Auteur Sujet: Votre regard contemporain sur le cinéma  (Lu 4000 fois)

dalporto

  • Admin capo di tutti i capi
Votre regard post-moderne sur le cinéma
« Réponse #50 le: décembre 16, 2014, 20:19:48 pm »
0
So what?  75, 74, c'est les 70's.

Dans le temps tout le monde avec un muscle car mal tuné qu'on voyait les signes de piasse sortir par l'exhaust.

Maintenant on a des Sonata avec des 4 de 275 HP ou des Focus de 2.0 L qui boivent moins que la Chevette à carb de 100 HP.

C'est quoi ton estie de point?

El Kabong

  • Données erronées, résultats significatifs.
Votre regard post-moderne sur le cinéma
« Réponse #51 le: décembre 16, 2014, 20:38:05 pm »
0
La puissance ne sert de rien.

Donc, on consomme encore trop pour rien.

Et le fabricant nous donne seulement l'occasion de clancher comme un malade entre deux stop.

Big thing!!!

Tu veux un constat?
Quand le gaz va coûter 5 piasses le litre, ça va améliorer la santé générale!
Z

dalporto

  • Admin capo di tutti i capi
Votre regard post-moderne sur le cinéma
« Réponse #52 le: décembre 16, 2014, 21:01:55 pm »
0
Nomme-moi donc une chose qui te rend heureux dans la vie?

Parce que là je suis découragé pour toi qui semble destiné à ne jamais être content jamais.

Sérieux, tu es déprimant.

Votre regard post-moderne sur le cinéma
« Réponse #53 le: décembre 16, 2014, 21:09:47 pm »
0
Champion, tu te rends compte qu'un véhicule n'est pas utilisé à pleine puissance tout le temps?
Accélérer un véhicule pesant toujours plus avec l'addition d'éléments de sécurité pour dépasser rapidement (de façon sécuritaire), ça demande de la puissance.


MadChuck

  • Ing. BBQ
Votre regard post-moderne sur le cinéma
« Réponse #55 le: décembre 16, 2014, 21:53:38 pm »
0
La puissance ne sert de rien.

C'est pratique pareil pour monter les côtes enneigés l'hiver, entrer sur l'autoroute, etc.... Je suis pas mal plus à l'aise avec la puissance et ne pas avoir besoin de prendre autant d'élans avant les côtes dans certains coins l'hiver.

Votre regard post-moderne sur le cinéma
« Réponse #56 le: décembre 17, 2014, 08:52:16 am »
+2
Le titre de ce sujet m'irrite.

C'est impossible d'avoir un regard post-moderne sur le cinéma, il faudrait pour cela se situer parfaitement dans le contexte historique, sociologique et artistique de la post-modernité, qui regroupe un ensemble vaste de caractéristiques artistiques et philosophiques et qui est une réaction plus ou moins directe aux égarements de la modernité en tant que mouvement iconoclaste. La plupart des théoriciens de l'art s'entendent pour dire que la post-modernité artistique a été de très courte durée et qu'elle a été dépassée depuis plusieurs années déjà pour faire place à des pratiques moins mixtes et moins réactionnaires surtout. Gilles Lipovetsky emploie même le terme d'hypermodernité.

Bref.

Tout ça pour dire qu'à moins d'avoir une conscience particulièrement sensible des pratiques et des courants artistiques, c'est impossible d'avoir un regard critique positionné dans la post-modernité puisque nous ne sommes pas situés dans la postmodernité.

Il faudrait plutôt dire "votre regard contemporain sur le cinéma", puisqu'on parle de comment nos préoccupations actuelles modifient notre vision de certains films.

Vous pouvez continuer de discuter de chevettes.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Votre regard post-moderne sur le cinéma
« Réponse #57 le: décembre 17, 2014, 09:01:12 am »
0
Le titre de ce sujet m'irrite.

Hey, écoute ben là...

(pas sûr que le titre du fil soit tout à fait exact, Simone si tu trouves mieux je le changerai :smiley2:)
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Votre regard contemporain sur le cinéma
« Réponse #58 le: décembre 17, 2014, 09:25:37 am »
0
Aussi Simone, je ne sais pas à quel point le terme préoccupation s'applique. Pour certaines personnes placées devant certaines scènes oui, mais dans d'autres cas, on peut avoir ce réflexe sans même se préoccuper de l'enjeu.

Prenons, par exemple, cette autre scène du film Affreux, sales et méchants à 30m45s.

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=szgIAA50e8Q" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=szgIAA50e8Q</a>

À l'opposé du cheval qui ne me chicotait pas auparavant dans Seven Samurai et qui me chicote aujourd'hui, pour moi le rat demeure un animal nuisible à exterminer et son bien-être n'est donc pas une préoccupation, mais même si la scène me fait encore rire (surtout la manière avec laquelle le coup de pied est donné), y a quand même quelque chose qui me gosse malgré moi.

Mais bon, tu comprends quand même très bien de quoi il est question.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Votre regard post-moderne sur le cinéma
« Réponse #59 le: décembre 17, 2014, 09:35:54 am »
+1
Le titre de ce sujet m'irrite.

Hey, écoute ben là...

(pas sûr que le titre du fil soit tout à fait exact, Simone si tu trouves mieux je le changerai :smiley2:)

Tu vois, je réponds à tes demandes sans même en prendre connaissance. Je vais au-devant de tes attentes. J'suis vraiment une bonne personne.

;)
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir


MadChuck

  • Ing. BBQ
Votre regard contemporain sur le cinéma
« Réponse #61 le: décembre 17, 2014, 11:50:30 am »
0
Le mot sport et mustang dans son message a probablement mélangé mon cerveau, ça et mon habilité naturelle à mélanger les mots (j'ai lu Corvette en premier).

El Kabong

  • Données erronées, résultats significatifs.
Votre regard post-moderne sur le cinéma
« Réponse #62 le: décembre 19, 2014, 16:42:39 pm »
0
Nomme-moi donc une chose qui te rend heureux dans la vie?
La nature.

Z

Amazone

  • Gueuse tout court
Votre regard contemporain sur le cinéma
« Réponse #63 le: janvier 25, 2015, 20:05:46 pm »
+1
J'ai regardé Robin des Bois avec Kevin Costner ce soir. Hi! Hi! la moumoute derrière sa tête! Enfin, les rallonges qui retroussaient dans la nuque. Un peu plus, et j'aurais pu apercevoir une bobépine! :smiley36:
Je suis pas morte!

El Kabong

  • Données erronées, résultats significatifs.
Votre regard contemporain sur le cinéma
« Réponse #64 le: janvier 26, 2015, 11:10:28 am »
0
J'ai regardé Robin des Bois avec Kevin Costner ce soir. Hi! Hi! la moumoute derrière sa tête! Enfin, les rallonges qui retroussaient dans la nuque. Un peu plus, et j'aurais pu apercevoir une bobépine! :smiley36:
Le bô Kevin avait refusé de porter des collants, ce qui avait inspiré Mel Brooks, le roi des parodies.

La parodie, meilleure que l'original!


Z

Amazone

  • Gueuse tout court
Votre regard contemporain sur le cinéma
« Réponse #65 le: janvier 26, 2015, 22:18:37 pm »
0
J'ai regardé Robin des Bois avec Kevin Costner ce soir. Hi! Hi! la moumoute derrière sa tête! Enfin, les rallonges qui retroussaient dans la nuque. Un peu plus, et j'aurais pu apercevoir une bobépine! :smiley36:
Le bô Kevin avait refusé de porter des collants, ce qui avait inspiré Mel Brooks, le roi des parodies.

La parodie, meilleure que l'original!




J'ai adoré! :smiley36:
Je suis pas morte!


MadChuck

  • Ing. BBQ
Votre regard contemporain sur le cinéma
« Réponse #67 le: octobre 27, 2017, 14:27:19 pm »
0
EXCLUSIVE: Documents expose how Hollywood promotes war on behalf of the Pentagon, CIA and NSA
US military intelligence agencies have influenced over 1,800 movies and TV shows


Enfin!  Quelqu'un qui ose le dire.

ose ? Ce n'est pas comme si Micheal Bay se cachait de travailler avec l'armé sur ses films, c'est pas caché ou non officielle la plupart du temps. En échange de service de l,armée (fournir le droit de filmé sur des portes avions et autres équipement) il vont jouer dans le script pour se vendre a la population.

Parfois c'est plus secret que ça et vont manipuler ceux qui font le film sans même que ceux-ci s'en rende compte, comme sur Zero Dark Thirty.

Je veux dire y'a des affaires ridicules, comme:
The CIA even helped to make an episode of Top Chef that was hosted at Langley

La CIA a aidé a la réalisation d'un épisode tourné dans leur quartier général !? Une chance qu'on a un article pour nous l'apprendre.

Comme c'est bien dit dans l'article et que c'est bien évident pour tous le monde et la été pour toujours:
When a writer or producer approaches the Pentagon and asks for access to military assets to help make their film, they have to submit their script to the entertainment liaison offices for vetting. Ultimately, the man with the final say is Phil Strub, the Department of Defense’s (DOD) chief Hollywood liaison.

If there are characters, action or dialogue that the DOD don’t approve of then the film-maker has to make changes to accommodate the military’s demands. If they refuse then the Pentagon packs up its toys and goes home. To obtain full cooperation the producers have to sign contracts?—?Production Assistance Agreements?—?which lock them into using a military-approved version of the script.

Si tu demande quoi que ce soit de quelqu'un pour faire un film, bien sur qu'ils vont avoir des demandes, c'est aux gens qui font le film de dire oui ou non et se passé de l'aide de l,armée s'ils ne sont pas en accord avec les dites demandes.

C'est pas pour rien que L'article pointe a des interviews de producteur de films qui parlent du processus avec ses agences, c'est bien parce que ce n'était pas un secret du tout.