Auteur Sujet: Bonnes lectures  (Lu 8443 fois)

Bonnes lectures
« Réponse #50 le: mars 31, 2015, 13:42:12 pm »
0
Y'a quelqu'un qui avait posté le voyage en Jeep de deux personnes à travers un pays d'Afrique vraiment douteux, c'était génial à lire.

Je le cherchais aussi il y a plus d'un un, c'est Poune qui m'a redonné le lien : http://www.horizonsunlimited.com/hubb/ride-tales/democratic-republic-congo-lubumbashi-kinshasa-53285

De Lubumbashi à Kinshasa en République démocratique du Congo.



C'est le premier post de mon sujet favoris:

http://forumdupeuple.com/index.php?topic=297.0

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Bonnes lectures
« Réponse #51 le: mars 31, 2015, 19:26:24 pm »
0
Haha, j'avais pas réalisé Ring0.

À l'époque, je l'avais lu en entier, et je l'ai relu quand Ciné l'a reposté.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Bonnes lectures
« Réponse #52 le: avril 06, 2015, 08:59:58 am »
0
A rape on campus - What went wrong?

Un dossier journalistique de 25 pages sur l'échec journalistique du Rolling Stone Magazine lors de la publication de l'article A rape on campus.

"A NOTE FROM THE EDITOR: Last November, we published a story, 'A Rape on Campus' [RS 1223], that centered around a University of Virginia student's horrifying account of her alleged gang rape at a campus fraternity house. Within days, commentators started to question the veracity of our narrative. Then, when The Washington Post uncovered details suggesting that the assault could not have taken place the way we described it, the truth of the story became a subject of national controversy.

As we asked ourselves how we could have gotten the story wrong, we decided the only responsible and credible thing to do was to ask someone from outside the magazine to investigate any lapses in reporting, editing and fact-checking behind the story. We reached out to Steve Coll, dean of the Columbia School of Journalism, and a Pulitzer Prize-winning reporter himself, who accepted our offer. We agreed that we would cooperate fully, that he and his team could take as much time as they needed and write whatever they wanted. They would receive no payment, and we promised to publish their report in full."
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Bonnes lectures
« Réponse #53 le: avril 06, 2015, 10:36:46 am »
0
Ça pourrait même être quelque chose à jaser dans le sujet de culture du viol:

"Erdely and her editors had hoped their investigation would sound an alarm about campus sexual assault and would challenge Virginia and other universities to do better. Instead, the magazine's failure may have spread the idea that many women invent rape allegations. (Social scientists analyzing crime records report that the rate of false rape allegations is 2 to 8 percent.) At the University of Virginia, "It's going to be more difficult now to engage some people … because they have a preconceived notion that women lie about sexual assault," said Alex Pinkleton, a UVA student and rape survivor who was one of Erdely's sources."
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Bonnes lectures
« Réponse #54 le: mai 07, 2015, 20:26:08 pm »
0
L'enfer des salons de manucure new yorkais:

"Korean manicurists, particularly if they are youthful and attractive, typically have their pick of the most desirable jobs in the industry — shiny shops on Madison Avenue and in other affluent parts of the city. Non-Korean manicurists are often forced into less desirable jobs in the boroughs outside Manhattan or even farther out from the city, where customers are typically fewer and tips often paltry.

In general, Korean workers earn at least 15 percent to 25 percent more than their counterparts, but the disparity can sometimes be much greater, according to manicurists, beauty school instructors and owners.

Some bosses deliberately prey on the desperation of Hispanic manicurists, who are often drowning under large debts owed to “coyotes” who smuggled them across the border, workers and advocates say.

Many Korean owners are frank about their prejudices. “Spanish employees” are not as smart as Koreans, or as sanitary, said Mal Sung Noh, 68, who is known as Mary, at the front desk of Rose Nails, a salon she owns on the Upper East Side."

The Price of Nice Nails
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Jay.

  • Fifille Victimisante
Bonnes lectures
« Réponse #55 le: mai 08, 2015, 10:36:26 am »
0
Ouf.
Ca a l'air facile de contourner les lois du travail en tout cas.
Je ne pensais pas que les manucures étaient un aussi gros racket aux Etats-Unis.

C'est une belle attention de rendre l'article disponible en coréen, en chinois et en espagnol, j'imagine que le Times ne le fait pas tout le temps.
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Bonnes lectures
« Réponse #56 le: mai 31, 2015, 11:25:48 am »
+1
Je suis ravie des bonnes lectures qu'on trouve ici. je suis présentement complètement plongée dans le périple au Congo. Vraiment très intéressant!

Jay.

  • Fifille Victimisante
Bonnes lectures
« Réponse #57 le: juin 12, 2015, 13:39:04 pm »
0
Un gars de Gizmodo a été invité à visiter les quartiers généraux d'IKEA à Älmhult, en Suède. Une petite ville ou il n'y a qu'IKEA et où tout est meublé en IKEA.
Il a trouvé ça un peu creepy.

.
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Bonnes lectures
« Réponse #58 le: juin 21, 2015, 19:43:08 pm »
0
Un excellent article sur l'accent des chanteurs punk et les liens à tisser entre le parler populaire et la contre-culture

I made a linguistics professor listen to a Blink 182 song and analyze the accent
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Jay.

  • Fifille Victimisante
Bonnes lectures
« Réponse #59 le: juin 21, 2015, 21:34:15 pm »
0
C'est pas mal cool!
Je ne savais pas que le chanteur de Green day était aussi conscient de son accent!
Ni remarqué que Rancid sautait d'un accent à l'autre comme ça.

L'hypothèse du gars de Lookout records est peut-être intéressante, mais je ne crois pas que les accents soient innocents, même s'ils sont utilisés inconsciemment
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Bonnes lectures
« Réponse #60 le: juin 21, 2015, 22:03:20 pm »
0
Super intéressant par l'aspect linguistique, me rappelle mon cours de sociolinguistique !

Par contre comme je connais pas les groupes, c'est dur de suivre toutes les références :)
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Bonnes lectures
« Réponse #61 le: juin 22, 2015, 06:29:22 am »
0
Vous étiez pas mal mon public cible, je suis contente que vous ayez aimé l'article. :P
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Bonnes lectures
« Réponse #62 le: juin 25, 2015, 14:55:00 pm »
0
These hackers warned the Internet would become a security disaster. Nobody listened

Un excellent dossier du Washington Post sur l'insécurité de l'internet, et sur sept hackers qui ont tenté de prévenir le sénat américains des dangers liés au manque de sécurité de l'internet et du matériel informatique en général, et de comment il ne s'est rien passé du tout à la suite de leur intervention.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Bonnes lectures
« Réponse #63 le: juillet 22, 2015, 13:56:17 pm »
0
Un excellent texte qui montre comment Internet a beaucoup changé en seulement 6 ans, notamment à cause de l'omniprésence des vidéos sur Facebook

C’est le stream qui domine dorénavant la manière de s’informer sur le Web. Alimentés en continu par un flux interminable d’informations sélectionnées pour eux par des algorithmes complexes et mystérieux, les internautes vont de moins en moins directement sur des pages qu’ils choisissent délibérément de consulter. Le stream signifie que vous n’avez plus besoin d’ouvrir tout un tas de sites Internet. Vous n’avez pas besoin d’un chapelet d’onglets. Vous n’avez même plus besoin de navigateur. Il vous suffit d’ouvrir Twitter ou Facebook sur votre smartphone pour plonger.

Je regrette le temps où je pouvais écrire quelque chose sur mon propre blog, publier dans mon propre domaine, sans consacrer au moins autant de temps à le promouvoir ; l’époque où personne ne se souciait des «j’aime» et des «partager».

http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2015/07/20/six-ans-apres-internet-se-recroqueville_1351044


MadChuck

  • Ing. BBQ
Bonnes lectures
« Réponse #64 le: juillet 22, 2015, 14:29:28 pm »
0
Y'a tu quelqu'un qui a connu AOL à l'époque ? De ce que j'en comprend c'était beaucoup ça l'expérience, un espèce de facebook avec tous tes services web utiliser a partir de leur interface/browser.

C'est un peu un retour en arrière, mais avec aujourd'hui un contenu mieux modeler sur mesure a tes goûts et idéologies avec l'ensemble des conséquences qui vient avec.

M. Bonheur

  • Robophobe
    • Meilleur avec du banjo
Bonnes lectures
« Réponse #65 le: juillet 22, 2015, 14:52:45 pm »
0
J'abonde dans le sens de MadChuck.

Les gens qui se contentent de naviguer le web via une seule plateforme n'étaient pas pour la plupart aussi actifs sur le web avant la venue des réseaux sociaux.

Je ne crois pas que l'on ait besoin plus qu'avant de consacrer tout ce temps à promouvoir son contenu, mais que l'efficacité de cette méthode la rend presque indispensable. Si «personne ne se souciait des «j’aime» et des «partager»», c'est qu'il n'y avait pas autant de gens potentiellement susceptibles d'être rejoints de cette manière.

C'est un "problème" similaire à celui créé par la venue des chaînes d'information continue. Un bond de géant été fait, mais on n'a pas le recul nécessaire pour pouvoir s'en rendre compte.
Le message ci-haut est une boutade.

Bonnes lectures
« Réponse #66 le: juillet 22, 2015, 14:55:27 pm »
0
Une chose demeure cependant, le fait que Facebook privilégie les vidéos et les images (de marde comme celle des Minions), fait en sorte que de manière générale, on lit beaucoup moins. C'est pas évident à mesurer mais ça me semble inévitable.


M. Bonheur

  • Robophobe
    • Meilleur avec du banjo
Bonnes lectures
« Réponse #67 le: juillet 22, 2015, 15:00:51 pm »
0
En ce qui me concerne, je déteste les vidéos et les images et les ignore la majorité du temps.

J'utilise Twitter, Facebook et Tumblr comme agrégateurs de contenu (plus efficaces que Google Reader l'était) et je continue à préférer cliquer vers la source et lire l'article en entier (ou en diagonale).

J'ose croire que les gens qui ne regardent que les vidéos et les images ne sont pas les mêmes qui lisaient des articles et des entrées de blogue via Google Reader et que ces derniers utilisent toujours la même approche que moi.
Le message ci-haut est une boutade.

Bonnes lectures
« Réponse #68 le: juillet 22, 2015, 20:12:42 pm »
0
J'ai passé à Feedly après la mort de Google Reader et ça fait très bien l'affaire.  Je regarde Facebook et Twitter un peu aussi mais tout ce qui est tumblr et autres blogues par centaines passent par Feedly.
Les genres sont désuets.

MadChuck

  • Ing. BBQ
Bonnes lectures
« Réponse #69 le: juillet 22, 2015, 20:20:10 pm »
0
Une chose demeure cependant, le fait que Facebook privilégie les vidéos et les images (de marde comme celle des Minions), fait en sorte que de manière générale, on lit beaucoup moins. C'est pas évident à mesurer mais ça me semble inévitable.

Aussi a ce qui parait sur Internet les gens lisent beaucoup en forme de F (lit la première ligne, les premier mot de chaque ligne, une autre ligne pas au complet vers le bas), les textes étant peut-être trop large remarque.

Mais on peut prévoir qu'avec la bande passante qui le permet le web devrait devenir plus en image et vidéo qu'en texte oui.

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Bonnes lectures
« Réponse #70 le: juillet 23, 2015, 08:24:46 am »
0
J'ai passé à Feedly après la mort de Google Reader et ça fait très bien l'affaire.  Je regarde Facebook et Twitter un peu aussi mais tout ce qui est tumblr et autres blogues par centaines passent par Feedly.

Je me demandais si j'étais la seule a encore utiliser un agrégateur . Sur Facebook il y a effectivement presquniquement des images des vidéos et dea liens que je n'ai pas choisi. Et qui ne sont pas nécessairement pertinents. . Sur mon agrégateur, je peux savoir des que quelqu'un que je suis mets son blogue a jour et ce sans qu'il en fasse la pub sur d'autres plateformes
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Bonnes lectures
« Réponse #71 le: août 13, 2015, 20:58:22 pm »
0
An inside look at the depressed, substance-abusing world of law

"Little did he know that earlier that day, I had spent an hour of unbillable time researching effective suicide methods on lostallhope.com. Accounting for lethality, time and agony, "drowning", whether in an ocean/lake, bathtub or swimming pool, ranked 18th, 23rd, and 24th respectively. "Shotgun to the head" ranked first, though best use slugs, not buckshot; if buckshot is all you've got, use .24 to .36 calibre, not skeet-grade .05 pellet. Sadly, I'm not joking about any of this.

So I'd had a rough day. "
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Bonnes lectures
« Réponse #72 le: août 14, 2015, 11:44:10 am »
0
Tinder and the Dawn of dating apocalypse

Le récit mi-fascinant, mi-horrifiant de la transformation du monde du "dating".

“Guys view everything as a competition,” he elaborates with his deep, reassuring voice. “Who’s slept with the best, hottest girls?” With these dating apps, he says, “you’re always sort of prowling. You could talk to two or three girls at a bar and pick the best one, or you can swipe a couple hundred people a day—the sample size is so much larger. It’s setting up two or three Tinder dates a week and, chances are, sleeping with all of them, so you could rack up 100 girls you’ve slept with in a year.”
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Bonnes lectures
« Réponse #73 le: août 14, 2015, 12:42:58 pm »
0
Vous avez de drôles de «bonnes lectures».


Bonnes lectures
« Réponse #74 le: août 14, 2015, 13:01:05 pm »
0
Hm. Drôle de commentaire, limite condescendant.

Un dossier de fond du Vanity Fair sur le rapport des jeunes avec les outils de recherche de l'âme sœur a très certainement une sorte valeur sociologique, et la lecture a achevé de me convaincre qu'il y a là un phénomène (à la fois fascinant et désolant, comme je l'ai écrit) qui mérite peut-être une réflexion. Je ne vois pas pourquoi cela ne se qualifierait pas de bonne lecture.

C'est d'ailleurs exactement dans cet esprit que j'avais démarré ce sujet:

Un sujet pour partager les articles de fond ou des fictions qui valent le détour sur le web.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Jay.

  • Fifille Victimisante
Bonnes lectures
« Réponse #75 le: août 14, 2015, 13:08:52 pm »
0
Ouf il y a beaucoup de thèmes abordés dans le texte sur Tinder.
Fun fact: j'ai une amie qui a connu son chum sur Tinder.

Une longue lecture de The Atlantic sur la rectitude des trigger warnings sur les campus américains.

The Coddling of the American Mind

The dangers that these trends pose to scholarship and to the quality of American universities are significant; we could write a whole essay detailing them. But in this essay we focus on a different question: What are the effects of this new protectiveness on the students themselves? Does it benefit the people it is supposed to help? What exactly are students learning when they spend four years or more in a community that polices unintentional slights, places warning labels on works of classic literature, and in many other ways conveys the sense that words can be forms of violence that require strict control by campus authorities, who are expected to act as both protectors and prosecutors?
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Wolfkiller

  • mi-homme, mi-cannabis
Bonnes lectures
« Réponse #76 le: août 14, 2015, 13:19:41 pm »
0
Tinder c'est pour fourrer ou quoi?
Cosmos without hatred
Diamond stars of cosmic light
Quasars shine through endless nights

Jay.

  • Fifille Victimisante
Bonnes lectures
« Réponse #77 le: août 14, 2015, 13:22:19 pm »
0
C'est une app de rencontre et pour plusieurs, l'objet de la rencontre est de fourrer.
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Wolfkiller

  • mi-homme, mi-cannabis
Bonnes lectures
« Réponse #78 le: août 14, 2015, 13:26:20 pm »
0
Nice!
Cosmos without hatred
Diamond stars of cosmic light
Quasars shine through endless nights

Bonnes lectures
« Réponse #79 le: août 14, 2015, 13:27:52 pm »
0
Toi Wolfkiller, célibataire, qui aime les plaisirs charnels, tu ne connais pas Tinder?!!

Wolfkiller

  • mi-homme, mi-cannabis
Bonnes lectures
« Réponse #80 le: août 14, 2015, 13:30:14 pm »
0
1-J'suis pas célibataire

2-Ben non j'niaise j'suis célibataire

3-J'ai pas de téléphone intelligent
Cosmos without hatred
Diamond stars of cosmic light
Quasars shine through endless nights

Bonnes lectures
« Réponse #81 le: août 14, 2015, 13:40:11 pm »
0
Tu pourrais tellement te pogner facilement des chicks de Pointo/RDP...


Wolfkiller

  • mi-homme, mi-cannabis
Bonnes lectures
« Réponse #82 le: août 14, 2015, 13:45:33 pm »
0
Tétraultville trailer trash!!

Mon père m'a donné un vieux iPod Touch, j'vais checker si j'peux installer Tinder dessus.

Cosmos without hatred
Diamond stars of cosmic light
Quasars shine through endless nights

Bonnes lectures
« Réponse #83 le: août 14, 2015, 14:45:59 pm »
0
Une longue lecture de The Atlantic sur la rectitude des trigger warnings sur les campus américains.

The Coddling of the American Mind

The dangers that these trends pose to scholarship and to the quality of American universities are significant; we could write a whole essay detailing them. But in this essay we focus on a different question: What are the effects of this new protectiveness on the students themselves? Does it benefit the people it is supposed to help? What exactly are students learning when they spend four years or more in a community that polices unintentional slights, places warning labels on works of classic literature, and in many other ways conveys the sense that words can be forms of violence that require strict control by campus authorities, who are expected to act as both protectors and prosecutors?

Article très intéressant. Selon mon expérience, ce phénomène est moins présent dans les universités montréalaises, en tout cas à l'UdeM. Beaucoup de "takeaways" (avez-vous un mot français pour ça?), notamment sur le fait qu'éviter les situations anxiogènes ne contribue pas à diminuer l'anxiété des gens concernés (chose qu'un ami psychiatre m'a dite maintes fois), que les trigger warning finissent par diminuer la qualité de l'enseignement et du matériel utilisé (puisqu'un trigger warning n'est pas une garantie de l'absence d'exposition à des informations inconfortables, on finit par supprimer tout matériel étant susceptible de choquer) et qu'en étant exposés à autant de trigger warning, les gens sans trigger finissent par développer l'impression que c'est mal de parler de choses négatives.

Aussi: le concept de microagressions me semble être de la pure bullshit (surtout l'exemple du dude avec son livre Notre-Dam vs KKK).

Honnêtement, je ne peux pas croire qu'on puisse vivre dans un monde aussi lisse.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Bonnes lectures
« Réponse #84 le: août 14, 2015, 14:53:24 pm »
0
Tinder and the Dawn of dating apocalypse

Le récit mi-fascinant, mi-horrifiant de la transformation du monde du "dating".

“Guys view everything as a competition,” he elaborates with his deep, reassuring voice. “Who’s slept with the best, hottest girls?” With these dating apps, he says, “you’re always sort of prowling. You could talk to two or three girls at a bar and pick the best one, or you can swipe a couple hundred people a day—the sample size is so much larger. It’s setting up two or three Tinder dates a week and, chances are, sleeping with all of them, so you could rack up 100 girls you’ve slept with in a year.”

Une réponse à l'article, avec du data et un point de vue différent. Les deux sont très intéressants à lire côte à côte.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Bonnes lectures
« Réponse #85 le: août 14, 2015, 14:56:09 pm »
0
Hm. Drôle de commentaire, limite condescendant.

[...]

C'est d'ailleurs exactement dans cet esprit que j'avais démarré ce sujet:

Un sujet pour partager les articles de fond ou des fictions qui valent le détour sur le web.

Je ne pense pas que c'est à la limite de la condescendance, mais c'est peut-être une interprétation possible de mon commentaire à laquelle je n'avais pas pensé.

En fait, l'expression «bonnes lectures» me faisait penser à un petit catéchisme de la lecture et quand on regarde les sujets abordés dans ce fil, ça crée un certain contraste avec cette expression, d'où le «drôle».
« Modifié: août 14, 2015, 15:01:18 pm par Gustavus »

MadChuck

  • Ing. BBQ
Bonnes lectures
« Réponse #86 le: août 14, 2015, 15:10:44 pm »
0
J'ai eu la même impression que bonne lecture avec un article parlant d'un suicidaire qui cherche la meilleur façon et des trucs pour se suicider avait une dissonance.

Citer
en tout cas à l'UdeM.

J'ai vu un documentaire sur la rectitude politique sur certains campus américains et la compétition entre différent lobby de certaines causes sociales et c'était une réalité assez extrêmement différente de Génie Sherbrooke, on as-tu ça au Québec des "Trigger warning", ça ressemble à quoi, c'Est tu un e-mail qui les étudiants reçoivent un cours pour les avertir que tel sujet sera abordé ?

Bonnes lectures
« Réponse #87 le: août 18, 2015, 09:52:01 am »
0
Jihad and girl power: how ISIS lured 3 London girls

"They were smart, popular girls from a world in which teenage rebellion is expressed through a radical religiosity that questions everything around them. In this world, the counterculture is conservative. Islam is punk rock. The head scarf is liberating. Beards are sexy."
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Bonnes lectures
« Réponse #88 le: août 18, 2015, 17:52:30 pm »
0
Processus d'embrigadement sectaire typique. Maintenant, notre sympathie à l'égard de ces jeunes filles variera selon qu'on les considère comme des victimes ou comme des complices des bourreaux de Daech... En ce qui me concerne, zéro sympathie (bon ok, 0.000001 % de sympathie).

Et nos petits jeunes du collège de Maisonneuve, est-ce qu'on les accueillera à bras ouverts s'ils décident de revenir un jour "enrichir" notre société de leur présence et de leur expérience ?
« Modifié: août 18, 2015, 17:54:50 pm par Wotan »

Bonnes lectures
« Réponse #89 le: août 18, 2015, 20:49:35 pm »
0
J'ai pas lu le sujet donc je ne sais pas si on en parle mais j'ai bouquiné La fille du train de Paula Hawkins c'est un livre fantastique.

Et j'ai découvert un écrivain Chti en étant dans le Pas de Calais cet été, je ne sais pas s'il est connu ici mais il fait un carton en France c'est Franck Thilliez.
Waow c'est extra ! Gore, sombre, tourmenté. Des enquêtes policières à couper le souffle.

Je recommande.

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Bonnes lectures
« Réponse #90 le: août 18, 2015, 20:51:16 pm »
0
Un sujet pour partager les articles de fond ou des fictions qui valent le détour sur le web.


Mais c'est pas grave, on t'aime quand même, et merci pour la suggestion. Probablement que je l'aurais posté dans "Dernier livre lu".
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Bonnes lectures
« Réponse #91 le: août 19, 2015, 09:39:11 am »
0
Tinder and the Dawn of dating apocalypse

Le récit mi-fascinant, mi-horrifiant de la transformation du monde du "dating".

Good stuff. 99% fascinant et 1% horrifiant, je dirais. ;)

Ce serait en effet "l'apocalypse" si tout le monde devait être soumis à ça pour "dater", mais c'est loin d'être le cas. Le seul fait que Wolf connaisse pas ça est en la plus belle preuve.

La partie horrifiante, c'est la mentalité champion/charrue, comme le disait Cathy Gauthier, qui s'en dégage, mais ce n'est évidemment pas né avec Tinder.

“Tinder sucks,” they say. But they don’t stop swiping.

Combien de gens disent la même chose de Facebook ou de Twitter sans pouvoir s'empêcher de passer leur grande journée là-dessus?

“It’s instant gratification"

Ça peut se dire d'un esti de paquet d'affaires ça aussi. Y a des grands pans de Facebook qui servent uniquement à ça. Recevoir des commentaires pour ses photos de voyage, recevoir des likes pour un one-liner, voir son esti de minion être partagé des milliards de fois... c'est quoi sinon de la gratification instantanée?

Tinder c'est pour fourrer ou quoi?

C'est une app de rencontre et pour plusieurs, l'objet de la rencontre est de fourrer.

Le key word ici étant "plusieurs". Parmi les millions de gens qui utilisent Tinder, 1% c'est déjà plusieurs. En même temps des filles qui disent vouloir "du sérieux" ou "prendre leur temps" sont légion.

Encore là, c'est pas si différent de n'importe quel réseau social à commencer par le forum. Y a des forumeux qui ont fourré, d'autres qui sont en couple.

Ceci dit, comme le kilométrage entre en jeu, j'imagine que l'objectif varie en partie selon la région du globe dans laquelle on se trouve, de même que le succès remporté par les players.

Toi Wolfkiller, célibataire, qui aime les plaisirs charnels, tu ne connais pas Tinder?!!

Je comprends ton point en ce qui concerne Wolf, mais on s'entend que c'est loin d'être réservé aux célibataires.
« Modifié: août 19, 2015, 10:00:37 am par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Bonnes lectures
« Réponse #92 le: août 19, 2015, 13:00:24 pm »
0
C'est quoi l'intérêt pour un non célibataire a part voir si ya mieux que sa blonde/son chum?
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Bonnes lectures
« Réponse #93 le: août 19, 2015, 14:05:04 pm »
0
C'est quoi l'intérêt pour un non célibataire a part voir si ya mieux que sa blonde/son chum?
J'en connais qui sont dessus juste pour voir les profils stupides.  Il y en a une tonne, qui sont parfois bien comiques.
« Modifié: août 19, 2015, 14:35:13 pm par Bruitiste »
Les genres sont désuets.

Bonnes lectures
« Réponse #94 le: août 19, 2015, 14:08:03 pm »
0

Toi Wolfkiller, célibataire, qui aime les plaisirs charnels, tu ne connais pas Tinder?!!

Je comprends ton point en ce qui concerne Wolf, mais on s'entend que c'est loin d'être réservé aux célibataires.

Bah, oui y'a surement du monde en couple qui utilisent ça, mais est-ce que ça valait vraiment la peine de le souligne pour ce que ça représente?

Et puis faut être un peu cave pour être en couple et utiliser Tinder alors que plein de gens qui te connaissent peuvent te voir. T'as l'air un peu nono...

Bonnes lectures
« Réponse #95 le: août 19, 2015, 15:59:15 pm »
0
C'est quoi l'intérêt pour un non célibataire a part voir si ya mieux que sa blonde/son chum?

Ben c'est pas mal ça justement. Plus ça va être facile de rencontrer, moins ceux qui sont en couple vont être tentés de prendre leur conjoint pour acquis, et c'est ben correct de même.

Je sais que dans un monde idéal, personne devrait avoir besoin de se faire challenger pour donner le meilleur de soi après 10 ans comme au premier jour, mais malheureusement c'est plus l'exception que la règle.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Bonnes lectures
« Réponse #96 le: août 19, 2015, 16:02:57 pm »
0
Rendu la c'est que tes trop pissou pour domper ta blonde quand tu l'aimes plus et que tu veux etre sur d'avoir quelqu'un d'autre avant de la laisser.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Bonnes lectures
« Réponse #97 le: août 19, 2015, 16:03:10 pm »
0
Et inversement.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Bonnes lectures
« Réponse #98 le: août 20, 2015, 13:02:11 pm »
0
Rendu la c'est que tes trop pissou pour domper ta blonde quand tu l'aimes plus et que tu veux etre sur d'avoir quelqu'un d'autre avant de la laisser.

Tinder ne change rien à ça. Les dépendant(e)s affectifs qui veulent un plan B avant de mettre fin au plan A ne sont ni moins ni plus nombreux qu'avant.

Bah, oui y'a surement du monde en couple qui utilisent ça, mais est-ce que ça valait vraiment la peine de le souligne pour ce que ça représente?

C'est de 42% de la clientèle selon un sondage effectué auprès de 17 000 internautes le printemps dernier, alors c'est impossible de ne pas en tenir compte.

http://www.theguardian.com/technology/2015/may/07/dating-app-tinder-married-relationship

Et puis faut être un peu cave pour être en couple et utiliser Tinder alors que plein de gens qui te connaissent peuvent te voir. T'as l'air un peu nono...

Faudrait effectivement que quelqu'un soit cave rare pour aller là-dessus avec son vrai nom, mais les faux nick ne sont pas le propre du forum.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Wolfkiller

  • mi-homme, mi-cannabis
Bonnes lectures
« Réponse #99 le: août 20, 2015, 13:48:23 pm »
0
Voici comment ça se passe:

1- Le gars est tanné de sa blonde. Pas les guts de la laisser par contre (il pense qu'elle va se suicider s'il ose le faire). Au lieu de ça, il arrête de se mettre du déo et de flusher la toilette en espérant qu'elle va se tanner et le laisser elle-même.

2- La fille est tannée aussi, mais elle endure les odeurs parce qu'elle sait très bien que c'est plus facile de se trouver un chum quand on en a déjà un. Elle se met à chercher.

3- Le gars remarque que sa blonde est distante et ne rit plus de ses jokes plates, et recommence à porter du déo et à flusher la toilette.

4- La fille trouve un meilleur gars, l'embrasse un soir pendant qu'elle sort encore avec l'autre, revient à la maison avec un air satisfait/résigné, s'enferme dans la toilette et se fait couler un bain.

5- Le gars cogne à la porte: "Bébé?"

6- "J'prends un bain".

7- "J'peux-tu rentrer??"

8- "Ben... si tu veux mais j'aimerais mieux relaxer toute seule".

9- Le gars se doute qu'il se passe quelque chose, panique, et essaie de deviner le mot de passe de sa blonde pour checker ses courriels. En vain.

10- La fille sort du bain, le gars essaie de la coller pour pouvoir baiser, la fille dit qu'elle est fatiguée et va se coucher.

11- Le gars capote.

12- Le lendemain la fille annonce au gars qu'elle a rencontré un autre gars. Le chum réalise qu'il est maintenant son ex-chum. Il la traite de tous les noms et détruit le lapin en peluche qu'il lui avait donné y a 5 ans.

13- La fille déménage et appelle son nouveau chum. Le nouveau vient chez elle. Ils baisent.

14- L'ancien chum tombe en dépression, maugrée que les femmes sont toutes des bitchs, s'achète un set de drum et appelle ses amis. Ses amis viennent le voir, ils prennent tous une bière dans un silence inconfortable, l'ex-chum se saoule devant eux rapidement en feignant d'être "enfin débarrassé d'elle", ses amis quittent un à un tranquillement en se lançant des regards du genre "y a vraiment pas l'air à aller bien", l'ex-chum finit la soirée seul et braille en regardant des photos de son ex.

15- La fille tombe enceinte du nouveau chum.

16- L'ex-chum passe des mois à stalker son ex dans Facebook, serre les dents très fort en voyant des photos d'elle avec son nouveau chum et son ventre qui grossit, et boit de plus en plus. Il songe à sa caller une prostituée mais sait très bien qu'il ne le fera pas.

17- La fille est maintenant maman d'un p'tit gars. Elle met des photos dans Facebook. L'ex-chum les voit. Il supprime son compte Facebook.

18- Les années passent, l'ex-chum a perdu sa job parce qu'il callait toujours malade, ses amis l'appellent en lui disant "Gros, man, oublie-la man, trouve-toi une autre chick".

19- L'ex-chum rencontre finalement une fille beaucoup plus laide que son ex, mais n'en revient pas à quel point il est chanceux d'avoir trouvé une "perle rare". Elle a 3 enfants en bas de 10 ans.

20- Le gars propose à sa nouvelle blonde d'avoir un bébé. Elle part à rire. Il est perplexe.

-fin-
Cosmos without hatred
Diamond stars of cosmic light
Quasars shine through endless nights