation exigée VS le niveau de stress et la charge de travail...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le novembre 11, 2011, 10:36:39 am
Canta, qui paie ton salaire? Les contribuables québécois. Contribuables, qui paient le plus de taxes en Amérique du Nord...

Donc, je contribue d'une façon au paiement de ton bungalow.

Comme Ever, je comprends qu'il travaille dans l'agro-alimentaire et s'il existe un secteur hyper-subventionné, c'est celui-là. Or retirons toutes les subventions au secteur agro, aura-t-il toujours un emploi... Son papa peut-il conservé ses terres? Ses permis d'exploitation agricole?

Arrêtez de réfléchir comme des taupes dans un terrier qui ne voient pas l'inter-relation des intérêts qui existent dans notre société.
Que cela vous écoeurent soit. Mais assumez la dépendance de votre situation au système existant et qu'un changement de système ne jouera pas nécessairement pas en votre faveur.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le novembre 11, 2011, 10:37:16 am
Voyons Daïva, j'espère que t'es capable de comprendre qu'on a pas le même niveau de maturité à 20 ans qu'à 30 ??? C'est justement parce qu'en ayant vécu cette période on sait que c'est pas si pire.


La vraie aberration, ce n'est pas le niveau prochain des frais de scolarité, c'est que ces mêmes frais aient été gelés pendant des années. Tu voudrais perpétuer cette stupidité ?


Double Post:

Comme Ever, je comprends qu'il travaille dans l'agro-alimentaire et s'il existe un secteur hyper-subventionné, c'est celui-là. Or retirons toutes les subventions au secteur agro, aura-t-il toujours un emploi... Son papa peut-il conservé ses terres? Ses permis d'exploitation agricole?



Il y a effectivement beaucoup trop de subventions agricoles et je suis en faveur des coupes gouvernementale. C'est la même attitude d'assisté social qu'on retrouve à bien des endroits.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le novembre 11, 2011, 10:40:52 am
Ever je comprends ce que tu dis et je suis d'accord, je ne voulais pas dire non plus que Cantabile veut jeter par les fenêtres tous les acquis sociaux, juste que si on commence à  faire la liste de tput ce qu'on paye pour les autres il y a beaucoup plus que les étudiants sur la liste et je trouve ça plate que la gputte d'eau qui fait déborder le vase semble.seulement être eux.

Je comprends que les frais doivent augmenter, je ne suis pas sortie hier pour demander un gel, pour reprendre l'image de Dalporto pour moi c'était plus pour négocier 3500 au lieu du prix.demandé de 4000.
Je ne crois pas que les étudiants sont égoïstes, c'est une position. Nous ne serons pas étudiants toute notre vie, si tout va bien, je ne la payerai même pas la deuxième vague de hausses et à partir de l'an pprochain je serai pleinement une contributrice.

Pour moi ça reste à prouver que le régime des prêts et bourses palliera aux augmentations. Tant mieux si c'est vrai comme ça les plus nantis ne profiteront plus d'une éducation à rabais. Sans faire partie de cette classe, le service actuel ne me vient pas en aide, il m'offre seulement des possibilités pour m'endetter judicieusement.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le novembre 11, 2011, 10:52:05 am
Publié le 11 novembre 2011 à 05h00 | Mis à jour à 05h00

La valeur de l'éducation


Yves Boisvert
La Presse

Au Québec, deux catégories de gens ne paient pas ce qu'ils doivent à leur université.

Ceux qui la fréquentent en ce moment. Et ceux qui se sont enrichis grâce à elle.

Ceux qui fréquentent l'université en ce moment n'ont pas seulement la chance de payer moins que tous les autres Canadiens; ils paient moins cher que leurs parents et leurs grands-parents - s'ils ont eu la chance d'y accéder.

Quant aux diplômés des universités québécoises, on n'en trouve guère de plus chiches au Canada.

On accuse souvent les entreprises de ne pas donner assez, et sans doute pourraient-elles en faire plus.

Mais considérez un instant cette statistique: dans l'ensemble du Canada, les dons des individus représentent 42% du financement privé des universités - c'est même 46% en Ontario.

Au Québec? Une maigre part de 6% des dons provient des particuliers. Le reste vient d'entreprises.

C'est encore plus déprimant si l'on considère la situation des universités francophones. En effet, la moitié des dons (ou de legs par testament) de particuliers au Québec sont faits aux universités anglophones, qui n'accueillent pourtant que le quart des étudiants.

Ce que ça veut dire? Que les diplômés québécois n'ont pas une grande reconnaissance envers leur université et la soutiennent mal.

Y compris des gens qui ont très bien réussi, dont certains ne manquent pas de râler contre les étudiants d'aujourd'hui.

Tout cela est assez cohérent et en dit long sur la valeur que nous accordons à l'éducation au Québec. Jeunes ou vieux, on aime l'éducation, ah ça, oui... Mais on préfère la faire payer par les autres.

Les étudiants d'aujourd'hui comme ceux d'hier réclament l'argent des contribuables.

Les diplômés d'hier se disent que «les compagnies» donneront aux universités. Ou n'en ont tout simplement rien à cirer.

***

En tenant compte de l'inflation, les 2200$ de droits annuels de 2011 représentent moins que les 500$ exigés en 1968.

Les enfants des nantis sont deux fois plus nombreux que ceux des familles pauvres à l'université (c'était trois pour un il y a 40 ans). Pas difficile dès lors de voir que le régime actuel transfère carrément de l'argent des pauvres aux riches.

Dans cinq ans, les droits atteindront 3800$ par année. Encore largement sous la moyenne canadienne.

Un cours de trois ans coûtera donc environ 5000$ de plus. Quand on sait que le moindre bac (sauf en théologie!) vaudra au moins 30 fois ça sur une vie, ça demeure une bonne affaire!

Un étudiant en pharmacie réalise un taux de rendement de 27%; en médecine de 21%; un étudiant en lettres, de 8%. Qui dit mieux?

Sans compter les bénéfices clairs, mais non chiffrables de l'éducation sur tous les aspects de la vie, le moindre n'étant pas la santé.

***

Les leaders étudiants ne vous diront pas que ça ne vaut pas 5000$ de plus. Ils ne sont pas fous. Ils sont même très bons - prenez des notes: on en verra dans des cabinets ministériels, c'était comme ça en 1960, en 1985, et ce sera encore comme ça.

Non, c'est pour les pauvres qu'ils mobilisent les masses estudiantines, mesdames et messieurs.

Il est vrai que l'augmentation des droits peut avoir un impact pour certains - très peu nombreux. C'est pourquoi on doit améliorer encore le régime de prêts-bourses et les mécanismes de remboursement.

On devrait aussi faire en sorte de moduler les droits selon les programmes et les perspectives de revenus - les vétérinaires paient 6% de leur formation, les politologues 40%.

Mais le vrai drame de l'accès est invisible: tous ceux qui ne finissent pas leur secondaire, ou leur cégep. Les économistes disent que ceux qui ne persévèrent pas «sous-estiment les bénéfices et surestiment les coûts» de l'éducation universitaire. On ne le leur a pas fait valoir.

C'est eux qu'il faut viser par des campagnes autant que par des bourses, bien avant l'université.

Mais à bien y regarder, c'est tout le Québec en général qui sous-estime la valeur de l'éducation.

Pour joindre notre chroniqueur: yves.boisvert@lapresse.ca
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Sibylline le novembre 11, 2011, 11:04:40 am
Pour moi ça reste à prouver que le régime des prêts et bourses palliera aux augmentations.

C'est pas mal ce qui me bloque aussi. Je sais bien que le système actuel, c'est une subvention aux riches. Mais concrètement, les Libéraux promettent quoi en matière d'aide financière aux études? Elle est prévue pour quand cette réforme importante de l'AFE, qui leur sert continuellement d'argument pour justifier la hausse?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 11, 2011, 11:04:45 am
Canta, qui paie ton salaire? Les contribuables québécois. Contribuables, qui paient le plus de taxes en Amérique du Nord...

La société québécoise prend le paris que l'éducation est rentable, normalement au net sur une période de 30ans+ le système scolaire est sensé faire indirectement rentré de l'argent dans les coffres de l'état et non être une dépense. Re-indirectement ces employés (surtout des cours dit "rentable") peuvent être vu comme des sources de revenu et non des fardeaux fiscaux, c'est pas des employé surpayé de SAQ non plus.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le novembre 11, 2011, 11:12:05 am
Cantabile: il reste que ta position revient à: "J'étais très heureux que la société paie pour moi et je protestais si je devais payer plus, mais maintenant que je paie des impôts, je refuse que les étudiants bénéficient des mêmes avantages que moi, même si, en regard de l'indexation, ils vont payer beaucoup plus que ce moi je payais.".
Bref, il faut que l'on gèle les frais de scolarité jusqu'à la fin des temps sinon y'aura toujours quelqu'un pour porter l'odieux des hausses. Pis oui le fonctionnaire payeur de taxes que je suis devenu est un brin plus ingrat parce que c'est maintenant que je constate à quel point je me fais succionner de tous les bords ! Et bien franchement je ne suis pas un gars de droite pour autant, j'ai déjà dit que je crois à notre système, mais qu'il faut reconnaître qu'il n'est pas sans failles.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le novembre 11, 2011, 11:47:30 am
Mais assumez la dépendance de votre situation au système existant et qu'un changement de système ne jouera pas nécessairement pas en votre faveur.

J'ai rien à assumer du tout, si le gouvernement cesse de subventionner le système d'éducation demain matin je vais ccontinuer à pratiquer mon métier néanmoins. Mon métier n'est pas créé de façon artificielle par le gouvernement, une société aura toujours besoin d'enseignants et il y aura toujours des gens prêts à payer pour que leur enfant reçoive une formation quelconque. je pense que ta tentive de me mettre le nez dedans est lamentable parce qu'elle repose sur une fausse conception.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Bad Brains le novembre 11, 2011, 11:59:49 am
La suggestion de Jean-François Lisée me semble être la plus sensée. Les étudiants sont dans une position qui ne leur permet pas de payer, devant étudier, et pour assurer l'accessibilité au système d'éducation supérieur à tous, pourquoi ne pas imposer une taxe supplémentaire à ceux qui ont pu bénéficier d'un système d'éducation à faible coût, lors de leur entrée sur le marché du travail.Ce serait d'exiger qu'ils contribuent à leur éducation lorsqu'ils sont en moyen de le faire.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le novembre 11, 2011, 12:07:50 pm
Taxer les gens 15 ans plus tard? C'est stupide en crisse comme idée.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Bad Brains le novembre 11, 2011, 12:09:26 pm
Taxer les gens 15 ans plus tard? C'est stupide en crisse comme idée.


Demander à des étudiants de payer des études alors qu'ils n'ont aucun revenu me semble être beaucoup plus sensé.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Sibylline le novembre 11, 2011, 12:14:01 pm
La suggestion de Jean-François Lisée me semble être la plus sensée. Les étudiants sont dans une position qui ne leur permet pas de payer, devant étudier, et pour assurer l'accessibilité au système d'éducation supérieur à tous, pourquoi ne pas imposer une taxe supplémentaire à ceux qui ont pu bénéficier d'un système d'éducation à faible coût, lors de leur entrée sur le marché du travail.Ce serait d'exiger qu'ils contribuent à leur éducation lorsqu'ils sont en moyen de le faire.

C'est plutôt la suggestion de Milton Friedman. ;) Mais elle semble avoir été rejetée par les associations étudiantes, à en croire ce qui s'est passé à l'Université de Montréal. La FAÉCUM recommandait l'introduction d'un impôt post-études universitaires, mais elle a dû abandonner cette revendication sous la pression des associations.

Citation de: FAÉCUM
En gardant les droits de scolarité aux niveaux actuels, une contribution annuelle de 1,5 % sur les revenus personnels entre 25 000 $ et 38 750 $, et de 2,5 % sur les revenus entre 38 751  $ et 77 140 $, jusqu’à l’âge de 65 ans, permettrait ultimement l’injection d’approximativement 14 000 $, actualisés à la date de diplomation, par diplômé universitaire. Ces paliers ont été fixés en se basant sur une estimation des revenus annuels d’un détenteur d’un DEC préuniversitaire travaillant à temps plein et sur les paliers utilisés actuellement au Québec. La valeur présente de cette contribution, elle, a été estimée à partir des données du recensement de 2006 sur les diplômés universitaires de baccalauréat et de cycles supérieurs, de la distribution des âges à l’obtention du diplôme de premier cycle décrite dans les études la Relance  du MELS [MELS, 2010b] et des Perspectives démographiques de l’Institut de la statistique du Québec [Institut de la statistique du Québec, 2004].

Tel que noté précédemment, une telle contribution permettrait de réduire le niveau de risque assumé par chaque étudiant, en comparaison avec un prêt, qu’il soit remboursé proportionnellement au revenu ou non. Dans un système de prêt, chacun est responsable de rembourser sa propre dette; il est alors nécessaire pour le prêteur d’augmenter les taux d’intérêts pour absorber les pertes causées par les mauvais payeurs. Une contribution proportionnelle au revenu, quant à elle, permet  plutôt à l’investisseur de compenser les diplômés aux revenus moindres avec ceux aux revenus supérieurs à la moyenne, c'est-à-dire plus aptes à payer, sans augmenter outre mesure le fardeau de chacun.

De plus, il est reconnu que les étudiants, et encore plus ceux qui décident de ne pas s’inscrire à l’université, sont réticents à s’endetter [Malatest & Associates Ltd, 2008; Canadian Council on Learning, 2010; Oosterbeek et Van den Broek, 2008], et que les individus ont tendance à surévaluer l’impact de pertes et à sous-évaluer celui de gains [Kermer, Driver-Linn, Wilson et Gilbert, 2006; Brooks et Zank, 2005]. La contribution des diplômés à l’éducation permettrait de pallier ces tendances, en mutualisant le risque associé à un prêt, et en protégeant les étudiants du danger de devoir repayer une dette d'étude même s'ils ne décrochent pas de diplôme.

Finalement, la cotisation serait de niveau raisonnable pour chaque diplômé, quel que soit son revenu annuel. Par exemple, un diplômé gagnant 34 000 $ par année, soit le salaire annuel moyen des bacheliers en arts [MELS, 2010b], contribuerait annuellement à la hauteur de 135 $, alors qu’un autre diplômé gagnant 55 000 $ par année, soit le salaire annuel moyen des bacheliers en santé [MELS, 2010b], contribuerait à la hauteur de 614 $. La contribution annuelle maximale serait ainsi de 1 166 $. Ces montants sont nettement inférieurs aux cotisations au Régime de rentes du Québec, par exemple, qui montent pour les salariés à 4.95 % de leurs revenus de travail annuels entre 3 500 $ et 47 200 $ et auquel un salarié gagnant 25 000 $ par année cotise déjà à la hauteur de plus de 1 000 $ au régime.

Par ailleurs, une telle méthode de financement amènerait des incitatifs positifs pour le système universitaire québécois. Afin de maximiser leur financement, les universités seraient amenées à décerner le plus grand nombre de diplômes de façon efficiente. Actuellement, au baccalauréat, les universités décernent à peine un diplôme par cinq années.

Puisqu’une plus grande partie du financement serait proportionnelle au nombre de diplômes décernés, les universités auraient tout à gagner à réduire ce ratio. Plus important, cette partie du financement serait aussi proportionnelle à la fraction de diplômés aux revenus supérieurs à 25 000 $ par année, mais non à la fraction de diplômés aux revenus supérieurs à 77 140 $ par année. Les universités seraient donc incitées à aider l’ensemble de leurs diplômés à se trouver un emploi. En basant une partie du financement sur certains impacts de la formation universitaire, soit les diplômés occupant un emploi bien rémunéré, et non sur les intrants, la cotisation des diplômés à l’éducation incite plus encore les universités à répondre aux besoins du Québec.

En bref, nous proposons de commencer par mettre en place un système de gestion fiable des universités québécoises, permettant notamment une quantification des besoins des universités et une reddition de comptes adéquate. Nous proposons également d’étudier la possibilité d’une
contribution des entreprises et des diplômés universitaires au réseau universitaire québécois, le tout en respectant toujours l’autonomie intellectuelle des universités.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le novembre 11, 2011, 12:17:30 pm
Taxer les gens 15 ans plus tard? C'est stupide en crisse comme idée.


Demander à des étudiants de payer des études alors qu'ils n'ont aucun revenu me semble être beaucoup plus sensé.

Aucun revenu ? C'est fort ça... L'étudiant normal va travailler l'été pour se ramasser de l'argent pour payer une partie des frais d'étude... La majorité des étudiants vont aussi avoir une job la fin de semaine...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Sibylline le novembre 11, 2011, 12:17:47 pm
Mais j'ai du mal à voir comment ce serait appliqué en pratique. J'ai complété la plus grande partie de mes études post-secondaires à l'extérieur du Québec, mais je devrais payer la même taxe? À l'inverse, les étudiants québécois qui profiteraient de ce système ne seraient plus tenus de contribuer s'ils quittent la province?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le novembre 11, 2011, 12:18:44 pm
Taxer les gens 15 ans plus tard? C'est stupide en crisse comme idée.


Demander à des étudiants de payer des études alors qu'ils n'ont aucun revenu me semble être beaucoup plus sensé.

Job d'été, job de soir. Parce que si les études étaient 100% gratuites, ça ne serait pas juste pour les gens qui n'ont pas les capacités intellectuelles pour poursuivre des études supérieures.




Double Post:
Études post-secondaires, plutôt.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Bad Brains le novembre 11, 2011, 12:48:05 pm
Taxer les gens 15 ans plus tard? C'est stupide en crisse comme idée.


Demander à des étudiants de payer des études alors qu'ils n'ont aucun revenu me semble être beaucoup plus sensé.

Job d'été, job de soir. Parce que si les études étaient 100% gratuites, ça ne serait pas juste pour les gens qui n'ont pas les capacités intellectuelles pour poursuivre des études supérieures.

Double Post:
Études post-secondaires, plutôt.


On s'entend que bien souvent il s'agit d'un emploi au salaire minimum. Des années universitaires au coût de 4000 dollars et + en frais de scolarité excluant les autres frais qu'exigent des études universitaires(livres, appartement/ voiture/coût de stationnement), ce n'est pas avec un job d'été, de soir que ça sera possible d'arriver.



Double Post:
La suggestion de Jean-François Lisée me semble être la plus sensée. Les étudiants sont dans une position qui ne leur permet pas de payer, devant étudier, et pour assurer l'accessibilité au système d'éducation supérieur à tous, pourquoi ne pas imposer une taxe supplémentaire à ceux qui ont pu bénéficier d'un système d'éducation à faible coût, lors de leur entrée sur le marché du travail.Ce serait d'exiger qu'ils contribuent à leur éducation lorsqu'ils sont en moyen de le faire.

C'est plutôt la suggestion de Milton Friedman. ;) Mais elle semble avoir été rejetée par les associations étudiantes, à en croire ce qui s'est passé à l'Université de Montréal. La FAÉCUM recommandait l'introduction d'un impôt post-études universitaires, mais elle a dû abandonner cette revendication sous la pression des associations.

Merci, je l'avais entendue de Jean-François Lisée. Merci pour le lien.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 11, 2011, 12:59:30 pm
Taxer les gens 15 ans plus tard? C'est stupide en crisse comme idée.


Demander à des étudiants de payer des études alors qu'ils n'ont aucun revenu me semble être beaucoup plus sensé.

C'est déjà un peu ça, il y a une pause après les études (et pendant toute les études) avant que les taux d'intérêts commence a être calculé sur les prêts étudiants, alors oui on demande aux étudiants a payer une fois que c'est terminé dans une certaine mesure.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Sibylline le novembre 11, 2011, 13:04:52 pm
C'est déjà un peu ça, il y a une pause après les études (et pendant toute les études) avant que les taux d'intérêts commence a être calculé sur les prêts étudiants, alors oui on demande aux étudiants a payer une fois que c'est terminé dans une certaine mesure.

Pas tout à fait exact. Les intérêts commencent à courir dès la fin des études. C'est simplement que l'étudiant peut reporter le paiement de ces intérêts pendant les six mois où il n'a pas à rembourser le capital du prêt.

Dans d'autres provinces, les intérêts ne courent pas tout de suite et la "période de grâce" suit les mêmes règles que si tu étais encore aux études.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 11, 2011, 13:10:14 pm
Pas tout à fait exact. Les intérêts commencent à courir dès la fin des études. C'est simplement que l'étudiant peut reporter le paiement de ces intérêts pendant les six mois où il n'a pas à rembourser le capital du prêt.

Dans d'autres provinces, les intérêts ne courent pas tout de suite et la "période de grâce" suit les mêmes règles que si tu étais encore aux études.

Effectivement, j'avais soit mal compris à l'époque ou je me suis mal rappellé de la règle des 6 mois, ça me dit de quoi maintenant l'histoire de rembourser la mois suivant.

Pendant les six mois qui suivent la fin de vos études à temps plein ou à temps partiel, vous bénéficiez d’une période d’exemption partielle. Vous n’avez pas encore à rembourser votre dette d’études. Mais, dès le début du mois suivant la fin ou l’abandon de vos études, les intérêts sur cette dette deviennent à votre charge. Vous pouvez commencer immédiatement à les payer ou les laisser s’accumuler pendant six mois avant de les payer. Vous pouvez aussi demander qu’ils soient capitalisés, c’est-à-dire ajoutés à votre dette d’études.

Merci de remettre a l'heure.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le novembre 11, 2011, 15:14:25 pm
Taxer les gens 15 ans plus tard? C'est stupide en crisse comme idée.


Demander à des étudiants de payer des études alors qu'ils n'ont aucun revenu me semble être beaucoup plus sensé.

Job d'été, job de soir. Parce que si les études étaient 100% gratuites, ça ne serait pas juste pour les gens qui n'ont pas les capacités intellectuelles pour poursuivre des études supérieures.

Double Post:
Études post-secondaires, plutôt.


On s'entend que bien souvent il s'agit d'un emploi au salaire minimum. Des années universitaires au coût de 4000 dollars et + en frais de scolarité excluant les autres frais qu'exigent des études universitaires(livres, appartement/ voiture/coût de stationnement), ce n'est pas avec un job d'été, de soir que ça sera possible d'arriver.


Voiture? Stationnement? Wow, ça vit gras dur les étudiants de nos jours! J'travaille à temps plein avec un bon salaire et j'prends encore le métro.

Pour le reste, il y a les prêts et bourses.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le novembre 11, 2011, 15:15:20 pm
Taxer les gens 15 ans plus tard? C'est stupide en crisse comme idée.


Demander à des étudiants de payer des études alors qu'ils n'ont aucun revenu me semble être beaucoup plus sensé.

Job d'été, job de soir. Parce que si les études étaient 100% gratuites, ça ne serait pas juste pour les gens qui n'ont pas les capacités intellectuelles pour poursuivre des études supérieures.

Double Post:
Études post-secondaires, plutôt.


On s'entend que bien souvent il s'agit d'un emploi au salaire minimum. Des années universitaires au coût de 4000 dollars et + en frais de scolarité excluant les autres frais qu'exigent des études universitaires(livres, appartement/ voiture/coût de stationnement), ce n'est pas avec un job d'été, de soir que ça sera possible d'arriver.


Voiture? Stationnement? Wow, ça vit gras dur les étudiants de nos jours! J'travaille à temps plein avec un bon salaire et j'prends encore le métro.

Pour le reste, il y a les prêts et bourses.

le métro a Chicoutimi est tannant à prendre
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le novembre 11, 2011, 15:16:39 pm
Autobus, smart ass.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Bad Brains le novembre 11, 2011, 15:20:52 pm
Taxer les gens 15 ans plus tard? C'est stupide en crisse comme idée.


Demander à des étudiants de payer des études alors qu'ils n'ont aucun revenu me semble être beaucoup plus sensé.

Job d'été, job de soir. Parce que si les études étaient 100% gratuites, ça ne serait pas juste pour les gens qui n'ont pas les capacités intellectuelles pour poursuivre des études supérieures.

Double Post:
Études post-secondaires, plutôt.


On s'entend que bien souvent il s'agit d'un emploi au salaire minimum. Des années universitaires au coût de 4000 dollars et + en frais de scolarité excluant les autres frais qu'exigent des études universitaires(livres, appartement/ voiture/coût de stationnement), ce n'est pas avec un job d'été, de soir que ça sera possible d'arriver.


Voiture? Stationnement? Wow, ça vit gras dur les étudiants de nos jours! J'travaille à temps plein avec un bon salaire et j'prends encore le métro.

Pour le reste, il y a les prêts et bourses.

le métro a Chicoutimi est tannant à prendre

Exactement, j'habite en banlieue de Québec et la voiture/covoiturage est la seule option si on veut pas habiter en appartement(plus coûteux). Je prendrais le métro volontier, mais je dois avoir une voiture(1995) et je dois débourser pour une place de stationnement. À défaut d'alternatives, la voiture est inévitable dans le cas de biens des étudiants qui ne vivent pas à Montréal.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 11, 2011, 15:27:45 pm
À défaut d'alternatives, la voiture est inévitable dans le cas de biens des étudiants qui ne vivent pas à Montréal.

A peu près jamais a cause des résidances, y'a ça partout non ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le novembre 11, 2011, 15:29:15 pm
Taxer les gens 15 ans plus tard? C'est stupide en crisse comme idée.


Demander à des étudiants de payer des études alors qu'ils n'ont aucun revenu me semble être beaucoup plus sensé.

Job d'été, job de soir. Parce que si les études étaient 100% gratuites, ça ne serait pas juste pour les gens qui n'ont pas les capacités intellectuelles pour poursuivre des études supérieures.

Double Post:
Études post-secondaires, plutôt.


On s'entend que bien souvent il s'agit d'un emploi au salaire minimum. Des années universitaires au coût de 4000 dollars et + en frais de scolarité excluant les autres frais qu'exigent des études universitaires(livres, appartement/ voiture/coût de stationnement), ce n'est pas avec un job d'été, de soir que ça sera possible d'arriver.


Voiture? Stationnement? Wow, ça vit gras dur les étudiants de nos jours! J'travaille à temps plein avec un bon salaire et j'prends encore le métro.

Pour le reste, il y a les prêts et bourses.

le métro a Chicoutimi est tannant à prendre

Exactement, j'habite en banlieue de Québec et la voiture/covoiturage est la seule option si on veut pas habiter en appartement(plus coûteux). Je prendrais le métro volontier, mais je dois avoir une voiture(1995) et je dois débourser pour une place de stationnement. À défaut d'alternatives, la voiture est inévitable dans le cas de biens des étudiants qui ne vivent pas à Montréal.

Oui oui, et faut pas oublier les sorties coûteuses, les iPhones, les voyages à Cuba, etc.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le novembre 11, 2011, 15:29:36 pm
Autobus, smart ass.


le métro à St-Fulgence alors.  :smiley2:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Bad Brains le novembre 11, 2011, 15:35:13 pm
Taxer les gens 15 ans plus tard? C'est stupide en crisse comme idée.


Demander à des étudiants de payer des études alors qu'ils n'ont aucun revenu me semble être beaucoup plus sensé.

Job d'été, job de soir. Parce que si les études étaient 100% gratuites, ça ne serait pas juste pour les gens qui n'ont pas les capacités intellectuelles pour poursuivre des études supérieures.

Double Post:
Études post-secondaires, plutôt.


On s'entend que bien souvent il s'agit d'un emploi au salaire minimum. Des années universitaires au coût de 4000 dollars et + en frais de scolarité excluant les autres frais qu'exigent des études universitaires(livres, appartement/ voiture/coût de stationnement), ce n'est pas avec un job d'été, de soir que ça sera possible d'arriver.


Voiture? Stationnement? Wow, ça vit gras dur les étudiants de nos jours! J'travaille à temps plein avec un bon salaire et j'prends encore le métro.

Pour le reste, il y a les prêts et bourses.

le métro a Chicoutimi est tannant à prendre

Exactement, j'habite en banlieue de Québec et la voiture/covoiturage est la seule option si on veut pas habiter en appartement(plus coûteux). Je prendrais le métro volontier, mais je dois avoir une voiture(1995) et je dois débourser pour une place de stationnement. À défaut d'alternatives, la voiture est inévitable dans le cas de biens des étudiants qui ne vivent pas à Montréal.

Oui oui, et faut pas oublier les sorties coûteuses, les iPhones, les voyages à Cuba, etc.


Merci de bien vouloir généraliser. J'ai pas de iphones, j'ai jamais été à Cuba, je sors pratiquement pas.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le novembre 11, 2011, 15:38:50 pm
Mais n'est-ce pas ce que vous faites en ce moment? Généraliser que tous les étudiants sont pauvres et déchus?



Double Post:
Autobus, smart ass.


le métro à St-Fulgence alors.  :smiley2:

Co-dos d'ânurage?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Bad Brains le novembre 11, 2011, 15:49:59 pm
Mais n'est-ce pas ce que vous faites en ce moment? Généraliser que tous les étudiants sont pauvres et déchus?

Voudrais-tu être davantage de mauvaise foi?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le novembre 11, 2011, 15:52:25 pm
J'te renvoie ta question.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le novembre 11, 2011, 16:05:40 pm
Wolf, le problème c'est pas que tous les étudiants sont cassés, j'ai rien contre un dégel des frais, mais ça doit s'accompagner d'une révision en profondeur du système de prêts et bourses pour les gens qui n'ont pas les moyens d'étudier et qui n'ont pas d'aide parentale. Ya plein de gens qui tombent dans des "craques" et qui ne recoivent rien, ou qui doivent prendre des prêts immenses à la banque.

Et études supérieures ne garantissent pas un bon salaire, il ne faut pas voir cela comme une usine a former des travailleurs, mais comme former des gens qui auront des capacités à analyser. Un doctorant en économie fera pas autant qu'un comptable, mais il va avoir payé autant sinon plus en frais. Moi je crois pas qu'on devrait couper dans des programmes moins "rentables", ni faire payer plus ceux qui veulent y entrer.

Par contre, il est vrai que certains étudiants vivent au dessus de leur moyens ou bien sont juste ben riches et en profite, ca arrive, faut pas faire du cas par cas.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Bad Brains le novembre 11, 2011, 16:08:42 pm
J'te renvoie ta question.


Ce n'est pas de prétendre que tous les étudiants sont pauvres, mais surtout de souligner qu'une hausse des frais de scolarité peut avoir comme conséquence de limiter l'accès aux études supérieures qu'à une tranche de la population, soit la classe supérieure.

Personnellement, je n'ai pas accès aux prêts et aux bourses. Avec le niveau des frais actuels, je réussis à m'en sortir en ayant un emploi au salaire minimum, mais avec une hausse je ne pense pas que je pourrais y arriver en pouvant me concentrer uniquement sur mes études. Le système de prêts et bourses sous sa forme actuel défavorise la plus grande portion des étudiants(celle dont je crois faire partie), ceux qui sont issues de la classe moyenne.

 Je crois que c'est légitime, de promouvoir un accès équitable à l'instruction.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le novembre 11, 2011, 16:10:58 pm
Pour la situation a Mcgill, je viens de recevoir ceci:

(Une version française suivra.)

Message on behalf of Principal Heather Munroe-Blum

I write to you following the disturbing events of yesterday. I was not on campus and did not witness the events firsthand.

Based on what I have been told, I have today asked our Dean of Law, Daniel Jutras, to conduct an independent investigation of the events and to report back to me on his findings by December 15, 2011.

I am taking this action based on the following information provided to me today:

Late Thursday afternoon, a group of protesters entered the unlocked James Administration Building and forced their way from a reception area outside the offices of the Provost and the Principal, pushing staff in the process. Some of them were masked and hooded. They refused to identify themselves.

Security personnel were called to deal with the situation. Over the course of a few minutes, they ushered most of the protesters back to the reception area, but a few refused to leave my office. These individuals were carried out to the reception area under protest, where they were then left undisturbed.

As a protest grew outside the building, apparently encouraged by social media messages from the protesters within, all exits to the building were effectively blocked by protesters, and employees who were trying to leave the building to go home could not do so. It was clearly a tense, stressful situation.

Security personnel called Montreal police. Four officers arrived to survey the situation. Police in the building did not speak with the occupying protesters or interact with them in any way. At no time were the protesters detained by McGill staff.

I understand that the Provost and Deputy Provost (Student Life and Learning) spoke with the protesters more than once asking them what they wanted, and, about their plans and, ultimately, their desire to have the event end peacefully and safely. In exchange for a promise to leave immediately, quietly and peacefully, the Provost and Deputy Provost assured the protesters they would be allowed to leave the building with no consequences, including criminal charges, identification to police or disciplinary action on the part of the University. After consultation amongst themselves, they agreed and were escorted out by the Provost Anthony Masi and Deputy Provost Morton Mendelson.

The situation outside, and the presence of the riot squad, which dispersed the protesters by its usual means, was entirely directed by the Montreal police service.

The presence of riot police on our campus is shocking.

We as a community, need to fully understand the events and the responses to them and I trust Dean Jutras will conduct a thorough, impartial review.


Double Post:
Lol, ca sonne comme Dumbledore qui fait un discours a Poudlard.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le novembre 11, 2011, 16:42:08 pm
Donc, Lisa et Bad Brains, les énergies déployées par les associations étudiantes ne devraient-elles pas être investies dans la réforme des prêts et bourses?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le novembre 11, 2011, 16:45:02 pm
non, pour l'instant, c'est dire "non a ces mesures d'augmentations des frais si les prets et bourses ne sont pas révisés en meme temps".

dans une grève, de toute facon, c'est sur qu'il faut 1- des statement forts pour entrainer les étudiants, et la hausse est quand meme démesurée, comme elle ne s accompagne pas de ces mesures.
2- ils faut des affaires symboliques, comme le 103 millions, pour attirer la population. Malheureusement, en 2005 on s'était fait avoir car c'était 103 millions + ben d'autres affaires, mais comme le 103 millions était au coeur de la campagne, le gouvernement a donné le nanane et refusé tout le reste.


Double Post:
leurs efforts sont dans ca de toute facon depuis des années, c'est juste qu'on voit pas souvent en tant que population ce qui se fait au jour le jour dans ces assos là
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le novembre 11, 2011, 16:47:42 pm
Mais justement, y a-t-il une souplesse à cet égard de la part des associations? Genre, si le gouvernement accepte de modifier l'accès aux prêts et bourses, va-t-on alors accepter l'augmentation des frais?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Sibylline le novembre 11, 2011, 17:02:22 pm
Difficile de répondre à cette question hypothétique si on ne sait pas dans quelle mesure il sera modifié.

Mais dans mon cas, oui, s'il devient mieux adapté, je comprendrai la nécessité d'augmenter les droits de scolarité (avec toutefois un contrôle plus serré en ce qui concerne les frais afférents).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le novembre 11, 2011, 17:19:51 pm
Personnellement, j'exigerais que:

1- L'accès aux prêts et bourses soit modifié

2- Les profs enseignent leurs propres cours

3- Les frais de matériels (livres, etc) soit assumés par les Universités. J'parle pas des cahiers pour prendre des notes, mais plutôt les gros volumes à 30$ qui deviennent inutiles après une session.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 11, 2011, 17:36:37 pm
3- Les frais de matériels (livres, etc) soit assumés par les Universités. J'parle pas des cahiers pour prendre des notes, mais plutôt les gros volumes à 30$ qui deviennent inutiles après une session.

ça fait longtemps que ta été a l'université ;) C'est souvent 400$+ les livres d'une session.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le novembre 11, 2011, 17:37:48 pm
J'suis jamais allé à l'Université. Mais j'parlais d'un seul livre dans mon exemple.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 11, 2011, 17:42:36 pm
C'est pas mal plus chère que ça les gros volume, sont habituellement plus de 100$ neuf.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le novembre 11, 2011, 17:44:51 pm
Ça, c'est ridicule.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le novembre 11, 2011, 17:45:40 pm


On s'entend que bien souvent il s'agit d'un emploi au salaire minimum. Des années universitaires au coût de 4000 dollars et + en frais de scolarité excluant les autres frais qu'exigent des études universitaires(livres, appartement/ voiture/coût de stationnement), ce n'est pas avec un job d'été, de soir que ça sera possible d'arriver.


On parle pas de payer les études au complet avec une job d'été et de fin de semaine non plus... J'ai ramasser environ 4000$ pour payer l'université cette été avec mes deux jobs et j'ai une job le samedi pour payer mes dépenses ordinaires... Ça paye pas tout, mais ça allège en maudit le supposé fardeau que les étudiants ont sur le dos...


Double Post:
Ça, c'est ridicule.


Encore plus quand le livre coûte 100$ et que c'est ton prof qui l'a écrit...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 11, 2011, 17:50:22 pm
Ça, c'est ridicule.

C'est habituellement pas des best-sellers quand c'est pointu, j'imagine que c'est des volumes de vente parfois restraint et le marcher (plein de gens vont l'acheter même s'il trouve ça chère) pousse le prix a la hausse.

Disons qu'on est ben content quand on tombe sur un cours pas de livres (juste des notes écrites par le profs).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Berslak le novembre 11, 2011, 17:50:32 pm
J'suis jamais allé à l'Université. Mais j'parlais d'un seul livre dans mon exemple.

En 1995, juste pour le cours de Chimie physique, le manuel principal 100$, le solutionnaire des exercices du manuel 40$.

Parfois, on s'en tirait avec des cours où il y avait juste des notes de cours photocopiées (qu'on devait acheter aussi, ça pouvait montait à 20-30$ des fois juste pour une pile de notes de cours pour un seul cours.).  Mais quand on avait un livre à acheter, on s'en tirait rarement en bas de 80$ du livre.

J'ose à peine imaginer où s'en est rendu 15 ans plus tard.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le novembre 11, 2011, 17:53:30 pm
J'suis jamais allé à l'Université. Mais j'parlais d'un seul livre dans mon exemple.

En 1995, juste pour le cours de Chimie physique, le manuel principal 100$, le solutionnaire des exercices du manuel 40$.

Parfois, on s'en tirait avec des cours où il y avait juste des notes de cours photocopiées (qu'on devait acheter aussi, des fois, ça pouvait montait à 20-30$ des fois juste pour une pile de notes de cours pour un seul cours.).  Mais quand on avait un livre à acheter, on s'en tirait rarement en bas de 80$ du livre.

J'ose à peine imaginer où s'en est rendu 15 ans plus tard.

C'est pas mal la même chose aujourd'hui !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Berslak le novembre 11, 2011, 17:53:51 pm
les gros volumes à 30$ qui deviennent inutiles après une session.

..et je sais pas pour les autres domaines, mais en génie, les livres d'université, c'est supposé être des livres de référence pour la vie.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 11, 2011, 17:55:04 pm
..et je sais pas pour les autres domaines, mais en génie, les livres d'université, c'est supposé être des livres de référence pour la vie.

Internet a quand même changé la donne pas mal.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Berslak le novembre 11, 2011, 17:58:15 pm
j'ai une job le samedi pour payer mes dépenses ordinaires... Ça paye pas tout, mais ça allège en maudit le supposé fardeau que les étudiants ont sur le dos...

Là-dessus, c'est pas tous les domaines d'étude qui ont une charge de travail légère qui permet de travailler la fin de semaine.

Dans mon groupe dans le temps, c'était une petite minorité qui réussissait à trouver du temps pour travailler au travers de l'étude, des devoirs et des rapports de lab à faire.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le novembre 11, 2011, 17:58:40 pm

On parle pas de payer les études au complet avec une job d'été et de fin de semaine non plus... J'ai ramasser environ 4000$ pour payer l'université cette été avec mes deux jobs et j'ai une job le samedi pour payer mes dépenses ordinaires... Ça paye pas tout, mais ça allège en maudit le supposé fardeau que les étudiants ont sur le dos...

J'ai déjà fait ça. Avec une bonne job qui te donne du temps plein, tu peux aller chercher 4000$.

Sauf que je suis en stage pendant une partie de l'été (1 mois et 3 mois respectivement) et comme c'est des stages de 2 crédits (mais tu fais du temps plein) les prêts et bourses et l'université considère que tu es a temps partiel. Ça c'est des conneries.


Double Post:
..et je sais pas pour les autres domaines, mais en génie, les livres d'université, c'est supposé être des livres de référence pour la vie.

Internet a quand même changé la donne pas mal.

Plus ou moins, c’est surprenant comme a part les articles scientifiques il manque d'info sur certaines affaires, mes livres sont minimum 100$ chaque, cette session j'ai du payer 400$ usagés sur Amazon.


Double Post:
j'ai une job le samedi pour payer mes dépenses ordinaires... Ça paye pas tout, mais ça allège en maudit le supposé fardeau que les étudiants ont sur le dos...

Là-dessus, c'est pas tous les domaines d'étude qui ont une charge de travail légère qui permet de travailler la fin de semaine.

Dans mon groupe dans le temps, c'était une petite minorité qui réussissait à trouver du temps pour travailler au travers de l'étude, des devoirs et des rapports de lab à faire.

Effectivement, au bac je cumulais trois emplois (2 charges de corrections et un emploi de fin de semaine) mais j'ai du lâcher mon emploi de fin de semaine à la maitrise, résultat j'ai du travailler 3 jours entre septembre et juin passé.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Berslak le novembre 11, 2011, 18:01:08 pm
..et je sais pas pour les autres domaines, mais en génie, les livres d'université, c'est supposé être des livres de référence pour la vie.

Internet a quand même changé la donne pas mal.

Les gens fonctionnent vraiment avec Wikipédia dans leurs milieux de travail pour se rappeler comment on fait un calcul?

Je suis vraiment déconnecté de la réalité d'aujourd'hui pour ce genre de choses..
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Berslak le novembre 11, 2011, 18:17:19 pm
"Dans cinq ans, les droits atteindront 3800$ par année. Encore largement sous la moyenne canadienne.

Un cours de trois ans coûtera donc environ 5000$ de plus. Quand on sait que le moindre bac (sauf en théologie!) vaudra au moins 30 fois ça sur une vie, ça demeure une bonne affaire!

Un étudiant en pharmacie réalise un taux de rendement de 27%; en médecine de 21%; un étudiant en lettres, de 8%. Qui dit mieux?"

La majorité des étudiants professionnels du secondaire et du collégial (DEP et DEC) auront un taux de rendement bien supérieur étant donné qu'ils n'ont aucun frais de scolarité.

C'est un aspect de notre système que je n'ai jamais trouvé logique.  Pourquoi donc les cours pour les jobs de bras sont gratuits alors que les cours pour les jobs de tête ont un coût pour l'étudiant?  Venez pas me dire que c'est à cause des salaires car ya une méchante gang de gars avec des DEP et des DEC qui vont gagner beaucoup plus dans leur vie qu'un paquet de monde qui ont été à l'université.

Qu'on monte les frais, ok.  Mais si on fait ça, qu'on arrête de donner des cours techniques gratis car ça devient injuste pas mal pour le monde qui ont une tête mais qui n'ont aucun talent manuel.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le novembre 11, 2011, 18:22:16 pm
"Pourquoi donc les cours pour les jobs de bras sont gratuits alors que les cours pour les jobs de tête ont un coût pour l'étudiant?"

C'est pas tous les cours qui sont gratuits. L'éducation professionnelle (sauf les DEC) relève de l'éducation secondaire et des commissions scolaires. Souvent ceux qui choisissent ce chemin ne sont pas à leur place au secondaire ou dans le système d'éducation conventionnel.

Concernant les DEC, je suis relativement d'accord avec toi par contre.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 11, 2011, 18:23:16 pm
Les gens fonctionnent vraiment avec Wikipédia dans leurs milieux de travail pour se rappeler comment on fait un calcul?

Je suis vraiment déconnecté de la réalité d'aujourd'hui pour ce genre de choses..

Wikipedia a peu près a tous les jours dans mon cas, les articles mathématiques sont très très fiable.

StackOverflow pour tous ce qui est informatique, le monde qui écrivent la dessus sont souvent plus brute que le monde qui ont le temps d'écrire des livres.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le novembre 11, 2011, 18:25:51 pm
Les gens fonctionnent vraiment avec Wikipédia dans leurs milieux de travail pour se rappeler comment on fait un calcul?

Je suis vraiment déconnecté de la réalité d'aujourd'hui pour ce genre de choses..

Wikipedia a peu près a tous les jours dans mon cas, les articles mathématiques sont très très fiable.

StackOverflow pour tous ce qui est informatique, le monde qui écrivent la dessus sont souvent plus brute que le monde qui ont le temps d'écrire des livres.

C'est tannant les personnes qui démonisent Wikipedia... Bien qu'il y ait quelques défauts, j'utilise quand même ce site pour trouver le 3/4 sinon 100% de mes sources scientifiques pour certains travaux...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 11, 2011, 18:29:49 pm
ça doit pu trop exister depuis que les études montre que Wikipedia n'a pas plus d'erreur que les grosses encyclopedie chère.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le novembre 11, 2011, 18:32:45 pm
Les gens fonctionnent vraiment avec Wikipédia dans leurs milieux de travail pour se rappeler comment on fait un calcul?

Je suis vraiment déconnecté de la réalité d'aujourd'hui pour ce genre de choses..

Wikipedia a peu près a tous les jours dans mon cas, les articles mathématiques sont très très fiable.

StackOverflow pour tous ce qui est informatique, le monde qui écrivent la dessus sont souvent plus brute que le monde qui ont le temps d'écrire des livres.

C'est tannant les personnes qui démonisent Wikipedia... Bien qu'il y ait quelques défauts, j'utilise quand même ce site pour trouver le 3/4 sinon 100% de mes sources scientifiques pour certains travaux...

De ce que j'entends le débat n'est plus à savoir si Wikipedia est fiable.
Ce qu'il faut, c'est insister sur le fait que c'est une encyclopédie et que c'est juste un point de départ pour un travail, un excellent point de départ, une inspiration pour les sources à consulter, mais ça ne sert à rien de plus qu'à démarrer un travail.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Berslak le novembre 11, 2011, 18:37:47 pm
Les gens fonctionnent vraiment avec Wikipédia dans leurs milieux de travail pour se rappeler comment on fait un calcul?

Je suis vraiment déconnecté de la réalité d'aujourd'hui pour ce genre de choses..

Wikipedia a peu près a tous les jours dans mon cas, les articles mathématiques sont très très fiable.

StackOverflow pour tous ce qui est informatique, le monde qui écrivent la dessus sont souvent plus brute que le monde qui ont le temps d'écrire des livres.

C'est tannant les personnes qui démonisent Wikipedia... Bien qu'il y ait quelques défauts, j'utilise quand même ce site pour trouver le 3/4 sinon 100% de mes sources scientifiques pour certains travaux...

En passant, je ne démonisais pas Wikipedia personnellement.  Je faisais juste demander étant donné que je suis assez déconnecté du milieu de travail professionnel depuis trop d'années.

Mais bon, je ne me débarrasserai jamais de mes livres pareil.  C'est quand même pour moi le symbole que j'ai réussi au moins quelque chose dans ma vie.


Double Post:
De ce que j'entends le débat n'est plus à savoir si Wikipedia est fiable.
Ce qu'il faut, c'est insister sur le fait que c'est une encyclopédie et que c'est juste un point de départ pour un travail, un excellent point de départ, une inspiration pour les sources à consulter, mais ça ne sert à rien de plus qu'à démarrer un travail.

Sauf que là on ne parlait pas pour un contexte de recherche ou d'études mais bien pour dans un contexte professionnel.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le novembre 11, 2011, 18:48:14 pm
Ah bah, je ne pourrais pas vraiment dire, mais il y a eu des études qui montrent que la marge d'erreur se compare aux plus grandes encyclopédies.
C'est fiable, tout en retenant que c'est collaboratif et qu'on peut tomber de temps à autre sur une erreur, une niaiserie, que le contenu de chaque page n'est pas égal, etc.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le novembre 11, 2011, 20:49:24 pm
Cantabile: il reste que ta position revient à: "J'étais très heureux que la société paie pour moi et je protestais si je devais payer plus, mais maintenant que je paie des impôts, je refuse que les étudiants bénéficient des mêmes avantages que moi, même si, en regard de l'indexation, ils vont payer beaucoup plus que ce moi je payais.".

C'est évident qu'on va pas construire une société très forte avec une vision individualiste et égocentrique comme ça.

On dirait un discours de vieux con conservateur, et je ne trouve pas ça très cohérent dans la bouche d'un fonctionnaire éduqué qui a des conditions de travail parmi les plus mauvaises de la société, considérant l'éducation exigée VS le niveau de stress et la charge de travail...

+ 1 !

Canta, qui paie ton salaire? Les contribuables québécois. Contribuables, qui paient le plus de taxes en Amérique du Nord...

Donc, je contribue d'une façon au paiement de ton bungalow.

Comme Ever, je comprends qu'il travaille dans l'agro-alimentaire et s'il existe un secteur hyper-subventionné, c'est celui-là. Or retirons toutes les subventions au secteur agro, aura-t-il toujours un emploi... Son papa peut-il conservé ses terres? Ses permis d'exploitation agricole?

Arrêtez de réfléchir comme des taupes dans un terrier qui ne voient pas l'inter-relation des intérêts qui existent dans notre société.
Que cela vous écoeurent soit. Mais assumez la dépendance de votre situation au système existant et qu'un changement de système ne jouera pas nécessairement pas en votre faveur.

+ 1 + 1 !!!

Je me demande comment la génération qui a crache aujourd'hui sur la quasi gratuité scolaire dont elle a profité investirait les dollars qui tomberaient miraculeusement dans ses poches si l'état se désengageait du système éducatif post-secondaire ? Elle serait obligé de faire comme aux temps de nos grands-parents : mettre une part substantielle de leur revenu dans des fonds d'épargne-études afin que sa progéniture puissent profiter accéder au collège ou à l'université, ou quêter des bourses auprès de donateurs privés, ou s'en remettre au système de prêts et bourses de l'État.



Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le novembre 11, 2011, 20:58:38 pm
1) Mon éducation universitaire n'était pas plus gratuite qu'aujourd'hui.

2) Y'a personne qui a mentionné que l'état devait se dégager complètement de ses responsabilités alors au lieu de nous (me) faire dire n'importe quoi contente-toi de commenter ce qui a réellement été dit.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Danycan-de-lEpine le novembre 12, 2011, 02:53:18 am
 C'est bien beau tout ça mais l'exploration spatiale est la clef de l'Avenir.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Sibylline le novembre 12, 2011, 07:48:58 am
Personnellement, j'exigerais que:

[...]

2- Les profs enseignent leurs propres cours

Hein?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 12, 2011, 10:49:10 am
Personnellement, j'exigerais que:

[...]

2- Les profs enseignent leurs propres cours

Hein?

Probablement qu'il veut dire qu'a bien des niveau on donne plus qu'une liste de chose a apprendre a un prof qui est totalement libre des moyens mis en place pour l'apprendre au jeune. Mais aussi des façon de donner le cour.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le novembre 12, 2011, 11:01:57 am
Je pense qu'il parle plutôt des chargés de cours - et Mad, révise ta phrase elle n'a aucun sens.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le novembre 12, 2011, 19:33:00 pm
1) Mon éducation universitaire n'était pas plus gratuite qu'aujourd'hui.

2) Y'a personne qui a mentionné que l'état devait se dégager complètement de ses responsabilités alors au lieu de nous (me) faire dire n'importe quoi contente-toi de commenter ce qui a réellement été dit.

1) c'est pourquoi j'ai utilisé le terme quasi gratuité.

2) quand le gouvernement fait reposer le financement des universités sur la contribution des étudiants et l'apport de plus en plus grand du secteur privé d'un côté alors qu'il augmente la part des prêts par rapport aux bourses de l'autre, c'est une forme de désengagement.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le novembre 12, 2011, 19:41:57 pm
Bref, j'ai payé pour mes études et j'ai jamais dit que l'État devait se désengager complètement, le dossier est clos. Anyways Legault va rêgler ça en plus de me donner 20 000$ de plus par année.  :smiley10:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le novembre 12, 2011, 19:57:50 pm
Ouais mais t'es mieux d'être bon ! Sinon, out !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le novembre 12, 2011, 20:03:07 pm
Pas de trouble ! Je ne serai pas le premier à partir !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Sibylline le novembre 13, 2011, 08:16:45 am
Je pense qu'il parle plutôt des chargés de cours - et Mad, révise ta phrase elle n'a aucun sens.

Ah? Wolf, sans vouloir prêcher pour ma paroisse, y'a pas mal de cours (selon le domaine) qui sont mieux enseignés par des chargés de cours, qui jouissent plus souvent d'une expérience pratique.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le novembre 13, 2011, 08:28:14 am
+1

À la Fac de droit de mon temps, c'était ainsi pour les cours de champ de pratique "pratique". Par exemple, civil, administratif, social et fiscal: des praticiens. Les meilleurs souvenirs de ma formation!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le novembre 13, 2011, 11:13:05 am
Je pense qu'il parle plutôt des chargés de cours - et Mad, révise ta phrase elle n'a aucun sens.

Ah? Wolf, sans vouloir prêcher pour ma paroisse, y'a pas mal de cours (selon le domaine) qui sont mieux enseignés par des chargés de cours, qui jouissent plus souvent d'une expérience pratique.

Oui, ça dépend vraiment des domaines je pense.
En Sciences de l'information, les chargés de cours peuvent souvent plus parler en connaissance de cause de ce qui se passe sur le terrain.
En anthropologie, les chargés de cours peuvent être engagés pour donner un cours développé par un professeur, qui ne correspond pas à leur domaine spécifique, qu'ils maîtrisent moins bien, etc. dans ce domaine d'études j'ai vraiment vu une différence dans l'enseignement qui va en faveur de l'enseignement donné par les professeurs, mais c'est un domaine théorique vs les sciences de l'information.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le novembre 13, 2011, 12:11:55 pm
Je pense qu'il parle plutôt des chargés de cours - et Mad, révise ta phrase elle n'a aucun sens.

Ah? Wolf, sans vouloir prêcher pour ma paroisse, y'a pas mal de cours (selon le domaine) qui sont mieux enseignés par des chargés de cours, qui jouissent plus souvent d'une expérience pratique.

J'ai vécu les deux, en droit et en relations internationales.

En droit, les chargés de cours sont parfaits, comme le dit currius.

En relations internationales, je détestais ça, les profs étaient bien plus compétents et en savaient beaucoup plus que les chargés de cours.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le novembre 13, 2011, 14:02:01 pm
Vous pensez quoi du Gouvernement qui a acheté des liens commandités sur Google pour des entrées comme FECQ, FEUQ, etc qui renvoie vers un site en faveur de la hausse des frais de scolarité?

Je trouve ça inoffensif, un peu croche et que c'est une perte d'argent (inutile, la majorité de la population est de leur bord et franchement qui clique sur les liens commandités?).
Quelqu'un m'a toutefois dit qu'en plus de ça, les communications gouvernementales se doivent d'être neutres, factuelles et informatives ce qui n'est pas le cas ici.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le novembre 13, 2011, 14:04:52 pm
C'est pas fort.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 13, 2011, 14:24:29 pm
Jay ça fait pas ça chez nous (je voix pas de lien commandité quand je cherche FECQ, FEUQ, etc...)

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le novembre 13, 2011, 14:29:04 pm
Non, moi non plus, vendredi ça fonctionnait à fond par contre.
Apparemment, ça serait parce que les sponsored links n'apparaissent pas à tout coup (genre une fois au mille recherches).
J'essaie sporadiquement depuis ce matin, mais rien n'apparaît chez nous.
Peut-être qu'ils ont annulé l'entente après que ça soit sorti dans les médias

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201111/11/01-4466986-quebec-achete-greve-etudiante-sur-google.php (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201111/11/01-4466986-quebec-achete-greve-etudiante-sur-google.php)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Sibylline le novembre 13, 2011, 15:51:28 pm
Jay ça fait pas ça chez nous (je voix pas de lien commandité quand je cherche FECQ, FEUQ, etc...)

Peut-être parce que ça (http://www.facebook.com/event.php?eid=234077863322709) a fonctionné?

Une autre réplique des étudiants : une prise en otage de LineBeauchamp.com (http://www.linebeauchamp.com).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le novembre 13, 2011, 17:08:08 pm
Peut-être parce que ça (http://www.facebook.com/event.php?eid=234077863322709) a fonctionné?

Excellent!
Je n'étais pas au courant qu'il y avait un maximum de clics par jour!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le novembre 13, 2011, 17:51:34 pm
Les mots que le gouvernement a acheté pour renvoyer vers le site www.droitsdescolarite.com (http://www.droitsdescolarite.com). Il y en a peut-être d'autres:
-FEUQ
-FECQ
-AGEUQAT
-AGECAR
-ASSÉ
-FAÉCUM
-CADEUL
-AFESH
-AÉESG
-Frais de scolarité
-Droits de scolarité
-grève université
-grève étudiante
-Jean Charest
-Line Beauchamp

Google a une politique sur les clics frauduleux alors ça ne fonctionnerait pas de juste cliquer à répétition.
http://adwords.google.com/support/aw/bin/answer.py?hl=fr&answer=6114 (http://adwords.google.com/support/aw/bin/answer.py?hl=fr&answer=6114)

Les étudiants ont déjà répliqué par un site qui a presque la même adresse et la même mise en page: http://www.droitsdescolarite.ca (http://www.droitsdescolarite.ca)

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le novembre 13, 2011, 22:14:53 pm
Google a une politique sur les clics frauduleux alors ça ne fonctionnerait pas de juste cliquer à répétition.
http://adwords.google.com/support/aw/bin/answer.py?hl=fr&answer=6114 (http://adwords.google.com/support/aw/bin/answer.py?hl=fr&answer=6114)

Les étudiants ont déjà répliqué par un site qui a presque la même adresse et la même mise en page: http://www.droitsdescolarite.ca (http://www.droitsdescolarite.ca)


:smiley20:

Débat entre l'IRIS et un représentant de l'industrie manufacturière :

[ Invalid YouTube link ]

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lula le novembre 13, 2011, 23:28:38 pm

Les étudiants ont déjà répliqué par un site qui a presque la même adresse et la même mise en page: http://www.droitsdescolarite.ca (http://www.droitsdescolarite.ca)



Le gouvernement a pensé à acheter droitsdescolarite.com mais pas droitsdescolarite.ca?    :smiley36:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le novembre 14, 2011, 07:16:42 am
Pas mal, l'idée de reproduire le même design  :smiley20:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le novembre 14, 2011, 09:44:25 am
Le piégeur piégé...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Bad Brains le novembre 14, 2011, 14:16:31 pm
Google a une politique sur les clics frauduleux alors ça ne fonctionnerait pas de juste cliquer à répétition.
http://adwords.google.com/support/aw/bin/answer.py?hl=fr&answer=6114 (http://adwords.google.com/support/aw/bin/answer.py?hl=fr&answer=6114)

Les étudiants ont déjà répliqué par un site qui a presque la même adresse et la même mise en page: http://www.droitsdescolarite.ca (http://www.droitsdescolarite.ca)


:smiley20:

Débat entre l'IRIS et un représentant de l'industrie manufacturière :

[ Invalid YouTube link ]



Très bonne prestation de Simon Tremblay-Pepin. Considérer l'éducation comme étant une dépense pour la société est une triste façon de voir les choses. C'est un investissement pour la collectivité, c'est nous doter d'une richesse inestimable.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le novembre 14, 2011, 14:47:21 pm
Une dépense c'est une dépense. C'est une sortie d'argent. Déguiser ça en l'appelant ''investissement'' n'y change rien. Faire rouler les universités a un prix élevé et les étudiants n'en payent présentement qu'une petite partie.


Le Québec a 230 milliards de dette avec une population vieillissante et un déficit courant de plus de 10 milliards. On a pas les moyens de faire de cadeau à personne. Il faut gérer froidement et efficacement.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le novembre 14, 2011, 14:54:01 pm
Un investisssment pour la société? Philosophiquement, peut-être. Mais c'est surtout un investissement pour l'étudiant.

Ma situation ne changera pas parce que mon voisin décide ou non d'aller faire un bacc.

J'peux-tu avoir un peu de cash pour enregistrer mon album?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le novembre 14, 2011, 15:08:35 pm
Très bonne prestation de Simon Tremblay-Pepin Wolfkiller. Considérer l'éducation la musique comme étant une dépense pour la société est une triste façon de voir les choses. C'est un investissement pour la collectivité, c'est nous doter d'une richesse inestimable.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le novembre 14, 2011, 16:19:56 pm
Un investisssment pour la société? Philosophiquement, peut-être. Mais c'est surtout un investissement pour l'étudiant.


Disons un investissement tant pour la société que pour l'étudiant.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le novembre 14, 2011, 17:02:50 pm
Un investisssment pour la société? Philosophiquement, peut-être. Mais c'est surtout un investissement pour l'étudiant.


Disons un investissement tant pour la société que pour l'étudiant.

Je pense que l'éducation est essentielle au bon fonctionnement d'une société. Je pense aussi que de permettre à tous de de fréquenter l'université n'est pas un gage absolu d'amélioration de cette même société.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le novembre 14, 2011, 17:17:19 pm
Le PQ annulerait la hausse du gouvernement libéral et gèlerait les frais en admettant qu'il serait élu.
Je me sens rassurée. Not.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2011/11/14/002-pq-scolarite-gel-frais.shtml (http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2011/11/14/002-pq-scolarite-gel-frais.shtml)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 14, 2011, 17:29:16 pm
Une dépense c'est une dépense. C'est une sortie d'argent. Déguiser ça en l'appelant ''investissement'' n'y change rien.

ça change tout une sortie d'argent pour faire un barage qui se rembourse en 12 ans c'est pas la même chose qu'une sorti d'argent pour faire des publicités d'hydro-québec a la src.

Tu me feras pas accroire que tu ne considères pas les dépenses pour fournir des cours de DEP a des jeunes comme un investissement et que ça change tout, que c'est même rentable en moins de 5 ans d'avoir beaucoup de jeune qui font des DEP gratuitement versus leur faire payer le plein prix et n'avoir qu'un peut de jeune qui y vont.

Faut optimiser les couts et la quantité de gens qui vont y aller pour optimiser l'investissement québécois, si tu fais payer les jeunes 17000$ par année de frais universitaire et que ta pratiquement plus personne qui va se payer des études d'ingénieur a 71000$ es-tu bien mieux avancé dans 10 ans ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le novembre 14, 2011, 18:30:41 pm
Le PQ annulerait la hausse du gouvernement libéral et gèlerait les frais en admettant qu'il serait élu.
Je me sens rassurée. Not.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2011/11/14/002-pq-scolarite-gel-frais.shtml (http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2011/11/14/002-pq-scolarite-gel-frais.shtml)

Tu parles d'une bande de girouettes.

Avant, ils disaient que les étudiants devaient en faire plus, maintenant ils sont contre la hausse et pour un gel.

Opportunisme politique.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le novembre 14, 2011, 21:54:21 pm
Vraiment, ça suinte.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le novembre 15, 2011, 07:50:27 am
Achat des mots clés "corruption", "collusion" et "parti libéral" par les étudiants pour renvoyer à leur version du site droitsdescolarité.ca. Personnellement, j'aurais préféré que mes pairs n'embarquent pas dans ces dépenses-là, mais je trouve toujours ça intéressant de voir l'utilisation de nouveaux outils, moyens qu'amènent le Web, même si je suis en désaccord d'un côté comme de l'autre.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le novembre 15, 2011, 08:12:58 am
Les étudiants, qui chialent que ça coûte trop cher les études, ont quand même trouvé de l'argent pour acheter ces mots clés. Bravo la cohérence  :smiley32:


 
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le novembre 15, 2011, 08:35:48 am
Les étudiantsL'État, qui chiale que ça n'a plus d'argent pour l'Éducation, a quand même trouvé de l'argent pour acheter ces mots clés. Bravo la cohérence  :smiley32:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Johnny Clash le novembre 15, 2011, 08:37:27 am
Les étudiants, qui chialent que ça coûte trop cher les études, ont quand même trouvé de l'argent pour acheter ces mots clés. Bravo la cohérence  :smiley32:

Combien ça coûté ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le novembre 15, 2011, 08:40:38 am
Je suis partiellement d'accord avec Evergreen. D'avoir à payer des cotisations obligatoires aux associations étudantes c'est correct, mais ça m'écoeure de voir comment ils ont fait du gaspillage sur ce coup-ci, si ç'a été financé ainsi.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le novembre 15, 2011, 08:46:14 am
Les étudiants, qui chialent que ça coûte trop cher les études, ont quand même trouvé de l'argent pour acheter ces mots clés. Bravo la cohérence  :smiley32:

Combien ça coûté ?

L'état avait passé par une firme de publicité et ça avait couté 50 000$ environ selon l'article de l'autre jour.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le novembre 15, 2011, 08:52:57 am
Les étudiantsL'État, qui chiale que ça n'a plus d'argent pour l'Éducation, a quand même trouvé de l'argent pour acheter ces mots clés. Bravo la cohérence  :smiley32:



C'était pas plus une bonne idée de la part du gouvernement.


Reste que les asso étudiantes viennent de perdre encore beaucoup de crédibilité. J'aimerais ça aussi savoir si ces dépenses (sans aucun doute très grandes en regard du leur budget) ont été votées en AG. Bien évidement que non. Être étudiant je serais en crisse que mes cotisations obligatoires servent à gonfler l'égo de quelques leaders étudiants en mal d'exposure médiatique.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le novembre 15, 2011, 09:09:23 am
Aucun besoin de mandat d'AG pour des dépenses opérationnelles et stratégiques. Cela s'inscrit dans les moyens à prendre de la lutte en cours... Puis on ne s'obstinera pas pour les quelques centaines de dollars nécessaires à de la pub web. Bien moins cher qu'une full page de pub dans un journal national. Je salue l'originalité de la manoeuvre, tout à fait Alinski comme stratégie.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le novembre 15, 2011, 17:04:31 pm
J'me suis acheté un ipod cher et je suis sur les prets et bourses, et ca fait enrager mon chum en plus que j'ai de la technologie supérieure a la sienne.

Jugez-moi.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le novembre 15, 2011, 22:59:53 pm
Il a bien raison tu devrais avoir honte et te faire couper tes bourses.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Danycan-de-lEpine le novembre 16, 2011, 03:54:40 am
 Lisa, tu devrais le donner à quelqu'un qui en a plus besoin que toi.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le novembre 16, 2011, 11:17:18 am
J'ai donné mon vieux a mon chum, qui a suivi un tutoriel sur Youtube et qui a peté l'écran avec un exacto.

C'est suffisant?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 18:56:47 pm

Pourquoi parle-t-on de grève étudiante ou de grève des étudiants ?   Je veux dire, faire la grève, c'est quand des travailleurs refusent de se rendre à leur travail pour faire pression sur leur employeur.  Ainsi, les profs pourraient faire la grève.  Mais des étudiants ?  le mot grève n'a aucun rapport dans leur contexte.

C'est dommage que les universitaires et les cégépiens ne connaissent pas davantage de mots en français, ça leur aurait permis d'utiliser le bon et d'avoir l'air moins fou.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 07, 2012, 18:58:40 pm
grève
(nom féminin)
Terrain plat couvert de sable ou de graviers, au bord de la mer ou d'un cours d'eau.
Cessation volontaire et collective du travail en signe de protestation.


En effet.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 07, 2012, 19:00:38 pm
Temporel, ça sorti dans quelque articles (dont un poster sur ce forum même).

C'est parce que j'imagine que ni grêve, ni lockout marche bien et qu'il y a pas trop de mot qui sonne bien pour décrire la situation.

C'est pour ça que manifestation étudiantes est probablement la bonne appellation et elle est souvent choisi.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 19:04:02 pm


C'est parce que j'imagine que ni grêve, ni lockout marche bien et qu'il y a pas trop de mot qui sonne bien pour décrire la situation.

C'est pour ça que manifestation étudiantes est probablement la bonne appellation et elle est souvent choisi.



Si on veut donner un nom au fait que les étudiants ne se présentent plus aux cours, le mot manifestation n'est pas le bon non plus.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 07, 2012, 19:06:58 pm
Quel expression proposes-tu ?

A moins qu'on soit condamner a utiliser une phrase pour décrire ce que les étudiants font.

(On peut toujours dire moyen de pressions sans les préciser en se disant que tous le monde comprends).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 19:11:50 pm

Le fait de ne pas se présenter aux cours, c'est s'absenter, non ?

Au lieu de grève étudiante, je trouverais plus approprié de parler d'absence étudiante.

"Votons pour une absence illimitée" se dirait très bien.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 07, 2012, 19:13:56 pm
Oui mais le pas se présenter viens souvent avec une manifestation ou un autre moyen de pressions.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 19:14:43 pm

Après un vote sur une absence illimitée, les étudiants peuvent aller manifester dans les rues.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 07, 2012, 19:15:02 pm
Est-ce qu'il y a ambiguïté de compréhension quand on dit grève étudiante? Non. S'rait con d'essayer de confondre les gens avec une nouvelle désignation.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Le pape le mars 07, 2012, 19:16:26 pm

Pourquoi parle-t-on de grève étudiante ou de grève des étudiants ?   Je veux dire, faire la grève, c'est quand des travailleurs refusent de se rendre à leur travail pour faire pression sur leur employeur.  Ainsi, les profs pourraient faire la grève.  Mais des étudiants ?  le mot grève n'a aucun rapport dans leur contexte.

C'est dommage que les universitaires et les cégépiens ne connaissent pas davantage de mots en français, ça leur aurait permis d'utiliser le bon et d'avoir l'air moins fou.


T'aimes vraiment enculer les mouches. Dans la mesure où étudier représente une charge de travail et que tout le monde comprend le sens de ''grève étudiante'', c'est quoi le problème? C'est le temps pour un autre débat totalement superficiel de trois pages.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 19:18:38 pm


Est-ce qu'il y a ambiguïté de compréhension quand on dit grève étudiante? Non. S'rait con d'essayer de confondre les gens avec une nouvelle désignation.



Ce que je trouve con, c'est d'avoir un mot qui existe pour décrire une réalité donnée, mais à la place utiliser un autre mot sensé décrire une autre réalité pour décrire la 1ère réalité qui n'a pas rapport avec la 2e réalité.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 07, 2012, 19:20:43 pm
absence illimité c'est deux mots, pas 1.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 19:20:55 pm


Dans la mesure où étudier représente une charge de travail et que tout le monde comprends le sens de ''grève étudiante'', c'est quoi le problème?



Je n'ai pas dit qu'il y avait un gros problème.  J'ai souligné le fait que personne n'utilise le bon terme.  Charge de travail, ok, mais il n'y a ni rémunération, ni employeur, donc le mot "grève" est hors-concours, désolé.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 07, 2012, 19:21:41 pm
EN GRÈVE!!!!!

vs

EN ABSENCE!!!!!

vs

UNE CRÈME BRÛLÉE SVP!!!!!


Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 19:22:05 pm


absence illimité c'est deux mots, pas 1.


Le mot "illimitée" ne change pas...  on change "grève illimitée" par "absence illimitée".  Un mot.



Double Post:


C'est le temps pour un autre débat totalement superficiel de trois pages.



Il n'en tient qu'à vous de décider entre m'obstiner pendant des pages ou clore le débat tout de suite en admettant que j'ai raison.

p.s. je n'ai pas l'intention de faire une démarche officielle pour faire changer quoi que ce soit, je fais juste le souligner ici, entre nous, avec vous, c'est tout.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 07, 2012, 19:26:44 pm

entre nous

avec vous

c'est tout.


Poète, va.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 07, 2012, 19:27:41 pm
En fait, la pression, Temporel, c'est que si on fait la grève jusqu'au moment de devoir reprendre une année de cours, ca met la pression sur chaque promotion qui gradue et qui vient remplacer l'autre. Il y aurait un gros bordel administratif si les étudiants ne font pas leur job d'étudiant. Donc, pour les étudiants de ne pas faire leur job, ca crée une pression. Le lock-out serait l'inverse, si l'administration(ou les profs) refusent d'enseigner pour qu'on cede, parce qu'au lieu de perdre un salaire on pert du temps et des frais de scolarité.

Une absence, c'est très passif, ce que la grève n'est pas a mon sens.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Le pape le mars 07, 2012, 19:31:30 pm

Double Post:


C'est le temps pour un autre débat totalement superficiel de trois pages.



Il n'en tient qu'à vous de décider entre m'obstiner pendant des pages ou clore le débat tout de suite en admettant que j'ai raison.

p.s. je n'ai pas l'intention de faire une démarche officielle pour faire changer quoi que ce soit, je fais juste le souligner ici, entre nous, avec vous, c'est tout.


C'est l'équivalent entre les mots Américain vs États-unien. Le raisonnement est logique, le terme Américain est absurde à certains égards et porte à confusion à la limite. Mais au bout de la journée, on s'en crisse pas mal, dire ''États-uniens'' ça donne juste l'air prétentieux.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 07, 2012, 19:31:36 pm
Temporel tu as non seulement raisons, mais ça déjà été relevé dans les médias (et sur un article cité ici me semble) que grève est un choix de mots douteux.

Mais absence aussi, puisqu'on réfère souvent a grève dans un package deal de concept de moyen de pression qui seront utilisé et non seulement l'absence.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 19:32:55 pm


Une absence, c'est très passif, ce que la grève n'est pas a mon sens.



Une grève, c'est aussi passif qu'une absence.  En fait, une grève est l'absence des travailleurs dans leur lieu de travail.  Rien de plus, rien de moins.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Le pape le mars 07, 2012, 19:36:21 pm
Grève sous-entend qu'il y a des manifestations ou du piquetage, absence, ça sous-entend que les étudiants sont chez eux à se pogner le beigne.

Mouais, c'est vrai qu'absence doit décrire en bonne partie ce qui se passe présentement.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 07, 2012, 19:36:46 pm
Bien joué, mais c'est pour ça que quand on parle de grève étudiantes, je pense que c'est une nouvelle expression en soit, un nouveau mot, qui sera un jour dans le dictionnaire (suffit qu'une expression soit utilisé assez longtemps pour devenir officiel).


Double Post:
Grève sous-entend qu'il y a des manifestations ou du piquetage.

En usine oui, mais sur une job que les employés sont difficile a remplacer pas nécessairement, si les joueurs de football de la nfl auraient fait la grève, pas sur qu'il y aurait eu manifestions et piquetage.

Faut donner le point a Temporel.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wotan le mars 07, 2012, 19:41:30 pm
Je propose "rite initiatique traditionnel pour jeunes occidentaux en mal de réelles revendications".
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 07, 2012, 19:42:50 pm
En même temps ya pas vraiment de grève dans le sport... Ya eu un lock-out au hockey, a part ca j'ai de la misere a penser.


Double Post:
J'ai trouvé des images de la NFL:

(http://www.realclearsports.com/blognetwork/rcs_sidelines/1987%20NFL%20Strike%20Players.jpg)

(http://www.rickbethem.com/images/nfl_strike.jpg)


Double Post:
(http://www.sportsagentblog.com/wp-content/uploads/2010/04/NFL_strike-11-199x300.jpg)

MadChuck, j'aimerais ravoir le point que tu donnes a Temporel.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 19:46:42 pm


Grève sous-entend qu'il y a des manifestations ou du piquetage



En fait, non.  Pendant une grève, il peut y avoir des manifs ou du piquetage, mais c'est clairement des actions différentes de la grève, ce sont des moyens de pression supplémentaires, ça ne rentre pas du tout dans la définition du mot grève.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 07, 2012, 19:47:49 pm
Bon ok.

exemple de grève:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A8ve_des_Ligues_majeures_de_baseball_en_1994

J'en reviens pas que tu t'en souviens pas, les expos ont manqués les séries et leur chance aux séries mondiales a cause de cette grève.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 07, 2012, 19:50:04 pm
Temporel: Le piquetage empêche les gens qui voudraient travailler d'y aller, c'est pour cela qu'on appelle les scabs des "briseurs de grève", ils brisent la ligne de piquetage ainsi que la notion de grève en même temps.


Double Post:
En 1994 j'avais 7 ans et je trouvais ca fou qu'en 2000 j'aurais 12 ans.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 19:50:51 pm

Lisa, tu perdrais beaucoup moins de temps si tu admettais que j'ai raison.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 07, 2012, 19:50:53 pm
Temporel:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A8ve_%C3%A9tudiante

Une grève étudiante est un événement au cours duquel des étudiants cessent d'aller en cours et bloquent généralement l'accès des salles de cours aux autres étudiants et aux professeurs, et manifestent.
Les grèves étudiantes sont une forme courante de mobilisation des étudiants dans le monde. Elles sont votées en Assemblées Générales au sein de chaque campus. Il ne s'agit pas d'une grève au sens traditionnel ou au sens juridique du terme puisque les étudiants ne sont pas des salariés ou même des producteurs et n'ont pas de revendications professionnelles au sens strict. Les revendications portent généralement sur les conditions d'enseignement et de la vie étudiante.
La charte de Grenoble définit l'étudiant comme un jeune travailleur et affirme entre autres qu'il doit disposer du plein exercice des droits syndicaux. Si on accepte cette vision, l'étudiant, en tant que travailleur, doit disposer du droit de grève.


ça te va comme définition ?

et les non temporel aussi, Temporel a raison de dire que le mot grève n'est pas utilisé au sens traditionnel et juridique, que c'est une forme d'abus de language ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 07, 2012, 19:52:06 pm
Ce n'est pas de l'abus de langage, c'est l'utilisation du langage, point. Je vais me battre jusqu'à ma mort a chaque fois que quelqu'un prend la définition d'un dictionnaire comme étant la seule définition valide.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 19:55:06 pm


Temporel:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A8ve_%C3%A9tudiante

Une grève étudiante est un événement au cours duquel des étudiants cessent d'aller en cours et bloquent généralement l'accès des salles de cours aux autres étudiants et aux professeurs, et manifestent.
Les grèves étudiantes sont une forme courante de mobilisation des étudiants dans le monde. Elles sont votées en Assemblées Générales au sein de chaque campus. Il ne s'agit pas d'une grève au sens traditionnel ou au sens juridique du terme puisque les étudiants ne sont pas des salariés ou même des producteurs et n'ont pas de revendications professionnelles au sens strict.



Ça rejoint ce que tu disais plus haut :



c'est pour ça que quand on parle de grève étudiantes, je pense que c'est une nouvelle expression en soit, un nouveau mot, qui sera un jour dans le dictionnaire (suffit qu'une expression soit utilisé assez longtemps pour devenir officiel).

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 07, 2012, 19:55:15 pm
Est appelé abus de langage le fait d'employer un mot dans une acception inusitée ou critiquée, ou d'employer un mot à la place d'un autre, qu'il s'agisse ou non d'une métonymie. Au sens strict, l'utilisation d'un mot pour un autre n'est pas un abus du langage mais une impropriété de termes. Cette « impropriété » est souvent à l'origine d'une évolution sémantique, phénomène banal et universel.

Tu as raison c'est peut-être pas un abus de language mais une impropriété de termes.

Mais si j'emploie un mot dans un cadre d'utilisation critiqué ? Par exemple par temporel et d'autres, je ne risque pas de faire un abus de language ?


Double Post:
Je vais me battre jusqu'à ma mort a chaque fois que quelqu'un prend la définition d'un dictionnaire comme étant la seule définition valide.

Effectivement, la page wikipedia devrait devenir le canon.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 19:56:36 pm

Lisa est une salope.

(mais attention, pas dans le sens de la définition qu'en donne le dictionnaire, mais dans le sens de "adorable jeune fille pleine de promesses")
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 07, 2012, 20:02:21 pm
J'ai pas bien lu les dernières pages et je sais pas si vous en avez parlé, mais je viens de lire ça sur facebook :

Citer
?"Aujourd'hui, la police a lancé une grenade assourdissante dans l'oeil d'un étudiant en grève, dans une manif. Il va problablement perdre son oeil. Nous nous regroupons ce soir à 21h au parc Émilie-Gamelin. Viens. On décidera sur place de ce qu'on va faire. Ça a crissement pas d'allure!"

Mes connaissances intensément anti-police sont trop... intenses, justement, pour moi. Mais si ceci est vrai, c'est pas sorti dans les médias encore je crois, et ça pourrait faire du bruit...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 20:03:45 pm

Si une grenade assourdissante lui a pété dans l'oeil, je ne voudrais pas voir l'état de ses deux oreilles non plus...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 07, 2012, 20:32:33 pm
Citer
"Aujourd'hui, la police a lancé une grenade assourdissante dans l'oeil d'un étudiant en grève(...)''

(...) c'est pas sorti dans les médias encore je crois, et ça pourrait faire du bruit...

Oh. Je viens vraiment de faire ça sans m'en rendre compte?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Poune-Keuz le mars 07, 2012, 20:38:10 pm
Une amie à moi était dans l'équipe de médics et confirme pour l'étudiant grièvement blessé à un oeil.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 07, 2012, 20:40:35 pm
Grenade assourdissante... flashbang ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 07, 2012, 20:43:29 pm
Enlève "flash".

C'est quoi l'utilité aux forces de "l'ordre" de rendre un étudiant sourd? Haha tu nous fais chier en manifestant alors on va te donner une leçon?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 07, 2012, 20:44:27 pm
Une amie à moi était dans l'équipe de médics et confirme pour l'étudiant grièvement blessé à un oeil.

Sur Twitter le message qui passe est rendu qu'il a perdu son oeil:

"Un étudiant du CÉGEP Saint-Jérome a perdu son oeil dans la manifestation d'aujourd'hui parce que la police lui a envoyé un flash bomb dans la figure. Vigile de soutien au parc Emilie gamelin à 21h. On décidera ce qu'on fait à ce moment. On fait circuler SVP. "
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 07, 2012, 20:48:08 pm
J'aimerais bien avoir confirmation indépendante que de probables rumeurs sur Twitter, mais être avocat, je sauterais sur l'affaire sans hésiter et poursuivre pour environ 100 000$ en dommages et intérêts !

Tu veux faire mal aux tactiques des policiers ? va leur chercher un max de cash !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 20:49:53 pm

Qui va payer ?   la société ou le policier cave ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 07, 2012, 20:51:02 pm

Qui va payer ?   la société ou le policier cave ?


Qui engage le policier cave qui n'est probablement pas autant solvable ? En droit civil c'est clair, on peut revenir contre l'employeur quand l'employé commet une faute.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 07, 2012, 20:53:01 pm
J'aimerais bien avoir confirmation indépendante que de probables rumeurs sur Twitter, mais être avocat, je sauterais sur l'affaire sans hésiter et poursuivre pour environ 100 000$ en dommages et intérêts !

Tu veux faire mal aux tactiques des policiers ? va leur chercher un max de cash !

La CLASSE confirme qu'un étudiant pourrait perdre un oeil sur Cyberpresse (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/07/01-4503345-manifestation-etudiante-au-centre-ville.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4__1699331_section_POS3):
"Par ailleurs, trois manifestants ont été transportés à l'hôpital. L'un d'eux pourrait perdre l'usage d'un oeil après avoir reçu une «bombe sonore tirée à bout portant», a rapporté la CLASSE."

Honnêtement, poursuivre pour dommages et intérêts, ramasser un bon montant, je m'en foutrais un peu à côté de perdre un OEIL!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 07, 2012, 20:53:31 pm
J'aimerais bien avoir confirmation indépendante que de probables rumeurs sur Twitter

J'viens d'écrire à Cyberpresse pour les aviser.



Double Post:

Jay: Ah. Mais ce serait bien qu'ils constatent par eux-mêmes de façon officielle.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 20:55:14 pm



Qui va payer ?   la société ou le policier cave ?


Qui engage le policier cave qui n'est probablement pas autant solvable ? En droit civil c'est clair, on peut revenir contre l'employeur quand l'employé commet une faute.



Je n'ai pas envie que ce soit leur employeur qui paye, car leur employeur, ben c'est nous tous.

Il faudrait plutôt prélever l'argent sur le salaire des policiers dans leur ensemble.

N'aiment-ils pas être toujours solidaires ?

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 07, 2012, 20:59:43 pm
J'aimerais bien avoir confirmation indépendante que de probables rumeurs sur Twitter, mais être avocat, je sauterais sur l'affaire sans hésiter et poursuivre pour environ 100 000$ en dommages et intérêts !

Tu veux faire mal aux tactiques des policiers ? va leur chercher un max de cash !

La CLASSE confirme qu'un étudiant pourrait perdre un oeil sur Cyberpresse (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/07/01-4503345-manifestation-etudiante-au-centre-ville.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4__1699331_section_POS3):
"Par ailleurs, trois manifestants ont été transportés à l'hôpital. L'un d'eux pourrait perdre l'usage d'un oeil après avoir reçu une «bombe sonore tirée à bout portant», a rapporté la CLASSE."

Honnêtement, poursuivre pour dommages et intérêts, ramasser un bon montant, je m'en foutrais un peu à côté de perdre un OEIL!

Merci !

Ben, c'est pas moi qui a perdu l'oeil, alors oui, pour moi c'est évidemment à ça que je pense !

@Tempo, rien n'empêche de poursuivre tant le policier en faute que l'employeur, mais le policier ne sera pas autant solvable, alors aussi bien poursuivre l'employeur.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 07, 2012, 21:00:18 pm



Qui va payer ?   la société ou le policier cave ?


Qui engage le policier cave qui n'est probablement pas autant solvable ? En droit civil c'est clair, on peut revenir contre l'employeur quand l'employé commet une faute.



Je n'ai pas envie que ce soit leur employeur qui paye, car leur employeur, ben c'est nous tous.

Il faudrait plutôt prélever l'argent sur le salaire des policiers dans leur ensemble.

N'aiment-ils pas être toujours solidaires ?


... fais-tu exprès d'avoir des idées aussi stupides?
De toute façon, à ce point de l'histoire, il n'y a pas assez de faits pour blâmer le policier en question.
Et avant que son salaire ne soit affecté, s'il était reconnu coupable au civil dans quelques années, je crois qu'il est plus que probable que les fonds proviennent soit de l'employeur, soit du fond légal des employés du spvm.
Mes 2¢.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 21:05:13 pm

Moi j'ai émis une idée stupide ?

Une idée stupide pour moi, c'est par exemple hausser les frais de scolarité, charger des manifestants pacifiques, lancer une grenade dans la face d'un jeune homme...

C'est drôle de voir Savaria s'énerver pour des petits commentaires anodins sur un forum de discussion, mais de rester de marbre quand on parle de choses sérieuses.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wotan le mars 07, 2012, 21:07:12 pm
Ça y est la cause a un martyr... Comme une impression de déjà-vu...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 07, 2012, 21:09:47 pm
Ça y est la cause a un martyr... Comme une impression de déjà-vu...

C'est clair, mais en même temps ça pourrait faire peur à d'autres.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 07, 2012, 21:10:56 pm
Il devrait être accusé de "voie de fait grave avec lésions entraînant la perte d'un organe irremplaçable".

Un policier ne devrait pas pouvoir se cacher derrière sa profession.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: sharl le mars 07, 2012, 21:18:53 pm
T'as 100 poliiciers et 1000 étudiants qui veulent te passer sur le dos. Qu'est-ce que tu fais?

C'est ça le problème, il y a manifester et manifester en essayant de jeter à terre les barricades et confrontant l'anti-émeute où tu t'exposes à être blessé,,, C'est pas sorcier! C'est comme ça partout,,,
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 07, 2012, 21:19:58 pm
Il devrait être accusé de "voie de fait grave avec lésions entraînant la perte d'un organe irremplaçable".

Un policier ne devrait pas pouvoir se cacher derrière sa profession.

Et ce n'est absolument pas le cas non plus.

Aucun policier n'a d’immunité que ce soit.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 07, 2012, 21:21:28 pm

Moi j'ai émis une idée stupide ?

Une idée stupide pour moi, c'est par exemple hausser les frais de scolarité, charger des manifestants pacifiques, lancer une grenade dans la face d'un jeune homme...

C'est drôle de voir Savaria s'énerver pour des petits commentaires anodins sur un forum de discussion, mais de rester de marbre quand on parle de choses sérieuses.


Je sais pas trop pourquoi, mais pour moi, demander si c'est regrettable si un policier se faisait tirer une balle dans la tête, n'est pas un commentaire anodin.

Si sur un forum de policiers, il y avait des commentaires demandant si c'est regrettable de tuer des manifestants, je ne trouverais pas ça plus anodin.

De ce j'ai lu à propos de la manifestation d'aujourd'hui, elle n'était plus pacifique au moment de la charge. Mais bon, à quoi bon s'attarder à des détails qui importent...

Je ne pense pas être en train de m'énerver. En fait, j'en suis pas mal certain...

Double Post:
Il devrait être accusé de "voie de fait grave avec lésions entraînant la perte d'un organe irremplaçable".

Un policier ne devrait pas pouvoir se cacher derrière sa profession.

Et ce n'est absolument pas le cas non plus.

Aucun policier n'a d’immunité que ce soit.

Non, mais il est protégé s'il agit en s'appuyant sur des motifs raisonnables, à utiliser la force nécessaire pour cette fin.  Section 25CC
Ça ne le protège évidemment pas s'il frappe quelqu'un de façon aléatoire.
Mais ça le protège s'il est impliqué dans le cadre de ses fonctions légitimes et diverses autres conditions.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 07, 2012, 21:36:12 pm
Snookey: C'mon, ne soyons pas naïfs. Les policiers peuvent tirer sur quelqu'un sans vraiment avoir à prouver que c'était un geste de dernier recours (ce que ça devrait être). Pas pour rien qu'ils tirent de plus en plus sans raison valable.

"Oh mon doux! Il a un canif!!!! POW!"

-Pourquoi avez-vous tiré?

-Ma vie était en danger, le sans-abri saoul titubait vers moi.

-Ah!! Tiens, prends-toi un deux mois de convalescence payé.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: sharl le mars 07, 2012, 21:43:17 pm
Faut aussi dire qu'au Québec les policiers n'inspirent guère ni le respect, ni la confiance. Esprit ultra-corporatiste, syndicats particulièrement agressifs et eux-mêmes vont faire des grèves sauvages et s'arranger pour faire chanter le Gouvernement. Tu vas avoir aux frais des contribuables 2000 policiers aux funérailles si par malheur l'un d'eux meurt en devoir et si l'un perdait un oeil il recevrait probablement un million en couvertures de toutes sortes,,,  
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 07, 2012, 21:53:07 pm
Tu vas avoir aux frais des contribuables 2000 policiers aux funérailles si par malheur l'un d'eux meurt en devoir et si l'un perdait un oeil il recevrait probablement un million en couvertures de toutes sortes,,,  

Divise par 100 et tu seras plus près du compte.
Mais bon.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 07, 2012, 22:02:43 pm
Snookey: C'mon, ne soyons pas naïfs. Les policiers peuvent tirer sur quelqu'un sans vraiment avoir à prouver que c'était un geste de dernier recours (ce que ça devrait être). Pas pour rien qu'ils tirent de plus en plus sans raison valable.

"Oh mon doux! Il a un canif!!!! POW!"

-Pourquoi avez-vous tiré?

-Ma vie était en danger, le sans-abri saoul titubait vers moi.

-Ah!! Tiens, prends-toi un deux mois de convalescence payé.


Tu sais que c'est pas aussi simple que ça et je sais que tu fais exprès...

C'est surtout un problème où des policiers enquêtent sur des policiers qui est scandaleux.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 07, 2012, 22:04:52 pm
Snookey: C'mon, ne soyons pas naïfs. Les policiers peuvent tirer sur quelqu'un sans vraiment avoir à prouver que c'était un geste de dernier recours (ce que ça devrait être). Pas pour rien qu'ils tirent de plus en plus sans raison valable.

"Oh mon doux! Il a un canif!!!! POW!"

-Pourquoi avez-vous tiré?

-Ma vie était en danger, le sans-abri saoul titubait vers moi.

-Ah!! Tiens, prends-toi un deux mois de convalescence payé.


Tous les policiers ne sont pas des surhommes comme ton oncle(?).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 07, 2012, 22:20:46 pm
Père d'un ami ;)

Il ne s'agit pas d'être un surhomme ou non, il s'agit de responsabiliser les individus qui forment le corps policier. Qu'ils soient conscients qu'appuyer sur la gachette entraînera une examination minutieuse du geste posé (par une agence indépendante) et de possibles répercussions judiciaires. En ce moment c'est "tiens mon homme, voici ton gun, sers-toi de ton jugement obtenu en quelques mois à Joliette et tire si tu crois que c'est approprié".
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 22:21:54 pm


Je sais pas trop pourquoi, mais pour moi, demander si c'est regrettable si un policier se faisait tirer une balle dans la tête, n'est pas un commentaire anodin.



Je te dis qu'avec toi, il faut se tenir les fesses serrées.  J'aurais vraiment peur de t'avoir comme voisin dans un régime fasciste ou totalitaire.  C'est un commentaire tout-à-fait anodin, car il ne prête pas du tout à conséquence.

Là, ce que je comprends pas, c'est que malgré l'intelligence que je te prête, je te vois incommodé par une simple petite phrase qui se veut méchante mais qui ne prête à aucune conséquence, alors qu'en même temps tu ne parais pas du tout ébranlé par les confrontations entre la police et les étudiants, malgré les images qu'on a vues.

Je te vois vraiment de plus en plus comme quelqu'un pour qui le respect, l'obéissance et la soumission à l'autorité sont les valeurs suprêmes et fondamentales d'une société humaine.




De ce j'ai lu à propos de la manifestation d'aujourd'hui, elle n'était plus pacifique au moment de la charge. Mais bon, à quoi bon s'attarder à des détails qui importent...



Ça vient d'où la décision de gérer la situation en se contentant d'envoyer l'anti-émeute ?   Pourquoi le gouvernement cherche-t-il à provoquer une confrontation ?   Pourquoi le gouvernement se comporte-t-il comme un voyou ?   Pour toi, les décisions prises en haut, c'est secondaire j'imagine...



Je ne pense pas être en train de m'énerver. En fait, j'en suis pas mal certain...



Ah bon ?  j'avais conclu de tes interventions que mes commentaires t'avaient énervé jusqu'au point de ne plus pouvoir te retenir de me répondre.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 07, 2012, 22:35:07 pm
Père d'un ami ;)

Il ne s'agit pas d'être un surhomme ou non, il s'agit de responsabiliser les individus qui forment le corps policier. Qu'ils soient conscients qu'appuyer sur la gachette entraînera une examination minutieuse du geste posé (par une agence indépendante) et de possibles répercussions judiciaires. En ce moment c'est "tiens mon homme, voici ton gun, sers-toi de ton jugement obtenu en quelques mois à Joliette et tire si tu crois que c'est approprié".

Et tu sais ça de quelles sources?
Car c'est drôle, c'est pas du tout ce que je vois.
Mais je suppose que tu dois davantage le savoir.


En effet, pour moi, le respect envers les autres et la société en général est une valeur qui m'est chère, depuis aussi longtemps que je me souvienne.
Discutons pour discuter : que voulais-tu soulever avec cette questions au juste?

Des quelques lignes sur cyberpresse et the globe, l'anti-émeute ne fut pas déployée en premier. Policiers à pieds, d'autres à vélo.

Es-tu en train d'insinuer que d'envoyer l'anti-émeute pour disperser une manifestation illégale avec occupation et assauts est un acte de provocation?
Eh bin.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 07, 2012, 22:46:49 pm
Temporel et snookey, je ne sais pas pour la police de Montréal, mais souvent les policiers sont dans une fraternités (payé par eux j'imagine sur leur paye) qui peuvent payer en cas de procès contre eux pour des actions commis dans leur fonction et la fraternité peut fournir des services légaux.

J'imagine qu'elle fournit aussi une forme d'assurance contre les poursuites dans certains cas (aux states ?).

Mais Snookey fais toi en pas qu'un policier (qui agis dans les émeutes) est solvable en masse pour un 100 000, il fait 71 000$ par année, plus les primes et l'overtime.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 07, 2012, 22:50:38 pm
Temporel et snookey, je ne sais pas pour la police de Montréal, mais souvent les policiers sont dans une fraternités (payé par eux j'imagine sur leur paye) qui peuvent payer en cas de procès contre eux pour des actions commis dans leur fonction et la fraternité peut fournir des services légaux.

Il y a une participation volontaire à un fond légal, du moins au fédéral. À peu près certain que ça existe aussi pour les différents corps policiers québécois.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 07, 2012, 22:56:50 pm
Pas mal certain aussi parce que c'Est un métier risqué a poursuite qui ne doivent pas être couvert par ton assurance civile 1/2 millions de Desjardins.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 07, 2012, 23:01:12 pm
Pas mal certain aussi parce que c'Est un métier risqué a poursuite qui ne doivent pas être couvert par ton assurance civile 1/2 millions de Desjardins.

Je ne crois pas que la couverture de desjardins couvre le au civil lorsque la personne travaille.
Mais ce n'est qu'une supposition.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 23:05:13 pm


En effet, pour moi, le respect envers les autres et la société en général est une valeur qui m'est chère, depuis aussi longtemps que je me souvienne.



C'est drôle, t'utilise pas les mêmes mots que moi j'ai utilisés.




Discutons pour discuter : que voulais-tu soulever avec cette questions au juste?



J'avais appelé ça une question-réflexion...   si tu regardes bien, tu pourras sûrement voir le mot réflexion.



Des quelques lignes sur cyberpresse et the globe, l'anti-émeute ne fut pas déployée en premier. Policiers à pieds, d'autres à vélo.  Es-tu en train d'insinuer que d'envoyer l'anti-émeute pour disperser une manifestation illégale avec occupation et assauts est un acte de provocation?



Voilà ce que je disais.  Respect, obéissance et soumission à l'autorité.   Le fait que tu qualifies la manifestation d'illégale en dit beaucoup.   Non, je ne voudrais vraiment pas t'avoir comme voisin sous un régime totalitaire.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 07, 2012, 23:16:54 pm


En effet, pour moi, le respect envers les autres et la société en général est une valeur qui m'est chère, depuis aussi longtemps que je me souvienne.



C'est drôle, t'utilise pas les mêmes mots que moi j'ai utilisés.




Discutons pour discuter : que voulais-tu soulever avec cette questions au juste?



J'avais appelé ça une question-réflexion...   si tu regardes bien, tu pourras sûrement voir le mot réflexion.



Des quelques lignes sur cyberpresse et the globe, l'anti-émeute ne fut pas déployée en premier. Policiers à pieds, d'autres à vélo.  Es-tu en train d'insinuer que d'envoyer l'anti-émeute pour disperser une manifestation illégale avec occupation et assauts est un acte de provocation?



Voilà ce que je disais.  Respect, obéissance et soumission à l'autorité.   Le fait que tu qualifies la manifestation d'illégale en dit beaucoup.   Non, je ne voudrais vraiment pas t'avoir comme voisin sous un régime totalitaire.


Manifestation illégale dans le sens que c'était une manifestation. Qui était illégale.
Toi qui aime utiliser les mots justes.

J'ai participé à des manifestations de plusieurs milliers de participants, tant dans le secteur du Square Victoria que Colline du Parlement.
Notre itinéraire était connu d'avance, le nombre approximatif de participants, l'heure de dispersion, ce qui était prévu d'être fait.
Les policiers nous accompagnaient, régulant la circulation automobile pour nous laisser passer et compagnie.

C'est quand même différent qu'organiser une manifestation sans donner l’itinéraire. De stopper la circulation. D'aller occuper des bâtiments. De lancer des projectiles.

Jusqu'à preuve du contraire, on vit dans une société de droit. Et ça adonne que ça ne fonctionne pas qu'avec le je-me-moi où certains se pensent tout permis car ils sont les bons-contre-les-méchants.

Le droit à la manifestation doit être respecté. Tout comme les droits des autres partis.

Vouloir respecter / faire respecter (maudit, encore le mot respect) les droits de tous et chacun, si ça fait moi une mauvaise personne, eh bien tant pis.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 07, 2012, 23:20:29 pm
Y'a une vidéo à la fin.

http://www.ameriquebec.net/actualites/2012/03/07/manif-a-montreal-un-etudiant-pourrait-perdre-un-oeil-mais-les-bagnoles-sont-saines-et-sauf-8453.qc (http://www.ameriquebec.net/actualites/2012/03/07/manif-a-montreal-un-etudiant-pourrait-perdre-un-oeil-mais-les-bagnoles-sont-saines-et-sauf-8453.qc)


Double Post:
Et une photo du gars qui s'est pris la bombe sonore dans l'oeil : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10150712196356944.454209.640801943&type=3 (https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10150712196356944.454209.640801943&type=3)

(https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash4/416898_10150712196756944_640801943_11264445_338626150_n.jpg)

Selon le Facebook de l'AGES St-Jérôme :
Citer
Parmi ceux-ci, un étudiant du cégep de St-Jérôme, Francis Grenier, a recu une bombe sonore dans l'oeil. Au moment d'écrire ces lignes, soit environ 22h, Francis est hospitalisé à l'hôpital Maisonneuve-Rosement et est en attente d'une chirurgie prévue pour cette nuit, ne sachant toujours pas s'il retrouvera l'usage de son oeil.
 


C'est tu vraiment une bonne idée, l'utilisation des bombes sonores? Le poivre, le gaz lacrymogène, ok. Mais quelque chose qui explose, aussi inoffensif c'est supposé être...
Des gens disent que ça aurait été tiré à bout portant; ça reste à voir peu importe la manière dont c'est arrivé je pense qu'on devrait tirer des leçons sur l'utilisation de ces cochonneries.


Double Post:
Ah, tabarnak.

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/07/01-4503483-les-etudiants-ont-recidive-mercredi-soir.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS2 (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/07/01-4503483-les-etudiants-ont-recidive-mercredi-soir.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS2)

Ostie de bande de crétins. Vous gagez qu'il y en a combien, là-dedans, des étudiants? Je suis convaincue que c'est une bande de casseurs fauteurs de troubles qui vont même pas à l'école, avec 4-5 intenses de l'ASSÉ. Calvaire.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Poune-Keuz le mars 07, 2012, 23:31:06 pm
Les policiers disent qu'il n'y a pas de preuve qu'il a été atteint par une flashbomb, vu que les étudiants aussi lançaient des projectiles.


Biiin oui.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 07, 2012, 23:35:57 pm
Vont-ils avouer qu'ils en ont utilisé par contre? C'est ça qui est répréhensible.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Poune-Keuz le mars 07, 2012, 23:39:03 pm
On les entend clairement dans les vidéos des journalistes.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 23:40:19 pm


Manifestation illégale dans le sens que c'était une manifestation. Qui était illégale.
Toi qui aime utiliser les bons justes.

J'ai participé à des manifestations de plusieurs milliers de participants, tant dans le secteur du Square Victoria que Colline du Parlement.
Notre itinéraire était connu d'avance, le nombre approximatif de participants, l'heure de dispersion, ce qui était prévu d'être fait.
Les policiers nous accompagnaient, régulant la circulation automobile pour nous laisser passer et compagnie.

C'est quand même différent qu'organiser une manifestation sans donner l’itinéraire. De stopper la circulation. D'aller occuper des bâtiments. De lancer des projectiles.

Jusqu'à preuve du contraire, on vit dans une société de droit. Et ça adonne que ça ne fonctionne pas qu'avec le je-me-moi où certains se pensent tout permis car ils sont les bons-contre-les-méchants.

Le droit à la manifestation doit être respecté. Tout comme les droits des autres partis.

Vouloir respecter / faire respecter (maudit, encore le mot respect) les droits de tous et chacun, si ça fait moi une mauvaise personne, eh bien tant pis.



La loi et l'ordre...  on avait compris.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 07, 2012, 23:41:41 pm
Les policiers disent qu'il n'y a pas de preuve qu'il a été atteint par une flashbomb, vu que les étudiants aussi lançaient des projectiles.


Biiin oui.

C'est quand même une possibilité non nulle. Pas grande, mais non nulle.
Ça a probablement été filmé, on verra bien.



Double Post:
La loi et l'ordre...  on avait compris.

Quoi, maintenant je ne peux émettre mon opinion ou relater des expériences de première main?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 07, 2012, 23:44:26 pm

Oui, oui, tu peux continuer...  occupe-toi pas de moi.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 07, 2012, 23:49:47 pm
Les policiers disent qu'il n'y a pas de preuve qu'il a été atteint par une flashbomb, vu que les étudiants aussi lançaient des projectiles.


Biiin oui.

J'imagine qu'il faut espérer que quelqu'un ait ça sur vidéo...
En v'là une autre :https://www.facebook.com/photo.php?v=10150735712645774 (https://www.facebook.com/photo.php?v=10150735712645774)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Poune-Keuz le mars 07, 2012, 23:57:27 pm
C'est beau, des bruits d'explosion sous le cri des étudiants "On reste, on reste, on reste pacifiques".


 :smiley11:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 08, 2012, 00:22:56 am
Les policiers disent qu'il n'y a pas de preuve qu'il a été atteint par une flashbomb, vu que les étudiants aussi lançaient des projectiles.


Biiin oui.

C'est quand même une possibilité non nulle. Pas grande, mais non nulle.

Yark.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 08, 2012, 00:34:47 am
Les policiers disent qu'il n'y a pas de preuve qu'il a été atteint par une flashbomb, vu que les étudiants aussi lançaient des projectiles.


Biiin oui.

C'est quand même une possibilité non nulle. Pas grande, mais non nulle.

Yark.


C'est vrai que, sans aucune preuve, évaluer des scénarios alternatifs est assez dégueulasse merci.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 08, 2012, 00:43:14 am
Check, quand les cops tuent un sans-abri et un passant quelconque, tu les défends. Quand ils abattent une vache comme des caves, tu les défends. Quand ils attaquent des étudiants avec des bombes et des matraques, tu les défends.

Ça c'est pas un scénario, c'est la réalité.



Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Sibylline le mars 08, 2012, 00:51:26 am
Quel expression proposes-tu ?

A moins qu'on soit condamner a utiliser une phrase pour décrire ce que les étudiants font.

(On peut toujours dire moyen de pressions sans les préciser en se disant que tous le monde comprends).

Les administrations universitaires emploient plutôt le terme "boycott", mais il est rejeté par les associations étudiantes. Sans doute parce que le terme "grève" les rapproche des mouvements syndicaux.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 08, 2012, 01:08:25 am
Rien pour aider à se défrustrer... Lu sur FB :

Citer
Baston au Carré Berri lors d'une VIGILE pour le gars à l'oeil estropié. Via Eric Robersteve: "Avant que la conférence commence, une fille dans le local nous montre des vidéos de la manif... ouch. 2 minutes plus tard, quelqu'un nous apprend qu'il y a une rumeur qui circule qu'un jeune a reçu une -grenade- (n'ayons pas peur des mots) au visage. La justification de la brutalité policière, selon Ian Lafrenière: "Ils nous ont pas donné l'itinéraire." Ordure, démissionne une bonne fois pour toutes. Après milles et unes excuses bidons et mensonges (le nombre de fois qu'il a nié ce qui était prouvé par des vidéos captés par des citoyens et ignorés par les médias = "over 9000").

Après le haut-le-coeur, la conférence commence.
C'était excellent, straight to the point et nos conférenciers de l'IRIS ont livrés un chef-d'oeuvre en terme d'analyse de la situation en profondeur que jamais au grand jamais on ne pourrait recevoir des têtes parlantes mainstream. MERCI!

Vers les 8h30, c'est confirmé. Grenade au visage, perdu un oeil. Point de rencontre au Square Berri à 21h. Quelqu'un est venu près de 21h pour nous en informer. La conférence s'est terminée un peu en vitesse vers les 9h15 et on a trouvé un Square vide.

On marche sur St-Cath, ayant appris que les gens s'étaient dirigés par là. En cours de route, on croise une douzaine de carrés rouges qui reviennent et nous informent que y'a plus d'anti-émeutes là bas qu'autre chose, que y'a eu du grabuge et que tout le monde a décidé de retourner à Berri pour y tenir une VIGILE PACIFIQUE HONORANT CE JEUNE, alors sans nom, QUI A MANGÉ UNE GRENADE EN PLEINE GUEULE.

C'est ce qu'on fait. Une fois que des centaines et centaines arrivent, on prend la rue. Étudiants en colère, certainement, mais PACIFIQUES et qui ne font rien de mal.

Rendu sur St-Denis, une -poignée- de joyeux lurons foutent des poubelles à terre et lancent des bouteilles dans toutes les directions. Bravo, merci pour tout. OSTI.

Je vais skipper un bout, en gros la plupart du monde a rebroussé chemin et s'est sorti de là vu qu'on étaient pris entre 2 lignes d'anti-émeutes.

On revient vers St-Denis, une ligne d'anti-émeutes passe. Puis une autre. Puis une autre. Duplessis, reviens. T'as oublié tes chiens.

Éventuellement plusieurs retournent à Berri... nous sommes une cinquantaine (?) maximum près du métro Berri. Le monde sont calme (étonnant vu le contexte), plusieurs ont des chandelles allumées... vous vous souvenez, il s'agit d'une vigile pour un jeune qui a reçu une grenade à la gueule?

Entre en scène une belle centaine d'anti-émeutes qui entrent dans le tas et le festival de la baston embarque avec poivre en bonus. Ils ont complètement perdus la tête. Bien content d'être myope parce que sinon ces images m'auraient marqués 100 fois plus. Ils ont tabassés, vargés sur des jeunes PACIFIQUES avec des chandelles, ont aspergés assez de gaz CS pour que le nuage nous atteigne à plus d'une trentaine de mètres de la scène. On leur criait "tabassé pour quoi"? Ils répondaient en vargeant sur tout le monde.

Non, je ne suis pas assez naïf pour être étonné que des gars (et des filles) qui ont choisis de faire cette job là varge sans aucune retenue sur du monde qui font absolument rien de mal. C'est juste qu'on s'y habitue pas.

Je le répète, ils ont complètement perdus la tête. Ils voudraient la guerre ils auraient pas pu faire mieux. Bravo!

Ces jeunes-là sont sortis pour dénoncer le fait que, oh je le répète une autre fois, un jeune a reçu une grenade en pleine gueule... la réponse: pa-clow! "Tayeule!" "Aweye, viens-t-en mon p'tit crisse!"

Ça s'est terminé par une quarantaine/cinquantaine de vans d'anti-émeutes qui ont bloqués le traffic pendant au-delà d'une demi-heure alors qu'il restait plus personne.

C'est vraiment pas compliqué et il semble que y'a juste la police (et ceux qui regardent tout ça de loin) qui le comprennent pas: absence de police = absence de tension. Présence de police = présence de tension. Présence de tension = débordement. Débordement = police qui perd la tête.

Ouais, y'a une demi-douzaine de crétins qui ont lancés des bouteilles sur St-Denis. Ça justifie de frapper tout le monde alors que ce monde-là alors que les fouteurs de trouble sont partis depuis belle lurette?

Prochaine manif: Aujourd'hui 8 mars, 15h au Carré-Berri."

Et un autre, venant apparemment d'un prof de cégep.

Citer
Sébastien Paquin-Charbonneau:
Je l'ai vécu ce soir. En soutien à un de nos étudiants qui a perdu ou va perdre un oeil je me suis rendu au rassemblement (Vigile). Évidemment que les jeunes se promènent partout mais c'est aussi normal. Alors que la marche remontait 100% pacifiquement la rue St-Denis les policiers ont fermé l'accès par Ontario créant ainsi un esprit de confrontation direct. Par la suite, pour quitter les lieux je me dirige vers une rue donnant sur la grande bibliothèque. J'ai demandé poliment à une policière s'il s'agissait d'un attroupement illégal déclaré. Elle m'a dit faut demandé au sergent. Je redemande alors. Arrivant derrière elle un policier complètement en panique incapable de gérer son stress alors qu'il barre une rue demande ce que je veux. La policière répond laisse le faire s't'un esti de fendant. Je réponds que je suis prof de cégep en soutien à un jeune étudiant et que s'il s'agit d'un attroupement illégal je veux quitter. Je lui demande son matricule après m'être fait insulter. Refus. On me pousse alors sur le mur un coup de matraque au ventre. Je réitère que je veux quitter l'attroupement illégal s'il en est un. On m'agrippe et me tire derrière les 6 policiers me séparant de ma copine qu'on refuse de laisser passer alors qu'elle veut quitter le rassemblement. Après avoir demandé à plus de 10 reprises le matricule du policier qui m'a asséné le coup il finit par me le donner en fonçant sur moi avec sa matraque pointée.

Je suis prof, j'ai passé les folies et j'en ai vu d'autres. Mon calme désarmant tranchait avec leur peu de gestion du stress. Imaginez maintenant un jeune de 18 ans, sans ressource et que la vie n'a pas toujours été facile pour lui. Comment peut-il réagir autrement? Je l'ai vécu et ces deux policiers ne sont pas tombés sur le bon. RDV demain à mon poste de quartier!



Je ne sais pas s'il y a une part d'exagération ou non là-dedans, mais c'est difficile pour moi de ne pas me crinquer.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 08, 2012, 01:23:50 am
J'ai analysé et n'ai détecté aucune exagération.

On l'a déjà évoqué: il semble y avoir de grosses lacunes au niveau des balises mises en place pour gérer ce genre de situation. Moi au bureau si j'commence à freaker raide, ma boss va me le dire. Ils ne sont pas entourés, supervisés? Ou sont-ils justement gérés pas des fous furieux?

Sacrament, ils ont des guns!

Pontiak, hook me up bitch.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 08, 2012, 06:57:06 am
A, même en se disant qu'il y a de l'exagération des deux bords et en faisant une moyenne ce qu'on peut lire de la vigile est vraiment frustrant.

Ça m'écoeure que des Che Guevara en herbe aillent trop loin, mais ça me lève le coeur de voir ceux qui ont le gros bout du bâton et la légitimité d'utiliser la force le fasse de la sorte.
Ça m'effraie un peu de voir la situation se radicaliser, mais je vais m'arranger pour être là le 22 mars, définitivement.

Je me demande si on va voir plein de médias à HMR ce matin.

Puis ça fait quelques fois que je vois des cas de refus  montrer son matricule. Sont-ils obligés? Whats up avec ça? Pl?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 08, 2012, 07:59:01 am
Ya quand même quelque chose que je me demande a chaque fois. Les deux trois clowns qui renversent des poubelles, etc. selon les étudiants. Messemble que dans une gang aussi nombreuses t'as une bonne bande de gros bras qui peuvent les sortir et les remettre aux policiers en leur disant qu'on ne veut pas d'eux? SURTOUT dans une vigile? J'ai déjà vu ça dans des trash durant des shows, des têtes folles qui se font sortir par les autres personnes la et foutre par dessus les barrières en cadeau a la sécurité pour justement éviter que cette dernière "fonce dans le tas" et fasse encore plus de blessures.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 08, 2012, 08:15:35 am
Ya quand même quelque chose que je me demande a chaque fois. Les deux trois clowns qui renversent des poubelles, etc. selon les étudiants. Messemble que dans une gang aussi nombreuses t'as une bonne bande de gros bras qui peuvent les sortir et les remettre aux policiers en leur disant qu'on ne veut pas d'eux? SURTOUT dans une vigile? J'ai déjà vu ça dans des trash durant des shows, des têtes folles qui se font sortir par les autres personnes la et foutre par dessus les barrières en cadeau a la sécurité pour justement éviter que cette dernière "fonce dans le tas" et fasse encore plus de blessures.

Ça doit être plus difficile à faire quand l'organisation refuse de condamner ceux qui commettent des actes de violence, non?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 08, 2012, 08:26:30 am
Vraiment!
La CLASSE devrait être la première à condamner les débordements et à rappeler de rester calme et pacifique.

En passant je n'ai pas vu de caméras, mais il y a des gardiens de sécurité là où il n'y en a pas habituellement à différentes entrées de l'hôpital.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: The-NazZ le mars 08, 2012, 09:16:03 am


Puis ça fait quelques fois que je vois des cas de refus  montrer son matricule. Sont-ils obligés? Whats up avec ça? Pl?

Au Québec, lorsqu'une personne en fait la demande à un policier, celui-ci est obligé par le code de déontologie policière de dévoiler son identité (nom et matricule). [Wiki]

Mais c'est beau chialer contre les interventions (trop) musclées de la police mais quand les gens décident d'occuper des locaux et de bloquer l'accès à certains édifices c'est normal que la police intervienne pour les déloger.

Citation de: Cyberpresse
Les manifestants se sont toutefois dirigés au quartier général du SPVM. Quelques-uns d'entre eux ont tenté de défoncer les fenêtres à l'aide de clôtures métalliques qu'ils avaient trouvé au Quartier des spectacles.

Après avoir été chassés par la police, le groupe s'est rendu au coin des rues Ste-Catherine et St-Denis où des vitres de voitures ont été brisées.

À un moment donné si tu veux pas te retrouver dans un affrontement tu quittes un groupe comme ça au plus vite.

Même si c'est une minorité c'est écrit dans le ciel que la police va intervenir.

En plus, comme vous le dites, quand les associations refusent de condamner les gestes imbéciles posés par des gens qui sont de leur côté ça donne une autre raison de se tenir loin parce que ça risque de recommencer.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 08, 2012, 10:19:12 am
Check, quand les cops tuent un sans-abri et un passant quelconque, tu les défends. Quand ils abattent une vache comme des caves, tu les défends. Quand ils attaquent des étudiants avec des bombes et des matraques, tu les défends.

Ça c'est pas un scénario, c'est la réalité.


Joue l'inverse toi tu les défends jamais, dans tous ces scénarios tu perds ta crédibilité quand tu les critiques pour abattre une vache qui se dirigeait à l’abattoir.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: sharl le mars 08, 2012, 10:35:40 am
Puis c'est quoi cette idée d'envoyer des "grenades assourdissantes".

Il y a déjà les gaz lacrymogènes, pas besoin d'ajouter à l'artillerie utilisée.

Sans compter qu'un camion avec jet d'eau serait pas mal moins dangereux et efficace, surtout en hiver. En été c'est nuk, mais en hiver il n'y aurait probablement rien de plus efficace, surtout que la direction du vent n'entre pas en ligne de compte.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 08, 2012, 13:48:37 pm


Ça doit être plus difficile à faire quand l'organisation refuse de condamner ceux qui commettent des actes de violence, non?


Vraiment!

La CLASSE devrait être la première à condamner les débordements et à rappeler de rester calme et pacifique.




Ben voyons donc, qu'est-ce qu'il ne faut pas lire.  Voir si les associations étudiantes vont condamner ça textuellement.  Ce serait jouer le jeu des autorités.  On veut surtout pas ça.  Ils encouragent déjà les étudiants à manifester de façon calme et pacifique, c'est ben assez.  Je pense que vous comprenez pas trop c'est quoi, un rapport de force.

À vouloir être trop "politically correct", vous devenez niaiseux.

Est-ce que vous vous attendez aussi à ce que le gouvernement et la police condamnent les débordements et les abus des policiers ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 08, 2012, 13:49:27 pm
Bien sûr.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 08, 2012, 14:46:18 pm
Check, quand les cops tuent un sans-abri et un passant quelconque, tu les défends. Quand ils abattent une vache comme des caves, tu les défends. Quand ils attaquent des étudiants avec des bombes et des matraques, tu les défends.

Ça c'est pas un scénario, c'est la réalité.


Joue l'inverse toi tu les défends jamais, dans tous ces scénarios tu perds ta crédibilité quand tu les critiques pour abattre une vache qui se dirigeait à l’abattoir.

Je l'ai déjà dit: Je n'ai rien contre la profession de policier. Mais dans les cas qui ont été présentés et évoqués ici, je ne vais pas louanger leurs conneries (ben oui, la vache s'en allait à l'abattoir, alors tuons-la en la faisant souffrir le plus possible).

J'vois pas où tu prends que ma crédibilité est affectée.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 08, 2012, 15:04:04 pm


Ça doit être plus difficile à faire quand l'organisation refuse de condamner ceux qui commettent des actes de violence, non?


Vraiment!

La CLASSE devrait être la première à condamner les débordements et à rappeler de rester calme et pacifique.




Ben voyons donc, qu'est-ce qu'il ne faut pas lire.  Voir si les associations étudiantes vont condamner ça textuellement.  Ce serait jouer le jeu des autorités.  On veut surtout pas ça.  Ils encouragent déjà les étudiants à manifester de façon calme et pacifique, c'est ben assez.  Je pense que vous comprenez pas trop c'est quoi, un rapport de force.

À vouloir être trop "politically correct", vous devenez niaiseux.

Est-ce que vous vous attendez aussi à ce que le gouvernement et la police condamnent les débordements et les abus des policiers ?


Justement.
Je suis peut-être une personne qui tombe trop dans le politiquement correct à ton goût, mais s'ils veulent vraiment se faire entendre dans leurs appels aux manifestations pacifiques, avoir une crédibilité auprès de la population et que la majeure partie des étudiants qui restent calmes se sentent représentés par eux, ça serait la moindre des choses.

Je comprends la stratégie qu'il y a en arrière de ça, mais je trouve que c'est se tirer dans le pied.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Johnny Clash le mars 08, 2012, 15:22:16 pm
Je suis un peu d'accord avec Tempo.

Ce matin, j'ai entendu que l'appuye de la population à la hausse des frais de scolarité est passé de 60% à 48%. Ça ne doit pas être si pire de se faire entendre en brassant un peu...

J'aimerais vivre dans un monde où il y aurait une réelle valeure ajoutée à un mouvement absolument pacifiste qui ne dérange rien. Malheureusement, je ne suis pas sûr.

J'ai l'impression que le négatif qu'amène certains débordements est pallié par un "exposure" et au bout du compte, c'est positif pour la cause. Sans doute qu'il y a un seuil de débordement à ne pas dépasser.

JC
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 08, 2012, 15:35:00 pm
C'est sur que je suis une petite nature et que je ne connais pas tellement les dynamiques de protestations, mais je maintiens ma position.

Des casseurs, ça fait peur à du monde qui manifestent et qui ne voudront plus nécessairement s'embarquer en sachant que les représentants ont l'air de trouver ces débordements bien corrects et que c'est de la faute à la police.

Ça ne serait pas grand chose de dire "Nous ne sommes pas pour ça" au lieu de patiner et de dire "écoutez les étudiants expriment leur colère il faut s'y attendre".

Je ne pense pas que ça soit à cause des débordements que l'opinion change de bord, ça mine à la crédibilité et à notre image. Ça ne serait pas grand chose de dire qu'ips n'approuvent pas ça, c'est pas comme si ça allait empêcher qui que ce soit de faire à sa tête.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 08, 2012, 15:49:20 pm
J'aimerais vivre dans un monde où il y aurait une réelle valeure ajoutée à un mouvement absolument pacifiste qui ne dérange rien. Malheureusement, je ne suis pas sûr.

Tu peux déranger beaucoup et changer beaucoup de manière totalement pacifique, les gens votent et font rentrer le NPD au lieu des conservateurs tu changes pas mal le visage du canada, absolument pacifiste.

Le mouvement anti-cigarette a fait pas mal sans trop déranger et pas mal pacifiquement.

Évidemment l'ensemble des choix pacifique de consommation a changer la face du monde pas mal, les gens se sont mis a aller dans des power centers au lieu des boutiques ou centre d'achat, totalement pacifiquement.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Berslak le mars 08, 2012, 15:50:25 pm
Ça ne serait pas grand chose de dire "Nous ne sommes pas pour ça" au lieu de patiner et de dire "écoutez les étudiants expriment leur colère il faut s'y attendre".

Je ne pense pas que ça soit à cause des débordements que l'opinion change de bord, ça mine à la crédibilité et à notre image. Ça ne serait pas grand chose de dire qu'ips n'approuvent pas ça, c'est pas comme si ça allait empêcher qui que ce soit de faire à sa tête.

En effet.  À chaque fois que j'entend le gars dire de quoi de même, j'haïs un peu plus le mouvement étudiant.  Je sais ben que je me laisse mener par mes sentiments mais c'est de même.

Si ce n'était de ça, je serais sûrement pas mal plus derrière le mouvement étudiant.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Johnny Clash le mars 08, 2012, 16:07:30 pm
J'aimerais vivre dans un monde où il y aurait une réelle valeure ajoutée à un mouvement absolument pacifiste qui ne dérange rien. Malheureusement, je ne suis pas sûr.

Tu peux déranger beaucoup et changer beaucoup de manière totalement pacifique, les gens votent et font rentrer le NPD au lieu des conservateurs tu changes pas mal le visage du canada, absolument pacifiste.

Le mouvement anti-cigarette a fait pas mal sans trop déranger et pas mal pacifiquement.

Évidemment l'ensemble des choix pacifique de consommation a changer la face du monde pas mal, les gens se sont mis a aller dans des power centers au lieu des boutiques ou centre d'achat, totalement pacifiquement.



Évidemment.

J'aurais du préciser que je parlais pour des trucs rapides, en réaction à un projet de loi par exemple.

Pour des changements sur le long terme, je suis d'accord avec toi.

Les étudiants n'ont pas le luxe d'attendre un changement de gouvernement pour faire avancer leur cause.

JC
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 08, 2012, 16:20:02 pm
Je ne me souviens pas si le mouvement du mont Orford avait été rapide et pacifique.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 08, 2012, 17:38:28 pm
Ça ne serait pas grand chose de dire "Nous ne sommes pas pour ça" au lieu de patiner et de dire "écoutez les étudiants expriment leur colère il faut s'y attendre".

Je ne pense pas que ça soit à cause des débordements que l'opinion change de bord, ça mine à la crédibilité et à notre image. Ça ne serait pas grand chose de dire qu'ips n'approuvent pas ça, c'est pas comme si ça allait empêcher qui que ce soit de faire à sa tête.

En effet.  À chaque fois que j'entend le gars dire de quoi de même, j'haïs un peu plus le mouvement étudiant.  Je sais ben que je me laisse mener par mes sentiments mais c'est de même.

Si ce n'était de ça, je serais sûrement pas mal plus derrière le mouvement étudiant.

Merci de m'appuyer!
 :smiley31:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Johnny Clash le mars 09, 2012, 09:21:25 am
Je persiste et signe.
C'est trop simpliste comme équation votre truc.

Mais bon, sans doute que ça serait optimal comme stratégie que ça brasse un peu ET que les leaders trouvent une belle phrase seulement pour l'image, stratégiquement.

JC
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 09, 2012, 10:06:48 am
Plus le mouvement sera violent, plus il aura gain de cause en bout de ligne. L'entre-deux, on s'en crisse.

Sans les débordements, les leaders ne peuvent pas passer a la radio pour expliquer les débordements, s'en laver les mains, et promouvoir leur cause par la bande.

Plus il y a de l'action, plus il y a de martyrs, plus les leaders étudiants sont contents et plus la cause avance, et plus leur future carrière s'enracine, car eux, ils savent ce qu'ils font, et ils savent que la seule chose qui compte, c'est eux. Le combat pour les frais est accessoire, c'est un outil de promotion pour eux. Quand ils disent vouloir le gagner ce combat, ils sont on-ne-peut-plus-sincère. Ils veulent le gagner non pas pour ce que le combat représente en soi, mais pour ce qu'il représente pour leur avenir a eux. Ces jeunes carriéristes sont assoifés de pouvoir et d'exposure. L'étage d'en dessous s'y colle en espérant que ca déteigne sur eux, ils n'ont pas ce qu'il faut. Le troisième pallier lui s'investit corps et âme pour la cause, et le quatrième suit le mouvement de foule parce-que c'est de bon ton.

Pendant ce temps, l'état québécois croule, les finances publiques commencent a mettre sérieusement a risque le projet d'indépendance, et peu importe le gain que feront ces étudiants, ils devront payer en main propre, ou par la main de leur descendance, car la situation du Québec deviendra insoutenable et les millieux financier vont nous crisser une sérieuse pression un jour ou l'autre, et nous devrons obéir.

Vous pouvez repousser le paiement, mais il sera toujours a payer.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lula le mars 09, 2012, 10:49:06 am
Belle chronique de Patrick Lagacé sur le sujet.
http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/patrick-lagace/201203/08/01-4503811-flics-etudiants-et-gel.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_aujourdhui-sur-lapresseca_267_accueil_ECRAN1POS2

J'aime particulièrement ce passage :
Citer
Pensez aux garderies à 7 dollars: c'est 35 dollars par semaine. Ce n'est qu'une portion - comme les droits de scolarité - du coût réel du service. Une hausse de 75% des tarifs de garderie ferait en sorte qu'en 2017, le service coûterait 61dollars par semaine. Peut-être que c'est justifié. Mais pensez-vous que les parents du Québec prendraient ça en souriant? Jamais.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 09, 2012, 11:05:41 am
Ouais, mais ca fait des décennies qu'on étire l'élastique. Plus on l'étire, plus, un jour ou l'autre, les augmentations devront être, ou vont parraitre drastiques.

Les étudiants veulent l'étirer encore.

Moi je dis, maximum 20 ans de gel et 40 ans si il y a un soulevement armé. Vous dites combien vous?

Voyons criss, même les garderies, on ne pourra PAS maintenir le rythme. On va tout calicer a terre!  :smiley36:

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le mars 09, 2012, 11:11:15 am

Pensez aux garderies à 7 dollars: c'est 35 dollars par semaine. Ce n'est qu'une portion - comme les droits de scolarité - du coût réel du service. Une hausse de 75% des tarifs de garderie ferait en sorte qu'en 2017, le service coûterait 61dollars par semaine. Peut-être que c'est justifié. Mais pensez-vous que les parents du Québec prendraient ça en souriant? Jamais.

En souriant ? Non. Mais je ne descendrais pas dans la rue pour autant. Je pense que le système à 7$ est une chose extraordinaire pour les parents, mais que  c'est pas de la justice que le coût soit le même pour tous. Le problème c'est qu'au Québec la sacro-sainte universalité des services entraîne des coûts hors de proportion. La famille qui a un revenu familial de 200 000$ par année devrait être en mesure de payer plus que celle qui en a un de 40 000$ et ce en dépit du fait qu'ils paient déjà plus d'impôts.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 09, 2012, 11:29:01 am
Pontiak en réalité techniquement (théoriquement) que ce soit le gouvernement qui paye ou les gens, ça change pas nécessairement quelque chose, ça revient au même, tu fais seulement partagé la facture parmis tous et fait payer les plus gros salarié pour les plus petit.

Si tu as un gain (si la société sauve de l'argent) c'est si ton augmentation est assez haute pour faire en sorte que tu diminues la quantité de service offert (que ce soit les garderies ou l'université). Autrement dit si tu fais payer le plein prix aux utilisateurs de garderies, seulement ceux qui créer assez de richesse dans leur travail pour justifier la garderie vont utiliser le service.

On voit que c'est quand même dangereux et que ça peur faire mal a certains secteurs et au taux de natalité.

Par exemple la société dans son ensemble pourrait sauver de l'argent avec une université gratuite mais fortement contingenté.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 09, 2012, 11:29:58 am
Je comprend pas du tout le calcul de Lagacé avec les garderies...

La hausse des frais de scolarité par exemple se calcule de cette manière : les étudiants payaient 2168$, augmentation de 75% sur 5 ans = 3794$, 325$ par année.

Donc, 2168$ X 0.75 = 1626$ de hausse pour 5 ans.

Si on applique la même logique aux garderies, c'est 7$ X 0.75 = 5,25$ pour 5 ans, donc 1,05$ par année pour un total de 12,25$ au lieu de 7$.

Il sert à quoi son 61$ dans son texte ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 09, 2012, 11:33:55 am
C'est simplement 12.25*5, c'est pour montrer le changement par semaine pour mieux illustrer ce qu'il représente dans un budget annuelle.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 09, 2012, 11:38:25 am
Hé merde, j'ai pas vu ça du tout !

Il aurait quand même pu mentionner le 12.25 dans son texte par rapport au 7$ !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pepère Jacques le mars 09, 2012, 12:14:59 pm
http://www.journaldemontreal.com/2012/03/09/1-m-en-parachutes-dores

Mais heille, faut que les étudiants fassent leur "juste part".
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pedro moustachos le mars 09, 2012, 12:15:24 pm


Le pouvoir est quasi-infini, mais les médecins je suis pas sur qu'ils ont le gout de quelques années de 220 000$ par année pour sauver des frais d'inscription, alors y'a quand même un balancier assez fort de l'autre côté.

Médecine, génie, droit, administration, c'est pas des facultés qui sont généralement en faveur de grèves. En 2005 c'était différent, car on touchait directement aux prêts et bourses, mais dans le débat des hausses, c'est pas les facultés les plus participatives aux grèves on va dire.

À l'Université Laval, seulement Philo et Histoire sont en grève il me semble aujourd'hui...
Je suis en médecine et je paie déjà plus de 5000$/an de frais de scolarité...ca va couter 9000$/an aux nouveaux étudiants en médecine dans quelques années... Nous avons voté la grève générale illimitée renouvelable aux 3jours avec un gros taux de participation. J'ai voté en faveur de la grève mais je serai contre lors du prochain vote.

J'pense que Madchuk résume asser bien la situation des facultés avec débouchés payants...on ne veut pas perdre notre temps donc on est réticent à entrer en grève. N'empêche qu'on est contre cette hausse.

Pour ma part, je vois en cette augmentation (largement appuyé par la population) un mépris des autres générations envers la notre. En gros, on nous dit "payez pour vos programme sociaux (éducation) et après, avec vos impôts, payez les nôtres (santé). Fort a parier que les prochaines augmentations se joueront dans les garderies, mais ça va être plus raisonnable car la population active a plus de poids politique que les étudiants.

J'ai de plus en plus l'impression que le choc démographique est en train de transformer notre système démocratique en une espèce de tyrannie de la majorité, ce qui m'inquiète bcp.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 09, 2012, 12:16:36 pm
Ceux qui n'envisagent pas avoir d'enfants devraient être compensés aussi (câble gratuit, certificats cadeaux de la SAQ, etc).

Malgré que je supporte à 100% le mouvement actuel de grève étudiante, je commence à être un peu tanné de payer pour des choses que je n'utilise pas (fuck off taxe scolaire).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pedro moustachos le mars 09, 2012, 12:19:18 pm
Ceux qui envisagent avoir des enfants devraient payer moins d'impôt car ce sont leurs enfants qui feriont rouler l'économie de demain...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 09, 2012, 12:25:00 pm
Bon point ;)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Dogma le mars 09, 2012, 17:11:12 pm
Ceux qui envisagent avoir des enfants devraient payer moins d'impôt car ce sont leurs enfants qui feriont rouler l'économie de demain...

J'irais faire des dons dans les banques de sperme demain matin.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 09, 2012, 17:12:48 pm
Ceux qui envisagent avoir des enfants devraient payer moins d'impôt car ce sont leurs enfants qui feriont rouler l'économie de demain...

C'est le cas et plus qu'en masse.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 10, 2012, 13:40:28 pm

Osti de trou d'cul à Charest... (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-quebecoise/201203/09/01-4503847-jean-charest-defend-les-policiers.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4504322_article_POS2)

«Il faut que les leaders étudiants agissent de manière responsable», a déclaré M.Charest, ajoutant que «les policiers font leur travail aussi bien qu'ils le peuvent».

J'aurais préféré lire ça : «Il faut que les policiers agissent de manière responsable», a déclaré M.Charest, ajoutant que «les leaders étudiants font leur travail aussi bien qu'ils le peuvent».

Mais Charest est tellement malhonnête...  osti de vendu !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 10, 2012, 13:43:16 pm
Ils font leur travail du mieux qu'ils le peuvent? Ok.
Pourrait-on leur offrir une meilleure formation sur les bombes sonores, question qu'elles ne soient pas lancées aussi basses que ce qu'on peut voir sur les vidéos qui circulent?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 10, 2012, 13:49:40 pm

Ok, je pense que t'as pas encore compris, Jay.

Les policiers savent tous parfaitement lancer une bombe sonore, sans exception.

Mais ils sont d'abord et avant tout formés pour obéir à leurs supérieurs.

Si une bombe sonore est lancée dans la face des étudiants, ce n'est pas parce que le policier n'est pas capable de tirer dans les airs, c'est parce qu'il en a reçu l'ordre.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 10, 2012, 13:58:48 pm
Aussi clairement que ça, tu penses?
De se faire donner l'ordre de durcir le ton, d'utiliser davantage la force je suis d'accord, mais de se faire dire de faire une mauvaise utilisation délibérée de ces "outils de dispersion" alors qu'il y a plein de médias et de personnes prêts à filmer l'action, je ne sais pas.

Je préfère croire que non, mais il est vrai qu'il y a beaucoup de choses en ce monde que je ne comprends pas.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 10, 2012, 14:02:41 pm
Les étudiants masqués se croient en pleine révolution....Pis ca braille pour une flash-bang.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 10, 2012, 14:03:25 pm


Aussi clairement que ça, tu penses?

De se faire donner l'ordre de durcir le ton, d'utiliser davantage la force je suis d'accord, mais de se faire dire de faire une mauvaise utilisation délibérée de ces "outils de dispersion" alors qu'il y a plein de médias et de personnes prêts à filmer l'action, je ne sais pas.



Même si c'est filmé, les excuses sont déjà dans la tête des gens...  la preuve, toi tu mettais ça sur le dos d'une mauvaise formation à l'école de police.

Crois-tu vraiment qu'en 4 ans, les policiers n'ont pas appris à utiliser leurs outils de dispersion correctement ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 10, 2012, 14:07:38 pm
y'a pas juste une histoire de formation/connaissance, il peut avoir erreur dans l'exécution lors d'une mise a situation réel.

Il peut aussi avoir initiative d'un policier, par moment dans les vidéos on en voit un seul agir différemment et plus agressivement dans le groupe de policier.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 10, 2012, 14:19:38 pm
Le milieu policier est très éloigné de ma réalité, dans le fond j'en ai aucune espèce d'idée de comment ça se passe.
Peut-être que quelqu'un en a lâché tout croche, peut-être qu'il y en a qui ont pris des directives de durcir le ton un peu trop à la lettre, peut-être qu'il y en a qui étaient trop crinqués et qui ont voulu donner une leçon aux manifestants...

Peut-être aussi que c'était planifié, délibéré et qu'ils avaient reçus des ordres plus haut qui leur ont demandé.
Si c'est le cas c'est très troublant.

Encore là, c'est juste pour les bombes sonores et autres bébelles dans le genre, je ne doute pas qu'ils aient reçus des directives de prendre la méthode forte en réaction à la manifestation/occupation de mercredi.
(dans le fond ça revient un peu au même, ce n'est pas moins choquant, mais c'est quand même une coche de plus)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Poune-Keuz le mars 10, 2012, 15:00:25 pm
Ils n'auraient pas dû en utiliser à la base, c'est ça le problème.

L'anti-émeute avec ses boucliers et ses matraques, c'est ben en masse pour disperser une foule. C'est ce qu'ils ont fait en 2005.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 10, 2012, 15:11:51 pm
Ils n'auraient pas dû en utiliser à la base.

L'anti-émeute avec ses boucliers et ses matraques, c'est ben en masse pour disperser une foule. C'est ce qu'ils ont fait en 2005.

C'est clair.

Gaz lacrimogène aussi à la limite, ça peut être assez efficace et pas trop pire, mais poivre de cayenne et flashbang, c'est complètement ridicule et exagéré...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le mars 10, 2012, 15:23:09 pm
Au Sommet des Amériques nous avions eu droit aux balles de caoutchouc et aux canons à eau !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: sharl le mars 10, 2012, 16:18:39 pm
C'est vrai que la matraque et le gaz lacrymogène devrait suffir. Pas besoin d'ajouter le poivre de cayenne et les grenades assourdissantes.

Sans compter qu'en hiver juste le canon à eau suffirait.

Puis, pas du tout certain que les gars de l'anti-émeute sont vraiment formés pour utiliser correctement cette quincaillerie. Des fois, on a l'impression qu'ils se défoulent sur un pauvre type en lui putchant du poivre de cayenne sous le nez ou encore en se mettant dix sur un lutin de 110 lb.

Ajoutons que dans la belle ville de Québec, tous les CEGEPs ont voté contre la grève (Sainte-Foy, F-X Garneau et même le tout prolétaire Limoilou),,,
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 10, 2012, 16:38:54 pm
Leur excuse c'est que les gaz pourraient aller dans les buildings environnants a cause du systeme de ventilation.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 10, 2012, 21:23:56 pm

Ok, je pense que t'as pas encore compris, Jay.

Les policiers savent tous parfaitement lancer une bombe sonore, sans exception.

Euh, de quoi tu parles?

Je peux t'affirmer à 100% que c'est totalement faux.
Avant de pouvoir utiliser n'importe quel outil, il te faut la formation préalable, qui sera donnée selon la section où le policier est affecté.

Même pour un 4-roues ou une motoneige.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 10, 2012, 21:29:01 pm
C'est bien ce que temporel semble dire, 100% des policiers qui ont lancé des bombes sonores avait reçu une formation.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 10, 2012, 21:36:51 pm

J'allais le dire.

En fait, c'est mon "sans exception" qui pouvait porter à confusion.

Fallait comprendre "sans exception" parmi les policiers qui lancent des grenades sonores.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 10, 2012, 21:38:49 pm
Dak!

C'est juste que certains pensent que tous les policiers sont formés pour tous les outils disponibles.

Malheureusement, tous ne sont pas formés pour piloter avions et hélicoptères.

Enfer et damnation!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 11, 2012, 17:15:30 pm
Y'est magané le jeune. J'ai vu son écrapou dans le journal.

Y'avait qu'a être du bon bord. Ca va lui donner une bonne lecon. Chantez des chants communiste et recevez une flash-bang en pleine gueule.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le mars 11, 2012, 17:21:56 pm
chant communiste:

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 11, 2012, 17:45:15 pm
Je préfère Dominique Grange.

D'ailleurs, je peux chanter les Nouveaux Partisans d'un bout a l'autre.  :smiley9:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: The-NazZ le mars 14, 2012, 15:06:17 pm
...sans commentaire.

Police Montréal @SPVM 
Important : à partir de l'entrée St-Hubert, des manifestants marchent sur l'autoroute 40, en direction est
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le mars 14, 2012, 15:21:55 pm
Wow belle bande de sans-génie.

''Des collégiens bloquent l'autoroute 40''
http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/14/01-4505531-des-collegiens-bloquent-lautoroute-40.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_manchettes_231_accueil_POS1 (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/14/01-4505531-des-collegiens-bloquent-lautoroute-40.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_manchettes_231_accueil_POS1)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: The-NazZ le mars 14, 2012, 15:26:54 pm
Ils ont déjà quitté, au moins ce fût bref.

Imaginez ça dans une heure et demi, ça aurait été de toute beauté.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 14, 2012, 15:29:01 pm
J'espère que les gens auront assez de jugement pour ne pas attribuer cette action isolée d'une centaine de cégepiens à l'ensemble du mouvement étudiant.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le mars 14, 2012, 15:32:09 pm
T'en demande pas mal à la masse.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 14, 2012, 15:33:33 pm
Bonne affaire par contre le vidéo d'hier de cyberpresse qui montre des étudiants s'interposer entre les anarcho-je-sais-pas-trop et la voiture de police qu'un voulait vandaliser.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 14, 2012, 15:47:15 pm
Bonne affaire par contre le vidéo d'hier de cyberpresse qui montre des étudiants s'interposer entre les anarcho-je-sais-pas-trop et la voiture de police qu'un voulait vandaliser.

Ou des agitateurs de la SQ... trouvez-vous ça tiré par les cheveux ces théories-là?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: The-NazZ le mars 14, 2012, 15:50:12 pm
C'est pas une théorie impossible, c'est déjà arrivé, mais de blâmer des agents agitateurs sans preuve c'est de jeter le blâme sur un bouc émissaire pour se donner bonne conscience je trouve.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 14, 2012, 17:41:21 pm
En tout cas ils ont bien le look, ils n'ont pas l'air trop fake.
Quoi qu'il en soit c'est la bonne réaction à adopter et c'est sympathique de la part de Cyberpresse de le montrer.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Poune-Keuz le mars 14, 2012, 19:50:23 pm
Et ils en ont reparlé aujourd'hui (que les étudiants s'opposent aux casseurs), on sent un changement dans le ton depuis mercredi passé, chez La Presse du moins.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 14, 2012, 19:53:41 pm
Suffit juste que la CLASSE mette ses culottes et dénonce elle aussi les casseurs et fouteurs de trouble.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 14, 2012, 20:28:23 pm
S'ils faisaient ça, alors le gouvernement en profiterait pour dire: "Vous voyez? Même les dirigeants des associations étudiantes avouent avoir perdu le contrôle de leurs manifestations."
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 14, 2012, 20:45:27 pm
Manif contre la repression policiere demain ca risque d'être horrible.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 14, 2012, 21:33:34 pm
Bonne affaire par contre le vidéo d'hier de cyberpresse qui montre des étudiants s'interposer entre les anarcho-je-sais-pas-trop et la voiture de police qu'un voulait vandaliser.

Ou des agitateurs de la SQ... trouvez-vous ça tiré par les cheveux ces théories-là?

Avec le nombre de personnes qui prennent des photos / vidéos avec leur téléphones, ce serait pas long que leur identité soit révélée.
Y'avait combien de Black Block, ~une douzaine?

Si c'étaient douze policiers, pas mal certain qu'avec le nombre de personnes voyant les images, plusieurs auraient reconnu tel ou tel policier et il y aurait une file pour aller dénoncer l'affaire à Lévesque.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 14, 2012, 21:47:33 pm
Un black block yont des guenilles dans la face d'habitude.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 14, 2012, 22:54:15 pm
Manif contre la repression policiere demain ca risque d'être horrible.

Oh, ça je ferais des détours pour éviter d'être à proximité de leur chemin.
C'est fou, hier je me réjouissais justement du changement de ton et de l'article sur Cyberpresse qui disait que les étudiants empêchaient les casseurs de... casser, puis une de mes connaissances fb anarchiste a au contraire chialé en disant que les étudiants étaient pas solidaires et que nos idéaux étaient ben plus importants que 2-3 voitures de police abîmées. Et qu'il allait manifester ailleurs, genre la manif contre la brutalité policière.  :smiley5:  :smiley5:  :smiley5:

varia : justement, ils sont dans le très bien masqués, non? Capuchon/tuque, cagoule, masque, foulard, 'goggles'...
À Montebello il y a quelques années, ils avaient pensé à tout sauf les souliers il me semble!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 14, 2012, 23:48:40 pm
«Si on demande aux gens d'adopter un comportement (pacifique), c'est là qu'on va perdre le contrôle.»

-Jeanne Reynolds, porte-parole de la CLASSE, en entrevue sur Cyberpresse.

Quelqu'un peut m'expliquer en quoi une telle déclaration a du sens ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 15, 2012, 00:02:01 am
«Si on demande aux gens d'adopter un comportement (pacifique), c'est là qu'on va perdre le contrôle.»

-Jeanne Reynolds, porte-parole de la CLASSE, en entrevue sur Cyberpresse.

Quelqu'un peut m'expliquer en quoi une telle déclaration a du sens ?

OK, t'es malhonnête.
Uno- mets un lien pour tes sources : http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/14/01-4505326-casseurs-extremistes-la-classe-reagit.php (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/14/01-4505326-casseurs-extremistes-la-classe-reagit.php) et segundo- mets-lui pas les mots dans la bouche.

Citer
«Nous, on est là pour faire une manifestation, pour passer un message. Évidemment, on ne peut pas inciter les gens à adopter un comportement en tant que tel, parce que si on leur demande d'avoir un seul comportement, c'est là qu'on va perdre le contrôle», a déclaré à La Presse Jeanne Reynolds, porte-parole de la CLASSE.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 15, 2012, 00:03:11 am
Si tu leur demandes de se comporter violemment ou comme ils veulent c'est plus facile de rester en contrôle c'est ben certains.


Double Post:
ED' juste pour le fun donne la source qui a déformer les propos a ce points, c'Est tu toi ou tu as lu ça quelque part ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 15, 2012, 05:45:19 am
Le pacifisme, ca ne donne RIEN.

Remerciez les de leur courage, ils vont au front pour vous.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 15, 2012, 06:15:39 am
Si ça se trouve ils en ont rien à foutre de la hausse des droits de scolarité.
Ils ne vont pas au front de rien, ils se font plaisir à détruire des affaires.
Ils ne sont pas avec la foule ils profitent de la foule.

Lisa et A ce n'est pas très réfléchi des associations étudiantes d'inviter les étudiants à aller à cette manifestation c'est courir après le trouble.
Comme L'asso en sciences po et en droit de l'UQAM (http://afesped.org/category/accueil/)
En 2005 est-ce que les étudiants étaient en grève à cette date? Est-ce qu'ils ont participé à cette manifestation?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 15, 2012, 07:07:38 am
Ce que je veux dire, c'est que ca va être percu par la population un peu comme une manif faisant partie des différentes manifs étudiantes. La population va voir qu'un jour des gens bloquent la 40, et l'autre ils cassent tout au centre-ville. Ils ne feront pas la distinction.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 15, 2012, 07:50:53 am
Manif contre la repression policiere demain ca risque d'être horrible.

Oh, ça je ferais des détours pour éviter d'être à proximité de leur chemin.
C'est fou, hier je me réjouissais justement du changement de ton et de l'article sur Cyberpresse qui disait que les étudiants empêchaient les casseurs de... casser, puis une de mes connaissances fb anarchiste a au contraire chialé en disant que les étudiants étaient pas solidaires et que nos idéaux étaient ben plus importants que 2-3 voitures de police abîmées. Et qu'il allait manifester ailleurs, genre la manif contre la brutalité policière.  :smiley5:  :smiley5:  :smiley5:

varia : justement, ils sont dans le très bien masqués, non? Capuchon/tuque, cagoule, masque, foulard, 'goggles'...
À Montebello il y a quelques années, ils avaient pensé à tout sauf les souliers il me semble!

De ce que vu des vidéos sur cyberpresse, ils semblaient tout de même assez identifiables, du moins quelques uns d'entre eux.
Et à Montebello, certains ont dit qu'ils furent identifiés par leurs souliers, ce qui je trouve, était ridicule.
''Ils avaient un logo jaune'' sous leur souliers!

Lisa, combien de souliers ont le logo vibram sous la semelle?



Double Post:
«Si on demande aux gens d'adopter un comportement (pacifique), c'est là qu'on va perdre le contrôle.»

-Jeanne Reynolds, porte-parole de la CLASSE, en entrevue sur Cyberpresse.

Quelqu'un peut m'expliquer en quoi une telle déclaration a du sens ?

OK, t'es malhonnête.
Uno- mets un lien pour tes sources : http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/14/01-4505326-casseurs-extremistes-la-classe-reagit.php (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/14/01-4505326-casseurs-extremistes-la-classe-reagit.php) et segundo- mets-lui pas les mots dans la bouche.

Citer
«Nous, on est là pour faire une manifestation, pour passer un message. Évidemment, on ne peut pas inciter les gens à adopter un comportement en tant que tel, parce que si on leur demande d'avoir un seul comportement, c'est là qu'on va perdre le contrôle», a déclaré à La Presse Jeanne Reynolds, porte-parole de la CLASSE.

C'est drôle, mais jadis naguère, quand j'avais participé à des manifs étudiants et agricoles, on avait un petit discours de notre représentant local qui incluait des lignes ''on va faire ça et ça, ne faites pas ça et ça''.

''on ne peut pas inciter les gens à adopter un comportement en tant que tel[...]''

-Même pas capable d'INCITER?!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 15, 2012, 08:19:23 am
C'est vrai que c'est lâche en plus elle a dit quelque chose qui ressemble à "on voit des êtudiants qui demandent aux autres de rester calme c'est ça qu'on veut voir".
Donc, à demi-mot elle dit qu'elle ne veut pas de débordements sans le dire clairement. Elle laisse le boulot aux manifestants.

Par contre je comprends celui ou celle avec le porte-voix qui dirige une manifestation de ne pas oser de peur que ça vire au vinaigre.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pepère Jacques le mars 15, 2012, 08:21:29 am
Trois mots : Peur de représailles.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 15, 2012, 08:47:48 am
Manif contre la repression policiere demain ca risque d'être horrible.

Oh, ça je ferais des détours pour éviter d'être à proximité de leur chemin.
C'est fou, hier je me réjouissais justement du changement de ton et de l'article sur Cyberpresse qui disait que les étudiants empêchaient les casseurs de... casser, puis une de mes connaissances fb anarchiste a au contraire chialé en disant que les étudiants étaient pas solidaires et que nos idéaux étaient ben plus importants que 2-3 voitures de police abîmées. Et qu'il allait manifester ailleurs, genre la manif contre la brutalité policière.  :smiley5:  :smiley5:  :smiley5:

varia : justement, ils sont dans le très bien masqués, non? Capuchon/tuque, cagoule, masque, foulard, 'goggles'...
À Montebello il y a quelques années, ils avaient pensé à tout sauf les souliers il me semble!

De ce que vu des vidéos sur cyberpresse, ils semblaient tout de même assez identifiables, du moins quelques uns d'entre eux.
Et à Montebello, certains ont dit qu'ils furent identifiés par leurs souliers, ce qui je trouve, était ridicule.
''Ils avaient un logo jaune'' sous leur souliers!

Lisa, combien de souliers ont le logo vibram sous la semelle?




http://www.radio-canada.ca/regions/ottawa/2007/08/23/007-SQ-reax-youtube_n.shtml (http://www.radio-canada.ca/regions/ottawa/2007/08/23/007-SQ-reax-youtube_n.shtml)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 15, 2012, 09:11:04 am
Fouille moi pourquoi, ca m'ouvre la page d'aujourd'hui, ton lien radio-can.

Je sais qu'ils etaient agents agitateurs, juste que c'etait pas qu'a cause de semelles communes.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 15, 2012, 11:15:52 am
C'est vrai que c'est lâche en plus elle a dit quelque chose qui ressemble à "on voit des êtudiants qui demandent aux autres de rester calme c'est ça qu'on veut voir".
Donc, à demi-mot elle dit qu'elle ne veut pas de débordements sans le dire clairement. Elle laisse le boulot aux manifestants.

Par contre je comprends celui ou celle avec le porte-voix qui dirige une manifestation de ne pas oser de peur que ça vire au vinaigre.


Il faut comprendre qu'il y a 2 courants au sein de l'ASSÉ: les réformistes et les révolutionnaires. Les réfo s'opposent à la casse et ça ne les dérangeraient pas vraiment de se dissocier et même de dénoncer les casseurs qui viennent s'infiltrer parmi les étudiants. Les révo eux sont anti-capitalistes et considèrent que chacun a le droit d'utiliser le moyen qu'il juge bon pour combattre le ''système''. Pour garder l'unité au sein du mouvement ils s'abstiennent donc de critiquer directement ceux qui font du vandalisme.

Gabriel Nadeau-Dubois, pensez-vous vraiment qu'il aime ça voir les casseurs ? Pensez-vous que ça ne le fait pas suer de devoir patiner et se contorsionner devant les médias pour ne pas dire le fond de sa pensée et dénoncer les casseurs ? Mais il n'est pas le chef de l'ASSÉ/CLASSE, il est juste le porte-parole. Les révo sont majoritaires sur l'exécutif alors il a pas le choix de relayer le message décidé par eux. Même chose pour cette Jeanne Reynolds sans doute.

Évidement c'est cave parce que le débat touche toute la société et ce n'est pas un débat interne entre groupuscules d'extrême-gauche. C'est au sein de la société qu'ils doivent se positionner et la société ne tolère pas le vandalisme.   
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le mars 15, 2012, 11:19:33 am
«Si on demande aux gens d'adopter un comportement (pacifique), c'est là qu'on va perdre le contrôle.»

-Jeanne Reynolds, porte-parole de la CLASSE, en entrevue sur Cyberpresse.

Quelqu'un peut m'expliquer en quoi une telle déclaration a du sens ?

OK, t'es malhonnête.
Uno- mets un lien pour tes sources : http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/14/01-4505326-casseurs-extremistes-la-classe-reagit.php (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/14/01-4505326-casseurs-extremistes-la-classe-reagit.php) et segundo- mets-lui pas les mots dans la bouche.

Citer
«Nous, on est là pour faire une manifestation, pour passer un message. Évidemment, on ne peut pas inciter les gens à adopter un comportement en tant que tel, parce que si on leur demande d'avoir un seul comportement, c'est là qu'on va perdre le contrôle», a déclaré à La Presse Jeanne Reynolds, porte-parole de la CLASSE.

 :smiley31:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 15, 2012, 11:54:26 am
Ever : cool, exo te donne des cours hein?

mayhem : si c'était quelqu'un d'autre, genre toi qui avais posté, ça serait peut-être moins douteux, mais venant d'Étienne Daoust...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le mars 15, 2012, 11:58:54 am
Ever : cool, exo te donne des cours hein?

mayhem : si c'était quelqu'un d'autre, genre toi qui avais posté, ça serait peut-être moins douteux, mais venant d'Étienne Daoust...

bah! clairement, mais tu vas l'avoir mal cité tu vas voir. Mais j'ai juste adoré le journalisme d'enquête de ta part.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 15, 2012, 12:27:19 pm
Fouille moi pourquoi, ca m'ouvre la page d'aujourd'hui, ton lien radio-can.

Je sais qu'ils etaient agents agitateurs, juste que c'etait pas qu'a cause de semelles communes.


Une vidéo mise en ligne mardi sur YouTube montre trois policiers portant des foulards et des masques sur le visage dans la foule de manifestants. L'un d'eux a une pierre dans la main et un organisateur de la manifestation tente de le forcer à la déposer, pendant que des jeunes crient « policier! policier! ».

Dans cette vidéo, l'organisateur syndical tente de démasquer un des agitateurs, et l'on peut apercevoir son visage, soit celui d'un homme dans la quarantaine.

Au cours d'une conférence de presse tenue mercredi à Ottawa, le syndicaliste Dave Coles a présenté une photographie qui montre que les manifestants appréhendés portent des bottes noires identiques à celles que portent les policiers.


Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 15, 2012, 18:25:19 pm
Ils vont se faire casser la yeule a soir ces carrés rouges.

La police passe a l'assaut.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 15, 2012, 18:45:27 pm
Ca y est, ils décâlicent des chars de coches que le peuple paie avec ses impôts.

Pour la pluspart de ces petits idéalistes rouges et noirs...Ce n'est pas assez de contribuer a RIEN.

Des petites vidanges. Quand tu es en guerre, tu ne vas dire a l'ennemi qu'il te frappe trop fort.

J'viens de voir des citoyens défendre leur commerce!





Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le mars 15, 2012, 18:50:16 pm
Tu confonds carrés rouges et militants du COBP. Ce n'est pas le même combat.


Double Post:
Descend en ville avec ton gun. Les honnêtes citoyens t'attendent.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 15, 2012, 18:52:29 pm
Tu confonds carrés rouges et militants du COBP. Ce n'est pas le même combat.

Ben oui....C'est pour ca que la CLASSE encourageait ses membres a y être. C'est pour ca qu'on voyait plein de carrés rouges.

C'est le même monde, plus une poignée d'amateurs de Freebase.


Double Post:
Tu confonds carrés rouges et militants du COBP. Ce n'est pas le même combat.


Double Post:
Descend en ville avec ton gun. Les honnêtes citoyens t'attendent.

C'est interdit au Canada de défendre ses biens. Les commercants ont commis un assaut, sauf si ils ont crié aux carrées rouges qu'ils étaient en état d'arrestation citoyenne, ce que je doute.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 15, 2012, 19:00:14 pm
C'est interdit au Canada de défendre ses biens.

Me semble que ta le droit d'effectuer une arrestation citoyenne avec force nécessaire si tu surprends quelqu'un entrain de voler, appeler la police et le retenir jusqu'à leur arrivé, fait que si le vol c'est une chose a toi, me semble que tu aurais le droit quand même.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 15, 2012, 19:33:47 pm
«Si on demande aux gens d'adopter un comportement (pacifique), c'est là qu'on va perdre le contrôle.»

-Jeanne Reynolds, porte-parole de la CLASSE, en entrevue sur Cyberpresse.

Quelqu'un peut m'expliquer en quoi une telle déclaration a du sens ?

OK, t'es malhonnête.
Uno- mets un lien pour tes sources : http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/14/01-4505326-casseurs-extremistes-la-classe-reagit.php (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/14/01-4505326-casseurs-extremistes-la-classe-reagit.php) et segundo- mets-lui pas les mots dans la bouche.

Citer
«Nous, on est là pour faire une manifestation, pour passer un message. Évidemment, on ne peut pas inciter les gens à adopter un comportement en tant que tel, parce que si on leur demande d'avoir un seul comportement, c'est là qu'on va perdre le contrôle», a déclaré à La Presse Jeanne Reynolds, porte-parole de la CLASSE.


Même en donnant la source et la citation complète, ça n'a pas plus de sens. Ce n'est pas en refusant de condamner la violence et d'inciter les manifestants à rester pacifiques qu'on arrivera à éradiquer, ou à tout le moins diminuer, les excès et les dérapages ! Faut pas prendre les gens pour des caves !

Les représentants de la CLASSE sont des lâches: ils disent se «dissocier» des actes de violence et de vandalisme, tout en refusant systématiquement de les condamner, par peur de subir des représailles de la part des groupuscules radicaux qui les appuient. En refusant de condamner ces actes, ils donnent leur accord implicite. Qui ne dit mot consent.

S'ils étaient véritablement opposés à la violence lors des manifs, ils la condamneraient vivement dans les médias et feraient tout pour empêcher les casseurs de faire du grabuge. Or, ils se font plutôt les complices silencieux des Black Block et autres groupuscules anarchistes, dont le seul but est de causer un maximum de grabuge à la moindre occasion.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 15, 2012, 19:35:30 pm
Juste pour le fun c'est toi qui avait rajouter (pacifique) ou tu avais lu ça quelque part ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le mars 15, 2012, 19:44:02 pm
«Si on demande aux gens d'adopter un comportement (pacifique), c'est là qu'on va perdre le contrôle.»

-Jeanne Reynolds, porte-parole de la CLASSE, en entrevue sur Cyberpresse.

Quelqu'un peut m'expliquer en quoi une telle déclaration a du sens ?

OK, t'es malhonnête.
Uno- mets un lien pour tes sources : http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/14/01-4505326-casseurs-extremistes-la-classe-reagit.php (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/14/01-4505326-casseurs-extremistes-la-classe-reagit.php) et segundo- mets-lui pas les mots dans la bouche.

Citer
«Nous, on est là pour faire une manifestation, pour passer un message. Évidemment, on ne peut pas inciter les gens à adopter un comportement en tant que tel, parce que si on leur demande d'avoir un seul comportement, c'est là qu'on va perdre le contrôle», a déclaré à La Presse Jeanne Reynolds, porte-parole de la CLASSE.


Même en donnant la source et la citation complète, ça n'a pas plus de sens. Ce n'est pas en refusant de condamner la violence et d'inciter les manifestants à rester pacifiques qu'on arrivera à éradiquer, ou à tout le moins diminuer, les excès et les dérapages ! Faut pas prendre les gens pour des caves !

Les représentants de la CLASSE sont des lâches: ils disent se «dissocier» des actes de violence et de vandalisme, tout en refusant systématiquement de les condamner, par peur de subir des représailles de la part des groupuscules radicaux qui les appuient. En refusant de condamner ces actes, ils donnent leur accord implicite. Qui ne dit mot consent.

S'ils étaient véritablement opposés à la violence lors des manifs, ils la condamneraient vivement dans les médias et feraient tout pour empêcher les casseurs de faire du grabuge. Or, ils se font plutôt les complices silencieux des Black Block et autres groupuscules anarchistes, dont le seul but est de causer un maximum de grabuge à la moindre occasion.

Même si la CLASSE dénonçait les gestes de violence tu dirais quoi? «Bravo ils sont vraiment responsables!!» Tu les traiterais de p'tits communistes de bas étage, de p'tits bums, de p'tits branleurs. Comme beaucoup dans la population. Au lieu de parler dans le vide, ils ont agit, ils ont fait en sorte de séparer les casseurs du reste des manifestants lors des manifs contre la hausse. La droite aime ça d'habitude les gestes, l'action pas la réflexion, penser c'est pour la gaugauche.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 15, 2012, 19:57:52 pm
Pour ma part je suis très fier des étudiants. Ils se tiennent, ils manifestent sans arrêt, ils ne lâchent pas. Ceux qui braillent contre eux sont des p'tits personnages amers de constater toute cette solidarité qu'ils n'ont jamais connue ou ne connaîtront.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 15, 2012, 20:10:15 pm
Pour ma part je suis très fier des étudiants. Ils se tiennent, ils manifestent sans arrêt, ils ne lâchent pas. Ceux qui braillent contre eux sont des p'tits personnages amers de constater toute cette solidarité qu'ils n'ont jamais connue ou ne connaîtront.


A peine quelques centaines manifestent sur des dizaines de milliers. Et en plus, ils se disent inflitrés par des éléments extérieur au mouvement.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 15, 2012, 20:11:58 pm
Vous mélangez deux manifs.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 15, 2012, 20:13:06 pm
Ils doivent être plus nombreux a boire et a se faire bronzer dans un forfait tout inclu.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Brett Garrett le mars 15, 2012, 20:15:54 pm
(http://tvanouvelles.ca/archives/lcn/infos/regional/montreal/media/2012/03/20120315-180641-g.jpg)

C'est beau protester contre le système en Canada Goose
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 15, 2012, 20:17:32 pm
Vous mélangez deux manifs.

Parlant de canifs, j'viens de m'apercevoir que le mien a une scie dedans!

IN YOUR FACE APOCALYPSE
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 15, 2012, 20:18:33 pm
De kessé des caniches?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 15, 2012, 20:19:05 pm

C'est beau protester contre le système en Canada Goose

On devrait protester le port des Canada Goose.

Sérieusement, être suiveux de nos jours c'est valorisant?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 15, 2012, 20:20:50 pm
Ca doit coûter au moins 100k un char de coches.

Plus le paquet qui sont en overtime, plus l'énergie pour préparer les forces policières, plus les outils genre poivre, plus le vandalisme....

Mettons 1 millions de nos impôts par année pour une couple de bon-a-riens qui câlicent rien de productif dans la vie a part poffer leur BS.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 15, 2012, 20:23:05 pm
T'es pas fin avec Wolf.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Le pape le mars 15, 2012, 20:25:10 pm
Ca doit coûter au moins 100k un char de coches.

Plus le paquet qui sont en overtime, plus l'énergie pour préparer les forces policières, plus les outils genre poivre, plus le vandalisme....

Mettons 1 millions de nos impôts par année pour une couple de bon-a-riens qui câlicent rien de productif dans la vie a part poffer leur BS.

Depuis quand tu défends les policiers à chaque occasion possible?

Heille, ils ont crissé un projectile dans l'oeil d'un manifestant. T'imagines les coûts qui retombent sur NOUS, pauvres payeurs de taxes? Le médecin, l'ambulance, les soins à long terme, s'il perd un oeil on tombe dans les milliers de dollars. Des milliers de dollars de NOS impôts pour des brutes surpayées à se défouler sur d'honnêtes citoyens.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pédoncule le mars 15, 2012, 20:26:25 pm
Je compte aller marcher pour la cause dimanche le 18 mars à 13h, au parc Lafontaine. Qui y sera?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 15, 2012, 20:27:01 pm
En plus habituellement ceux plus d'expérience on priorité pour appliquer sur le tabassage de manifestant.

Leur overtime a eux autres, plus l'overtime de ceux qui vont les remplacers sur leur poste habituelle.

Un char de police usagé ça coute pas grand chose (faut dire que ça la plus de 340 000 kilo habituellement), je pense pas que le crown victoria était si modifié que ça, peut-être la ligne a frein / radiateur un peu plus robuste, l'exhaust/transmission heavy duty, mais me semble que c'Est pas tellement loins de l'original, moi j'irais pour autour 5/60 000$ pour le char et l'équipement dedans je pourrais pas dire, ta peut-être raison pour le autour de 100k, si l'ordinateur de bord, radio et compagnie est brisé..
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 15, 2012, 20:28:21 pm
Un oeil pis toutte le all-fit doit revenir moins cher que le taux horaire des effectifs de sécurité publique déployés présentement.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Le pape le mars 15, 2012, 20:30:08 pm
Un oeil pis toutte le all-fit doit revenir moins cher que le taux horaire des effectifs de sécurité publique déployés présentement.

Le but c'était pas de comparer le poids de l'un pour l'autre.

La logique de ''heille, c'est nous autres qui payons pour ça'' est ridicule à la base, si on fait une moyenne, les dépenses engendrées par les manifestations ça doit même pas coûter 1$ par Québécois.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 15, 2012, 20:30:38 pm
En plus habituellement ceux plus d'expérience on priorité pour appliquer sur le tabassage de manifestant.

Leur overtime a eux autres, plus l'overtime de ceux qui vont les remplacers sur leur poste habituelle.

Un char de police usagé ça coute pas grand chose (faut dire que ça la plus de 340 000 kilo habituellement), je pense pas que le crown victoria était si modifié que ça, peut-être la ligne a frein / radiateur un peu plus robuste, l'exhaust/transmission heavy duty, mais me semble que c'Est pas tellement loins de l'original, moi j'irais pour autour 5/60 000$ pour le char et l'équipement dedans je pourrais pas dire, ta peut-être raison pour le autour de 100k, si l'ordinateur de bord, radio et compagnie est brisé..


Juste le système de gyro-phare ca doit taper le 10k...


Heille, ils viennent de dévaliser un Futur shop pis ca coure avec des Playstation.  :smiley36:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 15, 2012, 20:32:27 pm
Preuve qu'ils étaient pauvre y'avait même pas de vieilles console sorti y'a 4 ans.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 15, 2012, 20:37:39 pm
Un oeil pis toutte le all-fit doit revenir moins cher que le taux horaire des effectifs de sécurité publique déployés présentement.

Le but c'était pas de comparer le poids de l'un pour l'autre.

La logique de ''heille, c'est nous autres qui payons pour ça'' est ridicule à la base, si on fait une moyenne, les dépenses engendrées par les manifestations ça doit même pas coûter 1$ par Québécois.

C'est là que que tu montres que tu ne connais pas la valeur de l'argent.

On parle pas de 8 millions au final.  Si tu calcules tout, ça va se chiffrer en plusieurs dizaines de millions de dollars, et ce sans compter les frais afférents occasionnés par exemple par les frais de retard sur le transport /overtime / gaz / alouette.

Ce que le gouvernement aurait gagné en augmentant les frais de scolarité, à la fin de la grève ils vont déjà l'avoir busté pour les 5 prochaines années..
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 15, 2012, 20:43:16 pm
Kossé mon Dalp, t'es pas rendu un écoeurant comme moi j'espère?

Ca va faire de la marde dans ton couple. ishhh!

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 15, 2012, 20:46:55 pm
Avoir été du gouvernement, j'aurais annoncé la gratuité scolaire.

Un BAC gratuit dans un domaine d'avenir pour tout le monde.  Si tu veux en faire 2 tu payes. Tu finis pas ton BAC tu payes.  Tu veux faire un BAC en socio ou en histoire de l'art?  On en prend 5 par année.  T'es pas assez bon?  Tu payes.

Ça se repaye tout seul.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 15, 2012, 20:48:39 pm
Ca doit coûter au moins 100k un char de coches.



Bizarre qu'ils les laissent traîner un peu partout quand y a des manifs, non?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 15, 2012, 20:48:57 pm
Dalp c'Est sensé être 320 millions par année environ je crois, l'augmentation des frais (a la fin du 5 ans).




Double Post:
Ca doit coûter au moins 100k un char de coches.

Bizarre qu'ils les laissent traîner un peu partout quand y a des manifs, non?


ça doit être pour passer leur vieux chars de 2-3 ans.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 15, 2012, 20:50:10 pm
Au début de chaque manif, ils vont en porter un sur un terrain vague à Mtl nord entouré de caméras cachées pour mieux appréhender les pauvres manifestants innocents pour qui c'est la faute à la société.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 15, 2012, 20:52:26 pm
Shut up cop.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 15, 2012, 20:58:00 pm
Dalp c'Est sensé être 320 millions par année environ je crois, l'augmentation des frais (a la fin du 5 ans).

À coup de 700k$ par recteur qui démissionne, on va avoir les moyens d'avoir un gros roulement de personnel!

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Brett Garrett le mars 15, 2012, 20:59:57 pm
Avoir été du gouvernement, j'aurais annoncé la gratuité scolaire.

Un BAC gratuit dans un domaine d'avenir pour tout le monde. C'est discriminatoire envers les BAC plus traditionnels. Si tu veux en faire 2 tu payes. C'est discriminatoire envers ceux qui veulent se spécialiser. Tu finis pas ton BAC tu payes. C'est discriminatoire envers les indécis. Tu veux faire un BAC en socio ou en histoire de l'art?  On en prend 5 par année. C'est brimer la liberté d'étudier dans le domaine qu'on veut. T'es pas assez bon?  Tu payes. C'est discriminatoire envers ceux qui doivent se forcer plus pour réussir.

Ça se repaye tout seul. Trouve autre chose.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 15, 2012, 21:01:26 pm
Arrête d'écrire en rouge, j'ai l'impression de me faire chicaner.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 15, 2012, 21:02:30 pm
Brett le système est déjà discriminatoir et ne respecte déjà pas la liberté d'étudier dans le domaine qu'on veut ou envers les moins bons.

Si je vais essayer de faire médecine a l'université la prochaine session je serais discriminer et pas accepter.


Double Post:
Brett le système est déjà discriminatoir et ne respecte déjà pas la liberté (je ne pense pas que cette liberté existe) d'étudier dans le domaine qu'on veut ou envers les moins bons.

Si je vais essayer de faire médecine a l'université la prochaine session je serais discriminer et pas accepter.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 15, 2012, 21:03:52 pm
Si les jeunes ont faim, on n'a qu'à ouvrir plus d'épiceries.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Brett Garrett le mars 15, 2012, 21:59:53 pm
Brett le système est déjà discriminatoir et ne respecte déjà pas la liberté d'étudier dans le domaine qu'on veut ou envers les moins bons.

Si je vais essayer de faire médecine a l'université la prochaine session je serais discriminer et pas accepter.


Double Post:
Brett le système est déjà discriminatoir et ne respecte déjà pas la liberté (je ne pense pas que cette liberté existe) d'étudier dans le domaine qu'on veut ou envers les moins bons.

Si je vais essayer de faire médecine a l'université la prochaine session je serais discriminer et pas accepter.

j'étais pas vraiment sérieux...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 15, 2012, 22:03:32 pm
Brett le système est déjà discriminatoir et ne respecte déjà pas la liberté d'étudier dans le domaine qu'on veut ou envers les moins bons.

Si je vais essayer de faire médecine a l'université la prochaine session je serais discriminer et pas accepter.


Double Post:
Brett le système est déjà discriminatoir et ne respecte déjà pas la liberté (je ne pense pas que cette liberté existe) d'étudier dans le domaine qu'on veut ou envers les moins bons.

Si je vais essayer de faire médecine a l'université la prochaine session je serais discriminer et pas accepter.

j'étais pas vraiment sérieux...

Si c'est écrit, c'est sérieux.

Si c'est rouge en plus, c'est dans le but d'intimider.

CQFD

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 16, 2012, 00:51:56 am
Même si la CLASSE dénonçait les gestes de violence tu dirais quoi? «Bravo ils sont vraiment responsables!!» Tu les traiterais de p'tits communistes de bas étage, de p'tits bums, de p'tits branleurs. Comme beaucoup dans la population. Au lieu de parler dans le vide, ils ont agit, ils ont fait en sorte de séparer les casseurs du reste des manifestants lors des manifs contre la hausse. La droite aime ça d'habitude les gestes, l'action pas la réflexion, penser c'est pour la gaugauche.

Merci de présumer de ce que je dirais, si si si....

Je ne les traiterais pas de quoi que ce soit, s'ils étaient responsables et s'ils dénonçaient la violence dans les manifs. Ça m'arrive de montrer un certain respect envers les gens avec lesquels je ne suis pas d'accord, contrairement à toi.

Penser c'est pour la gaugauche... ouin... t'iras dire ça aux étudiants qui votent pour la grève et se disent contre la hausse, sans pour autant participer à la grève et sans faire quoi que ce soit pour contrer la hausse. Ils sont des milliers, en passant. Comment se fait-il qu'il y ait plus de 120 000 étudiants «en grève», partout au Québec, mais qu'à chaque manif, peu importe l'endroit et même à Montréal, on n'en dénombre pas plus que quelques centaines ? Ils sont où, les autres «grévistes» ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le mars 16, 2012, 08:03:03 am
Des étudiants se sont pointés aux bureaux de l'Institut Économique de Montréal.

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201203/15/01-4505940-manifestation-etudiante-linstitut-economique-porte-plainte.php (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201203/15/01-4505940-manifestation-etudiante-linstitut-economique-porte-plainte.php)

Citer
Rapidement, la porte a été bouclée. Il s'agit d'une porte renforcée qu'a fait installer l'IEDM car elle savait que ses positions économiques pourraient un jour lui attirer les foudres de militants. D'ailleurs, l'organisation s'est prononcée en faveur de la hausse des droits de scolarité, ce qui explique probablement pourquoi elle a été ciblée.

L'IÉDM porte plainte pour séquestration, alors que ce sont les employés qui se sont réfugiés derrière la porte blindée des bureaux.

MDR !!!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Le pape le mars 16, 2012, 08:28:45 am
Un oeil pis toutte le all-fit doit revenir moins cher que le taux horaire des effectifs de sécurité publique déployés présentement.

Le but c'était pas de comparer le poids de l'un pour l'autre.

La logique de ''heille, c'est nous autres qui payons pour ça'' est ridicule à la base, si on fait une moyenne, les dépenses engendrées par les manifestations ça doit même pas coûter 1$ par Québécois.

C'est là que que tu montres que tu ne connais pas la valeur de l'argent.

On parle pas de 8 millions au final.  Si tu calcules tout, ça va se chiffrer en plusieurs dizaines de millions de dollars, et ce sans compter les frais afférents occasionnés par exemple par les frais de retard sur le transport /overtime / gaz / alouette.

Ce que le gouvernement aurait gagné en augmentant les frais de scolarité, à la fin de la grève ils vont déjà l'avoir busté pour les 5 prochaines années..

Si la grève se poursuit pendant un an encore avec des manifs deux fois par semaine, mouais, peut-être que là les répercussions économiques vont équivaloir les revenus de la hausse sur la même période.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le mars 16, 2012, 10:53:25 am
Des étudiants se sont pointés aux bureaux de l'Institut Économique de Montréal.

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201203/15/01-4505940-manifestation-etudiante-linstitut-economique-porte-plainte.php (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201203/15/01-4505940-manifestation-etudiante-linstitut-economique-porte-plainte.php)

Citer
Rapidement, la porte a été bouclée. Il s'agit d'une porte renforcée qu'a fait installer l'IEDM car elle savait que ses positions économiques pourraient un jour lui attirer les foudres de militants. D'ailleurs, l'organisation s'est prononcée en faveur de la hausse des droits de scolarité, ce qui explique probablement pourquoi elle a été ciblée.

L'IÉDM porte plainte pour séquestration, alors que ce sont les employés qui se sont réfugiés derrière la porte blindée des bureaux.

MDR !!!


"Mourir pour des idées d'accord mais de mort len-en-ente."
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 16, 2012, 11:16:04 am
Penser c'est pour la gaugauche... ouin... t'iras dire ça aux étudiants qui votent pour la grève et se disent contre la hausse, sans pour autant participer à la grève et sans faire quoi que ce soit pour contrer la hausse. Ils sont des milliers, en passant. Comment se fait-il qu'il y ait plus de 120 000 étudiants «en grève», partout au Québec, mais qu'à chaque manif, peu importe l'endroit et même à Montréal, on n'en dénombre pas plus que quelques centaines ? Ils sont où, les autres «grévistes» ?

C'est sur que parmi les 200 000 étudiants en grève (selon les derniers chiffres que j'ai vu) il y a les gens qui ont voté contre au sein des associations en grève.
De fait, ce n'est pas 200 000 étudiants en grève qui sont pour la grève.
Il y a aussi des étudiants à temps partiel, ceux qui sont en stage (comme moi), qui travaillent aussi, etc. et qui n'ont pas la semaine au complet de libre pour participer aux actions.
Sinon je suis entièrement d'accord avec toi. Je ne comprends pas les personnes qui sont en faveur de la grève, mais dont les gestes ne suivent pas les paroles. Ça m'a complètement tué ce que j'ai vu en 2008, des résultats époustouflants en faveur de la grève mais se ramasser toute seule à piqueter devant des cours, c'est pas normal.

N'empêche, c'est surement tout le temps comme ça et ça n'enlève rien que le mouvement est quand même rendu très imposant. On devrait avoir dépassé le 50% d'étudiants en grève au Québec je pense.


Double Post:
Je compte aller marcher pour la cause dimanche le 18 mars à 13h, au parc Lafontaine. Qui y sera?

Il y a des chances que j'y sois on s'y croisera peut-être!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 16, 2012, 12:21:00 pm
Si vous me voyez pognez-moi une fesse (chacune une).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 16, 2012, 12:23:20 pm
Vas-tu être là pour vrai?

(en passant Péd' si tu te cherches des accompagnateurs l'invitation dans l'autre sujet de rejoindre des futurs bibliothécaires le 22 tient aussi pour dimanche!)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 16, 2012, 12:32:28 pm
J'sais pas encore, mais j'aimerais bien oui.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 16, 2012, 13:14:19 pm
Je vais probablement jouer avec mon groupe de percussions dans la manif du 22, venez me dire allô si vous me voyez et/ou entendez (cette dernière option est plus probable).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pédoncule le mars 16, 2012, 16:45:56 pm
Comme le disait avec plein de bon sens un élève militant de 5e secondaire ce matin: le militantisme ça vient avec le beau temps, si y pleut y aura pas grand-monde dimanche pis ça c'est poche.

Il distribuait des carrés rouges aux élèves et aux profs. Ça parle beaucoup de la hausse chez les 5e à l'école, c'est un sujet mal mal chaud. Ils se battent pour pouvoir participer à la manif du 22 et sont en train de gagner à force de bons arguments et essaient de convaincre le plus de gens possible de l'importance d'ÊTRE LÀ et non pas seulement d'approuver et de profiter d'un p'tit congé autorisé chez eux. Sont beaux à voir.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 16, 2012, 16:54:01 pm
Wow!
Dans le fond au secondaire s'ils participent à la manifestation du 22 ils auront automatiquement une absence non justifié n'est-ce pas? Il ne doit pas y avoir beaucoup d'ouverture pour ça, ils n'ont pas d'associations étudiante!

En novembre il faisait frette, il pleuvait et on était quand même des dizaines de milliers à avoir participé, il faut garder espoir!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 16, 2012, 22:17:03 pm
En 2005, joseph francois perrault avait voté la grève si je me souviens bien.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 16, 2012, 23:41:47 pm
Des étudiants se sont pointés aux bureaux de l'Institut Économique de Montréal.

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201203/15/01-4505940-manifestation-etudiante-linstitut-economique-porte-plainte.php (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201203/15/01-4505940-manifestation-etudiante-linstitut-economique-porte-plainte.php)

Citer
Rapidement, la porte a été bouclée. Il s'agit d'une porte renforcée qu'a fait installer l'IEDM car elle savait que ses positions économiques pourraient un jour lui attirer les foudres de militants. D'ailleurs, l'organisation s'est prononcée en faveur de la hausse des droits de scolarité, ce qui explique probablement pourquoi elle a été ciblée.

L'IÉDM porte plainte pour séquestration, alors que ce sont les employés qui se sont réfugiés derrière la porte blindée des bureaux.

MDR !!!


Qu'ils se soient réfugiés là n'a aucune importance. Si on les a empêchés de sortir ou si on les a menacés de leur faire quelque chose s'ils osaient sortir, il s'agit bel et bien d'un acte de séquestration et c'est, bien entendu, criminel.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pédoncule le mars 17, 2012, 12:09:21 pm
Wow!
Dans le fond au secondaire s'ils participent à la manifestation du 22 ils auront automatiquement une absence non justifié n'est-ce pas? Il ne doit pas y avoir beaucoup d'ouverture pour ça, ils n'ont pas d'associations étudiante!

En novembre il faisait frette, il pleuvait et on était quand même des dizaines de milliers à avoir participé, il faut garder espoir!

C'est justement pour faire justifier leur absence qu'ils sont en train de gagner.
Selon la loi ils sont sous la responsabilité de l'école (puisque mineurs) alors la direction ne peut les autoriser, mais à ce que j'entends une autorisation des parents serait acceptée comme motivation d'absence.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 17, 2012, 12:14:15 pm
Nous en secondaire 5 on avait le droit de motiver nos propres absences. C'est plus comme ça?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 17, 2012, 12:29:38 pm
Motiver ton absence toi même ?????

J'aurais aimé, mais non, c'est les parents qui motivent !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le mars 17, 2012, 14:41:55 pm
Nous en secondaire 5 on avait le droit de motiver nos propres absences. C'est plus comme ça?

Euh ça devait être particulier pour ton école parce que je n'ai jamais entendu parler de l'existence d'une telle mesure.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 17, 2012, 15:03:05 pm
en effet c'était comme ça (et avec raison, tsé un presqu'adulte qui doit encore faire signer un billet par ses parents, c'est un peu ridicule).

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Sibylline le mars 17, 2012, 16:45:52 pm
Un adolescent doit fréquenter l'école jusqu'à la fin de l'année scolaire au cours de laquelle il atteint 16 ans, et ses parents ont la responsabilité de s'en assurer. Donc en général, c'est jusqu'en secondaire 4, à moins que l'élève ne soit né en juillet/août.

Ce que Wolfkiller dit est logique pour la plupart des élèves de secondaire 5 (les parents ne sont plus légalement responsables de l'absentéisme de leur enfant).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 17, 2012, 16:50:13 pm
On comprend les directions d'école de ne pas trop ébruiter ça!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 17, 2012, 16:53:29 pm
"jusqu'à la fin de l'année scolaire au cours de laquelle il atteint 16 ans, et ses parents ont la responsabilité de s'en assurer."

Donc, un élève dans un parcours normal de 5 ans pour le secondaire qui atteint 16 ans en secondaire 4, rendu en secondaire 5 il n'a plus besoin de ses parents pour motiver ses absences ? C'est bon à savoir !

Qu'en est-il de moi, par exemple, qui a eu 16 ans en août avant mon secondaire 5 ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le mars 17, 2012, 16:57:46 pm
Je vais faire en sorte que mes enfants n'aient JAMAIS accès à cette information.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 17, 2012, 17:01:51 pm
Bof, ils vont faire comme on faisait et forger ta signature bien avant de toute façon.

Ma signature aujourd'hui est presqu'identique à celle de mon père à cause de ça.

 :smiley17:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le mars 17, 2012, 17:03:27 pm
Anyway, avec la puce GPS que j'ai implantée à leur insu dans leur cou, ils ne pourront pas foxer sans que je le sache.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 17, 2012, 17:08:26 pm
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le mars 17, 2012, 17:18:48 pm
Moi je pense que c'est tout à fait normal de devoir faire motiver les absences par les parents encore en secondaire 5. J'imagine le festival d'absences lors des périodes d'examen.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Sibylline le mars 17, 2012, 17:20:35 pm
Qu'en est-il de moi, par exemple, qui a eu 16 ans en août avant mon secondaire 5 ?

Tu faisais partie de la minorité d'élèves qui étaient tenus de fréquenter l'école jusqu'à la fin de leur secondaire 5. L'année scolaire commence le 1er juillet.


Double Post:
Moi je pense que c'est tout à fait normal de devoir faire motiver les absences par les parents encore en secondaire 5. J'imagine le festival d'absences lors des périodes d'examen.

Ça n'empêche pas une institution scolaire de pénaliser un élève qui affiche un trop haut taux d'absentéisme. Comme au CÉGEP.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le mars 17, 2012, 17:31:09 pm
Sauf qu'une école secondaire ce n'est pas le Cégep. Il y a déjà une tonne de choses à gérer, créer une école dans l'école est une idée qui demande beaucoup de temps, d'énergie pour pas grand chose. Le code de vie est soumis au conseil d'établissement sur lequel siègent des parents et des élèves. Il est approuvé par tous et partout où je suis passé il stipule qu'une absence doit être motivée par un appel des parents ou un billet médical.  Et, de plus, le problème ne se trouve pas exclusivement dans le nombre d'absences, mais aussi dans le moment où elles ont lieu.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 17, 2012, 17:42:48 pm
Qu'en est-il de moi, par exemple, qui a eu 16 ans en août avant mon secondaire 5 ?

Tu faisais partie de la minorité d'élèves qui étaient tenus de fréquenter l'école jusqu'à la fin de leur secondaire 5. L'année scolaire commence le 1er juillet.

Moi

 :smiley19:

Mais en même temps, ça me donne une bonne idée de quand prendre la décision de faire un enfant lorsque sera le temps  :smiley15: Comme ça, j'aurai pas le problème de Bonheur !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 17, 2012, 18:09:44 pm
Sauf qu'une école secondaire ce n'est pas le Cégep. Il y a déjà une tonne de choses à gérer, créer une école dans l'école est une idée qui demande beaucoup de temps, d'énergie pour pas grand chose. Le code de vie est soumis au conseil d'établissement sur lequel siègent des parents et des élèves. Il est approuvé par tous et partout où je suis passé il stipule qu'une absence doit être motivée par un appel des parents ou un billet médical.  Et, de plus, le problème ne se trouve pas exclusivement dans le nombre d'absences, mais aussi dans le moment où elles ont lieu.

En secondaire 5 il me fallait 20 crédits pour obtenir mon DES, j'ai fini l'année avec... 20 crédits ;)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le mars 17, 2012, 18:12:38 pm
Tu faisais partie de la minorité d'élèves qui étaient tenus de fréquenter l'école jusqu'à la fin de leur secondaire 5. L'année scolaire commence le 1er juillet.

Yes! 2 de mes enfants sont nés entre juillet et octobre.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 18, 2012, 08:04:40 am
J'sais pas encore, mais j'aimerais bien oui.


Regarde dehors!
Le meilleur argument pour se décider à y aller!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Simone le mars 18, 2012, 09:56:48 am
Nous on va y être, avec Auger et sa blonde et nos amis médecins respectifs, qui se connaissent (wow, c'est beau la loi des six degrés de séparation).

Bref.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le mars 18, 2012, 09:58:19 am


Citer
On a vu à quelque part qu'une personne s'offusquait que Charest se fasse déranger dans ses temps libres. Fallait répondre :


C'est bien vrai, le déranger personnellement, ça ne se fait pas. En plus, le dimanche : c'est sacré. En effet, il faut manger en famille. C'est une preuve de plus que Charest est près de la population qu'il représente avec brio!

Blague à part, il y en a qui critiquent lorsque Charest est prit à partie, d'autres le font lorsque les cibles des manifestations perturbent la population et retardent l'idéal de fluidité maladive, qui caractérise nos villes, en bloquant les routes. D'autres sont en beau cheval vert lorsqu'un graffiti défigure notre joli mobilier urbain (des pubs et des chars de flics à chaque coin de rue, c'est tout ce dont un citoyen exemplaire à de besoin).

Restez donc chez-vous, vous ne dérangerez personnes pis vous allez être certains de ne pas vous faire infiltrer par les Black Block.

Ceci dit... La pauvreté confronte toujours : surtout quand tu poses ta tête sur l'oreiller pour t'endormir; surtout quand t'arrive au font du pot de beurre de pins; surtout quand tu viens de sauter le métro pis que tu vois le screw devant toi; surtout quand tu fais l'épicerie et que la seule façon de balancer, c'est de balancer des trucs sous ton manteau. Être pauvre ne donne pas le droit au repos mérité.

Tant et aussi longtemps que trop de gens se trouveront dans cette situation, on peut-tu se dire que les dirigeants et les dirigeantes peuvent bien se faire déranger? On peut-tu se dire que les riches peuvent bien manger de la marde? On peut-tu se dire que la classe moyenne, ça n'existe qu'en tant que tampon entre les pauvres et les riches? Que cette "classe" prend inévitablement du côté des puissants parce que l'espoir de mobilité sociale, c'est puissant, pis que c'est plus plaisant de se dire qu'on a plus en commun avec l'aisance que la misère.

Allez-y : perturbez, dérangez, faites-vous entendre, décâlissez tout ce monde de marde et transformez cette vie de cul.

Une fois que la table sera rase, on pourra baiser dessus. Ça, c'est de l'action pertinente. (Mise en Demeure)

http://www.miseendemeure.org/ (http://www.miseendemeure.org/)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 18, 2012, 10:03:37 am
Nous on va y être, avec Auger et sa blonde et nos amis médecins respectifs, qui se connaissent (wow, c'est beau la loi des six degrés de séparation).

Bref.

Ça va commencer à ressembler à un «Où est Charlie» du forum!
À repérer:
-Simone
-Auger
-Pédoncule
-A
-Jay
-CR
-?

Au plaisir de vous croiser peut-être cet après-midi!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le mars 18, 2012, 11:09:49 am
Tu peux ajouter mon nom  :smiley1:

On pourrait faire un contingent : Les Forumeu(se)x contre la Hausse !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le mars 18, 2012, 11:23:35 am
Y a pas la parade de la St-Pat aujourd'hui?


Double Post:
Effectivement à 12 heures...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 18, 2012, 11:30:44 am
Oui il va y avoir de la compétition pour les rues de Montréal!
Mais la manifestation familiale n'est pas dans le même coin je pense, ça part du parc Lafontaine.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pédoncule le mars 18, 2012, 17:34:09 pm
Nous on va y être, avec Auger et sa blonde et nos amis médecins respectifs, qui se connaissent (wow, c'est beau la loi des six degrés de séparation).

Bref.

Ça va commencer à ressembler à un «Où est Charlie» du forum!
À repérer:
-Simone
-Auger
-Pédoncule
-A
-Jay
-CR
-?

Au plaisir de vous croiser peut-être cet après-midi!

J'ai vu d'anciennes faces du cégep, un prof d'université, mais aucun de vous!
Ce fut une manifestation mémorable!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le mars 18, 2012, 18:57:28 pm
Nous on va y être, avec Auger et sa blonde et nos amis médecins respectifs, qui se connaissent (wow, c'est beau la loi des six degrés de séparation).

Bref.

Ça va commencer à ressembler à un «Où est Charlie» du forum!
À repérer:
-Simone
-Auger
-Pédoncule
-A
-Jay
-CR
-?

Au plaisir de vous croiser peut-être cet après-midi!

J'ai vu d'anciennes faces du cégep, un prof d'université, mais aucun de vous!
Ce fut une manifestation mémorable!

Moi non plus !

On aurait dû caller notre 5 @ 7 aujourd'hui. 

Occasion historique ratée  :smiley36:

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Sibylline le mars 18, 2012, 20:56:39 pm
Ça va commencer à ressembler à un «Où est Charlie» du forum!
À repérer:
-Simone
-Auger
-Pédoncule
-A
-Jay
-CR
-?

J'y serai.

(Ou vous parliez de celle d'aujourd'hui?)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 18, 2012, 21:04:19 pm
J'ai croisé Simone et fait la connaissance d'Auger!
5000 à 10 000 manifestants mon oeil!

 
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le mars 18, 2012, 22:13:15 pm
Le manif de Québec



Ça va commencer à ressembler à un «Où est Charlie» du forum!
À repérer:
-Simone
-Auger
-Pédoncule
-A
-Jay
-CR
-?

J'y serai.

(Ou vous parliez de celle d'aujourd'hui?)

On parle effectivement de celle d'aujourd'hui.

La prochaine est appelée pour le 22 mars.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 19, 2012, 11:31:01 am
Ah oui, moi aussi je parlais de jeudi. Hier j'étais pas en ville, ça avait l'air d'une belle ambiance!

Alors jeudi ouvrez vos oreilles pour des percussions afro-brésiliennes et venez me dire coucou!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 19, 2012, 21:35:49 pm


Citer
On a vu à quelque part qu'une personne s'offusquait que Charest se fasse déranger dans ses temps libres. Fallait répondre :


C'est bien vrai, le déranger personnellement, ça ne se fait pas. En plus, le dimanche : c'est sacré. En effet, il faut manger en famille. C'est une preuve de plus que Charest est près de la population qu'il représente avec brio!

Blague à part, il y en a qui critiquent lorsque Charest est prit à partie, d'autres le font lorsque les cibles des manifestations perturbent la population et retardent l'idéal de fluidité maladive, qui caractérise nos villes, en bloquant les routes. D'autres sont en beau cheval vert lorsqu'un graffiti défigure notre joli mobilier urbain (des pubs et des chars de flics à chaque coin de rue, c'est tout ce dont un citoyen exemplaire à de besoin).

Restez donc chez-vous, vous ne dérangerez personnes pis vous allez être certains de ne pas vous faire infiltrer par les Black Block.

Ceci dit... La pauvreté confronte toujours : surtout quand tu poses ta tête sur l'oreiller pour t'endormir; surtout quand t'arrive au font du pot de beurre de pins; surtout quand tu viens de sauter le métro pis que tu vois le screw devant toi; surtout quand tu fais l'épicerie et que la seule façon de balancer, c'est de balancer des trucs sous ton manteau. Être pauvre ne donne pas le droit au repos mérité.

Tant et aussi longtemps que trop de gens se trouveront dans cette situation, on peut-tu se dire que les dirigeants et les dirigeantes peuvent bien se faire déranger? On peut-tu se dire que les riches peuvent bien manger de la marde? On peut-tu se dire que la classe moyenne, ça n'existe qu'en tant que tampon entre les pauvres et les riches? Que cette "classe" prend inévitablement du côté des puissants parce que l'espoir de mobilité sociale, c'est puissant, pis que c'est plus plaisant de se dire qu'on a plus en commun avec l'aisance que la misère.

Allez-y : perturbez, dérangez, faites-vous entendre, décâlissez tout ce monde de marde et transformez cette vie de cul.

Une fois que la table sera rase, on pourra baiser dessus. Ça, c'est de l'action pertinente. (Mise en Demeure)

http://www.miseendemeure.org/ (http://www.miseendemeure.org/)

Est-ce que quelqu'un a bien lu ce texte, à part CR et moi ? Si oui, est-ce que cette personne peut bien me confirmer qu'elle trouve ce texte parfaitement raisonnable, voire modéré et qu'elle n'y trouve rien de choquant ? Je sais que c'est facile, comme question, pour du monde comme Mayhem ou currius, mais j'aimerais prendre le pouls de la population forumesque en général, le pouls des gens plus «au milieu».
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 20, 2012, 08:13:04 am
Bloquer le Pont Champlain, ça c'est intelligent. Hey bravo les étudiants caves. Vous allez mettre les gens de votre bord et attirer la sympathie de la population en posant ce genre de geste :smiley32: :smiley32: :smiley32:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 20, 2012, 08:40:23 am
D'un côté on bloque le pont Champlain et de l'autre on reçoit de l'assistance policière pour installer des banderoles au pont Jacques Cartier avec permission. Il y a du monde qui ne se parlent pas...

Oui je trouve ça aussi cave que toi ET d'autant plus qu'il me semble  que l'opinion populaire commence à pencher un peu plus en notre faveur.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 20, 2012, 08:48:55 am
Ben voyons, les gens ont une motivation d'absence garantie, à leur place je serais très reconnaissant envers ces étudiants.


Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le mars 20, 2012, 09:20:00 am
Si c'était une tempête de neige ou un camion renversé, qui en parlerait ou chiâlerait? J'aimerais bien voir comment les gens d'ici réagiraient à une grève des camionneurs, à la française, qui dure une semaine...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 20, 2012, 09:25:01 am
Ahahahaha les étudiants embarquaient dans leurs autobus scolaires pour quitter la manifestation, la police est alors arrivée et a mis le cadenas sur les portes et a forcé les chauffeurs à les suivre jusqu'au poste de police. Les étudiants se sont fait avoir; ils sont pognés dans les autobus. :smiley36: :smiley36: :smiley36:


Pour une fois bravo la police. Bien joué ! :smiley36:


Double Post:
Si c'était une tempête de neige ou un camion renversé, qui en parlerait ou chiâlerait?


On ne peut rien faire contre la météo ou un accident, mais quand des individus décident délibérément d'aller faire chier la population en bloquant le pont le plus achalandé au Canada, c'est une toute autre chose.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 20, 2012, 09:46:09 am
Si c'était une tempête de neige ou un camion renversé, qui en parlerait ou chiâlerait?

C'est niaiseux un peu comme comparaison...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le mars 20, 2012, 09:53:18 am
Aussi innocente qu'une de tes dernières comaparaisons...

Au moins, le bloquage a le mérite de s'appuyer sur quelque chose de réel. Aux dernières nouvelles un bouchon de 2 km. On a vu des bloquages réguliers jusqu'à Chambly pour un gars qui avait oublié de gazer.

Faudrait qu'un jour, tu choisisses l'enseigne à laquelle tu résides.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 20, 2012, 09:58:16 am
Et de toute façon ça passe très bien dans les médias.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le mars 20, 2012, 10:06:02 am
Si c'était une tempête de neige ou un camion renversé, qui en parlerait ou chiâlerait?


On ne peut rien faire contre la météo ou un accident, mais quand des individus décident délibérément d'aller faire chier la population en bloquant le pont le plus achalandé au Canada, c'est une toute autre chose.


[/quote]

Et la colère des révoltés de la terre non plus. Je me souviens des centaines de tracteurs de l'UPA...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Tam! le mars 20, 2012, 10:09:42 am
Stéphane Gendron pète sérieusement sa coche.

(lire à la fin de l'article ses statuts sur Facebook)

http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/03/20/pont-champlain-bloque-etudiants_n_1366536.html?ref=canada-quebec

Ce gars là est vraiment en mode «je suis en fin de mandat et je me criss de ce que je dis»..

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 20, 2012, 10:28:21 am
 :smiley36: :smiley36: :smiley36:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Tam! le mars 20, 2012, 10:35:24 am
Commentaire d'un de mes amis:

Un jour, quelqu’un devra avoir le courage de couper les deux pieds à ce gars là, pis de le lancer dans la cage des tigres du parc Safari.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 20, 2012, 10:41:29 am
Aussi innocente qu'une de tes dernières comaparaisons...

Au moins, le bloquage a le mérite de s'appuyer sur quelque chose de réel. Aux dernières nouvelles un bouchon de 2 km. On a vu des bloquages réguliers jusqu'à Chambly pour un gars qui avait oublié de gazer.

Faudrait qu'un jour, tu choisisses l'enseigne à laquelle tu résides.

Au moins, ma dernière comparaison (j'ai une bonne idée de la quelle tu parles) était directement en lien.

Toi, tu compares un évènement de la nature ou un cas de force majeur (accident) à un geste délibéré d'un groupe de personne, viens pas dire que c'est pas boiteux... Je juge pas la blocage du pont, mais seulement la pertinence de ta comparaison...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Johnny Clash le mars 20, 2012, 11:11:32 am
Stéphane Gendron pète sérieusement sa coche.

(lire à la fin de l'article ses statuts sur Facebook)

http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/03/20/pont-champlain-bloque-etudiants_n_1366536.html?ref=canada-quebec

Ce gars là est vraiment en mode «je suis en fin de mandat et je me criss de ce que je dis»..



Tony Légal
Stéphane Gendron, esti de raisin. Tu m'enlèves le goût de manger des fruits de maire.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 20, 2012, 12:02:41 pm
Un vrai fou. C'est clair que sa vie ne va pas bien pour qu'il soit amer comme ça.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pédoncule le mars 20, 2012, 12:23:14 pm
Tony Légal
Stéphane Gendron, esti de raisin. Tu m'enlèves le goût de manger des fruits de maire.

 :smiley32: :smiley32: :smiley32: :smiley32: :smiley32: :smiley32: :smiley32: :smiley32:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mike patton le mars 20, 2012, 13:54:28 pm
494$ d'amende par étudiant qui bloquait le pont Champlain...wow.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 20, 2012, 14:02:01 pm
 http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2012/03/20/001-etudiants-hausse-droits-scolarite.shtml  (http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2012/03/20/001-etudiants-hausse-droits-scolarite.shtml)

Le cégep qui s'est positionné POUR la hausse devra repasser au vote pour vice de procédures. Est-ce à cause de réels vices ou à cause de la frustration des gens contre? À suivre!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 20, 2012, 14:08:14 pm
Je connais personnellement certaines personnes qui sont contre et qui sont dans l'exécutif de l'AGECT. Oui, ils étaient frustrés.

Le vice de procédure que j'ai entendu était : le vote s'est fait à main levé. Si c'est vraiment ça la raison c'est complètement ridicule. Premièrement, tout les votes devraient se faire en secret. Deuxièmement, comme ce n'est pas le cas dans le 9/10 des votes d'associations étudiantes, c'est absolument pas une raison pour refaire un vote.

Le vote à main levé quand ça fait notre affaire : oui, mais quand ça fait pas notre affaire : non ?

Pour préciser, avant que le vieux bouc de currius me tombe dessus encore pour rien, je me prononce contre l'argument de l'AGECT, pas concernant la décision des étudiants de mon ancien CEGEP.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 20, 2012, 14:16:20 pm
Ick si c'est ça le vice c'est très faible et non valable selon moi. Tout dépend de leur charte dans le fond.
C'est exactement ça que je me demandais si c'était un vrai vice genre pas de contrôle des présences ou une niaiserie du genre qu'ils ont oublié de clore l'assemblée à la fin.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 20, 2012, 15:47:21 pm
Ahahahaha les étudiants embarquaient dans leurs autobus scolaires pour quitter la manifestation, la police est alors arrivée et a mis le cadenas sur les portes et a forcé les chauffeurs à les suivre jusqu'au poste de police. Les étudiants se sont fait avoir; ils sont pognés dans les autobus. :smiley36: :smiley36: :smiley36:


Pour une fois bravo la police. Bien joué ! :smiley36:




Une centaine de communistes en herbe devront leur première contribution a vie : 500$ de ticket chacun.

Oh, ca va faire mal.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Tam! le mars 20, 2012, 16:14:01 pm
2006
Stéphane Gendron « a mis des blocs de béton sur la route 138, en 2006, pour avoir l’aide du gouvernement. Le ministre Serge Marcil m’a appelé pour me dire: “Qu’est-ce que t’as fait là?” J’ai dit: Si Béchard (Claude) ne m’appelle pas, les blocs vont rester là. Béchard m’a appelé pour me dire: “On va t’aider”.»

2012
Stephane Gendron, pris dans le traffic : «Les tabarnaks d'étudiants. Les criss, ça va finir dans le sang un moment donné. Ils ne cessent de provoquer... Câlisse on veut aller travailler bande d'esties de puants sales. La bastonnade, c'est pour quand?»

«Ça se peut tu? Les pacifistes et les ma-tantes pro-étudiants sont choqués. Qui agressent les gens à Montréal et nous écoeurent à tous les jours? Les puants de "grévistes" étudiants qui emmerdent le peuple au lieu de se fermer la boîte et étudier. On prend en otage des populations? L'armée, et si on ne dégage pas: On frappe. C'est pas la violence. C'est l'état de droit contre la violence et les agressions étudiantes. Bande de caves...»
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 20, 2012, 16:16:39 pm
Y'a pas si longtemps il trouvait les québécois plate et mou en politique et disait que c'était bien plus le fun et mieux en Europe parce que le monde sortait dans les rues et bloquait les systèmes quand ils étaient pas d'accord avec leur gouvernement.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 20, 2012, 16:30:17 pm
La présidente de l'asso de linguistique de Concordia (CLSA) a écrit à Noam Chomsky pour lui demander son avis sur la grève étudiante et la hausse des frais de scolarité au Québec. On connait Chomsky pour son côté linguiste, mais son côté politique (ou philosophie politique pour être plus précis) est très renommé également. Voici sa réponse!

From: Noam Chomsky [chomsky@MIT.EDU]
Sent: Monday, March 19, 2012 5:21 PM
To: Yuliya Manyakina
Subject: RE: Question

In Mexico, a poor country, higher education is of quite good quality -- and is free. Ten years ago the government tried to impose small fees. There was a national student strike and the government backed down.

High tuition is not an economic necessity, as is easy to show, but a debt trap is a good technique of indoctrination and control. And resisting this makes good sense.

-----Original Message-----
From: Yuliya Manyakina (by way of Noam Chomsky <chomsky@mit.edu>)
[mailto:y_manyak@live.concordia.ca]
Sent: Monday, March 19, 2012 4:16 PM
To: Noam Chomsky
Subject: Question

Dear Prof. Chomsky,

I was wondering what your thoughts are with regards to students striking against tuition fee hikes? In Quebec, the government currently subsidizes a large portion of our tuition. However, there has been a proposal to increase tuition fees by 75% over the next few years. Currently, thousands of students in universities (and also CEGEPs) across Quebec are striking against this raise. What do you think about this kind of action? And what are some other ways you think students can engage in taking a stand?

Thank you so much,

Yuliya Manyakina
Linguistics Student Association
Concordia University
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Ti-Ame le mars 20, 2012, 21:10:29 pm
Lisa, j'ai cité ton message sur facebook et j'ai mis le lien vers le sujet de discussion. J'espère que ça ne te pose pas de problème, mais je trouvais l'information intéressante, et personne ne l'avait posté dans mes contacts « facebook ».

Je me demandais, as-tu la source de cette information-là?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 20, 2012, 21:20:46 pm
Parfais Ti-Ame continue, ton recrutement.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 20, 2012, 21:28:26 pm
Oui, je préfère presque que tu linkes à le statut facebook en question plutôt que le forum, mais c'est comme tu veux :)

C'est un ami de l'Asso de linguistique a l'UdeM. Ca a été posté sur le groupe AELUM - En grève.


Double Post:
https://www.facebook.com/groups/210254628113/
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 20, 2012, 21:29:33 pm
Traître !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 20, 2012, 21:34:53 pm
J'associe rarement ma vraie vie et mon identité ici :-$
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Ti-Ame le mars 20, 2012, 22:08:25 pm
Oui, je préfère presque que tu linkes à le statut facebook en question plutôt que le forum, mais c'est comme tu veux :)

C'est un ami de l'Asso de linguistique a l'UdeM. Ca a été posté sur le groupe AELUM - En grève.


Double Post:
https://www.facebook.com/groups/210254628113/

Merci de l'information et désolé d'avoir mis le lien du forum.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 20, 2012, 22:41:04 pm
Pas de problème, je suppose qu'on doit pas avoir milles amis en commun non plus ;)


Double Post:
c'est pas comme si c'était MON forum :P
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le mars 20, 2012, 23:19:49 pm
2006
Stéphane Gendron « a mis des blocs de béton sur la route 138, en 2006, pour avoir l’aide du gouvernement. Le ministre Serge Marcil m’a appelé pour me dire: “Qu’est-ce que t’as fait là?” J’ai dit: Si Béchard (Claude) ne m’appelle pas, les blocs vont rester là. Béchard m’a appelé pour me dire: “On va t’aider”.»

2012
Stephane Gendron, pris dans le traffic : «Les tabarnaks d'étudiants. Les criss, ça va finir dans le sang un moment donné. Ils ne cessent de provoquer... Câlisse on veut aller travailler bande d'esties de puants sales. La bastonnade, c'est pour quand?»

«Ça se peut tu? Les pacifistes et les ma-tantes pro-étudiants sont choqués. Qui agressent les gens à Montréal et nous écoeurent à tous les jours? Les puants de "grévistes" étudiants qui emmerdent le peuple au lieu de se fermer la boîte et étudier. On prend en otage des populations? L'armée, et si on ne dégage pas: On frappe. C'est pas la violence. C'est l'état de droit contre la violence et les agressions étudiantes. Bande de caves...»

La controverse in extenso :

http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2012/03/20120320-144359.html (http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2012/03/20120320-144359.html)

Commentaire d'un de mes amis:

Un jour, quelqu’un devra avoir le courage de couper les deux pieds à ce gars là, pis de le lancer dans la cage des tigres du parc Safari.


Menaces de cruauté potentielle envers les animaux !

La bastonnade pour ton ami !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 20, 2012, 23:28:10 pm
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10150623410286993&set=p.10150623410286993&type=1&theater (https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10150623410286993&set=p.10150623410286993&type=1&theater)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 21, 2012, 06:45:39 am
Noam Chomsky, George Laraque, même combat:

"Je vis sur la rive Sud et je travaille à Montréal, je suis confronté aux incessantes problématiques de circulation. À cela se rajoute les manifestations, jeudi 23 février dernier, j’ai été bloqué sur le pont Jacques Cartier et ce matin encore, j’ai manqué un RDV important car le pont Champlain a été fermé. Et pourtant, je soutiens le mouvement étudiant. Donner des conditions favorables et facilita...ntes aux étudiantes et étudiants, c’est miser sur la relève et le futur de notre société! Avec quel genre de cohérence agît le gouvernement? Pourquoi ajouter dela pression financière sur la base de notre société, les jeunes, les étudiants, au lieu d’y investir? Aussi, je respecte ces jeunes qui osent prendre la parole et agir pourse defendre. Le courage citoyen est à saluer. Ne faisons donc pas trop prevue d’individualisme en nous plaignant de nos contre-temps et en ne nous preoccupant que de nos intérêt. Soyons responsables, pensons comme une communauté, pensons à l'avenir et l'avenir, c'est aussi eux, les étudiants."
(Source: Facebook)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 21, 2012, 06:50:54 am
Tiens, un Vert qui vient à Montréal en char.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 21, 2012, 07:19:06 am
Dans une smart les genoux dans le front ou en hybride?

La première option est plus divertissante.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 21, 2012, 07:30:25 am
Il a au moins un Nissan Armada, ce qui est un gros crisse de truck.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Simone le mars 21, 2012, 08:42:09 am
Noam Chomsky, George Laraque, même combat:

"Je vis sur la rive Sud et je travaille à Montréal, je suis confronté aux incessantes problématiques de circulation. À cela se rajoute les manifestations, jeudi 23 février dernier, j’ai été bloqué sur le pont Jacques Cartier et ce matin encore, j’ai manqué un RDV important car le pont Champlain a été fermé. Et pourtant, je soutiens le mouvement étudiant. Donner des conditions favorables et facilita...ntes aux étudiantes et étudiants, c’est miser sur la relève et le futur de notre société! Avec quel genre de cohérence agît le gouvernement? Pourquoi ajouter dela pression financière sur la base de notre société, les jeunes, les étudiants, au lieu d’y investir? Aussi, je respecte ces jeunes qui osent prendre la parole et agir pourse defendre. Le courage citoyen est à saluer. Ne faisons donc pas trop prevue d’individualisme en nous plaignant de nos contre-temps et en ne nous preoccupant que de nos intérêt. Soyons responsables, pensons comme une communauté, pensons à l'avenir et l'avenir, c'est aussi eux, les étudiants."
(Source: Facebook)

Juste pour ça, je pense que je vais porter mon jersey de Georges Laraque à la manifestation jeudi. ;)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 21, 2012, 09:02:00 am



Bloquer le Pont Champlain, ça c'est intelligent. Hey bravo les étudiants caves. Vous allez mettre les gens de votre bord et attirer la sympathie de la population en posant ce genre de geste :smiley32: :smiley32: :smiley32:


Oui je trouve ça aussi cave que toi ET d'autant plus qu'il me semble  que l'opinion populaire commence à pencher un peu plus en notre faveur.



Pourquoi vous trouvez ça cave, au juste ?   parce ça dérange du monde ?  et alors ?  vous connaissez des moyens de pression qui ne dérangent personne, vous ?  vous proposez quoi ? une manifestation, ça se passe toujours sur des voies publiques, c'est bien évident que ça va nuire aux déplacements des automobiles.  Vous trouvez ça si grave de nuire à des automobilistes ? ces automobilistes qui dérangent tout le monde à longueur d'année et qui se plaignent maintenant pour une couple d'heures de dérangement, vous avez vraiment envie de les plaindre ?

D'ailleurs, qu'est-ce que tous ces gens-là font sur le pont Champlain, dans leur voiture, pour se rendre au boulot ?   vous ne trouvez pas ça cave de se rendre au travail en voiture alors que les autobus et le métro existent ?   pourquoi les automobilistes qui choisissent de traverser par le pont ne sont-ils pas aussi des caves à vos yeux ?

Vous tenez un bien drôle de discours.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 21, 2012, 09:15:41 am
 Simone: Viens-tu au 5@7 au Benelux après?

Temporel ce que je trouve cave c'est que ce n'était pas stratégique. Il y avait déjà l'installation de banderoles sur le pont Jacques Cartier (action visible des automobilistes sans les faire chier) et un sit in pour la présentation du budget. Nous étions déjà visible, on multiplie les moyens de se faire voir, pour que l'on parle de nous sans toucher à quelque chose aussi sensible que le traffic le matin. Ce n'était pas nécessaire dans le contexte (il n'y a pas une journée qui passe sans que l'on parle de nous) et ça vient de jeter à terre le petit vent de changement qu'on sent dans l'opinion publique.

C'est clair que ça ne donne rien de manifester tout seul à la maison sans déranger personne,mais cette action de "prise en otage" des automobilistes qui sont déjà en criss le matin c'est mal jouer ses cartes.
Bloquer la sortie du stationnement d'où sortait ceux qui assistaient à la présentation du budget par exemple, ça aurait été pas pire.

De toute façon on est pas à un désaccord près et je ne suis qu'une étudiante, pas une des portes-paroles, coordonnatrice ou autre, je n'ai pas à appuyer à 100% chacune des choses qui sont faites par les multiples groupuscules du mouvement étudiant.
Je ne trouve pas le blocage de ponts unilatéralement con, malgré que je crois que la faveur de l'opinion publique est importante, ce que je trouve le plus cave c'est que ce n'était pas nécessaire.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 21, 2012, 10:26:44 am


(...) je ne suis qu'une étudiante, pas une des portes-paroles, coordonnatrice ou autre, je n'ai pas à appuyer à 100% chacune des choses qui sont faites par les multiples groupuscules du mouvement étudiant.   (...) ce que je trouve le plus cave c'est que ce n'était pas nécessaire.




Je ne te demande pas d'appuyer à 100% quoi que ce soit, mais disons que je trouve inquiétant de voir certains étudiants dénigrer d'autres étudiants qui décident de poser des actions plus radicales tout en restant pacifiques.  Même si je crois que ce serait pas mal plus efficace si les étudiants allaient bloquer les voies qui mènent aux casinos de la province plutôt que de bloquer les ponts, jamais je ne voudrais blaster du monde qui choisisse de bloquer un pont pour essayer de faire bouger un gouvernement corrompu.

Comment les étudiants peuvent arriver à faire reculer le gouvernement, d'après toi ?  en ne faisant que des choses qui ne dérangent personne ?   les étudiants n'ont pas le choix de troubler l'ordre public quand ils sont dans une épreuve de force avec le gouvernement.   Tu crois que c'est en mettant des banderoles un peu partout et en faisant de la figuration sur les quais de métro que les étudiants vont faire reculer le gouvernement ?

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 21, 2012, 10:43:59 am
Il a au moins un Nissan Armada, ce qui est un gros crisse de truck.

Il a un Ford Escape hybride, ce qu'il considère comme un petit char pour son physique et ses millions.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 21, 2012, 10:44:53 am
Correct, mais à prendre les mauvaises cibles je continue à penser que c'est se tirer dans le pied.
Pas besoin d'aller bien loin pour voir du monde qui n'ont pas de congés de maladie, de congés mohiles, etc.
La personne qui se fait empêcher d'aller travailler,qui perd une journée de salaire (ok c'est peut-être plus la faute des employeurs que des étudiants mais la vie est ainsi faite) et qui va avoir de la misère à arriver parce qu'elle est serrée elle va l'avoir dans le cul profond la cause des étudiants. Et ça c'est ceux qui ont des "vraies" raisons d'être en maudit.

On en bloque pratiquement à tous les jours des rues, mais la plupart du temps les automobilistes ont la chance de se virer de bord.

C'est légitime ce que tu dis,dans le fond peut-être que je devrais juste me la fermer et me ranger derrière les poignées de personnes qui font des gestes que je trouve malhabiles, inutiles et qui ne prennent pas les bonnes cibles, mais je n'ai pas dit que toutes les actions ne devraient pas toucher personne.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pédoncule le mars 21, 2012, 10:56:01 am
J'ai la dernière période de libre demain, j'irais peut-être faire un tour à la manif mais je sais pas elle sera rendue ou...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 21, 2012, 11:09:20 am
Ped: Je peux toujours te donner mon numéro de téléphone en privé si tu veux.

Tempo: ça continue de me trotter dans la tête, je l'ai formulé plus sèchement dans l'autre message, mais c'est vrai que ça renvoie un mauvais message de critiquer comme ça, c'est aussi nuire au mouvement étudiant en faisant ça et ce n'est pas mieux que d'autres comportements que je critique. Je n'y pense pas, quand quelque chose me passe par la tête je le dis souvent sans avoir le recul nécessaire pour bien évaluer la portée, ça demeure néanmoins des choses que je pebse.
En discutant entre amis ça n'a pas trop de conséquences, mais sur un forum c'est autre chose.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 21, 2012, 11:13:24 am
Ce ne sont pas que des ''automobilistes'', ce sont des travailleurs, des secrétaires, des infirmières, des camionneurs, des ambulanciers, etc. C'est le monde ordinaire, la société civile. Tu mangerais pas grand chose et t'aurais pas grand matériel sans le monde qui vient livrer ça sur ton île. Ce sont eux qui votent, eux qui payent les impôts qui financent à 85% les études des étudiants. Ce sont eux qui doivent être du bord des étudiants pour avoir un rapport de force. La société ne tourne pas autour des étudiants. N'importe quel groupe de pression ne peut pas bloquer le reste de la société parce que le gouvernement ne cède pas à leurs caprices.

Mais venant d'un gars qui trouve ça ben correct de tirer une balle dans la tête d'un policier, il ne faut pas s'attendre à grand chose d'intelligent.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le mars 21, 2012, 11:17:04 am
Ce ne sont pas que des ''automobilistes'', ce sont des travailleurs, des secrétaires, des infirmières, des camionneurs, des ambulanciers, etc. C'est le monde ordinaire, la société civile. Tu mangerais pas grand chose et t'aurais pas grand matériel sans le monde qui vient livrer ça sur ton île. Ce sont eux qui votent, eux qui payent les impôts qui financent à 85% les études des étudiants. Ce sont eux qui doivent être du bord des étudiants pour avoir un rapport de force. La société ne tourne pas autour des étudiants. N'importe quel groupe de pression ne peut pas bloquer le reste de la société parce que le gouvernement ne cède pas à leurs caprices.

Mais venant d'un gars qui trouve ça ben correct de tirer une balle dans la tête d'un policier, il ne faut pas s'attendre à grand chose d'intelligent.

parce que si la population était à 90% derrière les étudiants se serait différent, le gouvernement reculerait sur la hausse? Laisse-moi rire.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 21, 2012, 11:21:58 am
parce que si la population était à 90% derrière les étudiants se serait différent, le gouvernement reculerait sur la hausse? Laisse-moi rire.

La hausse aurait probablement jamais été proposé. Le gouvernement serait aussi probablement composé a 90% de gens contre la hausse en partant, y'a pas un gros clivage entre le gouvernement et la population je pense.


Double Post:
Comme si le grand matériel sur l'île devrait arriver par routes aux heures de pointes, franchement Ever...

C'est hors sujet puisque la réalité est ainsi faite, mais les humains devraient juste pas être pogner X minutes ou pire heures par jours aux quotidiens dans le traffic et oui c'est niaiseux Temporel, mais c'est la réalité actuelle, donc elle doit être pris en compte quand on fait de la politique et des mesures pour avoir la population de notre bord. Si la population est pour le dégel et contre les étudiants et que la ministre leur tiens tête, ça va donner des votes au Libéraux, le contraire si tu as la population de ton bord.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 21, 2012, 14:35:50 pm


Ce ne sont pas que des ''automobilistes'', ce sont des travailleurs, des secrétaires, des infirmières, des camionneurs, des ambulanciers, etc. C'est le monde ordinaire, la société civile.


Il serait peut-être temps qu'ils aillent bloquer des routes eux autres aussi, c'te gang de lâches, au lieu de critiquer les étudiants qui font la sale job pour eux.




Mais venant d'un gars qui trouve ça ben correct de tirer une balle dans la tête d'un policier, il ne faut pas s'attendre à grand chose d'intelligent.



C'est ça, les morts ça devrait exister juste du côté des citoyens en colère.  Pas grave si la police frappe, éborgne et tue, mais tirer une police, ayoye, quel acte grave...

Moi le monde qui accepte d'être payé pour fesser ou tirer sur des manifestants en colère contre un gouvernement corrompu, c'est pas mal dans le haut de ma liste des gens que je préfère voir mourir avant leur temps...  ils représentent pas mal la lie de l'humanité, à mes yeux.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 21, 2012, 14:54:27 pm
Pour des causes de "sécurité", l'Université de Montréal sera fermée demain (sauf le cepsum, bibliothèques, etc.)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 21, 2012, 15:00:52 pm
Tempo faudrait que prouver la corruption dont tu parles avant de tuer les policiers quand même.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 21, 2012, 15:08:20 pm

J'ai pas dit qu'il fallait tuer des policiers ou que je vais aller en tuer moi-même, j'ai posé une question à saveur philosophique concernant une situation où un manifestant tirerait une balle dans la tête d'un policier qu'on viendrait de voir blesser un manifestant en demandant si ce serait objectivement regrettable.

Avec Evergreen, on s'habitue à être cité hors-contexte.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: The-NazZ le mars 21, 2012, 15:13:44 pm
Lors de la manifestation de jeudi dernier j'ai vu quelqu'un lancer un gros morceau d'asphalte dans la fenêtre du côté conducteur d'une "van" de la police.

Si c'était une fenêtre de char ordinaire le gars en dedans serait pas mal magané ...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Tam! le mars 21, 2012, 15:45:37 pm
Martineau a parlé

(https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hphotos-ak-prn1/s320x320/563545_3200289760347_1059123200_32592773_1852706404_n.jpg)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le mars 21, 2012, 15:50:18 pm
Si je comprends bien, si on est contre la hausse des frais de scolarité, on doit passer ses journées à manifester (sans bloquer le passage à personne ni perturber quoi que ce soit) et se nourrir uniquement de pain sec et d'eau.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 21, 2012, 15:51:19 pm

Martineau semble vraiment en mission...    Quel imbécile !





Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 21, 2012, 15:55:47 pm
Ça me fait tellement chier cette espèce de conception de l'étudiant qui doit absolument avoir des conditions de vie misérables pendant toutes ses études, manger du Kraft Dinner et habiter dans un appartement miteux avec 8 colocs?!

Même si un étudiant vient d'une famille riche et qu'il peut non seulement payer ses frais de scolarité mais aussi se payer des luxes, il a le droit d'appuyer la cause, non? On parle des valeurs de notre société là, crisse.

Je viens d'une famille de la classe moyenne, mes parents m'ont aidée pendant mon bacc, ils m'aident encore de temps en temps pour des dépenses particulières, je n'ai jamais été prise à la gorge financièrement, mais ça ne m'empêche pas de souhaiter un changement de position du gouvernement, pour que comme société, on puisse envoyer nos enfants à l'université plus tard, peu importe nos revenus.

Pis oui, esti, je me paye un pichet de sangria une fois de temps en temps quand il fait beau, faudrait que j'enlève mon carré rouge pour faire ça parce qu'être contre la hausse des frais de scolarité signifierait nécessairement que je dois me permettre ZÉRO plaisir pendant toute la durée de mes études (3 ans de bacc, 2 ans de maîtrise, 4 ans de doctorat, ça faut un beau 9-10 ans de pas d'fun ça) ?  Câlisse, Martineau.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le mars 21, 2012, 16:06:54 pm
Je n'ai pas eu à faire affaire avec les prêts et bourses pendant mes études collégiales et universitaires.

J'ai déjà voté contre des grèves étudiantes que je jugeais injustifiées et désorganisées.

Je crois quand même que j'ai le droit d'appuyer (moralement) la cause actuelle des étudiants et que même les mieux nantis d'entre eux ont le droit d'être contre cette hausse et c'est encore plus à leur honneur de l'être si ce n'est pas quelque chose qui les touche directement.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 21, 2012, 17:40:35 pm
Mlle A: J'en discutais justement avec ma mère: Du moment que tu recois des prêts et bourses, est-ce que tu devrais pouvoir aller dans le sud ou non? Ou bien, en calculant les frais qu'un étudiant débourse quand il est aux études, comptes-tu seulement le loyer, la nourriture, le papier de toilette et la pâte à dents, deux chandails deux pantalons, et le reste est un luxe? Ou bien est-ce qu'en calculant cette somme totale, on ne met pas un certain montant dans "loisirs". Et ca implique ensuite de définir le montant de loisir acceptable.

Ensuite, entre un étudiant qui vit du strict minimum mais qui va passer sa semaine de relâche dans le sud sur un forfait a 500$ pour décompresser versus s'acheter un paquet de cigarettes aux deux jours? (3-4 paquets semaine, 40 $ x 30 semaines = 1200$)...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 21, 2012, 18:10:08 pm
Les gras durs, les bébés gâtés veulent faire dans la perturbation économique. Ciboire, j'espère qu'on va trouver un moyen de leur faire assumer les pertes pour le monde ordinaire et pour nos compagnies. Les mineurs, que les parents mangent le ticket.

Je ne suis plus sur Facebook, mais est-ce que ces têteux bombardent encore le monde avec leur photos de voyage?

248 milliards.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le mars 21, 2012, 18:23:50 pm
Mlle A: J'en discutais justement avec ma mère: Du moment que tu recois des prêts et bourses, est-ce que tu devrais pouvoir aller dans le sud ou non? Ou bien, en calculant les frais qu'un étudiant débourse quand il est aux études, comptes-tu seulement le loyer, la nourriture, le papier de toilette et la pâte à dents, deux chandails deux pantalons, et le reste est un luxe? Ou bien est-ce qu'en calculant cette somme totale, on ne met pas un certain montant dans "loisirs". Et ca implique ensuite de définir le montant de loisir acceptable.

Ensuite, entre un étudiant qui vit du strict minimum mais qui va passer sa semaine de relâche dans le sud sur un forfait a 500$ pour décompresser versus s'acheter un paquet de cigarettes aux deux jours? (3-4 paquets semaine, 40 $ x 30 semaines = 1200$)...

Si quelqu'un est éligible aux prêts et bourses, il devrait pouvoir gérer la somme qui lui a été octroyée comme bon lui semble. Ce n'est pas parce que certaines personnes savent mieux utiliser leur argent que d'autres qu'ils doivent être pénalisés.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Dogma le mars 21, 2012, 19:13:36 pm

Martineau semble vraiment en mission...    Quel imbécile !


Surtout qu'on s'entend que le piège est gros. Si les leaders étudiants condamnent ce genre de geste et que ca se reproduit, Martineau va venir ensuite dire que les associations ont perdus le controle etc etc...

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 21, 2012, 19:19:33 pm
MB: Oui, mais a la base, il faut calculer le montant auquel il a droit.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le mars 21, 2012, 19:22:33 pm
MB: Oui, mais a la base, il faut calculer le montant auquel il a droit.

Les grilles de calcul ne sont pas infaillibles. C'est sûr qu'il va toujours y avoir des gens pour profiter du système ou de trouver ses failles.

Je pense que des étudiants peuvent facilement survivre sans faire de voyage dans le sud ou de dépenser 100$ dans les bars toutes les fins de semaine (j'y suis arrivé), mais je ne voudrais pas qu'on commence à virer fou avec ça.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 21, 2012, 19:32:33 pm
Je sais, mais pour moi, a la base de débat d'argent et de dégel, il y a une question qu'il faut mieux organiser notre système de prêts et bourses. Une fois un étudiant financé, il devrait ne pas avoir a travailler.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le mars 21, 2012, 19:39:09 pm
Je sais, mais pour moi, a la base de débat d'argent et de dégel, il y a une question qu'il faut mieux organiser notre système de prêts et bourses. Une fois un étudiant financé, il devrait ne pas avoir a travailler.

Mais le problème, c'est qu'il n'y a pas de cas universel.

Il y a des étudiants dont les parents peuvent facilement payer les études. Il y a des étudiants dont les parents peuvent payer les études, mais qui sont en froid avec eux ou n'approuvent pas leur choix de parcours. Il y a des étudiants avec des enfants. Il y a des étudiants à temps partiel qui veulent garder leur ancienneté dans l'entreprise pour laquelle ils travaillent. Il y a des étudiants qui habitent à côté d'un cégep dans un endroit où les logements ne coûtent rien. Il y a des étudiants qui veulent suivre un programme qui ne s'offre que dans une institution qui se trouve très loin de chez eux. Il y a des étudiants dont les parents font un très bon salaire, mais qui ont eu une malchance dans le passé qui les a beaucoup endettés.

Etc.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Ti-Ame le mars 21, 2012, 19:40:26 pm
Les étudiants du cégep de Thetford Mines qui avaient voté, une première fois, en faveur de la hausse des droits de scolarité ont finalement fait volte-face en se prononçant contre la hausse à une majorité de 56,6% lors d'un second vote qui, cette fois, fut secret.

http://www.cyberpresse.ca/la-tribune/regions/201203/21/01-4507845-les-etudiants-du-cegep-de-thetford-font-volte-face.php (http://www.cyberpresse.ca/la-tribune/regions/201203/21/01-4507845-les-etudiants-du-cegep-de-thetford-font-volte-face.php)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 21, 2012, 19:56:11 pm
C'est surtout le vote contre qui s'est présenté. Le taux de participation est passé de 35% à 70% de ce que je me suis fait dire !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Ti-Ame le mars 21, 2012, 20:05:48 pm
C'est surtout le vote contre qui s'est présenté. Le taux de participation est passé de 35% à 70% de ce que je me suis fait dire !

En effet, le taux de participation est plus élevé. J'apprécie le fait qu'il y ait plus d'étudiants qui se sont présentés (peu m'importe qu'ils soient pour ou contre). Ça montre qu'ils ne sont pas désintéressés de ce qui se passe en ce moment.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 21, 2012, 20:17:08 pm
Martineau a parlé

(https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hphotos-ak-prn1/s320x320/563545_3200289760347_1059123200_32592773_1852706404_n.jpg)

“@LaBandeRaide: Si tu prends l'appéro, ne te fais pas voir par Martineau #SloganPourLesÉtudiants”
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pédoncule le mars 21, 2012, 20:23:02 pm
Coudonc, les étudiants sont vraiment obligés de vivre hors du temps et cloîtrés pour être crédibles??? On parle pas d'un hummer, on parle d'un cellulaire et d'un pichet de sangria CIBOLE!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le mars 21, 2012, 20:25:22 pm
Le pichet était en cristal et ils parlaient dans des iPhone 4S avec des étuis en diamants.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 21, 2012, 20:28:12 pm
PQ au pouvoir svp!

Ils ont du culot en esti les crisses de Libéraux sales. Ils veulent faire payer les nouvelles générations, ben qu'ils commencent par tous écrire un beau chèque de quelques milliers de dollars pour rembourser les études trop abordables dont ils ont pu profiter.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: The-NazZ le mars 21, 2012, 20:29:30 pm
Citation de: Wolfkiller
PQ au pouvoir svp!

Pourtant: "Pauline Marois s'engage à abolir la nouvelle hausse des frais de scolarité, mais elle refuse de dire que le PQ ne la remplacera pas par une hausse moins grande."

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/21/01-4507889-marois-refuse-de-sengager-a-geler-les-frais-de-scolarite.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS1
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 21, 2012, 20:30:01 pm
PQ au pouvoir svp!

Ils ont du culot en esti les crisses de Libéraux sales. Ils veulent faire payer les nouvelles générations, ben qu'ils commencent par tous écrire un beau chèque de quelques milliers de dollars pour rembourser les études trop abordables dont ils ont pu profiter.

Ils le font peut-être déjà des dont a leurs ancienne universités.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 21, 2012, 20:43:07 pm
PQ au pouvoir svp!

Ils ont du culot en esti les crisses de Libéraux sales. Ils veulent faire payer les nouvelles générations, ben qu'ils commencent par tous écrire un beau chèque de quelques milliers de dollars pour rembourser les études trop abordables dont ils ont pu profiter.


Sans oublier tous les adultes diplômés qui s'opposent à la grève.

SHOW ME THE MONEY BITCHES


Double Post:
Citation de: Wolfkiller
PQ au pouvoir svp!

Pourtant...

J'm'en fous, j'suis juste plus capable. Il faut les déloger et c'est pas avec QS que ça va se faire.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le mars 21, 2012, 22:10:23 pm
Faire payer les gens maintenant pour leurs études passées en fonction d'augmentations futures ? Euh non. Moi je pense aux pauvres compagnie de chips hey le ti-sac était juste 50 cennes qund j'avais 10 ans, faudrait donc que je rembourse la difference pour avoir eu le privilège de me bourrer la face a faible prix.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 21, 2012, 22:20:13 pm
Faire payer les gens maintenant pour leurs études passées en fonction d'augmentations futures ?

Si l'argument des Libéraux c'est que les étudiants doivent être "socialement responsables" et conséquemment comprendre et accepter cette hausse, qu'ils assument cette responsabilité sociale également en contribuant au renflouement des coffres.

Les estis d'baby-boomers sont en train d'assurer leur retraite confortable sur le dos des jeunes, qui eux (nous) devront travailler jusqu'à fucking 75 ans si ça continue. 
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 21, 2012, 23:28:38 pm
Martineau a parlé

(https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hphotos-ak-prn1/s320x320/563545_3200289760347_1059123200_32592773_1852706404_n.jpg)

“@LaBandeRaide: Si tu prends l'appéro, ne te fais pas voir par Martineau #SloganPourLesÉtudiants”

Je me tiens pas mal dans le quartier latin et les nombreux bars, restos et terrasses du coin sont remplis d'étudiants à tous les soirs ! Et pas seulement un peu, comme d'habitude, non: je parle de quelque chose comme environ 90% de carrés rouges dans la place. Ça boit, ça bouffe, ça fume, ça fait de la musique.... et je suppose qu'entre tout ça, ils prennent le temps d'élaborer leur fameux «projet de société» dans lequel un simple «choix de société», appuyé par un peu de «volonté politique» nous rendrait tous riches pour l'éternité et nous permettrait de ne plus rien avoir à payer pour quoi que ce soit !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 21, 2012, 23:33:01 pm
(http://cache.ohinternet.com/images/thumb/7/73/JeanLucPicardFacepalm.jpg/618px-JeanLucPicardFacepalm.jpg)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 21, 2012, 23:36:16 pm
C'est vrai Mademoiselle A, c'est vraiment décourageant de voir des gens critiquer les étudiants qui se servent de leur boycott des cours comme d'un gros Spring Break ! Méchant moi !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 21, 2012, 23:39:58 pm
Tu te base surtout sur des clichés pour juger une partie des étudiants.

Quand je vois des maudites niaiseries comme Martineau écrit ou même comme tu viens d'écrire, ça me donne le goût d'aller avec les grevistes bloquer un pont juste pour vous faire chier tellement vous êtes impertinents.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 21, 2012, 23:46:51 pm
Crisse Étienne, qu'est-ce que tu voudrais qu'ils fassent, le soir, les grévistes? Qu'est-ce qui serait selon toi un comportement acceptable, par opposition à se nourrir, faire de la musique et avoir des interactions sociales? Respecter un couvre-feu? Passer 100% de son temps éveillé la tête dans les livres?  Ou peut-être à dormir devant les classes ou sur le campus? Voyons, tabarnak.

Tu me fais presque être d'accord avec Snookey, c'est grave là.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 21, 2012, 23:56:20 pm
ça fait de la musique !?!?! Ils proposent le statu-quo pour ce qui est des frais étudiants universitaires et allant chercher l'argent pour l'éducation en réduisant les dépenses superflues et les surs immobilisations faites par bien des universités, ça demande pas tellement de temps de planification comme modèle proposé.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 22, 2012, 03:39:07 am
Crisse Étienne, qu'est-ce que tu voudrais qu'ils fassent, le soir, les grévistes? Qu'est-ce qui serait selon toi un comportement acceptable, par opposition à se nourrir, faire de la musique et avoir des interactions sociales? Respecter un couvre-feu? Passer 100% de son temps éveillé la tête dans les livres?  Ou peut-être à dormir devant les classes ou sur le campus? Voyons, tabarnak.

Tu me fais presque être d'accord avec Snookey, c'est grave là.

LOL «se nourrir, faire de la musique et avoir des interactions sociales». Je dois l'avouer, tu maîtrises très bien l'euphémisme ! Une vraie politicienne en devenir. Je suppose que tu voulais dire «se saoûler, s'empiffrer et gueuler toute la soirée». Mais je te pardonne. C'est vrai que les étudiants ont l'existence teeeeeeeellement difficile, quand on les voit, complètement saoûls, se promettre de changer le monde !

Tu te base surtout sur des clichés pour juger une partie des étudiants.

Quand je vois des maudites niaiseries comme Martineau écrit ou même comme tu viens d'écrire, ça me donne le goût d'aller avec les grevistes bloquer un pont juste pour vous faire chier tellement vous êtes impertinents.

Je ne me base pas sur des clichés, je me base sur ce que je vois, ce que j'entends, ce que je reconnais partout autour de moi. Ce que j'ai exprimé, quand j'ai dit que les étudiants grévistes envahissaient les bars, restos et terrasses du Quartier Latin, je le tire de ma propre expérience, de mon «de visu», si tu veux. Et c'est évident que je dis la vérité, si on se promène un tant soit peu dans ce coin-là le soir.

EDIT: Et en passant, j'appuie à 100% les propos de Stéphane Gendron. La prochaine fois que ces pouilleux et ces moustachues bloqueront un pont, je veux voir la police les jeter à l'eau, criss !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 22, 2012, 06:15:54 am
C'est toujours bon de se rappeler qu'en ce moment, l'éducation supérieure EST accessible quand même.  Il y a des problèmes, les prêts et bourses font de drôles de calculs et on sort d'une augmentation progressive de 500$ par session à part des frais propres aux universités, mais la classe moyenne peut encore s'en sortir avec un endettement respectable qui ne fera pas tourner le dos à TROP de monde à l'Université (mais oui il y en a).
C'est pas tous les étudiants qui en arrachent en ce moment, mais ils peuvent quand même être solidaires, ils peuvent quand même avoir de la considération pour les laissés pour compte actuels et ceux qui seront le plus touchés par la hausse, non?

La plupart des étudiants en grève ne seront plus là dans cinq ans, c'est pas pour nous qu'on fait ça pour beaucoup d'entre nous. Pour ceux-là au moins on peut parler de position sur un choix de société plutôt qu'en faveur d'un bien être personnel...

Snookey: :smiley42:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 22, 2012, 07:59:35 am
Et surtout, je trouve ca drole l'association:

le dude a un carré rouge = c'est un étudiant.

tsé, ma grand-mere porte un carré rouge.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Simone le mars 22, 2012, 08:59:03 am
C'est drôle, moi j'ai vu Étienne Daoust 2-3 fois au moins à l'époque où il était étudiant et ce fut chaque fois dans un lieu où on consommait de l'alcool en faisant beaucoup de bruit.

Mais j'imagine que ce fut les deux-trois seules fois où il est sorti prendre une bière de tout son bac.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 22, 2012, 09:17:03 am

Tu te base surtout sur des clichés pour juger une partie des étudiants.

Quand je vois des maudites niaiseries comme Martineau écrit ou même comme tu viens d'écrire, ça me donne le goût d'aller avec les grevistes bloquer un pont juste pour vous faire chier tellement vous êtes impertinents.

Je ne me base pas sur des clichés, je me base sur ce que je vois, ce que j'entends, ce que je reconnais partout autour de moi. Ce que j'ai exprimé, quand j'ai dit que les étudiants grévistes envahissaient les bars, restos et terrasses du Quartier Latin, je le tire de ma propre expérience, de mon «de visu», si tu veux. Et c'est évident que je dis la vérité, si on se promène un tant soit peu dans ce coin-là le soir.

EDIT: Et en passant, j'appuie à 100% les propos de Stéphane Gendron. La prochaine fois que ces pouilleux et ces moustachues bloqueront un pont, je veux voir la police les jeter à l'eau, criss !

Ben oui, mais qu'est-ce que ça peut bien faire qu'un étudiant avec un carré rouge aille dans un bar ? C'est un hypocrite pour toi ? Ça n'a aucun rapport.

Être pour ou contre la hausse c'est avant tout une question philosophique sur ce que devrait être l'éducation supérieure au Québec. Après, ça peut être une question de situation financière de chacun. Moi par exemple, j'ai un iPhone, j'ai payer 1000$ pour aller une semaine à Vancouver pendant une semaine au début de l'année et cette semaine je suis aller boire une bière et souper sur une terrasse d'un resto. Une chance que j'ai pas de carré rouge hein !! Je connais bien du monde contre la hausse qui sont dans la même situation que moi, pourquoi ? Parce qu'eux, personnellement, ont les moyens d'avoir des activités extra-scolaire et généralement, comme la majorité des étudiants, vont pouvoir absorber la hausse malgré ce qu'en dit la CLASSE ou autres association étudiante. C'est pas les étudiants pauvres qui vont dans les bars toutes les semaines, qui ont des iPhones ou qui vont en voyage. Je connais aussi personnellement des étudiants pauvres qui n'ont pas une cenne, mais qui sont pour la hausse. Alors c'est surtout la question philosophique qui motive les étudiants contre la hausse (et même pour) avant leur situation financière.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 22, 2012, 09:43:54 am
Les Comboys sont du bord des étudiants.

https://www.facebook.com/lescowboysfringants/posts/10150645970772572


Et ils seront à la manifestation.
Un jeudi du mois de mars.
Sous la pluie froide.

Maintenant, comme dit Jay, svp, pas besoin de la chanter durant la manif. ;)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le mars 22, 2012, 09:49:36 am
Les Comboys sont du bord des étudiants.

Wow quelle non-nouvelle. Les étudiants c'est 95% de l'auditoire des cowboys !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le mars 22, 2012, 09:51:07 am
Les Comboys sont du bord des étudiants.

Wow quelle non-nouvelle. Les étudiants c'est 95% de l'auditoire des cowboys !

Funfestivals est étudiant?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le mars 22, 2012, 09:57:04 am
Les Comboys sont du bord des étudiants.

Wow quelle non-nouvelle. Les étudiants c'est 95% de l'auditoire des cowboys !

Bienvennue en 2006...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 22, 2012, 10:03:31 am
C'était juste pour faire une mauvaise allusion :(
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le mars 22, 2012, 10:13:06 am
Moi qui croyait que de par l'histoire, la littérature, le cinéma et  que la vie d'étudiant était faite de l'assouvissement de ses besoins tertiaires qui, à la fin, forment le caractère d'un individu.

ED, C'est la vieille âme d'un moine cistercien.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le mars 22, 2012, 10:15:11 am
Moi qui croyait que de par l'histoire, la littérature, le cinéma et  que la vie d'étudiant était faite de l'assouvissement de ses besoins tertiaires qui, à la fin, forment le caractère d'un individu.

ED, C'est la vieille âme d'un moine cistercien.

C'est Torquemada.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le mars 22, 2012, 10:18:25 am
Mauvais gag avec l'actualité:
 
Chers étudiants, you have nothing Toulouse...
 
Crisse de joke poche...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le mars 22, 2012, 10:20:07 am
Mauvais gag avec l'actualité:
 
Chers étudiants, you have nothing Toulouse...
 
Crisse de joke poche...


celle posté par The Mashk dans actualité en images est meilleure.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 22, 2012, 10:56:43 am
Mauvais gag avec l'actualité:
 
Chers étudiants, you have nothing Toulouse...
 
Crisse de joke poche...


Et tu prends le temps de venir la poster ici ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 22, 2012, 11:56:13 am
Les Comboys sont du bord des étudiants.

Wow quelle non-nouvelle. Les étudiants c'est 95% de l'auditoire des cowboys !

Est-ce qu'il y a un seul artiste contre finalement?

Les artistes veulent même pas lâcher un pet sans qu'il soit subventionné.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le mars 22, 2012, 11:58:53 am
Mauvais gag avec l'actualité:
 
Chers étudiants, you have nothing Toulouse...
 
Crisse de joke poche...


Et tu prends le temps de venir la poster ici ?

Tu prends le temps de commenter!  C'est qui le cave à la fin?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 22, 2012, 12:22:55 pm
Sacrament Pontiak, t'es rendu Evergreen!

Charest et sa brebis affreuse confirment qu'ils ne plieront pas, il se passe quoi maintenant? Est-ce que la grève va continuer? Une journaliste de La Presse est d'avis que les étudiants devront apprendre à accepter que tout ce qu'ils ont fait ait été en vain, que ce sera une belle occasion de "grandir en pilant sur son orgueil"...  vous êtes d'accord avec ça?

Moi je dis que le jour où on commence à accepter quoique ce soit, on commence à mourir d'une mort lente et sans honneur.

Fuck les compromis.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 22, 2012, 12:26:22 pm
Fuck les compromis.

Bonne chance dans la vie.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le mars 22, 2012, 12:28:29 pm
Fuck les compromis.

Bonne chance dans la vie.


Ouais Wolf, tu devrais faire ce qui est juste: jamais défier l'autorité sur rien. C'est ça le secret du bonheur
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 22, 2012, 12:30:37 pm

Moi je dis que le jour où on commence à accepter quoique ce soit, on commence à mourir d'une mort lente et sans honneur.

Fuck les compromis.

C'est pourtant ça vivre en société. Vivre aux côté de gens ne pensant pas toujours comme nous et avoir un respect mutuel malgré tout.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le mars 22, 2012, 12:34:57 pm

Moi je dis que le jour où on commence à accepter quoique ce soit, on commence à mourir d'une mort lente et sans honneur.

Fuck les compromis.

C'est pourtant ça vivre en société. Vivre aux côté de gens ne pensant pas toujours comme nous et avoir un respect mutuel malgré tout.

Je savais pas que tu respectais les étudiants Ever...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 22, 2012, 12:36:18 pm

Moi je dis que le jour où on commence à accepter quoique ce soit, on commence à mourir d'une mort lente et sans honneur.

Fuck les compromis.

C'est pourtant ça vivre en société. Vivre aux côté de gens ne pensant pas toujours comme nous et avoir un respect mutuel malgré tout.


Et pourquoi je ne les respecterais pas ?
Je savais pas que tu respectais les étudiants Ever...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le mars 22, 2012, 12:39:17 pm

Moi je dis que le jour où on commence à accepter quoique ce soit, on commence à mourir d'une mort lente et sans honneur.

Fuck les compromis.

C'est pourtant ça vivre en société. Vivre aux côté de gens ne pensant pas toujours comme nous et avoir un respect mutuel malgré tout.


Et pourquoi je ne les respecterais pas ?
Je savais pas que tu respectais les étudiants Ever...

Tu as semblé être bien amusé par les propos de Gendron sur les étudiants, quand ils les qualifiaient de puants et de hippies.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 22, 2012, 12:49:05 pm


Moi je dis que le jour où on commence à accepter quoique ce soit, on commence à mourir d'une mort lente et sans honneur.




Et si le payeur d'impôt qui crache des 5-10-20-30 pis 40,000$ et qui en a marre de voir des piques-assiettes sortir dans la rue pour réclamer sa dernière bouchée, si ces gens la sortent dans la rue, on peut bloquer l'accès a l'UDA, aux universités, aux HLM?

Ceux qui réclament font chier ceux qui paient. Moi j'ai hâte que ceux qui paient se mettent a faire chier ceux qui réclament.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 22, 2012, 12:53:36 pm

Moi je dis que le jour où on commence à accepter quoique ce soit, on commence à mourir d'une mort lente et sans honneur.

Fuck les compromis.

C'est pourtant ça vivre en société. Vivre aux côté de gens ne pensant pas toujours comme nous et avoir un respect mutuel malgré tout.


Et pourquoi je ne les respecterais pas ?
Je savais pas que tu respectais les étudiants Ever...

Tu as semblé être bien amusé par les propos de Gendron sur les étudiants, quand ils les qualifiaient de puants et de hippies.


Je crois que tu mélanges ''étudiants'' et ''manifestants radicaux qui font du grabuge''
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 22, 2012, 12:56:55 pm
Les Libéraux ne reculeront pas. Et la population les back comme ca fait longtemps qu'ils ne se sont pas fait backer.

Les prêts et bourses seront bonifiés, il va y avoir autant d'étudiants dans les universités, point final.

Je sais, ca fait chier de rembourser des prêts. Vous êtes libres de faire comme moi et beaucoup d'autres : de ne pas utiliser le service, et de vous arranger autrement. En faisant plus d'heures pour combler le manque par exemple. Vous n'aurez pas de dettes. Si apres le dégel le deal ne vous satisfait pas, n'étudiez plus.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le mars 22, 2012, 13:08:12 pm

Moi je dis que le jour où on commence à accepter quoique ce soit, on commence à mourir d'une mort lente et sans honneur.

Fuck les compromis.

C'est pourtant ça vivre en société. Vivre aux côté de gens ne pensant pas toujours comme nous et avoir un respect mutuel malgré tout.


Et pourquoi je ne les respecterais pas ?
Je savais pas que tu respectais les étudiants Ever...

Tu as semblé être bien amusé par les propos de Gendron sur les étudiants, quand ils les qualifiaient de puants et de hippies.


Je crois que tu mélanges ''étudiants'' et ''manifestants radicaux qui font du grabuge''

ah! C'est pas des étudiants qui ont bloqués le pont? Ils avaient pas la hausse des frais comme trame de fond?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 22, 2012, 13:15:33 pm

Moi je dis que le jour où on commence à accepter quoique ce soit, on commence à mourir d'une mort lente et sans honneur.

Fuck les compromis.

C'est pourtant ça vivre en société. Vivre aux côté de gens ne pensant pas toujours comme nous et avoir un respect mutuel malgré tout.


Et pourquoi je ne les respecterais pas ?
Je savais pas que tu respectais les étudiants Ever...

Tu as semblé être bien amusé par les propos de Gendron sur les étudiants, quand ils les qualifiaient de puants et de hippies.


Je crois que tu mélanges ''étudiants'' et ''manifestants radicaux qui font du grabuge''

ah! C'est pas des étudiants qui ont bloqués le pont? Ils avaient pas la hausse des frais comme trame de fond?

Oui, DES étudiants.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 22, 2012, 14:07:31 pm
Même les propos de Gendron s'adressaient a des étudiants, car ceux qui sont contre la grève ne sont pas des puants.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 22, 2012, 15:07:17 pm


Moi je dis que le jour où on commence à accepter quoique ce soit, on commence à mourir d'une mort lente et sans honneur.




Et si le payeur d'impôt qui crache des 5-10-20-30 pis 40,000$ et qui en a marre de voir des piques-assiettes sortir dans la rue pour réclamer sa dernière bouchée, si ces gens la sortent dans la rue, on peut bloquer l'accès a l'UDA, aux universités, aux HLM?

Ceux qui réclament font chier ceux qui paient. Moi j'ai hâte que ceux qui paient se mettent a faire chier ceux qui réclament.

Les étudiants sont nos futurs payeurs d'impôts en devenir, alors de les voir comme des ennemis/différents de nous c'est pas très logique.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 22, 2012, 15:17:11 pm
Pour l'instant ils tirent du jus. Quand viendra le temps d'en pousser, tu peux être sûr que certains vont se virer de bord.

Et pour l'instant, moi je dis ceux qui tirent, contre ceux qui poussent.


Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: The-NazZ le mars 22, 2012, 15:27:50 pm
Je vois la manifestation de mon bureau, elle est sans fin.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Johnny Clash le mars 22, 2012, 15:30:22 pm
Je vois la manifestation de mon bureau, elle est sans fin.

Ça reste que ce n'est que DES étudiants  :smiley7:

Ça doit puer !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: The-NazZ le mars 22, 2012, 15:34:01 pm
Ouin mais ça passe pas à travers ma fenêtre.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 22, 2012, 15:35:27 pm
Vous ne manifestez pas!  :smiley21:


Double Post:
On a des images. 70,000 personnes.




Double Post:
Le même monde, les mêmes couleurs.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: The-NazZ le mars 22, 2012, 15:45:30 pm
Vous ne manifestez pas!  :smiley21:




J'ai pas le temps je suis occupé à payer leur éducation.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 22, 2012, 15:47:16 pm
L'hélicoptère TVA :

http://www.canoe.tv/endirect/?type=LCN2

Je dirais 8000 a 10,000
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 22, 2012, 15:48:30 pm
Pontiak : expert en estimation de foules.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 22, 2012, 15:49:11 pm
Ah non, je monte a 25,000.

Attendez, j'y retourne.


Double Post:
21,235 personnes finalement.

Pas pire.


Double Post:
J'ai manqué une batch. Je remonte a 30,000.




Double Post:
Checkez le gars en rouge...Méchant cave.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Johnny Clash le mars 22, 2012, 15:55:38 pm
Ah non, je monte a 25,000.

Attendez, j'y retourne.


Double Post:
21,235 personnes finalement.

Pas pire.


Double Post:
J'ai manqué une batch. Je remonte a 30,000.



Si tu comptes ceux dans les bistrots entrain de lire Mao sur leur Ipad, ça monte à 300 000.

Source : Martineau
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 22, 2012, 15:55:43 pm
Pontiak : expert en estimation de foules.

Et bien d'autres encore.


Double Post:
En tk, a date pas de violence. Alors c'est plate a regarder. Ca va être meilleur a soir avec la boisson et les speeds qui vont agir.


Double Post:
J'viens de voir la A qui toum ti que toum avec sa troupe de toum ti que toum.


Double Post:
Criss que j'ai faim!


Double Post:
C'est Daniel Lemire en spectacle a soir.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 22, 2012, 16:06:27 pm
Gabriel Nadeau-Dubois : entre 200 000 et 250 000 personnes

Un autre expert en estimation des foules...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 22, 2012, 16:13:30 pm
Gabriel Nadeau-Dubois : entre 200 000 et 250 000 personnes

Un autre expert en estimation des foules...

Sérieux, on va s'entendre pour dire que nous avons atteint le niveau 2.

Niveau 1 : y'a du monde a la messe.
Niveau 2 : y'a du monde en criss.
Niveau 3 : y'a du monde en tabarnak.
Niveau 4 : y'a du monde en petit Jésus de plâtre.
Niveau 5 : y'a du monde en calvère man, tu krèrais pas ca.
Niveau 6 : y'a plus personne ailleurs que la.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Poune-Keuz le mars 22, 2012, 16:17:35 pm
Selon les médias, il y avait encore foule à la Place du Canada 45 minutes après le départ de la manif.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: The-NazZ le mars 22, 2012, 16:19:46 pm
Citation de: Poune-Keuz
Selon les médias, il y avait encore foule à la Place du Canada 45 minutes après le départ de la manif.

La fin de la marche est toujours sur Berri. J'ai posté mon premier message il y a plus de 30 minutes.

Ça fait du sens.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 22, 2012, 16:20:21 pm
Selon les médias, il y avait encore foule à la Place du Canada 45 minutes après le départ de la manif.

C'est Titoine19 pis sa gang des internets qui ne savaient pas qu'il fallait marcher.

Ahhhhh ahhhh, y'est même pas la pour se défendre.

M'excuse encore Titoine19.


Double Post:
On ne pourra pas mettre la totalité de ces communistes en prison. Va falloir choisir les plus barbus.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Johnny Clash le mars 22, 2012, 16:26:20 pm
Twitter:
Lu sur une pancarte, probablement le meilleur #SloganPourLesÉtudiants : Mon recteur est riche en tabarnak!

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 22, 2012, 16:37:24 pm
Probablement un gars de l'université Laval, c'est un running gag qui dure depuis un méchant bout ici et il est toujours drôle !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: emsi le mars 22, 2012, 16:38:54 pm
(http://a5.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash3/554547_10150865920663943_189448788942_12663902_173874362_n.jpg)

(https://p.twimg.com/AonVLZtCAAAYWd2.jpg)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 22, 2012, 16:42:34 pm
Ceux là, sont fucking drôle !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 22, 2012, 16:43:29 pm
M'avez vous vu cet osti d'gang de...! Oh my, les vendeurs de Marijuana vont faire des affaires d'or.


Double Post:
Heille Snookey, t'es pas la toi? Heh ben! Pis en plus, on dirait que t'as pas grand chose a faire. So so so!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Tam! le mars 22, 2012, 16:49:17 pm

(https://p.twimg.com/AonVLZtCAAAYWd2.jpg)

Je jouis
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 22, 2012, 16:50:38 pm
Sont nouilles, le symbole c'est un CARRÉ rouge, pas un rond.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Johnny Clash le mars 22, 2012, 16:58:18 pm
Sont nouilles, le symbole c'est un CARRÉ rouge, pas un rond.

C'est un nez de clown au couleur du mouvement.

Mais t'avais sans doute compris.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le mars 22, 2012, 17:20:29 pm
Selon les médias, il y avait encore foule à la Place du Canada 45 minutes après le départ de la manif.

C'est Titoine19 pis sa gang des internets qui ne savaient pas qu'il fallait marcher.


Je dois avouer que j'ai trouvé ça drôle.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: emsi le mars 22, 2012, 17:27:55 pm
(http://a6.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash3/538785_10150866043378943_189448788942_12664219_138313843_n.jpg)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 22, 2012, 18:32:58 pm



Double Post:
Heille Snookey, t'es pas la toi? Heh ben! Pis en plus, on dirait que t'as pas grand chose a faire. So so so!

Je suis pas en grève moi, j'avais 2 cours aujourd'hui. Pendant que certains se tirent dans le pied avec la GGI, moi je vais pouvoir finir à temps et ramasser mon argent pour l'année prochaine à partir du mois de mai.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 22, 2012, 18:37:31 pm
(http://a5.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash3/554547_10150865920663943_189448788942_12663902_173874362_n.jpg)



 :smiley36: :smiley36: :smiley36:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 22, 2012, 19:39:50 pm
Y'avait une joke de "sauf une fois au chalet", pleins de jokes de memes, des slogan harry potter, lord of the rings, etc.

C'était é-coeu-rant.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 22, 2012, 19:41:23 pm
Abonnez vous à "UQAM Memes, ULAVAL Memes, UDEM Memes"... etc. sur facebook, c'est de là que provient la majorité de ces idées de pancartes !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 22, 2012, 19:42:10 pm
Y'avait un carré vert avec "daltoniens contre la hausse"
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 22, 2012, 19:42:21 pm
 :smiley20:

Rima Elkouri:

http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/rima-elkouri/201203/22/01-4508077-linjuste-part.php?utm_categorieinterne=trafficdriversutm_contenuinterne=cyberpresse_B40_chroniqueurs_373561_accueil_POS2 (http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/rima-elkouri/201203/22/01-4508077-linjuste-part.php?utm_categorieinterne=trafficdriversutm_contenuinterne=cyberpresse_B40_chroniqueurs_373561_accueil_POS2)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 22, 2012, 19:44:49 pm
(http://www.canoe.com/sections/medias3/20120322_22mars13-1332443437.jpg)

(http://www.canoe.com/sections/medias3/20120322_22mars2-1332439830.jpg)




Double Post:
Sur la premiere le monde tourne encore le coin sur Peel en haut.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 22, 2012, 20:53:12 pm
(http://i.imgur.com/3ZDQL.gif)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 22, 2012, 20:55:50 pm
Ah, oui, y'avait une femme zombie avec une pancarte "unilimited brains" sur le bord de la route. Je ne me suis pas attardé.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 22, 2012, 21:27:57 pm
Wait for it.... Wait for it.....



Double Post:
(http://i.imgur.com/3ZDQL.gif)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le mars 22, 2012, 22:40:38 pm
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 22, 2012, 22:46:39 pm
Fou.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lula le mars 23, 2012, 00:42:32 am
La nouvelle de la manif s'est rendue en France :
http://www.liberation.fr/depeches/01012397755-maree-humaine-contre-la-hausse-des-droits-de-scolarite-au-quebec

Avec en prime, cette photo pour illustrer la manif :
(http://md0.libe.com/photo/400157/?modified_at=1332450603&ratio_x=03&ratio_y=02&width=476)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le mars 23, 2012, 04:32:12 am
NSFW:

(http://a1.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-prn1/562585_370505412980649_349464065084784_1241627_1829541639_n.jpg)

C'est malheureux que le message ne soit pas plus visible.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 23, 2012, 06:30:11 am
Est-ce que Exocortex se tient avec Gabriel Nadeau-Dubois? Je pense l'avoir vu avec lui hier.

(la pancarte tirée de "bonne fête Kevin" wow!)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le mars 23, 2012, 06:36:11 am
Y'avait un carré vert avec "daltoniens contre la hausse"

(http://30.media.tumblr.com/tumblr_m1b5o8ZivW1rsr38vo1_500.jpg)


 :smiley36:






Double Post:

 

:smiley32:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Tam! le mars 23, 2012, 07:23:14 am
est-ce que c'est Mademoiselle A qu'on voit sur la une de LaPresse (en bas à droite?)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 23, 2012, 08:24:39 am
Pour l'avoir vu hier soir je confirme!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 23, 2012, 08:37:35 am
Hein, j'veux voir! Scannez!!

Bon j'pourrais aussi m'acheter le journal...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Tam! le mars 23, 2012, 08:39:47 am
pas tout à fait en bas à droite

http://images.cyberpresse.ca/une/lapresse.jpg

un beau souvenir à conserver mamzelle.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 23, 2012, 08:47:58 am
 :smiley20:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Tam! le mars 23, 2012, 09:12:53 am
(https://p.twimg.com/Aoq4aDvCQAE8rlB.jpg:large)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 23, 2012, 10:05:56 am
Merci Tam l'oeil-de-lynx!

C'est ma maman qui va être contente.

(je pense quand même qu'elle le serait moins si j'étais la fille au casque de vélo!)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Johnny Clash le mars 23, 2012, 10:12:22 am
(je pense quand même qu'elle le serait moins si j'étais la fille au casque de vélo!)

Ta mère n'aime pas que sa fille se promène à vélo de façon sécuritaire ?  :smiley3:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 23, 2012, 10:13:20 am
C'est vrai, c'est sûr qu'elle ne s'éraflera pas un mamelon si elle fait une chute à vélo!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Johnny Clash le mars 23, 2012, 10:14:51 am
C'est vrai, c'est sûr qu'elle ne s'éraflera pas un mamelon si elle fait une chute à vélo!

Ni la tête.
Ni le mamelon.
Ni les fesses.

L'essentiel, quoi!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 23, 2012, 11:29:57 am
Ahahaha : http://richardmartineau.ca/ (http://richardmartineau.ca/)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 23, 2012, 12:21:11 pm
Est-ce que Exocortex se tient avec Gabriel Nadeau-Dubois? Je pense l'avoir vu avec lui hier.

(la pancarte tirée de "bonne fête Kevin" wow!)

Ça dépend de l'heure, elle est arrivé en retard avec Amir Khadir en provenance de Québec. Sinon oui elle était sa conseillère avec les médias.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 23, 2012, 12:58:16 pm
Ta yeule la Beauchamp:

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/23/01-4508604-line-beauchamp-brandit-la-menace-de-perturbation-de-la-session.php (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/23/01-4508604-line-beauchamp-brandit-la-menace-de-perturbation-de-la-session.php)


Double Post:
Allez les étudiants, lâchez pas!

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/23/01-4508649-unis-les-etudiants-veulent-hausser-le-ton.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS1 (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/23/01-4508649-unis-les-etudiants-veulent-hausser-le-ton.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS1)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Johnny Clash le mars 23, 2012, 14:03:04 pm
(http://img214.imageshack.us/img214/5868/martinono.jpg)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 23, 2012, 14:11:40 pm
sur la photo de la presse, a gauche, ya un tapon de monde de linguistique udem yeah :)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le mars 23, 2012, 14:27:51 pm
(https://p.twimg.com/Aoq4aDvCQAE8rlB.jpg:large)

C'est notre Marianne version Montréal 21ème siècle.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Le pape le mars 23, 2012, 14:30:30 pm
Ahahaha : http://richardmartineau.ca/ (http://richardmartineau.ca/)

Ceci est officiellement la chose la plus drôle au monde.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Splatch... le mars 23, 2012, 19:10:42 pm
De l'argent y'en a...

Tant qu'on en dépensera pour ça, ne venez pas me demander de faire un effort supplémentaire tabarnak !  :smiley7:

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2012/03/20120323-174552.html
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 23, 2012, 19:22:14 pm
Comme c'est dit ça semble gagnant jusqu'à maintenant leur stratégie et leur mouvement pour contrer l'évasion fiscale, je pense que la nouvelle stratégie dans on ensemble de communication sera rentable pour l'état (c'est quand même un contrat de 2 ans, c'est pas juste une photo pis la phrase j'imagine).

Il ferait du 10$ de revenus (un peu plus dernièrement) pour chaque dollars investit dans leur programme contre l'évasion fiscale.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Splatch... le mars 23, 2012, 20:14:35 pm
En quoi l'agence du revenu a besoin de communiquer sur le fait qu'elle lutte contre l'évasion fiscale ? Hey j'espère sacrifice c'est ta job !!

A quand des pubs de policiers qui disent lutter contre le crime ou de pompiers qui disent lutter contre le feu...

T'es pas obliger de toujours essayer de défendre l'indéfendable madchuck tsé ?

T'es gossant à la fin.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Berslak le mars 23, 2012, 20:35:13 pm
En quoi l'agence du revenu a besoin de communiquer sur le fait qu'elle lutte contre l'évasion fiscale ? Hey j'espère sacrifice c'est ta job !!

A quand des pubs de policiers qui disent lutter contre le crime ou de pompiers qui disent lutter contre le feu...

T'es pas obliger de toujours essayer de défendre l'indéfendable madchuck tsé ?

T'es gossant à la fin.

Tsss...

Comment tu penses qu'on peut lutter contre l'évasion fiscale?

En faisant de la sensibilisation comme ils le font avec ces publicités.

Quant à moi, ils ne feront jamais trop de ce genre de pub.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 23, 2012, 20:39:42 pm
J'catche pas là. Plus de gens vont faire leur rapport d'impôts à cause de la chick baisable sur le formulaire?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 23, 2012, 20:40:15 pm
En quoi l'agence du revenu a besoin de communiquer sur le fait qu'elle lutte contre l'évasion fiscale ? Hey j'espère sacrifice c'est ta job !!

A quand des pubs de policiers qui disent lutter contre le crime ou de pompiers qui disent lutter contre le feu...

T'es pas obliger de toujours essayer de défendre l'indéfendable madchuck tsé ?

T'es gossant à la fin.

C'est pas communiquer sur le fait qu'il lutte Splatch, c'est une stratégie de communication avec le public pour que le public pait ses taxes et impôts, n'engage pas des gens au noir, etc... Ils font ça depuis que je suis jeune.

Parfois je me pose des questions sur ta capacité de compréhension, je sais que je ne suis pas claire, mais je devrais avoir rien a dire, c'est complètement trivial.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Splatch... le mars 23, 2012, 20:44:01 pm
C'est sur que le gars qui embauche du monde au noir va soudainement comprendre qu'il est hors la loi et faire ce qu'il faut pour se conformer aux lois...

Ben voyons donc ! Vous prenez ces gens là pour des caves ou quoi ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 23, 2012, 20:44:04 pm
J'catche pas là. Plus de gens vont faire leur rapport d'impôts à cause de la chick baisable sur le formulaire?

Oui, (mais bien sur l'ensemble à long terme), et pas seulement faire ton rapport d'impôts, mais le faire comme il faut.

C'est un peu comme les campagnes pour sensibiliser a s'assurer que les restaurants font des reçu correct pour tes factures, ou sur la construction de ne pas payer les gens sans facture, etc... Disons que la photo et la phrase a fait monter un peu les prix d'impressions versus rien changer sauf le chiffre de l'année par rapport a l'an passé (disons 125 000 pour être gênéreux), ta juste avoir un québécois sur 70 000 qui au cours des années va changer juste un peu ça créativités comptable avec ce genre de mesure pour que le gouvernement rentre dans son argents assez rapidement).


Double Post:
C'est sur que le gars qui embauche du monde au noir va soudainement comprendre qu'il est hors la loi et faire ce qu'il faut pour se conformer aux lois...

Ben voyons donc ! Vous prenez ces gens là pour des caves ou quoi ?

Petit a petit oui, la notion de devoir/respect de l'état et de l'importance du tissus social amené par les impôts change de beaucoup la participation des gens au fardeau fiscal de celui-ci, tu te souviens de la Russie qui devaient faire des campagnes de publicités quand elle a quitté le communisme, pour essayer de convaincre les gens de payer leur impôt ?

On pourrait regardés comment leur 11$ de gagné pour chaque 1$ investi dans leur campagne anti-évasion fiscale a été calculé, mais jusqu'à démonstration du contraire j'ai l'impression que c'est fort possible.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 23, 2012, 20:56:29 pm
Non honnêtement je suis de l'avis de Splatch là-dessus, j'vois pas du tout ce que cette campagne va changer aux gens qui travaillent au noir ou ceux qui les embauchent. Et si je suis une personne qui ne fait pas ses rapports d'impôts, pourquoi je les ferais plus à cause de la chick vraiment fourrable sur le formulaire?



Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Splatch... le mars 23, 2012, 21:00:55 pm
Sauf que là on est au Canada. Une population qui sait depuis des dizaines d'années ce que c'est que de payer des impôts... C'est pas un truc nouveau là.

Quand on parle d'évasion fiscale penses tu qu'on parle du monde qui payent un peintre au noir pour refaire leur sous sol ou d'un tireur de joints qui vient refaire les cloisons de ta cuisine ?

Ben voyons donc !

Comme si les bandits à cravate, qui font de la véritable évasion fiscale aux Iles Carabines (comme dirait Claude Poirier) allaient soudain culpabiliser sur leurs faits et gestes en voyant une pub de revenu Québec entre deux périodes du match de Canadien.

Vive la pensée magique !


Double Post:
Comment tu penses qu'on peut lutter contre l'évasion fiscale?

Peut être en embauchant 100 contrôleur de plus payés 45.000$ par année par exemple ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 23, 2012, 22:10:56 pm
De l'argent y'en a...

Tant qu'on en dépensera pour ça, ne venez pas me demander de faire un effort supplémentaire tabarnak !  :smiley7:

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2012/03/20120323-174552.html

Surtout que dépenser 4,5 M quand la hausse prévue des frais de scolarité va te rapporter 6,5M....
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Splatch... le mars 23, 2012, 22:18:50 pm
De l'argent y'en a...

Tant qu'on en dépensera pour ça, ne venez pas me demander de faire un effort supplémentaire tabarnak !  :smiley7:

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2012/03/20120323-174552.html

Surtout que dépenser 4,5 M quand la hausse prévue des frais de scolarité va te rapporter 6,5M....

Explique ça à l'enculeur de mouche professionnel du forum...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 23, 2012, 22:26:35 pm
Me suis fourré dans mon calcul chérie;

325$ x 5 ans x 400000 étudiants ça donne 650M$.

My bad et celle du chien à Molson.

Va falloir que je recompte mes impôts, je trouvais ça drôle que je retire 200 000$.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Simone le mars 23, 2012, 22:41:33 pm
Les 425 000 étudiants, c'est cégep et université combinés.

Les chiffres disent que c'est un effort de 280 millions qui est attendu des étudiants.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 23, 2012, 22:44:51 pm
La première année ou après 5 ans?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le mars 23, 2012, 23:02:07 pm
De l'argent y'en a...

Tant qu'on en dépensera pour ça, ne venez pas me demander de faire un effort supplémentaire tabarnak !  :smiley7:

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2012/03/20120323-174552.html

Eherm... !

Bon ben je me prépare à devenir un petit bourgeois !
La juste part, hein ? Charest et Bachand, commencez donc par couper dans les budgets de publicité et de faiseurs d'images :

(http://voir.ca/cyberboom/files/2012/03/relooking-revenu-quebec-614x822.jpg)
Cette belle fille sur le nouveau formulaire d'impôt nous a coûté 4.5 $ millions !

http://voir.ca/cyberboom/2012/03/22/avoir-envie-de-fourrer-l’impot/ (http://voir.ca/cyberboom/2012/03/22/avoir-envie-de-fourrer-l’impot/)

 http://www2.infopresse.com/blogs/actualites/archive/2012/03/22/article-39501.aspx (http://www2.infopresse.com/blogs/actualites/archive/2012/03/22/article-39501.aspx)

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 23, 2012, 23:52:43 pm
De l'argent y'en a...

Tant qu'on en dépensera pour ça, ne venez pas me demander de faire un effort supplémentaire tabarnak !  :smiley7:

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2012/03/20120323-174552.html

Surtout que dépenser 4,5 M quand la hausse prévue des frais de scolarité va te rapporter 6,5M....

Explique ça à l'enculeur de mouche professionnel du forum...


As-tu penser que 4.5 millions c'est juste pour la photo ?, C,est un contrat de 2 ans avec un budget pouvant aller jusqu'à 4.5 millions selon l'article.

As-tu penser que des dizaines de milliers d'étudiants payant 700$ de plus par années va rapporter 6.5 millions ? Et que ce seulement 6.5 millions sera un montant unique, non pas annuel ?

Ces mesures anti-évasion fiscales sont rentables (du moins a moins de démontrer le contraire), arrêter de dire que le québec dépense X, si chaque sous dépenser en rapport 10.

C'est d'enculer des mouches de préciser que 4.5 millions, c'Est le budget pour un contrat de 2 ans et le budget maximum pas celui qui sera nécessairement dépenser.
Que ces mesure sont jusqu'à maintenant très rentable pour l'état et qu,il ne s'agit donc pas de brûlage d'argent ?

Encore une fois splatch je me demande ta capacité de réaliser par réflexe si les chiffres que tu lis sont au moins proche de ce qu'ils devraient être.


Double Post:
Peut être en embauchant 100 contrôleur de plus payés 45.000$ par année par exemple ?

ça va te couter autrement plus chère qu'un contrat de 2 ans qui pourrait monter au maximum a 2.25 millions par années pour seulement 2 ans.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 23, 2012, 23:56:02 pm

C'est d'enculer des mouches de préciser que 4.5 millions, c'Est le budget pour un contrat de 2 ans et le budget maximum pas celui qui sera nécessairement dépenser.

lol
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 24, 2012, 00:18:52 am
Le monde parle comme si c'est la photo qui a coûté 4.5 millions,

ça peut sembler un détails mais si dans ton esprit, l'échelle des dépenses et de l'argent fait en sorte que le gouvernement laisse une ville se congestionner et qu'il est prêt a rayer une session pour 6.5 millions par année et bien tu vas te faire une conception du monde complètement éroné, te choquer et créer des non sujets sur des non nouvelles.

Si en plus tu considères qu'il est impossible que sensibiliser une population peut avoir des effets bénéfique a long termes que depuis 15 ans toute les pubs a la télé sur l'évasion fiscale donne rien ? Pourquoi focusé, la sur une simple photo + phrase sur une couverture, au lieu de sur les publicités que l'on voit depuis toujours ?

Y'aurais 3/4 quart des travaux de moins de 10 000$ effectués sur des maison qui serait fait au noir, je dis pas que le mafieux va tous déclarer demain matin, c'est qu'avec la sensibilisation peut-être que ce sera seulement 60% des travaux qui seront fait au noirs dans quelques années, y'a énormément d'argent a aller chercher dans l'évasion fiscale de toute sorte par les gouvernements. Combien de gens avec des blocs ou des petites pme en passe a l'impôt ? Si ta 10 ans c'est 10% de moins, le gouvernement va chercher beaucoup.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 24, 2012, 00:26:41 am
Je l'ai dit que je me suis trompé avec le 6.5M$.

Le monde sait que c'est pas la photo qui a coûté 4,5M$.

Le fait est que l'agence de pub va s'arranger pour dépenser la totalité du 4,5, et que ça changera que dalle.  Pour faire une analogie de marde, mets 4,5 M$ pour redorer l'image de DSK, ça changera que dalle, t'es aussi ben de prendre 4,5M$ cash pis le câlisser dans le feu.

Pis si tu crois à l'investissement que c'est supposé représenter, il y a plein de sectes qui t'attendent à bras ouverts.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 24, 2012, 00:41:06 am
L'agence de pub va probablement proposer des move qui seront approuvés ou non, d'où le 4.5 millions, évidemment que si c'est elle qui dépense qu'elle va tout prendre.

C'Est surtout que c'est 2 ans pas 1, et pour le monde c'est que c'est pas la photo et bien ça ne parait pas, pas dans leur titre d'article de blog qui en parle ou dans leur discours, y'a des annonces depuis des années a la télé sur ça, pourquoi il chialait pas et la tous à coup cette semaine c'est rendu un mauvais move du gouvernement la sensibilisation a l'évasion fiscale, que Baschand ment sur les succès rencontrer, etc... ?

ça me dérange pas que tu te trompe avec le 6.5 millions, c'est que Splatch puisses s'imaginer qu'il y a moins de 10 000 étudiants universitaire au québec ou que ça le frappe pas aux yeux que tu as fait erreur qui me surprend un peu.

J'y crois oui, pas nécessairement a la photo elle même toute seule, mais sur un message fort par la société des bien faits de payer les impôts a long terme, oui bien sur, 4 millions de québécois qui gagne 38 000 par années, c'est 152 milliards, ta pas besoin d'aller chercher les criminels endurci ou ceux qui payent pas d'impôt, va juste chercher 3-4% des gens qui font des rénovations sur leur maisons, qui lance leur propre entreprises, qui mette leur voyage personnel comme dépense de jobs un peu moins souvent, va juste chercher 0.1% du fardeau fiscal (152 * 0.16 *0.1 = 24 millions) , puis tu es largement gagnant.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 24, 2012, 00:44:10 am

ça me dérange pas que tu te trompe avec le 6.5 millions, c'est que Splatch puisses s'imaginer qu'il y a moins de 10 000 étudiants universitaire au québec ou que ça le frappe pas aux yeux que tu as fait erreur qui me surprend un peu.

J'avais accroché, je trouvais ça ridicule comme montant pour tout ce bordel.  Mon erreur encore.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 24, 2012, 06:16:02 am
Des pubs de Revenu Québec a la TV ca doit être rentable. Plus Revenu Québec fait sentir sa présence, plus le monde a peur.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Simone le mars 24, 2012, 08:53:09 am
Dalp: logiquement, je pense que ça rapportera 280 millions par année lorsque l'augmentation aura atteinte son seuil maximal. Mais honnêtement, je ne sais pas.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 24, 2012, 10:42:23 am
Va-t-on s'en aller vers des échanges d'horaires de piquetage entre des étudiants de différentes universités?

L'Université Concordia sévira à partir de lundi contre ceux qui limitent l'accès aux locaux (http://www.concordia.ca/now/campus-beat/concordia-community/20120323/annonce-concernant-les-entraves-a-lacces-aux-installations-et-aux-salles-de-classe-sur-les-campus.php)
"Cependant, il n’est plus possible de tolérer que ces activités soient perturbées davantage par une minorité de manifestants refusant de respecter les droits d’autrui.
Les membres du corps professoral et du personnel ont en effet le droit d’exercer leurs fonctions, et les étudiants ont le droit d’assister aux cours et de poursuivre leurs activités universitaires.
...
Tout au long des manifestations, nous avons clairement indiqué aux leaders de l’Union des étudiants et étudiantes de Concordia et de l’Association des étudiants et étudiantes des cycles supérieurs que si de tels actes d’entrave devaient continuer, nous serions obligés de prendre des mesures pour y mettre fin. Si des plaintes ont été déposées individuellement par des membres de l’Université en vertu du Code, l’administration de Concordia s’est abstenue jusqu’à présent de porter plainte.

À compter du lundi 26 mars, cela ne sera plus le cas : l’administration de l’Université commencera à porter plainte contre les personnes contrevenant à ces politiques. Les membres de l’Université conservent également le droit de porter plainte individuellement s’ils considèrent que leurs droits en vertu du Code ont été violés. Les plaintes peuvent être envoyées à protestcomplaints@concordia.ca.

Si on vous empêche d’accéder aux salles de classe ou aux installations de l’Université, ou si les cours sont perturbés, vous devez immédiatement appeler la Sécurité au 514 848-3717. Quiconque entravant ou bloquant l’accès aux bâtiments ou aux salles de classe sur les campus devra présenter une carte d’identité valide de l’Université et sera poursuivi en tant que contrevenant en vertu du Code. Toute personne qui ne sera pas en mesure ou qui refusera de donner son identité sera photographiée et poursuivie une fois que son identité sera confirmée."

1-Franchement?
2-On peut déjà prévoir que d'autres emboîteront le pas. À voir les communications reçues par l'UdeM ça ne saurait tarder.


Double Post:
MC: Lâche le morceau: c'est complètement exagéré comme dépense!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 24, 2012, 11:01:19 am
MC: Lâche le morceau: c'est complètement exagéré comme dépense!

Pis si c'est rentable a long terme, et attendons de voir ce qu'ils feront et combien ça coûteras avant de juger que c'est exagéré (comment savoir que la dépense est exagéré alors qu'elle n'a pas encore eu lieux ?)

Si tu parles de la dépense de la nouvelle image sur les déclarations de revenus 2011:

http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/03/15/revenu-quebec-depenses-publicite_n_1348233.html
Dans le même sens, l’Agence QMI annonçait, il y a quelques jours, que l’Agence du revenu du Québec avait déboursé la somme de 20 000$ pour la création d’un nouveau logo, qui se trouve actuellement sur la déclaration de revenus 2011.

On peut s'obstiner longtemps si le 20 000$ était une dépense inutile et exagéré, mais si tu veux avoir des employés de qualités qui ne te coûtent pas une fortune qui travail a revenu québec, il te faut une belle image de marque, que tu sois connu, etc... Esce que la dépense devrait sortir de la poche du partie libéral parce que en même temps ça leur permet de plogguer les nouvelles mesures / faire passer les moins agréables à la population, peut-être.

Tous ce que je dis c'est que les dépenses gouvernemental allant dans leur département qui sert a ramasser les revenus sont souvent rentables, a court ou long terme, 30 personnes avec des petites pme au québec on penser faire leur rapport plus d'avances parce qu'ils ont vu la fille sur le rapport d'impôt et ta peut-être ben rentrer dans ton 20 000$, 6 ont inconsciemment moins exagéré dans leur créativité comptables en le faisant leur rapport, ta rentrés dans ton 20 000 et ainsi de suite.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Splatch... le mars 24, 2012, 11:03:57 am
Moi j'abandonne... On en voit jamais le bout avec lui.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 24, 2012, 11:08:07 am
MC: Lâche le morceau: c'est complètement exagéré comme dépense!

Pis si c'est rentable a long terme, et attendons de voir ce qu'ils feront et combien ça coûteras avant de juger que c'est exagéré (comment savoir que la dépense est exagéré alors qu'elle n'a pas encore eu lieux ?)


Les logos sont de toute façon à mettre à jour de temps en temps.
Pis tsé, dans le 20k$, il doit y avoir un montant pour payer une partie des licences de logiciels...  :smiley2:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 24, 2012, 11:09:56 am
Faque si on dépense le même montant en comm pour la SQ, on devrait être capable de pogner 45 000 000 de bandits au Québec.  Même du un pour un, une piasse pour un meurtrier ça ferait mon affaire.

Je veux des photos de grosses polices!!!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 24, 2012, 11:10:05 am
Moi j'abandonne... On en voit jamais le bout avec lui.

Même si l'enveloppe de 4.5M$ est totalement vidée.

Ça fait un budget de publicité pour ça de 25¢/québécois/an.

Combien coûte la campagne télé des REER / obligations d'épargnes / n'importe quoi?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 24, 2012, 11:10:39 am
Moi j'abandonne... On en voit jamais le bout avec lui.

A ben, je pensais que les nouveaux éléments d'informations aurait pu te faire changer d'avis, la photo a coûter 20k et non 4.5 millions comme certains titre d'articles pourrait laisser croire, les dépenses rapporterait environ 11$ pour chaque 1$ depuis le début des mesures lute a l'évasion fiscale du gouvernement, et finalement ce genre de dépense est vraiment petite comparer a l'augmentation des frais de scolarités.

Tu es sur que si l'article aurait présenter ces chiffres la avec comme titre 20 000$ pour une nouvelle image des déclarations de revenus, jusqu'à maintenant les mesures semble très bien fonctionner selon le gouvernement, que tu aurais mis l'article ici en disant tant qu'on trouve de l'argent pour ça on devrait pas aller en chercher dans les poches des étudiants ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 24, 2012, 11:22:17 am
Pour moi c'est pas compliqué, les sociétés d'états ne devraient pas être autorisées à dépenser de l'argent en pub et en image.

SAQ: monopole
Loto-Québec: monopole
SAAQ: T'as pas le choix de faire affaire avec eux ou presque
Hydro: Monopole ou presque à moins de vivre dans Westmount
Revenu Québec: câlisse, engage du monde pour pogner les compagnies qui crossent genre Irving qui déloade ses bateaux la  nuit pour sauver des millions en taxes
Etc, etc, etc.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 24, 2012, 12:23:16 pm
Je peux comprend Hydro-Québec qui fait des commandites d'évènement, pour aider les dis évènements, mais les publicités, j'imagine que c'est pour avoir une image de marque et attirer des candidats intéressant vers eux et pas trop pour autre chose.

A j'imagine qu'en cas de scandales ou conflits c'est bien aussi d'avoir une bonne image de marque.

Tu peux fonctionner que par la répression, mais bien souvent c'est peine perdu, tu dois t'en tenir au bon vouloir des gens et créer ce bon vouloir (comme pour les épiceries et le vol à l'étalage).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 24, 2012, 12:25:21 pm
Je vois pas ben ben de pubs d'Hydro-Qc... Mise à part les commandites qui sont normales étant donné que c'est une entreprise (publique, mais une entreprise pareil).

La SAAQ normalement c'est pour faire passer un message, pas pour dire "hey ! venez donc faire enregistrer votre char ou passer votre examen de conduite chez nous !"

La SAQ n'a pas un monopole total sur l'alcool et les vins, à partir d'une certaine qualité oui, mais il est possible de se souler sans passer par eux alors je peux comprendre aussi la pub.

Loto-Qc, ben c'est clair que les pubs servent a dire au monde d'acheter des billets et d'annoncer les prix à gagner.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 24, 2012, 12:59:33 pm
Moi j'abandonne... On en voit jamais le bout avec lui.
la photo a coûter 20k

Juste 20,000$?!? Quelle aubaine!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Sibylline le mars 24, 2012, 15:24:31 pm
Va-t-on s'en aller vers des échanges d'horaires de piquetage entre des étudiants de différentes universités?

L'Université Concordia sévira à partir de lundi contre ceux qui limitent l'accès aux locaux (http://www.concordia.ca/now/campus-beat/concordia-community/20120323/annonce-concernant-les-entraves-a-lacces-aux-installations-et-aux-salles-de-classe-sur-les-campus.php)
"Cependant, il n’est plus possible de tolérer que ces activités soient perturbées davantage par une minorité de manifestants refusant de respecter les droits d’autrui.
Les membres du corps professoral et du personnel ont en effet le droit d’exercer leurs fonctions, et les étudiants ont le droit d’assister aux cours et de poursuivre leurs activités universitaires.
...
Tout au long des manifestations, nous avons clairement indiqué aux leaders de l’Union des étudiants et étudiantes de Concordia et de l’Association des étudiants et étudiantes des cycles supérieurs que si de tels actes d’entrave devaient continuer, nous serions obligés de prendre des mesures pour y mettre fin. Si des plaintes ont été déposées individuellement par des membres de l’Université en vertu du Code, l’administration de Concordia s’est abstenue jusqu’à présent de porter plainte.

À compter du lundi 26 mars, cela ne sera plus le cas : l’administration de l’Université commencera à porter plainte contre les personnes contrevenant à ces politiques. Les membres de l’Université conservent également le droit de porter plainte individuellement s’ils considèrent que leurs droits en vertu du Code ont été violés. Les plaintes peuvent être envoyées à protestcomplaints@concordia.ca.

Si on vous empêche d’accéder aux salles de classe ou aux installations de l’Université, ou si les cours sont perturbés, vous devez immédiatement appeler la Sécurité au 514 848-3717. Quiconque entravant ou bloquant l’accès aux bâtiments ou aux salles de classe sur les campus devra présenter une carte d’identité valide de l’Université et sera poursuivi en tant que contrevenant en vertu du Code. Toute personne qui ne sera pas en mesure ou qui refusera de donner son identité sera photographiée et poursuivie une fois que son identité sera confirmée."

1-Franchement?
2-On peut déjà prévoir que d'autres emboîteront le pas. À voir les communications reçues par l'UdeM ça ne saurait tarder.

Dans le département où je travaille à l'UdeM, pas mal de profs et chargés de cours refusent catégoriquement de donner leurs cours depuis que la grève est passée, malgré les directives de l'employeur. Les universités iraient jusqu'à leur imposer des sanctions disciplinaires pour insubordination?

En cas de contestation judiciaire (on ne connait pas la portée de la liberté d'association en contexte étudiant), ça pourrait être intéressant.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lula le mars 25, 2012, 10:41:38 am
Voici ce que disait Richard Martineau en 2005:
Citer
"Ils ont rien qu’à arrêter d’acheter des disques et d’aller voir des spectacles…"

Ça me fait penser à ce qu’on dit sur les assistés sociaux. "Ils ont rien qu’à arrêter de fumer et de manger des chips…"

C’est fou comme on doit être vertueux quand on est au bas de l’échelle sociale! Quand t’es assis tout en haut, pas de problème, tu peux avoir tous les vices possibles et impossibles. Mais quand t’es en bas, tu dois être plus catholique que le pape. Pas fumer, pas sortir, rester de glace devant le matraquage publicitaire qui t’incite à (sur)consommer, jamais te fâcher. Un vrai petit ange!

http://voir.ca/chroniques/ondes-de-choc/2005/03/23/se-plaindre-le-ventre-plein/

Avoir une machine à voyager dans le temps, je m'arrangerais pour organiser un débat entre l'ancien Martineau et le nouveau Martineau.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 25, 2012, 12:32:30 pm
“@PacoLebel: Si Richard Martineau-1992 rencontrait Martineau-2012, y chierait sur
Martineau-2012 en criant "Hosti de pti bourgeois repu démagogue!" #ggi”
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 25, 2012, 12:52:37 pm
L'article qui m'est venu en tête en lisant le fameux tweet à Martineau:

La gauche peut-elle aimer le caviar? (http://voir.ca/chroniques/ondes-de-choc/2004/07/07/la-gauche-peut-elle-aimer-le-caviar/)

"Dès qu’un militant de gauche fait un peu d’argent, paf! il perd sa crédibilité et devient un vendu. Les militants devraient vivre comme Mère Teresa, dans la pauvreté absolue, un fichu sur la tête et les deux pieds dans la boue. Ils devraient se déplacer en vélo (usagé si possible), habiter un trois et demie dans un quartier défavorisé et manger des sandwichs au baloney. Si vous êtes un militant de gauche et que vous avez eu la malchance de grandir au sein d’une famille aisée, vous devez faire amende honorable, montrer patte blanche et vous départir de tous vos biens, comme le faisait saint François d’Assise dans le célèbre nanar de Franco Zeffirelli, François et le chemin du soleil.
...
Mais où est-il écrit qu’il faut être pauvre pour défendre les pauvres? Faut-il être noir pour défendre les Noirs, ou handicapé pour défendre les handicapés?
...
Le scandale, ce n’est pas qu’un gars comme Michael Moore habite Upper West Side. C’est qu’il n’y ait pas suffisamment de gars comme lui dans le quartier."

Donc, ne devrait-il pas y avoir plus de carrés rouges à Outremont?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 25, 2012, 13:24:02 pm
En même temps une personne a le droit de changer d'idée sur un sujet au cours de sa vie.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 25, 2012, 13:29:16 pm
C'est sûr, mais ce qui devient frustrant quand on lit Martineau, c'est l'impression qui ressort que son opinion dépend de pour qui il travaille sur le moment.

C'est plus inquiétant de voir quelqu'un qui est incapable de changer d'idée sur rien au cours d'une vie.
Quand même, quand on parle d'un "journaliste" ou d'un chroniqueur on s'attend à une certaine cohérence dans le temps.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 25, 2012, 13:40:40 pm
C'qui arrive c'est que, en se basant sur le principe qu'il est toujours plus facile de démolir que de bâtir, il est aussi plus facile de sombrer dans le mépris populaire épais que de se positionner du côté de ceux qui revendiquent.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lula le mars 25, 2012, 13:50:46 pm
Ce n'est pas le fait qu'il est changer d'idée qui est savoureux mais plutôt qu'il démonte en 2005 l'argument qu'il sort en 2012.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 25, 2012, 14:06:23 pm
Les étudiants n'auront pas la sympathie de Richard Martineau  (http://www.journaldemontreal.com/2012/03/24/ennemi-public-numero-un)

On dirait qu'il ne comprend pas que tous ceux qui ont lu son tweet ne le lisent pas religieusement.
Est-ce que les gens qui lui ont tiré la pipe auraient du aller lire en rétrospective ce qu'il a pu écrire sur le sujet? Peut-être, mais en même temps, déjà à la fin de sa chronique après s'être cité sur des propos pro-étudiants, il en remet pour dire que les étudiants ne devraient pas avoir les moyens d'aller souper à Outremont.

C'est là qu'il devrait peut-être se dire que des étudiants nantis il y en a toujours eu et que leur statut privilégié ne devrait pas les empêcher d'appuyer et de s'investir dans le mouvement. (d'ailleurs c'est peut-être ça que Martineau 2005 aurait dit)

Avec ce qu'il pensait être un flash intéressant de 140 caractères il est devenu l'incarnation de tous les préjugés du genre qu'on entend "ils boivent, ils mangent bien, ils ont des cellulaires, ils font la belle vie et ils osent se plaindre". On lui donne surement trop d'attention, mais il est quand même capable d'en prendre.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 25, 2012, 14:36:32 pm
Citer
Comment ce texte sympathique à la cause des jeunes peut-il m’attirer les insultes des étudiants?? Ils trouvent Le Journal trop difficile à lire?? Ça leur prendrait des dessins??

Le jour où on trouvera le Journal de Mourial rempli d'écrapou et les chroniques de Martineau trop difficiles à lire...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Tam! le mars 25, 2012, 15:36:19 pm
En même temps une personne a le droit de changer d'idée sur un sujet au cours de sa vie.

Idéalement, on nuance sa vision des choses, on peaufine son discours.

Faire un tel 180 degrés en si peu de temps, c'est gênant pour lui. En fait c'est le cliché du gars qui s'est laissé tenter par l'appât du gain (en l'occurence Québecor) C'est tellement gros, pas subtile.
Et sa blonde qui travaille pour la même entreprise...le p'tit couple de têteux qui défendent l'empire main dans la main...

 :smiley11:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 25, 2012, 15:55:20 pm
SO SO SO
SOPHIE DUROCHER
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 25, 2012, 17:09:50 pm
Je ne comprends juste pas l'obsession que plusieurs semblent avoir envers Richard Martineau. C'est comme du monde à QS qui s'emporte à chaque fois que Éric Duhaime dit de quoi. Un moment donné c'est juste une personne sur 8 millions de québécois. C'est drôle à voir aller mais ça reste un peu incompréhensible.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Tam! le mars 25, 2012, 17:30:34 pm
C'est dur d'être indifférent devant un tel revirement de chemise...
Si c'était juste ça , ça serait pas si pire..

Mais il s'exprime sur tellement de tribunes que c'est dur de l'éviter.


Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Dogma le mars 25, 2012, 17:31:05 pm
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 25, 2012, 18:02:20 pm
C'est là qu'il devrait peut-être se dire que des étudiants nantis il y en a toujours eu et que leur statut privilégié ne devrait pas les empêcher d'appuyer et de s'investir dans le mouvement. (d'ailleurs c'est peut-être ça que Martineau 2005 aurait dit).

Martineau contre Martineauuuuuu

http://www.ameriquebec.net/actualites/2012/03/25/richard-martineau-demonte-les-arguments-de-richard-martineau-sur-la-greve-etudiante-8573.qc?fb_ref=top_left&fb_source=home_oneline


Double Post:
Mouahahahahahah:


http://www.mauvaisoeil.com/2009/11/penurie-dopinions-de-richard-martineau-prevue-pour-2016.html

Pénurie d’opinions de Richard Martineau prévue pour 2016
"Selon l’étude effectuée par le groupe de chercheurs, Martineau aurait déjà pris position dans 98,6% des sujets d’intérêt public. Dans 64% de ces cas, il aurait vaillamment défendu les deux points de vue (le pour et le contre) à un moment ou à un autre de sa carrière. Avec une moyenne de 18,4 opinions tranchées par semaine, Martineau devrait avoir couvert tous les cas possibles d’ici moins de 5 ans."
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 25, 2012, 18:47:55 pm
Continuez.

http://www.cyberpresse.ca/debats/opinions/201203/23/01-4508763-si-la-greve-se-poursuit-les-etudiants-sont-assures-de-gagner.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_debats_1242600_accueil_POS1 (http://www.cyberpresse.ca/debats/opinions/201203/23/01-4508763-si-la-greve-se-poursuit-les-etudiants-sont-assures-de-gagner.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_debats_1242600_accueil_POS1)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Cinéphile le mars 25, 2012, 21:38:24 pm
Martineau contre Martineauuuuuu

Mouahahahahahah

Pas pire en effet.  :smiley4:

Mais comme JC l'a prouvé récemment, y a juste les fous qui changent pas d'idée...

C'est clair que si c'est super ouvert, ça risque d'être n'importe quoi. (...) Personnellement, je refuserais ça.

(...) si c'est bar open, ça sera juste plus facile.

Mon opinion n'a jamais été aussi clair pour les compils. Je l'ai dit, je choisirais : chanson/musique composée spécifiquement pour un film.

(...) j'attend qu'Emsi le dise avant de considéré ça comme officielle parce que là, j'ai choisi une toune de l'option A juste pour faire mon mal commode.

Esti, j'ai COMPLÈTEMENT oublié ça!! J'sais même pas trop quoi envoyé!

Bon, je n'ai pas pu envoyer de fichier hier. (...) Vous pouvez me flusher si vous voulez.

Parce que j'avais vu le film la veille et que j'ai aimé Parce que j'aime Martin Léon. J'ai envoyé ça.

Non, mais quelle épopée!

En prime :

Mais c'est cordial, on jase... on garde tout, pas de problème...

osti, j'ai encore trouvé le moyen de pogner les nerfs!

Remarquez que je ne suis pas mieux, la seule toune que j'ai envoyée n'était pas composée pour le film. :smiley9:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Poune-Keuz le mars 25, 2012, 21:40:40 pm
 :smiley27:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Berslak le mars 25, 2012, 22:25:32 pm
Premier message de Cinéphile depuis des semaines.

Un message typique de Cinéphile rempli de citations.

J'ai souri.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Tam! le mars 26, 2012, 13:00:10 pm
ça été partagé ça?

Sinon tant pis, ça mérite d'être vu deux fois.

http://fr.wikipedia.org.mauvaisoeil.com/wiki/embourgeoise/
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Johnny Clash le mars 26, 2012, 13:38:37 pm
(https://p.twimg.com/Ao7hkARCAAEhm3O.jpg)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le mars 26, 2012, 14:25:09 pm
Euh! wow!!!!

http://mobinternationalecontrelahausse.wordpress.com/ (http://mobinternationalecontrelahausse.wordpress.com/)


Berlin
Bruxelles
Londres
Copenhague
Lyon
Paris
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 26, 2012, 14:34:29 pm
ça été partagé ça?

Sinon tant pis, ça mérite d'être vu deux fois.

http://fr.wikipedia.org.mauvaisoeil.com/wiki/embourgeoise/

 :smiley36:
C'est vraiment drôle en même temps faudrait que le monde lâche un peu la pollution sur Wikipédia pour arriver à leurs fins!
Bon c'est quand même moins pire de créer une page loufoque d'un bout à l'autre que d'aller insérer des informations fausses sur des "vraies" pages comme le prof qui a mis de fausses informations pour prendre ses étudiants au piège.

Mayhem, une excellente photo sur le site que tu suggères!
(http://mobinternationalecontrelahausse.files.wordpress.com/2012/03/taiwan.jpg?w=584)

Rally à Taipei contre les hausses de frais de scolarité, mouvement des étudiants internationaux.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 26, 2012, 14:37:03 pm

 :smiley36:
C'est vraiment drôle en même temps faudrait que le monde lâche un peu la pollution sur Wikipédia pour arriver à leurs fins!
Bon c'est quand même moins pire de créer une page loufoque d'un bout à l'autre que d'aller insérer des informations fausses sur des "vraies" pages comme le prof qui a mis de fausses informations pour prendre ses étudiants au piège.

Hein? C'est pas de la pollution sur Wiki, checke l'adresse ;)
C'est quoi l'histoire du prof?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 26, 2012, 14:47:27 pm
Voyons criss je suis donc bien dans la lune.

La page à Richard Martineau a réellement été modifiée par contre pour ajouter à sa bio qu'il a vu 5 étudiants manger et boire de la sangria en parlant au cellulaire à Outremont en mars 2012.

Le prof qui a pollué le web:
http://www.laviemoderne.net/lames-de-fond/009-comment-j-ai-pourri-le-web.html (http://www.laviemoderne.net/lames-de-fond/009-comment-j-ai-pourri-le-web.html)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 26, 2012, 15:23:11 pm
Tu as pourtant raison Jay, le wiki de Martineau a bel et bien été modifié pour ajouter ce que tu as écrit !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 26, 2012, 15:23:43 pm
Encore une fois Snookey je pense que tu as lu trop vite.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 26, 2012, 15:26:17 pm
Vu que je suis coupable de la même erreur il y a à peine une heure il est TOUT À FAIT pardonné!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 26, 2012, 15:43:05 pm
 :smiley9:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 26, 2012, 17:44:26 pm
C'est drôle, moi j'ai vu Étienne Daoust 2-3 fois au moins à l'époque où il était étudiant et ce fut chaque fois dans un lieu où on consommait de l'alcool en faisant beaucoup de bruit.

Mais j'imagine que ce fut les deux-trois seules fois où il est sorti prendre une bière de tout son bac.

Et quand on boit, on finit par faire des choses qu'on va regretter le lendemain, n'est-ce pas, Simone ? C'est donc une raison de plus pour rester sobre, quand on est déjà jeune et con.


Tu te base surtout sur des clichés pour juger une partie des étudiants.

Quand je vois des maudites niaiseries comme Martineau écrit ou même comme tu viens d'écrire, ça me donne le goût d'aller avec les grevistes bloquer un pont juste pour vous faire chier tellement vous êtes impertinents.

Je ne me base pas sur des clichés, je me base sur ce que je vois, ce que j'entends, ce que je reconnais partout autour de moi. Ce que j'ai exprimé, quand j'ai dit que les étudiants grévistes envahissaient les bars, restos et terrasses du Quartier Latin, je le tire de ma propre expérience, de mon «de visu», si tu veux. Et c'est évident que je dis la vérité, si on se promène un tant soit peu dans ce coin-là le soir.

EDIT: Et en passant, j'appuie à 100% les propos de Stéphane Gendron. La prochaine fois que ces pouilleux et ces moustachues bloqueront un pont, je veux voir la police les jeter à l'eau, criss !

Ben oui, mais qu'est-ce que ça peut bien faire qu'un étudiant avec un carré rouge aille dans un bar ? C'est un hypocrite pour toi ? Ça n'a aucun rapport.



Ça n'en fait pas tant un hypocrite, mais une personne qui utilise la grève comme on utilise de longues vacances.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 26, 2012, 17:54:00 pm
D'un autre côté, que devrait-il faire des ces soirées pour aider la cause étudiantes ? (et la on s'entend toute ses soirées, a moins que tu l'ai surpris a sortir plusieurs fois dans la semaine).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 26, 2012, 18:14:05 pm
Tu ne vas quand même pas me dire qu'il n'y a rien d'autre à faire de ses soirées, quand on est étudiant, que d'aller dans les bars, les restos et les terrasses ! Surtout qu'on n'est pas à Notre-Dame-du-Nord, mais à Montréal ! C'est pas comme s'il fallait chercher longtemps pour trouver quelque chose à faire !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 26, 2012, 18:16:54 pm
Pour aider la cause étudiantes ?

Ou bien tu parles qu'ils seraient mieux de se divertir gratuitement, ou encore se divertir a jeun ou en silence ? Pourquoi donc ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 26, 2012, 18:17:41 pm
ED: Vas-y, fais-moi des suggestions, je suis avide de les entendre.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le mars 26, 2012, 18:19:27 pm
ED: Vas-y, fais-moi des suggestions, je suis avide de les entendre.

aller à l'église pardi! en voilà une activité extra-scolaire louable.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 26, 2012, 18:23:39 pm
ED: Vas-y, fais-moi des suggestions, je suis avide de les entendre.

Je me fous de dire aux étudiants quoi faire. Ils peuvent bien faire ce qu'ils veulent, mais qu'ils ne s'attendent pas à se faire dire «vous êtes beaux, vous êtes fins, vous êtes parfaits». Il y a des conséquences aux choix qu'on fait.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lula le mars 26, 2012, 18:28:22 pm
Je suis content d'être un travailleur.  Je peux boire de la bière dans un bar sans me faire juger.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 26, 2012, 18:31:26 pm
Es-tu en grève ? Te plains-tu de ne pas avoir d'argent ? Je ne crois pas.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 26, 2012, 18:32:05 pm
mayhem: c'est pas trop entertaining a par le dimanche matin :)

ED: Faut-il que mes activités soient gratuites? Ou bien aller boire de la biere a 5$ la pinte est moins louable comme étudiante que d'aller voir une piece de théâtre a 20$. Éclaire-moi sur ma conduite a suivre, si je veux continuer d'appuyer les étudiants en grève sans me dédire.

Merci.


Double Post:
Eille, en plus, j'y avais pas pensé, mais je devrais arrêter de faire du bénévolat auprès des jeunes et travailler pour payer mes études à la place. C'est bien mieux pour notre société.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pédoncule le mars 26, 2012, 18:35:35 pm
Les scouts c'est mauvais pour l'économie.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 26, 2012, 18:38:07 pm
mayhem: c'est pas trop entertaining a par le dimanche matin :)

ED: Faut-il que mes activités soient gratuites? Ou bien aller boire de la biere a 5$ la pinte est moins louable comme étudiante que d'aller voir une piece de théâtre a 20$. Éclaire-moi sur ma conduite a suivre, si je veux continuer d'appuyer les étudiants en grève sans me dédire.

Merci.


Double Post:
Eille, en plus, j'y avais pas pensé, mais je devrais arrêter de faire du bénévolat auprès des jeunes et travailler pour payer mes études à la place. C'est bien mieux pour notre société.

Tu veux que je te dictes ta conduite à suivre ? Parfait ? Je te suggère de rassembler quelques-uns de tes amis grévistes, d'aller bloquer un pont avec eux et d'attendre de voir comment les automobilistes et les autorités réagiront, cette fois-ci. Bonne chance.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 26, 2012, 18:47:43 pm
Pas besoin, suffit de continuer a faire la grève, les étudiants auront gain de cause.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 26, 2012, 18:52:24 pm
Étienne Daoust c'est drôle, parce que presque à tous tes message, je pense que tu as atteint ton summum d'insignifiance, mais non! Tu es un puits sans fond.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 26, 2012, 18:57:45 pm
Belle référence aux Vulgaires Machins ! Mais je dirais que c'est peut-être ce forum qui devient de plus en plus insignifiant, quand certains semblent se trouver si intelligents de me demander ironiquement que je leur indique un code de conduite, simplement parce que j'ai fait le constat que les étudiants fêtaient pas mal fort en ces jours de grève !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 26, 2012, 18:59:44 pm
C'est qu'on essait de comprendre où tu veux en venir avec ça ?

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 26, 2012, 19:06:22 pm
Si militantisme et ambiance festive ne sont certainement pas incompatibles en soi, ça n'empêche pas que la beuverie n'est pas exactement le moyen le plus efficace de convaincre la population du sérieux d'un soulèvement étudiant. Et quand les restos et les bars d'un certain quartier sont pleins à craquer d'étudiants arborant le carré rouge, ça envoie un message à la population: les étudiants ne sont pas en grève, mais en vacances. Voilà.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 26, 2012, 19:31:46 pm
mais pourquoi est-ce qu'on sait que c'est des étudiants?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 26, 2012, 19:44:39 pm
Si tu es près d'une université et/ou d'un cégep et que tu vois une personne qui semble être dans la jeune vingtaine, arborant le carré rouge, à quoi vas-tu penser en premier, honnêtement ?

Surtout que j'ai bien mentionné avoir vu ces gens dans le Quartier Latin, là où on trouve le Cégep du Vieux-Montréal ET le campus principal de l'UQÀM.

Pour les étudiants de McGill, c'est encore plus facile: ils vivent tous dans le même quadrilatère et parlent uniquement l'anglais.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 26, 2012, 19:55:31 pm
Évident, il n'y a que des étudiants au centre-ville. Et tous les gens qui ont un carré rouge sont étudiants. Pas duuu tout une généralisation. Ok.
Maintenant, c'est quoi la proportion des étudiants qui passent toutes leurs soirées dans les bars du centre-ville? 4-5% ?
Ok. Et ensuite?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Dogma le mars 26, 2012, 19:58:53 pm
Quand bien même que les terrasses seraient remplis d'étudiants... ca change quoi ?

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Poune-Keuz le mars 26, 2012, 20:00:13 pm
ARGH! J'hais quand on dit que les étudiants se votent des vacances!

Ils vont être pognés pour les reprendre, ces cours-là, le soir, la fin de semaine, au mois de juin, alors qu'il va faire beau et chaud. WTF des vacances?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 26, 2012, 20:03:35 pm
des vacances, c'est rendu a l'université si tu veux des vacances ta juste a pas faire ta session....... (dans les systèmes qui a des cours et que tu peux facilement les reprendre quand tu veux).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 26, 2012, 20:10:09 pm
Ou a pas aller à l'université?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 26, 2012, 20:13:08 pm
Évident, il n'y a que des étudiants au centre-ville. Et tous les gens qui ont un carré rouge sont étudiants. Pas duuu tout une généralisation. Ok.
Maintenant, c'est quoi la proportion des étudiants qui passent toutes leurs soirées dans les bars du centre-ville? 4-5% ?
Ok. Et ensuite?

Tu as bien entendu évité de répondre à ma question ou de répondre aux éléments factuels que j'amenais, pour simplement dire que je généralise.

Donc, si tu es entre le Cégep du Vieux-Montréal et l'UQÀM, et que tu vois des gens dans la jeune vingtaine, qui arborent le carré rouge, tu ne vas pas penser qu'ils sont étudiants ?

EDIT: J'ai également parlé à un certain nombre d'entre eux, et ils étaient effectivement, pour la plupart, des étudiants.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 26, 2012, 20:22:21 pm
Je peux effectivement avoir cette première impression, certes. La différence entre toi et moi, c'est que je n'assume pas que parcequ'ils sont jeunes et ont un carré rouge, que ce sont automatiquement des étudiants. Et je n'assume pas automatiquement qu'ils reçoivent des bourses pour payer leurs études.
Mais là, si ce que tu dis c'est que les gens qui ont les moyens de payer leurs études ne doivent pas appuyer la grève, ou du moins être solidaire et adopter un train de vie plus humble pour montrer leur appui, c'est qu'on est pas sur la même page. Est-ce que c'est ça que tu veux dire?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 26, 2012, 20:30:51 pm

Je peux effectivement avoir cette première impression, certes. La différence entre toi et moi, c'est que je n'assume pas que parcequ'ils sont jeunes et ont un carré rouge, que ce sont automatiquement des étudiants. Et je n'assume pas automatiquement qu'ils reçoivent des bourses pour payer leurs études.

C'est bien beau d'avoir l'esprit ouvert, de ne pas «assumer», comme tu le dis, mais il reste dans la vie ce qu'on appelle les probabilités. Une personne dans la jeune vingtaine, qui porte le carré rouge et se tient près du Cégep du Vieux et de l'UQÀM, c'est PROBABLEMENT un étudiant ou une étudiante. Faut pas chercher midi à quatorze heures, non plus !

Citation de: Lisa
Mais là, si ce que tu dis c'est que les gens qui ont les moyens de payer leurs études ne doivent pas appuyer la grève, ou du moins être solidaire et adopter un train de vie plus humble pour montrer leur appui, c'est qu'on est pas sur la même page. Est-ce que c'est ça que tu veux dire?

Non. Ce que je veux dire, c'est ça:

Si militantisme et ambiance festive ne sont certainement pas incompatibles en soi, ça n'empêche pas que la beuverie n'est pas exactement le moyen le plus efficace de convaincre la population du sérieux d'un soulèvement étudiant. Et quand les restos et les bars d'un certain quartier sont pleins à craquer d'étudiants arborant le carré rouge, ça envoie un message à la population: les étudiants ne sont pas en grève, mais en vacances. Voilà.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 26, 2012, 20:34:11 pm
C'est clair que la classe dirigeante qui prône l'austérité est un bel exemple à suivre...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 26, 2012, 20:39:28 pm
ED, tu veux tu dire que ça te met mal à l'aise un peu comme quand les CEo des grandes compagnies américaines allait dealé des subventions/plan de sauvetage en se rendant a washington en jet privé ?

Peut-être que c'est pas la meilleur stratégie aux yeux de certains c'est sur.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 26, 2012, 20:47:54 pm
ED, tu veux tu dire que ça te met mal à l'aise un peu comme quand les CEo des grandes compagnies américaines allait dealé des subventions/plan de sauvetage en se rendant a washington en jet privé ?

Peut-être que c'est pas la meilleur stratégie aux yeux de certains c'est sur.

Ce que je remarque, dans le discours de certaines personnes, depuis quelques temps, principalement depuis le déclenchement du mouvement Occupy Wall Street, c'est cette propension à toujours tout comparer aux excès du domaine de la haute finance, ou des riches et puissants en général, même quand ça n'a aucun rapport avec la discussion en cours. Ci-haut se trouve un bel exemple.

Ensuite, j'ai remarqué une tendance dans le mouvement de grève actuellement: les assos qui font voter des grèves reconductibles automatiquement, jusqu'à ce que le ministre décide de négocier ou fasse une proposition aux étudiants. J'aimerais qu'on me le confirme, mais j'ai même entendu parler d'assos ayant voter des grèves reconductibles automatiquement, jusqu'à ce que la gratuité scolaire soit obtenue. Qu'est-ce que vous pensez de cette approche ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pédoncule le mars 26, 2012, 20:48:41 pm

Je peux effectivement avoir cette première impression, certes. La différence entre toi et moi, c'est que je n'assume pas que parcequ'ils sont jeunes et ont un carré rouge, que ce sont automatiquement des étudiants. Et je n'assume pas automatiquement qu'ils reçoivent des bourses pour payer leurs études.

C'est bien beau d'avoir l'esprit ouvert, de ne pas «assumer», comme tu le dis, mais il reste dans la vie ce qu'on appelle les probabilités. Une personne dans la jeune vingtaine, qui porte le carré rouge et se tient près du Cégep du Vieux et de l'UQÀM, c'est PROBABLEMENT un étudiant ou une étudiante. Faut pas chercher midi à quatorze heures, non plus !



Bonjour, je suis allée prendre un café au Second Cup au coin de Maisonneuve-St-Denis avec un carré rouge sur ma sacoche, je suis dans la vingtaine, mais je ne suis pas étudiante. Suis-je normale, docteur?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 26, 2012, 20:50:27 pm
ED: Est-ce que les étudiants ont un comportement différent que lorsqu'ils ne sont pas en grève? Il me semble que si je n'avais pas a aller au centre-ville pour aller a l'école, je n'irais justement pas dans les bars dans le coin.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 26, 2012, 20:57:43 pm
ED: Est-ce que les étudiants ont un comportement différent que lorsqu'ils ne sont pas en grève? Il me semble que si je n'avais pas a aller au centre-ville pour aller a l'école, je n'irais justement pas dans les bars dans le coin.

Quand ils ne sont pas en grève, ils vont à leurs cours, ils étudient, ils se préparent pour les exams et ils rédigent des travaux. Et oui, ils sortent, mais moins que lorsqu'ils sont en grève. Me semble que c'est logique. Donc oui, leur comportement est différent, règle générale. Je ne parle pas pour tout le monde, mais sûrement pour une majorité.


Je peux effectivement avoir cette première impression, certes. La différence entre toi et moi, c'est que je n'assume pas que parcequ'ils sont jeunes et ont un carré rouge, que ce sont automatiquement des étudiants. Et je n'assume pas automatiquement qu'ils reçoivent des bourses pour payer leurs études.

C'est bien beau d'avoir l'esprit ouvert, de ne pas «assumer», comme tu le dis, mais il reste dans la vie ce qu'on appelle les probabilités. Une personne dans la jeune vingtaine, qui porte le carré rouge et se tient près du Cégep du Vieux et de l'UQÀM, c'est PROBABLEMENT un étudiant ou une étudiante. Faut pas chercher midi à quatorze heures, non plus !



Bonjour, je suis allée prendre un café au Second Cup au coin de Maisonneuve-St-Denis avec un carré rouge sur ma sacoche, je suis dans la vingtaine, mais je ne suis pas étudiante. Suis-je normale, docteur?

Wow ! Il y en a UNE qui n'est pas étudiante ! Ça démolit totalement mon argumentaire ! JE FOOOOOOOOOOONDS !!!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le mars 26, 2012, 20:59:47 pm
ED: Est-ce que les étudiants ont un comportement différent que lorsqu'ils ne sont pas en grève? Il me semble que si je n'avais pas a aller au centre-ville pour aller a l'école, je n'irais justement pas dans les bars dans le coin.

Quand ils ne sont pas en grève, ils vont à leurs cours, ils étudient, ils se préparent pour les exams et ils rédigent des travaux. Et oui, ils sortent, mais moins que lorsqu'ils sont en grève. Me semble que c'est logique. Donc oui, leur comportement est différent, règle générale. Je ne parle pas pour tout le monde, mais sûrement pour une majorité.


Je peux effectivement avoir cette première impression, certes. La différence entre toi et moi, c'est que je n'assume pas que parcequ'ils sont jeunes et ont un carré rouge, que ce sont automatiquement des étudiants. Et je n'assume pas automatiquement qu'ils reçoivent des bourses pour payer leurs études.

C'est bien beau d'avoir l'esprit ouvert, de ne pas «assumer», comme tu le dis, mais il reste dans la vie ce qu'on appelle les probabilités. Une personne dans la jeune vingtaine, qui porte le carré rouge et se tient près du Cégep du Vieux et de l'UQÀM, c'est PROBABLEMENT un étudiant ou une étudiante. Faut pas chercher midi à quatorze heures, non plus !



Bonjour, je suis allée prendre un café au Second Cup au coin de Maisonneuve-St-Denis avec un carré rouge sur ma sacoche, je suis dans la vingtaine, mais je ne suis pas étudiante. Suis-je normale, docteur?

Wow ! Il y en a UNE qui n'est pas étudiante ! Ça démolit totalement mon argumentaire ! JE FOOOOOOOOOOONDS !!!


mais les 3-4 que Martineau voit sur une terrasse? On peut y appliquer ta réaction?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 26, 2012, 21:00:35 pm
Ta vie étudiante, Ed, devait être plate en maudit si t'en a eu une.

Tu ferais quoi toi en grève, pas de cours ? Passer une, deux, trois semaine a rien foutre de ta vie ?... t'es un être pathétique.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 26, 2012, 21:05:56 pm
Donc, si je comprends ton raisonnement, Snookey, il n'y a QUE les bars, les restos et les terrasses où les étudiants peuvent aller pour éviter de ne rien foutre pendant une, deux, trois semaines.... C'est comme inévitable !

Trouves-tu ça «pathétique» d'être sobre ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 26, 2012, 21:12:02 pm
Il y a deux extrême avec toi, aucune nuance.

Soit c'est juste des bars ou des sortis coûteuses, soit c'est rien et juste travailler.

Je trouve ça pathétique de chialer sur le train de vie des étudiants qui est somme toute normal même s'ils sont en grève.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 26, 2012, 21:49:11 pm
surtout que certains en profite pour donner quelques dispo de plus à leur job pour esperer avoir un peu plus de revenus.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Splatch... le mars 26, 2012, 21:49:36 pm
Etienne Daoust est-il le fils de Richard Martineau ?

On se le demande... Ce ne peuvent être que les gênes qui expliquent un aussi piètre raisonnement...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 26, 2012, 21:52:30 pm
ED: Je ne suis pas en greve, je fais mes travaux, travaille, étudie, bénévole, va a mes cours et a mes stages, et je suis capable d'avoir une vie sociale. Je dirais meme plus: C'est nécessaire.

De plus, la plupart du monde gardent les mêmes habitudes de sorties qu'ils travaillent ou pas, justement parce que leur budget est pas infini.

En fait, je sais pas pourquoi je reponds, je sais même pas ce que j'attends de cette discussion, ED n'avouera jamais qu'il utilise de raccourcis dans son discours.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 26, 2012, 22:54:18 pm
Moi j'ai remarqué dans le message de Poune dans l'autre sujet qu'en Allemagne il n'y a pas de frais de scolarité.





Double Post:
!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le mars 26, 2012, 22:55:42 pm
Moi j'ai remarqué dans le message de Poune dans l'autre sujet qu'en Allemagne il n'y a pas de frais de scolarité.





Double Post:
!


cé des comuniss
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 26, 2012, 22:58:30 pm
Le pays doit être en ruines!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le mars 26, 2012, 23:00:17 pm
Le pays doit être en ruines!


Les employés de l'état, des rats, volent les ampoules électriques dans les usines...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 27, 2012, 00:42:44 am


Si militantisme et ambiance festive ne sont certainement pas incompatibles en soi, ça n'empêche pas que la beuverie n'est pas exactement le moyen le plus efficace de convaincre la population du sérieux d'un soulèvement étudiant.



Il est là, le noeud du problème : Ed pense que les étudiants aperçus sur les terrasses boivent dans le but de convaincre la population du sérieux de leurs revendications.  Il pense que ça fait partie de leur stratégie.  Après ça, il vient nous dire que ce n'est pas un moyen efficace.  Tu m'étonnes !

Facile de comprendre pourquoi il est tout mêlé quand il s'exprime sur le sujet s'il confond moment de détente avec stratégie de communication.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Étienne Daoust le mars 27, 2012, 04:39:28 am


Si militantisme et ambiance festive ne sont certainement pas incompatibles en soi, ça n'empêche pas que la beuverie n'est pas exactement le moyen le plus efficace de convaincre la population du sérieux d'un soulèvement étudiant.



Il est là, le noeud du problème : Ed pense que les étudiants aperçus sur les terrasses boivent dans le but de convaincre la population du sérieux de leurs revendications.  Il pense que ça fait partie de leur stratégie.  Après ça, il vient nous dire que ce n'est pas un moyen efficace.  Tu m'étonnes !

Facile de comprendre pourquoi il est tout mêlé quand il s'exprime sur le sujet s'il confond moment de détente avec stratégie de communication.



Est-ce du sarcasme, ou juste une très, très mauvaise interprétation de ce que je dis ?

ED: Je ne suis pas en greve, je fais mes travaux, travaille, étudie, bénévole, va a mes cours et a mes stages, et je suis capable d'avoir une vie sociale. Je dirais meme plus: C'est nécessaire.

De plus, la plupart du monde gardent les mêmes habitudes de sorties qu'ils travaillent ou pas, justement parce que leur budget est pas infini.

En fait, je sais pas pourquoi je reponds, je sais même pas ce que j'attends de cette discussion, ED n'avouera jamais qu'il utilise de raccourcis dans son discours.

C'est parce qu'inconsciemment, tu m'aimes !  :smiley1:

En fait, j'ai commencé en disant qu'il y avait beaucoup d'étudiants ces temps-ci dans les bars et les restos du quartier latin. Es-tu prête à dire que c'est faux ? On va commencer par ça et après on verra s'il y a possibilité d'arriver à un terrain d'entente sur d'autres points. Vois-tu comme je suis consensuel et doux comme un agneau ?

Il y a deux extrême avec toi, aucune nuance.

Soit c'est juste des bars ou des sortis coûteuses, soit c'est rien et juste travailler.


Non. C'est toi qui m'inventes deux extrêmes que je n'ai jamais posés moi-même. Bref: homme de paille. On passe à un autre appel.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 27, 2012, 07:04:53 am
Personnellement, je ne pense pas qu'il y a vraiment plus d'étudiants que d'habitude, et que c'était lié a la température, comme tu dois le constater ces jours-ci.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pedro moustachos le mars 27, 2012, 08:29:54 am
Les étudiants, tout comme toute la population non active (vieux, BS, etc.), puisqu'ils vivent déjà sur le dos de la population active, devraient vivre dans la privation absolue afin de démontrer leur reconnaissance. C'est leur seule façon de s'excuser d'exister.

Aussi, je crois qu'il ne faut pas voir les études universitaires comme quelque chose d'agréable où l'on s'épanouit dans la vie mais bien comme un chemin de croix où on est mis au défi.


Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 27, 2012, 08:53:19 am
S'il y a effectivement plus d'étudiants dans les restos ça pourrait aussi être dû en partie aux journées de mobilisation, d'action et de réflexion combiné à la fermeture des cafés étudiants. Un groupe qui y va une fois par semaine ou aux deux semaine de plus pour prolonger les rencontres et les échanges ça peut faire beaucoup de monde au bout du compte.

Une professeure suspendue (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/26/01-4509576-greve-etudiante-une-prof-suspendue.php) pour avoir envoyé un courriel allant à l'encontre des directives de l'administration.

En prime, une nouvelle circule sur les médias sociaux comme quoi un étudiant de McGill aurait été suspendu pour avoir distribué des tracts pro-grève.

Quelqu'un ici pourrait dire s'il s'agit d'un changement de ton ou si les administrations ont toujours usé de telles techniques?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 27, 2012, 10:22:34 am
Les étudiants, tout comme toute la population non active (vieux, BS, etc.), puisqu'ils vivent déjà sur le dos de la population active, devraient vivre dans la privation absolue afin de démontrer leur reconnaissance. C'est leur seule façon de s'excuser d'exister.

Aussi, je crois qu'il ne faut pas voir les études universitaires comme quelque chose d'agréable où l'on s'épanouit dans la vie mais bien comme un chemin de croix où on est mis au défi.




Bien sûr que non mais on s'entend que le temps où tu étudies tu ne travailles et c'est normal que tu naies pas beaucoup d'argent. Tu ne peux pas avoir le train de vie d'un travailleur. C'est une période où tu dois faire des sacrifices et c'est normal. On est tous passé par là sauf Pontiak.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: megalomarc le mars 27, 2012, 10:26:40 am

En prime, une nouvelle circule sur les médias sociaux comme quoi un étudiant de McGill aurait été suspendu pour avoir distribué des tracts pro-grève.

Quelqu'un ici pourrait dire s'il s'agit d'un changement de ton ou si les administrations ont toujours usé de telles techniques?

McGill n'a jamais été en grève de son histoire. Probablement que ça fait partie de leur politique traditionnelle d'intimider les étudiants et profs pro-grève.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 27, 2012, 10:34:34 am
McGill est aussi l'université la plus réputée et la mieux cotée au Canada.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 27, 2012, 10:38:38 am
McGill c'est parce qu'il y a énormément d'étudiants étranger qui en ont rien a foutre de la hausse parce qu'ils paient le plein prix... Aucun rapport avec la réputation de l'université. En plus de ça, University of Toronto est pour plusieurs la meilleure au Canada.

Intimidation des étudiants ou des profs... n'importe quoi.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 27, 2012, 10:47:00 am
Meilleur au canada ça doit être McGill, après vraiment meilleur c'est département par département, Génie c'est souvent Waterloo qui est dit comme numéro 1 au canada, médecine McGill, etc...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pedro moustachos le mars 27, 2012, 11:12:16 am
Bien sûr que non mais on s'entend que le temps où tu étudies tu ne travailles et c'est normal que tu naies pas beaucoup d'argent. Tu ne peux pas avoir le train de vie d'un travailleur. C'est une période où tu dois faire des sacrifices et c'est normal. On est tous passé par là sauf Pontiak.

On s'entend et je partage cette opinion.

J'ai juste de la difficulté à comprendre ce qui est choquant lorsque l'on voit des étudiants (rouge) prendre une bière sur une terrasse. Me semble que c'est pas incompatible avec leurs revendications...à part si on prône la privation absolue, ce que tu ne fais pas.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 27, 2012, 11:15:13 am
Bien sûr que non mais on s'entend que le temps où tu étudies tu ne travailles et c'est normal que tu naies pas beaucoup d'argent. Tu ne peux pas avoir le train de vie d'un travailleur. C'est une période où tu dois faire des sacrifices et c'est normal. On est tous passé par là sauf Pontiak.

On s'entend et je partage cette opinion.

J'ai juste de la difficulté à comprendre ce qui est choquant lorsque l'on voit des étudiants (rouge) prendre une bière sur une terrasse. Me semble que c'est pas incompatible avec leurs revendications...à part si on prône la privation absolue, ce que tu ne fais pas.

Comme on l'a dit il y a aussi des étudiants riches qui n'ont aucun problème à se payer du resto et de l'alcool.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 27, 2012, 11:16:36 am
Les étudiants font encore de la marde. Y'ont bloqué l'autoroute a Sherbrooke : 80 arrestations. Ticket de 495$

Y'ont piègé les employés du siège social de la SAQ : bataille avec les employés, arrestation.

Y'ont fait chier une patente d'Hydro-Québec, les employés en congé forcé.

Pis ca continue. Pertubation économique? Et si les payeurs d'impôt allaient leur bloquer l'accès a leur école quand les études vont reprendre? Pourquoi pas? Juste pour les faire chier et exprimer notre ras-le-bol d'être les crétins les plus imposé et taxé d'Amérique du Nord?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Splatch... le mars 27, 2012, 11:19:10 am
Et si les payeurs d'impôt allaient leur bloquer l'accès a leur école quand les études vont reprendre? Pourquoi pas? Juste pour les faire chier et exprimer notre ras-le-bol d'être les crétins les plus imposé et taxé d'Amérique du Nord?

Chiche !
J'ai hâte de voir ça aux nouvelles TVA.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 27, 2012, 11:21:08 am
Les payeurs d'impôts.......travaillent !!!!!!!! Pas le temps d'aller perdre son temps à bloquer l'accès du l'UQAM ou autres.  
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: The-NazZ le mars 27, 2012, 12:01:32 pm
Et si les payeurs d'impôt allaient leur bloquer l'accès a leur école quand les études vont reprendre? Pourquoi pas? Juste pour les faire chier et exprimer notre ras-le-bol d'être les crétins les plus imposé et taxé d'Amérique du Nord?

Ça a pas trop l'air de les faire chier de pas aller à l'école...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 27, 2012, 12:31:50 pm
Les payeurs d'impôts.......travaillent !!!!!!!!

Vrai, mais le jour où on ne sera pas satisfait de nos conditions de travail, nous aussi on va débrayer ;)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 27, 2012, 12:40:41 pm
Les payeurs d'impôts.......travaillent !!!!!!!!

Vrai, mais le jour où on ne sera pas satisfait de nos conditions de travail, nous aussi on va débrayer ;)


C'est sûr que t'es un fonctionnaire, tu risques pas grand chose. Le gouvernement ne peut pas déménager ou fermer et n'a pas d'impératif à être spécialement productif. Pour le reste de la population qui travaillent pour payer tes grosses conditions de travail, c'est une autre histoire. 
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 27, 2012, 14:45:52 pm
T'as raison. Continuez mes braves.

 :smiley16:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 27, 2012, 16:46:23 pm
Mon asso, comme plusieurs autres selon ce que j'ai entendu, vient de reconduire la grève générale illimitée selon les termes suivants :

« Que la prochaine AG de reconduction ait lieu dans les 4 jours ouvrables suivant une offre raisonnable du gouvernement.
Que raisonnable soit défini comme étant une annulation des hausses des frais de scolarité de 2007 et 2012.
Adopté à majorité. »

Sciences rockent! Je suis agréablement surprise.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le mars 27, 2012, 17:01:59 pm
Rockent ? non, il apprécient juste particulièrement le fait d'être en vacances.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 27, 2012, 17:10:14 pm
La pancarte du jour
(d'une manifestation un peu bizarre)

(http://desmond.imageshack.us/Himg69/scaled.php?server=69&filename=20120327151221.jpg&res=medium)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le mars 27, 2012, 17:14:27 pm
C'est en effet un grave problème.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 27, 2012, 17:18:38 pm
C'est en effet un grave problème.

C'est pourtant faut la démocratie ne veut pas dire consulter tous le monde ou écouter tous le monde, une démocratie c'est la formation d'un sous-groupe de gens avec des critères assez précis qui une fois citoyen seront égaux aux autres citoyens en terme de droit aux yeux de l'état (peut importe leur naissance ou leur état).

Mais toute les démocraties ont eux des critères d'entrés plus ou moins stricte, de la Grèce, romains (citoyen, hommes libres, esclave) a aujourd'hui (mineur, criminel et immigrants n'avant pas le droit de vote).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le mars 27, 2012, 17:23:10 pm
man....
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 27, 2012, 17:28:45 pm
Hahahahahahahahaha!!!!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 27, 2012, 17:38:06 pm
man....

mouhahaha, c'est quand même illusoire et faux que de penser que démocratie veut dire consulter tous le monde ou encore tous le monde égal, c'est un sous-groupe de personne bien définis.

Sinon les jeunes du secondaires/cégep pourrait voter pour influencer les frais de scolarités.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 27, 2012, 17:54:41 pm
J'ai de la misère avec ca le fait que l'éducation est un passage forcé.
J'apprend mon métier, et ce n'est en rien un passage forcé, même si certains bouts sont plus ardus. Ce n'est pas "apprendre pour réciter à l'examen" mais bien "apprendre pour avoir les compétences pour aider les gens".

Je ne voudrais pas que mon neurochirurgien me dise avant la chirurgie que pour lui ses cours de médecine c'était un "passage forcé" et qu'il fallait juste "passer à travers en ayant les notes suffisantes pour passer".
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 27, 2012, 18:00:13 pm
Hier je passe devant le CÉGEP en pickup, y'a genre 75 communistes pis ils gossent sur le bord de la route, ben proche. Ils me font signe de klaxonner, fuck off....La, mon cave de chum se passe le bras et klaxonne a ma place en faisant signe aux cummunistes de décalicer de la rue pis il chiale dans le char "osti d'gang de tabarnak".

Maudait épais! Eux ils pensent qu'on a klaxonné en signe d'appui.



Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 27, 2012, 18:06:49 pm
T'aurais-tu repasser pour déklaxonner.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 27, 2012, 18:09:49 pm
T'aurais-tu repasser pour déklaxonner.

Faut le faire a une vitesse supérieure a celle du son?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 27, 2012, 18:09:58 pm
Rockent ? non, il apprécient juste particulièrement le fait d'être en vacances.

C'est vrai, je suis sûre que les agences de voyage vont faire FOR-TU-NE cette semaine ;)


Double Post:
Même les p'tites filles se joignent à la cause!
Euh... http://www.cyberpresse.ca/arts/musique/201203/27/01-4509798-la-folie-one-direction-deferle-6-filles-hospitalisees.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_aujourdhui-sur-lapresseca_267_accueil_ECRAN1POS1 (http://www.cyberpresse.ca/arts/musique/201203/27/01-4509798-la-folie-one-direction-deferle-6-filles-hospitalisees.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_aujourdhui-sur-lapresseca_267_accueil_ECRAN1POS1)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 27, 2012, 18:12:37 pm
T'aurais-tu repasser pour déklaxonner.

Faut le faire a une vitesse supérieure a celle du son?

Toute est une question de déphasage.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 27, 2012, 19:05:31 pm
Rockent ? non, il apprécient juste particulièrement le fait d'être en vacances.

C'est vrai, je suis sûre que les agences de voyage vont faire FOR-TU-NE cette semaine ;)


Double Post:
Même les p'tites filles se joignent à la cause!
Euh... http://www.cyberpresse.ca/arts/musique/201203/27/01-4509798-la-folie-one-direction-deferle-6-filles-hospitalisees.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_aujourdhui-sur-lapresseca_267_accueil_ECRAN1POS1 (http://www.cyberpresse.ca/arts/musique/201203/27/01-4509798-la-folie-one-direction-deferle-6-filles-hospitalisees.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_aujourdhui-sur-lapresseca_267_accueil_ECRAN1POS1)

Eille! On peut te voir dans la foule!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le mars 27, 2012, 19:06:20 pm
Rockent ? non, il apprécient juste particulièrement le fait d'être en vacances.

C'est vrai, je suis sûre que les agences de voyage vont faire FOR-TU-NE cette semaine ;)

être en vacances ça ne veut pas automatiquement  dire de voyager pis tu le sais. J'ai été étudiant, j'ai participé à de multiples votes de grève et c'est clair qu'il y en a une méchante gang qui se votaient des vacances. Tu peux tenter de me faire croire que c'est plus comme ça aujourd'hui, mais t'arrivera pas à me convaincre.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 27, 2012, 19:07:56 pm
Oui mais les étudiants devront reprendre leurs cours plus tard, et donc ça s'équivaut, non?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 27, 2012, 19:13:08 pm
Pis de toute facon, honnêtement, ya toujours un max d'affaire a faire quand t'es en grève, a un moment donné, C'est sur que c'est plus relax que d'aller a l'école.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le mars 27, 2012, 19:13:17 pm
Remettre à demain ce que l'on peut faire aujourd'hui c'est aussi une belle mentalité d'étudiants   :smiley2:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le mars 27, 2012, 19:14:25 pm
Je vais probablement avoir cette mentalité toute ma vie, étudiante ou non.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Ti-Ame le mars 27, 2012, 19:58:22 pm
Mon asso, comme plusieurs autres selon ce que j'ai entendu, vient de reconduire la grève générale illimitée selon les termes suivants :

« Que la prochaine AG de reconduction ait lieu dans les 4 jours ouvrables suivant une offre raisonnable du gouvernement.
Que raisonnable soit défini comme étant une annulation des hausses des frais de scolarité de 2007 et 2012.
Adopté à majorité. »

Sciences rockent! Je suis agréablement surprise.

En effet, vous n'êtes pas les seuls à reconduire la GGI en ces termes, l'AÉDDHUM (mon asso) l'a fait hier de la façon suivante :

« D'une part, l'AÉDDHUM poursuit la grève générale illimitée jusqu’à ce qu’une offre soit déposée par la ministre.
L'association convoquera une assemblée générale trois (3) jours ouvrables après le dépôt d’une offre pour en discuter. »

(et après s'en suit un paragraphe sur les travaux de session/examens/présentations de maîtrise)

Je suis content de voir que nous ne sommes pas les seuls à avoir fait cela!

edit : j'ai copié-collé le passage du courriel que notre présidente d'Asso nous a envoyé dans lequel elle nous informait des propositions qui avaient été adoptées... Toutefois j'ai l'impression que la formulation ne sera pas tout à fait la même dans le procès verbal de l'AG (j'imagine que nous aussi ça va commencé par un Que...!).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 27, 2012, 19:59:58 pm
Vous trouvez pas ça trop rigide, vous discuteriez même pas la hausse mis sur 8 ans au lieu de 5, ou encore un assouplissement du régime de prêt et bourse ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 27, 2012, 20:02:07 pm
Non, fuck it, pas de hausse minimum.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 27, 2012, 20:05:26 pm
"aucune hausse"...

Vous allez rester en grève longtemps alors... pas un parti majeur veut pas hausser les frais... pas même le PQ qui veut juste annuler celle proposer par Charest pour en proposer une autre.


Double Post:
Entendu aujourd'hui par GND de la CLASSE : On va étendre notre protestation à tous les domaines de la vie sociale du Québec (genre les lock-outé de Rio Tinto Alcan).

Tirer un peu partout c'est pas l'équivalent de se tirer dans le pied ? Le style Khadir ne lui a absolument pas servi dans l'opinion publique, alors c'est quoi l'idée ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Ti-Ame le mars 27, 2012, 20:12:00 pm
De notre côté, on a hésité longtemps sur la forme que devait prendre la version finale de la proposition (à savoir si l'on devait ajouter un qualitatif au terme « offre ») et finalement on a laissé tomber et on s'est dit qu'on était pour juger de cela durant une autre AG extraordinaire durant laquelle la dite proposition serait débattue.

C'était la première fois que j'assistais à une AG des cycles supérieurs en Histoire et je suis content de voir que le point de vue des gens contre la grève était écouté/débattu, etc.

Par contre, j'ai moins aimé le fait que l'AG ait duré 4 heures!  :smiley18:

edit : Avez-vous vu la motion que le PQ veut faire passer à l'Assemblé nationale pour que le gouvernement engage un dialogue avec les étudiants? http://pq.org/actualite/communiques/greve_etudiante_une_motion_de_lassemblee_nationale_pour_etablir_un_dialogue_en (http://pq.org/actualite/communiques/greve_etudiante_une_motion_de_lassemblee_nationale_pour_etablir_un_dialogue_en)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 27, 2012, 20:16:38 pm
Bonne motion, il faudra que les mouvements étudiants considères écouter cependant.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Bad Brains le mars 27, 2012, 20:58:21 pm
Pour mes amis "socialement responsable", affichez vos couleurs-----> http://carrevert.ca/ (http://carrevert.ca/)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pédoncule le mars 27, 2012, 21:34:26 pm

Même les p'tites filles se joignent à la cause!
Euh... http://www.cyberpresse.ca/arts/musique/201203/27/01-4509798-la-folie-one-direction-deferle-6-filles-hospitalisees.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_aujourdhui-sur-lapresseca_267_accueil_ECRAN1POS1 (http://www.cyberpresse.ca/arts/musique/201203/27/01-4509798-la-folie-one-direction-deferle-6-filles-hospitalisees.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_aujourdhui-sur-lapresseca_267_accueil_ECRAN1POS1)

D'où ils sortent, eux? J'en ai entendu parler pour la 1ère fois cette après-midi de la bouche d'une p'tite fille.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Berslak le mars 27, 2012, 21:45:59 pm
Remettre à demain ce que l'on peut faire aujourd'hui c'est aussi une belle mentalité d'étudiants   :smiley2:

Je vais probablement avoir cette mentalité toute ma vie, étudiante ou non.

Je sais pas pour vous mais moi j'aime ça quand "Lisa qui a l'air parfaite" me montre qu'elle est imparfaite.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 27, 2012, 21:47:17 pm
J'Ai du aller voir sur wikipedia après avoir vu la nouvelle ici, c'est Simon Cowell qui aurait formé le groupe alors que les 5 jeunes s'étaient présenté a X-Factor (en angleterre) y'a une coupe d'année.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Berslak le mars 27, 2012, 21:48:29 pm
Vous trouvez pas ça trop rigide, vous discuteriez même pas la hausse mis sur 8 ans au lieu de 5, ou encore un assouplissement du régime de prêt et bourse ?

Sont crissément malades dans tête ces étudiants.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le mars 28, 2012, 07:47:15 am
Après les ponts, c'est la SAQ !

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/27/01-4509688-siege-social-de-la-saq-la-manifestation-etudiante-degenere.php (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201203/27/01-4509688-siege-social-de-la-saq-la-manifestation-etudiante-degenere.php)

Manif à la permanence du Parti libéral :

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/tudiants-la-permanence-du-parti-liberal-visee-me-133772.html (http://www.985fm.ca/national/nouvelles/tudiants-la-permanence-du-parti-liberal-visee-me-133772.html)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 28, 2012, 15:40:14 pm
Oh, l'ironie.


(http://img571.imageshack.us/img571/7926/argumentstupidegreve.jpg)

Ce commentaire a été fait à la suite de la publication fb de la lettre du gars qui a émis une mise en demeure à l'endroit de Line Beauchamp.
Je sais pas, mais j'aime encore mieux quelqu'un qui est capable de rédiger et d'envoyer une mise en demeure que quelqu'un qui fait 9 fautes dans une phrase, hein.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 28, 2012, 15:42:11 pm
Je sais pas, mais j'aime encore mieux quelqu'un qui est capable de rédiger et d'envoyer une mise en demeure que quelqu'un qui fait 9 fautes dans une phrase, hein.

 :smiley19:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 28, 2012, 15:46:41 pm
Toi c'est pas pareil  :smiley31:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mike patton le mars 28, 2012, 15:56:00 pm
Oh, l'ironie.


(http://img571.imageshack.us/img571/7926/argumentstupidegreve.jpg)

Ce commentaire a été fait à la suite de la publication fb de la lettre du gars qui a émis une mise en demeure à l'endroit de Line Beauchamp.
Je sais pas, mais j'aime encore mieux quelqu'un qui est capable de rédiger et d'envoyer une mise en demeure que quelqu'un qui fait 9 fautes dans une phrase, hein.

La dernière phrase me donne mal aux yeux.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 28, 2012, 16:14:25 pm
Oh, l'ironie.


(http://img571.imageshack.us/img571/7926/argumentstupidegreve.jpg)

Ce commentaire a été fait à la suite de la publication fb de la lettre du gars qui a émis une mise en demeure à l'endroit de Line Beauchamp.
Je sais pas, mais j'aime encore mieux quelqu'un qui est capable de rédiger et d'envoyer une mise en demeure que quelqu'un qui fait 9 fautes dans une phrase, hein.

La dernière phrase me donne mal aux yeux.

me fait donne mal aux yeux.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 28, 2012, 16:16:31 pm
Suspendre les prêts et bourses

Publié le: mardi 27 mars 2012, 23H03 | Mise à jour: mardi 27 mars 2012, 23H04

Considérant que l’argent que les contribuables vous fournissent pour poursuivre vos études au cégep ou à l’université est utilisé présentement pour une autre fin que celle pour laquelle vous l’avez reçu; considérant que, depuis quelques semaines, vos prêts et bourses généreusement fournis par la communauté des contribuables québécois servent à mener une autre vie que celle d’étudier dans un collège ou une université; considérant que vous n’étudiez plus, que vous séchez vos cours au lieu d’être en classe pour poursuivre votre formation; considérant que vous détournez 88 % de l’argent fourni par les salariés imposés par le gouvernement du Québec et que cela ne semble pas vous inquiéter outre mesure; considérant que, pour le moment, on ne peut plus vous considérer comme un étudiant largement subventionné par l’État, est-ce possible, pour vous, de retourner au gouvernement cet argent que vous n’utilisez pas à des fins de formation académique afin que le gouvernement puisse l’utiliser à des fins autres que celles prévues par le ministère de l’Éducation?? Le prochain versement qui doit servir à poursuivre vos études, il doit en être convenu, reprendra le jour où vous réintégrerez vos salles de classe.
 
De plus, étant donné que Pauline Marois vous garantit qu’elle va abolir la hausse des frais de scolarité, pourriez-vous vous mettre à votre table et lui écrire afin de lui demander – si elle prend le pouvoir –, de vous retourner le 325 $ que le gouvernement actuel vous aura si injustement pris dans vos poches sans votre consentement. Si la réponse ne vient pas, c’est que vous devrez conclure que l’abolition de ladite hausse des frais de scolarité promise par le chef de l’opposition est une pure fumisterie.
 
Nestor Turcotte
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le mars 28, 2012, 16:17:53 pm
Est-ce que quelqu'un pourrait me traduire "Leurs argument principale est contre leurs thèse haha!"?

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le mars 28, 2012, 16:22:19 pm
Je pourrais me tromper, mais je crois qu'il rit vers la fin. Probablement qu'il trouve ça considérablement drôle puisque c'est suivi d'un point d'exclamation. Pour le reste, je peux pas t'aider.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pédoncule le mars 28, 2012, 16:22:48 pm
Suspendre les prêts et bourses

Publié le: mardi 27 mars 2012, 23H03 | Mise à jour: mardi 27 mars 2012, 23H04

Considérant que l’argent que les contribuables vous fournissent pour poursuivre vos études au cégep ou à l’université est utilisé présentement pour une autre fin que celle pour laquelle vous l’avez reçu; considérant que, depuis quelques semaines, vos prêts et bourses généreusement fournis par la communauté des contribuables québécois servent à mener une autre vie que celle d’étudier dans un collège ou une université; considérant que vous n’étudiez plus, que vous séchez vos cours au lieu d’être en classe pour poursuivre votre formation; considérant que vous détournez 88 % de l’argent fourni par les salariés imposés par le gouvernement du Québec et que cela ne semble pas vous inquiéter outre mesure; considérant que, pour le moment, on ne peut plus vous considérer comme un étudiant largement subventionné par l’État, est-ce possible, pour vous, de retourner au gouvernement cet argent que vous n’utilisez pas à des fins de formation académique afin que le gouvernement puisse l’utiliser à des fins autres que celles prévues par le ministère de l’Éducation?? Le prochain versement qui doit servir à poursuivre vos études, il doit en être convenu, reprendra le jour où vous réintégrerez vos salles de classe.
 
De plus, étant donné que Pauline Marois vous garantit qu’elle va abolir la hausse des frais de scolarité, pourriez-vous vous mettre à votre table et lui écrire afin de lui demander – si elle prend le pouvoir –, de vous retourner le 325 $ que le gouvernement actuel vous aura si injustement pris dans vos poches sans votre consentement. Si la réponse ne vient pas, c’est que vous devrez conclure que l’abolition de ladite hausse des frais de scolarité promise par le chef de l’opposition est une pure fumisterie.
 
Nestor Turcotte


On pourrait aussi enlever le chômage à ceux qui se cherchent pas de job, mettons qu'ils arrêtent de chercher pendant un mois, on pourrait leur couper un mois de chômage, puis quand ils recommencent à chercher, on continue les paiements.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le mars 28, 2012, 16:26:57 pm
Suspendre les prêts et bourses

Publié le: mardi 27 mars 2012, 23H03 | Mise à jour: mardi 27 mars 2012, 23H04

Considérant que l’argent que les contribuables vous fournissent pour poursuivre vos études au cégep ou à l’université est utilisé présentement pour une autre fin que celle pour laquelle vous l’avez reçu; considérant que, depuis quelques semaines, vos prêts et bourses généreusement fournis par la communauté des contribuables québécois servent à mener une autre vie que celle d’étudier dans un collège ou une université; considérant que vous n’étudiez plus, que vous séchez vos cours au lieu d’être en classe pour poursuivre votre formation; considérant que vous détournez 88 % de l’argent fourni par les salariés imposés par le gouvernement du Québec et que cela ne semble pas vous inquiéter outre mesure; considérant que, pour le moment, on ne peut plus vous considérer comme un étudiant largement subventionné par l’État, est-ce possible, pour vous, de retourner au gouvernement cet argent que vous n’utilisez pas à des fins de formation académique afin que le gouvernement puisse l’utiliser à des fins autres que celles prévues par le ministère de l’Éducation?? Le prochain versement qui doit servir à poursuivre vos études, il doit en être convenu, reprendra le jour où vous réintégrerez vos salles de classe.
 
De plus, étant donné que Pauline Marois vous garantit qu’elle va abolir la hausse des frais de scolarité, pourriez-vous vous mettre à votre table et lui écrire afin de lui demander – si elle prend le pouvoir –, de vous retourner le 325 $ que le gouvernement actuel vous aura si injustement pris dans vos poches sans votre consentement. Si la réponse ne vient pas, c’est que vous devrez conclure que l’abolition de ladite hausse des frais de scolarité promise par le chef de l’opposition est une pure fumisterie.
 
Nestor Turcotte


On pourrait aussi enlever le chômage à ceux qui se cherchent pas de job, mettons qu'ils arrêtent de chercher pendant un mois, on pourrait leur couper un mois de chômage, puis quand ils recommencent à chercher, on continue les paiements.

Tu es consciente que l'auteur de ces lignes serait probablement en accord avec une telle proposition?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pédoncule le mars 28, 2012, 16:30:34 pm
 :smiley18:
Damn, t'as ben raison.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 28, 2012, 16:37:54 pm
En effet, sur le chomage, t'es obligé d'être disponible pour travailler, et d'être en recherche d'emploi. T'es même obligé de participer a des rencontres pour te montrer comment faire.

Le chomage est payé a même l'argent des travailleurs. Imaginez un peu les BS qui ne crissent rien et qui se font vivre complêtement par les autres. Snip snip le chèque. Fuckers de câlice, c'est juste pour ne pas avoir a payer plus cher pour les maintenir en prison qu'on les graisse, souvent a vie.


Double Post:
Mettons que sur le chomage, vas pas te faire pogner entrain de te faire bronzer a Cayo Coco.

L'étudiant lui, bah.....
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 28, 2012, 16:43:08 pm
Pédoncule je pense que la loi dit ça aussi, si tu ne te cherche pas activement un emploi tu perds une partie ou tout ton chômage, tu peux pas quitter le pays en vacance, tu dois garder tes preuves de démarches d'emploi du coup que tu te fais audité, etc...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 28, 2012, 16:53:09 pm
Continuons.

A chaque deux semaines le chômeur doit se justifier et remplir un formulaire sur ses heures de travail ou de non travail. Autrement pas de chèque pour cette période.

L'étudiant lui, bah, la grêve tsé.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: plsavaria le mars 28, 2012, 17:15:24 pm
Continuons.

A chaque deux semaines le chômeur doit se justifier et remplir un formulaire sur ses heures de travail ou de non travail. Autrement pas de chèque pour cette période.

L'étudiant lui, bah, la grêve tsé.

Qu'est-ce que tu ne comprends pas avec ''reprise des cours en cas de grève'' ? (probablement pas partout mais pareil)

C'est pas un peu comme chialer sur les profs qui sont payés même l'été alors que ce n'est que leur paie qui est étalée sur l'année, qui avait comme but d'aider le gouvernement?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: dalporto le mars 28, 2012, 17:18:57 pm
Est-ce qu'il vont payer de l'over aux profs si les sessions s'étirent?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 28, 2012, 17:24:07 pm
Je sais pas si ça va être considéré comme de "l'over", mais les profs devront évidemment être payés... peut-être que leur contrat de travail prévoit des clauses dans ce genre de situation !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Splatch... le mars 28, 2012, 17:24:50 pm
Oh, l'ironie.


(http://img571.imageshack.us/img571/7926/argumentstupidegreve.jpg)

Ce commentaire a été fait à la suite de la publication fb de la lettre du gars qui a émis une mise en demeure à l'endroit de Line Beauchamp.
Je sais pas, mais j'aime encore mieux quelqu'un qui est capable de rédiger et d'envoyer une mise en demeure que quelqu'un qui fait 9 fautes dans une phrase, hein.

J'en compte 10 mais bon. Je suis tellement habitué à voir cette médiocrité satisfaite que je ne m'en formalise plus.
Cancre et fier de l'être... Pire en fait, cancre et inconscient de son état.


Double Post:

Double Post:
Mettons que sur le chomage, vas pas te faire pogner entrain de te faire bronzer a Cayo Coco.


T'as juste à décoller de Plattsburgh au lieu de Dorval.

Aucun risque de te faire pogner.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: fourchette le mars 28, 2012, 18:12:39 pm
Je me surprends à souhaiter de la violence et des martyrs. On est un apôtre du spectacle ou on ne l'est pas : le Québec est affligé d'un irrémédiable romantisme après tout.



Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 28, 2012, 18:40:40 pm
Il va y avoir une grève de la faim. Jusque la, ok. Mais ils disent grève de la faim a relais (de 48 heures). Ca veut dire quoi au juste?

Mettons Guy fait 48 heures sans manger, apres il tape dans la main de Gilles qui vient prendre sa place? Apres on parle d'une grève de la faim qui dure depuis 4 jours?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: BushMustDie le mars 28, 2012, 22:05:53 pm
Bobby Sands serait encore en vie s'il avait eu recours a cet ingénieux stratagème.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Tam! le mars 29, 2012, 08:41:11 am
exemple #3781 qui montre que Stéphane Gendron devrait porter une camisole de force.

Et l'autre greluche avec n'est pas vraiment mieux. (estie qu'elle me tape sur le nerfs elle. Je payerais 1000$ pour la gifler)


[ Invalid YouTube link ]
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Tam! le mars 29, 2012, 09:28:26 am
C'est encore à David Desjardins que revient le texte le plus intelligent, lucide,et nuancé sur un sujet.

http://voir.ca/chroniques/desjardins/2012/03/28/carre-rouge/

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 29, 2012, 09:33:32 am
Léo, salaud, les étudiants auront ta peau!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pédoncule le mars 29, 2012, 10:01:34 am
C'est encore à David Desjardins que revient le texte le plus intelligent, lucide,et nuancé sur un sujet.

http://voir.ca/chroniques/desjardins/2012/03/28/carre-rouge/



C'est tellement mettre les bons mots sur ma pensée, et sur ce que beaucoup, beaucoup de gens pensent, je crois.
Bref, un texte qui fait du bien.
Eh que c'est le fun les débats de société, ça permet de lire des bons articles qui dépassent l'anecdotique.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Johnny Clash le mars 29, 2012, 13:37:25 pm
Après ce bel article, retournons au fond du baril.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: The-NazZ le mars 29, 2012, 13:42:38 pm
Haha exactement au même moment ou apparaît sur Twitter:

Les patrouilleurs ?@patrouilleurs  
Jamais facile pour les gens de TVA les manifs étudiantes.Les étudiants ont visiblement une dent contre l'empire. #mascarade #ggi #orange

Parfois certains médias devraient faire un peu plus attention à qui couvre quoi. C'est un bel exemple.


Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Johnny Clash le mars 29, 2012, 13:45:32 pm
Parodie de la vidéo "Bonne fête Kevin" :

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Bad Brains le mars 29, 2012, 15:34:26 pm
Après ce bel article, retournons au fond du baril.



Outch! C'est assez pénible à regarder...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Splatch... le mars 29, 2012, 15:47:07 pm
Après ce bel article, retournons au fond du baril.

Si tu fais vraiment 2000$ par semaine le moron, va donc t'acheter des dents.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Bad Brains le mars 29, 2012, 16:26:49 pm
Après ce bel article, retournons au fond du baril.

Si tu fais vraiment 2000$ par semaine le moron, va donc t'acheter des dents.

https://twitter.com/#!/DominicArpin/status/185347720708493312/photo/1 (https://twitter.com/#!/DominicArpin/status/185347720708493312/photo/1)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le mars 29, 2012, 16:35:38 pm
C'est vraiment grâce à ses études qu'il fait 2000$ par semaine en tant que photographe ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: The-NazZ le mars 29, 2012, 16:43:03 pm
Je suis pas mal certain qu'il n'y a pas de photographe qui font 2000$ par semaine dans les journaux du Québec. Pas en faisant seulement ce travail là en tout cas.

EDIT: Je n'avais pas lu le lien de Bad Brains, my bad. Au moins ça explique un peu, j'ose espérer qu'il n'y a personne qui travaille pour un média sérieux (journaliste, photographe ou caméraman) qui interviendrait de cette façon là.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lula le mars 29, 2012, 18:01:21 pm
Après ce bel article, retournons au fond du baril.

Si tu fais vraiment 2000$ par semaine le moron, va donc t'acheter des dents.

https://twitter.com/#!/DominicArpin/status/185347720708493312/photo/1 (https://twitter.com/#!/DominicArpin/status/185347720708493312/photo/1)

Ce qui est drôle dans son message à Dominic Arpin, c'est que je suis sûr qu'il se trouve très intelligent d'avoir sorti le mot escogriffe mais ça ne l'a pas empêché de faire une trentaine de fautes.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 29, 2012, 18:03:45 pm
Hahahaha le photographe n'était pas là dans le but de prendre des photos de ceux dont il se plaint?
Insulter ceux qui l'aident à gagner 2000$ par semaine, c'est pas très gentil.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: The-NazZ le mars 29, 2012, 18:04:41 pm
Il ne fait pas une crisse de cenne avec ces photos là.  :smiley2:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 30, 2012, 06:04:36 am
Montréal veut se faire payer les coûts pour son service de l'ordre par Québec.......Fuck off. Que Montréal passe une taxe spéciale et que les citoyens commencent a faire chier les manifestants.

Des millions et des millions. Encore du vandalisme hier sur du matériel payé par le peuple qui travaille.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wotan le mars 30, 2012, 23:29:01 pm
Parodie de la vidéo "Bonne fête Kevin" :



Ha ha j'adore !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 31, 2012, 07:32:18 am
Sondage dévastateur dans le journal L'Action. (Lanaudière)

Appuyez-vous la grève des étudiants qui protestent contre la hausse des frais de scolarité?

Oui : 30%
Non : 70%

Je ne connais aucun travailleur contre la hausse.

Cessez de nous faire gaspiller de l'argent et retournez en classe. Si le deal ne vous satisfait pas, venez, Lundi matin, travailler avec nous.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le mars 31, 2012, 07:44:55 am
"Le juge Jean Lemelin de la Cour supérieure du Québec a accepté la requête en injonction d'une étudiante opposée à la grève. Sophie Déry réclamait la reprise des cours, estimant que le deuxième vote du 7 mars n'était pas légal parce que les règlements de l'assemblée générale n'auraient pas été respectés."

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201203/30/01-4510938-demande-dinjonction-detudiants-des-decisions-differentes-a-alma-et-a-ludm.php

Première demande d'injonction demandé qui a été accepté contre la grève, celle d'un étudiant de l'UDEM avait été rejetée tandis qu'un autre étudiant de ULaval poursuit carrément l'université et certaines associations étudiantes aux petites créances pour se voir rembourser un ou deux cours qu'il n'a pas pu avoir à cause de la grève.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le mars 31, 2012, 07:59:33 am
Les étudiants vont squatter la manif a Alma. Le maire est obligé de spécifier que c'est une manif pacifique.  :smiley11:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Splatch... le mars 31, 2012, 09:08:51 am
Sondage dévastateur dans le journal L'Action. (Lanaudière)

C'est vrai que Joliette ou St Gab de Brandon sont des villes dont le taux de population qui a fait des études au delà du secondaire 5 fait l'envie de tout le Canada...

Ce serait comme si on faisait un sondage sur l'augmentation du BS dans Westmount...

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 31, 2012, 09:27:27 am
Sondage dévastateur dans le journal L'Action. (Lanaudière)

C'est vrai que Joliette ou St Gab de Brandon sont des villes dont le taux de population qui a fait des études au delà du secondaire 5 fait l'envie de tout le Canada...

Ce serait comme si on faisait un sondage sur l'augmentation du BS dans Westmount...



Semblerait-il que c'est une opinion partagée dans l'ensemble du Québec : http://www.cyberpresse.ca/actualites/201203/31/01-4511269-droits-de-scolarite-pour-la-hausse-et-la-negociation.php (ftp://http://www.cyberpresse.ca/actualites/201203/31/01-4511269-droits-de-scolarite-pour-la-hausse-et-la-negociation.php)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Splatch... le mars 31, 2012, 09:57:31 am
On peut être pour une hausse mais pas à la façon de Charest & Co.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le mars 31, 2012, 10:09:19 am
Reste que tu as voulu faire ton smatt face à la population de Joliette et St-Gab alors que tu aurais juste du fermer ta gueule parce que c'est un sentiment partagé par une bonne partie des québécois. Donc pour toi l'ensemble des québécois sont des imbéciles pas d'éducation parce qu'ils ne pensent pas comme toi ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Splatch... le mars 31, 2012, 10:39:58 am
Tu devrais lire l'article que tu as posté. L'avis de la population est bien moins tranché que tu ne le dis. Il y a des finesses dans leurs réponses. C'est pas noir ou blanc.

Une hausse oui mais...

En plus ton lien marche pas y'a fallu que j'aille sur le site.

Allez je vais dire comme ton nouveau copain, Chow ! j'ai de la job !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pédoncule le mars 31, 2012, 11:03:42 am
Hey il y a quand-même un cégep à Joliette!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le mars 31, 2012, 11:08:35 am
Parodie de la vidéo "Bonne fête Kevin" :



Ha ha j'adore !

 :smiley36:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le mars 31, 2012, 11:09:14 am
Le bout de "mange ma saucisse" est vraiment réussi!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 31, 2012, 11:27:01 am


Donc pour toi l'ensemble des québécois sont des imbéciles pas d'éducation parce qu'ils ne pensent pas comme toi ?



Une fois que les mots superflus sont rayés, l'affirmation reflète pas mal le fond de ma pensée.

Quand ils ont besoin des Martineau et des Gendron pour leur dire comment penser, pas étonnant de voir ce que ça donne.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pédoncule le mars 31, 2012, 11:39:54 am
Hého, la connerie n'est pas raciste, elle touche tous les peuples.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le mars 31, 2012, 11:49:45 am


Hého, la connerie n'est pas raciste, elle touche tous les peuples.



Oui et alors ?   c'est supposé me faire changer d'avis sur les Québécois ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Splatch... le mars 31, 2012, 13:45:24 pm
Hey il y a quand-même un cégep à Joliette!

Bon je vais préciser puisque personne ne semble avoir saisi le sens de mon intervention.

J'ai rien contre le monde de Joliette et de sa région, je voulais juste contre balancer le mot dévastateur utilisé par pontiak.

Ça me semble un peu trop radical comme terme.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pédoncule le mars 31, 2012, 14:15:38 pm


Hého, la connerie n'est pas raciste, elle touche tous les peuples.



Oui et alors ?   c'est supposé me faire changer d'avis sur les Québécois ?


Disons élargir ta vision à l'ensemble de l'humanité.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le mars 31, 2012, 19:10:06 pm
Sondage dévastateur dans le journal L'Action. (Lanaudière)

Appuyez-vous la grève des étudiants qui protestent contre la hausse des frais de scolarité?

Oui : 30%
Non : 70%

Je ne connais aucun travailleur contre la hausse.

Cessez de nous faire gaspiller de l'argent et retournez en classe. Si le deal ne vous satisfait pas, venez, Lundi matin, travailler avec nous.

Bonjour, je m'appelle Combat Rock, je suis travailleuse, et j'appuie la lutte des étudiants contre la hausse de frais de scolarité.

Il faudrait que tu sortes un peu de Holiette. À moins que tu ne connaisses personne qui a un enfant qui étudie au CÉGEP ou à l'université ? Je ne connais personne qui aime Celine Dion. Pourtant, elle vend des millions de disques et remplit ses salles.

Trêve d'extrapolation.

T'sais Pontiak, les travailleurs, contrairement à l'idée reçue, ne forment pas un groupe monolithique.

Quand je rencontre des gens qui appuient la hausse des frais de scolarité, et j'en ai au sein de ma propre famille, j'en profite pour leur expliquer les revendications et les arguments des étudiants. Histoire de contrer le matraquage médiatique qui présente les étudiants comme des enfants gâtés et d'élargir le débat sur la soumission de plus en plus grande du système d'éducation supérieure aux dictats de l'économie de marché.


Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le avril 01, 2012, 01:20:07 am




Hého, la connerie n'est pas raciste, elle touche tous les peuples.



Oui et alors ?   c'est supposé me faire changer d'avis sur les Québécois ?


Disons élargir ta vision à l'ensemble de l'humanité.



Ah, excuse-moi, je n'avais pas l'impression que ce sujet concernait la terre entière...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pédoncule le avril 01, 2012, 15:58:54 pm
Ouf, ce que tu peux dire de vide pour avoir le dernier mot toi.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Temporel le avril 01, 2012, 18:53:15 pm

Splatch et Evergreen parlent des Québécois, je parle des Québécois, le sujet entier parle de la grève étudiante au Québec, et toi tu te sens obligée de rajouter qu'il existe aussi d'autres peuples sur la Terre ?   Hey, merci pour l'info.

Tu fais coup sur coup deux interventions complètement dénués de sens, et tu me réponds que je veux avoir le dernier mot alors que je ne fais que me moquer de tes propres remarques sans rapport avec le sujet.

Come on, Pédoncule...  suis, un peu.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le avril 01, 2012, 19:48:21 pm
Génial :



 :smiley36:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le avril 02, 2012, 05:48:37 am
Du déja vu, mais c'est quand même drôle.

On voit les vraies couleurs. Ca s'éparpille vers un mouvement genre anti-capitalisme, le rouge et le tres rouge finalement. Le mouvement étudiant hi-jacké par un mouvement de gauche politique plus globale, QS.

Ce n'est pas une question de lutte de classe, la hausse des frais récolte encore plus de la moitié de la populace. Des travalleurs ordinaires du bas de l'échelle qui en ont marre de se faire arracher leur salaire par le gouvernement.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le avril 02, 2012, 08:10:10 am
Du déja vu, mais c'est quand même drôle.

On voit les vraies couleurs. Ca s'éparpille vers un mouvement genre anti-capitalisme, le rouge et le tres rouge finalement. Le mouvement étudiant hi-jacké par un mouvement de gauche politique plus globale, QS.

Ce n'est pas une question de lutte de classe, la hausse des frais récolte encore plus de la moitié de la populace. Des travalleurs ordinaires du bas de l'échelle qui en ont marre de se faire arracher leur salaire par le gouvernement.



Tu diras à tes amis travailleurs ordinaires que la moyenne des diplômés va rembourser 8 fois ses études une fois sorti des bancs d'université et payer des impôts et des taxes pour financer nos services publics.

Hon...! :

http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2012/04/02/001-peinture-rouge-batiment-mels-fullum.shtml (http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2012/04/02/001-peinture-rouge-batiment-mels-fullum.shtml)
(http://img.src.ca/2012/04/02/635x357/120402_547hb_fullum-rouge-peinture_sn635.jpg)





Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le avril 02, 2012, 08:24:51 am
Et qui va payer pour nettoyer cet acte de génie ? Et oui, le contribuable encore une fois.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le avril 02, 2012, 08:33:33 am
Sondage dévastateur dans le journal L'Action. (Lanaudière)

Appuyez-vous la grève des étudiants qui protestent contre la hausse des frais de scolarité?

Oui : 30%
Non : 70%

Je ne connais aucun travailleur contre la hausse.

Cessez de nous faire gaspiller de l'argent et retournez en classe. Si le deal ne vous satisfait pas, venez, Lundi matin, travailler avec nous.

J'ai eu plusieurs discussions ce week-end avec des gens qui étaient catégoriquement pour la hausse et considéraient les manifestants étudiants comme des paresseux chiâleux et bornés.

Je me suis vite rendu compte que leur perception de la situation était complètement faussée et quand je me suis à énumérer quelques faits et rétablir quelques notions tordues, ils n'étaient plus tout à fait certains de leur opposition au mouvement.


Double Post:
Ce n'est pas une question de lutte de classe, la hausse des frais récolte encore plus de la moitié de la populace. Des travalleurs ordinaires du bas de l'échelle qui en ont marre de se faire arracher leur salaire par le gouvernement.

Le vrai débat sur la question des frais de scolarité est EXACTEMENT une question de lutte de classe.

Il faut applaudir la stratégie du gouvernement et des penseurs de droite d'avoir réussi à faire croire le contraire à la population.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le avril 02, 2012, 08:41:08 am
À quand les carrés oranges ou les carrés bleus?

En passant, j'ai vraiment rigolé de voir RM demander de l'aide à Guy A. pour se refaire un semblant de crédibilité et son explication de l'entrevue Vergès, cousue de fil blanc. Il fallait voir l'entrevue pour comprendre que Martineau s'était fait servir la rinse de sa vie quand Vergès l'a expulsé de son bureau. j'espère que PKP t'invite souvent à luncher, mon Richard. T'as Québécor tatoué sur le coeur. Vraiment.


Double Post:
Et qui va payer pour nettoyer cet acte de génie ? Et oui, le contribuable encore une fois.

Et qui va payer pour les faillites de plus en plus nombreuses des étudiants américains qui ont jusqu'à 100 000 dollars de dettes en sortant de l'université. À un tel point que certains économistes sont inquiets de l'impact de cette ssituation sur l'économie.

L'université devient de plus en plus, non pas, un lieu de connaissance, mais une entreprise avec son branding, qui joue à la grenouille qui se prend pour un boeuf et qui considère ses étudiants/clients comme des moyens afin d'arriver à leur fins. Ce, à tous les niveaux organisationnels des institutions.   
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le avril 02, 2012, 09:08:56 am

Le vrai débat sur la question des frais de scolarité est EXACTEMENT une question de lutte de classe.


C'est vraiment de la grosse bullshit ça Bonheur. Je ne pensais pas que tu étais si ravagé.


L'écrémage se fait bien avant l'université. C'est au secondaire, même au primaire. Ce sont tous ceux qui lâchent avant la fin du secondaire. Tous ceux qui n'ont aucune idée de ce que peut être le Cégep et encore moins l'Université. Tous ceux qui n'ont jamais envisagé une seconde poursuivre des études.

Le principal frein à l'accessibilité universitaire, c'est l'absence de valorisation des études dans l'entourage de l'étudiant. Il est là l'enjeu. Une fois rendu à l'université, t'es déjà passé au travers de pratiquement tous les obstacles. Tu fais déjà parti de d'une minorité, de l'élite. Ce n'est absolument rien payer même pas 4000 $ par an par année en regard de tout ce que les études vont t'apporter sur le plan personnel et professionnel durant tout le reste de ta vie. C'est rien même pas 4000 $ par an pour acquérir un tel savoir. Rien. Absolument rien. Si t'es même pas prêt à faire ce minuscule effort, c'est qu'à la base tu n'es pas trop trop motivé et que tu n'accordes pas tellement d'importance à l'enseignement que tu vas recevoir.

Ce qu'on voit présentement, c'est la futur élite qui veut déjà tirer la couverte de son bord. Une futur élite qui se regarde le nombril et qui se croit la société doit tourner autour d'elle. Un groupe d'individus favorisés qui veut que l'ensemble des gens paye pour ses choix individuels et qui camoufle le tout sous couvert de ''solidarité''.       


Double Post:
Et qui va payer pour nettoyer cet acte de génie ? Et oui, le contribuable encore une fois.

Et qui va payer pour les faillites de plus en plus nombreuses des étudiants américains qui ont jusqu'à 100 000 dollars de dettes en sortant de l'université. À un tel point que certains économistes sont inquiets de l'impact de cette ssituation sur l'économie.

  

Probablement que les frais sont trop hauts dans plusieurs établissements américains. Reste que le geste de mettre de la peinture partout sur la bâtisse est un geste particulièrement stupide qui va coûter cher pour rien en nettoyage. C'est vraiment stupide considérant que ces mêmes étudiants demandent aux contribuables de leur subventionner les études à plus de 85 %.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le avril 02, 2012, 09:21:04 am

Le vrai débat sur la question des frais de scolarité est EXACTEMENT une question de lutte de classe.


C'est vraiment de la grosse bullshit ça Bonheur. Je ne pensais pas que tu étais si ravagé.


L'écrémage se fait bien avant l'université. C'est au secondaire, même au primaire. Ce sont tous ceux qui lâchent avant la fin du secondaire. Tous ceux qui n'ont aucune idée de ce que peut être le Cégep et encore moins l'Université. Tous ceux qui n'ont jamais envisagé une seconde poursuivre des études.

Le principal frein à l'accessibilité universitaire, c'est l'absence de valorisation des études dans l'entourage de l'étudiant. Il est là l'enjeu. Une fois rendu à l'université, t'es déjà passé au travers de pratiquement tous les obstacles. Tu fais déjà parti de d'une minorité, de l'élite. Ce n'est absolument rien payer même pas 4000 $ par an par année en regard de tout ce que les études vont t'apporter sur le plan personnel et professionnel durant tout le reste de ta vie. C'est rien même pas 4000 $ par an pour acquérir un tel savoir. Rien. Absolument rien. Si t'es même pas prêt à faire ce minuscule effort, c'est qu'à la base tu n'es pas trop trop motivé et que tu n'accordes pas tellement d'importance à l'enseignement que tu vas recevoir.

Ce qu'on voit présentement, c'est la futur élite qui veut déjà tirer la couverte de son bord. Une futur élite qui se regarde le nombril et qui se croit la société doit tourner autour d'elle. Un groupe d'individus favorisés qui veut que l'ensemble des gens paye pour ses choix individuels et qui camoufle le tout sous couvert de ''solidarité''.       


Double Post:
Et qui va payer pour nettoyer cet acte de génie ? Et oui, le contribuable encore une fois.

Et qui va payer pour les faillites de plus en plus nombreuses des étudiants américains qui ont jusqu'à 100 000 dollars de dettes en sortant de l'université. À un tel point que certains économistes sont inquiets de l'impact de cette ssituation sur l'économie.

  

Probablement que les frais sont trop hauts dans plusieurs établissements américains. Reste que le geste de mettre de la peinture partout sur la bâtisse est un geste particulièrement stupide qui va coûter cher pour rien en nettoyage. C'est vraiment stupide considérant que ces mêmes étudiants demandent aux contribuables de leur subventionner les études à plus de 85 %.

En 2009 l'état participait à 65% au financement des universités québécoises, 22% le privé et le reste de la part des étudiants alors tsé ton 85%...

Source: VIERSTRAETE, Valérie, Les frais de scolarité, l’aide financière et la fréquentation des établissements d’enseignement postsecondaire, MELS, 2007; et Information financière universités et collèges 2008-2009, ACPAU, 2010.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le avril 02, 2012, 09:25:32 am
Dans ce que tu viens de dire, tu fais quand même toi-même le constat que les étudiants ne payent qu'un minuscule 13 % du coût réel de leur formation. :smiley1:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le avril 02, 2012, 09:32:20 am
Dans ce que tu viens de dire, tu fais quand même toi-même le constat que les étudiants ne payent qu'un minuscule 13 % du coût réel de leur formation. :smiley1:

Et toi tu as quand même enfler le financement réel des université par état de 20% et de moins en moins si (quand) la hausse passe.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Tam! le avril 02, 2012, 09:34:58 am
Michel Girad casse le beau discours de Martineau d'hier soir.

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/opinions/chroniques/michel-girard/201204/02/01-4511564-combien-ca-rapporte-un-diplome.php
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le avril 02, 2012, 09:39:50 am
Michel Girad casse le beau discours de Martineau d'hier soir.

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/opinions/chroniques/michel-girard/201204/02/01-4511564-combien-ca-rapporte-un-diplome.php

Michel Girard a bien raison sauf sur 1 point. Il ne mentionne pas que malgré une hausse de frais de scolarité le taux de fréquentation universitaire ne varierait pratiquement pas. Il ne parle pas d'une possible réforme de l'aide financière aux études.

En fait il répète ce que pratiquement tout le monde dit, à savoir que les étudiants d'aujourd'hui seront l'élite de demain et qu'ils feront de meilleurs salaires.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le avril 02, 2012, 09:53:57 am

Le vrai débat sur la question des frais de scolarité est EXACTEMENT une question de lutte de classe.


C'est vraiment de la grosse bullshit ça Bonheur. Je ne pensais pas que tu étais si ravagé.


L'écrémage se fait bien avant l'université. C'est au secondaire, même au primaire. Ce sont tous ceux qui lâchent avant la fin du secondaire. Tous ceux qui n'ont aucune idée de ce que peut être le Cégep et encore moins l'Université. Tous ceux qui n'ont jamais envisagé une seconde poursuivre des études.

Le principal frein à l'accessibilité universitaire, c'est l'absence de valorisation des études dans l'entourage de l'étudiant. Il est là l'enjeu. Une fois rendu à l'université, t'es déjà passé au travers de pratiquement tous les obstacles. Tu fais déjà parti de d'une minorité, de l'élite. Ce n'est absolument rien payer même pas 4000 $ par an par année en regard de tout ce que les études vont t'apporter sur le plan personnel et professionnel durant tout le reste de ta vie. C'est rien même pas 4000 $ par an pour acquérir un tel savoir. Rien. Absolument rien. Si t'es même pas prêt à faire ce minuscule effort, c'est qu'à la base tu n'es pas trop trop motivé et que tu n'accordes pas tellement d'importance à l'enseignement que tu vas recevoir.

Ce qu'on voit présentement, c'est la futur élite qui veut déjà tirer la couverte de son bord. Une futur élite qui se regarde le nombril et qui se croit la société doit tourner autour d'elle. Un groupe d'individus favorisés qui veut que l'ensemble des gens paye pour ses choix individuels et qui camoufle le tout sous couvert de ''solidarité''.        


Double Post:
Et qui va payer pour nettoyer cet acte de génie ? Et oui, le contribuable encore une fois.

Et qui va payer pour les faillites de plus en plus nombreuses des étudiants américains qui ont jusqu'à 100 000 dollars de dettes en sortant de l'université. À un tel point que certains économistes sont inquiets de l'impact de cette ssituation sur l'économie.

  

Probablement que les frais sont trop hauts dans plusieurs établissements américains. Reste que le geste de mettre de la peinture partout sur la bâtisse est un geste particulièrement stupide qui va coûter cher pour rien en nettoyage. C'est vraiment stupide considérant que ces mêmes étudiants demandent aux contribuables de leur subventionner les études à plus de 85 %.

Vrinment?  

Le salaire moyen des étudiants oscille entre 10 et 15000 dollars par année.

Actuellement, les frais de scolarité annuels s'élèvent à près de 2 500$ par année. Pour bien des étudiants, étudier implique s'exiler de la résidence familliale. Ce qui implique une dépense moyenne de près de 4000 douilles par année et jusqu'à 5000 dollars selon qu,ils sont dans un grand centre, cela impliquant d'être en colocation. Cette dépense impilque une ligne téléphonique terrestre (600$) une internet H-V de base,(300$ ) l'électricité incluse si disponible et le chauffage. Ce qui n'est que rarement le cas pour l'hydro et le chauffage. Mettons un 2000/année. Partagé 1000$.

Nous en sommes 9 500 dollars par année. Vs un revenu entre 10 000 et 15 000 par année.

J'ai parlé des frais de livres? Entre 1000 et 3000 dollars par année.

Bien sûr, un étudiant ne vit pas que d'amour et de connaissances. Il faut se remplir la panse.

On constate que rendu là, on est en plein déficit... Est-ce qu'un étudiant se doit de courir les comptoirs alimentaires?  Pas vraiment.  Disons, pas loin de 250 dollars par mois pour se nourrir convenablement en courants les spéciaux si on a accès à des chaînes et on surveille les circulaires et qu'on ne mange pas trop de protéines... On espère que maman puisse fournir de sa bouffe à l'occasion!

Et, venu le temps de l'impôt, au départ de leur première année, ils ne sont pas nécessairement éligibles aux déductions fiscales...

Pour un grand total de 14 500$, l'étudiant sans prêts et bourses qui bosse est en déficit.

Dis-moi Ever, plus souvent qu'autrement, ces chiffres sont le lot de la majorité  


Or, selon les chiffres avancés, on parle d'un déficit annuel de 4500 et moins, on fait quoi?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le avril 02, 2012, 10:03:31 am

Le vrai débat sur la question des frais de scolarité est EXACTEMENT une question de lutte de classe.


C'est vraiment de la grosse bullshit ça Bonheur. Je ne pensais pas que tu étais si ravagé.


L'écrémage se fait bien avant l'université. C'est au secondaire, même au primaire. Ce sont tous ceux qui lâchent avant la fin du secondaire. Tous ceux qui n'ont aucune idée de ce que peut être le Cégep et encore moins l'Université. Tous ceux qui n'ont jamais envisagé une seconde poursuivre des études.

Le principal frein à l'accessibilité universitaire, c'est l'absence de valorisation des études dans l'entourage de l'étudiant. Il est là l'enjeu. Une fois rendu à l'université, t'es déjà passé au travers de pratiquement tous les obstacles. Tu fais déjà parti de d'une minorité, de l'élite. Ce n'est absolument rien payer même pas 4000 $ par an par année en regard de tout ce que les études vont t'apporter sur le plan personnel et professionnel durant tout le reste de ta vie. C'est rien même pas 4000 $ par an pour acquérir un tel savoir. Rien. Absolument rien. Si t'es même pas prêt à faire ce minuscule effort, c'est qu'à la base tu n'es pas trop trop motivé et que tu n'accordes pas tellement d'importance à l'enseignement que tu vas recevoir.

Ce qu'on voit présentement, c'est la futur élite qui veut déjà tirer la couverte de son bord. Une futur élite qui se regarde le nombril et qui se croit la société doit tourner autour d'elle. Un groupe d'individus favorisés qui veut que l'ensemble des gens paye pour ses choix individuels et qui camoufle le tout sous couvert de ''solidarité''.        


Double Post:
Et qui va payer pour nettoyer cet acte de génie ? Et oui, le contribuable encore une fois.

Et qui va payer pour les faillites de plus en plus nombreuses des étudiants américains qui ont jusqu'à 100 000 dollars de dettes en sortant de l'université. À un tel point que certains économistes sont inquiets de l'impact de cette ssituation sur l'économie.

  

Probablement que les frais sont trop hauts dans plusieurs établissements américains. Reste que le geste de mettre de la peinture partout sur la bâtisse est un geste particulièrement stupide qui va coûter cher pour rien en nettoyage. C'est vraiment stupide considérant que ces mêmes étudiants demandent aux contribuables de leur subventionner les études à plus de 85 %.

Vrinment?  

Le salaire moyen des étudiants oscille entre 10 et 15000 dollars par année.

Actuellement, les frais de scolarité annuels s'élèvent à près de 2 500$ par année. Pour bien des étudiants, étudier implique s'exiler de la résidence familliale. Ce qui implique une dépense moyenne de près de 4000 douilles par année et jusqu'à 5000 dollars selon qu,ils sont dans un grand centre, cela impliquant d'être en colocation. Cette dépense impilque une ligne téléphonique terrestre (600$) une internet H-V de base,(300$ ) l'électricité incluse si disponible et le chauffage. Ce qui n'est que rarement le cas pour l'hydro et le chauffage. Mettons un 2000/année. Partagé 1000$.

Nous en sommes 9 500 dollars par année. Vs un revenu entre 10 000 et 15 000 par année.

J'ai parlé des frais de livres? Entre 1000 et 3000 dollars par année.

Bien sûr, un étudiant ne vit pas que d'amour et de connaissances. Il faut se remplir la panse.

On constate que rendu là, on est en plein déficit... Est-ce qu'un étudiant se doit de courir les comptoirs alimentaires?  Pas vraiment.  Disons, pas loin de 250 dollars par mois pour se nourrir convenablement en courants les spéciaux si on a accès à des chaînes et on surveille les circulaires et qu'on ne mange pas trop de protéines... On espère que maman puisse fournir de sa bouffe à l'occasion!

Et, venu le temps de l'impôt, au départ de leur première année, ils ne sont pas nécessairement éligibles aux déductions fiscales...

Pour un grand total de 14 500$, l'étudiant sans prêts et bourses qui bosse est en déficit.

Dis-moi Ever, plus souvent qu'autrement, ces chiffres sont le lot de la majorité  


Or, selon les chiffres avancés, on parle d'un déficit annuel de 4500 et moins, on fait quoi?

Je trouve que tu exagères pas mal le coût du logement. Ça coûte moins cher que ça. Vraiment. Je crois aussi que tu exagères le coût des livres. Certaines branches sont plus onéreuses côté livres et peuvent coûter ce montant mais je doute très fortement que ça coûte ça pour la majorité des étudiants.


Pour le reste, si déficit il y a, les prêts et bourses devraient être là pour ça. C'est d'ailleurs surtout sur ça que j'ai insisté: réformer le programme de l'AFÉ pour qu'il puisse être disponible pour tous les étudiants qui en ont réellement besoin au lieu de se battre pour un gel (ou même la gratuité dans le cas de la CLASSE) qui favorise les étudiants riches.   
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le avril 02, 2012, 10:05:59 am
Bien sûr, je n'ai pas évoqué les frais supplémentaires et afférents selon chacune des institutions et les programmes.


Double Post:
En 1994, demeurer près de l'UdeM coûtait en moyenne entre 3000 et 4000 dollars/an en colocation pour ne pas demeurer dans un nique à feu et coquerelles. Je n'exagère rien.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 02, 2012, 10:39:54 am
250 par mois de logement je pense que le monde te crois currius.

Currius oui ever propose à l'étudiant de s'endetter les banques et les caisses sont très compréhensive envers les étudiants endetter (j'ai un ami très endetter parce qu'il s'est exiler de la maison a partir du secondaire 4 qui ne se donnait pas chez lui et la caisse lui a faite une marge de crédit a 2%).

Le truc reste de commencé le REEE à la naissance (20$ ou 30$ par mois devrait pouvoir payé une bonne partie des dettes d'études de ton enfants dans 25ans) ou presque si la tendance ce maintient dans les coûts de la vie étudiantes.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le avril 02, 2012, 11:14:06 am
L'écrémage se fait bien avant l'université. C'est au secondaire, même au primaire. Ce sont tous ceux qui lâchent avant la fin du secondaire. Tous ceux qui n'ont aucune idée de ce que peut être le Cégep et encore moins l'Université. Tous ceux qui n'ont jamais envisagé une seconde poursuivre des études.

Le principal frein à l'accessibilité universitaire, c'est l'absence de valorisation des études dans l'entourage de l'étudiant. Il est là l'enjeu. Une fois rendu à l'université, t'es déjà passé au travers de pratiquement tous les obstacles. Tu fais déjà parti de d'une minorité, de l'élite.

Je suis entièrement d'accord avec toi là-dessus et ironiquement, c'est exactement mon point.

L'accessibilité à tous à une éducation de qualité devrait être une priorité du gouvernement, mais avec son attitude actuelle envers les étudiants, en augmentant leurs frais sans rien promettre de concret en retour, il donne un message à la population qui va à l'envers du mandat qu'il devrait avoir dans ce dossier.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le avril 02, 2012, 11:40:23 am
C'est très vrai ce que tu dis Ever (bien, le bout que B cite).
En même temps, on dit que la meilleure façon de savoir si un enfant va aller à l'Université c'est de regarder si ses parents y sont allés.
Je pense qu'avec des frais de scolarité bas, on peut réussir à rejoindre des jeunes qui sont passés à travers le primaire et le secondaire et dont les parents ne sont pas allés à l'Université parce que ça effraie moins que d'embarquer sur les prêts et bourses sans savoir combien on te donnera.
En tout cas pour moi ça a fait une différence.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 02, 2012, 11:42:44 am
jay souvent les études regardes l'éducation de la mère plus particulièrement, à moins que je me souvienne tout croche.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le avril 02, 2012, 11:45:11 am
Ça serait un peu bizarre vu qu'historiquement les femmes restent plus à la maison pour élever les enfants, mais en même temps c'est sûr que ça doit aider d'avoir une femme de carrière comme modèle.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le avril 02, 2012, 11:49:15 am
Ça m'étonnerait moi aussi. La présence massive des femmes dans les institutions d'études supérieures est trop récente pour que les statistiques sur le sujet soient fiables.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 02, 2012, 11:50:59 am
Jay, je pense que c'est parce que l'intelligence nous provient plus de la mère que du père (du moins pour les gars).

J'ai simplement remarqué qu'on utilisait souvent le niveau d'éducation de la mère dans les études.
https://www.google.ca/search?sourceid=chrome&ie=UTF-8&q=niveau+d'%C3%A9ducation++de+la+m%C3%A8re


C'est peut-être juste parce que tous le monde ou presque à une mère, et que c'est souvent celle-ci qui garde l'enfant en cas de divorce aussi, alors que les enfants élevés sans père est plus commun sur la planète.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le avril 02, 2012, 11:59:34 am
Jay, je pense que c'est parce que l'intelligence nous provient plus de la mère que du père (du moins pour les gars).

L'intelligence de mes enfants vient définitivement de la mère...

J'ai encore la mienne!

(http://i72.photobucket.com/albums/i191/hissyspit/RimShotJohnnyUtah.jpg)


Double Post:
C'est peut-être juste parce que tous le monde ou presque à une mère.

En effet.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Tam! le avril 02, 2012, 13:28:17 pm
ahahaha à 4:31 Première fois que j'aime Denis Lévesque.

[ Invalid YouTube link ]

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 02, 2012, 13:40:13 pm
A oui la compétition des DEC quasi gratuit n'a rien avoir et ne fait pas compétition au % de diplômé universitaire, yé tu tata.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lisa le avril 02, 2012, 13:42:07 pm
Mad: On utilise l'éducation de la mère dans plusieurs études puisque c'était elle qui élevait l'enfant traditionnellement. Les paradigmes changent, et les études doivent s'ajuster.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le avril 02, 2012, 13:52:17 pm
Ça serait un peu bizarre vu qu'historiquement les femmes restent plus à la maison pour élever les enfants, mais en même temps c'est sûr que ça doit aider d'avoir une femme de carrière comme modèle.

Si on regarde seulement le Québec pré-révolution tranquille c'était les filles qui allaient plus longtemps à l'école parce que les garçons on en avait besoin pour travailler sur la terre ou pour travailler sur un chantier quelconque pour qu'il puisse ramener de l'argent à la famille. Les filles plus éduqués devenues femmes s'occupaient du budget car souvent l'homme savait beaucoup moins bien compter. C'est donc la femme qui détenait les cordons de la bourse bien souvent.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le avril 02, 2012, 14:49:50 pm
Va falloir que le Gouvernement fasse cesser ca un moment donné, et surtout pas en négociant avec ces trou-du-culs.







Des étudiants en colère saccagent le Collège d'Alma

ALMA – Alors que les cours devaient reprendre lundi matin au Collège d'Alma, au Saguenay–Lac-Saint-Jean à la suite d'un ordre du tribunal, des étudiants ont commis des actes de vandalisme au sein de l'établissement.

La direction du collège a finalement décidé d'annuler les cours de la journée pour des raisons de sécurité.

Une centaine d'étudiants, mécontents de l'injonction judiciaire ordonnant de libérer l'accès au collège, ont bloqué l'accès à des escaliers ainsi qu'à des salles de cours avec notamment des chaises et des tables. Les vandales auraient profité de l'arrivée des concierges, vers 6 h 30, pour pénétrer dans l'établissement.

Les vidéos captées par les caméras de surveillance seront analysées au cours des prochaines heures. Des accusations pourraient alors être déposées contre les étudiants impliqués.

La direction a dit déplorer les agissements inacceptables de ce groupe d'élèves. Elle a aussi précisé que les mesures nécessaires seront prises pour permettre la tenue des cours dès demain matin.

Le directeur général, Bernard Côté, invite aussi les dirigeants de l'Association étudiante du Collège d'Alma (AÉCA) à sensibiliser l'ensemble des élèves sur l'importance de respecter l'ordonnance de la Cour supérieure du Québec qui a exigé que l'AÉCA lève les lignes de piquetage et libère l'accès au collège.

L'injonction est temporaire et la cour doit entendre la cause le 10 avril.

Le président du syndicat des enseignants du Collège d'Alma a condamné l'injonction, affirmant qu'il s'agissait d'un geste de provocation du juge qui n'aurait pour effet que d'envenimer la situation.

Les cours devraient reprendre mardi matin sous l'œil attentif de plusieurs agents de sécurité.

L'étudiante à l'origine de l'injonction, Sophie Déry, est quant à elle nerveuse de la tournure des événements. Elle dit craindre pour sa sécurité et la police lui a d'ailleurs conseillé de ne pas dormir chez elle.
Au cours des prochains jours, Sophie Déry restera sous la surveillance d'étudiants en technique policière du Collège d'Alma qui assureront sa protection.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le avril 02, 2012, 14:52:51 pm
Faudra aussi que le gouvernement arrête de prendre des décisions basées sur des crisses de sondages.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le avril 02, 2012, 15:06:35 pm
L'étudiante à l'origine de l'injonction, Sophie Déry, est quant à elle nerveuse de la tournure des événements. Elle dit craindre pour sa sécurité et la police lui a d'ailleurs conseillé de ne pas dormir chez elle.
Au cours des prochains jours, Sophie Déry restera sous la surveillance d'étudiants en technique policière du Collège d'Alma qui assureront sa protection.



 :smiley36:

Ça doit être Line la pas fine qui lui a dit de dire ça, j'espère qu'elle ne porte pas de lunettes, Sophie Déry.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Simone le avril 02, 2012, 15:07:28 pm
Est-ce que je suis la seule à ne pas faire le lien entre "saccage" et "vandalisme" et "bloquer des portes avec des tables et des chaises" ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le avril 02, 2012, 15:09:34 pm
Ça doit être encore le journal local de Pontiak, tsé celui qui est super fiable, objectif et bien écrit?

Non en fait je dis ça mais y'a pas que les petits journaux qui écrivent n'importe quoi au sujet du mouvement étudiant, hein.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: The-NazZ le avril 02, 2012, 15:13:23 pm
Faudra aussi que le gouvernement arrête de prendre des décisions basées sur des crisses de sondages.

Pourtant si tu ne fais pas de référendum c'est pas mal ton seul moyen de connaître l'opinion de la population de façon "presque" précise.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le avril 02, 2012, 15:14:49 pm
Niaises-tu?

Si j'ai bien retenu une chose de mes cours de stats c'est que tu peux faire dire absolument n'importe quoi à n'importe quels résultats de sondage.
Je serais aussi curieuse de voir la formulation des questions.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le avril 02, 2012, 15:15:34 pm
https://fbcdn-video-a.akamaihd.net/cfs-ak-ash4/436990/829/10150768380305446_33763.mp4?oh=47f004c48fcfad24ca2c6ef0c9218e22&oe=4F7C4300&__gda__=1333543680_a4e30a99170795334df48ab1a0e2c132 (https://fbcdn-video-a.akamaihd.net/cfs-ak-ash4/436990/829/10150768380305446_33763.mp4?oh=47f004c48fcfad24ca2c6ef0c9218e22&oe=4F7C4300&__gda__=1333543680_a4e30a99170795334df48ab1a0e2c132)

un vidéo fait par des étudiantes (ayant besoin de plus de cours de français) d'Alma. Y'a du vandalisme mais c'est pas la Lybie non plus.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: The-NazZ le avril 02, 2012, 15:17:58 pm
Niaises-tu?

Si j'ai bien retenu une chose de mes cours de stats c'est que tu peux faire dire absolument n'importe quoi à n'importe quels résultats de sondage.
Je serais aussi curieuse de voir la formulation des questions.

Tu proposes quoi alors? Un référendum? Que l'on considère que les gens dans la rue représentent 100% de la population Québécoise?

C'est pas une méthode de calcul très précise, mais c'est un indicateur de la volonté populaire quand même. Si c'est fait par une firme sérieuse qui respecte l'art de "choisir" son échantillon ça reste dans des marges acceptables.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 02, 2012, 15:22:14 pm
Niaises-tu?

Si j'ai bien retenu une chose de mes cours de stats c'est que tu peux faire dire absolument n'importe quoi à n'importe quels résultats de sondage.
Je serais aussi curieuse de voir la formulation des questions.

Tu peux construire les questions et les posés de façon a influencer le résultat, tu peux mal échantionner et tu peux présenter les résultats d'une certaine façon.

Souvent j'inverse les résultats dans ma tête pour faire l’exercice,  si on nous dit par exemple que 77% des gens n'ont pas de problème avec les autres ethnis, je vais y lire A mon dieu pratiquement une personne sur 4 est raciste.

mais les résultats comme tel ça doit être dure de leur faire dire n'importe quoi (une fois rendu aux résultats je veux dire).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le avril 02, 2012, 16:23:41 pm
L'étudiante à l'origine de l'injonction, Sophie Déry, est quant à elle nerveuse de la tournure des événements. Elle dit craindre pour sa sécurité et la police lui a d'ailleurs conseillé de ne pas dormir chez elle.
Au cours des prochains jours, Sophie Déry restera sous la surveillance d'étudiants en technique policière du Collège d'Alma qui assureront sa protection. 



 :smiley36:

Ça doit être Line la pas fine qui lui a dit de dire ça, j'espère qu'elle ne porte pas de lunettes, Sophie Déry.

Uhuh!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Dogma le avril 02, 2012, 17:07:23 pm
Au début je pouvais comprendre que certaines personnes soient en faveur de la hausse par ce qu'ils étaient mal informés mais la depuis le temps qu'on en parle, j'ai peine à croire que des gens peuvent encore être en faveur de cette hausse.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le avril 02, 2012, 17:10:17 pm
Bah comme j'ai déjà dit, est-ce que ces personnes sont vraiment en "faveur" de la hausse ou ne font que l'accepter ?

D'après moi, la très grande majorité de ceux qui se disent "pour" ne sont pas vraiment "pour" au sens littéral du terme, mais acceptent la hausse bien que c'est pas nécessairement ce qu'ils veulent.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 02, 2012, 17:21:06 pm
Vous pouvez essayer différente configuration:
http://npc.fas.harvard.edu/

Mais avec des parents qui gagne 50k par années et qui ont 3 enfants aux collèges Hardvard semble leur faire un bon prix 53,600$ en bourse, pour une contribution des parents/élèves de seuleemnt 4600$.

Le plein prix est lorsque ta des parents qui gagne autour de 330k finalement plus 300 000, c'est a prendre en compte quand on joue au jeux des comparaisons.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le avril 02, 2012, 17:32:41 pm
L'étudiante à l'origine de l'injonction, Sophie Déry, est quant à elle nerveuse de la tournure des événements. Elle dit craindre pour sa sécurité et la police lui a d'ailleurs conseillé de ne pas dormir chez elle.
Au cours des prochains jours, Sophie Déry restera sous la surveillance d'étudiants en technique policière du Collège d'Alma qui assureront sa protection.



 :smiley36:

Ça doit être Line la pas fine qui lui a dit de dire ça, j'espère qu'elle ne porte pas de lunettes, Sophie Déry.

Euh? C'est vraiment toi qui vient de rire de sa situation?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le avril 02, 2012, 17:52:04 pm
Les étudiants en grève de la faim sont vraiment des petites putes. Les Médias parlaient d'une grêve de la faim depuis Vendredi......

Une grêve de la faim c'est d'affirmer que la situation t'est tellement intolérable, que tu aimes mieux mourir que de continuer a la subir, ciboire. Une grêve de la faim c'est extrême, c'est sérieux, c'est l'ultimatum total. Des gens en sont morts.

Bande de connards, ils la font a relais! De 48 Heures! C'est une crisse de fraude et une claque sur la gueule a ceux qui en sont mort. Aucun respect. AUCUN.

Franchement, c'est la chose la plus déshonorante a mes yeux que ces étudiants ont fait depuis le début.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 02, 2012, 17:53:34 pm
Suffit de manger deux grosses poutines avant de commencer ta grève et tu vas avoir a peine faim, ben du monde avec de simple gastro on du pas manger grand chose pendant 48 heures, ça doit à peine considérer comme un jeune ben ordinaire.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le avril 02, 2012, 17:54:40 pm
Au début je pouvais comprendre que certaines personnes soient en faveur de la hausse par ce qu'ils étaient mal informés mais la depuis le temps qu'on en parle, j'ai peine à croire que des gens peuvent encore être en faveur de cette hausse.


Moi j'ai peine a croire que des gens soient encore pour le sous financement.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 02, 2012, 18:01:04 pm
Au début je pouvais comprendre que certaines personnes soient en faveur de la hausse par ce qu'ils étaient mal informés mais la depuis le temps qu'on en parle, j'ai peine à croire que des gens peuvent encore être en faveur de cette hausse.


Moi j'ai peine a croire que des gens soient encore pour le sous financement.

Belle démagogie et homme de paille ;)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le avril 02, 2012, 18:01:16 pm
L'étudiante à l'origine de l'injonction, Sophie Déry, est quant à elle nerveuse de la tournure des événements. Elle dit craindre pour sa sécurité et la police lui a d'ailleurs conseillé de ne pas dormir chez elle.
Au cours des prochains jours, Sophie Déry restera sous la surveillance d'étudiants en technique policière du Collège d'Alma qui assureront sa protection.



 :smiley36:

Ça doit être Line la pas fine qui lui a dit de dire ça, j'espère qu'elle ne porte pas de lunettes, Sophie Déry.

Euh? C'est vraiment toi qui vient de rire de sa situation?

Ben oui, parce que j'en côtoie tous les jours, des méchants grévisssss, et je vois bien que ce ne sont pas des fous furieux agressifs, tsé. En 2005, je me suis fait lancer du café chaud dessus, gueuler après, bousculer, j'ai vu une fille se faire fermer une porte dessus vraiment fort, alors que nous étions tous pacifiques (on faisait juste du bruit). Ça venait TOUJOURS des anti-grève.

Les seuls agressifs du 'côté rouge' sont les anarchos/Black Blocs et ils ne sont en fait pas du tout dans le mouvement étudiant. Cette fille-là n'a pas peur pour sa sécurité, c'est juste ce qu'on lui a dit de dire pour le show médiatique et pour pouvoir blâmer les pro-grève.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le avril 02, 2012, 18:05:57 pm
Commemt peux-tu savoir exactement comment elle se sent ? T'as oublié ton propre show sur ce forum ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le avril 02, 2012, 18:11:05 pm
Hahaha, mon « show ». Tu compares le vidage de coeur anonyme sur un forum internet (de l'histoire d'un gars qui essayait de rentrer chez elle en pleine nuit) à une déclaration mélodramatique clairement orchestrée par le mouvement pro-hausse qui dit ne pas se sentir en sécurité, en plein jour, sur le campus du cégep? Vraiment?? Je t'ai déjà lu meilleur, même dans ta spécialité des attaques personnelles...

J'aurais peut-être pas dû dire qu'elle ne se sent pas comme ça, mais je suis certaine que quelqu'un lui a mis cette idée dans la tête et dit de déclarer ça aux médias, j'ai vraiment pas l'impression qu'elle s'est spontanément sentie menacée, voyons.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le avril 02, 2012, 18:12:02 pm
Dans le milieu syndical, c'est pareil. Y'a jamais personne qui fait des menaces. Les cadres s'inventent des histoires de menaces pour salir le syndicat. R'garde Rambo qui vient d'être lavé....

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: cantabile le avril 02, 2012, 18:13:36 pm
Ce que je comparais A c'était le sentiment de peur qui peut être difficile de faire percevoir à une personne interposée.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le avril 02, 2012, 18:13:57 pm
à une déclaration mélodramatique clairement orchestrée par le mouvement pro-hausse

Ben voyons donc! T'es pire que moi toi finalement. Ca te prend juste une cause qui te tient a coeur.

Info-Ethique avec un peu de tétons.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le avril 02, 2012, 18:24:18 pm
à une déclaration mélodramatique clairement orchestrée par le mouvement pro-hausse

Ben voyons donc! T'es pire que moi toi finalement. Ca te prend juste une cause qui te tient a coeur.

Info-Ethique avec un peu de tétons.

Elle a pas encore de plaques d'aciers inviolables à ses fenêtres alors non pas pire que toi
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Mademoiselle A le avril 02, 2012, 18:39:30 pm
Ce que je comparais A c'était le sentiment de peur qui peut être difficile de faire percevoir à une personne interposée.

Je comprends, et je me suis probablement mal exprimée, ou trop catégoriquement. Je trouve juste que ça semble être une opération médiatique parce que pour avoir côtoyé quotidiennement des carrés rouges, je n'ai jamais vu personne de menaçant (alors qu'au contraire, certains de ceux qui essaient de passer les piquets de grève le font souvent agressivement).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wotan le avril 02, 2012, 18:51:34 pm
Au début je pouvais comprendre que certaines personnes soient en faveur de la hausse par ce qu'ils étaient mal informés mais la depuis le temps qu'on en parle, j'ai peine à croire que des gens peuvent encore être en faveur de cette hausse.

La hausse des frais de scolarité est un mouvement global dans tous les pays occidentaux, tous aux prises avec des problématiques similaires. Même la Suède, bastion de la gratuité, a commencé à en imposer aux étudiants étrangers il y a 2 ans environ (source: Courrier International). Avant de passer aux nationaux ?

Le Québec n'est pas un sanctuaire et c'est tout naturellement qu'il arrive la même chose ici qu'ailleurs. Il y a des limites à tout financer par l'impôt et je pense que la seule porte de sortie honorable pour le mouvement étudiant est d'obtenir une bonification des prêts et bourses. J'espère que le gouvernement cèdera sur ce point, mais restera ferme sur le dégel. Le gel des frais est une injustice et une aberration économique.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Dogma le avril 02, 2012, 18:56:53 pm
Au début je pouvais comprendre que certaines personnes soient en faveur de la hausse par ce qu'ils étaient mal informés mais la depuis le temps qu'on en parle, j'ai peine à croire que des gens peuvent encore être en faveur de cette hausse.


Moi j'ai peine a croire que des gens soient encore pour le sous financement.

C'est pas vrai.

C'est assez évident que tu t'amuses à essayer de provoquer par ce que t'as le gout de jaser mais que tu n'as plus la force de débattre avec sérieux.


Double Post:
Au début je pouvais comprendre que certaines personnes soient en faveur de la hausse par ce qu'ils étaient mal informés mais la depuis le temps qu'on en parle, j'ai peine à croire que des gens peuvent encore être en faveur de cette hausse.

La hausse des frais de scolarité est un mouvement global dans tous les pays occidentaux, tous aux prises avec des problématiques similaires. Même la Suède, bastion de la gratuité, a commencé à en imposer aux étudiants étrangers il y a 2 ans environ (source: Courrier International). Avant de passer aux nationaux ?



J'ai bien dit CETTE hausse... le 75%

Etre contre la Hausse proposé par Charest ca ne veut pas dire etre contre la hausse des frais de scolarité. Si le gouvernement Charest avait le moindrement été responsable il y aurait été avec une hausse responsable ( un 2.5 % mettons )
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Splatch... le avril 02, 2012, 19:16:48 pm
Ce que je comparais A c'était le sentiment de peur qui peut être difficile de faire percevoir à une personne interposée.

Je comprends, et je me suis probablement mal exprimée, ou trop catégoriquement. Je trouve juste que ça semble être une opération médiatique parce que pour avoir côtoyé quotidiennement des carrés rouges, je n'ai jamais vu personne de menaçant (alors qu'au contraire, certains de ceux qui essaient de passer les piquets de grève le font souvent agressivement).


+1

Hey on lui conseille d'aller dormir ailleurs !!  :smiley36: Ben oui !!
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 02, 2012, 19:20:13 pm
dogma tu peux être contre toute hausse, même être pour la gratuité et contre le sous-financement.

Le sous-financement c'est un dossier, comment le réglé c'est un autre.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Dogma le avril 02, 2012, 19:28:58 pm
C'est quoi le rapport avec mon affirmation madchuck ???
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wotan le avril 02, 2012, 19:42:59 pm
J'ai bien dit CETTE hausse... le 75%

Etre contre la Hausse proposé par Charest ca ne veut pas dire etre contre la hausse des frais de scolarité. Si le gouvernement Charest avait le moindrement été responsable il y aurait été avec une hausse responsable ( un 2.5 % mettons )

C'est le côté pervers du gel : on se retrouve face à une augmentation considérable le jour du rattrapage. Alors arrêtons ces foutus gels ! On passera aux hausses de 2.5% après la thérapie de choc...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Splatch... le avril 02, 2012, 19:56:05 pm
Quand on parle de dépenses inutiles et de contrôle des dépenses mettez ça dans votre pipe et fumez, c'est du belge...

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2012/04/20120402-175620.html

Si le budget est aussi bon, pourquoi nous en persuader en faisant de la pub ?

On est trop cons pour s'en rendre compte ?

Ou alors il n'est pas si bon que ça ?  :smiley2:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 02, 2012, 20:37:22 pm
C'est quoi le rapport avec mon affirmation madchuck ???

je renchérissais sur le côté illogique de l'affirmation de Pontiak.


Double Post:
Quand on parle de dépenses inutiles et de contrôle des dépenses mettez ça dans votre pipe et fumez, c'est du belge...

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2012/04/20120402-175620.html

Si le budget est aussi bon, pourquoi nous en persuader en faisant de la pub ?

En voyant l'annonce je me demandais après un bout si c'était pas au libéraux de se payer des annonces ventant leur budget. Une coupe de petite pub avec des liens, avec le passage a tous le monde en parle et tu avais déjà pas mal communiqué ton budget, de toute façon bien des analystes vont en parler gratuitement.

ce qui peut-être important c'est communiquer/publicisé des nouvelles mesures dont les gens peuvent profiter (et ça d'accord ils l'ont fait), mais ça fait beaucoup de pub gratuite pour les libéraux par la bande je trouve.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Splatch... le avril 02, 2012, 20:41:49 pm
je renchirais sur le côté illogique de l'affirmation de Pontiak.

Renchérissais peut être ?

Parce que renchier sur Pontiak ça ne me dérange pas que tu le fasses, mais c'est rechier qu'on dit...


Double Post:

ce qui peut-être important c'est communiquer/publicisé des nouvelles mesures dont les gens peuvent profiter (et ça d'accord ils l'ont fait), mais ça fait beaucoup de pub gratuite pour les libéraux par la bande je trouve.

TOUS les medias (radio-journaux-télés) ont analysé ça pendant 2 jours.

Tout ce qu'on devait savoir je l'ai su en 10mn le matin en écoutant "puisqu'il faut se lever avec Paul Arcand", dans la Presse au boulot, chez moi dans le Devoir et sur internet toute la journée...

La pub était vraiment de trop à part pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 02, 2012, 20:56:51 pm
surtout que tous le monde que ça intéresse vont lire le budget en résumé sur le site du gouvernement.

Le bout important ça doit être de parler des crédits d'impôts pour les activités des enfants (sports, arts) et de maison (rénovation, achat) pour ceux pas au courant que les analystes parleront peut-être pas.

Mais bon, le malaise c'est que ça fait de la publicité en même temps pour les libéraux.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Dogma le avril 02, 2012, 21:06:48 pm
C'est quoi le rapport avec mon affirmation madchuck ???

je renchérissais sur le côté illogique de l'affirmation de Pontiak.


Non mais Pontiak a pas encore compris que c'est à la demande des Université que le Gouvernement Charest met 430 millions de plus dans des resssources additionnelles.

Pontiak frappe sur les mauvais joueurs depuis le début. Si il avait le moindrement un peu de logique c'est contre la demande des université qu'il en aurait et surtout contre le gouvernement qui leur donne un 430 millions supplémentaire alors que les Universités Québécoises recoivent déja plus par étudiants que la moyenne Canadienne.

Mais il a beaucoup plus de fun a faire réagir les gens ici en y allant de charges contre les étudiants.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 02, 2012, 21:08:39 pm
Fait attention dogma je serais pas surpris que dans le monde anglo-saxon les anciens étudiants sont un gros pourcentage des fonds universitaires.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lula le avril 02, 2012, 22:02:05 pm
Ça, c'est le comble!

Citer
La direction de l'École secondaire Grande-Rivière, dans le secteur d'Aylmer, impose une retenue aux 800 élèves qui ont voté en faveur d'une manifestation contre la hausse des droits de scolarité.

Environ 300 élèves avaient bel et bien manifesté le mercredi 21 mars . Tous les élèves qui ont voté en faveur sont toutefois pénalisés.
http://www.radio-canada.ca/regions/ottawa/2012/04/02/001-retenue-eleves-grande-riviere.shtml
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le avril 02, 2012, 22:03:38 pm
Comment ils ont faits pour voter ça ?

À mon école secondaire, une association étudiante, c'était inexistant :/
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 02, 2012, 22:06:56 pm
Fait attention dogma je serais pas surpris que dans le monde anglo-saxon les anciens étudiants sont un gros pourcentage des fonds universitaires.

Document intéressant de Dogma qui réponds à ma question:

http://www.fneeq.qc.ca/fr/fneeq/instances/Conseils_fxdxraux/CF2011-06-1-2-3/Hurteau-P-FINANCEMENT-UNIVERSITES.pdf

On y apprends que le Québec semble avoir dans les plus gros budgets par étudiants dans les universités au canada, ça ne serait pas plutôt que l'on a beaucoup trop d'université/campus au Québec le vrai problème ?, mais bon j'imagine qu'il est trop tard les projets d'immobilisation ont été fait et dépensé.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Lula le avril 02, 2012, 22:08:26 pm
Comment ils ont faits pour voter ça ?

À mon école secondaire, une association étudiante, c'était inexistant :/

Je le sais pas trop comment le vote s'est fait.  Peu importe, je trouve ridicule le fait de mettre en retenue le monde qui ont voté pour (j'imagine que c'était à main levée).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le avril 02, 2012, 23:29:05 pm
Tiens Ever, toi qui n'évoque la plupart du temps que des arguments économiques pour justifier cette hausse, mange ceci:

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/opinions/chroniques/michel-girard/201204/02/01-4511564-combien-ca-rapporte-un-diplome.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B40_chroniqueurs_379112_accueil_POS1 (http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/opinions/chroniques/michel-girard/201204/02/01-4511564-combien-ca-rapporte-un-diplome.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B40_chroniqueurs_379112_accueil_POS1)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le avril 03, 2012, 06:44:55 am
Euh, je crois bien qu'on le savait déja qu'ils allaient faire un max de pognons et payer un max d'impôt. C'est pourquoi on dit que l'éducation est un investissement gagnant et qu'ils devraient en assumer une plus grande part du coût. On augmente les prêts, qu'ils pourront facilement rembourser.

Vous défendez les futurs riches maintenant?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le avril 03, 2012, 06:52:22 am
Euh, je crois bien qu'on le savait déja qu'ils allaient faire un max de pognons et payer un max d'impôt. C'est pourquoi on dit que l'éducation est un investissement gagnant et qu'ils devraient en assumer une plus grande part du coût. On augmente les prêts, qu'ils pourront facilement rembourser.

Vous défendez les futurs riches maintenant?


Le programme des prêts et bourses ne touchent que les étudiants les plus pauvres. Ceux de la classe moyenne en sont exclus.

La classe moyenne est donc sollicitée deux fois : par sa contribution fiscale et la contribution parentale.

Un point de vue juridique sur l'injonction contre les étudiant en grève du CÉGEP d'Alma :

http://www.faitsetcauses.com/2012/04/02/injonctions-et-greves-etudiantes-le-poids-relatif-des-inconvenients/ (http://www.faitsetcauses.com/2012/04/02/injonctions-et-greves-etudiantes-le-poids-relatif-des-inconvenients/)

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le avril 03, 2012, 07:19:02 am
Euh, je crois bien qu'on le savait déja qu'ils allaient faire un max de pognons et payer un max d'impôt. C'est pourquoi on dit que l'éducation est un investissement gagnant et qu'ils devraient en assumer une plus grande part du coût. On augmente les prêts, qu'ils pourront facilement rembourser.

Vous défendez les futurs riches maintenant?


On défend le principe que plus de gens puissent avoir un accès facile à cette richesse.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le avril 03, 2012, 07:27:20 am
La fin de semaine passée, j'ai vu une madame bien habillée, arborant le carré rouge, sortir de la SAQ avec une bouteille de champagne. La belle vie !

Elle ferait mieux de garder son argent pour payer les frais de scolarité de ses enfants !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le avril 03, 2012, 07:27:26 am
Euh, je crois bien qu'on le savait déja qu'ils allaient faire un max de pognons et payer un max d'impôt. C'est pourquoi on dit que l'éducation est un investissement gagnant et qu'ils devraient en assumer une plus grande part du coût. On augmente les prêts, qu'ils pourront facilement rembourser.

Vous défendez les futurs riches maintenant?


On défend le principe que plus de gens puissent avoir un accès facile à cette richesse.

Bien. Je vais faire des investissement dans l'immobilier, et j'aimerais que l'État couvre 80% de mes investissements en se disant qu'un jour, je vais avoir des revenus monstres et donc, potentiellement  rembourser ma dette qui n'en est pas une envers la société.

Moi je dis plus de prêts, moins de freebies. Aucun problème a ce que ces étudiants nous remboursent 10 ans plus tard a des taux d'intérêt quasiment nul.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Combat Rock le avril 03, 2012, 07:30:50 am
Étudier, c'est s'endetter et enrichir les banques.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le avril 03, 2012, 07:34:07 am
Euh, je crois bien qu'on le savait déja qu'ils allaient faire un max de pognons et payer un max d'impôt. C'est pourquoi on dit que l'éducation est un investissement gagnant et qu'ils devraient en assumer une plus grande part du coût. On augmente les prêts, qu'ils pourront facilement rembourser.

Vous défendez les futurs riches maintenant?


On défend le principe que plus de gens puissent avoir un accès facile à cette richesse.

Bien. Je vais faire des investissement dans l'immobilier, et j'aimerais que l'État couvre 80% de mes investissements en se disant qu'un jour, je vais avoir des revenus monstres et donc, potentiellement  rembourser ma dette qui n'en est pas une envers la société.

Moi je dis plus de prêts, moins de freebies. Aucun problème a ce que ces étudiants nous remboursent 10 ans plus tard a des taux d'intérêt quasiment nul.

Hostie.

Est-ce que c'est si compliqué d'accepter le fait que des gens comme moi veulent simplement vivre dans une société où plus de gens sont éduqués et que l'accès à cette éducation soit valorisée, encouragée et facilitée par l'État?

Le bonus, c'est que cela crée une société plus riche, dans tous les sens du terme.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le avril 03, 2012, 07:59:33 am
Ouais!!! Pis arrivé sur le marché du travail, que l'état nous fournisse un emploi a vie, et que l'état s'occupent de nos enfants de la pouponnière a la sortie de la maitrise.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le avril 03, 2012, 08:00:28 am
Ouais!!! Pis arrivé sur le marché du travail, que l'état nous fournisse un emploi a vie, et que l'état s'occupent de nos enfants de la pouponnière a la sortie de la maitrise.

Cette critique de la société, bien que légitime, n'a strictement rien à voir avec le débat en cours.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le avril 03, 2012, 08:07:34 am
Et toi tu laisses sous entendre qu'apres cette minable hausse, cet innofensif rattrapage, nous ne vivrons plus dans une société qui valorise et facilite l'accès aux études.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le avril 03, 2012, 08:10:32 am
Et toi tu laisses sous entendre qu'apres cette minable hausse, cet innofensif rattrapage, nous ne vivrons plus dans une société qui valorise et facilite l'accès aux études.

Non.

Je dis qu'actuellement, l'éducation n'est pas assez valorisée, n'est pas une priorité assez grande dans les décisions du gouvernement et que cette hausse est un pas dans la mauvaise direction.

Même si idéalement je voudrais une gratuité totale de l'éducation, je ne suis pas stupide et je pourrais théoriquement être pour une hausse, si elle était accompagnée de mesures concrètes pour encourager l'accessibilité à tous aux études supérieures.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le avril 03, 2012, 08:12:24 am
Euh, je crois bien qu'on le savait déja qu'ils allaient faire un max de pognons et payer un max d'impôt. C'est pourquoi on dit que l'éducation est un investissement gagnant et qu'ils devraient en assumer une plus grande part du coût. On augmente les prêts, qu'ils pourront facilement rembourser.

Vous défendez les futurs riches maintenant?


On défend le principe que plus de gens puissent avoir un accès facile à cette richesse.

Bien. Je vais faire des investissement dans l'immobilier, et j'aimerais que l'État couvre 80% de mes investissements en se disant qu'un jour, je vais avoir des revenus monstres et donc, potentiellement  rembourser ma dette qui n'en est pas une envers la société.

Moi je dis plus de prêts, moins de freebies. Aucun problème a ce que ces étudiants nous remboursent 10 ans plus tard a des taux d'intérêt quasiment nul.

Hostie.

Est-ce que c'est si compliqué d'accepter le fait que des gens comme moi veulent simplement vivre dans une société où plus de gens sont éduqués et que l'accès à cette éducation soit valorisée, encouragée et facilitée par l'État?

Le bonus, c'est que cela crée une société plus riche, dans tous les sens du terme.

J'accepte tres bien ce fait. Maintenant accepte, comme la majorité de la population, que la capacité de l'état a payer est au bout du rouleau et que nous ne laisserons pas un état en ruine, une grèce, aux générations futures. Un état handicapé par une dette hors de contrôle.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le avril 03, 2012, 08:17:31 am
Euh, je crois bien qu'on le savait déja qu'ils allaient faire un max de pognons et payer un max d'impôt. C'est pourquoi on dit que l'éducation est un investissement gagnant et qu'ils devraient en assumer une plus grande part du coût. On augmente les prêts, qu'ils pourront facilement rembourser.

Vous défendez les futurs riches maintenant?


On défend le principe que plus de gens puissent avoir un accès facile à cette richesse.

Bien. Je vais faire des investissement dans l'immobilier, et j'aimerais que l'État couvre 80% de mes investissements en se disant qu'un jour, je vais avoir des revenus monstres et donc, potentiellement  rembourser ma dette qui n'en est pas une envers la société.

Moi je dis plus de prêts, moins de freebies. Aucun problème a ce que ces étudiants nous remboursent 10 ans plus tard a des taux d'intérêt quasiment nul.

Hostie.

Est-ce que c'est si compliqué d'accepter le fait que des gens comme moi veulent simplement vivre dans une société où plus de gens sont éduqués et que l'accès à cette éducation soit valorisée, encouragée et facilitée par l'État?

Le bonus, c'est que cela crée une société plus riche, dans tous les sens du terme.

J'accepte tres bien ce fait. Maintenant accepte, comme la majorité de la population, que la capacité de l'état a payer est au bout du rouleau et que nous ne laisserons pas un état en ruine, une grèce, aux générations futures. Un état handicapé par une dette hors de contrôle.

Cadeau pour toé:

http://classiques.uqac.ca/contemporains/lisee_jean_francois/quand_brutes_parlent_dette/quand_brutes_parlent_dette_texte.html

Critique-moi ça intelligement et après tu pourras avancer tout ce que tu veux comme argument.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le avril 03, 2012, 08:17:53 am
J'accepte tres bien ce fait. Maintenant accepte, comme la majorité de la population, que la capacité de l'état a payer est au bout du rouleau et que nous ne laisserons pas un état en ruine, une grèce, aux générations futures. Un état handicapé par une dette hors de contrôle.

Je l'accepte. Et c'est pourquoi je ne chiâle pas quand je vois les impôts déduits de mon salaire et que je n'ai pas bronché quand on a augmenté la TVQ.

Ce combat n'est pas personnel pour moi. Mes parents ont payé mes études. Je n'ai pas eu à faire affaire avec les prêts et bourses et j'ai de l'argent placé dans des REEE pour mes trois enfants.

Je trouve juste complètement stupide de mettre la charge de payer pour les erreurs du passé à des jeunes au début de leur vie et handicaper à l'avance les générations futures.

Oui, il faut couper quelque part. Ceci est le mauvais endroit.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le avril 03, 2012, 08:42:34 am
Euh, je crois bien qu'on le savait déja qu'ils allaient faire un max de pognons et payer un max d'impôt. C'est pourquoi on dit que l'éducation est un investissement gagnant et qu'ils devraient en assumer une plus grande part du coût. On augmente les prêts, qu'ils pourront facilement rembourser.



Si tu le sais, tu comprends donc que c'est un investissement POUR L'ÉTAT, qui inclut aussi tous les p'tits fainéants/trous de cul/BS (bizarre que toi et Ever défendez ces gens-là, mais bon) qui ne contribuent pas à moitié mais qui bien sûr ont pris le temps (ils en ont) de répondre au sondage pour bitcher contre les étudiants, de garder les frais le plus bas possible.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Tam! le avril 03, 2012, 09:29:15 am
(https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash3/544835_353491541363742_152148624831369_984613_952961202_n.jpg)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 03, 2012, 10:33:23 am
Bien. Je vais faire des investissement dans l'immobilier, et j'aimerais que l'État couvre 80% de mes investissements en se disant qu'un jour, je vais avoir des revenus monstres et donc, potentiellement  rembourser ma dette qui n'en est pas une envers la société.

Je vais peut-être sonner cave pas mal aux yeux des plus vieux et sage, mais je pense que c'est mal raisonné ton affaire.

Peut-être suis-je dans le champs mais l'immobilier c'est une vache à lait d'évasion fiscale, c'est facile de faire zéro revenu avec ton immobilier, surtout si tu as un bon salaire pour te supporter, il suffit de le faire avec une entreprise et payé ton logement en très peu d'année, tes paiments sur les intérêts de ton hypothèque seront une perte (et des pertes tu pourras en trouver bien d'autres) qui fera que t peux faire zéro argent et payé zéro impôt avec ça) si tu as trop rembourser ton building et bien tu l'utilise comme levier pour en acheter un ou 2 autres, assez pour encore faire 0 revenu avec ça.

Deuxièmement, si tu achètes un building déjà construit pour faire de l'argent, je voix mal ou se trouve la création de richesse que le Québec va profiter dont tu parles, si c'est pas toi qui ferait l,argent se serait simplement un autre (le propriétaire actuel par exemple), ce qui n'est pas du tout la même chose pour l'éducation, la création de richesse est nette et réel pas juste transféré d'un individu X a l'autre.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le avril 03, 2012, 11:03:20 am
Euh, je crois bien qu'on le savait déja qu'ils allaient faire un max de pognons et payer un max d'impôt. C'est pourquoi on dit que l'éducation est un investissement gagnant et qu'ils devraient en assumer une plus grande part du coût. On augmente les prêts, qu'ils pourront facilement rembourser.

Vous défendez les futurs riches maintenant?


On défend le principe que plus de gens puissent avoir un accès facile à cette richesse.

Bien. Je vais faire des investissement dans l'immobilier, et j'aimerais que l'État couvre 80% de mes investissements en se disant qu'un jour, je vais avoir des revenus monstres et donc, potentiellement  rembourser ma dette qui n'en est pas une envers la société.

Moi je dis plus de prêts, moins de freebies. Aucun problème a ce que ces étudiants nous remboursent 10 ans plus tard a des taux d'intérêt quasiment nul.

Hostie.

Est-ce que c'est si compliqué d'accepter le fait que des gens comme moi veulent simplement vivre dans une société où plus de gens sont éduqués et que l'accès à cette éducation soit valorisée, encouragée et facilitée par l'État?

Le bonus, c'est que cela crée une société plus riche, dans tous les sens du terme.

J'accepte tres bien ce fait. Maintenant accepte, comme la majorité de la population, que la capacité de l'état a payer est au bout du rouleau et que nous ne laisserons pas un état en ruine, une grèce, aux générations futures. Un état handicapé par une dette hors de contrôle.

Cadeau pour toé:

http://classiques.uqac.ca/contemporains/lisee_jean_francois/quand_brutes_parlent_dette/quand_brutes_parlent_dette_texte.html

Critique-moi ça intelligement et après tu pourras avancer tout ce que tu veux comme argument.


C'est pourtant assez simple à expliquer. De un, la plupart des comparaisons sont fait entre le Québec, une province, et des pays indépendants.


De 2, et c'est le point majeur qui n'est pas abordé, c'est que nos paiments sont fait sur notre dette brute. On est à 248 milliards de dette et c'est sur ce montant que l'on paie des intérêts et qu'on devrait théoriquement rembourser. Qu'on s'endette de 10 G pour construire des ponts et des routes ou pour se payer des programmes sociaux, ça ne change rien au fait qu'on va payer des intérêts sur 10 G. Qu'on évalue la valeur d'Hydro-Québec à 10 milliards ou à 100 milliards ne change rien tant qu'on ne la vend pas. Ça ne change rien au fait qu'il faut payer de l'intérêt sur le 40 G de dette contractée au nom d'Hydro-Québec.


Le budget du Québec est de près de 75 milliards. Le service à la dette est déjà le 3e poste de dépense le plus important, plus important que le minstère de la Famille, des transports, de la sécurité publique, de l'Agriculture, etc. C'est plus de 8 milliards qui vont servir à payer les intérêts sur notre dette cette année. Le tout dans un contexte de bas taux d'intérêt historique. Ça va être quoi quand les taux d'intérêt vont remonter ??? En plus on continue à faire des déficits.

Le problème majeur currius, c'est que le Québec fait des déficits à tous les ans et qu'en plus on reçoit 8,5 milliards en péréquation. On va faire quoi quand les taux d'intérêt vont augmenter et faire grimper le coût de notre service à la dette ??? On va couper où pour équilibrer le budget ? Le drame il est là: quand on va être forcé de faire des coupes sauvages dans les programmes sociaux. Le Québec peut payer sa dette, on a une économie relativement diversifiée et des ressources, mais ça va faire terriblement mal. Ça ferait bien moins mal de commencer les changements tout de suite au lieu d'attendre d'être mis au pied du mur par nos créanciers.


Double Post:
Euh, je crois bien qu'on le savait déja qu'ils allaient faire un max de pognons et payer un max d'impôt. C'est pourquoi on dit que l'éducation est un investissement gagnant et qu'ils devraient en assumer une plus grande part du coût. On augmente les prêts, qu'ils pourront facilement rembourser.

Vous défendez les futurs riches maintenant?


On défend le principe que plus de gens puissent avoir un accès facile à cette richesse.

Bien. Je vais faire des investissement dans l'immobilier, et j'aimerais que l'État couvre 80% de mes investissements en se disant qu'un jour, je vais avoir des revenus monstres et donc, potentiellement  rembourser ma dette qui n'en est pas une envers la société.

Moi je dis plus de prêts, moins de freebies. Aucun problème a ce que ces étudiants nous remboursent 10 ans plus tard a des taux d'intérêt quasiment nul.

Hostie.

Est-ce que c'est si compliqué d'accepter le fait que des gens comme moi veulent simplement vivre dans une société où plus de gens sont éduqués et que l'accès à cette éducation soit valorisée, encouragée et facilitée par l'État?

Le bonus, c'est que cela crée une société plus riche, dans tous les sens du terme.


On veut tous vivre dans une société plus éduquée. Le point n'est pas là. Le point est que le coût réel des études est de pas loin de 20 000 $ par année. C'est normal que les étudiants en payent une part. C'est un très petit montant 4000 par an pendant quelques années en regard du bénéfice financier et intellectuel qu'aura l'étudiant durant tout le reste de sa vie.

Le problème n'est pas la hausse, qui est bien justifiée après toute ces années de gel, mais bien le programme d'aide aux études qui n'aident pas assez de gens qui en aurait besoin. C'est pour une réforme de l'AFÉ qu'il faudrait se battre, pas pour un gel (dans le cas des fédérations) ou la gratuité dans le cas de l'ASSÉ. 
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 03, 2012, 11:12:25 am
Pas sur que le Québec paye de l'intérêt sur le 40G de dette contracté par Hydro-Québec, j'ai l'impression qu'Hydro-Québec paye elle même sa dette directement (bon hydro-Québec aurait donné plus que 2 milliards en redevance au Québec si il n,avait pas a payer ça dette, mais tu comprends ce que je veux dire tu peux pas compté la dette d'hydro sans mettre hydro dans les actifs en même temps, dans ton calcul hydro serait un moins pour le québec ce qui serait ridicule).

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Le Jam le avril 03, 2012, 11:13:27 am
Vous détes vous les payez en dollars US ou CA ? Parce que toute a déte en dollars CA il suffit d'accepter un peu de dévalorisation du dollars CA pour la rembourser à pas très cher ni vu ni connu je t'embrouille.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le avril 03, 2012, 11:15:16 am
Ta yeule, Jam.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Le Jam le avril 03, 2012, 11:19:50 am
Je dis ça je dis rien, parce que c'est justement ce qu'il faudrait faire en europe pour résoudre une bonne partie de problèmes mais nous on ne peut pas parce qu'on a signé un traité à la con le traité de Lisbonne qui rend la dévaluation de la monnaie impossible à faire par l'état, et l'état est obligé d'emprunter sur les marché privés au lieu de s'emprunbter à lui même à taux 0, nous on est perdu on a signé le traité de lisbonne mais vous vous faites ce que vous voulez. C'est sur qu'une dévalorisation de votre monnaie n'aurais pas que des avantages 'notamment pour les importations) mais une dévaluation du dollar contrôlée et limité règlerait en partie votre problème de déte et faciliterait vos exportations, c'est ce que font tous les pays intelligent (et non européens) à commencer par la Chine.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 03, 2012, 11:21:55 am
Tous les pays du monde ou presque sont comme ça depuis les années 70, ça fait longtemps que les américans et le canada n'imprime pas eux même leur monnaie, mais a une banque centrale, qui sert a protéger les épargnants d'un état qui voudrais rembourser violemment ça dette par une dévaluation du dollar comme tu le propose.

Aussi on est une province de toute façon, on pourrait pas faire ce dont tu parles.

La chine "triche" beaucoup pour conserver ces exportations aussi.

Y'A pas une grosse différence entre faire de l'inflation ou prendre ce pourcentage en taxe a tous ceux qui ont de l'argent ou des actifs, le premier est juste beaucoup plus doux et facile, vous pourriez faire ça aussi, tous ceux qui ont des euros ou des actifs en euro donnée immédiatement 6% de tous ce que vous avez au gouvernement, on va se rembourser, ça où l'inflation...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Le Jam le avril 03, 2012, 11:32:58 am
Je sais mais à contexte eceptionnel mesure exceptionnelle et ce qui concerne le Québec conserne le Canada, et je pense qu'une telle mesure serait pour le coup bénéfique poir tout le monde, riches comme moins riches. Comme toujours il n'y a pas de remède miracle, je pense qu'il faudrait faire un judicieux panaché d'économie et de dévaluation modérée, c'est justement parce qu'on emprunte sur les banques privées qu'on est tous dans la merde, les banques s'en mettent plein les poches et ce sont les contribuables qui payent la note alors même que les banques elles se retrouvent remboursées par les états quand elles se retrouvent en situations difficiles.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le avril 03, 2012, 11:33:04 am
Pas sur que le Québec paye de l'intérêt sur le 40G de dette contracté par Hydro-Québec, j'ai l'impression qu'Hydro-Québec paye elle même sa dette directement (bon hydro-Québec aurait donné plus que 2 milliards en redevance au Québec si il n,avait pas a payer ça dette, mais tu comprends ce que je veux dire tu peux pas compté la dette d'hydro sans mettre hydro dans les actifs en même temps, dans ton calcul hydro serait un moins pour le québec ce qui serait ridicule).





Le gouvernement du Québec est ultimement responsable de ses propres dettes, du passif des régimes de retraite de ses employés, des municipalités et des sociétés para-publique comme Hydro-Québec. C'est le total de tout ça qui équivaut à 248 milliards de dette. Bien sûr qu'Hydro émet ses propres obligations et que dans un certain sens elle ''paye'' sa dette. Mais en fait Hydro ne rembourse pas et continue à s'endetter en construisant des barrages, et ce n'est qu'un début puisque le Plan Nord ajoutera 45 G de dette. En plus tous les nouveaux projets d'Hydro coûte dans les 12c le KW/H  à produire alors qu'elle vend à 7.5 c le KW/H gros max. Le plus souvent à 5,5 c et même moins avec les tarifs industriels. Les seules raisons qui expliquent la rentabilité d'hydro sont le fait qu'on a royalement fourré Terre-Neuve avec le bas Churchill (mais le contrat prend fin en 2041) et nos vieux barrages qui nous coûtent pas cher. Hydro est formidablement innefficace. Qu'on cesse de construire des maudits barrages tant qu'on n'aura pas un prix de vente supérieur au coût de contruction. En plus on paye des dizaines de millions à Trans-Canada Energy à Bécancour pour qu'elle ne fasse PAS marcher sa centrale électrique. On construit à perte et on est en surplus d'électricité. Je cherche la logique.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 03, 2012, 11:40:17 am
Je sais mais à contexte eceptionnel mesure exceptionnelle et ce qui concerne le Québec conserne le Canada, et je pense qu'une telle mesure serait pour le coup bénéfique poir tout le monde, riches comme moins riches. Comme toujours il n'y a pas de remède miracle, je pense qu'il faudrait faire un judicieux panaché d'économie et de dévaluation modérée, c'est justement parce qu'on emprunte sur les banques privées qu'on est tous dans la merde, les banques s'en mettent plein les poches et ce sont les contribuables qui payent la note alors même que les banques elles se retrouvent remboursées par les états quand elles se retrouvent en situations difficiles.

On a pas un contexte exceptionnel, fis toi pas trop a notre ton sur ce forum, le canada est dans une excellente posture post 2008 par rapport aux autres pays développé, on a une quantité de ressource naturelle ridicule pour 33 millions de personnes.

Nos banques ici, on a en peu et elles font incroyablement bien. C'est pas parce que les états empruntes a des banques centrales qu'elles sont dans la merde, les états ce mettais dans la marde bien avant leur arrivé.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le avril 03, 2012, 11:59:36 am
Je sais mais à contexte eceptionnel mesure exceptionnelle et ce qui concerne le Québec conserne le Canada, et je pense qu'une telle mesure serait pour le coup bénéfique poir tout le monde, riches comme moins riches. Comme toujours il n'y a pas de remède miracle, je pense qu'il faudrait faire un judicieux panaché d'économie et de dévaluation modérée, c'est justement parce qu'on emprunte sur les banques privées qu'on est tous dans la merde, les banques s'en mettent plein les poches et ce sont les contribuables qui payent la note alors même que les banques elles se retrouvent remboursées par les états quand elles se retrouvent en situations difficiles.

Tu dévalues et tu crées ainsi une forte inflation qui ruine le pouvoir d'achat et le niveau de vie des gens. Bravo champion.

Tous les pays peuvent dévaluer. La France le peut. La Grèce est en train de la faire. Mais ce n'est pas la monnaie qui est dévaluée, ce sont les valeurs du pays, les salaires qui baissent et la valeur des terrains.  
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 03, 2012, 12:03:57 pm
Ever, en fait non tous les pays du monde (ou presque) ne peuvent pas dévaluer a leur guise, ils ont pratiquement tous une banque centrale une FED ou un équivalent. Pour les pays avec l'Euro, tu comprendras que c'est encore moins évident, un pays seul peut pas décider de dévaluer l'Euro au complet.

Celle-ci sert de chien de guarde, de tierces parties qui va pesé les besoins de financement des pays et protéger celui-ci de déflation et en même temps de protégés les gens qui possède de la monnaie/obligation ou des actifs affecté par l'inflation de celle-ci.

Sans ces banques centrales un partie bizarre pourrait se faire élire au pouvoir en promettant d'éliminer a l'an 1 la dette national, se faire porter au pouvoir par des gens comme Le Jam, et tous détruire par une folle inflation la retraite de gens qui ont travaillé toute leur vie et qui venait de tous placer dans des placements relativement sur mais affecté par l'inflantion.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le avril 03, 2012, 12:07:38 pm
T'as pas lu ce que j'ai écris hein Madchuck ?


À défaut de dévaluer sa monnaie, un pays peut dévaluer ses salaires pour que ses entreprises redeveniennent compétitives.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 03, 2012, 12:12:59 pm
A oui j'avais arrêter a la France le peut sans lire le reste.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Le Jam le avril 03, 2012, 12:17:33 pm
C'est faux, avec les banques ce trames ont ne peut en effet pas dévaluer, c'est une erreur que tu fais, une faible dévaluation vaut mieux qu'une forte augmentation des impôts, d'ailleurs une faible dévaluation permet de booster les exportations, ça n'est donc pas si catastrophique que ça et les effets sont complexes. Je préfère dévaluer et maintenir l'économie qu'augmenter l'ensemble des cotisations pour payer les intérêts de banques qui ne font plus leur boulot à savoir prendre des risques en prétant à des entreprises pour motiver l'économie, quand elles prètent aux états, elles ne prénnent plus de risques et ça devient de l'investissement pure en plus de déléguer en partie de la souveraineté des états à des banques privées incontrôlables et sans scrupules.

Je ne suis pas contre les banques je veux juste qu'elles reviennent à leur mission première, prèter, prendre des risques, booster l'économie et non se gaver sur le dos des contribuables. Ce ne sont pas les banques les coupables, ce sont les états qui empruntent comme des fous pour payer une détte qui ne cesse de grossir, il faut faire des économies cette mais il faut aussi mettre les banques au pied du mur et leur faire accepter des pertes et leur dire qu'on ne remboursera pas la totalité ou alors on rembourse mais on dévalue. La cris de la déte a commencer dans les années 70 lorsque l'on a décidé d'emprunter sur les marchés plutôt que sur les banques d'état. Avant quand on ne pouvait pas rembourser on acceptait une légère dévaluation et ça repartait c'était presque invisible pour tout le monde et l'économie repartait. Là les états se retrouvent comme des foyers au bord de la faillite surendetté auxquels on ne propose qu'une chose, payer plus d'impôts pour toujours moins de service publique et un état qui n'est plus capable d'investir dans des gros projets à long terme en boostant l'économie avec de grands projets de génie civile, militaires, spatiaux etc... Quand l'état ne peut plus dynamiser l'économie et qu'il se met à plat ventre devant les banques, c'est là que les choses vont mal. La dévaluation modérée est la solution mais pour celà il faut revoir la législation sur l'endétement des états et forcer les grandes puissances à s'entendre et faire accepter les banques une baisse de bénéfices ce qu'elles peuvent se permettre. Ce n'est pas incompatible avec une réduction des prestations socies dans les domaines qui ne le méritent pas mais ça permet de limiter la casse et d'éviter de mettre l'argent des contribuable dans ce puis sans fond que sont les intérêts croissants de la détte.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le avril 03, 2012, 12:21:37 pm
Tu te rends compte le Jam que si tout le monde dévalue on se retrouve pas plus avancé ? Il faut dévaluer par rapport à quelqu'un.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Le Jam le avril 03, 2012, 12:28:02 pm
T'as pas lu ce que j'ai écris hein Madchuck ?


À défaut de dévaluer sa monnaie, un pays peut dévaluer ses salaires pour que ses entreprises redeveniennent compétitives.

Mais c'est bien pire de dévaluer les pays, tu diminues les salaires et donc les impôts d'un pays qui n'arrive déjà pas à rembourser sa détte du coup du diminue les salaires de fonctionnaires et les prestations sociale etc etc... C'est ce que l'on aPpelle la récetion l'encercle vicieux qui ne mène à rien. Les économies de l'état (nécessaires selon moi) sans en parallèle une dévaluation modérée des monnaies ne mène qu'à une accentuation du cercle vicieux.

On ne résoudra le problème qu'en dévaluant ou en trouvant un super créneau économique type super énergie pas cher ou nouvelle bulle internet. La premiere solution aura des résultats immédiats la seconde est plus qu'incertaine. Me prenaez pas pour un cave je ne dis pas qu'il faut dévaluer les monnaies de 50% en 1 ans mais peut être simplement de 3 ou 5 pourcents, ça n'est pas ça qui ruinera nos retraites et je le répète, favorisera les exportations et le dynamisme économique des pays face à la Chine par exemple.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le avril 03, 2012, 12:30:30 pm
T'as pas lu ce que j'ai écris hein Madchuck ?


À défaut de dévaluer sa monnaie, un pays peut dévaluer ses salaires pour que ses entreprises redeveniennent compétitives.

Mais c'est bien pire de dévaluer les pays, tu diminues les salaires et donc les impôts d'un pays qui n'arrive déjà pas à rembourser sa détte du coup du diminue les salaires de fonctionnaires et les prestations sociale etc etc... C'est ce que l'on aPpelle la récetion l'encercle vicieux qui ne mène à rien. Les économies de l'état (nécessaires selon moi) sans en parallèle une dévaluation modérée des monnaies ne mène qu'à une accentuation du cercle vicieux.

On ne résoudra le problème qu'en dévaluant ou en trouvant un super créneau économique type super énergie pas cher ou nouvelle bulle internet. La premiere solution aura des résultats immédiats la seconde est plus qu'incertaine. Me prenaez pas pour un cave je ne dis pas qu'il faut dévaluer les monnaies de 50% en 1 ans mais peut être simplement de 3 ou 5 pourcents, ça n'est pas ça qui ruinera nos retraites et je le répète, favorisera les exportations et le dynamisme économique des pays face à la Chine par exemple.

Et on retourne au pré-Keynésianisme... Le bon temps pour les gens de droite.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Le Jam le avril 03, 2012, 12:38:03 pm
non c'est l'inverse, je suis loin d'être un gars de gauche mais la délégation des emprunts aux banques privées c'est un formidable cadeau fait aux privés, aux riches, aux trader et certainement pas aux petites gens qui ne peuvent eux se permettre d'investir dans des produits financiers.

Voilà une petite vidéo qui explique très bien le phénomène appliqué à l'euro mais je pense que c'est la même chose avec la FED et on comprends bien pourquoi on se fait fourrer pour les banques même si à la base ça part d'une bonne intention, éviter les excès de dévaluation qui faussent la concurrence.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le avril 03, 2012, 12:41:30 pm
non c'est l'inverse, je suis loin d'être un gars de gauche mais la délégation des emprunts aux banques privées c'est un formidable cadeau fait aux privés, aux riches, aux trader et certainement pas aux petites gens qui ne peuvent eux se permettre d'investir dans des produits financiers.

Voilà une petite vidéo qui explique très bien le phénomène appliqué à l'euro mais je pense que c'est la même chose avec la FED et on comprends bien pourquoi on se fait fourrer pour les banques même si à la base ça part d'une bonne intention, éviter les excès de dévaluation qui faussent la concurrence.



Je parlais de ce que j'ai cité pas de ton idée de dévaluation de la monnaie.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le avril 03, 2012, 12:46:54 pm
Il n'y a pas de solution magique avec la monnaie. Il n'y a pas de solution magique point. Un État doit vivre selon ses moyens et non au-dessus. Un état qui fait un déficit doit émettre des obligations sur les marchés pour financer ce déficit. Les banques ne sont souvent que des intermédiaires.  Ceux qui détiennent le gros des dettes sont les fonds communs de placement, comme les caisses de retraite. Fais un défaut de paiement et ce sont les épargants qui seront pénalisés.   
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 03, 2012, 12:50:34 pm
Le jam du 3-5% d’inflation par année, té déjà pas très loin de ce qui ce fait et c'était bien plus que ça au canada dans les années 80, début 90.

Avant 2008, y'avait comme la moitié de la planète qui vivait dans des pays avec l'inflation dans les 2 chiffres (les chinois et les indiens en partant...)

pas mal tous les pays ont déjà une politique de dévaluation des monnaies autour de 2.2% par année, ça les finances, ça force les gens a investir plus dynamiquement, etc...
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Wolfkiller le avril 03, 2012, 12:51:22 pm
Regardez bien cette photo:


(http://images.lpcdn.ca/435x290/201204/03/487473-laurent-proulx-avait-fait-valoir.jpg)


Ça les enfants, on appelle ça un esti d'cave.

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201204/03/01-4512045-un-etudiant-obtient-une-demi-victoire-contre-la-greve.php (http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201204/03/01-4512045-un-etudiant-obtient-une-demi-victoire-contre-la-greve.php)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Le Jam le avril 03, 2012, 12:54:54 pm
Le jam du 3-5% d’inflation par année, té déjà pas très loin de ce qui ce fait et c'était bien plus que ça au canada dans les années 80, début 90.

Avant 2008, y'avait comme la moitié de la planète qui vivait dans des pays avec l'inflation dans les 2 chiffres (les chinois et les indiens en partant...)

pas mal tous les pays ont déjà une politique de dévaluation des monnaies autour de 2.2% par année, ça les finances, ça force les gens a investir plus dynamiquement, etc...

L'inflation est naturelle moi je parle de forcer l'inflation de 3 ou 5% en plus, je ne suis pas économiste je ne vais pas te sortir le chifffre exact.


Double Post:
bonne vidéo également :

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 03, 2012, 13:01:38 pm
J'ai l'impression que la déflation est naturelle, l'inflation vient souvent avec de la création d'argent et parce qu'on peut difficilement prévoir exactement la création de richesse pour créer seulement cette quantité d'argent exacte. Et tant que l'humanité pourra pas faire ça on aura de la variation dans la valeur des monnaies.

Si tu crée 5% d'inflation et que les employés gagne 5% de plus par année pour la suivre (certains on ça dans leur convention collective, les autres le demanderont à leur employeur), tu n'auras pas gagné en avantage compétitif (et bonne chance pour devenir compétitif a l'échelle mondiale pour les salaires).

Et si les gens gagnent pas plus et que tu deviens avantagé, et bien c'est parce que ta population est devenu bien plus pauvre, gagne moins en plus d'avoir perdu de la valeur sur ce qu'elle avait de placé.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Le Jam le avril 03, 2012, 13:04:43 pm
Il n'y a pas de solution magique avec la monnaie. Il n'y a pas de solution magique point. Un État doit vivre selon ses moyens et non au-dessus. Un état qui fait un déficit doit émettre des obligations sur les marchés pour financer ce déficit. Les banques ne sont souvent que des intermédiaires.  Ceux qui détiennent le gros des dettes sont les fonds communs de placement, comme les caisses de retraite. Fais un défaut de paiement et ce sont les épargants qui seront pénalisés.   

ça n'est pas aussi simple que ça car si tu suis bien la vidéo ce que les banques nous prètent, elles ne le possèdent pas vraiment, ELLES SONT AUTORISEES A NOUS PRETER DE L'ARGENT QU'ELLES NE POSSEDENT PAS = ELLES NOUS FOURENT.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 03, 2012, 13:10:38 pm
Voyons le jam, c'est bien normal (sinon tu aurais des gros problèmes de déflations).

Si une banque fait un prêt de 200 000$ a quelqu'un pour qu'il se lance une entreprise, si la banque se fait rembourser c'est parce que normalement il s'est créer pour 200 000$ ou plus de richesse.

Si il ne s'est pas créer de richesse et bien la banque va perdre cet argent.

Évidemment et c'est imparfait et on vise une imperfection autour 2-3% entre argent et richesse créer, d'où les taux d'inflations.

D,un côté tu sembles scandalisés par la création de monnaies non possédé, et de l'autre tu milites pour que les gouvernements en crée tous plein pour rembourser leur dettes.......
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Le Jam le avril 03, 2012, 13:20:13 pm
Je dis que ponctuellement c'est une bonne chose, les banques centrales étatiques jouent leur rôle en dévaluant et créant un peu d'inflation pour rembourser les dettes scandaleusement perçues par les banques.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 03, 2012, 13:30:20 pm
Et la différence entre ça et une taxe spéciale a tous le monde qui a de l'argent/obligation/actif touché par l'inflation, c'est plus doux ?

Bien d'accord, peut-être en france (aucune idée) mais ici on est loin d'une situation qui demande de reconstruire le système de monnaie canadien et de remettre le pouvoir de création de dollar canadien au mains des conservateurs.

Voici a quoi sert une banque centrale:
garder un taux d’inflation bas et stable (elle tente de garder un taux d’inflation de 2 %, soit la médiane entre 1 % et 3 % de ce qui est appelé la fourchette cible) ;
conserver une monnaie sûre;
conserver une stabilité financière;
gérer les fonds de l’État canadien et de sa dette publique;
mettre en œuvre une politique monétaire de façon à préserver la confiance du marché en la valeur de la monnaie canadienne;
concevoir et distribuer les billets de banque canadiens;
prendre en charge les comptes qui ne sont pas réclamés et dont les propriétaires demeurent introuvables pendant plus de 10 ans;
contrôler le taux directeur (ou le taux cible du financement à un jour, anciennement le taux officiel d’escompte);
gérer les réserves de change;
émettre les bons d’épargne du Canada.

Si tu te permet d'imprimer de l'argent pour rembourser tes bons d'épargne du canada (donc d'en faire diminuer la valeur), les gens vont te considérer comme un mauvais placement et ultimement tu vas payé plus d'intérêt sur ceux-ci de toute façon, le marché va perdre confiance, les entreprises aussi, etc...

C'est pas pour rien que tous les pays du monde ou presque ne crée plus de l'argent eux même.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: fourchette le avril 03, 2012, 13:36:03 pm
Avertissement : pavé - résumé à la fin.

Je crois sérieusement que l'argumentation économique est un piège rhétorique qui nous éloigne du débat réel. Avec cette grève, la question n'est pas tant : est-ce que nous avons collectivement les moyens de payer pour les revendications étudiantes ? mais plutôt : en tant que société, sommes-nous prêts à endosser le mode de pensée d'un gouvernement qui refile la facture de ses services aux utilisateurs de ces services ? Parce que les chiffres, c'est comme des paraboles dans la Bible : le flou de leur signification réelle permet un espace d'interprétation suffisant pour les apprêter selon sa cause.

Je crois que la question centrale de ce débat, c'est la définition de "responsabilité". Que signifie être "socialement responsable" ? Certains disent que cela réside dans la "juste-part", d'autres dans le fait de s'accorder collectivement les moyens de former à le moins de frais possibles une élite qui, d'une façon ou d'une autre, améliorera le système dont ils sont issus. Maintenant, ce qui relie les deux facettes de cette définition de responsabilité, c'est la place qu'elle accorde au "sacrifice" : le sacrifice de la juste part, elle est le fait de celui qui utilise le système. Ce sacrifice est juste, puisqu'il ne concerne que celui qui décide d'utiliser le service. En effet, personne ne veut payer des bonbons à un inconnu pour qu'il les mange. C'est illogique. On prend ce mode de pensée et on l'applique à la formation universitaire : pourquoi moi, en tant que contribuable, je payerais pour quelque chose qui ne me concerne en rien ? Les dérives de cette réflexion sont prévisibles : désinvestissement social, difficulté à former un projet collectif, bref, désengagement.

Pour plusieurs, les cyniques de banlieue, ces dérives-là n'en sont pas vraiment, puisqu'elles ne font que montrer sous son vrai jour les rapports de force qui sont supposés être atténués par les institutions collectives. Pour eux, le remplacement du consensus démocratique par les lois du marché est une bonne chose, puisque le marché est une instance autorégulée : il ne reçoit sa légitimité que de lui-même. Quelqu'un qui se trouve en position de force dans ces circonstances n'a pas besoin de s'excuser ou de se justifier : sa position privilégiée dans la société est aussi naturelle que le phénomène qui lui a permis d'y accéder. Et c'est dans la nature de ces choses  de chercher à consolider ses privilèges : le contrôle de l'accès à l'université participe de cette concentration du pouvoir. Que ceux qui peuvent payer y aillent, que les autres se satisfassent de l'allégement fiscal : ils jouiront d'un meilleur pouvoir d'achat. De ce point de vue, tout le monde gagne. Le problème, à mon sens, de ce discours, c'est que c'est un discours de possédants : outre le fait qu'il mise sur des truismes (marché est naturellement juste, angélisme bourgeois, le bonheur est proportionnel au pouvoir d'achat...), il bénéficie d'une bien meilleure diffusion dans les médias, puisque ces médias appartiennent justement à des gens qui bénéficient de ce mode de pensée.

De l'autre côté, la responsabilité est endossée par la collectivité : tous doivent s'appauvrir pour permettre à pas tout le monde d’aller à l’université. Tous doivent sacrifier un peu de son pouvoir d’achat pour permettre au plus grand nombre d’aller à l’université. Tout le monde est perdant, sauf les gens qui vont à l’université : de ce point de vue, les étudiants sont des profiteurs. Cependant, on ne tient pas compte du portrait global : une société avec plus d’étudiants universitaires est une meilleure société. Parce que ceux-ci redonnent plus à la société que les autres. Et par là, je ne parle même pas du cash.
La question est loin d’être illégitime : en quoi une société avec plus de diplômés dans des disciplines molles est-elle meilleure qu’une société avec moins de diplômés ? Parce que cette société détient un meilleur potentiel de renouvellement, une meilleure capacité à s’adapter aux changements du marché : elle n’est pas laissée à elle-même dans la jungle de la mondialisation. Sa compétitivité est assurée par sa capacité d’imagination, par son dynamisme intellectuel. Un type en littérature ne créera certainement pas autant de richesse qu’un propriétaire d’usine, mais sa culture lui permettra de se positionner de manière plus convaincante dans le débat public : sa vision du monde sera mieux définie, il aura une meilleure compréhension des enjeux de son époque. Même chose pour le sociologue, pour l’anthropologue, pour le politicologue, pour le philosophe, pour l’historien. Ces diplômés créent une « richesse » pour une société qui n’est pas monnayable : un état de disponibilité d’esprit, d’ouverture, une curiosité pour les choses du monde, une disposition pour la participation à la définition de ce qu’est notre société.

Je le réitère : dans une société culturellement distincte comme la nôtre, on n’a pas les moyens de se soumettre au diktat du marché mondialisé sans perdre une part de cette distinction au change. Si on tient à notre identité, on ne peut pas faire comme les autres provinces, on ne peut pas faire comme le voisin : nous devons travailler à notre indépendance d’esprit : celle-ci passe par une population éduquée. Et pour moi, c’est là que réside la réelle responsabilité : celle qu’on a envers les générations futures.


EN RÉSUMÉ :
-Débattre question de la hausse par économie = inutile, on peut faire dire n'importe quoi aux chiffres
-Hausse = bad = discours de possédants qui se justifie lui-même : contribue à l'appauvrissement de la société comme collectivité.
-Pas Hausse = good = tout le monde s'appauvrit un peu, mais la société est meilleure puisqu'elle produit des gens qui peuvent l'améliorer.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le avril 03, 2012, 13:40:00 pm
Avertissement : pavé - résumé à la fin.

[...]

EN RÉSUMÉ :
-Débattre question de la hausse par économie = inutile, on peut faire dire n'importe quoi aux chiffres
-Hausse = bad = discours de possédants qui se justifie lui-même : contribue à l'appauvrissement de la société comme collectivité.
-Pas Hausse = good = tout le monde s'appauvrit un peu, mais la société est meilleure puisqu'elle produit des gens qui peuvent l'améliorer.

Hi, My name is Boner and I approve this message.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Le Jam le avril 03, 2012, 14:18:09 pm
Message complètement simpliste qui ne séduit que les gens qui ne comprennent rien aux mécanismes de l'économie et qui se contente de messages simplistes. C'est compliqué et il faut tenter de comprendre les intérêts des uns et des autres pour trouver les solutions qui pénaliseront le moins de monde possible et qui seront les plus juste.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: fourchette le avril 03, 2012, 16:17:22 pm
Ton message me semble entaché de l'idéologie gestionnaire néolibérale, qui se légitimise à travers son faux souci de prendre le pouls de la population et d'adapter ses mesures en conséquence, en se cachant derrière ces prétendues bonnes intentions pour appliquer des mesures qui, dans les faits, profite à une minorité. Il faut que tout le monde gagne. Mais ce "gain" accuse en réalité un fort clivage : il y en a très peu qui y gagnent réellement. Ce qui est sous-entendu derrière cette idéologie, c'est que hors du modèle proposé, il n'y a pas de salut. Bonjour le défaitisme, le cynisme, le repli. Adapte-toi ou crève !

Mon propos se situe ailleurs : il ne s'agit pas d'aménager les possibles, d'optimiser la situation telle qu'elle se présente, plutôt que de la créer de toutes pièces. Aussi, mon discours "séducteur", "séducteur parce que simpliste" ne le serait uniquement parce que je refuse d'utiliser le langage d'apprenti-sorcier que nous servent à toutes les sauces les économistes de tout acabit qui confondent davantage qu'ils éclaircissent ? Parce que je considère que la volonté d'une société n'est pas mathématique ? Parce que je ne me tiens pas dans le qualitatif, mon discours est frappé d'hérésie.

Les chiffres sont au service d'une réalité qu'ils ne peuvent pas eux-mêmes régler : ils figent des représentations de la réalité, ils ne l'incarnent pas ! Depuis quand les comptables nous dictent comment nous devrions nous conduire ? J'ai toujours cru que les humains étaient un peu plus qu'un ensemble de statistiques sur deux pattes. Mais qui donc s'appuie sur ce genre de mesure pour adapter son activité ? Ah oui, les politiciens et les spécialistes en marketing, des gens qui misent sur l'adhésion du public pour, plus souvent qu'autrement, exploiter son consentement. Bel argument en faveur des chiffres !

Je crois que l'on peut se doter de la société qu'on aimerait avoir, et que dans une démocratie, ce genre de chose est possible. Mais cela nécessite du courage et de l'imagination, un certain goût du risque aussi. Tout ça est en train d'être asphyxié par le discours économiste ambiant. Nous sommes plus que la somme de nos besoins, nous sommes davantage qu'un pouvoir d'achat, notre activité n'est pas purement comptable ! L'accès aux études permet de pas se laisser berner par ce genre de prêt-à-penser pour réalistes blasés. Il permet de construire des discours alternatifs à ceux qui circulent dans nos médias. Je ne crois pas faire de démagogie quand j'affirme que l'économie est inféodée au politique : c'est la deuxième qui crée notre réalité sociale, alors que la première se borne à la mesurer. Et au coeur de l'activité politique, il y a des humains qui vivent ensemble, et qui se sont donnés le pouvoir de donner l'orientation qu'ils voulaient à leur société. (CELA VEUT DIRE QUE J'ACCEPTE AUSSI LES POINTS DE VUE QUI NE SONT PAS COMME LE MIEN)

Tout ça pour dire que l'important, dans ce débat, c'est de ne pas perdre de vue que c'est de l'orientation d'une société dont il s'agit ici. C'est pas un débat économique ; c'est un débat politique. Moi, je suis pour une société qui permet aux étudiants de ne pas (trop) s'endetter, parce que c'est les étudiants qui rendent service à la société en étudiant, et non l'inverse.

Yeah, call me utopiste.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Le Jam le avril 03, 2012, 16:28:04 pm
Ton message me semble entaché de l'idéologie gestionnaire néolibérale, qui se légitimise à travers son faux souci de prendre le pouls de la population et d'adapter ses mesures en conséquence, en se cachant derrière ces prétendues bonnes intentions pour appliquer des mesures qui, dans les faits, profite à une minorité. Il faut que tout le monde gagne. Mais ce "gain" accuse en réalité un fort clivage : il y en a très peu qui y gagnent réellement. Ce qui est sous-entendu derrière cette idéologie, c'est que hors du modèle proposé, il n'y a pas de salut. Bonjour le défaitisme, le cynisme, le repli. Adapte-toi ou crève !



C'est tout le contraire, je dis que le système sur ce point là n'est pas bon, qu'il favorise une élite dans système banquaire sans favoriser les entrepreneurs et les contribuables.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le avril 03, 2012, 17:38:50 pm

Ça les enfants, on appelle ça un esti d'cave.


Pourquoi ?

Je te cite le par. 50 du jugement : "Les procureurs de l'AÉÉA ont fait part, et cela avec beaucoup d'à-propos, de leurs préoccupation selon laquelle le judiciaire devrait prendre garde de ne pas s'immiscer dans une démarche politique. Ils ont raisons! Mais, quel que soit le contexte, dans une société de droit, lorsqu'un justiciable, quel qu'il soit, s'adresse au Tribunal selon ce que lui autorise la loi pour revendiquer un droit, il appartient à ce dernier, après avoir entendu l'une et l'autre des parties, de trancher le litige à la lumière des faits en cause et de la règle de droit."

Bref, je vois pas en quoi le gars serait cave de faire exercer ses droits.

Conséquences de tout ça, le cours a bel et bien eu lieu, et 5 profs l'ont donné. Sujet du cours : le civisme et le respect des valeurs démocratiques.

Mouhahahaha
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le avril 03, 2012, 17:54:53 pm

Ça les enfants, on appelle ça un esti d'cave.


Pourquoi ?

Je te cite le par. 50 du jugement : "Les procureurs de l'AÉÉA ont fait part, et cela avec beaucoup d'à-propos, de leurs préoccupation selon laquelle le judiciaire devrait prendre garde de ne pas s'immiscer dans une démarche politique. Ils ont raisons! Mais, quel que soit le contexte, dans une société de droit, lorsqu'un justiciable, quel qu'il soit, s'adresse au Tribunal selon ce que lui autorise la loi pour revendiquer un droit, il appartient à ce dernier, après avoir entendu l'une et l'autre des parties, de trancher le litige à la lumière des faits en cause et de la règle de droit."

Bref, je vois pas en quoi le gars serait cave de faire exercer ses droits.

Conséquences de tout ça, le cours a bel et bien eu lieu, et 5 profs l'ont donné. Sujet du cours : le civisme et le respect des valeurs démocratiques.

Mouhahahaha

Pour les grèves en entreprise c'est applicable ce type de jugement? Un gars qui veut travailler à tout prix, ou qui s'arrange avec l'employeur pourrait avoir la même chose de la part d'un juge? À quand l'adaptation de cela pour un gouvernement? J'ai pas voté pour Charest alors sa hausse je devrais pas avoir à la supporter? C'est un précédent dangereux à mon avis.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 03, 2012, 18:00:56 pm
Les étudiants n'étaient pas en "grève" mayhem cependant. Un meilleur exemple serait des manifestant voulant bloquer l,accès au centre-bell a des propriétaires de billets de saisons pour leur cause.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le avril 03, 2012, 18:03:32 pm
Les étudiants n'étaient pas en "grève" mayhem cependant. Un meilleur exemple serait des manifestant voulant bloquer l,accès au centre-bell a des propriétaires de billets de saisons pour leur cause.

C'est un principe démocratique tout de même. Un vote pour cesser les cours dans l'optique de dénoncer une mesure. Un vote décidé par les associations. Je me fus du terme que tu utilises "grève", "boycott".
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 03, 2012, 18:20:03 pm
Bon ma encore sonné bizarre, mais j'ai l'impression que la démocratie ne fonctionne pas comme ça, tu ne peux probablement pas former un groupe, décider que tous le monde est dedans, voter des choses et les forcer aux autres.

Pour revenir a mon exemple, imagine que 70% des propriétaires de billets de saison du CH décide de former l'association des propriétaires de billets de saisons du CH et que tous le monde en fera dorénavant parti si il achète un billet, et ce même les futurs acheteur de billet.

En 2015, zéro joueur québécois dans le CH, ils font la "grève", boycott jouons pas sur les mots et décide de ne plus se présenter au centre-bell (ce qui devrait convaincre les gens ne pas se procurer de billet de saison la saison prochaine si la situation ne change pas), c'est passé aux votes, 80% des détenteurs de billets votes, 60% de ceux-ci vote pour le grève.  On prochain match il font un piquet de grève pour empêcher tous ceux avec des billets de grèves de rentrer et les empêches physiquement (ou vandalise leur banc a l'intérieur), ceux qui se voit brimer du service pour lesquels ils ont payé décide de les poursuivres aux petits créances et essais de forcer la police à arrêter les actes considérer illégaux.

a mon avis c'est exactement (a peu près) la même situation que celle des étudiants.

Si non dis-moi où je me trompe ?

première faiblesse dans mon exemple, c'est que les assos étudiantes eux sont spécialement prévu par une loi:
http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/A_3_01/A3_01.html

Bon selon cette loi il existe un droit de retrait par écrit d'une association étudiante, alors j'imagine une fois que tu déclares hors de l'association tu es sorti de leur démocratie et que tu n,a plus a être solidaire de ces décisions et mouvement (un peu comme si pas d'accord avec Charest tu déménages en Ontario, tu auras effectivement pas a vivre avec ces décisions).
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Berslak le avril 03, 2012, 18:43:47 pm
Bon ma encore sonné bizarre, mais j'ai l'impression que la démocratie ne fonctionne pas comme ça, tu ne peux probablement pas former un groupe, décider que tous le monde est dedans, voter des choses et les forcer aux autres.

Pour revenir a mon exemple, imagine que 70% des propriétaires de billets de saison du CH décide de former l'association des propriétaires de billets de saisons du CH et que tous le monde en fera dorénavant parti si il achète un billet, et ce même les futurs acheteur de billet.

En 2015, zéro joueur québécois dans le CH, ils font la "grève", boycott jouons pas sur les mots et décide de ne plus se présenter au centre-bell (ce qui devrait convaincre les gens ne pas se procurer de billet de saison la saison prochaine si la situation ne change pas), c'est passé aux votes, 80% des détenteurs de billets votes, 60% de ceux-ci vote pour le grève.  On prochain match il font un piquet de grève pour empêcher tous ceux avec des billets de grèves de rentrer et les empêches physiquement (ou vandalise leur banc a l'intérieur), ceux qui se voit brimer du service pour lesquels ils ont payé décide de les poursuivres aux petits créances et essais de forcer la police à arrêter les actes considérer illégaux.

a mon avis c'est exactement (a peu près) la même situation que celle des étudiants.

Si non dis-moi où je me trompe ?

Tu sonnes pas bizarre.  Tu viens d'exprimer exactement mon opinion sur les associations étudiantes.



première faiblesse dans mon exemple, c'est que les assos étudiantes eux sont spécialement prévu par une loi:
http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/A_3_01/A3_01.html

Ya une loi pour ça??  Criss de loi stupide.

Pour moi, un étudiant, c'est un client.  Un consommateur de connaissances.  Pas un travailleur.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le avril 03, 2012, 18:50:10 pm
Bon ma encore sonné bizarre, mais j'ai l'impression que la démocratie ne fonctionne pas comme ça, tu ne peux probablement pas former un groupe, décider que tous le monde est dedans, voter des choses et les forcer aux autres.

Pour revenir a mon exemple, imagine que 70% des propriétaires de billets de saison du CH décide de former l'association des propriétaires de billets de saisons du CH et que tous le monde en fera dorénavant parti si il achète un billet, et ce même les futurs acheteur de billet.

En 2015, zéro joueur québécois dans le CH, ils font la "grève", boycott jouons pas sur les mots et décide de ne plus se présenter au centre-bell (ce qui devrait convaincre les gens ne pas se procurer de billet de saison la saison prochaine si la situation ne change pas), c'est passé aux votes, 80% des détenteurs de billets votes, 60% de ceux-ci vote pour le grève.  On prochain match il font un piquet de grève pour empêcher tous ceux avec des billets de grèves de rentrer et les empêches physiquement (ou vandalise leur banc a l'intérieur), ceux qui se voit brimer du service pour lesquels ils ont payé décide de les poursuivres aux petits créances et essais de forcer la police à arrêter les actes considérer illégaux.

a mon avis c'est exactement (a peu près) la même situation que celle des étudiants.

Si non dis-moi où je me trompe ?

Tu sonnes pas bizarre.  Tu viens d'exprimer exactement mon opinion sur les associations étudiantes.



première faiblesse dans mon exemple, c'est que les assos étudiantes eux sont spécialement prévu par une loi:
http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/A_3_01/A3_01.html

Ya une loi pour ça??  Criss de loi stupide.

Pour moi, un étudiant, c'est un client.  Un consommateur de connaissances.  Pas un travailleur.

Parce que ce ne sont pas des travailleurs ils devraient tout avaler sans rien dire?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le avril 03, 2012, 18:53:29 pm

Ça les enfants, on appelle ça un esti d'cave.


Pourquoi ?

Je te cite le par. 50 du jugement : "Les procureurs de l'AÉÉA ont fait part, et cela avec beaucoup d'à-propos, de leurs préoccupation selon laquelle le judiciaire devrait prendre garde de ne pas s'immiscer dans une démarche politique. Ils ont raisons! Mais, quel que soit le contexte, dans une société de droit, lorsqu'un justiciable, quel qu'il soit, s'adresse au Tribunal selon ce que lui autorise la loi pour revendiquer un droit, il appartient à ce dernier, après avoir entendu l'une et l'autre des parties, de trancher le litige à la lumière des faits en cause et de la règle de droit."

Bref, je vois pas en quoi le gars serait cave de faire exercer ses droits.

Conséquences de tout ça, le cours a bel et bien eu lieu, et 5 profs l'ont donné. Sujet du cours : le civisme et le respect des valeurs démocratiques.

Mouhahahaha

Pour les grèves en entreprise c'est applicable ce type de jugement? Un gars qui veut travailler à tout prix, ou qui s'arrange avec l'employeur pourrait avoir la même chose de la part d'un juge? À quand l'adaptation de cela pour un gouvernement? J'ai pas voté pour Charest alors sa hausse je devrais pas avoir à la supporter? C'est un précédent dangereux à mon avis.

Le droit de grève n'est pas reconnu en droit aux étudiants, peu importe s'il y a eu vote ou pas. Ça relève du code du travail, donc le jugement ne vise pas du tout les travailleurs.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le avril 03, 2012, 18:57:48 pm

Ça les enfants, on appelle ça un esti d'cave.


Pourquoi ?

Je te cite le par. 50 du jugement : "Les procureurs de l'AÉÉA ont fait part, et cela avec beaucoup d'à-propos, de leurs préoccupation selon laquelle le judiciaire devrait prendre garde de ne pas s'immiscer dans une démarche politique. Ils ont raisons! Mais, quel que soit le contexte, dans une société de droit, lorsqu'un justiciable, quel qu'il soit, s'adresse au Tribunal selon ce que lui autorise la loi pour revendiquer un droit, il appartient à ce dernier, après avoir entendu l'une et l'autre des parties, de trancher le litige à la lumière des faits en cause et de la règle de droit."

Bref, je vois pas en quoi le gars serait cave de faire exercer ses droits.

Conséquences de tout ça, le cours a bel et bien eu lieu, et 5 profs l'ont donné. Sujet du cours : le civisme et le respect des valeurs démocratiques.

Mouhahahaha

Pour les grèves en entreprise c'est applicable ce type de jugement? Un gars qui veut travailler à tout prix, ou qui s'arrange avec l'employeur pourrait avoir la même chose de la part d'un juge? À quand l'adaptation de cela pour un gouvernement? J'ai pas voté pour Charest alors sa hausse je devrais pas avoir à la supporter? C'est un précédent dangereux à mon avis.

Le droit de grève n'est pas reconnu en droit aux étudiants, peu importe s'il y a eu vote ou pas. Ça relève du code du travail, donc le jugement ne vise pas du tout les travailleurs.

La charte de Grenoble n'a pas été adopté par l'ASSÉ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le avril 03, 2012, 19:00:13 pm
Charte de Grenoble ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Berslak le avril 03, 2012, 19:02:28 pm
Bon ma encore sonné bizarre, mais j'ai l'impression que la démocratie ne fonctionne pas comme ça, tu ne peux probablement pas former un groupe, décider que tous le monde est dedans, voter des choses et les forcer aux autres.

Pour revenir a mon exemple, imagine que 70% des propriétaires de billets de saison du CH décide de former l'association des propriétaires de billets de saisons du CH et que tous le monde en fera dorénavant parti si il achète un billet, et ce même les futurs acheteur de billet.

En 2015, zéro joueur québécois dans le CH, ils font la "grève", boycott jouons pas sur les mots et décide de ne plus se présenter au centre-bell (ce qui devrait convaincre les gens ne pas se procurer de billet de saison la saison prochaine si la situation ne change pas), c'est passé aux votes, 80% des détenteurs de billets votes, 60% de ceux-ci vote pour le grève.  On prochain match il font un piquet de grève pour empêcher tous ceux avec des billets de grèves de rentrer et les empêches physiquement (ou vandalise leur banc a l'intérieur), ceux qui se voit brimer du service pour lesquels ils ont payé décide de les poursuivres aux petits créances et essais de forcer la police à arrêter les actes considérer illégaux.

a mon avis c'est exactement (a peu près) la même situation que celle des étudiants.

Si non dis-moi où je me trompe ?

Tu sonnes pas bizarre.  Tu viens d'exprimer exactement mon opinion sur les associations étudiantes.



première faiblesse dans mon exemple, c'est que les assos étudiantes eux sont spécialement prévu par une loi:
http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/A_3_01/A3_01.html

Ya une loi pour ça??  Criss de loi stupide.

Pour moi, un étudiant, c'est un client.  Un consommateur de connaissances.  Pas un travailleur.

Parce que ce ne sont pas des travailleurs ils devraient tout avaler sans rien dire?

C'est pas ce que je dis.  C'est aux associations de type "syndicat" que j'en ai contre.

C'est comme si une association de consommateurs obligeait toute la population à boycotter une entreprise.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le avril 03, 2012, 19:06:02 pm
Bon ma encore sonné bizarre, mais j'ai l'impression que la démocratie ne fonctionne pas comme ça, tu ne peux probablement pas former un groupe, décider que tous le monde est dedans, voter des choses et les forcer aux autres.

Pour revenir a mon exemple, imagine que 70% des propriétaires de billets de saison du CH décide de former l'association des propriétaires de billets de saisons du CH et que tous le monde en fera dorénavant parti si il achète un billet, et ce même les futurs acheteur de billet.

En 2015, zéro joueur québécois dans le CH, ils font la "grève", boycott jouons pas sur les mots et décide de ne plus se présenter au centre-bell (ce qui devrait convaincre les gens ne pas se procurer de billet de saison la saison prochaine si la situation ne change pas), c'est passé aux votes, 80% des détenteurs de billets votes, 60% de ceux-ci vote pour le grève.  On prochain match il font un piquet de grève pour empêcher tous ceux avec des billets de grèves de rentrer et les empêches physiquement (ou vandalise leur banc a l'intérieur), ceux qui se voit brimer du service pour lesquels ils ont payé décide de les poursuivres aux petits créances et essais de forcer la police à arrêter les actes considérer illégaux.

a mon avis c'est exactement (a peu près) la même situation que celle des étudiants.

Si non dis-moi où je me trompe ?

Tu sonnes pas bizarre.  Tu viens d'exprimer exactement mon opinion sur les associations étudiantes.



première faiblesse dans mon exemple, c'est que les assos étudiantes eux sont spécialement prévu par une loi:
http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/A_3_01/A3_01.html

Ya une loi pour ça??  Criss de loi stupide.

Pour moi, un étudiant, c'est un client.  Un consommateur de connaissances.  Pas un travailleur.

Parce que ce ne sont pas des travailleurs ils devraient tout avaler sans rien dire?

C'est pas ce que je dis.  C'est aux associations de type "syndicat" que j'en ai contre.

C'est comme si une association de consommateurs obligeait toute la population à boycotter une entreprise.

Mais sans les associations étudiantes les étudiants n'auraient encore moins le droit de boycotter alors oui c'est ce que tu dis.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Snookey le avril 03, 2012, 19:15:13 pm
Rien dans la loi ne donne le droit aux associations étudiantes de boycotter et de forcer le boycott des cours, mayhem. C'est généralement une tolérance de tout le monde habituellement.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: MadChuck le avril 03, 2012, 19:42:53 pm
Mayhem as-tu besoin d'avoir le droit de boycotter ? suffit d'arrêter a tes cours et voila le boycott est fait, si une grosse proportions est vraiment pour le boycott tu as même pas besoin de faire du piquetage pour que ça fonctionne.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Pontiak le avril 04, 2012, 03:36:10 am
Marti-nono  :

Un peuple allergique aux chiffres
Richard Martineau - 3 avril 2012

J’ai reçu ce courriel d’un lecteur hier :
 
« Monsieur Martineau, c’est avec stupeur que j’ai lu votre chronique d’hier. Comment pouvez-vous proposer une hausse des frais de scolarité, même inférieure à celle imposée par le gouvernement ?
 
« Il ne faut pas dégeler les frais de scolarité, ce serait dramatique pour les étudiants ! »
 
ON NE TOUCHE À RIEN !
 
Vous avez parfaitement raison, monsieur.
 
Il ne fait pas hausser les frais de scolarité, pas hausser les frais de garderie, pas imposer un ticket modérateur en santé, ne réduire aucune dépense ni aucun service, ne pas toucher aux privilèges des fonctionnaires, ne couper aucun poste dans la fonction publique, maintenir les commissions scolaires, maintenir les agences de santé, continuer à subventionner les entreprises pour stimuler l’économie, ne pas hausser les impôts, ne pas augmenter les taxes, ne pas toucher à nos ressources naturelles, ne pas exploiter nos forêts, ne pas construire de barrage, ne pas demander aux gens de repousser l’âge de leur retraite, ne pas augmenter les tarifs d’électricité…
 
Et en plus, il faut manifester contre les sables bitumineux, mais accepter avec plaisir l’argent que ce chantier colossal nous permet d’empocher via la péréquation — argent que nous utilisons pour nous payer des programmes en or que mêmes les provinces riches ne peuvent se payer…
 
Tout ça fait beaucoup de sens…
 
En passant, monsieur, vous avez étudié l’économie où, déjà ? À l’université Walt Disney ?
 
ÉCONOMIE 101
 
Pendant ce temps là, on dit qu’il faut imposer l’apprentissage intensif de l’anglais au primaire…
 
Pourrait-on commencer par enseigner les bases de l’économie à nos enfants, s’il vous plaît, comme on le faisait quand j’étais petit ?
 
Car dans ce domaine, les Québécois sont des cancres, des cruches, des ignares. À croire les courriels que je reçois, les gens sont convaincus qu’au Québec, on a trouvé une façon de faire pousser de l’argent dans les arbres…
 
La dette est de 200 milliards ? Bof, cool, pas de problème, tous les États ont des dettes…
 
L’important est de ne pas toucher à notre modèle. Car ça heurterait nos « valeurs ».
 
Quoi ? L’insouciance fait partie de nos valeurs, maintenant ?
 
Il faut être fier qu’au Québec, l’endettement moyen des ménages est rendu à 153 % ?
 
C’est ça, notre compassion, notre générosité ? Vivre au-dessus de nos moyens, puis laisser une dette monstre à nos enfants ?
 
LA TÊTE DANS LES NUAGES
 
On dit que les politiciens manquent de courage. Mais VOUS manquez de courage, les amis, NOUS manquons de courage !
 
Nous répétons que nous voulons que les politiciens nous disent la vérité et nous donnent l’heure juste. Faux. Nous voulons que les politiciens nous disent qu’on est beau, qu’on est fin, qu’on est intelligent, qu’on sent bon…
 
Les artistes nous disent qu’il faut rêver. Je veux bien… Mais il faut AUSSI regarder la réalité en face, et commencer à agir selon nos moyens !
 
Dans le cadre du « printemps québécois du 22 avril », Fred Pellerin invite les Québécois à « penser à ce qui échappe aux chiffres ».
 
Que diriez-vous d’inviter les Québécois à s’intéresser aux chiffres, de temps en temps ?
 
C’est beau, les contes. Mais il y a aussi les comptes…
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: mayhem le avril 04, 2012, 08:48:37 am
Martineau aussi est allergique aux chiffres, y'en a que 2 dans son billet. Comme d'habitude il joue les démagogue. Pas trop nouveau.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le avril 04, 2012, 09:11:24 am
Pourtant il a pas mal raison sur celle-là.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: emsi le avril 04, 2012, 09:14:24 am
Il faut être fier qu’au Québec, l’endettement moyen des ménages est rendu à 153 % ?

c'tu moi ou cette phrase-là a) n'a rien à voir et b) contredit le reste du propos?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: M. Bonheur le avril 04, 2012, 09:19:14 am
Ce n'est pas toi.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le avril 04, 2012, 09:25:01 am
Il faut être fier qu’au Québec, l’endettement moyen des ménages est rendu à 153 % ?

c'tu moi ou cette phrase-là a) n'a rien à voir et b) contredit le reste du propos?

C'est toi.


Ça sert surtout à illustrer le manque de vision à long terme des gens et des gouvernements. On veut consommer maintenant des biens et des programmes sociaux sans se soucier du coût de ceux-ci à long terme et de notre capacité de payer.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Johnny Clash le avril 04, 2012, 09:25:53 am
(http://a2.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash3/544835_353491541363742_152148624831369_984613_952961202_n.jpg)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le avril 04, 2012, 09:30:21 am
Ok ça fait des mois qu'il y a des memes de GND et le gars des Intrépides. Tu viens juste de le voir ?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Bad Brains le avril 04, 2012, 09:31:37 am
J'serais curieux de savoir où Martineau a fait ses "grandes études" en économie.
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Tam! le avril 04, 2012, 09:32:42 am
Ok ça fait des mois qu'il y a des memes de GND et le gars des Intrépides. Tu viens juste de le voir ?

ben oui, DES mois.  :smiley36:

calme toi les nerfs.

Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le avril 04, 2012, 09:35:37 am
Ok ça fait des mois qu'il y a des memes de GND et le gars des Intrépides. Tu viens juste de le voir ?

ben oui, DES mois.  :smiley36:

calme toi les nerfs.



mettons février, mars et maintenant avril. Donc oui, DES mois. Si t'es abonné à MemeUQAM, tu le SAURAIS !
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Bad Brains le avril 04, 2012, 09:37:48 am
Ok ça fait des mois qu'il y a des memes de GND et le gars des Intrépides. Tu viens juste de le voir ?

ben oui, DES mois.  :smiley36:

calme toi les nerfs.



mettons février, mars et maintenant avril. Donc oui, DES mois. Si t'es abonné à MemeUQAM, tu le SAURAIS !

On est pas tous abonné à MemesUqam, alors on se calme :smiley2:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Jay. le avril 04, 2012, 09:39:14 am
Je viens de le savoir aussi.
Je le trouvais cute malgré sa petite taille, mais là tu viens de briser quelque chose en dedans JC!

(je suis abonnée à Umontréalmemes et il vient JUSTE d'être posté)
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: currius le avril 04, 2012, 09:43:36 am
Bon ma encore sonné bizarre, mais j'ai l'impression que la démocratie ne fonctionne pas comme ça, tu ne peux probablement pas former un groupe, décider que tous le monde est dedans, voter des choses et les forcer aux autres.

Pour revenir a mon exemple, imagine que 70% des propriétaires de billets de saison du CH décide de former l'association des propriétaires de billets de saisons du CH et que tous le monde en fera dorénavant parti si il achète un billet, et ce même les futurs acheteur de billet.

En 2015, zéro joueur québécois dans le CH, ils font la "grève", boycott jouons pas sur les mots et décide de ne plus se présenter au centre-bell (ce qui devrait convaincre les gens ne pas se procurer de billet de saison la saison prochaine si la situation ne change pas), c'est passé aux votes, 80% des détenteurs de billets votes, 60% de ceux-ci vote pour le grève.  On prochain match il font un piquet de grève pour empêcher tous ceux avec des billets de grèves de rentrer et les empêches physiquement (ou vandalise leur banc a l'intérieur), ceux qui se voit brimer du service pour lesquels ils ont payé décide de les poursuivres aux petits créances et essais de forcer la police à arrêter les actes considérer illégaux.

a mon avis c'est exactement (a peu près) la même situation que celle des étudiants.

Si non dis-moi où je me trompe ?

première faiblesse dans mon exemple, c'est que les assos étudiantes eux sont spécialement prévu par une loi:
http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/A_3_01/A3_01.html

Bon selon cette loi il existe un droit de retrait par écrit d'une association étudiante, alors j'imagine une fois que tu déclares hors de l'association tu es sorti de leur démocratie et que tu n,a plus a être solidaire de ces décisions et mouvement (un peu comme si pas d'accord avec Charest tu déménages en Ontario, tu auras effectivement pas a vivre avec ces décisions).

Une association étudiante est une entité légale avec une charte qui édicte sa mission et ses règles de fonctionnement. À tel point, qu'elle est soumise à la formule Rand, et l'administration lors de l'inscription d'un étudiant dans les frais qu'elle impose à un étudiant, elle percoit obligatoirement une cotisation qu'elle verse en totalité à la dite asso. L'administration de l'établissement, reconnaît de fait, l'asso comme représentante de l'ensemble des étudiants.

On ne doit pas oublier que les différentes instances judiciaires ont toujours considéré les dites assos comme des intervenants valables lors de requêtes judiciaires, ainsi que, les coalitions ou les divers regroupements formels qui réclament représenter les différentes assos (ANEQ, ASSÉ, CLASSE). Même, qu'elles sont tellement légitimes qu'on a déjà été prêt à leur imposer des amendes ou de menacer de les poursuivre...
 
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Johnny Clash le avril 04, 2012, 09:47:03 am
Ok ça fait des mois qu'il y a des memes de GND et le gars des Intrépides. Tu viens juste de le voir ?

ben oui, DES mois.  :smiley36:

calme toi les nerfs.



mettons février, mars et maintenant avril. Donc oui, DES mois. Si t'es abonné à MemeUQAM, tu le SAURAIS !

On est pas tous abonné à MemesUqam, alors on se calme :smiley2:

Mets-en ! Quel esti de tête de noeud à matin !  :smiley36:
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: emsi le avril 04, 2012, 09:50:01 am
Il faut être fier qu’au Québec, l’endettement moyen des ménages est rendu à 153 % ?

c'tu moi ou cette phrase-là a) n'a rien à voir et b) contredit le reste du propos?

C'est toi.


Ça sert surtout à illustrer le manque de vision à long terme des gens et des gouvernements. On veut consommer maintenant des biens et des programmes sociaux sans se soucier du coût de ceux-ci à long terme et de notre capacité de payer.

sauf que la stat d'endettement des ménages que martineau cite dans son article est basée sur l'endettement personnel de ceux-ci, non?
Titre: Moyen de pression étudiant
Posté par: Evergreen Terra le avril 04, 2012, 10:03:11 am </