Auteur Sujet: Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications  (Lu 1956 fois)

cantabile

  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #50 le: juin 11, 2016, 23:45:03 pm »
0
Dans le sens que vous reniez tout ce qu'est l'accouchement, ce processus-là, c'est très physique, très primal... je pense que s'il y avait une façon complètement sans douleur d'avoir un enfant, dans le sens de on t'endors, tu vas en chirurgie et on te le retire sans douleur ni cicatrice, je pense pas que ça attirerait tant de gens que ça.
Moi je crois qu'il y aurait un marché pour ça. Et je seconde Cinéphile dans l'idée qu'il n'y a pas de lien direct entre la minimisation de la douleur de la mère et le choix du milieu hospitalier. Ma conjointe et moi ( surtout ma conjointe en fait, moi je lui avait dit que jétais pour l'accompagnerdans toutes ses idées/ désirs/ lubies) avons choisi d'y aller full médical tout simplement  parce que c'est ce que notre instinct nous disait de faire....Y'a pas eu d'infirmières émues, de chérubins qui nous jouaient de la lyre ni la visite de quelques rois mages, mais on en garde de précieux et forts souvenirs quand même.
Les gens....

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #51 le: juin 12, 2016, 08:03:35 am »
0

Ok, je m'essaie avec une autre analogie.

Les spécialistes de la crème solaire disent que c'est vraiment super-important d'en mettre. On sait que ça aide à prévenir des affaires poches comme le cancer de la peau. On sait qu'il faut en mettre souvent, en mettre 30 minutes avant l'exposition au soleil, etc.

On sait aussi par contre qu'entre de la 45 et de la 60, le gain en efficacité est tellement faible que ça n'en vaut pas le coût, et que ça peut même créer un sentiment de fausse sécurité (heille j'ai mis  de la 75, je peux passer la journée sans en remettre).

Ca arrive que, même en suivant tous les conseils, quelqu'un développe un cancer de la peau. Dans la majorité des cas, ça s'arrange vraiment bien avec une bonne prise en charge médicale.


****

Ce que je veux dire sur la naissance, c'est qu'à un moment donné, toutes les précautions additionnelles qu'on va rajouter, le gain en terme de sécurité additionnelle ne sera pas assez grand pour que ça vaille la peine. On va être mieux de juste respecter les lignes directrices et les procédures qu'on a, mais ça va arriver quand même des complications. Pis dans ce cas-là, dans la majorité des cas, une bonne prise en charge médicale va régler le problème.

Mais t'as pas besoin de prise en charge médicale AVANT d'avoir le cancer de la peau.

******

Malgré tout l'environnement médical, cette semaine une fille dans notre groupe de mamans vient de perdre son bébé à 40 semaines de gestation. Un bébé à terme, mais pour qui le coeur a juste cessé de battre avant de naitre. Malgré qu'elle soit à l'hopital, malgré l'intervention médicale, malgré tout.

C'est la deuxième de notre groupe de 80 personnes. L'autre l'a perdu à 38 semaines.

Un moment donné ça me fait dire que même avec l'hopital, faut accepter la part de risque qu'être enceinte/avoir un enfant comporte. Et que si tu peux pas assumer ce risque-là dès le départ, tu vas probablement en baver plus tard, quand l'enfant est plus dans la "sécurité" du ventre de sa mère.


*******
cantabile: Je n'ai pas parlé de chérubin et de lyre. 95% des femmes accouchent en centre hospitalier, moi je parle aussi de leur réalité à eux, bien sûr qu'il y a de superbes moments. Non ce n'est pas toutes les femmes qui ont l'accouchement qu'elles veulent, mais une accompagnante ou une sage-femme (ou le tempérament de la femme ou du conjoint) peut parfois aider à donner les meilleures conditions possibles pour ce faire.  Il faut aussi que tu te fasses à l'idée que tu ne comprendras jamais comment ta conjointe s'est sentie, même si ce n'est pas dans une perspective hippie-grano-etc, elle a porté et mis au monde deux enfants, et la connexion que tu sens par cet acte me semble inimaginable (moi-même je parle toujours à travers mon chapeau en ce moment).
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

cantabile

  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #52 le: juin 12, 2016, 08:18:24 am »
0
Je sais bien que t'as parlé de chérubins et de lyre, c'était plutôt un clin d'oeil à Jivre.

Si une personne préfère accoucher à l'hôpital parce que ça lui apporte un sentiment de sécurité il me semble que c'est bien correct. Oui le risque zéro n'existe pas et ça je pense que tout le monde le sait. Au fond c'est un peu stérile comme débat parce que c'est vraiment une affaire d'envie, d'instinct et de vécu personnel. Y'a pas de bonne ou de mauvaise décision, que des décisions en conformité avec nos valeurs.

Évidemment que je ne pourrai jamais ressentir exactement ce que ma conjointe à pu ressentir lors de ses deux accouchements, mais je peux te dire que je suis bien content qu'elle puisse avoir senti que c'était important que je participe activement à tout le processus. À ses yeux une sage-femme ou accompagnatrice ou je ne sais quoi d'autre c'était plus une personne qui viendrait s'imposer dans notre chimie et dans nos plans, idées et désirs. Étais-ce une vision erronée ? Peut-être, mais on ne peut savoir ce qu'est ou pourrait être une chose sans vraiment l'avoir vécue.
Les gens....

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #53 le: juin 12, 2016, 08:33:29 am »
0
Oui, c'est pour ça que je pense que Ciné a parti ce sujet en disant "j'ai mes préjugés, ils sont peut-être erronés, mais les voici". Sauf qu'en même temps tellement peu de gens ont une expérience d'une sage-femme que c'est dur de venir apporter des arguments.

Ce que je peux te dire pour la présence sage-femme, c'est justement ce qui moi, m'a attiré vers ce genre d'accouchement. Ma soeur était en maison de naissance, alors des moments ou c'était juste elle et son chum, ca arrivait pas mal souvent. La sage-femme venait faire son tour de temps en temps, elle utilisait même une frontale pour pas faire trop de lumières (c'était le soir et ils avaient que de petites lumières tamisées) pour voir la progression, mais quand ca va bien, elle laissait ma soeur travailler et son chum dans leur bulle.

De l'autre côté, je sais aussi que la sage-femme sera là pour aider mon chum, garder un oeil sur lui si jamais il se sent pas bien, être capable de lui montrer comment m'aider s'il se sent pas à l'aise, etc., et ça ça me rassure parce que je doute d'être en mesure de le faire. :)
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #54 le: juin 12, 2016, 12:08:52 pm »
0
moi-même je parle toujours à travers mon chapeau en ce moment

Et moi 10 fois plus que toi qui es hyper renseignée, j'ai aucun mal à l'admettre.

Dans le fond, autant en duo qu'ici sur le forum, on ne s'est jamais réellement entendu sur "les complications qui nécessitent un accouchement à l'hôpital". Parce que pour tout le reste, moi tu m'as convaincu. Une sage-femme qui fait le suivi pendant la grossesse, pas de trouble. Une sage-femme à l'hôpital durant l'accouchement, pas de trouble. Mais la plus-value de l'accouchement en maison de naissance, je la vois pas.

Encore une fois, si tu me dis que ça arrive jamais que la mère soit transférée de la maison de naissance à l'hôpital, c'est que le bébé est aussi safe dans les deux endroits. Mais tant que ça va arriver, moi c'est même pas un choix, j'y vais all-in hôpital.

Un exemple ici en 2013 :

Décès d'un poupon: une série d'erreurs qui s'est avérée fatale

Les sages-femmes qui ont donné naissance au bébé Venne-Gobeil à Montréal, le 21 juin 2011, ont commis une série d'erreurs qui ont mené à la mort du poupon, tranche la coroner Catherine Rudel-Tessier dans un rapport dévastateur rendu public aujourd'hui. Après avoir analysé les circonstances de la mort du bébé, la coroner estime que les sages-femmes de la maison de naissance Lac-Saint-Louis «ne semblent pas avoir su réagir à temps aux signes de manque relatif d'oxygène du bébé».

(...)

«À 6h23, elle explique aux parents qu'un transfert à l'hôpital pourrait être nécessaire si le cœur décélère encore.»


Ça ne veut pas dire que l'hôpital aurait pu sauver le bébé, mais cet article évoque clairement ma crainte fondamentale dans le sens que ce transfert est un aveu que, dans ce cas-ci, la mère aurait été plus safe à l'hôpital... même si pour 99% des cas, y a pas de problème.

Car l'article dit bien que le nombre des naissances qui nécessitent des transferts urgents vers les hôpitaux est de moins de 1%. Mais on s'entend tous pour dire que le nombre des naissances qui nécessitent des transferts urgents de l'hôpital vers la maison de naissance lui est de 0%.

http://www.lapresse.ca/actualites/sante/201310/29/01-4704762-deces-dun-poupon-une-serie-derreurs-qui-sest-averee-fatale.php
« Modifié: juin 12, 2016, 12:11:35 pm par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #55 le: juin 12, 2016, 12:14:28 pm »
0
Soyons fair, l'article dit aussi que :

« Le taux de mortalité par 1000 naissances avec les sages-femmes est d'environ 2,56. Au Québec, ce taux pour l'ensemble des naissances est de 5. C'est sûr que les sages-femmes ne font pas de grossesses à risques, ce qui explique notre plus faible taux de mortalité à la naissance. Mais on estime que notre taux est très bon. »

Et dans ce sens-là, je réitère que :

j'ai confiance que Lisa fait la bonne chose pour Lisa.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #56 le: juin 12, 2016, 12:34:34 pm »
0
Mais la plus-value de l'accouchement en maison de naissance, je la vois pas.

Encore une fois, si tu me dis que ça arrive jamais que la mère soit transférée de la maison de naissance à l'hôpital, c'est que le bébé est aussi safe dans les deux endroits. Mais tant que ça va arriver, moi c'est même pas un choix, j'y vais all-in hôpital.

En mangeant des bretzel ou des pinottes, on peut s'étouffer. Ceux qui mangent des bretzel et des pinottes chez eux ou dans un bistrot, prennent forcément un risque. Tant qu'il y a des gens qui vont direct de leur fête ou de leur bistrot préférés à l'hôpital, devrait-on grignoter uniquement à l'hôpital?

Faire de la plongée est encore plus risqué. Pourquoi plonger dans le golfe du St-Laurent ou dans les caraïbes alors qu'on pourrait aménager un bassin directement à l’hôpital?

Sinon, regarde ce vidéo qui a été fait exprès pour ce genre de discussion:

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=72oyhUHgvhs" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=72oyhUHgvhs</a>


Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #57 le: juin 12, 2016, 12:58:17 pm »
0
Gustavus je ne saisi pas très bien ton parallèle, manger des pinottes comporte un risque mais n'est pas une activité à risque, donner naissance à un enfant est une "activité " à haut risque pour la santé de l'enfant et de la mère c'est pourquoi on préfère l'encadrer dans des milieux médicaux comme les maternités.

Parce que sinon on peut aussi recoudre une blessure ouverte dans des égouts mais on préférés le faire dans un milieu propre.

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #58 le: juin 12, 2016, 13:37:21 pm »
0
Si le risque est de disons, 1%, comme le disait Cinéphile, je pense que le fait d'accoucher à 1 minutes de l'hôpital dans un endroit approprié est un compromis «avantage/risques» préférable à accoucher 100% du temps à l'hôpital.

Donc, peut-être que les pretzels ou la plongée c'est plutôt 1/1M ou 1/10 000, je sais pas, mais le principe est le même. À 1 chance sur 100, je pense qu'être à proximité est une gestion du risque plus rationnel, plus économique et plus humain que l'option de tout médicaliser au cas où.

Je pense la même chose pour les antibiotiques «préventifs» et ce genre de choses. Je pense qu'il y a une différence entre un usage raisonné de précautions médicales ou technologiques, et une insécurité irrationnelle qui cherche dans la science et la technologie des manières d'essayer de tout contrôler pour, probablement, se rassurer, à grand frais. Cette tangente est présente en occident, notamment en agriculture et en santé, il faut se l'avouer.

Dans un article du Monde, sur le vidéo que j'ai posté:

«Tourné avec des « bouts de ficelle », le film a obtenu une mention spéciale au Docscient International Scientific Film Festival en 2014 pour sa « surprenante capacité à poser des questions sur certains paradigmes scientifiques en utilisant un récit génial, paradoxal et extrêmement efficace ».

Le film rappelle que la plupart des accouchements dans les pays occidentaux, en Italie mais aussi en France, se déroulent dans de telles conditions médicalisées : position imposée pour les femmes, monitoring permanent du rythme cardiaque fœtal, interdiction de boire et de manger durant les longues heures qui précèdent la naissance, perfusions d’hormones de synthèse (ocytocine) pour accélérer le travail.

Selon un guide publié par l’OMS, « dans le cadre d’une naissance normale, il faut une raison valable pour intervenir dans le processus naturel ». Les femmes « devraient être libres de choisir, et encouragées à le faire, la position qu’elles préfèrent ».


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/big-browser/article/2016/05/16/si-le-sexe-etait-aussi-medicalise-que-l-accouchement-ce-serait-beaucoup-moins-drole_4920138_4832693.html#gkUREjkvmKljbbtM.99»
« Modifié: juin 12, 2016, 13:42:31 pm par Gustavus »

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #59 le: juin 12, 2016, 14:00:21 pm »
0
Si le risque est de disons, 1%, comme le disait Cinéphile, je pense que le fait d'accoucher à 1 minutes de l'hôpital dans un endroit approprié est un compromis «avantage/risques» préférable à accoucher 100% du temps à l'hôpital.

En théorie, je suis d'accord avec ça.

En pratique, va lire l'article et dis-nous si le transfert s'est fait en une minute...
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #60 le: juin 12, 2016, 14:04:27 pm »
0
Un commentaire d'une sage-femme, trouvé sur internet :

La Performance: comparaison entre la relation sexuelle et l'accouchement

Bien qu'on essaie de nous faire croire autrement depuis des générations, l'accouchement est un acte sexuel. Les mêmes hormones sont en jeux, et il nécessite les même conditions pour se dérouler normalement: l'intimité, le sentiment de confiance, les lumières tamisées, un respect de la bulle. Lorsque ces conditions sont brisées, les hormones sont relâchées plus difficilement et cela peut causer un travail plus long, des complications, et même un arrêt du travail. Combien de femmes ont constaté un ralentissement ou un arrêt des contractions à leur arrivée à l'hôpital?

Et si la conception et la relation sexuelle étaient traitées comme un acte médical, comme l'accouchement? C'est une comparaison que j'utilise souvent lorsque je veux expliquer aux futurs parents le fonctionnement des hormones de l'accouchement.

Par exemple, imaginez vous que vous êtes en train d'avoir une relation sexuelle, et qu'une infirmière entre dans la chambre, allume la lumière, et commence à mesurer le pénis de l'homme pour évaluer la progression? Ça couperait l'élan pas vrai?

C'est dans cette perspective qu'un groupe Italien (Freedom for Birth Rome Action Group) a produit ce chouette vidéo, qui illustre si bien en quoi déranger l'accouchement, autant que déranger une relation sexuelle, peut tout bousiller. Bon visionnement!
»

Pour moi, je trouve ça juste évident.

En pratique, le risque zéro n'existe pas, et il est vain de le rechercher. Lisa, juste dans son groupe, a rencontré deux femmes sur 80 qui ont perdu le bébé et pourtant c'était à l'hôpital.

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #61 le: juin 12, 2016, 14:20:09 pm »
0
On ne recherche pas le risque zéro Jivre, on veut juste opter pour le choix le moins risqué entre deux options.

Moi au p-o-k-e-r, j'aime mieux y aller all-in avec AA contre 7-2 qu'avec KK, et ce, même si les odds sont à peine différents (87,24% pour AA et 86,94% pour KK).

Toi, si tu trouves que les kings sont plus beaux parce qu'il y a des p'tits dessins dessus, tu peux le faire.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #62 le: juin 12, 2016, 14:53:21 pm »
0
L'analogie de po-ker, ce n'est pas vraiment mon bagage.

Si tu veux dire que préférer être ailleurs qu'à l'hôpital, c'est similaire à trouver que les dessins sont jolis, c'est là-dessus que je parlais de manger une pinotte ou de faire de la plongée: pourquoi ne pas faire toutes ces activités à l'hôpital? Par frivolité esthétique? Sans aucun doute parce qu'il y a des inconvénients. C'était aussi le point avec le gilet pare-balles de 8 livres. Si tout le reste était égal et qu'on avait que la sécurité à penser, la question serait facile à trancher. Mais non. L'hôpital, et le gilet pare-balles, sont plus safes, mais plus lourds.

Comme le disait Lisa, on va à l'hôpital pour un cancer de la peau, pour une prise en charge, APRÈS avoir eu un cancer, pas avant. Moi je trouve logique d'aller à l'hôpital pour une complication APRÈS une complication, ou au moins après un indice de complication, pas avant.

Au final, je pense que c'est une question de choix, mais que plus les gens seront informés, plus les choix iront dans le sens des maisons de naissances.
« Modifié: juin 12, 2016, 15:10:16 pm par Gustavus »

cantabile

  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #63 le: juin 12, 2016, 15:05:13 pm »
0
Au final, je pense que c'est une question de choix, mais que plus les gens seront informés, plus les choix iront dans le sens des maisons de naissances.
Ou pas. Supposer que le choix de l'hôpital (parce que oui c'est souvent un choix) repose essentiellement sur un manque d'informations ou de connaissances c'est un peu présomptueux.
Les gens....

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #64 le: juin 12, 2016, 15:09:31 pm »
0
Moi je trouve logique d'aller à l'hôpital pour une complication APRÈS une complication

Et combien de temps après? Dans ton message ci-haut, tu parles d'une minute. T'es prêt à attendre combien de temps pour prouver ton point?

- Une ambulance est appelée sur les lieux à 9h15.

- (10 minutes) Les pompiers, qui sont premiers répondants, arrivent en premier sur les lieux à 9h25. Mais la secrétaire de la maison de naissance leur refuse l'accès au nouveau-né.

- (23 minutes) Les ambulanciers d'Urgences-santé arrivent ensuite à 9h38. Mais ils se voient eux aussi refuser l'accès au bébé, sous prétexte qu'une équipe de l'Hôpital de Montréal pour enfants est en route.

- (37 minutes) Une deuxième équipe d'Urgences-santé arrive à la maison de naissance à 9h52. Un médecin est cette fois présent. Ce dernier est autorisé à se rendre auprès du nouveau-né.

- (59 minutes) L'équipe de l'Hôpital de Montréal pour enfants arrive finalement à 10h14. Deux minutes plus tard, la mort du bébé est constatée.


Tu fais quoi toi en tant que père quand que les secours arrivent, mais qu'on leur refuse l'accès au bébé? Tu leur barre la route aussi?

Un autre passage qui rend fou :

Les sages-femmes, qui n'avaient pas encore réussi à l'intuber, laissent le médecin faire. Ce dernier parvient à intuber le poupon.

Le pouls du bébé était faible?

Moi si une histoire de même arrivait à ma femme et mon enfant, y a de grandes chances que le pouls de la sage-femme qui empêche les secours de faire leur travail quadruple par le temps que j'en aie fini avec elle.
« Modifié: juin 12, 2016, 15:37:32 pm par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #65 le: juin 12, 2016, 15:43:24 pm »
+1
Bien oui mais ça, c'est des histoires d'horreur, comme il y en a tout le temps. On ne fait pas une règle générale avec ça. Il y a aussi eu des kidnapping de poupons par des infirmières du milieu hospitalier, des centaines de femmes qui ont détesté leur accouchement, des médecins qui ont été négligents, des bébés qui ont manqué d'oxygène (c'est arrivé à mon cousin, devenu paraplégique, décédé maintenant, et le procès contre l'hôpital a duré 12 ans). Mais on ne fait pas de règle générale avec ça.

Moi perso j'ai une bonne tolérance au risque, et arrangé comme l'est la maison des naissance du Saguenay, à 10 secondes de l'hôpital et disposant d'un plan commun avec le service d'obstétrique et de soins périnataux juste en face, j'irais là jusqu'à 1/8 de chances de complications. À 1/100, pour moi, c'est quasiment virtuel. Surtout par rapport au coût (une ballade en ambulance, pour se retrouver de toute façon à la même place où on hésite à aller). Et si malgré tout c'est moi qui tombe sur ce 1/100, il arrivera ce qui arrivera en faisant de notre mieux, mais non, je ne laisserais personne faire de l'obstruction aux secours d'urgence.

Moi j'ai plein d'amies et connaissances qui ont accouché à la maison, dans la minivan, sur la plage, etc. Ailleurs dans le monde, et chez nos grands-parents, ça accouchait dans les maisons, un peu là où ça adonne. Peut-être que l'enfant, même à l'hôpital, n'aurait jamais pu être sauvé. Des mort-nés, des fausses-couches, il y en a toujours, et je pense que l'idée d'essayer de tout contrôler par la médecine et la techno, loin de nous protéger réellement contre les épreuves de ce genre, rendent ces expériences encore plus traumatisantes et atroces, alors qu'elles sont naturelles et beaucoup plus fréquentes qu'on ne le croit.

Pour moi, c'est clair: dès qu'il y a une complication ou un indice de complication, les inconvénients de l'hôpital sont largement compensés. Mais pas en bas de ça.

Cantabile: Je ne pense pas que «le» choix de l'hôpital repose sur un manque d'information et de connaissances, mais qu'avec une augmentation de l'information et des connaissances, le taux actuel se modifiera à la faveur des maisons de naissances (et du désengorgement des hôpitaux).

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #66 le: juin 12, 2016, 16:11:50 pm »
0
Cinéphile: J'imagine que tu as aussi sorti les histoires d'erreur médicales des médecins, pour avoir un avis bien sur équilibré? :)
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Jay.

  • Fifille Victimisante
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #67 le: juin 12, 2016, 18:20:02 pm »
0
Cinéphile ça ne me tente pas de retracer le message et le citer comme il se doit, mais l'avantage d'accoucher en maison de naissance serait selon moi et de loin l'ambiance. J'ai visité une amie qui a accouché à côté de mon travail et on aurait dit qu'elle était dans un bed and breakfast dans un lieu champêtre. C'était sublime et à mille lieux d'une chambre d'hôpital. Les parents peuvent aussi quitter bien plus rapidement qu'à l'hôpital.

Une sage-femme, sous certaines conditions peut aussi offrir un accouchement à la maison. Ça peut être cool être dans ses affaires, surtout quand tu as déjà un ou plusieurs autres enfants.

C'est correct d'en parler, d'encourager les femmes à s'informer. Il y a des préjugés qui ne tiennent plus aujourd'hui sur la profession. c'est une option tout à fait valable. Le risque est évalué et le restant de risque imprévisible peut être pallié par un transfert à l'hôpital. Après la fraction de risque qu'il reste qui relève uniquement du fait d'accoucher en maison de naissance plutôt qu'à l'hôpital est tout à fait acceptable.

Il ne faut pas oublier non plus que vu le peu de maisons de naissances à bien des endroits les sages-femmes accouchent les femmes à l'hôpital.

Encore là mon problème n'est pas de montrer l'option, c'est d'en parler comme si une fois informé le seul bon choix à faire est de faire appel à des sages-femmes. C'est ce que j'interprète du message de Jivre et ça me dérange.
C'est tellement subjectif, la naissance, la maternité. En regardant un peu partout dans le monde on voit beaucoup de types d'accompagnements comme on voit des femmes qui vont accoucher seules dans un buisson ou dans l'eau à proximité de pirhannas pour être en mesure de se débarasser rapidement du nourrisson s'il ne fait pas l'affaire.
L'idée de l'accouchement comme une relation sexuelle a un sens dans son contecte culturel et en a aucun à d'autres endroits.

Je me suis informée.
J'ai fait mon choix.
Mon choix venait avec l'option de calmer ma douleur avec un moyen sécuritaire et éprouvé par la médecine. Je l'ai expérimerimenté et je n'ai rien senti de tout le mal qu'on peut entendre sur l'épidurale.
Je ne l'enfoncerai dans la gorge de personne. Je ne dirai pas que si les gens s'informent ils feront comme moi.

Globalement, en parlant de l'approche des sages-femmes, oui overall davantage de grossesses sans risques iront dans vette voie probablement. Au point de vue individuel? Oui j'estime aussi que c'est  présomptueux comme affirmation.

Peut-être qu'un jour au Québec toutes les grossesses sans risques seront gérées par des sages-femmes et ça sera bien correct. Mais d'ici là il y a des ailes de maternité avec du personnel bien rodé pour accueillir des grossesses sans risques et qui font un travail formidable d'éducation et de soutien, je trouve ça dommage d'amoindrir ce travail.
« Modifié: juin 12, 2016, 18:44:02 pm par Jay. »
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #68 le: juin 12, 2016, 20:12:01 pm »
0
Encore là mon problème n'est pas de montrer l'option, c'est d'en parler comme si une fois informé le seul bon choix à faire est de faire appel à des sages-femmes. C'est ce que j'interprète du message de Jivre et ça me dérange.

Ayoye. C'est tellement loin de tout ce que je pense et de tout ce que je veux. J'ai pris la peine en plus de préciser à Cantabile qui parlait, lui aussi, de «LE» choix. On parle d'une population, il n'a jamais été question d'«UN» choix, mais de plusieurs choix. Je n'ai jamais parlé d'un seul choix, mais d'une proportion de centaines et de milliers de choix, une proportion qui changeait.

Et elle changera à l'avantage des maisons de naissances, c'est à peu près incontestable, puisque l'offre était à zéro il y a 10 ou 15 ans à peine. Le temps que ça atteigne un équilibre et que les gens s'informent de plus en plus, il y aura davantage d'accouchements en maisons de naissance qu'actuellement. Je trouve ça vraiment super prudent comme prédiction. Rien de présomptueux.

Citer
Globalement, en parlant de l'approche des sages-femmes, oui overall davantage de grossesses sans risques iront dans cette voie probablement.
C'est tout ce qui a été dit.
Citer
Au point de vue individuel? Oui j'estime aussi que c'est  présomptueux comme affirmation.

Oui mais qui a affirmé cela?

Citer
Peut-être qu'un jour au Québec toutes les grossesses sans risques seront gérées par des sages-femmes et ça sera bien correct. Mais d'ici là il y a des ailes de maternité avec du personnel bien rodé pour accueillir des grossesses sans risques et qui font un travail formidable d'éducation et de soutien, je trouve ça dommage d'amoindrir ce travail.

Je trouve ça weird. On peut pas juste ce dire que ce sont deux BONS choix? Je veux dire, ici, un seul de ces choix est décrit comme une frivolité esthétique, un trip de grano-hippie, un charlatanisme dangereux et risqué (avec cet exemple de blocage des soins d'urgence), quelque chose en tous cas de non-stratégique, presque irrationnel, avec une petite ouverture pour dire que ça pourrait «être le fun» sans complications. Moi j'essaie juste de réhabiliter ce choix, de lui donner un plein droit, pour dire que c'est UN bon choix (et non pas «LE» bon choix). On a deux bons choix, et les gens y vont selon leur situation et leurs priorités. Non?

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #69 le: juin 13, 2016, 04:18:28 am »
0
Moi il y a une chose qui me semble important de dire.

Dans le fait de faire appel à une sage femme lors d'un accouchement il n"y a pas que le risque de décès pour la femme mais aussi une question de confort pour la mère accoucheuse :

- Confort psychologique, la sage femme est une femme qui connais la situation, est préparée à affronter cette étape de la grossesse, reconnaitre les problèmes etc.
- Mais surtout le confort tout court, la position quand et comment pousser pour que cela se passe vite, avec un minimum de douleurs et dans les meilleurs conditions.

cantabile

  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #70 le: juin 13, 2016, 06:15:58 am »
0
Et crois que les médecins et infirmières n'ont pas ces connaissances ?
Les gens....

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #71 le: juin 13, 2016, 07:49:28 am »
0
Et crois que les médecins et infirmières n'ont pas ces connaissances ?

Comme je l'ai dit la formation de sage femme est une formation spécifique comme l'est celle de kinesithérapeute, une infirmière n'a pas reçu la formation d'une sage femme.

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #72 le: juin 13, 2016, 07:53:15 am »
0
Je suppose qu'un gynécologue obstétricien sait faire ce qu'une sage femme sait faire (encore que je n'en suis pas totalement sûr) mais c'est justement parce que les obstétriciens ne peuvent être partout qu'on a mis des sages femmes pour prendre leur place pour les accouchement qui se passe bien.

Vous voulez vous passer des sage femmes, très bien on peut aussi accoucher seul dans une grange en finissant par manger le placenta comme dans le bon vieux temps, pourquoi pas ?

C'est bien la société occidentale moderne ça, elle s'offusque quand elle n'a pas tel ou tem service et quand elle en a un elle dit qu'il est inutile...


cantabile

  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #73 le: juin 13, 2016, 08:49:22 am »
0
Dans les hôpitaux il y a une médecin spécialisé en obstétrique en tout temps. Les infirmières qui assistent ce médecin sont également formées pour le faire. le nombre de gens qui utilisent le service des sages-femmes est plutôt faible ici et, ça va peut-être te surprendre, mais y'a personne qui n'a à accoucher dans une grange.

Avec tes opinions au sujet des femmes, on peut douter que tu sais vraiment ce qui est bon ou pas pour elles. De plus, y'a personne qui a dit que ce service était inutile, c'est simplement  un choix de plus qui se substitue à celui de l'hôpital.
« Modifié: juin 13, 2016, 09:01:59 am par cantabile »
Les gens....

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #74 le: juin 13, 2016, 12:31:29 pm »
0
Mais toi tu sais ce qui est bon pour les femmes. Tu es un piètre contradicteur Cantabile , tu ne cesse d'utiliser que les grosses ficelles de l'argumentaire, des arguments polémistes et tu critique l'opposant plutôt que ces arguments.

Je constate avec étonnement qu'il y a une différence culturelle sensible entre chez vous et chez nous et je ne fais que m'en étonner car sauf erreur de ma part il n'y a pas de débat chez nous au sujet des sages femmes, elles n'ont pas la connotation ésotérique qu'elles semblent avoir chez vous et elles font partie intégrante du processus médical qui tourne autour de la naissance et de son infrastructure.

Je m'étonne et je m'interroge en effet.

Peut être que ça marche très bien chez vous et tant mieux mais j'ai beau chercher je ne comprends pas pourquoi se priver de cette profession (à moins qu'elle ne recouvre pas tout à fait la même profession que chez nous).

Ily a-t-il un lobby médical qui s'oppose à cette profession au Québec ?

Je  m'interroge sincèrement car je vous le dis je doute qu'il y ait la moindre once de débat chez nous sur la question. La question du pour ou contre l'intervention des sages femmes en france est aussi pertinente que la question du pour ou contre le rôle des kinésithérapeutes dqns le milieu de rééducation traumatologique ?

Autrement dit elle semble évidente hors je constate qu'il n'en est rien chez vous.

Même si j'ai réputation de mal traiter les femmes (en grande partie je passe par incompréhension et caricature grossière de ce que je dis) mais peu importe, je veux encore ce qu'il y a mieux pour elles en matière d'accouchement. Il me semble que les sages femmes apportent confort et sécurité eaux femmes qui accouchent et la question (la vraie celle qui est dépourvue d'ironie et à laquelle pour l'instant je ne trouve aucune reponse si ce n'est de sarcasme débile de Cantabile est :

- c'est une mode nourrit par des lobbys anti sage femmes
- il y a une tendance dans la société occidentale à toujours chercher la petite bête
- il y a vraiment un truc à côté duquel je suis passé au sujet de cette profession qui ne sert finalement pas à grand chose mais pour l'instant j'ai pas été convaincu par les arguments.

Je trouve ceci dit cette différence culturelle entre la France et le Québec aussi incongrue que surprenante.

Ce topic glisse décidément de mlus en plus sur le thème, femmes, femmes enceintes féminisme, trucs et astuces pour jeunes mères. On est bien loin des débats politiques d'autrefois.

Ce sujet est cependant intéressant pour les raisons culturelles que j'ai évoqué.

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #75 le: juin 13, 2016, 12:44:45 pm »
0
J'ai pas bien compris qui était pour/contre dans cette affaire (le terme pour ou contre eet peut être d'ailleurs un peu excessif.

Lisa est d'avantage pour "l'utilisation" des sages femmes ?  Gustavus et Cantabile contre ?  Jivre pour ?

Je pense que Lisa va être pour et c'est bien normal car à l'instar des sages femmes elle pratique une profession (orthophoniste si j'ai bien compris) qui se situe dans le même périmètre entre le psychologique et le médical forte utile, pas toujours comprise et touchant à de nombreuses disciplines.

On pourrait calquer le discours anti sage femmes sur un discours anti orthophonistes.


Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #76 le: juin 13, 2016, 13:06:19 pm »
0
J'avoue que j'apprécie beaucoup les interventions du Jam sur ce fil, très pertinente et très bien expliquées, et je dois avouer que ça m'étonne (je m'attendais pas à cette position) mais d'un point de vue positif.

En effet, ce qu'on veut dans le milieu de la santé c'est d'alléger la tâche du médecin des petits actes médicaux qui peuvent être posés par d'autres, infirmiers, professionnels divers, etc. , mais on voit bien la façon que notre actuel ministre de la santé (médecin lui même ) traite les professionnels et les super-infirmieres, coupe dans les casses pour donner plus de job aux médecins dans des gmf, qu'il ne va pas mais pas tout dans ce sens.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

cantabile

  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #77 le: juin 13, 2016, 13:14:34 pm »
0
Le Jam: Tu peux bien critiquer mes qualités d'argumenteurs, mais je crois qu'il est juste de critiquer ta capacité à lire ce que les autres disent. Je n'ai jamais dit que j'étais contre les sages-femmes, ce que je disais c'est qu'elles offrent un service qui ne correspondait pas à nos besoins/désirs/envies lors des deux grossesses de ma conjointe.

L'écart entre la France et le Québec en ce qui concerne certaines idées ou pratiques médicales n'a rien de surprenant ou de nouveau. Vu d'ici la France intègre beaucoup plus facilement  certaines pratiques qui ici passent souvent pour quelque chose qui s'approchent de la pensée magique ou , pire encore, du charlatanisme. Je pense, en outre,  à l'homéopathie qui est remboursée, au moins partiellement, par la sécurité sociale.
Les gens....

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #78 le: juin 13, 2016, 13:37:26 pm »
0
En même temps, je commencerais pas à faire un parallèle entre l'homéopathie et la pratique sage-femme.... surtout d'un point de vue scientifique...
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #79 le: juin 13, 2016, 13:49:42 pm »
0
Cantabile pour l'homéopathie je ne te donne pas tors c'est une fumisterie mais ça n'a rien à voir avec les sages femmes. Pour moi comparer les deux c'est ne rien comprendre au rôle et aux compétences réelles des sages femmes.

En ce qui concerne l'homéopathie et pour conclure sur le sujet je suppose que les grands pontes de la médecine Française doivent le considérer comme un placebo aussi efficace qu'inoffencif. Et comme l'effet placebo lui a prouvé son efficacité réelle on valide l'homéopathie non pour don effet direct qui est nul (on est d'accord la dessus) mais pour son effet connexe l'effet psychologique qui lui est bien réel. L'homéopathie est un placebo reconnu médicalement en somme.

Que toi et ta femme ne veuillez pas bénéficier du rôle et de l'efficacité des sages femmes (avec de bons arguments peut être) très bien, mais inutile de dégoûter les autres ou de dire ou propager des idées reçues fausses ou caricaturales sur elles.

cantabile

  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #80 le: juin 13, 2016, 13:51:30 pm »
0
En même temps, je commencerais pas à faire un parallèle entre l'homéopathie et la pratique sage-femme.... surtout d'un point de vue scientifique...
Je ne fais aucun amalgame entre les deux. Je voulais aller sur le terrain de la France vs le Québec du point de vue de la pratique médical parce que le Jam s'étonnait de l'apparente différence de philosophie entre chez lui et chez nous.
Les gens....

cantabile

  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #81 le: juin 13, 2016, 13:53:34 pm »
0
Que toi et ta femme ne veuillez pas bénéficier du rôle et de l'efficacité des sages femmes (avec de bons arguments peut être) très bien, mais inutile de dégoûter les autres ou de dire ou propager des idées reçues fausses ou caricaturales sur elles.
Tu peux me dire où et quand j'ai propagé des idées fausses ou caricaturales sur la pratique des sages-femmes ? Bonne chance dans tes recherches parce que je peux te dire que  ça n'est jamais arrivé.
Les gens....

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #82 le: juin 13, 2016, 13:59:07 pm »
0
J'avoue que j'apprécie beaucoup les interventions du Jam sur ce fil, très pertinente et très bien expliquées, et je dois avouer que ça m'étonne (je m'attendais pas à cette position) mais d'un point de vue positif.


Tu n'imagines pas à quel point tu me désoles Lisa en écrivant cela car il s'agit pourtant bien de la même personne qui tient les propos que tu lis ici et qui te semblent censés et bien biens ecrits. Dis toi bien que la seule chose qui change à d'habitude est probablement que je suis de ton bord au départ mais que pour le reste c'est bien le même individu et la même intelligence qui s'exprime, tu arrives simplement mieux à mettre de côté les aspects moquerie, caricaturaux quand ils sont exprimés de ton bord.

Dis toi bien que si tu trouves censé ce que j'écris ici dans ce topic, c'est que peut être une partie de ce que j'écris également dans les autres topics l'est peut être aussi, et que s tu les trouves odieux, idiots ou insensés ailleurs c'est peut être en partie au moins par un manque d'ouverture de ta part dans cet ailleurs...

Je reconnais que la dernière phrase est longue et alambiquée mais elle est porteuse de sens si si.
« Modifié: juin 13, 2016, 14:13:12 pm par Le Jam »

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #83 le: juin 13, 2016, 14:01:38 pm »
0
Que toi et ta femme ne veuillez pas bénéficier du rôle et de l'efficacité des sages femmes (avec de bons arguments peut être) très bien, mais inutile de dégoûter les autres ou de dire ou propager des idées reçues fausses ou caricaturales sur elles.
Tu peux me dire où et quand j'ai propagé des idées fausses ou caricaturales sur la pratique des sages-femmes ? Bonne chance dans tes recherches parce que je peux te dire que  ça n'est jamais arrivé.

Nul part en effet, mais tu étais sur le point de le faire avec l'homéopathie, j'ai juste pris les devant de façon comment dire, préventive.

cantabile

  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #84 le: juin 13, 2016, 14:15:30 pm »
0
Tu fais un lien que je n'ai pas fait en plus de ne pas te prendre pour de la marde.
« Modifié: juin 13, 2016, 14:24:15 pm par cantabile »
Les gens....

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #85 le: juin 13, 2016, 16:02:44 pm »
0

...en plus de ne pas te prendre pour de la marde...


Arrêtez avec ça, ça et "tu crois que tu as toujours raison", ça n'apporte rien au débat... Pourquoi toujours rendre les choses personnelles, ça n'apporte strictement rien, au contraire ça passe comme un coup dans l'eau. Je crois que c'est avec Simone à Paris que j'en parlais l'année dernière ou avec une amie américaine à Paris également mais le phénomène est assez similaire Québécois comme américains vous avez du mal avec les gens qui affirment et exposent leur point de vu en l'argumentant, qui font part de leurs connaissance ou de leur culture, en amerique du nord une personne qui se présente trop comme sure d'elle de ce qu'elle affirme, de sa culture ou de ses connaissances apparaît toujours comme péteuse.

En Amérique du nord il ne faut jamais paraître trop cultivé ou prétendre en savoir trop.

Je lisais d'ailleurs un article passionnant sur le sujet il y a quelques jours dans lequel le journaliste pretendait qu'il y avait une confusion dans l'esprit américain dans lequel avec le principe démocratique dans lequel un principe de base veut que la voix de l'électeur inculte vaut autant que celle de l'intellectuel, la confusion se soit repandu qu'il est inutile de se cultiver dans la mesure où la culture ou non ne change rien au processus démocratique.

Et là je me sens vraiment peteux de le dire. :smiley9:

« Modifié: juin 13, 2016, 16:15:20 pm par Le Jam »

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #86 le: juin 13, 2016, 19:16:40 pm »
0
Ily a-t-il un lobby médical qui s'oppose à cette profession au Québec ?

Exactement.

Le lobby des médecins, très proche du parti au pouvoir (les libéraux provinciaux, dont le chef et Premier ministre est lui-même un médecin spécialiste) sont très agrippés à leurs prérogatives actuelles de médecins et cela entache toutes sortes de domaines. Ils s'opposent fortement à la reconnaissance des qualifications des médecins étrangers, refusent toute délégation d'une partie de leurs actes médicaux à des infirmières même de formation universitaire, à des pharmaciens (notamment le renouvellement de prescription pour des trucs chroniques comme l'asthme), à des «super-infirmières», super-formées mais qui peinent encore à trouver leur place dans le système, et, effectivement aux sage-femmes.

En réalité, ils font obstruction à toute tentative d'alléger le réseau de la santé et agissent carrément comme des parasites du système, et n'étant pas directement employés du gouvernement mais payé par lui via des contrats de service, ils n'ont pas de syndicats mais un ordre professionnel qui défend farouchement ses intérêts et un lobby puissant auprès des décideurs. L'actuel ministre de la santé, détesté par à peu près tout le réseau, est un ancien président de ce lobby.

Ce lobby a été super intense dès les années 60 et la création de notre système de santé public, au moment de la vaste sécularisation des institutions qui fait partie de la Révolution Tranquille. De l'aveux même de Claude Castonguay, le «père» du régime d'Assurance maladie publique au Québec, il s'agit de la plus grande erreur fait à cette époque, mais les médecins faisaient de l'obstruction, et le gouvernement a mis cette épineuse question à plus tard pour avancer dans ses réformes, pensant régler la question des médecins plus tard, ce qui n'a jamais été fait. Ils jouissent donc d'un rapport de force exceptionnel envers l'État et ils en profitent, disons, beaucoup.

Ainsi, ils ont réussi à rendre la profession de sage-femme interdite à partir du début des années 60. Comme toutes les révolutions, la nôtre, quoique tranquille, a un peu dépassé les bornes quelques fois. Ça me fait penser, en moins pire, à la révolution maoïste qui a interdit les pratiques ancestrales du yoga et du taï chi, considérées comme de vieilles reliques superstitieuses par le Parti Communiste de Chine, en cette nouvelle ère de la raison. On connaît la suite et le succès actuel phénoménal de ces pratiques, dont les bienfaits sont étudiés scientifiquement dans les grandes les universités du globe. La même chose est arrivé au Québec pour les sage-femmes.

Après deux générations de militantisme et d'un peu de pratique clandestine, la profession a finalement été légalisée en 1999 seulement, sous un gouvernement péquiste, et la même année, un ordre des Sage-Femmes a été créé ainsi qu'un cursus universitaire à l'Université du Québec à Trois-Rivière. C'était l'année où je sortais moi-même de l'école secondaire, alors je m'en souviens bien. J'ai des amies qui étaient intéressées, mais c'était contingenté.

C'est donc tout récent, et le Collège des médecins continue à faire du lobby, plus discret qu’auparavant, contre cette profession. Et évidemment, les mentalités prennent du temps à changer.

Citer
Je  m'interroge sincèrement car je vous le dis je doute qu'il y ait la moindre once de débat chez nous sur la question. La question du pour ou contre l'intervention des sages femmes en france est aussi pertinente que la question du pour ou contre le rôle des kinésithérapeutes dqns le milieu de rééducation traumatologique ?

Autrement dit elle semble évidente hors je constate qu'il n'en est rien chez vous.

J'espère avoir répondu à quelques unes de tes interrogations.

À titre de mise en contexte sur le pouvoir hallucinant des médecins au Québec, surtout sur (et non "sous") les gouvernements libéraux:

http://www.journaldemontreal.com/2015/11/29/salaires-des-medecins-quebec-ne-peut-recuperer-les-800-millions-payes-en-trop
http://affaires.lapresse.ca/opinions/chroniques/francis-vailles/201601/19/01-4941306-les-medecins-mieux-payes-au-quebec-quen-ontario.php
http://quebec.huffingtonpost.ca/2014/12/09/le-nombre-de-medecins-millionnaires-explose_n_6296044.html

De fait, ils organisent leur propre rareté, par la non-reconnaissance des acquis étrangers et des qualifications des autres professions, ils se réservent nombre d'actes médicaux, s'arrogent aussi des tâches de gestion et peuvent se constituer en entreprises pour obtenir des avantages fiscaux, etc.

La lutte anti-sage-femme n'a de sens que dans le contexte plus large où les médecins parasitent l'ensemble du système de santé et l'alourdissent par exprès (pour leurs intérêts propres) à la manière d'une mafia. Cette lutte est un élément parmi bien d'autres.
« Modifié: juin 13, 2016, 19:34:03 pm par Gustavus »

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #87 le: juin 13, 2016, 19:27:33 pm »
0
Je veux juste préciser qu'il y a un Ordre des médecins (le collège des médecins) et des associations de médecins, et c'est ces dernières qui défend ses membres (comme les autres associations, les Ordres étant là pour protéger le public). Mais j'avoue que le Collège des médecins dépasse son mandat et est un peu plus là pour ses membres que pour le public.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #88 le: juin 14, 2016, 01:06:24 am »
0
J'ai pas bien compris qui était pour/contre dans cette affaire (le terme pour ou contre et peut être d'ailleurs un peu excessif).

Excessif en effet. Y a personne de contre ici. On reconnaît tous les avantages. De la manière que je vois ça, ceux qui ont des bémols comme Canta, Bonheur, Jay et moi font passer la sécurité du bébé au premier plan (le message de Bonheur résume très bien). Le reste est secondaire. Pour Lisa et Jivre, la sécurité n'est que l'une des facettes à considérer. Importante, mais pas primordiale; Jivre avouant être capable d'assumer une part de risque. Lisa, je sais plus trop.

Gustavus et Cantabile contre ?  Jivre pour ?

Si Gustavus est contre et que Jivre est pour, y a quelque chose que j'ai raté.
« Modifié: juin 14, 2016, 01:32:23 am par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #89 le: juin 14, 2016, 01:21:07 am »
0
L'ultime compromis :

1) Les sages femmes viennent faire leur boulot à l'hôpital. L'expérience de Jivre démontre qu'il est possible de recréer en partie l'expérience d'une maison de naissance si on est accompagné d'une sage-femme sur place et que le personnel de l'hôpital est pas trop intrusif.

+

2) Un médecin de garde dans chacune des maisons de naissance. Moi la phrase "Les sages-femmes, qui n'avaient pas encore réussi à l'intuber, laissent le médecin faire, ce dernier parvient à intuber le poupon", je ne veux plus jamais relire ça au Québec. On n'est pas en 1880, ni dans une république de banane. C'est la vie d'un enfant qui est en jeu. Si tu sais pas quoi faire en cas d'urgence, laisse ta place à celui qui le sait.

Ainsi tout le monde serait content et quoique l'on choisisse, la mère serait confortable et le bébé en sécurité.
« Modifié: juin 14, 2016, 01:37:03 am par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #90 le: juin 14, 2016, 01:24:17 am »
0
Corrigez-moi si je me trompe, mais y a 17 maisons de naissance au Québec.

J'ai aucun problème à payer 17 médecins à vie pour être en stand-by dans les 17 maisons de naissance... et "let's be pleasantly surprised" s'ils n'ont jamais à lever le petit doigt.
« Modifié: juin 14, 2016, 01:31:27 am par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #91 le: juin 14, 2016, 01:45:06 am »
0
Que toi et ta femme ne veuillez pas bénéficier du rôle et de l'efficacité des sages femmes (avec de bons arguments peut être) très bien, mais inutile de dégoûter les autres ou de dire ou propager des idées reçues fausses ou caricaturales sur elles.

Écoute, je suis prêt à concevoir que du personnel de maisons de naissance qui entrave les équipes de secours c'est exceptionnel (et c'est vrai que ce serait probablement mensonger de dire le contraire), mais y a personne qui va me faire croire que les deux seules sages-femmes qui ne savent pas comment intuber un bébé sont celles qui étaient présentes sur ce quart de travail. Ça ce n'est pas idée fausse ou caricaturale.

J'ai aucune crisse d'idée comment intuber un bébé, mais si un truc du genre m'arrivait, je m'attends à ce que la personne à côté de moi sache quoi faire.

Et si ça arrivait à Jivre, je le vois mal dire "Bah, c'pas grave, j'étais prêt à assumer une part de risque".
« Modifié: juin 14, 2016, 01:46:44 am par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #92 le: juin 14, 2016, 03:26:57 am »
+1

J'ai aucune crisse d'idée comment intuber un bébé, mais si un truc du genre m'arrivait, je m'attends à ce que la personne à côté de moi sache quoi faire.


Rassure-toi ça ne t'arrivera jamais tu n'es plus un bébé.

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #93 le: juin 14, 2016, 06:28:35 am »
0
Des premiers répondants peuvent apprendre à intuber. Les ambulanciers savent également le faire.

Si on acceptait de déléguer plus d'actes médicaux et de les enseigner, ça aiderait peut-être la chose.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

cantabile

  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #94 le: juin 14, 2016, 08:01:23 am »
0
Le Jam: Je voulais simplement en finir avec ton idée selon laquelle en Amérique il est mal vu d'être intellectuel/intelligent. C'est possiblement vrai, mais je ne crois pas que ce soit quelque chose de perceptible sur ce forum. Nous ne sommes pas nombreux, mais il n'y a aucun intervenant qui soit idiot ou contre le débat intellectuel. Mon commentaire ''tu ne prend pas pour de la marde'' visait plutôt ta propension à toujours vouloir te placer en haut de l'échelle intellectuelle de ce forum. Tu sens souvent le besoin de nous faire le rappel de ton intelligence. à mes yeux quand on a besoin à ce point de rappeler aux autres ce que l'on croit être c'est sans doute que c'est pas aussi évident que l'on voudrait le croire.

Allez retour au programme principal !
Les gens....

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #95 le: juin 14, 2016, 08:20:00 am »
0
Tu sens souvent le besoin de nous faire le rappel de ton intelligence. à mes yeux quand on a besoin à ce point de rappeler aux autres ce que l'on croit être c'est sans doute que c'est pas aussi évident que l'on voudrait le croire.


Comme tu le dis c'est ton ressenti (et peut être qu'il est partagé avec quelques autres), mais il ne correspond pas à mon ressenti (si je fais le parallèle avec la culture du viol ça veut dire qu'il n'y a pas de crime :smiley2:).

Il est vrai que j'aborde les sujet avec une certaine réflexion en amont, je ne suis pas systématiquement certain d'être dans le vrai mais à peu près sûr d'avoir un certain niveau de "qualité" de réflexion (toute proportion gardée, je ne prend pas pour un grand penseur), donc j'avance avec une certaine assurance, une assurance qui n'a rien de hautaine, mais qui est vécue comme tel par certains et certaines d'entre vous, peut être parce que certains et certaines d'entre vous n'ont pas cette assurance naturelle ou parce que culturellement chez vous avancer avec une certaine assurance c'est jugé comme hautain. Peut importe je me fout de la façon dont je suis perçu, seul les idées et le débat compte.

Micro sujet clos pour moi, retour au débat principal.

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #96 le: juin 20, 2016, 03:36:52 am »
0
Le debat sur la place des sages-femmes et des maisons de naissances (voir "maternite des lilas"), ainsi que les questions de l'information et du consentement (voir le scandale du "point du mari") est pourtant bien present en France, et se pose dans des termes tres similaires a ce que vous decrivez au Quebec, mais n'interesse effectivement pas trop le grand public. (juste les feministes de mon genre, surtout ceux qui ont une sensibilite particuliere pour les droits des patients)


Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #97 le: juin 20, 2016, 04:17:13 am »
0
Sur quoi porte ce débat et en quoi celui-ci est particulièrement défendu par les féministes ?

Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #98 le: juin 21, 2016, 04:51:49 am »
0
Je dis pas qu'il est particulierement defendu par les feministes mais que c'est un sujet qu'on trouve plus facilement dans Causette que dans le 20 minutes.

Les sujets : le consentement des actes, le suivi plus personnel et moins medicalise, le droit de ne pas prendre la parole du medecin (trop souvent homme, trop souvent paternaliste) pour parole d'evangile, la reconnaissance des connaissances et competences des sage-femmes et le fait d'etendre le champs des actes qu'elles sont autorisees a pratiquer (ex: IVG), la creation de maisons de naissance etc

Je suivais ce blog a une epoque (tenu par une sage femme) http://10lunes.com/
Entre les petites histoires, elle evoque l'actualite dans ce domaine.

POF

  • Joueur technique, très technique.
Les sages-femmes ça peut être le fun si y a pas de complications
« Réponse #99 le: juin 21, 2016, 12:51:10 pm »
0
Toute facon, bientôt ca sera des robots qui vont s'occuper de tout ca.