Auteur Sujet: L'inévitable regroupement de la gauche  (Lu 196 fois)

Hors ligne Cinéphile

  • Membre
  • Messages: 7305
L'inévitable regroupement de la gauche
« le: septembre 16, 2018, 20:21:19 pm »
Ça peut pas être plus clair...

Léo Bureau-Blouin souhaite un rassemblement de tous les progressistes pour créer une véritable force de changement. Il constate l'échec du rapprochement entre les péquistes et les solidaires. Mais il estime que les militants doivent réfléchir à la suite des choses. Car «?le statu quo est intenable?», tant pour l'avenir de la social-démocratie au Québec que pour les questions constitutionnelles avec le Canada. Son approche est pragmatique. «?Est-ce qu'on veut juste avoir raison, ou gagner et progresser ? demande-t-il. Ne pas faire de compromis sur ses convictions, c'est perdant comme stratégie. Pendant ce temps, les libéraux et la CAQ raflent tout.?»

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201809/16/01-5196726-leo-bureau-blouin-veut-participer-au-regroupement-de-la-gauche.php
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Hors ligne Jay.

  • Membre
  • Messages: 8858
  • Fifille Victimisante
L'inévitable regroupement de la gauche
« Réponse #1 le: septembre 19, 2018, 13:35:35 pm »
C'est une belle idée en théorie. Je sais pas si je me suis juste résignée à espérer moins, mais oui ça me semble inévitable qu'il devrait y avoir un front commun.

Quitte à s'obstiner en chambre a l'Assemblée nationale pendant des années, mais au moins forcer à ce que le pouvoir décisionnel soit entre des mains plus à gauche.

Je me souviens plus qui a écrit quelque part que le refus de QS de s'allier au PQ était contradictoire avec leur volonté de changer le mode de scrutin. Ca me travaille dans la tête depuis.

Une des raisons pourquoi ce serait vraiment difficile à accomplir , je crois, on le trouve dans la gauche bienpensante qui s'offusque de tout et qui "call out" à grands cris le moindre écart à leur idéal irréalisable. Ceux qui se mangent entre eux à chercher qui est le plus ci ou ça que l'autre.

Peut-être que cette gauche là ne se rallie jamais à rien de toute façon, mais cette tendance doit avoir un "rippled effect" quand même.
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25772
  • Ing. BBQ
L'inévitable regroupement de la gauche
« Réponse #2 le: septembre 19, 2018, 14:04:18 pm »
Une des raisons pourquoi ce serait vraiment difficile à accomplir , je crois, on le trouve dans la gauche bienpensante qui s'offusque de tout et qui "call out" à grands cris le moindre écart à leur idéal irréalisable. Ceux qui se mangent entre eux à chercher qui est le plus ci ou ça que l'autre.

Je ne sais pas si sur ce point l'extrême gauche s'offusque plus du centre-gauche mou que l'extrême droite a propos du centre-droit mou.

La droite elle à beaucoup de ligne de tracer a partir du moment offuscation est complètement ignoré. La droite a quelque balise assez clair, dès que ça tombe dans la racisme, la capitalisme a 100%, y'a beaucoup de gens qui voudraient bien enlever complètement la loi 101 et les libéraux s'en tirent très bien sans le faire, etc...

Chez la gauche, qu'elle idéologie t'enlève ton droit de parole ?, la socialisme a fait des centaines de millions de mort sans jamais vraiment être hyper entaché.

Si les gens de la gauche mettrait une ligne du genre: Ok les militants qui exigent l'égalité des résultats et non pas l'égalité des chances sont de dangereux intégriste et extrémiste dont l’offuscation n'est pas reporté et considéré par personne un peu comme on ne sait pas au juste ce que la Meute veut parce que personne ne les prend au sérieux et nous le dit.

Les gens qui vandalisent des petits commerces a Hochelaga, vous êtes excluent par défaut. Je doute fort que la droite ne s'associerait jamais a des groupes qui vont vandaliser des CPE, des écoles publique ou autre symbole de la gauche.

Ça diminuerait le bruit.

Chez la gauche, y'a très peu d'opinion qui semble être ridiculisé par défaut et les leaders sont beaucoup inquiets de ce que les extrêmes pensent d'eux, alors que les leaders de la droite semble être plus apte a se foutre de ce l’extrême droite pense d'eux parce que les médias se foutent bien de ce l'extrême droite pense.

Pour ce qui est d'un regroupement qui serait inévitable, j'ai de fort doute, ça doit être assez le fun comme hobby et certainement assez payant pour ceux qui en font une profession d'être dans l'opposition et ce même pour toujours pour trouver assez de participants.
« Modifié: septembre 19, 2018, 14:05:55 pm par MadChuck »

Hors ligne El Kabong

  • Membre
  • Messages: 5094
  • Données erronées, résultats significatifs.
L'inévitable regroupement de la gauche
« Réponse #3 le: septembre 27, 2018, 21:31:48 pm »
De ces temps-ci, la gauche se transforme rapidement en gogauche prête à trahir ses électeurs.

Regardez le Parti Socialiste français:  Discours de gauche, mesures (lois et règlements) de droite et même d'extrême-droite.

QS ne me fait pas peur.  Ils pourriront assez vite eux aussi.  Le PQ l'a fait...
Z

Hors ligne Cinéphile

  • Membre
  • Messages: 7305
L'inévitable regroupement de la gauche
« Réponse #4 le: septembre 27, 2018, 22:21:46 pm »
Rosemont va vraiment préférer Marissal à Lisée?!
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

En ligne Berslak

  • Membre
  • Messages: 5163
  • Un texte.
L'inévitable regroupement de la gauche
« Réponse #5 le: septembre 27, 2018, 22:43:30 pm »
Rosemont va vraiment préférer Marissal à Lisée?!

Sa punition pour son "C'est qui le vrai chef? C'est qui???".

Je serais triste pour Lisée qui est le meilleur chef dans cette élection mais je serais content pour Marissal que j'ai toujours beaucoup aimé.
« Modifié: septembre 27, 2018, 22:51:41 pm par Berslak »
Yeah! Une signature!

Hors ligne Jay.

  • Membre
  • Messages: 8858
  • Fifille Victimisante
L'inévitable regroupement de la gauche
« Réponse #6 le: septembre 28, 2018, 09:15:06 am »
C'est un drôle de choix de mettre une de leur vedette contre le chef d'un autre parti. J'aimerais que Marissal ait un siège, mais je veux aussi que Lisée gagne. Il mérite vraiment pas de perdre et qu'on relance toute la machine de remplacement de chef au PQ.
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Hors ligne Gustavus

  • Membre
  • Messages: 1207
L'inévitable regroupement de la gauche
« Réponse #7 le: septembre 29, 2018, 01:20:12 am »
Marissal est en mission commandé, moi ça me paraît évident. Il a flirté avec le PLC avant de se décider à prendre les couleurs de QS dans le compté à Lisée. Le but est de détruire le PQ, le marginaliser comme un parti de seconde zone qu'il ne pourrait plus se relever.

La presse a toujours voulue détruire le PQ. J'ai de la misère à croire que c'est quelque chose de spontané et de sincère chez Marissal. De son propre avoeux, il est mal à l'aise avec de grands pans du programme de QS.

Charest est venu au PLQ pour les mêmes raisons, après le référendum de 1995, lui, il se voyait au fédéral, et peut-être PM du Canada. C'est l'oligarchie capitaliste-fédéraliste qui l'a tiré par la manche, parce que Johnson fils ne l'avait pas pantoute contre des Parizeau, Landry, Bouchard. Je ne peux pas croire que ces choses là sont fortuites. Il y a de grands enjeux, de grands intérêts contre le PQ au gouvernement.

Quant à QS, il ne sera jamais au gouvernement, voilà pourquoi il ne fait pas peur. À moins d'un ralliement de la gauche, mais nombreux sont ceux à QS qui feront tout pour saboter ça. Personnellement, je suis convaincu qu'il y a des agents-doubles là-dedans, pas seulement des idéologues puristes.

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25772
  • Ing. BBQ
L'inévitable regroupement de la gauche
« Réponse #8 le: septembre 29, 2018, 15:54:39 pm »
Charest est venu au PLQ pour les mêmes raisons, après le référendum de 1995, lui, il se voyait au fédéral, et peut-être PM du Canada. C'est l'oligarchie capitaliste-fédéraliste qui l'a tiré par la manche, parce que Johnson fils ne l'avait pas pantoute contre des Parizeau, Landry, Bouchard. Je ne peux pas croire que ces choses là sont fortuites. Il y a de grands enjeux, de grands intérêts contre le PQ au gouvernement.

Devenir premier ministre du Québec est assez payant (dans tous les sens du terme, prestige et le fun) surtout quand le partie qu'il a quitté au fédéral était tellement loins du pouvoir (seulement 20 député et 5ième place aux élection de 1997, encore pire en 2000).

Pour ce qui est des rassemblement de la gauche destiné a échouer, peut-être bien, mais j'ai l'impression que les idéologues puristes le fessant gratuitement seront nombreux.