Auteur Sujet: Origines biologiques de l'homosexualité ?  (Lu 194 fois)

Origines biologiques de l'homosexualité ?
« le: juin 12, 2017, 08:56:27 am »
0
Je ne veux pas revenir sur les déclarations du youtubeurs, sa véracité, son exactitude ou non ? Peu importe je ne suis pas scientifique et certainement pas à même d'avoir une opinion sur le sujet.

Ce qui me choque c'est la conclusion de cet article : http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/polemique-apres-une-video-youtube-expliquant-l-homosexualite-scientifiquement_1916892.html#xtor=AL-447

"...c'est parce que l'argument présenté par Max Bird, aussi bonnes aient été ses intentions, accrédite et renforce "des idées dangereuses" et "croyances sexistes, puissantes sources d'homophobie." Car identifier une source "biologique" à l'homosexualité, associer à une orientation sexuelle un "défaut" physique, c'est rendre toute personne gay en quelque sorte a-normale...


1/ La notion d'idée dangereuse est pour moi fortement étrange. Une idée ne porte aucun danger ni espoir en tant que tel. C'est une idée qui est destinée à se développer perdurer et être affinée si celle-ci est intelligente ou à mourir , être oubliée et enterré si elle est idiot, après avoir subit le feu de l'argumentation et de la contre argumentation mais en substance toute idée doit être exprimée à un moment ou l'autre afin d'être réfuté ou accepter, désigner une idée dangereuse par essence c'est s'interdire de penser sur un sujet. S'auto-censurer sur un sujet, ça c'est dangereux.

2/ Le sujet conclu que cette idée est "dangereuse" en raison des conclusions qu'elle peut engendrer. Pardon ? Donc il faudrait éviter d'étudier une hypothèse scientifiquement parce que les conclusions ne plaisent pas ? Suis-je le seul à trouver ça VRAIMENT dangereux ? Je ne vois pas ce qui devrait s'opposer à une idée quelle qu'elle soit pourvu que la démarche soit intellectuellement et scientifiquement correct quelqu'en soit les conclusions ? La vérité scientifique quelle qu'elle soit doit être dite, diffusée et déclarée haut et fort et ce serait la cacher pour des raisons idéologiques qui est selon mes critères à moi dangereux.

Eviter d'envisager une hypothèse parce que les conclusions dérangent (et quelques soit les bonnes intentions prétendues de celui qui le dit) me semble pour le coup vraiment dangereux.

Que des scientifiques se pose les questions de l'origine de l'homosexualité, pourquoi pas ? Mais dans sa démarche ces derniers doivent envisager toutes les hypothèses de l'inné (explication biologique) ou de l'acquis et peut être que la réponse est un mixe des deux...

Comme je le dis souvent, l'enfer est pavé de bonnes intentions.

Origines biologiques de l'homosexualité ?
« Réponse #1 le: juin 12, 2017, 10:11:12 am »
0
Moi ce qui me choque ce sont les gens qui se pensent brillant en citant des études bidons ou des conclusions sans aucunes explications.

Ce que je trouve dangereux est de présenter des études dans ce sens. Sam Harris s'est déjà retrouvé dans la tourmente récemment parce qu'il a reçu un scientifique ayant fait une étude poetant sur le QI et la race, mais tout le long il mettait ses réserves sur les conclusions. Évidemment, il y a une certaine gauche qui n'aime pas que ce genre de question soit soulevé, mais je crois que dans un contexte d'études, tout peut être étudié. Je crois un peu que c'est où tu veux en venir Le Jam, mais ici la différence que je vois est surtout que le youtuber ne présente pas le tout de façon adéquate.

Origines biologiques de l'homosexualité ?
« Réponse #2 le: juin 12, 2017, 10:38:04 am »
0
Moi ce qui me choque ce sont les gens qui se pensent brillant en citant des études bidons ou des conclusions sans aucunes explications.

Ce que je trouve dangereux est de présenter des études dans ce sens. Sam Harris s'est déjà retrouvé dans la tourmente récemment parce qu'il a reçu un scientifique ayant fait une étude poetant sur le QI et la race, mais tout le long il mettait ses réserves sur les conclusions. Évidemment, il y a une certaine gauche qui n'aime pas que ce genre de question soit soulevé, mais je crois que dans un contexte d'études, tout peut être étudié. Je crois un peu que c'est où tu veux en venir Le Jam, mais ici la différence que je vois est surtout que le youtuber ne présente pas le tout de façon adéquate.

Je ne connais pas ce youtubeur mais il n'a pas l'air d'être présenté comme un gros lourd provocateur qui cherche à faire du buzz en provoquant ou en faisant de la polémique, ils le présentent même plutôt sous un jour "positif" en disant "Au départ, l'intention était louable. Maxime Déchelle, alias Max Bird sur YouTube, ne voulait que lutter contre les clichés sur l'homosexualité, expliquant que ce n'était ni contre-nature, ni une "déviance moderne".

Après tout il ne faut pas le juger trop durement, il présente effectivement une étude qui existe et qui présente les choses sous un jour différent, alors ça monte haut, on joue les choqués "Moi ce qui me choque ce sont les gens qui se pensent brillant en citant des études bidons ou des conclusions sans aucunes explications" mais en réalité on se choque surtout parce que c'est un sujet très sensible, on ne lui aurait pas fait de grands reproche si il avait manqué de rigueur sur une question biologique moins sensible comme la place des chat dans la branche de félidés. Après tout c'est ça ouvrir un débat poser un sujet l'argumenter et revenir dessus en disant que le gars a été un peu trop rapide et expéditif dans les conclusiuons.

Qu'un youtubeur dise des conneries, ça ne me choque pas, c'est un youtubeur, ce qu'il écrit n'engage que lui, il ne représente personne, aucune compagnie aucune idéologie si ce n'est lui, il n'est pas journaliste de profession et de ce fait on lui pardonne ses érements de raisonnement.

Par contre qu'un journaliste dont c'est le métier écrive qu'il y a des idées dangereuses et qu'elle le sont parce qu'elle peuvent révéler des vérités qui déplaisent, qu'un journaliste écrive cela sans que personne ne réagisse ou ne lui réponde que c'est le jeu des sciences de soulevés des questions et de remettre en cause en permanence le monde qui nous entour ce qu l'on croit et autre, ça me choque bien plus car ce journaliste bénéficie d'une certaine crédibilité et éthique professionnelle à laquelle le youtubeur n'est pas assujétis.

MadChuck

  • Ing. BBQ
Origines biologiques de l'homosexualité ?
« Réponse #3 le: juin 12, 2017, 11:28:13 am »
0
Citer
alias Max Bird sur YouTube, ne voulait que lutter contre les clichés sur l'homosexualité, expliquant que ce n'était ni contre-nature, ni une "déviance moderne".

Après tout il ne faut pas le juger trop durement, il présente effectivement une étude qui existe et qui présente les choses sous un jour différent

Je suis pas du tout, l'homosexualité est depuis très longuement bien observé dans la nature (chez les humains et plusieurs autres espèces) et évidemment pas quelque chose de moderne (C'est pas comme si les gens seront surpris d'apprendre que c'était commun chez certaines citées Grec antique), y'a rien de bien bien différent sur ce qu'il présente sur ses points la oui qui demandait démonstration, l'article ou toi doivent déformé un peu les attaques rencontrés.

Il semble avoir un facteur innée a l'homosexualité, juste pas encore bien compris (puisque L'orientation sexuel des jumeaux identiques est significativement plus fortement corrélé que chez les jumeaux non identiques).

Origines biologiques de l'homosexualité ?
« Réponse #4 le: juin 12, 2017, 12:25:00 pm »
0
Madchuck je ne comprends paz bien le début de ton intervention, il doit y avoir un truc qui cloche dans tes premières phrases.

J'avoue n'avoir aucune idée préconçue sur la question innée vs acquis ou encore un peu des deux (prédisposition + acquis) sur la questiin du poursuoi on est ou devient homosexuel. Peut être que les deux existent et dans un cas comme dans l'autre je ne vois pas le problème  que ça pose ?

On peut imaginer qu'un environnement féminin ou au contraire hyper masculin, qu'un traumatisme puisse nous rendre attiré d'avantage par les personne du même sexe ou au contraire une explication biologique ? Je ne vois pas le problème.

Ce qui me semble certain (mais peut être mes certitudes sont à  revoir) c'est que la prédominance à avlir dans une population donnée des hommes attirés par des femmes et des femmes par des hommes est une tendance certainement inhée liée à des hormones ou autres acquises et poussée certainement par l'évolution et le besoin de reproduction et n'en déplaise à certain l'homosexualité peut être vue comme une "anomalie" (sociale/biologique je prends toutes les pincettes possible) puisqu'elle va à l'encontre  de l'instinct  de reproduction, sauf si l'homosexualité est un choox conscient assumé c'est à dire non pas une attirance involontaire ou instinctive mais un choox conscient d'aller vers les individus du même sexe (mais je ne pense pas que ce soit la majorité des homos en tous cas).

Maintenant il peut aussi y avoir une attirance vers le même sexe qui soit le fruit d'un désir d'élargir le champ des possibles sexuels et je crois que c'était plutôt cela dans l'antiquité d'avantage qu'une homosexualité dqns lanversion d'aujourd'hui.