Auteur Sujet: Moyen de pression étudiant  (Lu 600768 fois)

Moyen de pression étudiant
« le: novembre 10, 2011, 16:44:04 pm »
0
On sait qu'il y aura une hausse des frais de scolarité. On sait que le gouvernement n'a pas trop envie de reculer sur la question.

Quelqu'un peut m'expliquer comment menacer ou faire une grève générale illimité des étudiants va toucher le gouvernement d'une quelque manière que ce soit ?

Je n'arrive pas à faire le lien... Vous êtes plusieurs à être contre la hausse ici, et je ne veux pas embarquer dans ce débat, mais vous pensez quoi de ce genre de "moyen de pression" ?

Est-ce que les étudiants ont vraiment le pouvoir de mettre de la pression sur les dirigeants au point de le faire changer d'idée comme le prétend les "leaders" du mouvement étudiant ?
« Modifié: novembre 10, 2011, 16:58:51 pm par Snookey »

dalporto

  • Admin capo di tutti i capi
Moyen de pression étudiant
« Réponse #1 le: novembre 10, 2011, 16:48:58 pm »
0
On sais qu'il y aura une hausse des frais de scolarité. On sais que le gouvernement a pas trop envi de reculer sur la question.

Quelqu'un peut m'expliquer comment menacer ou faire une grève générale illimité des étudiants va toucher le gouvernement d'une quelque manière que ce soit ?

J'arrive pas à faire le lien... Vous êtes plusieurs à être contre la hausse ici, et je ne veux pas embarquer dans ce débat, mais vous pensez quoi de ce genre de "moyen de pression" ?

Est-ce que les étudiants ont vraiment le pouvoir de mettre de la pression sur les dirigeants au point de le faire changer d'idée comme le prétend les "leaders" du mouvement étudiant ?

Si une hausse des frais de scolarité aide à vous apprendre à écrire en français, c'est une crisse de bonne chose.

Moyen de pression étudiant
« Réponse #2 le: novembre 10, 2011, 16:50:18 pm »
0
 :smiley36:

Moyen de pression étudiant
« Réponse #3 le: novembre 10, 2011, 16:59:34 pm »
0
C'est vrai que j'ai pas pris la peine de me relire, j'ai corrigé les plus évidentes.

Sinon, Dalp, t'en pense quoi toi ?

Berslak

  • Un texte.
Moyen de pression étudiant
« Réponse #4 le: novembre 10, 2011, 17:04:56 pm »
0
On sait qu'il y aura une hausse des frais de scolarité. On sait que le gouvernement n'a pas trop envie de reculer sur la question.

Quelqu'un peut m'expliquer comment menacer ou faire une grève générale illimité des étudiants va toucher le gouvernement d'une quelque manière que ce soit ?

Je n'arrive pas à faire le lien... Vous êtes plusieurs à être contre la hausse ici, et je ne veux pas embarquer dans ce débat, mais vous pensez quoi de ce genre de "moyen de pression" ?

Est-ce que les étudiants ont vraiment le pouvoir de mettre de la pression sur les dirigeants au point de le faire changer d'idée comme le prétend les "leaders" du mouvement étudiant ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A8ve_%C3%A9tudiante_qu%C3%A9b%C3%A9coise_de_2005

Ça a marché une fois..
Yeah! Une signature!

Moyen de pression étudiant
« Réponse #5 le: novembre 10, 2011, 17:12:15 pm »
0
On sait qu'il y aura une hausse des frais de scolarité. On sait que le gouvernement n'a pas trop envie de reculer sur la question.

Quelqu'un peut m'expliquer comment menacer ou faire une grève générale illimité des étudiants va toucher le gouvernement d'une quelque manière que ce soit ?

Je n'arrive pas à faire le lien... Vous êtes plusieurs à être contre la hausse ici, et je ne veux pas embarquer dans ce débat, mais vous pensez quoi de ce genre de "moyen de pression" ?

Est-ce que les étudiants ont vraiment le pouvoir de mettre de la pression sur les dirigeants au point de le faire changer d'idée comme le prétend les "leaders" du mouvement étudiant ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A8ve_%C3%A9tudiante_qu%C3%A9b%C3%A9coise_de_2005

Ça a marché une fois..

une grève alors pas seulement une manif.

dalporto

  • Admin capo di tutti i capi
Moyen de pression étudiant
« Réponse #6 le: novembre 10, 2011, 17:13:50 pm »
0
C'est vrai que j'ai pas pris la peine de me relire, j'ai corrigé les plus évidentes.

Sinon, Dalp, t'en pense quoi toi ?

Je pense que le gouvernement a délibérément choisi cette somme dans le but de baisser ça quand les étudiants auront manifesté pour qu'ils pensent qu'ils ont réussi à faire plier le gouvernement.  Comme quand tu vends un char, tu demandes 4000 pour avoir 3500.

Tu ne peux pas vraiment risquer 3-400000 votes de même, ils vont faire semblant de plier.

Berslak

  • Un texte.
Moyen de pression étudiant
« Réponse #7 le: novembre 10, 2011, 17:15:20 pm »
0
À propos, j'aurais besoin d'informations afin de me faire une opinion réfléchie sur les revendications étudiantes.

Mes frais de scolarité en 1994-1995 étaient de 1668,30$.

Avec le taux d'inflation entre 1994 et 2011, ça équivalerait à combien aujourd'hui?
Yeah! Une signature!

Moyen de pression étudiant
« Réponse #8 le: novembre 10, 2011, 17:16:53 pm »
0
Intéressant ça Dalp. C'est un aspect que j'avais jamais entendu et qui est pourtant très possible, mais en même temps, les "leaders" étudiants disent être contre TOUTE hausse anyway.

@Berslak : "Le gouvernement Charest a payé pour de la publicité dans les journaux, vantant le soutien financier offert aux étudiants20. Si la population est en général solidaire avec les étudiants21, elle refuse en revanche d'en assumer les frais. En effet, selon un sondage réalisé le 16 mars 2005, à peine 24% de la population appuyait complètement les revendications des grévistes et la majorité refusait de sacrifier les baisses d'impôts prévues par le gouvernement pour aider les étudiants."

À cette époque, l'économie allait relativement bien, dans le contexte actuel, j'ai de forts doutes sur les effets d'une probable future prochaine grève générale illimité.

MadChuck

  • Ing. BBQ
Moyen de pression étudiant
« Réponse #9 le: novembre 10, 2011, 17:27:26 pm »
0
À propos, j'aurais besoin d'informations afin de me faire une opinion réfléchie sur les revendications étudiantes.

Mes frais de scolarité en 1994-1995 étaient de 1668,30$.

Avec le taux d'inflation entre 1994 et 2011, ça équivalerait à combien aujourd'hui?

http://www.bankofcanada.ca/rates/related/inflation-calculator/
Environ 2300 pour environ 2% par année.

Maudit qu'on a eu de la belle inflation prévisible depuis longtemps, bravo Banque du Canada.


Double Post:
Est-ce que les étudiants ont vraiment le pouvoir de mettre de la pression sur les dirigeants au point de le faire changer d'idée comme le prétend les "leaders" du mouvement étudiant ?

Y'ont un assez gros pouvoir s'il se tienne c'est évident, imagine passé 1 ans ou 2 complet sans arriver d'aucun nouveau médecin-infirmière-professeur-ingénieur civil-etc.... Parce que personnes ne compléte ces études en faissant la grève.

Le pouvoir est quasi-infini, mais les médecins je suis pas sur qu'ils ont le gout de perdre quelques années de 220 000$ par année pour sauver des frais d'inscription, alors y'a quand même un balancier assez fort de l'autre côté.
« Modifié: novembre 10, 2011, 17:36:14 pm par MadChuck »

Moyen de pression étudiant
« Réponse #10 le: novembre 10, 2011, 17:29:53 pm »
0
89 cennes par jours pour des pedlers a Iphone qui trippent au Pérou, y'a rien la.

On dit que même au final, le Québec aura encore les frais les plus bas au Canada.

C'est un investissement et qu'ils le considèrent comme tel. On peut plus faire vivre tous ce beau monde la jusqu'a 30 ans.

Moyen de pression étudiant
« Réponse #11 le: novembre 10, 2011, 17:33:10 pm »
0
89 cennes par jours pour des pedlers a Iphone qui trippent au Pérou, y'a rien la.

On dit que même au final, le Québec aura encore les frais les plus bas au Canada.

C'est un investissement et qu'ils le considèrent comme tel. On peut plus faire vivre tous ce beau monde la jusqu'a 30 ans.

T'as bien régurgité ta leçon mon enfant A+

Moyen de pression étudiant
« Réponse #12 le: novembre 10, 2011, 17:35:47 pm »
0


Le pouvoir est quasi-infini, mais les médecins je suis pas sur qu'ils ont le gout de quelques années de 220 000$ par année pour sauver des frais d'inscription, alors y'a quand même un balancier assez fort de l'autre côté.

Médecine, génie, droit, administration, c'est pas des facultés qui sont généralement en faveur de grèves. En 2005 c'était différent, car on touchait directement aux prêts et bourses, mais dans le débat des hausses, c'est pas les facultés les plus participatives aux grèves on va dire.

À l'Université Laval, seulement Philo et Histoire sont en grève il me semble aujourd'hui...

Moyen de pression étudiant
« Réponse #13 le: novembre 10, 2011, 17:40:36 pm »
0
Intéressant ça Dalp. C'est un aspect que j'avais jamais entendu et qui est pourtant très possible, mais en même temps, les "leaders" étudiants disent être contre TOUTE hausse anyway.

Ben oui. Shoot for the stars and you may hit the moon. Alors que je ne suis moi-même pas une ardente défenderesse du gel, j'ai organisé une AG dans mon association étudiante pas très vendue à la cause l'hiver dernier (cycles supérieurs en droit). C'est la position qu'on a adoptée, pour faire front commun avec les autres associations, puisque le consensus semblait être que la hausse était trop drastique.

MadChuck

  • Ing. BBQ
Moyen de pression étudiant
« Réponse #14 le: novembre 10, 2011, 17:42:24 pm »
0
Si la hausse nous amène pas au dessus de 2300$ ça devrait être relativement correct, c'est ce que Berslak avait payé en 1995-1996 2300$ environ.

Moyen de pression étudiant
« Réponse #15 le: novembre 10, 2011, 17:44:22 pm »
0
Si la hausse nous amène pas au dessus de 2300$ ça devrait être relativement correct, c'est ce que Berslak avait payé en 1995-1996 2300$ environ.

Sauf que Berslak a étudié pendant le gel. La position du PLQ, c'est qu'il faut indexer à partir du montant de 1968.

Mais évidemment, ils ne tiennent pas compte des frais afférents.

Moyen de pression étudiant
« Réponse #16 le: novembre 10, 2011, 17:55:51 pm »
0
On embarque des petits terroristes masqués a l'instant.

J'suis tanné du monde qui quête, pis qui quête. Y'en a toujours un qui veut en arracher encore plus a la classe moyenne la plus taxée d'Amérique du Nord.

Moyen de pression étudiant
« Réponse #17 le: novembre 10, 2011, 17:58:40 pm »
0
Intéressant ça Dalp. C'est un aspect que j'avais jamais entendu et qui est pourtant très possible, mais en même temps, les "leaders" étudiants disent être contre TOUTE hausse anyway.

Ben oui. Shoot for the stars and you may hit the moon. Alors que je ne suis moi-même pas une ardente défenderesse du gel, j'ai organisé une AG dans mon association étudiante pas très vendue à la cause l'hiver dernier (cycles supérieurs en droit). C'est la position qu'on a adoptée, pour faire front commun avec les autres associations, puisque le consensus semblait être que la hausse était trop drastique.

C'est pourtant ce que j'ai entendu toute la semaine à Radio-Canada quand il y avait des entrevus avec les présidents des FEUQ et FECQ... L'ASSÉ doit avoir pas mal le même discours aussi... C'est surtoux que je vise quand je dis "leaders étudiants", parce que c'est à eux que les médias accordent du temps.


Double Post:
Surtout eux* je peux pas modifier avec mon iphone :/

Jay.

  • Fifille Victimisante
Moyen de pression étudiant
« Réponse #18 le: novembre 10, 2011, 18:02:16 pm »
0
Quelqu'un peut m'expliquer comment menacer ou faire une grève générale illimité des étudiants va toucher le gouvernement d'une quelque manière que ce soit ?

Quelqu'un d'autre aura peut-être une meilleure réponse que moi, mais comme il a déjà été dit ici le seul poids que les étudiants peuvent avoir selon moi est de faire une grève générale illimitée qui serait assez longue pour être une menace pour la ou les sessions. Pas de nouveaux diplômés, pas d'acceuil de nouveaux étudiants dans les programmes.
La manifestation d'aujourd'hui c'était pour "partir le bal", mais personne au gouvernement va bouger parce que nous sommes descendus dans la rue aujourd'hui.
Après ça est-ce que les étudiants sont prêts à s'investir dans une grève générale illimitée, ça m'étonnerait beaucoup.
En partant, 200 000 étudiants en grève aurait dû se traduire par 200 000 étudiants et plus dans la rue aujourd'hui.

Je pense que le gouvernement a délibérément choisi cette somme dans le but de baisser ça quand les étudiants auront manifesté pour qu'ils pensent qu'ils ont réussi à faire plier le gouvernement.  Comme quand tu vends un char, tu demandes 4000 pour avoir 3500.

Moi je pense que le gouvernement dit 4000 pour demander 4000. Ils l'ont bien vu en 2007 qu'ils n'ont eu qu'à laisser le mouvement s'essouffler pour qu'ils puissent dégeler les frais et amorcer des hausses.

Médecine, génie, droit, administration, c'est pas des facultés qui sont généralement en faveur de grèves. En 2005 c'était différent, car on touchait directement aux prêts et bourses, mais dans le débat des hausses, c'est pas les facultés les plus participatives aux grèves on va dire.

C'est sur qu'il y a toujours une forte représentation des sciences humaines et sociales dans ces mouvements là, mais il y avait du génie et de la médecine, entre autres. Selon un courriel de la FAECUM:
" À l'Université de Montréal, voici les associations étudiantes concernées : Criminologie, sécurité et études policières ; psychologie ; démographie ; sociologie cycles supérieurs ; science politique cycles supérieurs ; communication et politique ; sciences infirmières ; philosophie ; orthophonie et audiologie ; kinésiologie et éducation physique ; mathématiques et statistique ; médecine ; géographie ; réadaptation ; psychoéducation ; littérature comparée ; histoire ; sociologie ; psychologie et sociologie ; science politique et études internationales ; sciences de l'éducation ; anthropologie cycles supérieurs ; science politique et philosophie ; traduction ; architecture de paysage ; design ind
 ustriel et d'intérieur ; service social ; pharmacie ; informatique et recherche opérationnelle ; littératures de langue française ; musique ; communication ; relations industrielles cycles supérieurs ; physique ; anthropologie. "

Pour parler de la manifestation en tant que tel, j'ai trouvé ça vraiment bien de voir l'organisation, qu'il y ait des secouristes et des personnes qui s'assuraient que tout se passait dans l'ordre.
Et si quelqu'un peut m'expliquer précisément c'est quoi le problème avec la FECQ-FEUQ, ça serait gentil.

« Modifié: novembre 10, 2011, 18:08:24 pm par Jay. »
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

dalporto

  • Admin capo di tutti i capi
Moyen de pression étudiant
« Réponse #19 le: novembre 10, 2011, 18:06:02 pm »
0
Je pense que le gouvernement a délibérément choisi cette somme dans le but de baisser ça quand les étudiants auront manifesté pour qu'ils pensent qu'ils ont réussi à faire plier le gouvernement.  Comme quand tu vends un char, tu demandes 4000 pour avoir 3500.

Moi je pense que le gouvernement dit 4000 pour demander 4000. Ils l'ont bien vu en 2007 qu'ils n'ont eu qu'à laisser le mouvement s'essouffler pour qu'ils puissent dégeler les frais et amorcer des hausses.

Your guess is as good as mine.

Berslak

  • Un texte.
Moyen de pression étudiant
« Réponse #20 le: novembre 10, 2011, 18:38:51 pm »
0
Si la hausse nous amène pas au dessus de 2300$ ça devrait être relativement correct, c'est ce que Berslak avait payé en 1995-1996 2300$ environ.

Semblerait que les étudiants ne chialent pas pour rien.

La hausse proposée va nous amener à environ 3800$ par année en 2017.


C'est débile.  La seule façon de rendre cette hausse équitable pour les étudiants d'aujourd'hui serait de surtaxer tous les anciens étudiants qui ont fait des études universitaires à bas prix durant les 40 dernières années.  Chaque fois que je pense que mon grand frère payait seulement 600$ de frais de scolarité en 1988, j'ai des haut-le-coeur à propos de ces gels de frais.  C'aurait jamais dû être gelé ces frais.  Ça aurait dû être indexé à l'inflation année après année.  Les universités ne seraient pas rendues aussi déficitaires si chaque génération d'étudiants avait payé sa juste part et le gouvernement ne serait ptete pas tenté aujourd'hui de monter ça en débile.
Yeah! Une signature!

MadChuck

  • Ing. BBQ
Moyen de pression étudiant
« Réponse #21 le: novembre 10, 2011, 18:45:41 pm »
0
Stune majeure partie du problème québécois, bas frais mais aussi peut de donc des diplômés par la suite.

Une affaire que j'aimerais qu'on arrête au québec c'est de toujours comparé qu'au états-américain et province canadienne.

On est une société distincte pourquoi se comparer qu'a de l'anglo-saxon c'est les seules sur la planète a peu près a avoir des haut frais d'inscriptions, comparons nous donc a l'ensemble de l'occident.

Moyen de pression étudiant
« Réponse #22 le: novembre 10, 2011, 20:15:16 pm »
0
Stune majeure partie du problème québécois, bas frais mais aussi peut de donc des diplômés par la suite.

Une affaire que j'aimerais qu'on arrête au québec c'est de toujours comparé qu'au états-américain et province canadienne.

On est une société distincte pourquoi se comparer qu'a de l'anglo-saxon c'est les seules sur la planète a peu près a avoir des haut frais d'inscriptions, comparons nous donc a l'ensemble de l'occident.

Pour avoir discuter avec des Français, ils ont un système mixte d'éducation universitaire, soit des universités privés où ça coûte cher de frais de scolarité et des universités publiques où ça coûte vraiment pas grand choses. Bien sûr, la réputation des universités privées était plus grande que celle des universités publiques.

On a pas vraiment ça ici, c'est un système full public. Je crois que la comparaison avec les autres provinces est présente, car c'est le même système qu'ici, mais c'est vrai qu'on devrait prendre plus en compte notre distinction sur l'aspect des dons que les anglais donnent à leurs universités et nous d'origine francophone qui donnent pas beaucoup.


Double Post:
@Berslak, tu touche directement le problème de la hausse des frais... ils ont été gelés trop longtemps...

@Jay, peut-être parce que la FEUQ et FECQ prennent souvent des décisions sans consulter ou disent parler au nom de tous les étudiants sans consulter les associations étudiantes des universités. On a un peu le même problème à ULaval, la CADEUL dit parler au nom de tous les étudiants concernant la hausse des frais, mais quand certaines associations étudiantes de facultés, comme l'association des étudiants en droit, voient qu'une très grande majorité de leurs étudiants ne partagent pas l'avis de la CADEUL, ben elles se fâchent. C'est donc une guerre de qui représente qui. La FAÉCUM en a peut-être marre de voir la FEUQ et la FECQ prétendre parler au nom de tous les étudiants.
« Modifié: novembre 10, 2011, 20:20:50 pm par Snookey »

MadChuck

  • Ing. BBQ
Moyen de pression étudiant
« Réponse #23 le: novembre 10, 2011, 20:39:57 pm »
0
On a pas vraiment ça ici, c'est un système full public. Je crois que la comparaison avec les autres provinces est présente, car c'est le même système qu'ici.

1) ça n'a pas du tout a l'être (l'éducation étant une compétence provincial normalement).
2) ce ne l'est pas exactement, on a qu'a regarder l'existance des cégep et les frais de cours universitaire.

Je pense que la comparaison est choisi (d'Exclure toute l'europe et le reste du monde) soit parce que ça appui l'argumentation des dégeleurs qui présente les tableaux ou encore par des gens qui ne savent pas comment ça se passe ailleur.

Les frais français:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Frais_d'inscription_%C3%A0_l'universit%C3%A9_fran%C3%A7aise

Moyen de pression étudiant
« Réponse #24 le: novembre 10, 2011, 20:45:08 pm »
0
Ton point 1 est inutile, parce que ça l'est présentement. Moi je m'en tient à comment c'est présentement.

Ton point 2, moi je parle uniquement des universités des autres provinces canadiennes vs les universités québécoises et le système "public"(parce que pas à 100%) de financement.

Le CEGEP est gratuit ici, ça entre même pas dans le débat des frais de scolarité...

MadChuck

  • Ing. BBQ
Moyen de pression étudiant
« Réponse #25 le: novembre 10, 2011, 20:48:10 pm »
0
Dans pratiquement tous les pays européens c'est public pas a 100% (ta quand même des frais d'inscription en france, si-haut), pourquoi plus se comparer à l'ontario qu'à la france ?

Le cégep était seulement pour montrer qu'on est différent, que ce n'est pas pareil et dans mon temps ça coutait dans les 200$ le cégep me semble.

Moyen de pression étudiant
« Réponse #26 le: novembre 10, 2011, 20:52:28 pm »
0
Le 200$ c'est des frais administratifs, pas de scolarité !

Pourquoi, parce que le système de l'Ontario est plus semblable que le notre que l'est celui de la France qui a un système mixte public/privé que nous avons pas ici. Moi c'est comme ça que je le vois. C'est sûr que si on veut comparer le comportement des francophones versus le comportement des anglophones concernant les dons, ça fait du sens de comparer avec la France !

Combat Rock

  • [Pie bavarde]
Moyen de pression étudiant
« Réponse #27 le: novembre 10, 2011, 21:32:01 pm »
0
Mythe # 1 sur l'éducation : les universités sont sous-financées :

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=eOU7am_A2Fc" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=eOU7am_A2Fc</a>





Double Post:
mythe # 2 : Hausser les frais de scolarité améliorera la valeur des diplômes
<a href="http://www.youtube.com/watch?v=RjXJPX_e4gY" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=RjXJPX_e4gY</a>



Double Post:
mythe 3 # : La hausse est nécessaire pour renflouer les coffres des universités
<a href="http://www.youtube.com/watch?v=WIQNeqT0BOs" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=WIQNeqT0BOs</a>



Double Post:
mythe # 4 : La hausse permettra d'embaucher des profs :

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=wv257JMm8TI" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=wv257JMm8TI</a>
« Modifié: novembre 10, 2011, 21:36:04 pm par Combat Rock »

MadChuck

  • Ing. BBQ
Moyen de pression étudiant
« Réponse #28 le: novembre 10, 2011, 21:42:59 pm »
0
Y'a un problème avec le premier vidéo:

C'est normal que les sciences appliqués est plus de budget pour la recherche puisqu'elle va couter beaucoup plus chère que les sciences humaines, si je simule des tremblements de terre ou fait de la salle blanche comme a Sherbooke c'est bien normal.

Aussi ces dit budget de recherche sont plus ou moins des dépenses plus que justement souvent ça sort en brevet et en revenu.

Aussi le fait que les université ont en 2011 n'ont jamais eu autant de budget n'est pas un bon argument pour dire qu'elle ne sont pas sous financer. Premièrement le contraire serait bien le bout de la marde, aussi faut regarder le financement ajusté a l'inflation et le nombre d'étudiant.

J'aime bien la petite série de vidéo très bien fait, il devrait y avoir une série du genre pour occupy montréal.
« Modifié: novembre 10, 2011, 21:46:45 pm par MadChuck »

Poune-Keuz

  • Allons-y, Alonso!
Moyen de pression étudiant
« Réponse #29 le: novembre 10, 2011, 22:14:37 pm »
0
Hahahahaha! C'est l'ancien locataire de mon appart (qui avait une photo du Che accrochée comme pendentif dans la cuisine). C'était teeeellement sale quand on est arrivé, et ils avaient rien préparé parce qu'ils étaient à une manif au lieu de déménager.


Mais bon, continuez la discussion :P

Moyen de pression étudiant
« Réponse #30 le: novembre 10, 2011, 22:15:43 pm »
0
Hahahahaha! C'est l'ancien locataire de mon appart (qui avait une photo du Che accrochée comme pendentif dans la cuisine.

Tu parles du gars du vidéo ?

Poune-Keuz

  • Allons-y, Alonso!
Moyen de pression étudiant
« Réponse #31 le: novembre 10, 2011, 22:16:22 pm »
0
Éric Martin, ouais. J'ai reconnu sa face (et son nom sur les lettres qu'on reçoit parfois).


Mais ça ne veut pas dire que c'est un gars stupide. Mais bon, j'trouve ça quand même un peu drôle, je ne savais pas qu'il était chercheur.
« Modifié: novembre 10, 2011, 22:26:01 pm par Poune-Keuz »

Wolfkiller

  • mi-homme, mi-cannabis
Moyen de pression étudiant
« Réponse #32 le: novembre 10, 2011, 22:19:23 pm »
0
Et si quelqu'un peut m'expliquer précisément c'est quoi le problème avec la FECQ-FEUQ, ça serait gentil.


C'est pas la FEUQ qui en 2005 avait négocié l'abdication des étudiants pour des pinottes?

Cosmos without hatred
Diamond stars of cosmic light
Quasars shine through endless nights

Combat Rock

  • [Pie bavarde]
Moyen de pression étudiant
« Réponse #33 le: novembre 10, 2011, 22:26:47 pm »
0
Et si quelqu'un peut m'expliquer précisément c'est quoi le problème avec la FECQ-FEUQ, ça serait gentil.


C'est pas la FEUQ qui en 2005 avait négocié l'abdication des étudiants pour des pinottes?


Le Soleil
Actualités, mardi 6 septembre 2005, p. A4

La FEUQ menacée d’implosion

Morin, Annie

La grève du printemps a laissé le mouvement étudiant profondément divisé. La Confédération des associations d’étudiants de l’Université Laval (CADEUL) menace de retirer ses 30 000 membres de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ). L’UQAM compte aussi quelques milliers de "défusionnistes". Si la scission se concrétisait, c’est un étudiant sur cinq qui ferait défection au front commun.

La plus longue grève de l’histoire du mouvement étudiant québécois a permis de récupérer 482 des 618 millions $ retranchés au programme d’aide financière. Dans les jours qui ont suivi le règlement, les purs et durs ont parlé d’une entente à rabais. Le président sortant de la FEUQ, Pier-André Bouchard, un ancien de l’Université Laval, a été taxé de traîtrise. Des membres de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSE) l’ont même bousculé.

À l’Université Laval non plus, la FEUQ et son leader n’ont pas fait l’unanimité. Si les étudiants en sciences sociales ont jugé la FEUQ trop molle, d’autres, en sciences et génie et en administration par exemple, lui ont reproché d’être trop militante. Au premier rang de leurs récriminations, le brasse-camarade au caucus des députés libéraux provinciaux au Château Montebello.

La CADEUL a donc décidé d’organiser un référendum de désaffiliation cet automne pour tâter le pouls de ses membres. L’Association étudiante du secteur des sciences (AESS) de l’UQAM avait déjà prévu tenir le sien. L’Association des étudiants de la faculté d’éducation de l’UQAM songe aussi à entrer dans le mouvement.

"L’origine du référendum remonte plus loin que la grève. Le débat revient sur la table depuis trois ans", affirme Antoine Houde, président de la CADEUL.

S’il a pris l’initiative du référendum, l’exécutif de la CADEUL n’a pas encore pris de position officielle. Et il ne le fera pas avant plusieurs semaines car il a décidé de participer pleinement à l’élaboration du nouveau plan de développement de la FEUQ.

Dans un mémoire déposé cet été, la liste des récriminations des représentants de Laval est longue, très longue. Dominance des associations de Montréal, information partielle, finances mal tenues, réunions bâclées, pouvoir démesuré de l’exécutif, décisions peu représentatives de la base... Une phrase résume bien le malaise : "La FEUQ doit se départir de sa prétention condescendante de savoir ce qui est bon pour les étudiants."

"On parle d’un problème culturel, pas structurel", martèle Antoine Houde.

À la FEUQ, le nouveau président, François Vincent, est prêt à faire la démonstration que son organisation représente bien les étudiants québécois, malgré les critiques essuyées après la grève. Il donne l’exemple récent des transferts fédéraux en éducation et de la résurrection du fonds jeunesse. Quant aux doléances de la CADEUL, il en prend bonne note. "On va écouter les associations et apporter les modifications requises dans le plan de développement", assure-t-il d’une voix qui trahit son agacement.

La région de Québec ne risquerait-elle pas d’être isolée si la CADEUL quittait les rangs de la FEUQ ? Déjà, depuis le printemps 2004, l’Association des étudiants de Laval inscrits aux études supérieures (AELIES), qui représente les étudiants à la maîtrise et au doctorat, fait bande à part.

Antoine Houde ne répond pas à la question, car il n’a pas préparé de plan d’après-référendum. Il rappelle toutefois que la CADEUL a vécu 15 ans sans la FEUQ et la FEUQ, cinq ans sans la CADEUL. Le jeune président donne aussi l’exemple des étudiants de l’UQAM, qui n’adhèrent pas tous à la Fédération.

La FEUQ est née en 1989, après le dégel des droits de scolarité ordonné par le gouvernement de Robert Bourassa. L’organisation compte 170 000 membres sur environ 230 000 étudiants universitaires de la province.

Les universités en région reprochent aussi à la FEUQ de mal comprendre leur réalité. Mais cela n’empêche pas leurs représentants étudiants de coller au front commun. "Il n’est pas question de désaffiliation ici. Je ne pense pas que ce soit la bonne solution. Si on veut changer les choses, il vaut mieux le faire à l’intérieur de la FEUQ", dit Jean-François Lalonde, de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).


Moyen de pression étudiant
« Réponse #34 le: novembre 10, 2011, 23:04:42 pm »
0
[

La hausse proposée va nous amener à environ 3800$ par année en 2017.


C'est débile. 

C'est absolument rien ça 3800$. C'est rien pour faire ce que tu aimes le restant de ta vie. Si t'es pas prêt à payer cette facture minuscule, tu mérites même pas d'y aller, à l'université. T'as pas assez de motivation et de coeur.

Que les étudiants se battent pour un ajustement des prêts et bourses à la place.

Moyen de pression étudiant
« Réponse #35 le: novembre 10, 2011, 23:08:26 pm »
0
@Berslak, tu touche directement le problème de la hausse des frais... ils ont été gelés trop longtemps...

Faut pas non plus négliger l'impact de la réforme Axworthy, en 1994. La contribution du fédéral a été réduite drastiquement.


Double Post:
C'est absolument rien ça 3800$. C'est rien pour faire ce que tu aimes le restant de ta vie. Si t'es pas prêt à payer cette facture minuscule, tu mérites même pas d'y aller, à l'université. T'as pas assez de motivation et de coeur.

Évaluer la motivation des étudiants, ça se ferait pas mieux en tenant plutôt compte du mérite et du dossier académique?
« Modifié: novembre 10, 2011, 23:14:17 pm par Sibylline »

Berslak

  • Un texte.
Moyen de pression étudiant
« Réponse #36 le: novembre 10, 2011, 23:28:25 pm »
0
[

La hausse proposée va nous amener à environ 3800$ par année en 2017.


C'est débile.

C'est absolument rien ça 3800$. C'est rien pour faire ce que tu aimes le restant de ta vie. Si t'es pas prêt à payer cette facture minuscule, tu mérites même pas d'y aller, à l'université. T'as pas assez de motivation et de coeur.

Que les étudiants se battent pour un ajustement des prêts et bourses à la place.

C'est énorme quand tu étudies dans un domaine où tu es aucunement assuré de te trouver un emploi payant.  Tsé, le genre de domaine où l'avantage premier est de faire de toi un meilleur citoyen qui comprend bien les enjeux de ce monde.  La société a besoin de ces gens même s'ils ne font pas un gros salaire.  C'est énorme aussi pour les domaines où la maitrîse et/ou le doctorat sont nécessaires pour se trouver un emploi qui a de l'allure.

Par contre, je dois dire que je serais un peu moins contre cette hausse si le gouvernement trouvait le moyen d'attendre que les anciens étudiants aient vraiment les moyens pour commencer à rembourser leurs prêts étudiants et à payer de l'intérêt sur ceux-ci.

Et je t'accorde qu'il serait impérativement important d'ajuster davantage les prêts et bourses à cette nouvelle situation.
« Modifié: novembre 10, 2011, 23:30:08 pm par Berslak »
Yeah! Une signature!

Moyen de pression étudiant
« Réponse #37 le: novembre 10, 2011, 23:32:42 pm »
0
C'est quoi cette histoire à McGill? Je ne trouve rien dans les médias professionnels.

Moyen de pression étudiant
« Réponse #38 le: novembre 11, 2011, 05:19:17 am »
0
[

La hausse proposée va nous amener à environ 3800$ par année en 2017.


C'est débile.

C'est absolument rien ça 3800$. C'est rien pour faire ce que tu aimes le restant de ta vie. Si t'es pas prêt à payer cette facture minuscule, tu mérites même pas d'y aller, à l'université. T'as pas assez de motivation et de coeur.

Que les étudiants se battent pour un ajustement des prêts et bourses à la place.


Y vont capoter quand ils vont devoir payer un compte de taxe municipale.

Je garoche je ne sais combien de fois ce montant pour faire vivre les autres.


Double Post:
C'est quoi cette histoire à McGill? Je ne trouve rien dans les médias professionnels.

Sais pas, mais a la TV on voyait les images d'un socialiste-qui-ne-veut-pas-payer qui poivrait les policiers avec un extincteur chimique, probablement payé et entretenu par l'état, nos poches.
« Modifié: novembre 11, 2011, 05:25:03 am par Pontiak »

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Moyen de pression étudiant
« Réponse #39 le: novembre 11, 2011, 06:10:36 am »
0
[

La hausse proposée va nous amener à environ 3800$ par année en 2017.


C'est débile.

C'est absolument rien ça 3800$. C'est rien pour faire ce que tu aimes le restant de ta vie. Si t'es pas prêt à payer cette facture minuscule, tu mérites même pas d'y aller, à l'université. T'as pas assez de motivation et de coeur.

Que les étudiants se battent pour un ajustement des prêts et bourses à la place.

Nenon, on parle de 3800 par session. Je paye dejà proche de 3500 par année.

On parle plus de presque 8000$ par année. Ca c'est débile. Sur mes 5 ans d'études, ca veut dire 40 000, pis là en pensant que je reste chez mes parents, et tout, je dois quand même trouver 40 000$.

Calcul simulé: Un jeune qui sort du cegep, chez ses parents, a fait 8000$ (c'est beaucoup, c'est ma meilleure année, quand j'avais 3 jobs en plus de mes études, mais bon y'a des gens mieux payés que moi ou qui travaillent plus), son pere fait 70 000 sa mere 40 000. Une soeur aux études a la maitrise qui ne réside plus chez ses parents.

Total des dépenses admises    11 116 $
Contribution de l'étudiant
   Revenus d'emploi    8 000 $ 
   Revenus d'emploi considérés    8 000 $ 
   Autres revenus    0 $ 
   Revenus protégés (revenus qui ne sont pas pris en compte)    8 880 $ 
   Exemption de base    2 664 $ 
   Exemption supplémentaire    400 $ 
   Réduction de contribution ? Études à temps partiel    0 $ 
   Réduction de contribution ? Études à temps partiel (étudiant « non résident »)    0 $ 
   Réduction de contribution ? Revenus d'emploi (étudiant « non résident »)    0 $ 
   Contribution    1 974 $ 
Contribution des parents
   Revenus d'emploi    110 000 $ 
   Autres revenus (Mesure de soutien aux enfants, prestations fiscales etc.)    255 $ 
   Exemption ? Maintien de l'unité familiale    15 274 $ 
   Exemption ? Enfants    2 805 $ 
   Exemption ? Second parent ayant un revenu    2 310 $ 
   Exemption ? Étudiant atteint d'une déficience fonctionnelle majeure    0 $ 
   Contribution    26 314 $ 
   

Prêt    0 $ 
   Bourse    0 $ 
   Total de l'aide financière    0 $



Double Post:
Fais-en d'autres, des calculs change les paramètres, tu verra que ya pas grand monde qui a de l'argent.

J'ai 3 ans d'études derrière mois, un bac complet, considéré indépendante de mes parents, je dois faire moins que 5000$ par année, et j'ai 10 000$ par année en prêts et bourses. Ça commence à être suffisant, et c'Est quand même de vivre à 15 000$ par année avec 3500$ la dessus qui part en frais de scolarité.
« Modifié: novembre 11, 2011, 06:12:38 am par Lisa »
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Berslak

  • Un texte.
Moyen de pression étudiant
« Réponse #40 le: novembre 11, 2011, 06:33:27 am »
0
[

La hausse proposée va nous amener à environ 3800$ par année en 2017.


C'est débile.

C'est absolument rien ça 3800$. C'est rien pour faire ce que tu aimes le restant de ta vie. Si t'es pas prêt à payer cette facture minuscule, tu mérites même pas d'y aller, à l'université. T'as pas assez de motivation et de coeur.

Que les étudiants se battent pour un ajustement des prêts et bourses à la place.

Nenon, on parle de 3800 par session. Je paye dejà proche de 3500 par année.

On parle plus de presque 8000$ par année. Ca c'est débile.


Hein??

Montre-nous donc tes factures.  Les frais de scolarité, c'est juste les montants qu'il y a à côté des noms des cours.  Ça ne comprend pas les frais afférents de l'université qui sont aussi sur la facture et qui augmentent aussi à chaque année.

"À compter de 2012, les droits de scolarité augmenteront de 325 $ par année pendant cinq ans au Québec, pour une hausse totale de 1625 $. À terme, le montant annuel pour une année d'études universitaires passera donc d'environ 2200 $ à 3800 $ par année, ce qui le ferait toutefois demeurer parmi les plus bas au pays."

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2011/11/10/001-manifestation_etudiante-contre_hausses-frais_scolarite.shtml
Yeah! Une signature!

Jay.

  • Fifille Victimisante
Moyen de pression étudiant
« Réponse #41 le: novembre 11, 2011, 06:47:05 am »
0
C'est quoi cette histoire à McGill? Je ne trouve rien dans les médias professionnels.

J'ai regardé le déroulement sur Twitter, hier et il y avait un lien vers un fichier Google Docs avec différents liens vers youtube, flickr, etc.
Le fichier a été beaucoup édité depuis hier soir, mais je n'ai pas le temps de le relire.
https://docs.google.com/document/d/1z-MxpCO9tsldwmglnDxYf3K34l3k9qMyxcFCiwi4ar8/edit?hl=en_US

Par contre, on peut voir le déroulement en trois petits vidéos:
1-<a href="http://www.youtube.com/watch?v=awJL74rEZgU" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=awJL74rEZgU</a>
Des gens essaient d'entrer dans les bureaux de l'administration de McGill, la police essaie de disperser les gens à vélo (!)

2-<a href="http://www.youtube.com/watch?v=6Zz4HYaTnq4" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=6Zz4HYaTnq4</a>
Des caves leur lance des projectiles, la police se retire.

3-<a href="http://www.youtube.com/watch?v=VOGFq4LkYUk" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=VOGFq4LkYUk</a>
La Riot police est déployée.

Il y a aussi eu la quelques cons qui ont lancé des trucs sur les bureaux du premier ministre et sur la police à la fin, la police a lancé des lacrymogènes pour disperser le monde.
Les bureaux de la CRÉPUQ ont aussi été envahis par un groupe, la police a utilisé le poivre de cayenne.

Encore une fois au lieu de parler des 20 000 à 30 000 personnes qui sont descendues dans les rues dans le calme, hier, on va parler des débordements de la minorité de caves.
Je suis partie vers 16:30, durant les discours, tout se passait bien, mais j'avais déjà repéré 2-3 cagoulés. Arrivée à 17:00 à ma station de métro, j'ai ouvert la radio et déjà les premiers débordements près des bureaux du premier ministre étaient survenus.

Je préfère me rappeler de cette image:


Merci Combat Rock pour les explications!
« Modifié: novembre 11, 2011, 06:51:02 am par Jay. »
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Moyen de pression étudiant
« Réponse #42 le: novembre 11, 2011, 07:18:07 am »
0
Berslak: Ok, je comprends. Mais tsé, même si en ce moment je paye 2200 de frais de scolarité par année, au bout du compte, y'a un 1000 $ qui vient s'ajouter de frais autres, ça va rester pareil avec la hausse. On va payer plus.


Double Post:
Ma session d'automne: J'ai pu enlever des assurances parce que j'ai la chance que mes parents en aille:
Fall 2011

ACCS    Access McGill    
$2.00
ADMN    General Administrative Charge    
$28.50
ATHF    Athletics and Recreation Fee    
$115.50
CKUT    Radio CKUT    
$3.75
COPY    Copyright Fee    
$12.45
DALY    Daily Publications Society Fee    
$3.35
LAIC    Legal Information Clinic    
$2.00
PGDE    PGSS Dental Plan    
$171.68
PGEF    PGSS Education Fund    
$1.00
PGHE    PGSS Health Plan    
$255.69
PGLF    PGSS Library Improvement Fund    
$5.00
PGSB    PGSS Employee Pension Trust    
$2.00
PGSL    PGSS Student Life Fund    
$10.00
PGSP    PGSS Thomson House Trust    
$2.00
PGSS    PGSS (Graduate Students' Soc)    
$50.20
QPIR    QPIRG - McGill    
$3.00
REGN    Registration Charge    
$107.70
SERV    Student Services Fees    
$133.00
SUST    Sustainable Projects Fund    
$7.50
T2QQ    Quebec Tuition - 2nd cycle    
$1,083.90
TECH    Information Technology Charge    
$105.15
TRSD    Transcript and Diploma Charge    
$19.20
UPRT    uPrint Campus Print-incl taxes    
$5.28
WUSC    World Univ Services Canada    
$0.50

BANK    Bank Payment    
$2,125.07
XS16    PGSS Health Plan Opt-Out    
-$250.41
XS17    PGSS Dental Plan Opt-Out    
-$171.68

Term Current Charges:    
$2,130.35

Term Current Credits and Payments:    
$2,552.44
Term Current Balance:    
-$422.0
« Modifié: novembre 11, 2011, 07:24:23 am par Lisa »
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

cantabile

  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Moyen de pression étudiant
« Réponse #43 le: novembre 11, 2011, 08:11:44 am »
0
C'est rare, mais je rejoins Pontiak là-dessus. Je suis tanné d'être le cave qui paye toujours plus pour les autres.
Les gens....

currius

  • NOT ONLINE ANYMORE
Moyen de pression étudiant
« Réponse #44 le: novembre 11, 2011, 08:31:56 am »
0
C'est rare, mais je rejoins Pontiak là-dessus. Je suis tanné d'être le cave qui paye toujours plus pour les autres.

Tu réalises que tu as bénéficié des largesses du système pour être où tu en es? Et qu'en plus, si on suit ta logique qu'on paie pour ton bungalow?

Pousse mais pousse égal!
?

Jay.

  • Fifille Victimisante
Moyen de pression étudiant
« Réponse #45 le: novembre 11, 2011, 08:50:37 am »
0
C'est sur que c'est une position défendable, mais tant qu'à ça il faudrait aussi penser de couper
les services de santé publics
l'assurance-maladie
les garderies à prix modique
l'aide sociale
etc.

Personnellement, je préfère payer pour les autres que de vivre à quelque part où on vit encore plus chacun pour soi qu'en ce moment.
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Moyen de pression étudiant
« Réponse #46 le: novembre 11, 2011, 09:14:26 am »
0
C'est une hérésie économique que de geler (ou quasiment geler) des prix, que ce soit pour les frais de scolarité, les loyers, les tarifs de garderie, l'électricité, etc... La littérature écononomique démontre de manière claire et nette que cela bénéficie en priorité à ceux qui n'en ont pas besoin et qui saisissent l'effet d'aubaine ! Les riches sont morts de rire de payer si peu, et en contexte de pénurie, cela nuit aux pauvres que l'on veut protéger (exemple : un propriétaire va préférer louer son logement au loyer bloqué à un riche qui présente de bonnes garanties plutôt qu'à un pauvre). De plus, l'inévitable augmentation qui finit par arriver fait alors beaucoup plus mal. Je suis 100% en faveur de l'augmentation des frais de scolarité, associée à une aide généreuse pour les étudiants aux moyens modestes. La position étudiante me paraît dogmatique et égoïste, et déconnectée des réalités (exemple : prétendre qu'une hausse des frais nuit à l'accessibilité).
« Modifié: novembre 11, 2011, 09:19:29 am par Wotan »

cantabile

  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Moyen de pression étudiant
« Réponse #47 le: novembre 11, 2011, 09:27:11 am »
0
C'est rare, mais je rejoins Pontiak là-dessus. Je suis tanné d'être le cave qui paye toujours plus pour les autres.

Tu réalises que tu as bénéficié des largesses du système pour être où tu en es? Et qu'en plus, si on suit ta logique qu'on paie pour ton bungalow?

Pousse mais pousse égal!
Tu paies pour ma demeure toi ? Ah bon.

J'ai eu à subir aussi des augmentations lorsque j'étais étudiant et j'ai protesté comme il est bon ton de le faire lorsqu'on est étudiant. C'est correct et compréhensible que les étudiants protestent c'est même dans l'ordre des choses, mais un moment donné il faut se rendre compte que notre système économique à des limites. Si je paie plus d'impôts et de taxes il me semble juste que ce soit la même chose pour tous. Nous sommes la classe moyenne la plus imposée au monde, un moment donné ça va faire.


Double Post:
C'est sur que c'est une position défendable, mais tant qu'à ça il faudrait aussi penser de couper
les services de santé publics
l'assurance-maladie
les garderies à prix modique
l'aide sociale
etc.

Personnellement, je préfère payer pour les autres que de vivre à quelque part où on vit encore plus chacun pour soi qu'en ce moment.
J'ai JAMAIS dit qu'il faut remettre tous les acquis sociaux en question. Ce qui coûte le plus cher ce n'est pas notre système comem tel, mais plutôt les abus qu'on y retrouve.  Je suis tout à fait pour le fait de payer pour qu'on puisse continuer à avoir un tel système socio-économique et je pense que les étudiants doivent faire leur part. Et non 4000$ par année c'est pas abusif.
« Modifié: novembre 11, 2011, 09:31:04 am par cantabile »
Les gens....

MadChuck

  • Ing. BBQ
Moyen de pression étudiant
« Réponse #48 le: novembre 11, 2011, 09:47:20 am »
0
Lisa: J'imagine que McGill doit être dans le plus chère en frais autre (qui dépasse les frais de cours tous de même).

Canta: Ce qu'il veut dire c'Est que c,est le gouvernement qui signe ton chèque te paye, tu pourrais gagner juste moins et payé zéro impôt ce qui reviendrais au même et tu n'aurais pas l'impression de payer pour personne, ce ne serait qu'une impression a mon avis, puisque tu gagnerais moins parce que le gouvernement mettrais son argent ailleur.

Je pense que dans le cas de plusieurs prof le raisonnement est un peu falacieux, parce que si le système publique d'école ferme, plusieurs parents envoyerais quand même leur jeune a l'école et que les profs serait quand même payé, c'est pas comme un étudiant employé a la SAQ l'été qui fait 22$ de l'heure (job qui n'existerait pas si ça devenait privé).


Moyen de pression étudiant
« Réponse #49 le: novembre 11, 2011, 09:56:17 am »
0
C'est sur que c'est une position défendable, mais tant qu'à ça il faudrait aussi penser de couper
les services de santé publics
l'assurance-maladie
les garderies à prix modique
l'aide sociale
etc.

Personnellement, je préfère payer pour les autres que de vivre à quelque part où on vit encore plus chacun pour soi qu'en ce moment.


OUI ! Absolument. Il faut couper dans tout cela.

Mais ce qu'il faut que tu saisisses Jay, c'est que tout ce que tu nommes, présentement on se le paye largement à crédit. On vit au-dessus de nos moyens. La véritable générosité serait que le gouvernement cesse de s'endetter pour que dans le futur, nous ainsi que nos enfants puissions bénéficier d'un minimum de services sociaux et non juste payer les dettes de consommation des générations précédentes. 

Ce que plusieurs nomment ''solidarité'' est en fait de l'égoïsme car on prive les plus jeunes de la capacité à faire leurs propres choix dans l'avenir.


Double Post:
C'est rare, mais je rejoins Pontiak là-dessus. Je suis tanné d'être le cave qui paye toujours plus pour les autres.

Tu réalises que tu as bénéficié des largesses du système pour être où tu en es? Et qu'en plus, si on suit ta logique qu'on paie pour ton bungalow?

Pousse mais pousse égal!


Je suis sûr que même si cantabile avait eu à payer un peu plus cher par année pour ses frais de scolarité, ça ne l'aurait pas du tout empêché de poursuivre ses études.
« Modifié: novembre 11, 2011, 09:58:56 am par Evergreen Terra »