Auteur Sujet: Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux  (Lu 2878 fois)

Tam!

  • Messages: 14,898
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #50 le: mars 29, 2017, 14:51:13 pm »

Eye t'es rendu loin avec tes histoires de complots. Comme si critiquer les médias et leur ligne éditoriale équivalait à croire au complot. T'es dans le champ pas à peu près.

Tu parles de propagande. J'élève (ou baisse?) la discussion à ton niveau.

megalomarc

  • Messages: 4,975
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #51 le: mars 29, 2017, 14:52:32 pm »
À mon avis, le mot propagande n'est pas trop fort. C'est de ça qu'il s'agit.

C'est l'équivalent de la propagande fédéraliste à la radio de Québec qu'on qualifie de radio-poubelle.

Tam!

  • Messages: 14,898
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #52 le: mars 29, 2017, 14:56:25 pm »
À mon avis, le mot propagande n'est pas trop fort. C'est de ça qu'il s'agit.

C'est l'équivalent de la propagande fédéraliste à la radio de Québec qu'on qualifie de radio-poubelle.

C'est là que tu te discrédites. Tu compares des journalistes sérieux, rigoureux (au pire du pire avec un petit biais) avec des clowns qui font un show avec des déclarations à l'emporte pièce, parfois de façon haineuse.

Sébastien Bovet VS André Arthur qui dit au gens de frapper des cyclistes.

Ton jugement est déficient. Tu es aveuglé par ton idéologie.


M. Bonheur

  • Messages: 13,879
  • Robophobe
    • Meilleur avec du banjo
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #53 le: mars 29, 2017, 15:00:29 pm »
Tu es nono, megalomarc.
Le message ci-haut est une boutade.

MadChuck

  • Messages: 25,269
  • Ing. BBQ
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #54 le: mars 29, 2017, 15:40:07 pm »
Je me demande si c'est pas un peu un effet Kabong, mais oui l'utilisation de jeux de mots du genre en général détruit le propos complètement pour moi.

Pour un gars qui a du mal à écrire, il me semble que t'es pas trop tolérant avec les expressions colorées.

Je suis pas un gros fan de jeux de mots (C'est les bouts que j'aime le moins de Pérusse) surtout ceux que je ne comprend pas, ici on fait la référence entre Radio-Canada et une Cadenas, mis a part que Cadenas ressemble a Canada en termes de lettre et que ça sonne pjéroratif, je ne comprend pas ici le mot d'esprit.

En quoi Radio-Canada fait penser a un Cadenas, c'est parce que c'est un outils pour embarrer le Québec dans le Canada ? (pourtant c'est plutôt indépendantistes les voix qui travaillent la).

Pour ce qui est des billets dans les médias sérieux, je pense que c'est rarement des commandes d'en haut, la plupart des éditoriaux doivent être écrit de la maison, envoyé, écrit comme tel sans jamais de commande ou commentaire.

Plusieurs facteurs peuvent mené à ça:

Le biais se fait a l'embauche, on engage des gens avec biais vers la ligne éditorial que l'on veut, donc on n'a pas rien a leur dire.

A l'embauche, la majorité des gens qui applique pour la job a un certain biais (les gens qui vont en art et journalisme a l'école sont probablement déjà de manière disproportionné indépendantiste par exemple)

Par boucle de rétroaction avec l'auditoire (surtout au jours des réseaux sociaux), ils aiment se faire aimé alors s'ils ne vont pas dans le sens de l’auditoire ils se font ramasser, ça fait une boucle de correction circulaire.

Pour les médias moins sérieux, souvent ça vient d'en haut, Tomi Lahren récemment par exemple a perdu son émission sur une plateforme conservateur immédiatement après avoir publiquement dit qu'elle était contre que le gouvernement interdissent l'avortement que ce ne devraient pas être de ses affaires.

Ils ont une ligne très forte et qui quonque sort du patriotiquement correct est mis a la porte.

Tam!

  • Messages: 14,898
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #55 le: mars 29, 2017, 15:46:32 pm »
Autre chose, je serais curieux de voir si c'est si différent avec la BBC ou France Télévisions par exemple.

Je pense qu'il est naturel que si on embauche des journalistes universitaires, il est normal qu'il y ait des gens un peu plus à gauche dans le lot.

L'importance c'est que ça ne se reflète pas trop dans le traitement de l'info.

El Kabong

  • Messages: 5,020
  • Données erronées, résultats significatifs.
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #56 le: mars 29, 2017, 15:54:48 pm »
Quel beau sujet!
 :smiley32:

D'autres avant moi y ont pensé et ont livrés leurs pensées.  Donc, je vous en édite un.  Comme ça vient d'un site détesté par le pouvoir et les puissances de l'argent, ça me semble plus crédible que d'éditer les insignifiances de nos médias-mainstream.

En passant, vous connaissez le nouvel Index?  C'est le DÉCODEX !!!


Citer

“Fake news” ou fausses nouvelles ?

par gilbert18 (son site) 
 mardi 28 février 2017

La mode est à la dénonciation des “fake news” (ce qui se dit fausses nouvelles en français, mais fake news ça fait nouveau et plus sérieux parce que c’est en anglais !), qui auraient envahi l’Internet et les réseaux sociaux. La presse et la télé prétendent avoir découvert la chose et ils nous alertent contre ce nouveau cataclysme. Mais rappelons une évidence : les fausses nouvelles existaient déjà, bien avant l’existence des réseaux sociaux. Et c’est justement la presse qui les publiait !!! “Quand on veut grimper au cocotier, il faut avoir le cul propre !” dit un proverbe antillais… C’est pourquoi depuis des lustres, dans la langue du journalisme, on appelle canard un bobard présenté avec un air de vérité, assorti parfois de dissertations historiques ou scientifiques pour enjoliver la tromperie. Entré dans le langage courant, “canard” désigne une fausse nouvelle.

Sans remonter aux calendes de l’histoire de la presse (et notamment pendant les deux guerres mondiales et les guerres coloniales où les fausses nouvelles étaient …légion), voici quelques exemples tirés de la période récente. Et comme “fake news” appartient au vocabulaire anglo-étatsunien, commençons par là…

> En mai 2003, le New York Times repentant, reconnaissait qu’un de ses journalistes du nom de Jayson Blair avait falsifié “au moins 36 des 73” articles qu'il avait écrits depuis son affectation à la rédaction nationale en octobre. Pire, selon les aveux du journal, la tromperie portait sur plus de 600 articles rédigés par Jayson Blair depuis son entrée au journal en 1999. Rien que de fausses nouvelles.
 Une autre journaliste, du Washington Post cette fois, Janet Cook, remportait le prix Pulitzer en 1981 (le plus grand prix de journalisme aux USA) pour un reportage 100% bidon ! Le reportage était une fausse nouvelle.
 En 1990, la jeune Nayirah, âgée de quinze ans, venait témoigner devant la Chambre des Congrès étatsunienne des horreurs perpétrées par les Irakiens envahisseurs du Koweït. Sa description de l’attaque d’un hôpital où elle était bénévole, par les soldats Irakiens, assassinant plus de 300 bébés, a fait la une des journaux cette année là. Du coup, Saddam Hussein est devenu le “Boucher de Bagdad”. Mais ce “témoignage”, argument numéro un des dirigeants étatsuniens pour attaquer le dictateur irakien était un coup monté ! Il avait été cuisiné par une firme de communication qui avait obtenu un juteux contrat chiffré en millions de dollars pour former la fille de l’ambassadeur du Koweït à Washington, Nayirah al Sabah, à répéter cette histoire. Les médias unanimes avaient répandu cette fausse nouvelle.
 Autre argument massue pour déclencher l’invasion de l’Irak, les “armes de destruction massive” et l’anthrax mortel de Saddam Hussein ont fait la une des journaux et des plateaux des télévisions. Fausse nouvelle.   
 Revenons en France le 28 février 2015, lorsque l'AFP annonce officiellement la mort de Martin Bouygues, information reprise à la radio. Fausse nouvelle.
 Une campagne médiatique fait grand bruit en 2004 suite à la pétition rédigée par Élisabeth Badinter et Fadela Amara publiée par le l’hebdomadaire “Elle” du 25 octobre :”Non à la lapidation de Jila Izadi, petite iranienne de 13 ans. De la rapidité et de l’ampleur de nos protestations dépend sa survie”. Quelques semaines plus tard, le ministère français des Affaires étrangères dément les informations sur la condamnation à la lapidation de Jila Izadi. Fausse nouvelle.
 À l’occasion de la guerre russo-géorgienne, “Le Monde” publie un article »de Bernard-Henri Levy en août 2008 . De nombreux témoignages de personnes ayant vécu les évènements attestent que les faits racontés par BHL ont été inventés, en particulier son déplacement dans la ville de Gori “en proie aux flammes”, alors qu’il n’y avait pas mis les pieds. Fausse nouvelle.
 En première page, le 1er juin 2011, Le Figaro annonce “La France accuse Kadhafi d’avoir tué 10.000 libyens”, une information qui sera démentie à la radio le jour même par Alain Juppé, Ministre des affaires étrangères. Fausse nouvelle.
 En 2016, les médias rapportent cinq intrusions d’avions militaires russes, toutes à plus de cent kilomètres des côtes françaises. Or d'après la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer l'espace aérien d'un État s'étend jusqu'au dessus de la mer territoriale, soit à vingt kilomètres des côtes. Au delà, un avion militaire est… dans l'espace aérien international et a le droit d'y être ! Donc, les Russes n'ont à aucun moment pénétré dans l'espace aérien français. Fausse nouvelle.

> Arrêtons la triste énumération de ces canards et venons en aux “fake news” dont on nous rebat les oreilles.
 Pris d’une belle intention vertueuse, Le Monde avec son outil baptisé “Decodex”, vient d’établir un classement des sites web fréquentables avec lequel il dénonce les sites colporteurs de “fake news” ou complotistes. Évidemment, les sites du groupe “Le Monde” et de ses partenaires commerciaux sont jugés purs et sans taches. Quand à ceux qui ont émis des critiques sur le quotidien, ils sont classés mauvais. Une manière de discréditer les concurrents et de jeter l’opprobre sur le web et les réseaux sociaux, coupable de tous les maux. Dans Antipress numéro 24, Slobodan Despot interroge : ce travail est-il fondé sur une analyse des milliers de pages publiées (un travail titanesque) ou est-il basé sur des algorithmes fournis par Google dans le cadre d’un accord commercial ?
 La même chose ou à peu près se déroule aux États Unis où le Washington Post publie les dénonciations d’une nouvelle organisation obscure, un site anonyme appelé PropOrNot. Il stigmatise des dizaines de sites d’actualités nationaux qui critiquent la politique étrangère des États-Unis et seraient des colporteurs de la propagande russe.
 La Commission européenne a prévenu Facebook et d'autres réseaux sociaux qu'ils devront éliminer les “fake news”. S'ils s'y refusent, ils devront en assumer les conséquences, affirme le Financial Times. Les réseaux sociaux semblent de plus en plus inquiéter les dirigeants européens, qui accentuent leurs pressions sur les différents médias, allant jusqu'à évoquer une menace pour la démocratie.
 Le président du Parti social-démocrate allemand (SPD), Thomas Oppermann, a demandé que les géants des réseaux sociaux comme Facebook soient obligés de retirer les “fausses informations et les posts illégaux” dans les 24 heures sous peine d’amendes allant jusqu’à 500 000 euros.
 Le 18 février, l’Otan par la voix du président du NATO Military Committee, le Général Petr Pavel, y va de son couplet en dénonçant les “fake news” russes.
 On a appris récemment que Facebook projette d’intervenir pour classer les messages les plus vus, afin d'étouffer les informations jugées comme fausses (ça s’appelle manipuler, en bon français). Facebook mettra en place une fonction de dénonciation pour que des utilisateurs puissent signaler les contenus qu'ils jugeront faux. Puis Facebook transférera les messages dénoncés à un échantillon de personnes nommées “fact-checkers” (en français vérificateurs, ou encore comité de censure) pour la circonstance. Navigant entre entre vraies/fausses et fausses/vraies nouvelles, conspirationnisme, propagande gouvernementale, puritanisme et bien pensance, Facebook prétend devenir le super héros de la vérité vraie. Google n’est pas en reste et, avec son “News Lab”, se trouve déjà sur la ligne de départ.

> Comme moi, vous aurez remarqué la concordance de ces intentions vertueuses. Mais rassurez-vous, ça n’a rien d’un complot, ces gens là font seulement leur boulot ! Car ce qui déplaît à ces bons apôtres, c’est que les gens se parlent et expriment leur opinion ou leurs doutes (voire des bêtises ou des rumeurs), et c’est ce qu’ils font en bavardant dans la rue, au café, au boulot. Et ils font ça depuis belle lurette, et ils continuent sur leurs blogs ou les réseaux sociaux. On appelle ça la liberté de pensée, et la liberté d’exprimer librement son opinion ! Maintenant que la presse d’opinions est réduite à une poignée de journaux, il reste à domestiquer l’Internet. Aux yeux de certains, c’est une prochaine étape, il faut qu’un ministère de la Vérité (comme dans le cauchemardesque “1984” de George Orwell) normalise, réglemente, interdise. En un mot : leur rêve c’est le retour de la censure ! Non, tu n’es pas un citoyen, tu es un sujet, alors ferme la !

Pensez aux nouvelles internationales...

Avez-vous déjà entendu AFP, Associated Press ou Reuters publier quelque chose de POSITIF sur la Chine ou la Russie?

Souvenez-vous des "Pentagon papers" sur la guerre du Vietnam.

Nos gouvernements mentent à tour-de-bras.  Et comme nos grand médias perdent de l'argent à force de nous mentir, leurs proprios milliardaires demandent du financement aux gouvernements... comme en France.

Ainsi, nos taxes et impôts vont servir à financer notre abrutissement général.

Internet est incontrôlable, pour le plus grand désespoir de nos désinformateurs diplômés. 


« Modifié: mars 29, 2017, 15:56:42 pm par El Kabong »
Z

megalomarc

  • Messages: 4,975
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #57 le: mars 29, 2017, 16:02:46 pm »
À mon avis, le mot propagande n'est pas trop fort. C'est de ça qu'il s'agit.

C'est l'équivalent de la propagande fédéraliste à la radio de Québec qu'on qualifie de radio-poubelle.

C'est là que tu te discrédites. Tu compares des journalistes sérieux, rigoureux (au pire du pire avec un petit biais) avec des clowns qui font un show avec des déclarations à l'emporte pièce, parfois de façon haineuse.

Regardes de quelle manière Anne-Marie Dussault a mené l'entrevue avec Marine Lepen. C'était pathétique. De la télé poubelle, c'est bien comme ça qu'on devrait appeler ça. C'est un exemple parmi beaucoup d'autres.

MadChuck

  • Messages: 25,269
  • Ing. BBQ
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #58 le: mars 29, 2017, 16:08:19 pm »
J'ai pas tout lu mais y'a une grosse différence entre les médias sérieux et les non sérieux, les conséquences a se faire prendre a mentir, Cook a remis son Pulitzer et il a été donné a quelqu'un d'autre, Bugingo a perdu toutes ses jobs la journée même, on ne peut demander la perfection aux médias, juste de faire de leur mieux et de ne plus jamais faire travailler quelqu'un avec la moindre anicroche dans son parcours.

Les médias moins sérieux eux, sociaux et Internet en général, eux ont aucune conséquences a se faire prendre.

Un autre example les histoires d'avions Russes, lit un article sur le sujet, ils disent bien:
"Ils sont restés dans les eaux internationales, ont fait demi-tour avant l'espace aérien français. Nous les avons raccompagnés jusqu'à ce qu'ils remontent vers le nord", a-t-il ajouté.

Tam!

  • Messages: 14,898
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #59 le: mars 29, 2017, 16:19:07 pm »
À mon avis, le mot propagande n'est pas trop fort. C'est de ça qu'il s'agit.

C'est l'équivalent de la propagande fédéraliste à la radio de Québec qu'on qualifie de radio-poubelle.

C'est là que tu te discrédites. Tu compares des journalistes sérieux, rigoureux (au pire du pire avec un petit biais) avec des clowns qui font un show avec des déclarations à l'emporte pièce, parfois de façon haineuse.

Regardes de quelle manière Anne-Marie Dussault a mené l'entrevue avec Marine Lepen. C'était pathétique. De la télé poubelle, c'est bien comme ça qu'on devrait appeler ça. C'est un exemple parmi beaucoup d'autres.

C'est un exemple mais pas parmi beaucoup d'autres. Je parlerais plutôt d'exception.

Elle s'était fait beaucoup critiquer aussi les jours qui ont suivi la diffusion. 

En même temps s'il elle avait été trop complaisante, on lui aurait reproché également. Mais j'avoue qu'il y a un juste milieu.
« Modifié: mars 29, 2017, 16:31:41 pm par Tam! »

MadChuck

  • Messages: 25,269
  • Ing. BBQ

MadChuck

  • Messages: 25,269
  • Ing. BBQ
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #61 le: mars 29, 2017, 16:22:38 pm »

En même temps s'il elle avait été trop complaisante, on lui aurait reproché également. Mais j'avoue qu'il y a un juste milieu.

Y'a deux visions ici et je ne suis pas sur qui a une bonne réponse, dans la technique d'interviewer.

Un, mettre l'invité le plus a l'aise et extraire tous ses idées le plus possible et les plus vrai possible et donc pour se faire ne jamais le contredire et l'encourager a parler sans peur.

Deux, ne pas laisser ce que l'on pense être faut ou un mauvais raisonnement passer et challenger l'interviewé.

Je pense qu'un entre 2 est l'idéal, peut-être faire du 1 le plus possible avant de commencer le 2.

MadChuck

  • Messages: 25,269
  • Ing. BBQ
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #62 le: mars 30, 2017, 13:26:55 pm »
C'est la (et en Ukraine, Slovakie et ailleur où ils ont fait ça) que ça deviens hyper creepy:

http://www.independent.co.uk/news/world/americas/us-politics/russian-trolls-hilary-clinton-fake-news-election-democrat-mark-warner-intelligence-committee-a7657641.html

The Kremlin paid an army of more than 1,000 people to create fake anti-Hillary Clinton news stories targeting key swing states, the leading Democrat on the committee looking into alleged Russian interference in the US election has said.

Et ça marche de manière phénoménale:



Le plus ironique la dedans, c'est qu'une grande partie de ces gens qui se font manipuler et suivent le groupe, ce pensent et vont ouvertement se dire de ne pas être du troupeau, qui ne se font eux pas manipuler par les médias de masse qui leur disent quoi penser (comme si facebook/twitter en était pas devenues des médias de masse qui disent aux mondes quoi penser)

Pour le hearing:
[ Invalid YouTube link ]

Commence a partir de 17-18 minute
« Modifié: mars 30, 2017, 13:32:16 pm par MadChuck »

El Kabong

  • Messages: 5,020
  • Données erronées, résultats significatifs.
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #63 le: mars 30, 2017, 15:01:06 pm »

Avez-vous déjà entendu AFP, Associated Press ou Reuters publier quelque chose de POSITIF sur la Chine ou la Russie?


Mais bien sur:

http://bigstory.ap.org/article/3f5730814983416fa2baefb4f69132f1/china-tries-end-brain-drain-lure-foreign-educated-talent

http://www.scmp.com/news/china/article/1397404/china-saw-drop-mining-deaths-last-year-official-figures-show

Bravo!  T'as trouvé la goutte d'eau propre dans l'égout de la démonisation.

Bel effort, je ne raille pas car j'aime bien les fouineurs.

 :smiley2:


En même temps s'il elle avait été trop complaisante, on lui aurait reproché également. Mais j'avoue qu'il y a un juste milieu.

Y'a deux visions ici et je ne suis pas sur qui a une bonne réponse, dans la technique d'interviewer.

Un, mettre l'invité le plus a l'aise et extraire tous ses idées le plus possible et les plus vrai possible et donc pour se faire ne jamais le contredire et l'encourager a parler sans peur.

Deux, ne pas laisser ce que l'on pense être faut ou un mauvais raisonnement passer et challenger l'interviewé.

Je pense qu'un entre 2 est l'idéal, peut-être faire du 1 le plus possible avant de commencer le 2.

Une bonne entrevue permet de piéger un invité avec délicatesse, respect et sourires.

Il ne faut pas oublier que le FN sert de repousssoir et permet a la finance de faire passer leur candidat au deuxième tour.
Cela force les bobos a voter pour l'extrême-droite financière plutôt que l'extrême-droite nationaliste.

De toute façon, les faits historiques démontrent bien que les dictateurs du genre Hitler et Mussolini se sont fait élire avec des programmes de gauche pour ensuite gouverner extrêmement a droite pour le plus grand plaisir des milieux financiers.
« Modifié: mars 30, 2017, 15:09:36 pm par El Kabong »
Z

Dogma

  • Messages: 7,775
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #64 le: mars 31, 2017, 19:21:21 pm »
Regardes de quelle manière Anne-Marie Dussault a mené l'entrevue avec Marine Lepen. C'était pathétique. De la télé poubelle, c'est bien comme ça qu'on devrait appeler ça. C'est un exemple parmi beaucoup d'autres.

C'est un exemple mais pas parmi beaucoup d'autres. Je parlerais plutôt d'exception.

Elle s'était fait beaucoup critiquer aussi les jours qui ont suivi la diffusion. 

En même temps s'il elle avait été trop complaisante, on lui aurait reproché également. Mais j'avoue qu'il y a un juste milieu.


Personnellement je n'aurais même pas donné de temps d'antenne à LePenne.  C'est lui accorder beaucoup trop de visibilité pour faire sa propagande haineuse. Un faux pas selon moi.

Les extrémistes avec des messages de coucou ( LePenne, Raël, Imam radical etc... ) vous pouvez nous en parler mais pas obliger de leur donné du temps d'antenne. C'est bon pour Denis Lévesques.

cantabile

  • Messages: 8,761
  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #65 le: avril 03, 2017, 18:55:14 pm »
Denis Lévesque a fait un excellent disque. On le félicite.
Les gens....

El Kabong

  • Messages: 5,020
  • Données erronées, résultats significatifs.
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #66 le: avril 24, 2017, 18:11:48 pm »
Denis Lévesque a fait un excellent disque. On le félicite.
Denis lévesque a endisqué?

Est-ce une fausse nouvelle?


Ça va chez toi?

Si tu joue au troll avec moi, tu risque de passer pour ce que tu es.

Alors, feins au moins l'hypocrisie, essaie de paraître intelligent.
Z

M. Bonheur

  • Messages: 13,879
  • Robophobe
    • Meilleur avec du banjo
Le message ci-haut est une boutade.

El Kabong

  • Messages: 5,020
  • Données erronées, résultats significatifs.
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #68 le: avril 28, 2017, 12:53:14 pm »
Vermouilleux!
Z

El Kabong

  • Messages: 5,020
  • Données erronées, résultats significatifs.
Les fausses nouvelles dans les grands médias
« Réponse #69 le: octobre 13, 2017, 15:42:41 pm »
DANGER!!!
CE MESSAGE PEUT PROVOQUER UNE CRISE CARDIAQUE PAR LE FOU RIRE.

Les réseaux sociaux délirent?

JAMAIS autant que les grands médias!

Pikachu en fait la preuve!!!


Citer
(...)
Facebook, Instagram, Twitter, YouTube, Tumblr et Pokémon Go ont même contacté certains journalistes dans le but d'exploiter les tensions raciales et de semer la discorde entre les Américains, a appris CNN.

Cette campagne, intitulée «Do not Shoot Us», offre de nouvelles informations sur la façon dont les agents russes ont créé un vaste écosystème en ligne où les messages politiques divisifs ont été renforcés sur de multiples plates-formes, amplifiant une campagne qui semble avoir été menée à partir d'une seule source , Ferme de troll liée au Kremlin connue sous le nom d'Internet Research Agency.

Une source proche de l'affaire a confirmé à CNN que la page Facebook Do not Shoot Us était l'un des 470 comptes retirés après que la compagnie ait déterminé qu'ils étaient liés à l'IRA. CNN a établi séparément les liens entre la page Facebook et les autres comptes Do not Shoot Us.

La campagne Do not Shoot Us - dont le titre a pu référencer le slogan «Hands Up, Do not Shoot» qui est devenu populaire après le tournage de Michael Brown - a utilisé ces plates-formes pour souligner les incidents de policiers présumés la brutalité, avec ce qui aurait pu être le double objectif de galvaniser les Afro-Américains pour protester et encourager d'autres Américains à considérer l'activisme noir comme une menace croissante. (...)

Zéro preuves, rien que des allégations...

Décidément, la consommation de crack est en hausse au Pentagone.
Poutine, ainsi que la majorité des russes, doivent pleurer de rire.

Z

MadChuck

  • Messages: 25,269
  • Ing. BBQ
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #70 le: octobre 13, 2017, 16:20:16 pm »
Zéro preuves, rien que des allégations...

Décidément, la consommation de crack est en hausse au Pentagone.
Poutine, ainsi que la majorité des russes, doivent pleurer de rire.



Il y a une liste de preuves et la connaissance de Internet Research Agency et ça provient de journalistes d'enquête Russes qui ont infiltré la compagnie, pas juste d'Américains:

https://www.buzzfeed.com/maxseddon/documents-show-how-russias-troll-army-hit-america?utm_term=.asVxXXOZw#.fmbEXXowV

Et ça date bien d'avant Trump la, c'est connu depuis 2012/2013, c'est simpletement devenue de plus en plus gros.

Y'a des éléments de preuves autre que le journalisme d'Enquête russes, commes des hackers qui ont obtenue puis leaké des e-mails relevant leur comportement:

https://www.theguardian.com/world/2012/feb/07/putin-hacked-emails-russian-nashi

En Russe:
https://b0ltai.wordpress.com/2014/05/28/%D1%87%D0%B0%D1%81%D1%82%D1%8C-%D0%B2%D1%82%D0%BE%D1%80%D0%B0%D1%8F-%D1%82%D1%80%D0%BE%D0%BB%D0%BB%D0%B8-%D0%BD%D0%B0-%D1%8D%D0%BA%D1%81%D0%BF%D0%BE%D1%80%D1%82/

Journalist qui a infiltré:
https://www.novayagazeta.ru/articles/2013/09/07/56253-gde-zhivut-trolli-i-kto-ih-kormit

Y'a même eu des offres d'emploi rénuméré pour poster en ligne dans les sections commentaires sur Internet par cet agence.

Si tu as la chance, écoute le documentaire Icarus sur Netflix:


Ça montre bien jusqu'ou Putin et ses médias peuvent aller.

Et oui Poutine et la majorité des Russes doivent trouvé ça bien drôle et doivent bien s'amuser de voir Trump aller.

El Kabong

  • Messages: 5,020
  • Données erronées, résultats significatifs.
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #71 le: octobre 19, 2017, 13:13:21 pm »
Salut MadChuck!

Si la Russie avait vraiment interféré de manière décisive sur les élections américaines, la preuve aurait été publiée extra-large tout azimut.

Le fait est, c'est le pentagone qui depuis 100 ans influe sur les élections partout sur la planète.  Avec de l'argent, avec des assassinats ou avec des coups d'États.

La démocratie n'est valable que si elle est au service des multinationales, dans le cas contraire, elle n'est pas reconnue.  Elle est même salie par des campagnes médiatiques.  Demandez au Général De Gaulle, en 1942 la propagande de Roosevelt le traitait de dictateur, de fasciste, de communiste, etc. N'importe quoi.  Les USA désirait s'emparer des colonies françaises (sous prétexte de décolonisation) et transformer la France en colonie (AMGOT).
En foi de quoi, les traitres et les idiots comme Darlan (Vichy) ou Giraud étaient financés par le séduisant Franklin...

Regardons plus près ce que dit répète un des plus grands journalistes des USA:


Citer
(...)Je ne doute pas que les Russes investissent temps, énergie et argent pour tenter d’influer sur les événements ayant cours aux États-Unis de manière à servir leurs intérêts, comme nous l’avons fait et le faisons encore en Russie et dans bien d’autres pays du monde. Je ne dis donc pas qu’il n’y a pas eu d’influence ou tentative d’influence sur certains événements.

Mais l’idée que les Russes aient pu faire basculer les élections en faveur de Trump est absurde. Tout cela est fondé sur l’affirmation non prouvée que la Russie a fourni les courriels piratés de Podesta à WikiLeaks, et que leur publication a poussé des dizaines, voir des centaines de milliers de partisans de Clinton à voter Trump. Cela n’a aucun sens. Soit ça, soit, selon le directeur du renseignement national, que Russia Today America, où j’anime une émission, a manipulé tout le monde pour qu’ils votent pour le Green Party.

Cette obsession pour la Russie est une tactique utilisée par l’élite dirigeante, en particulier le Parti démocrate, afin d’éviter de faire face à une réalité très désagréable : leur impopularité est le résultat de leur politique de désindustrialisation et de l’assaut contre les travailleurs et les pauvres de couleur. C’est le résultat d’accords commerciaux désastreux comme l’ALENA qui ont supprimé des emplois syndiqués bien rémunérés et les ont expédiés dans des endroits comme le Mexique, où les travailleurs sans avantages sociaux reçoivent 3 $ de l’heure. C’est le résultat de l’explosion d’un système d’incarcération de masse, entamé par Bill Clinton avec sa loi sur la criminalité de 1994, qui a entrainé le triplement et le quadruplement des peines d’emprisonnement. C’est le résultat de la réduction des services gouvernementaux de base, y compris, bien sûr, ceux du service de santé, que Clinton a éviscérés ; la déréglementation, une infrastructure en décomposition, qui touche même les écoles publiques, et l’évitement fiscal de facto par les entreprises. C’est le résultat de la transformation du pays en une oligarchie. La révolte nativiste de droite et l’insurrection avortée au sein du Parti démocrate ont du sens quand on voit ce qu’ils ont fait au pays.

Les forces de police ont été transformées en entités quasi militaires qui terrorisent les communautés marginales, où les gens ont été privés de tous leurs droits et sur qui on peut tirer en toute impunité. Plus de trois personnes sont tuées par jour, c’est un fait. L’État tire sur les pauvres gens de couleur ou les emprisonne comme une forme de contrôle social. Et il est tout disposé à employer la même forme de contrôle social sur n’importe quel autre segment de la population qui deviendrait rétive.

Le Parti démocrate, en particulier, conduit toute cette chasse aux sorcières russe. Il ne peut pas reconnaitre sa complicité dans la destruction de nos libertés civiles, mais rappelez-vous que l’attaque de Barack Obama contre les libertés civiles a été pire que celle de George W. Bush, et dans la destruction de notre économie et de nos institutions démocratiques.

Des politiciens comme les Clinton, Pelosi et Schumer sont des créations de Wall Street. C’est pourquoi ils ont été si virulents pour repousser les partisans de Sanders dans le Parti démocrate. Sans l’argent de Wall Street, ils n’auraient pas le pouvoir politique. Le Parti démocrate ne fonctionne pas comme un vrai parti. Il s’agit surtout de mobiliser une masse de gens et d’en faire un outil de relations publiques en agitation perpétuelle, tout cela financé par des grosses entreprises. La base du parti n’a pas vraiment son mot à dire dans sa direction ou la politique qu’il mène, comme l’ont découvert Bernie Sanders et ses partisans. Ils ne sont que des accessoires dans un théâtre politique stérile.

Les élites de ce parti, rongées par la cupidité, la myopie et un profond cynisme, ont une emprise mortelle sur le processus politique. Elles ne vont pas lâcher prise, même si tout doit imploser.(...)

Cet article de Moon of Alabama cloue le cercueil de la supposée interférence (décisive?) du méchant Poutine. 
Z

MadChuck

  • Messages: 25,269
  • Ing. BBQ
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #72 le: octobre 22, 2017, 22:27:09 pm »
C'est deux questions assez différentes ici, ont-ils fait des actions pour influencer le résultat et ont-ils réussi, tu viens de passer de un a l'autre comme si de rien était, il peut difficilement avoir des preuves que des gens ont voter de tels ou tels façon a cause d'une raison X, pour commencer les votes sont secret et deuxièmement les gens ne savent pas la vrai raison pourquoi ils ont voter pour le candidat de leur choix ou pourquoi ils n'ont pas été vote (une stratégie qui a été beaucoup utiliser c'est de convaincre de ne pas aller voter, non pas changer leur vote).

L’élection a été si serre (il faut seulement changer le vote d'environ 40-45k personne dans 4 état clef pour changer le vainqueur, 40-45k sur des millions de gens), que de dire que l'impact des scandales des e-mails combine aux techniques cibles en ligne et fausse nouvelle en général ne peut pas être responsable me semble être étrange a dire.

https://fivethirtyeight.com/features/the-comey-letter-probably-cost-clinton-the-election/

El Kabong

  • Messages: 5,020
  • Données erronées, résultats significatifs.
Les fausses nouvelles sur les grands réseaux
« Réponse #73 le: octobre 25, 2017, 15:43:15 pm »
Je vais me répéter avec plaisir:

Ici, dans la colonie canadian, le scandale des e-mails a été traité comme étant une atteinte à la réputation d'Hillary.  En aucun cas les journaleux et les presstitués ont osé dire qu'Hillary était coupable de communiquer sur des réseaux non-protégés.  Une secrétaire d'État reçoit NÉCESSAIREMENT une solide formation sur ce sujet et les équipement qui vont avec.  Donc, c'est une faute grave de sa part.  Les médias US, eux, en ont largement discuté, pas ici dans la colonie.

Deuxièmement, ici, dans la colonie canadian, ces mêmes prétendus journalistes ont tout fait pour ne pas nous parler du contenu des e-mails.  Aux USA, les contenus ont été discutés et commentés.
Et c'était pas bô!

Troisièmement, affirmer que les fuites ont pour origine les services secrets russes relève de la propagande.  Bien sûr que les russes ont participés à éloigner une présidente potentielle qui adore faire des guerres et qui en fait la promotion.  Mais les sources de Wikileaks sont, selon Assange, protégés et c'est bien pour ça que Assange est détesté par les États rapaces et les banquiers.  Quant aux fuites, une enquête valable peut prendre jusqu'à 6 mois. Six mois pour creuser des fichiers de télécommunications pour retracer un auteur perdu dans l'anonymat.  Bonne chance.

Alors, quand des zombies viennent nous dire qu'après une enquête supposément valable (et très courte dans le temps), que les méchants russes sont coupables:  ça vaut pas cher la tonne.

Les citoyens US ont tout simplement été mieux informés sur ce sujet que les citoyens des colonies US qui reçoivent leurs infos internationales via des agences de presse minables tels AFP (agence France pentagone), REUTERS, Ass. Press., etc. 

En foi de quoi, les citoyens US ont rejetés cette folle et appuyés un fou dont les promesses envers la classe moyenne n'était que du vent rectal.
Z

MadChuck

  • Messages: 25,269
  • Ing. BBQ
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #74 le: octobre 25, 2017, 16:03:40 pm »
Citer
Troisièmement, affirmer que les fuites ont pour origine les services secrets russes relève de la propagande.  Bien sûr que les russes ont participés à éloigner une présidente potentielle qui adore faire des guerres et qui en fait la promotion.  Mais les sources de Wikileaks sont, selon Assange, protégés et c'est bien pour ça que Assange est détesté par les États rapaces et les banquiers.  Quant aux fuites, une enquête valable peut prendre jusqu'à 6 mois. Six mois pour creuser des fichiers de télécommunications pour retracer un auteur perdu dans l'anonymat.  Bonne chance.

.....affirmer que les fuites ont pour origine les services secrets russes relève de la propagande.....

.... Bien sûr que les russes ont participés à éloigner une présidente potentielle....

Pas sur de te suivre ici, si c'est du sarcasme ça devient très dure a déchiffrer.

Assange a été sur le payroll de Putin:
https://en.wikipedia.org/wiki/World_Tomorrow

Pas mal tous les états puissant du monde essai d'infiltrer tous les autres états du monde électroniquement, incluant bien sur leur parties politiques, c'est juste une pratique courante et normale.

Des gens de l'équipe Trump/ami de Manafort (qui a une longue historique de lien avec de riche Russe notamment quand il s'est occupé de la campagne du candidat pro-russe dans une élection en Ukraine) semblait savoir a l'avance ce qui allait sortir sur Wikileaks:

Trust me, it will soon the Podesta's time in the barrel. #CrookedHillary
7:24 AM - 21 Aug 2016

WikiLeaks, which published over 20,000 pages of emails, allegedly from Podesta, in October and November 2016


Y'a habituellement une raison pour passer par wikileaks au lieu d'utiliser de vrai journaliste pour tes données.
« Modifié: octobre 25, 2017, 16:13:28 pm par MadChuck »

Titoine19

  • Messages: 1,349
  • J'aimerais que ça soit mon chien !
    • Histoire des FPS (Fédération des putes souverainistes)
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #75 le: octobre 26, 2017, 13:33:46 pm »
Ce n'est pas une fausse nouvelle, mais c'est aussi pire...

https://www.facebook.com/martin.bouchard.7374/posts/10155060574103876

Cette fausse lettre circule depuis 2013 sur les réseaux sociaux.  C'est partie de Belgique.  Ça a commencé à circuler en 2015 au Québec.  Il y a eu nombre d'article de journaux pour dire que ce n'est pas vrai: le journal metro, radio-canada et un autre que j'oublie.  Dans les 4200 commentaires(et plus), il y a des gens comme moi qui ont envoyer les liens pour prouver que c'est faux.  Il y en a qui ont eu le culot de dire que c'était un site de fausses nouvelles. La majorité était d'accord et approuvait le geste du maire.  Ils voulaient un gars comme ça comme premier ministre!!!

Pas pour me vanter, mais j'ai vu tout de suite que c'était fake.  Quand tu as un minimum de connaissances sur le Québec, tu peux pas penser que c'est vrai.  Un maire n'a aucune juridiction sur les écoles au Québec.  Une cantine, au Québec, c'est pas dans une école. On appelle ça une cafétéria.  Dorval, c'est pas en banlieue de Montréal merde ? Tk rassurez-moi! La lettre dit même  "S'ils sont pas contents qu'ils retournent dans leur pays" mais c'est dit de façon poli!

Qu'est-ce que tu veux faire contre ce genre de fausses nouvelles? C'est un statut personnel.  Il y a tellement de commentaires que la vérité passe dans le beurre... Tu peux ben signaler le statut mais facebook peut rien faire ça l'air.
A

El Kabong

  • Messages: 5,020
  • Données erronées, résultats significatifs.
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #76 le: octobre 27, 2017, 13:22:29 pm »
(...)
Y'a habituellement une raison pour passer par wikileaks au lieu d'utiliser de vrai journaliste pour tes données.

Un vrai journaliste?

Un animal rare.
Z

MadChuck

  • Messages: 25,269
  • Ing. BBQ
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #77 le: octobre 27, 2017, 14:30:03 pm »
(...)
Y'a habituellement une raison pour passer par wikileaks au lieu d'utiliser de vrai journaliste pour tes données.

Un vrai journaliste?

Un animal rare.


Oui mais il en existe encore qui font un excellent travail pour ce genre de chose (au lieu de wikileaks qui a une terrible feuille de route):

Et ils protègent leur source bien mieux que Assange:

https://www.theguardian.com/world/2017/oct/16/malta-car-bomb-kills-panama-papers-journalist

MadChuck

  • Messages: 25,269
  • Ing. BBQ
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #78 le: octobre 30, 2017, 11:42:26 am »
Troisièmement, affirmer que les fuites ont pour origine les services secrets russes relève de la propagande.

https://www.scribd.com/document/363010384/Statement-of-the-Offense-filed#from_embed

http://www.businessinsider.com/who-is-george-papadopoulos-pleaded-guilty-fbi-russia-contacts-2017-10

Papadopolous a avouer avoir été contacté par les Russes a propos de milliers de e-mails sur Hillary en mars 2016 (les e-mails de podesta ont été hacké en mars 2016).

https://en.wikipedia.org/wiki/George_Papadopoulos_(policy_adviser)

Quel mécanisme Manafort dit avoir utilisé pour placer les dizaines de millions de dollars (qui proviennent fort probablement d’oligarche Russe si ce n'est pas du régime directement) qu'il a reçu en paiement pour son travail pour le régime pro-Russe (dont le président se cache maintenant en Russie) en Ukraine.
https://assets.documentcloud.org/documents/4163359/Manafort-Indictment.pdf

El Kabong

  • Messages: 5,020
  • Données erronées, résultats significatifs.
Les fausses nouvelles sur les médias mainstream.
« Réponse #79 le: janvier 26, 2018, 14:54:21 pm »
Quelques anticipations pour 2018 aux États-Unis…

Citer
Le rapport Anti-Empire n°154. Source : William Blum, 05-01-2018

Bonne année !

2018 va être une année très très amusante. Et pour mieux vous préparer aux festivités, voici un calendrier des choses les plus délicieuses à prévoir.
 
16 février : les États-Unis interdisent l’entrée du territoire à toute personne, hormis les citoyens blancs, chrétiens et juifs du Canada, de Grande-Bretagne, de Nouvelle-Zélande, d’Australie et d’Israël.

18 février : le Congrès vote une loi qui exige des nouveaux citoyens qu’ils fournissent un texte – en excellent anglais – sur l’intelligence brillante de Donald J. Trump, combien ils lui sont redevables, le succès qu’il rencontre, comment il va rendre l’Amérique à nouveau la meilleure, et combien il est modeste.

1er mars : l’enquête Mueller annonce la découverte d’un citoyen de Vladivostok, Russie, qui le 16 juillet 2016 a envoyé un e-mail à son cousin à Baltimore exprimant le dégoût face à la violence qui s’est répandue au Moyen-Orient à la suite du renversement de Muammar Kadhafi en Libye, qui, écrit-il, a été initié par la Secrétaire d’État Hillary Clinton. « Une telle interférence dans l’élection américaine ne sera pas tolérée », a déclaré le bureau de Mueller.

6 mars : le gouvernement du Salvador est renversé par un coup d’État. Les États-Unis accusent la Russie.

15 mars : des membres proches des partis néo-nazis d’Ukraine, qui tiennent plusieurs hauts postes dans le gouvernement soutenu par les USA, défilent au pas de l’oie dans le centre de Kiev, en tenues militaires allemandes, portant de gigantesques drapeaux avec la swastika, criant « Heil Hitler », et chantant le chant de Horst Wessel. Quand des membres de la gauche tentent de les bloquer, la police intervient pour arrêter les gauchistes. Aucun mot n’apparaît dans les média mainstream américains. Le président Trump twitte « Il y a beaucoup de méchants des deux côtés ».

26 mars : le gouvernement du Paraguay est renversé par un coup d’État. Les États-Unis accusent la Russie.

1er avril : Trump déclare que les États-Unis n’ont jamais envahi un autre pays ni renversé un gouvernement étranger. Il ajoute que ce n’est pas une blague du 1er avril.

15 avril : le gouvernement d’Égypte est renversé par un coup d’état. Les États-Unis accusent la Russie.

28 avril : une nouvelle étude de Harvard conclue que 0,00001% de la population américaine détient désormais 99,999 % de tous les actifs financiers.

10 mai : le Texas exécute une jeune fille de 16 ans pour avoir avorté.

12 mai : le parti républicain veut donner le droit de vote aux fœtus.

3 juin : Les USA demandent que l’Iran détruise tous les avions et bombes dans leur pays, tous les pistolets et fusils, tous les couteaux de plus de 5 cm, et toutes les battes de base-ball.

1er juillet : le vice-président Pence est accusé par neuf femmes d’avoir abusé sexuellement d’elles. Une protestation au niveau national, durant la semaine, exige son départ. Il le fait finalement. Le président Trump nomme Harvey Weinstein pour le remplacer.

14 juillet : l’Arabie Saoudite fusille 105 hommes pour blasphème et 42 par pendaison, et condamne 60 autres à 100 coups de fouets chacun. Le jour suivant, Trump dénonce rageusement « le gouvernement communiste du Venezuela » pour avoir arrêté 6 manifestants.

15 août : Chelsea Manning est assassinée par un homme nommé Oswald Harvey.

18 août : Oswald Harvey, alors qu’il était emprisonné seul et gardé 24 heures sur 24 par 200 policiers, est tué par un homme nommé Ruby Jackson.

26 août : Ruby Jackson meurt subitement d’une rare maladie asiatique jusqu’à présent inconnue dans l’hémisphère occidental.

3 septembre : le ministère du Travail annonce que le jour du Travail deviendra la commémoration de la gratitude de l’Amérique pour ses entreprises, un jour dédié à la mémoire des briseurs de grèves de chez J.P. Morgan et Pinkerton tués durant leur service.

6 septembre : le Congrès vote une loi imposant à toute personne arrêtée dans une manifestation pacifiste de se faire stériliser. Le président Trump dit que c’est une « loi importante ». La leader des Démocrates au Congrès, Nancy Pelosi vote pour la loi mais déclare qu’elle a des craintes car un droit d’appel n’est pas prévu.

8 septembre : la junte militaire renverse le président Nicolas Maduro au Venezuela. Washington dénonce la perte de la démocratie.

10 septembre : les USA reconnaissent la junte militaire du Venezuela, lui offrent 50 chasseurs à réaction et 100 tanks.

12 septembre : une révolution prend corps au Venezuela mettant en danger la junte militaire. 40 000 marines américains atterrissent à Caracas pour réprimer le soulèvement.

20 septembre : la Cour suprême déclare que les policiers peuvent rechercher quiconque s’ils ont des doutes raisonnables sur le fait que la personne a des poches.

21 septembre : deux métros entrent en collision à Manhattan. Les USA demandent à Moscou d’expliquer pourquoi il y a un citoyen russe dans chacun d’entre eux.

1er octobre : le Parti Démocrate change de nom pour Parti Républicain Modéré, et il annonce l’ouverture d’un compte bancaire joint avec le Parti Républicain afin que les lobbyistes des entreprises n’aient plus qu’un seul chèque à faire.

11 octobre : le ministère de la Justice annonce que six personnes ont été arrêtées à New York en relation avec un projet de bombarder les Nations Unies, l’Empire State Building, la station de métro de Times Square, le Madison Square Garden et le Lincoln Center.

12 octobre : les accusations sont abandonnées pour quatre des « six de New York » quand il apparaît qu’il s’agit d’agents du FBI.

19 octobre : les policiers du monde entier forment une nouvelle association, la Policemen’s International Governing Society. PIGS (note du traducteur : cochons) annonce que son premier objectif est de faire campagne contre la notion qu’une personne est innocente jusqu’à ce qu’on prouve sa culpabilité, dans ces pays où ce principe étrange demeure encore.

22 octobre : la conscription est réinstaurée pour les hommes et femmes, âgés de 16 à 45 ans. Ceux à qui il manque un membre ou sont aveugles peuvent demander un poste non-combattant.

6 novembre : le taux de participation à l’élection présidentielle américaine est de 9,6%. Les bulletins de votes portent tous l’inscription : « De “Une personne, un vote” à “Un dollar, un vote” ». Le vainqueur est « Aucun de ceux-là ».

10 novembre : ExxonMobil, ChevronTexaco, General Electric, General Motors, AT&T, Ford et IBM fusionnent pour former la « Free Enterprise, Inc » (la Libre entreprise).

16 novembre : Free Enterprise, Inc. cherche à acquérir le Guatemala et Haiti. Citigroup refuse de vendre.

18 novembre : Free Enterprise, Inc. rachète Citigroup.

25 novembre : l’air à Los Angeles est si pollué que les riches commencent à louer des travailleurs sans papiers pour respirer à leur place.

7 décembre : Kim Jon-Un et Donald Trump débattent aux Nations Unies sur lequel des deux est le plus populaire, le plus aimé dans son pays et à travers le monde, si l’exceptionnalisme américain bat l’exceptionnalisme nord-coréen, et qui a le pénis le plus gros.

10 décembre : Trump congédie tous les membres de son gouvernement, les chefs de toutes les agences gouvernementales, et sa femme. « Je leur donne à tous des millions de dollars », déclare-t-il, « mais aucun ne m’a accordé le respect ou sa loyauté. Quelle bande de misérables ! C’est triste ! »

14 décembre : Dick Cheney annonce depuis son lit d’hôpital que les États-Unis ont finalement découvert des caches d’armes de destruction massive en Irak – « aussi tous ceux qui ont douté peuvent aller se faire voir ». L’ancien vice-président, cependant, refuse de fournir tout détail sur la découverte car, dit-il, le faire pourrait révéler des sources ou des méthodes de renseignement.

Alors… meilleurs vœux pour la nouvelle année à tous mes lecteurs aux États-Unis et dans le monde.

Et puisse votre nom ne jamais apparaître dans la « no-fly list » de la Sécurité nationale.

Puisse votre mouvement syndical ne pas être soutenu par la NED (National Endowment for Democracy), ni les élections dans votre pays.

Puisse votre pays ne jamais connaître une intervention humanitaire, une libération ou un suicide involontaire mené par les USA ou l’OTAN.

Puissent l’uranium enrichi, les bombes à fragmentation, le phosphore blanc et le napalm qui tombent sur votre pays être aussi inoffensifs ou inexistants que l’affirme le Pentagone.

Puissiez-vous ne pas tomber malade aux États-Unis sans une assurance santé.

Puissiez-vous ne pas souhaiter entrer dans une université américaine sans être assez riche.

Puissiez-vous redécouvrir ce que les pauvres dans la France du XVIIIe siècle ont découvert, que les têtes des riches pouvaient mécaniquement être séparées de leurs épaules s’ils ne revenaient pas à plus de raison.

Rire ou pleurer?

Pleurer de rire!
Z

El Kabong

  • Messages: 5,020
  • Données erronées, résultats significatifs.
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #80 le: mars 16, 2018, 16:48:45 pm »
Fake & Bake!

Citer
Pas de collusion entre Trump et la Russie, mais Obama impliqué » dit la Commission d'enquête du Congrès qui vient de rendre ses conclusions

Publié par wikistrike.com sur 15 Mars 2018, 18:09pm

La Commission d'enquête sur le Renseignement de la Chambre des représentants, après avoir interrogé 73 témoins pendant quatorze mois et examiné plus de 300 000 documents,vient de terminer son enquête sur un constat que vos médias vont enterrer : il n'y a pas eu de collusion entre la campagne Trump et la Russie.

Ses principales conclusions sont celles-ci (1) :

    Il n'y a as eu de collusion entre le candidat Trump et la Russie sur l'élection présidentielle.
    Le président Obama a été mis en garde pendant plusieurs années que la Russie tentait d'influencer les élections présidentielles, et il n'a rien fait.
    Des contacts « suspects et problématiques » ont eu lieu entre des officiels des services de Renseignements et les médias.
    La Russie a effectivement tenté d'interférer dans les élections de 2016, et elle s'est servie des médias sociaux pour semer la discorde.
    Le président Poutine n'avait aucune préférence quant à l'issue de l'élection, d'ailleurs il ne pensait pas que Donald Trump allait gagner. Son objectif était de monter les Américains les uns contre les autres quel que soit le candidat élu, et de miner notre confiance dans le processus électoral [sur ce point, disons clairement qu'il a réussi au-delà de toute attente, grâce à Hillary Clinton et aux médias qui ont inventé la collusion, et qu'il a parfaitement su tirer parti de la division qui existe entre Démocrates et Républicains].
    Un rapport déclassifié, après vérification qu'aucune information sur les méthodes employées ne soit révélée, sera rendu public dans les jours à venir, et il décrit de quelle façon un dossier de recherche contre Trump est parvenu de sources russes entre les mains de la campagne Clinton.

Procédure

La commission d'enquête du renseignement a orienté son travail dans quatre directions (2) :
 

    Quelles cyberactivités et quelles autres mesures actives ont été prises par la Russie à l'encontre des États-Unis et de leurs alliés ?
    Y at-il eu, dans ces opérations de cyberactivités, des liens entre la Russie et des personnes associées aux campagnes politiques ou à toute autre campagne américaine ?
    Quelle a été la réponse du gouvernement américain face aux actions russes, et que devons-nous faire à l'avenir pour nous protéger et protéger nos alliés ?
    Quelles ont été les fuites d'informations secrètes par la communauté du renseignement ?

Le comité a interviewé la semaine dernière son dernier témoin, Corey Lewandowski, ancien directeur de campagne de Trump, et a produit ses conclusions après avoir consulté tous les documents relatifs à son enquête, a déclaré une source du Congrès à Sara Carter.

La Commission d'enquête a insisté sur le fait que la seule partie de l'enquête qui est terminée concerne la collusion entre Trump et la Russie et elle enquête toujours sur plusieurs dossiers connexes :

    l'abus de la Cour FISA pour espionner un candidat en se servant du faux dossier Steele sans révéler que les accusations qu'il contenait n'avaient pas été vérifiées ni qu'il avait été financé par la campagne du camp opposé et par le parti Démocrate.
    le scandale Uranium One, qui a permis la vente par l'Administration Obama sous la supervision d'Hillary Clinton de 20% de l'uranium américain aux Russes alors que le FBI enquêtait sur les manœuvres criminelles de Poutine destinées à acquérir l'uranium américain - en fait mondial - et que l'agent américain infiltré auprès des Russes a reçu l'interdiction par le département de la Justice d'Obama de témoigner devant le Congrès de ce qu'il avait appris.
    le faux dossier Steele accusant Trump, payé par Hillary Clinton et le parti Démocrate, et dont le FBI s'est servi en sachant qu'il était faux.
    et le décaviardage, l'exposition et les fuites dans la presse des noms de Républicains suite aux enquêtes du FBI.

L'enquêteur spécial Robert Mueller s'est donc selon toutes apparences engagé dans une chasse aux sorcières contre Trump. D'ailleurs aucune des charges retenues contre les personnes mises en accusation ne concernent le dossier russe.

Barack Obama a été spécifiquement prévenu en 2014 et en 2015 que les Russes tentaient de pirater le processus électoral, et il n'a strictement rien fait pour empêcher Vladimir Poutine de dérégler les élections américaines parce qu'il était certain, en 2015, qu'Hillary Clinton remporterait l'élection.

Sara Carter vient de découvrir de nouveaux faits choquants (3)

    Barack Obama lui-même et James Clapper ont été informés du contenu d'une partie du faux dossier Steele fin décembre 2016, lequel affirmait que les Russes avaient des informations compromettantes contre Donald Trump. James Comey, l'ancien directeur du FBI qui a fait fuiter des notes personnelles anti-Trump au New York Times était présent lors de cette réunion, ainsi que John Brennan, l'ex-directeur de la CIA, et l'ancien directeur de la NSA Mike Rogers.
    James Clapper, l'ex-directeur du renseignement intérieur d'Obama, était en contact avec le journaliste Jake Tapper de CNN au moment où CNN a rendu publique l'existence du dossier Steele, ce qui a déclenché la campagne nationale hystérique d'accusation de collusion russe. Clapper serait, selon FOX News, soit la source originale, soit la source qui a confirmé à CNN l'existence et le contenu du dossier. C'est après cela que Buzzfeed a publié les 35 pages du dossier. Il convient d'ajouter que Christopher Steele, a commencé à distribuer son dossier aux médias durant l'été 2016, mais qu'aucun d'entre eux n'a voulu en parler du fait qu'aucune des accusations qu'il contenant n'avait été prouvée : il ne s'agissait que de rumeurs, de commérages et de spéculations.
    Le 11 janvier 2017, après avoir transmis à CNN le faux dossier accusatoire « salace et non vérifié » (selon les déclarations sous serment de James Comey), Clapper a rencontré le président Trump élu pour lui parler du dossier Steele, et il a fait part dans un communiqué de son profond dégoût pour les fuites d'informations dans la presse qui sont, dit-il au futur président « corrosives et dangereuses pour la sécurité nationale ». Et il était un des auteurs des fuites dans la presse !
    Enfin, Clapper est apparu en public en janvier 2017 et a affirmé « avoir appris l'existence du dossier dans la presse ».
    Puis il déclara : « peu importe qui a financé ce dossier, ce qui compte c'est de savoir s'il est confirmé ou pas ».

Et maintenant Clapper travaille pour CNN !

Conclusion

Pendant 15 mois, les médias ont accusé Donald Trump de collusion avec la Russie. Sans preuve. Et vous ne lirez pas un seul entrefilet d'excuses. En fait, je les soupçonne de continuer à parler de collusion, de trahison et d'impeachment comme si l'enquête n'avait jamais rendu ses conclusions.

La gauche - je parle des journalistes - a démontré dans cette affaire son absolu mépris pour la présomption d'innocence. Cependant, à la première seconde où une personne de gauche, ou appartenant à la minorité, sera soupçonnée d'avoir commis un crime ou un délit, vous verrez ces défenseurs des droits de l'homme réclamer pour les suspects le respect de leur présomption d'innocence, et exiger d'attendre la fin de l'enquête pour porter des accusations. Et personne ne relèvera leur monumentale hypocrisie parce que la quasi-totalité des journalistes doivent s'exprimer suivant la ligne politique imposée.

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) https://intelligence.house.gov/uploadedfiles/hpsci_russia_investigation_one_page_summary.pdf

(2) https://intelligence.house.gov/uploadedfiles/investigation_parameters.pdf

(3) https://saraacarter.com/former-dni-james-clapper-allegedly-leaked-to-cnn-investigation-revealed/
« Modifié: mars 16, 2018, 16:50:32 pm par El Kabong »
Z

Cinéphile

  • Messages: 6,914
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #81 le: mars 16, 2018, 19:31:46 pm »
Je parle effectivement de grands médias qui ne prennent pas le temps de faire le travail d'enquête minimum et citent des fausses nouvelles, font des appels aux sources citoyennes pour avoir des buzz, etc.

...et censurent de manière inutile. :-p
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

dalporto

  • Messages: 9,834
  • Admin capo di tutti i capi
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #82 le: mars 16, 2018, 21:43:20 pm »
LISA AU MUR!!!!

MadChuck

  • Messages: 25,269
  • Ing. BBQ
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #83 le: mars 19, 2018, 22:49:44 pm »
Fake & Bake!

...

Je peux comprendre pourquoi tu serais méfiant et considérer fake news une enquête qui vient d'un congrès Américain républicain a propos de leur victoire électorale, mais c'est probablement ce qui est arrivé ou du moins démontrable qui soit arrivé a ce point-ci. Je ne suis vraiment pas sur que ce soit fake news (tu crois vraiment pas qu'il ai raison sur l'influence des médias sociaux de 2016, y'a de forte chance que Trump et sa proche équipe n'était pas dans le coup et bien sur que Putin ne pensait même pas qu'il puisse gagner, du moins pendant un bon bout et que c'était pas le but premier). Fort probablement qu'ils ont juste parler avec leur riches amis Russes et d'autre ne sachant pas qu'il parlait indirectement avec l'état par moment.

La vrai enquête, plus longue et plus forte en pouvoir de Muller pourrais trouver plus de chose incluant de la collusion bien sur, mais je ne suis pas sur que l'enquête du congrès fait partie du Fake News dont tu les accuses, du moins y'a beaucoup de travail derrière au moins, même si c'est potentiellement biaisé.

Encore aujourd'hui:



http://102tube.net/video/VOxbqM1meuk

https://www.youtube.com/watch?v=FXdYSQ6nu-M
https://www.youtube.com/watch?v=zb6-xz-geH4
« Modifié: mars 20, 2018, 00:01:27 am par MadChuck »

Le Jam

  • Messages: 8,515
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #84 le: mars 21, 2018, 05:07:00 am »
Il y a un gros débat sur les fake news en ce moment en France.

Notre gouvernement veut légiférer contre les fake news...

Autrement dit ils veulent créer une loi qui sanctionne (pendant les période électorales) les fausses informations. Comme si nous avions besoin d'une nouvelle limitation de la liberté d'expression. Evidemment je suis contre. Par principe contre tout ce qui limite et infantilise la population. Dire des conneries et des mensonges (tant que ça ne dépasse pas les limites de lois comme la diffamation ou l'insulte explicite) devrait être autorisé.

On ferait mieux d'apprendre aux gens à sourcer l'information, la critiquer, mettre en place des outils numérique de recherche et de critique de l'information plutôt que de légiférer pour taper et avilir les gens en les prenant pour des cons. En plus les Fake news c'est très drôle.

cibiou

  • Messages: 911
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #85 le: mars 21, 2018, 08:27:42 am »
Sur le principe, oui a la liberte d'expression, mais quand les fake news - concernant les vaccins notamment - font des morts, c'est moyennement drole et je pense qu'il faut quand meme s'interroger sur la meilleur facon de les combattre.

Je pense aussi qu'on n'est pas tous egaux intellectuellement et culturellement et qu'il y a des gens qui n'ont pas les capacités d'avoir une lecture critique et qu'il faut les proteger (et, a nouveau sur le cas des vaccins, protéger les autres des consequences de leurs non-actions)

Le Jam

  • Messages: 8,515
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #86 le: mars 21, 2018, 08:56:58 am »
Sur le principe, oui a la liberte d'expression, mais quand les fake news - concernant les vaccins notamment - font des morts, c'est moyennement drole et je pense qu'il faut quand meme s'interroger sur la meilleur facon de les combattre.

Que ce soit la vaccination, Appolo 11, les juifs maîtres du monde ou la réalité du couple Dupont Moretti/Isabelle Boulay c'est pareil (pas en terme d'importance et d'impact, mais en terme de traitement). La liberté d'expression ne devrait pas connaître de thème "exception".

Oui oui il faut lutter contre mais il faut le faire avec les bonnes armes, la censure est une mauvaise arme. Sur youtube il y a des gens qui font un travail exceptionnel contre la fausse information dans le respect de la liberté d'expression avec les armes de l'intelligence, de la réflexion et de la science, c'est déjà un bon début.

Je te renvoie vers le travail du Defakator qui a fait un très bon travail contre les anti-vacs dans  cette vidéo :



Après il faut effectivement protéger les plus jeunes et les plus faible, mais moi je n'ai pas à être protéger.

Je pense aussi qu'on n'est pas tous egaux intellectuellement et culturellement et qu'il y a des gens qui n'ont pas les capacités d'avoir une lecture critique et qu'il faut les proteger (et, a nouveau sur le cas des vaccins, protéger les autres des consequences de leurs non-actions)

L'enfer est pavé de bonnes intentions et qu'est-ce que je me prendrais dans la gueule si j'osais dire la même chose.

Si les gens n'ont pas la capacité il faut les former, leur apprendre le sens critique, le sourçage, pas les isoler de l'information, c'est justement l'inverse qu'il faut faire.

Par ailleurs, c'est le principe même de démocratie que tu remets en cause en mettant en valeur cet argument protectionniste. Oui, tu as raison, certains sont faibles et ignares mais on à rien de trouvé de mieux que la démocratie pour fonctionner, et la démocratie sans la liberté d'expression c'est le fascisme le plus terrible, donc c'est un risque à prendre car il en va de nos principes fondateurs.

Si on commence à mettre le dois dans de cette idée que certains ne sont pas capables d'entendre ou de comprendre, on remet tout en cause, et tout s'écroule en quelques instant car c'est l'opinion qu'on juge et qu'on criminalise, on détermine ce qui est juste et faux, c'est à proprement parler du fascisme même avec des bonnes intentions tout à fait sincères.

Je ne cesse de me faire critiquer depuis des années quand je dis que nous sommes inégaux et pourtant je ne cesse également de dire que cette inégalité ne remet pas pour moi en cause la seule égalité qui vaille d'être défendue qui est notre égalité de DROITS. Droits de parler de s'exprimer mais aussi droit à accéder l'information. Il ne devrait pas y avoir d'information réservée à une élite.

Donc ton idée qu'il faut protéger les faibles, oui mais comment le faire sans porter atteinte à la sacro-sainte liberté d'expression (et d'écoute également, puisque l'une et l'autre vont de paire).

Snookey

  • Messages: 8,450
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #87 le: mars 21, 2018, 09:06:49 am »
Quand c'est une question d'intérêt public, un diffuseur qui diffuse volontairement de la fausse information dans le but de nuire ou de propager des mensonges et que c'est démontré que ce sont bel et bien des mensonges ou de la fausse information, ne devrait pas avoir le droit de diffuser ainsi. Ça n'existe pas un droit à la liberté d'expression absolu.

Par exemple, un poste TV qui publie un reportage anti-vaccin, mérite de voir sa licence en péril. 

Le Jam

  • Messages: 8,515
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #88 le: mars 21, 2018, 09:22:19 am »
Quand c'est une question d'intérêt public, un diffuseur qui diffuse volontairement de la fausse information dans le but de nuire ou de propager des mensonges et que c'est démontré que ce sont bel et bien des mensonges ou de la fausse information, ne devrait pas avoir le droit de diffuser ainsi. Ça n'existe pas un droit à la liberté d'expression absolu.

Si c'est vraiment ce que tu dis, pas besoin d'une loi spéciale, ça s'appelle de la diffamation et c'est déjà cadré par la loi.

Par exemple, un poste TV qui publie un reportage anti-vaccin, mérite de voir sa licence en péril. 

ça c'est autre chose, je ne vois pas en quoi et sous quel argument on devrait interdire un reportage anti-vaccin ? Alors on devrait aussi interdire des reportage anti-Mossanto ou anti-round-up parce que ça nuit selon certain à l'intérêt public. Tous ces gens là se jetterez avec les mêmes arguments pour interdire la critique de leur produits.

On a le droit d'avoir une position anti-vaccin ce qui compte c'est qu'on puisse rétorquer, répondre, démonter les arguments, les professionnels, les personne ayant autorité sur le sujet peuvent rétorquer pas besoin d'interdire.

Tous les arguments qui commencent par dire sur ce sujet il faut interdire, ont popur moi un positionnement intellectuellement frauduleux au regard de ce qu'est la liberté d'expression et de son étendu. Les conséquences possible de la liberté d'expression ne sont pas un argument limitatif car il va dans les deux sens.

Si seuls les parloes et les déclarations sans conséquences devaient avoir le droit de s'exprimer cela reviendrait à dire museler de la même manière la liberté d'expression.

Dire des choses ne représente pas un si grand risque si on peut répondre si on peut reprendre, si on peut contester. Les gens doivent apprendre à mesure la parole dite par leur concierge et celle pronnoncer par l'OMS par exemple, si après prise de connaissance il continuent à être contre le vaccin, qu'ils ne sont pas convaincus que voulez-vous faire ? Leur liberté c'est de na pas croire ou croire, il n'y a pas de finalité à la liberté d'expression si ce n'est l'espoir que la vérité éclate au plus grand jour mais c'est un espoir pas une garantie. De la même manière la liberté d'expression devrait permettre d'élaborer n'importe quel hypothèse sans avoir à avancer de preuve, une hypothèse, une idée, une opinion n'a pas forcément à être démontrée pour âtre légale.


Le Jam

  • Messages: 8,515
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #89 le: mars 21, 2018, 09:24:34 am »
La position critique vis avis des vaccins n'est pas en soit une mauvaise chose, elle est même nécessaire aux progrès de la médecine en général et des vaccins en particulier, et là c'est à Cibiou que je m'adresse particulièrement puisque c'est un domaine qu'elle doit connaitre particulièrement bien.

cibiou

  • Messages: 911
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #90 le: mars 21, 2018, 10:23:15 am »
Moi je suis une dictatrice dans l'ame et si ce n'etait pas trop difficile a mettre en oeuvre (ou tracer la ligne?), je reserverai le droit de votes aux seuls individus ayant fait preuve de suffisamment d'intelligence et d'altruisme.
Et quand le benefice-risque d'un vaccin a l'echelle d'une population voire du monde est avere, je te vaccinerai tout ca manu militari avec uniquement des exceptions pour les cas medicalement justifies. C'est a dire en caricaturant que si un vaccin peut avoir des effets secondaires sur 1 personne sur X millions, mais qu'elle evite Z morts (Z>1), je vaccine.

Quand la democratie produit des Trump, je la remets serieusement en question. Quand on met dans les mains d'individus a l'intelligence et aux intentions discutables des outils de diffusion aussi puissants que Facebook ou youtube, je la remets egalement en question. Leur pouvoir de nuisance est trop important pour qu'on ne se pose pas la question.

La position critique du grand public vis-a-vis des vaccins n'a qu'un interet : pousser les instances de santé et les autorites a communiquer de facon claire, precise, efficace, irrefutable. Vis-a-vis de la science, je la trouve contre-productive car les scientifiques s'epuisent a prouver et reprouver des choses deja connues (et franchement, il n'y a pas assez de ressources dans la recherche pour se permettre de perdre autant de temps et d'argent).
L'exemple de l'autisme et du ROR est typique.


Par contre, la position critique eclairee par des experts est evidemment essentielle. L'essence meme d'un scientifique est la remise en question donc plus il y en a, mieux c'est pour tout le monde.

Le Jam

  • Messages: 8,515
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #91 le: mars 21, 2018, 10:40:40 am »

Quand la democratie produit des Trump, je la remets serieusement en question. Quand on met dans les mains d'individus a l'intelligence et aux intentions discutables des outils de diffusion aussi puissants que Facebook ou youtube, je la remets egalement en question. Leur pouvoir de nuisance est trop important pour qu'on ne se pose pas la question.


Tous les plus grandes dictatures ont justifiens leurs actes et leurs lois liberticides pour exactement les mêmes arguments que les tiens, va voir du côté des Chinois. Donc oui tu agis et justifies des attitudes "fascisantes" (au sens propre, on s'entend que le terme est souvent abusivement employé). Tu le fais soit par méconnaissances des principes démocratiques fondamentaux (la liberté est une fin en soit qui dépasse tout autre considération pratique ou tout autre finalité), soit par défiance et crainte du système démocratie, et là pourquoi pas mais je te demande ce que tu proposes de mieux ?

Car la démocratie ça n'est pas un truc à la carte, il n'y a pas de demie démocratie, comme il n'y a pas de liberté d'expression "sauf pour", si on remet en cause sa base, ses fondements, alors c'est le principe même de démocratie qu'on remet en cause.

Le Jam

  • Messages: 8,515
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #92 le: mars 21, 2018, 10:44:47 am »
Moi je suis une dictatrice dans l'ame et si ce n'etait pas trop difficile a mettre en oeuvre (ou tracer la ligne?), je reserverai le droit de votes aux seuls individus ayant fait preuve de suffisamment d'intelligence et d'altruisme.

Vu ce que je lis de toi, je n'arrive même pas à savoir si u es sérieuse ou ironique ?

Et quand le benefice-risque d'un vaccin a l'echelle d'une population voire du monde est avere, je te vaccinerai tout ca manu militari avec uniquement des exceptions pour les cas medicalement justifies. C'est a dire en caricaturant que si un vaccin peut avoir des effets secondaires sur 1 personne sur X millions, mais qu'elle evite Z morts (Z>1), je vaccine.


Moi aussi je suis pour l'obligation de vacciner, mais entre l'obligation de vacciner et l'interdiction d'avoir un discours, de faire campagne contre la vaccination il y a un pas. Rendre la vaccination obligatoire n'a rien de démocratiquement liberticide, en revanche interdire tout discours ou critique (justifiée ou non, argumenté ou non, constructive ou non) vis avis de la vaccination, là on est dans le danger autoritaire.

Le Jam

  • Messages: 8,515
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #93 le: mars 21, 2018, 10:48:12 am »

L'exemple de l'autisme et du ROR est typique.


Et alors tu connais beaucoup de sujets qui font 10% consensus ? Pourquoi voudrais-tu que le sujet du vaccin fasse exception. Si il reste 5% de d'anti vaccins, bien tant pis, ça ne les dédouanes pas d'être vaccinés éventuellement par la force au non des principes légaux, ce que je refuse c'est le fait de les empêcher de s'exprimer. Outre mon opposition de principe, pratiquement ce serait improductif, ça participerait à donner du succès à leur théorie et leur thèses complotistes.

Le Jam

  • Messages: 8,515
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #94 le: mars 21, 2018, 10:50:45 am »

Quand la democratie produit des Trump, je la remets serieusement en question.


Quand la démocratie produit des Macron, je la remets sérieusement en question...

A bien des égard et même si on le déteste, Trump peut être vu comme une grande réussite démocratique puisqu'il a été élu malgré les pronostics, les élites et sondages.

La démocratie c'est le le pouvoir au peuple par le peuple et pour le peuple, ça ne garantit pas le fait que ce soit "mieux" ou un meilleur pour le peuple, ça n'est pas la promesse démocratique. Tu confonds peut être avec l'Oligarchie qui est souvent ce vers quoi les démocraties modernes ont tendance à lentement dériver. https://fr.wikipedia.org/wiki/Oligarchie 
« Modifié: mars 21, 2018, 10:56:12 am par Le Jam »

cibiou

  • Messages: 911
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #95 le: mars 21, 2018, 10:51:57 am »
On n'a rien trouvé de mieux que la démocratie pour l'instant, je n'ai rien d'autre a proposer. Comme je le dis plus haut, mon idee n'est pas applicable sans generer d'injustice.

Mais je ne crois pas que la liberté individuelle soit une fin, pas du tout. Je veux bien voir d'ou tu sors que c'est un principe democratique fondamental. Le bien de la société dans son ensemble est a mes yeux plus important.

La difference entre les grands dictateurs de l'Histoire et ma petite tyrannie de salon, c'est que j'ai le bien commun a coeur. Et frequemment, une minorité peut savoir mieux que le peuple ce qui est bon pour lui.

cibiou

  • Messages: 911
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #96 le: mars 21, 2018, 10:53:28 am »

Quand la democratie produit des Trump, je la remets serieusement en question.


Quand la démocratie produit des Macron, je la remets sérieusement en question...
Quand quelqu'un met Trump et Macron au meme niveau, je remets serieusement en question son honnetete intellectuelle

Le Jam

  • Messages: 8,515
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #97 le: mars 21, 2018, 10:58:31 am »

Quand la democratie produit des Trump, je la remets serieusement en question.


Quand la démocratie produit des Macron, je la remets sérieusement en question...

Quand quelqu'un met Trump et Macron au meme niveau, je remets serieusement en question son honnetete intellectuelle


Cibiou, tu le fais exprès ou quoi ? Tu fais semblant de ne pas comprendre mes sous-entendu. Ce n'est pas un argument, c'est une opinion.

Tu crois que les millions d'américains qui ont voté Trump sont intellectuellement malhonnêtes ? Je ne me rendais pas compte à quel point se cachait chez toi un individus aussi facilement corruptible vers un régime autoritaire.

MadChuck

  • Messages: 25,269
  • Ing. BBQ
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #98 le: mars 21, 2018, 11:04:31 am »
Pendant longtemps aux États-Unis ils avaient ce genre de loi pour les ondes couvert par le FCC:

https://en.wikipedia.org/wiki/FCC_fairness_doctrine

The fairness doctrine of the United States Federal Communications Commission (FCC), introduced in 1949, was a policy that required the holders of broadcast licenses both to present controversial issues of public importance and to do so in a manner that was—in the FCC's view—honest, equitable, and balanced.

The fairness doctrine had two basic elements: It required broadcasters to devote some of their airtime to discussing controversial matters of public interest, and to air contrasting views regarding those matters

Enlevé par Reagan en 87 menant aux nouvelles câblés biaisé comme modèle d'affaire dans les années 90s MSNBC, Fox News et autre qui sont maintenant fortement protégé par le premier amendement et peuvent dire presque n'importe quoi.

Je suis relativement d'accord avec le Jam que la solution peut difficilement en être une légale, mis a part tous le débat entourant comme un juge va décider ce qui est fake news et ce qui ne l'est pas avec la jungle Internet bonne chance pour une solution légal de fonctionner, des solutions par l'éducation et l'accès facile aux vrai nouvelles sont à privilégier. Y'a tellement de "sources" de nouvelles maintenant....

C'est probablement perdu d'avance, les consommateurs de nouvelles sont très peu intéressé a ce qu'elles soient vrai et c'est pas vraiment pour s'informer que l'on lit des nouvelles.
« Modifié: mars 21, 2018, 11:08:17 am par MadChuck »

Le Jam

  • Messages: 8,515
Les fausses nouvelles sur les réseaux sociaux
« Réponse #99 le: mars 21, 2018, 11:05:13 am »
On n'a rien trouvé de mieux que la démocratie pour l'instant, je n'ai rien d'autre a proposer. Comme je le dis plus haut, mon idee n'est pas applicable sans generer d'injustice.

Mais je ne crois pas que la liberté individuelle soit une fin, pas du tout. Je veux bien voir d'ou tu sors que c'est un principe democratique fondamental. Le bien de la société dans son ensemble est a mes yeux plus important.

La difference entre les grands dictateurs de l'Histoire et ma petite tyrannie de salon, c'est que j'ai le bien commun a coeur. Et frequemment, une minorité peut savoir mieux que le peuple ce qui est bon pour lui.


Mais toput le monde y compris les anti vaccs se revendiquent du bien commun. C'est justement parce qu'on est incapable de différencier les uns des autres qu'on à mis comme principe que tout le monde étaient égaux en droit et vis avis de la liberté d'expression car ce sont bien les deux principes fondamentaux de notre société devant toutes les autres considération je pense :;

1/ L'égalité de droit des individus quelque soit leur race, leur sexe, leur orientation sexuelle etc...
2/ La liberté d'expression

Tous les autres droits sont selon moi à la fois secondaire et découlent de ces deux principes fondamentaux. En remettant en cause l'un d'entre eux c'est la société et la démocratie que tu remets en cause. Faisons confiance à la raison. Ce n'est que parce que toutes les idées y compris les plus folles des platistes et des anti-vaccins peuvent subir le feu de la raison que les idées intelligentes triomphes fassent aux idées obscurantistes idiotes. En confinant les idées idiotes on empêches également les bonnes de triompher. Le triomphe n'existe que parce qu'il y a confrontation. La censure c'est l'échec de la raison sur l'autel de la force. On a toujours tors de censurer.