Auteur Sujet: La "culture du vol" chez les fonctionnaires  (Lu 433 fois)

sharl

  • Taupe vaillante
La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« le: octobre 23, 2017, 20:09:46 pm »
+1
Nous appelons "culture du vol" chez les fonctionnaires cette propension qu'ont nombre d'entre eux à voler du temps à leur employeur en surfant sur le net lors de leur temps de travail, à allonger leurs week-ends en se déclarant malade, à dérober du matériel de l'État ou tout acte similaire.

Comportement généralisé, connu et non dénoncé, causant néanmoins des pertes immenses au Trésor public.

Comportement contagieux favorisé, entre autres, par un sentiment d'impunité découlant d'une sécurité d'emploi blindée, l'indolence et le laxisme ambiants.   

Voilà! Ici tous les termes ont leur juste sens et collent à la réalité, tout le monde a compris et quelques-uns ont dû se reconnaître,,,

Non seulement a) tout le monde comprend ce qu'est la "culture du vol" chez les fonctionnaires et b) que cela colle à la réalité, en plus c) il n'y a aucune place pour l'ambiguïté: tu voles ou tu ne voles pas.
« Modifié: octobre 24, 2017, 09:04:53 am par sharl »

MadChuck

  • Ing. BBQ
La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #1 le: octobre 24, 2017, 11:41:54 am »
0
Y'a une culture du vol généralisé au Québec (en Occident en général) et bien sur dans nos gouvernement (

Avec des assurances qui rend ça banal, un système judiciaire qui ne fera rien pour un vol sans violences, des message de barré vos portes, dites pas que vous êtes partie en vacance, laissé rien traîné sur le banc de la voiture, etc...

Y'a pratiquement pas de vols au Japon (Y'a même pas de musique/film piraté en ligne) pour une raison, ce n'est pas correct de voler dans leur culture, pour vrai:

Robbery
Country Cases of Robbery per 100,000 Population
Belgium 1762
Spain 1188
Mexico 607
Chile 456
Portugal 192
France 181
England and Wales 137
United States 133
Italy 108
Sweden 103
Canada 96
Netherlands 84
Northern Ireland 74
Denmark 73
Luxembourg 67
Switzerland 66
Germany 60
Ireland 56
Austria 55
Estonia 54
New Zealand 52
Poland 50
Scotland 48
Czech Republic 45
Greece 42
Israel 40
Norway 37
Hungary 32
Finland 31
Slovakia 25
Slovenia 24
Iceland 19
Australia 18
Korea 13
Turkey 11
Japan 4

El Kabong

  • Données erronées, résultats significatifs.
La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #2 le: octobre 25, 2017, 15:46:31 pm »
0
Pas de méchants chinois dans cette enquête?

Qui a fait cette enquête?

 :smiley2:
Z

La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #3 le: novembre 06, 2017, 22:57:33 pm »
+1
I like all the friendly comments, I am very happy.

La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #4 le: novembre 07, 2017, 09:36:28 am »
+1
Sharl a toujours voulu être un fonctionnaire, mais comme Kabong qui voulait rentrer dans la police, il s'est probablement fait refuser et maintenant est amer envers eux.

La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #5 le: novembre 07, 2017, 10:19:49 am »
0
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

sharl

  • Taupe vaillante
La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #6 le: novembre 07, 2017, 10:24:18 am »
0

Sharl a toujours voulu être un fonctionnaire, mais comme Kabong qui voulait rentrer dans la police, il s'est probablement fait refuser et maintenant est amer envers eux.

Si je te disais que j'ai déjà été fonctionnaire et que, par défi et par honneur, j'ai accepté de sortir de ce nid par trop douillet (salaire indécemment élevé, promotions assurées au fil du temps,  congés en veux-tu en voilà, sécurité d'emploi à vie, gros régime de pension, etc.) et de partir aux antipodes.

D'ailleurs, comme je l'ai déjà dit, sauf exceptions les fonctionnaires devraient être virés aux cinq ans. Cela revitaliserait la fonction publique et le fonctionnaire qui se pense super man indispensable et permettrait au Trésor Public de distribuer fonds et avantages plus largement et équitablement dans la population.
« Modifié: novembre 07, 2017, 10:26:52 am par sharl »

La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #7 le: novembre 07, 2017, 10:30:18 am »
+3
D'ailleurs, comme je l'ai déjà dit, sauf exceptions les fonctionnaires devraient être virés aux cinq ans.

En résulterait des coûts de formation astronomiques tous les cinq sans compter une perte d'expertise totalement inutile.

D'autres idées de même?
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #8 le: novembre 07, 2017, 10:38:22 am »
0
Ah ! Dans le fond Sharl s'est fait sacrer dehors !

sharl

  • Taupe vaillante
La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #9 le: novembre 07, 2017, 10:57:08 am »
0
Ah ! Dans le fond Sharl s'est fait sacrer dehors !

Au contraire, j'avais un job en or! Un Jardin d'Eden de la fonction publique,,,

Et t'en connais des fonctionnaires avec sécurité d'emploi qui se font virer.


sharl

  • Taupe vaillante
La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #10 le: novembre 07, 2017, 11:01:02 am »
0
une perte d'expertise

Belle mentalité de fonctionnaire qui s'imagine "expert" et indispensable,,,

La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #11 le: novembre 07, 2017, 14:36:02 pm »
0
une perte d'expertise

Belle mentalité de fonctionnaire qui s'imagine "expert" et indispensable,,,

Pas besoin d'être un expert pour avoir de l'expertise dans un domaine (appelle ça "perte de savoir" ou "perte de connaissances" si tu préfères), mais t'es capable de comprendre que la personne qui occupe un emploi depuis cinq ans en sait davantage que celle qui est là depuis cinq heures.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

sharl

  • Taupe vaillante
La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #12 le: novembre 07, 2017, 15:21:04 pm »
0
une perte d'expertise

Belle mentalité de fonctionnaire qui s'imagine "expert" et indispensable,,,

Pas besoin d'être un expert pour avoir de l'expertise dans un domaine (appelle ça "perte de savoir" ou "perte de connaissances" si tu préfères), mais t'es capable de comprendre que la personne qui occupe un emploi depuis cinq ans en sait davantage que celle qui est là depuis cinq heures.

On est dans un travail routinier de bureaucrate ou de technocrate, pas en physique nucléaire!

cantabile

  • Membre fondateur du boys club et douchebag
La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #13 le: novembre 07, 2017, 15:25:36 pm »
0
Et comment peut-on nommer la mentalité selon laquelle tous les fonctionnaires sont inutiles ou aisément remplaçables ?
Les gens....

sharl

  • Taupe vaillante
La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #14 le: novembre 07, 2017, 15:45:48 pm »
0
Un approche réaliste, objective, pragmatique et imaginative.

Une proportion très significative de postes pourraient être abolis, soit à cause des nouvelles technologies ou de l'évolution de la société et de l'environnement. Une proportion tout aussi significative pourrait passer par le privé via des appels d'offres.

Prends la police, voir si on a besoin d'un flic à 100 000 (incluant les heures sup et les avantages sociaux) pour faire la circulation. Prends l'armée, voir si on a besoin 20 000 militaires "d'infanterie". Prends le profs, on pourrait leur soumettre un enseignement top niveau pour tous en n'ayant en classe qu'un animateur/superviseur dynamique et allumé.  Voir si on avait besoin de légions de gardiennes d'enfants syndiquées. Et je ne parle pas des commis de la SAQ qui nous coûtent les yeux de la tête. 
« Modifié: novembre 07, 2017, 15:47:32 pm par sharl »

La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #15 le: novembre 07, 2017, 17:37:45 pm »
+1
une perte d'expertise

Belle mentalité de fonctionnaire qui s'imagine "expert" et indispensable,,,

Pas besoin d'être un expert pour avoir de l'expertise dans un domaine (appelle ça "perte de savoir" ou "perte de connaissances" si tu préfères), mais t'es capable de comprendre que la personne qui occupe un emploi depuis cinq ans en sait davantage que celle qui est là depuis cinq heures.

On est dans un travail routinier de bureaucrate ou de technocrate, pas en physique nucléaire!

Et alors? Mettons qu'on prend l'emploi le plus commun : préposé aux renseignements chez Revenu Québec. As-tu une idée du nombre de coups de fils qui doit entrer là chaque année? Je suis sûr qu'au bout de deux ans à occuper cet emploi, la personne qui te répond au téléphone doit avoir tout vu et tout entendu et donc être capable de bien te servir.

Toi ton plan c'est de la crisser à la porte afin qu'on paie de la formation à son remplaçant qui les premiers temps va mettre les contribuables en attente pour aller poser des questions à son superviseur. Des questions auxquelles la personne que tu as mise à la porte aurait pu répondre facilement.
« Modifié: novembre 07, 2017, 19:56:13 pm par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

cantabile

  • Membre fondateur du boys club et douchebag
La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #16 le: novembre 07, 2017, 19:57:50 pm »
0
Un approche réaliste, objective, pragmatique et imaginative.
(...) Prends le profs, on pourrait leur soumettre un enseignement top niveau pour tous en n'ayant en classe qu'un animateur/superviseur dynamique et allumé.

Ton mépris est construit sur ramassis de clichés, d'ignorance et et solutions simplistes. Ton animateur /superviseur, ils serait payé par qui ? L'état. Y'a pas à dire on est bien avancé.

T'as aucune idée de ce qu'est une école secondaire en milieu urbain en 2017, t'as aucune idée de la réalité des enseignants, des professionnels,   des élèves et des milieux dans lesquels ils grandissent. Comme toujours, t'as aucune foutue idée de ce dont tu parles, mais tu continues à croire que tu as une vision révolutionnaire et innovante.

Ça te prend au 3-4 mois, le doc ajuste tes pilules et tu te réveilles en prenant tes fantasmes nocturnes pour des éclairs de génie.
Les gens....

sharl

  • Taupe vaillante
La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #17 le: novembre 07, 2017, 20:38:50 pm »
0

Et alors? Mettons qu'on prend l'emploi le plus commun : préposé aux renseignements chez Revenu Québec.

Et si on abolissait Revenu Québec et ne faisait qu'un seul rapport d'impôt. T'as idée de combien de fonctionnaires dont on se débarrasserait. 

Et si on simplifiait le tout au lieu de le complexifier et d'avoir à engager plus de fonctionnaires pour aider les gens à traverser le labyrinthe.

ok faudrait donner une petite formation au remplaçant. Entendu que la moitié des questions doivent être redondantes et que, dans 70% des cas, la personne qui téléphone le fait juste pour être rassurée que ce qu'elle fait est correct.

Maintenant, voyons le bon côté. L'État au lieu d'avoir versé 1.5 à 5  millions à 1 personne répartira ce montant entre 2-3 personnes ou famille. Et ça, ce n'est qu'à un échelon inférieur.

T'as idée de ce que l'État versera à un fonctionnaire qui entre dans la fonction publique à 20-23 ans, y reste jusqu'à sa retraite et fini ses jours sur un fonds de pension en or et ne crève qu'à 85 ans.

Le pire c'est Canta qui décrit l'école comme un enfer. C'est justement aux profs de la bâtir cette école là. C'est comme ces étudiants à la faculté de l'Éducation qui, après 15 ans d'études, ne savent même pas écrire en français. Les profs devraient faire leur "mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa" (c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute)
« Modifié: novembre 07, 2017, 20:41:53 pm par sharl »

cantabile

  • Membre fondateur du boys club et douchebag
La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #18 le: novembre 07, 2017, 21:26:20 pm »
0

Le pire c'est Canta qui décrit l'école comme un enfer.

Le pire par rapport à quoi au juste ? Et faudrait pas me mettre des mots dans la bouche, je n'ai jamais parlé d'enfer, simplement d'une réalité qui t'échappe complètement.
Les gens....

La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #19 le: novembre 10, 2017, 02:22:44 am »
+1

Et alors? Mettons qu'on prend l'emploi le plus commun : préposé aux renseignements chez Revenu Québec.

Et si on abolissait Revenu Québec et ne faisait qu'un seul rapport d'impôt. T'as idée de combien de fonctionnaires dont on se débarrasserait.

Ça aucun rapport.

Ta prémisse c'est : "les fonctionnaires devraient être virés aux cinq ans" pas "des fonctionnaires pourraient être virer à jamais si on abolissait Revenu Québec".

Je sais que t'es dur à suivre, mais essaie au moins de te suivre toi-même.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

La "culture du vol" chez les fonctionnaires
« Réponse #20 le: novembre 10, 2017, 04:42:39 am »
0
Moi je milite pour la mobilité fonctionnelle en entreprise ou plus exactement le développement d'une fonction annexe en entreprise.

Je rève du jour ou 4 jours sur 5 je ferai le job pour lequel j'ai été embauché et le 5éme jour une autre fonction très différente en accords avec des apsirations autres, genre photographe de la boite, ou n'importe quelle autre fonction assez différente.

Par ailleurs si les arguments de Cinéphile sont parfaitement recevable sur la question d'expertise face à sharl, il est intéressant tout de même de se poser la question de la tâche routinière que plus personne ne remet en cause. En changeant de poste ou d'entreprise, on se confronte à ses propres routines et celles des autres et ça pousse au changement et à l'innovation qui est motrice pour l'entreprise.