Auteur Sujet: Samuel de Champlain  (Lu 80 fois)

megalomarc

  • Messages: 4,978
Samuel de Champlain
« le: avril 12, 2018, 15:35:38 pm »
Même Champlain s'est incrusté dans certains débats sur le multiculturalisme depuis qu'un historien américain a écrit "Le rêve de Champlain". Apparemment, même Trudeau aurait fait de ce livre une de ses lectures de chevet.

Tolérant, pronant l'ouverture envers l'autre, Champlain aurait été un modèle et son rêve aurait été une société plurielle, diverse et ouverte.

Une mise au point était nécessaire et cet article de Micheal de Waele et Paul Cohen vient nous ramener à une interprétation plus critique des intentions de Champlain:

Champlain et les autochtones: construire aujourd’hui sur un rêve inexistant
https://www.ledevoir.com/societe/le-devoir-de-philo-histoire/524683/samuel-de-champlain-et-les-autochtones-construire-aujourd-hui-sur-un-reve-inexistant

Gustavus

  • Messages: 1,137
Samuel de Champlain
« Réponse #1 le: avril 12, 2018, 20:02:57 pm »
Je copie-colle une réplique que j'ai fais au sujet de cet article sur une page consacrée à l'histoire de la Nouvelle-France.

Je trouve l'article très décevant. Fischer est un vieux routier qui connaît bien son métier. On n'y apprend rien de nouveau (à part cette possible erreur sur la rétrocession de l'Acadie - mais sur des centaines de pages et de faits, s'ils n'ont rien trouvé de plus accablant, je trouve que ça donne encore plus de crédit à l'ouvrage). Nous savons tous que Champlain était aussi utilitariste et cherchait à défendre ses intérêts et ceux de la colonie auprès des français. Mais La rétrocession de l'Acadie, qu'elle soit due à Champlain ou à Châteauneuf, ne nous renseigne pas du tout sur ses relations avec les autochtones. Ce que les français des Antilles ont fait ne nous renseigne pas non plus sur ce qu'à fait Champlain au Canada. Le fait qu'il a été plus stratégique pour lui de nouer alliance avec les nations et de les tenir pour égaux que de les traiter en ennemis et en conquis ne change pas ce qui a été accompli. Cette accusation me fait penser à ces gens qui, en 2003, lors de la guerre en Irak, accusaient la France de n'être pas réellement pacifiste, et d'être hypocrites, puisque qu'elle commerçait du pétrole avec l'Irak de Hussein, (alors que les américains et les britanniques, eux, qui inventaient de faux prétextes de destruction massive et mentaient à la face du monde, allaient causer des centaines de milliers de morts et endetter leur pays pour le pétrole irakien, eux au moins ils n'étaient pas hypocrites comme ces maudits français). Ça ressemble beaucoup à cela. Lorsque nos idéaux et nos intérêts convergent, tant mieux. Et c'est tout. Au mieux, cet article est un procès d'intention sans grande envergure contre un fondateur de pays et un prix Pullitzer.

...

[Hackett-Fischer a fait une bonne recherche, mais c'est son analyse qui trahit son manque de familiarité avec les moeurs de l'époque.]

Pourquoi dites-vous cela? Les auteurs prétendent avoir «plusieurs exemples» mais n'en nomment qu'un seul, bien mal étayé selon moi. Selon eux, la tolérance n'existait pas à la fin du XVIe siècle et n'était «considérée [que] comme un mal nécessaire et momentané qui permet d’atteindre l’[objectif] souhaité (ici l'unité religieuse)».

1) Ils considèrent que l'Édit de Nantes était de la fausse tolérance parce que Louis XIV 100 ans plus tard va finalement le révoquer. Cette thèse de la «tolérance factice ou hypocrite» repose en quelques sortes sur l'idée qu'Henri IV, ancien huguenot converti pour la paix du royaume, et le Roi Soleil un siècle plus tard, étaient de mèche pour tromper les huguenots français.

2) À bien moins de 100 ans de l'Édit de Nantes, on a l'Angleterre des Tudors avec ses exactions, tortures, carnages pour motifs religieux, avec des règnes successifs qui flip-floppent la religion officielle obligatoire du royaume en multipliant les purges à chaque fois. Et on dit que considérer l'Édit de Nantes comme une sorte d'ouverture et de tolérance pour l'époque serait anachronique?

À part cette thèse de la «tolérance factice», que je pense avoir assez bien disqualifiée, (tolérance pratique, commode, stratégique, peut-être, mais factice, hypocrite, ou anachronique, rien ne nous permet de dire ça) avez-vous d'autres indices pour affirmer que Hackett-Fischer «manque de familiarité avec les moeurs de l'époque»? Peut-être connaissez-vous ceux que les auteurs du Devoir n'ont pas cru bon de nous communiquer?

....

Pas de réponse...

Snookey

  • Messages: 8,452
Samuel de Champlain
« Réponse #2 le: avril 13, 2018, 12:30:54 pm »
Je vois pas trop où s'en va ce sujet-là. On parle de Champlain ou de multiculturalisme ?

megalomarc

  • Messages: 4,978
Samuel de Champlain
« Réponse #3 le: avril 13, 2018, 12:32:56 pm »
Le titre est ouvert. Tu peux parler de la tombe de Champlain si tu veux.