Auteur Sujet: Il faut dénoncer ces féminazies qui mentent sous couvert de la science  (Lu 132 fois)

Catherine VIDAL est une neurobiologiste de renom récompensée pour ses travaux mais c'est surtout une féministe qui utilise sa position de scientifique reconnue pour mentir et truquer les conclusions d'études scientifiques sur la question du genre

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1218933-sexe-et-cerveau-la-neurobiologiste-catherine-vidal-a-tort-et-il-faut-que-cela-se-sache.html

Car quand le forum et les plus dogmatiques de ses membres, Lisa, Tam et les autres mettent en doute les différences sexuelles entre les sexes ou tendent à les minimiser, la science elle a unanimement tranché en affirmant que oui il y a bien des différences sensible et irréfutable entre hommes et femmes.

Wikipedia qui n'est pas connu pour être un site macho nous l'explique :

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tudes_de_genre

"Selon une étude de Ragini Verma, qui a étudié les cerveaux de 521 femmes et 428 hommes, les connexions neuronales diffèrent d'un sexe à l'autre : le cerveau des femmes est connecté de manière à favoriser les compétences sociales et la mémoire, celui des hommes la perception et la coordination des actions".

L'anthropologue Frank Salter, sans remettre en cause l'ensemble des études de genre, les accuse de faire preuve d'une prévention contre la biologie (« anti-biological bias ») et considère que « la biologie détermine si une personne a des organes reproducteurs mâles ou femelles, ce qui correspond habituellement à sa sexualité, la structure de son cerveau et à ses préférences. Aucun changement de coutumes, de lois, de croyances, d'endoctrinement ou de pratiques n'a ces effets »

"En 2017, la plus grande étude sur le sujet, réalisée sur 2750 femmes et 2466 hommes, montre que si les cerveaux masculins et féminins sont en majeure partie similaires, il existe néanmoins des différences importantes. Le cortex des cerveaux féminins est ainsi plus épais, tandis que le volume cérébral des cerveaux masculins est plus important"

"Des recherches ultérieures arrivent à des constats similaires. Selon la neuroscientifique Sandra Witelson, les scanners IRM montrent qu' « il y a des centaines de différences anatomiques et chimiques entre les cerveaux masculins et féminins »; elle ajoute que, dès la cinquième semaine de gestation, la testostérone change à jamais les embryons mâles ainsi que leur cerveau. Selon le Dr. Apostolos Georgopoulos, qui pointe des différences dans la façon dont ils traitent l'information, « les cerveaux des femmes sont définitivement différents de ceux des hommes"


cantabile

  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Il faut dénoncer ces féminazies qui mentent sous couvert de la science
« Réponse #1 le: septembre 20, 2017, 09:44:38 am »
+1
Ok.
Les gens....

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Il faut dénoncer ces féminazies qui mentent sous couvert de la science
« Réponse #2 le: septembre 20, 2017, 21:20:32 pm »
0
Si je comprends bien, je suis dogmatique parce que j'ai supposé que les femmes aiment autant la pizza que les hommes.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Il faut dénoncer ces féminazies qui mentent sous couvert de la science
« Réponse #3 le: septembre 21, 2017, 01:11:15 am »
0
Ça n'a rien à voir avec le sujet, mais oui tu as été dogmatique et surtout ridicule, car c'est manifestement faux d'un point de vu statistique (enfin pour la pizza je ne sais pas, probablement), en relevant le fait que tu aimes toi même la pizza comme tu remets en cause l'un des principes fondamentaux que ton cas personnel prouve ou remet en cause le cas général supposé. C'est aussi insignifiant de supposé que parce que ma femme aime se faire uriner dessus, toutes les femmes apprécient cette pratique.

Plus largement il est très agaçant de constater à quel point les féministes ne supportent pas que l'on soulève les différences entre les hommes et les femmes même les plus insignifiantes.  Honnêtement qu'est ce que ça peut faire si les hommes préfèrent les pizza aux femmes.

C'est parce que pour vous accepter cette réalité c'est ouvrir la possibilité de différences plus large ce qui est inacceptable pour votre dogme. Un dgogme que les lobbys féministes tentent d'imposer par la force du mensonge et de la caricature.

Il y a des différences sensibles entre hommes et femmes, sur leur cerveau, leur comportement, leurs aptitudes. Ces différences ont été démontrées scientifiquement, sont incontestable. Celles-ci engendrent certainement plus largement des individus différents aussi bien sur les aspects psychologiques, comportementaux et sociaux. Le dire n'est pas sexiste c'est rappeler une réalité qui s'impose aux hommes aux femmes et même aux féministes.

Le fait qu'hommes et femmes soient égaux en droit ne signifie pas qu'ils soient égaux en tout et interchangeables.

Ce n'est pas moi qui ai prétendu que la pizza était "une bouffe d'hommes" mais sharl. A titre personnel je m'en tape en revanche j'estime qu'il est de mon devoir de recadrer toute féministe qui tente de faire passer des vessies pour des lanterne que ce soit pour une histoire de bouffe ou une histoire de cerveau comme tente de nous enfumer cette Catherine VIDAL.

« Modifié: septembre 21, 2017, 05:22:35 am par Le Jam »

Il faut dénoncer ces féminazies qui mentent sous couvert de la science
« Réponse #4 le: septembre 21, 2017, 15:57:43 pm »
0
Ok..