Messages récents

Pages: 1 [2] 3 4 ... 10
11
Général / Les Expos nos amours
« Dernier message par Gustavus le décembre 13, 2017, 14:11:54 pm »
À une autre époque:

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=FhvocQoGVr8" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=FhvocQoGVr8</a>
12
Actualité et Société / Salut à ceux qui meurent
« Dernier message par Gustavus le décembre 13, 2017, 14:07:27 pm »
Cibiou: «on peut reconnaitre qu'il a fait la bande-son des cinquante dernieres annees de la France»

Ciné: «Aucune exagération...»

De là a commencé votre conversation.

Je pense que Cibiou a bien démontré son point. Et que toi, tu as confondu «c'est un monument en France» et «je veux trouver des comparaisons qui seront flatteuses à tes yeux». D'où le dialogue de sourd.
13
Actualité et Société / Pornographie
« Dernier message par Le Jam le décembre 13, 2017, 12:45:43 pm »
Je m'interroge sur un sujet qui me semble être assez révélateur de l'évolution de la société et du coup je me pose et vous pose des questions en prenant comme support cet article.

Est-ce que ce porno féministe est bien révélateur de la réappropriation par les femmes de ce qui était une exclusivité masculine, la pornographie ?

Est-ce qu'on peut effectivement parler de masculinisation des femmes en écho à une feminisation des hommes et qu'est ce que ça veut dire ?

Qu'est ce qu'en pense les femmes du forum ? Les féministes du forum ? Ont-elles un avis sur la question ? En ont-elles déjà vu ?

Est-ce que cela répond à une vraie demande des femmes (j'entends les femmes comme groupe social statistique non monolithique) ?

Que pensez-vous du fait que les hommes semblent absent de cette pornographie ?

Je n'ai pas d'idée arrêté sur la question mais je me demande effectivement si ça répond à un besoin des femmes (comprendre j'en doute). J'ai l'impression qu'il y a une volonté un peu maladroite de singer les hommes dans leur rapport au sexe et leur attrait envers la pornographie tout en s'en détachant dans la forme.

Bref à vouloir faire de l'homme une femme comme les autres et vice versa parfois j'ai l'impression qu'on accouche d'une espèce de monstre "artistique" au sens littéral du terme.

Je doute que la mayonnaise du feminisme porno prenne mais l'avenir nous le dira.

Est-ce que les femmes veulent voir des grosses poilues qui montre leur Cyprine ?

14
Actualité et Société / Pornographie
« Dernier message par Snookey le décembre 13, 2017, 12:31:30 pm »
C'est intéressant, mais je me demande tu veux en venir où au juste ?

Je ne dis pas ça juste pour provoquer, j'essaie de comprendre le but du sujet.

Tu veux parler de porno féministe ?
15
Actualité et Société / La culture du viol
« Dernier message par Simone le décembre 13, 2017, 10:09:10 am »
Brock Turner

"Brock Turner was convicted in March of sexually assaulting an unconscious woman at a fraternity party in January 2015 at the elite university. He faced up to 14 years in prison. Prosecutors asked for six.

Instead, Turner received only six months in jail and three years of probation after a judge worried that a stiffer sentence would have a “severe impact” on the 20-year-old.

(...)

“His life will never be the one that he dreamed about and worked so hard to achieve,” Dan A. Turner wrote in a letter arguing that his son should receive probation, not jail time. “That is a steep price to pay for 20 minutes of action out of his 20 plus years of life.”"

16
Actualité et Société / Pornographie
« Dernier message par Le Jam le décembre 13, 2017, 09:00:40 am »
Un article intéressant sur le "porno féminisme"

C'est amusant de voir comment pendant longtemps les féministes ont dénoncé et rejeté la pornographie, et maintenant, dans un souci d'égalité, peut être face à l'impossibilité d'annihiler le phénomène, finalement les féministes s'approprient le "porno" pour le féminiser. Et d'une certaine manière, plus que de féminiser le porno, n'est-ce pas une masculinisation des femmes (toujours dans la vue d'une égalité), une appropriation des attitudes ou comportement traditionnellement attribués aux hommes alors que de l'autre côté les hommes sont invités à se féminiser et ne se cachent plus pour le faire pour bon nombre d'entre eux.

Je trouve le phénomène intéressant d'un point de vu sociologique.

http://www.slate.fr/story/154682/porno-feministe-corps-femmes#xtor=RSS-2[/color]]http://www.slate.fr/story/154682/porno-feministe-corps-femmes#xtor=RSS-2

Je serai assez curieux de voir ça, de voir quels sont les codes adoptés par ce nouveau genre cinématographique.


«Je veux que mon public puisse se reconnaître dans mes films, s'identifier aux personnages et aux situations, et qu'il réalise ainsi que tout le monde peut être très sexy et sensuel. Les femmes sont souvent catégorisées et marginalisées quand elles ne correspondent pas à cet archétype de la femme bien faite, blanche et jeune, ce qui peut avoir un effet aliénant.»

N'est-ce pas déjà ce que l'on appelle le genre "amateur" ? Il me semble que ça n'est pas si original que ça.

J'avoue que ça m'intrigue car le genre pornographique manque vraiment d'intérêt et de dimension artistique. Un "porno" qui se rapprocherait d'une forme d'érotisme un peu poussé à son extrême pourrait présenter un nouvel intérêt, développer des fantasmes et un érotisme nouveau plutôt que de se contenter d'être un simple outil masturbatoire et de fait se traduire par une forme de cinéma pauvre artistiquement.

"j'avais envie d'aller plus en profondeur"

Je ne peu pas croire que cette phrase soit fortuite.

Mais surtout ce qui m'intrigue, j'aimerais savoir ce qu'en pense ou vont en penser le public féminin manifestement visé. Savoir si les femmes vont embarquer dans l'affaire ou si ça va juste satisfaire quelques féministes enragées en manque de "menstruations télévisées" et les lesbiennes butchs qui y trouveront peut être un porno qui ne leur correspondait pas jusqu'à maintenant.

Ce qui est intéressant également dans cet article, c'est l'absence d'hommes, en tous cas ils ne sont pas cités. Seules les femmes semblent être présentent dans ces films/vidéos, comme si il ne s'agissait que de relations sexuelles sans hommes, leur présence et leur rôle n'a pas l'air d'être centrale en tous cas. Alors que dans le porno "standard" (à l'exception du porno gay), l'homme n'est qu'un prétexte pour centrer l'action autour de la femme objet de désire, dans le porno féministe il semble que la femmes (certes vue de manière différente) reste au centre des attentions, alors qu'on pourrait s'attendre à ce que par effet miroir, le désire féminin se reporte sur un homme hyper sexualisé, c'est peut être en cela aussi qu'il y a une masculinisation de la femme.



17
Actualité et Société / La culture du viol
« Dernier message par Lisa le décembre 13, 2017, 08:55:26 am »
c'est une bonne réflexion qui t'es venu, mais j'ajouterais que oui, la question de ne pas dénoncer vient souvent avec le fait qu'on sait qu'il n'y aura pas énormément de conséquences judiciaires à le faire, mais également (et surtout, selon moi) du processus d'accusation criminelles en tant que tel, qui va porter les femmes à être dans un "il dit, elle dit" et qui, sans preuves, ne mèneront jamais à une accusation.

Comme cette histoire du joueur sportif aux USA qui violait une fille droguée derrière un conteneur de poubelles, et qui s'en serait tiré si ce n'était d'un passant touriste en vélo qui l'a arrêté dans l'acte. (J'arrive pas à retrouver l'article, Simone, Jay?)

Récemment j'entendais à la radio, les femmes de ménage qui ne peuvent dénoncer leurs patrons:
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1069206/renoncer-emploi-denoncer-harcelement-sexuel-travail-femme-menage-galerie-art-cnesst

Aussi, suite à la plainte contre un médecin du CUSM, on voit que le statut particulier des médecins, qui ne sont pas des employés, crée un processus vraiment complexe et stupide de plainte.
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1066238/hopital-mcgill-cusm-allegations-harcelement-sexuel-medecin-montreal

18
Actualité et Société / La culture du viol
« Dernier message par Le Jam le décembre 13, 2017, 02:33:27 am »
Aujourd'hui je regardais une vidéo de la youtubeuse Zoey qui traitait du harcèlement sexuel au japon et la vidéo met en exergue un problème.

Dans certains cas, les victimes de harcèlement peuvent être dissuadé de porter plainte, ou de lancer une procédure judiciaire en raison de la disproportion ressentie par la victime entre l'acte de harcèlement et les conséquences potentielles pour l'auteur des faits.

Et je pense que ce phénomène peut se retrouver également dans les questions de viol. Et cela peut peut retourner le poids de la culpabilité sur la victime.

Dans quelle mesure les conséquences sur l'auteur de l'acte peuvent dissuader la victime de porter plainte ? Ne faudrait-il pas revoir l'échelle des peines ou leur gradation ? Cela ne permettrait-il pas la possibilité de plus de plaintes, plus de dénonciations si les victimes ne ressentaient pas la sensation de condamner trop durement le harceleur ?

Je veux dire, je comprends que subir un harcèlement ou des attouchements dans différents contextes puisse être veccu de désagréable à traumatisant, mais j'imagine bien que dans certains cas, ce que souhaite la victime se limite à une peine exemplaire et pas forcément une peine de prison, une vis professionnelle voir familiale brisée, que ce type de peine puisse être ressenti comme disproportionnée par certaines victimes et que cela les dissuade parfois à lancer des procédures.

Ne gagnerait-on pas en efficacité en réduisant certaines conséquences de certains types d'actes de harcèlement ce qui permettrait de gagner en nombre de procédures voir en plus grande facilité pour sanctionner.
19
Arts / COMPILATION DU PEUPLE XX: LE MEILLEUR DE MMXVII
« Dernier message par Bruitiste le décembre 12, 2017, 23:31:00 pm »
Quelques-uns ont fourni deux chansons d'ailleurs, alors on manquera pas de stock.
20
Arts / COMPILATION DU PEUPLE XX: LE MEILLEUR DE MMXVII
« Dernier message par Cinéphile le décembre 12, 2017, 22:45:52 pm »
Bon, 18 participants, ça plus d'allure.

En temps que dernier des Mohicans qui grave encore des CD, je vous remercie.
Pages: 1 [2] 3 4 ... 10