Auteur Sujet: Bonnes lectures  (Lu 8124 fois)

Bonnes lectures
« le: août 22, 2014, 11:13:20 am »
0
Un sujet pour partager les articles de fond ou des fictions qui valent le détour sur le web.

Disclaimer: ce sera souvent en anglais, parce que le Québec n'a pas une grande tradition de publier du "volume" dans ses médias (imprimés et en ligne).

Je commence avec ce fantastique article de GQ: The Strange & Curious Tale of the Last True Hermit

"His name, he revealed, was Christopher Thomas Knight. Born on December 7, 1965. He said he had no address, no vehicle, did not file a tax return, and did not receive mail. He said he lived in the woods.

"For how long?" wondered Perkins-Vance.

Knight thought for a bit, then asked when the Chernobyl nuclear-plant disaster occurred. He had long ago lost the habit of marking time in months or years; this was just a news event he happened to remember. The nuclear meltdown took place in 1986, the same year, Knight said, he went to live in the woods. He was 20 years old at the time, not long out of high school. He was now 47, a middle-aged man.

Knight stated that over all those years he slept only in a tent. He never lit a fire, for fear that smoke would give his camp away. He moved strictly at night. He said he didn't know if his parents were alive or dead. He'd not made one phone call or driven in a car or spent any money. He had never in his life sent an e-mail or even seen the Internet.

(...)

When, said Perkins-Vance, was the last time he'd had contact with another person?

Sometime in the 1990s, answered Knight, he passed a hiker while walking in the woods.

"What did you say?" asked Perkins-Vance.

"I said, 'Hi,' " Knight replied. Other than that single syllable, he insisted, he had not spoken with or touched another human being, until this night, for twenty-seven years."
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Bonnes lectures
« Réponse #1 le: août 22, 2014, 11:24:06 am »
Click here to hide this post again.
-7
août 22, 2014, 11:24:06 am - Caché.
je me sens bien dans ma peau, elle est pile a ma taille!

Jay.

  • Fifille Victimisante
Bonnes lectures
« Réponse #2 le: août 22, 2014, 11:37:38 am »
0
Bon, bien, suggère alors.
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Bonnes lectures
« Réponse #3 le: août 22, 2014, 11:40:32 am »
0
le quebec, peut etre pas, mais la francophonie dans son ensemble (voir meme juste la france), oui, oui, oui....

c'est quand meme drole

Faque, tu vas tu lire l'article ou tu chercher des bébittes?
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Bonnes lectures
« Réponse #4 le: août 22, 2014, 12:47:35 pm »
-2
Bon, bien, suggère alors.
la, comme ca, ca va être dur...mais je vais tenter

il y a quelques années, il y avait une crise entre Pyongyang et les USA, le taré au pouvoir menacé d'envoyé une bombe nucleaire ca fait 3/4ans peut etre moins, je sais plus...
bref, j'ai cherché des site qui raconterait un peu ce qu'il se passerait...

je suis tombé sur un site, de jeu post apocalyptique par forum (un genre de donjon et dragon mais en forum et en version monde post apocalyptique)
je me fous royalement du jeu, mais je suis tombé sur la page "contexte"
qui raconte tout ou presque, de la montée de la menace, jusque 1 an après la catastrophe...

j'ai trouvé ca assez intéressant...
(ok, je tout dernier chapitre n'est pas intéressant, dans le sens ou il met en place le jeu donc bon, mais tout le reste me semble assez realiste)
(ca se passe en 4 volets...)
http://s508019140.onlinehome.fr/solsys-ap/contexte/apo-escalade.htm
« Modifié: août 22, 2014, 13:36:35 pm par jujusilb »
je me sens bien dans ma peau, elle est pile a ma taille!

Bonnes lectures
« Réponse #5 le: août 22, 2014, 13:37:54 pm »
+2
Ok.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Bonnes lectures
« Réponse #6 le: août 23, 2014, 17:06:17 pm »
0
Mon frère est enceinte.

"Lorsque mon frère m’a dit qu’il était enceinte, c’est comme si un fantôme était sorti de moi et qu’il s’était mis à voler devant nous. C’était le fantôme de la Johanna du passé qui disait : « Oh! Quelle magnifique nouvelle! Je vais nous trouver un plus grand appart et on commencera à préparer la chambre du bébé. On va peindre des nuages au plafond et je retournerai travailler au pub, parce qu’on va avoir besoin de plus d’argent. »

Mais je ne l’ai pas laissé parler. J’ai tout simplement demandé à mon frère :
- Pis? Qu’est-ce que tu vas faire?
- Je veux pas me faire avorter… Et je ne peux pas être une femme… Alors, ça a d'l’air que je vais être un homme enceinte. Dans huit mois, si tout va bien… je vais être papa.

Les huit mois qui ont suivi ont été très étranges."
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Bonnes lectures
« Réponse #7 le: août 26, 2014, 21:55:02 pm »
0
The Chris McCandless Obsession Problem. Une histoire détaillée et palpitante sur les gens qui partent en pélerinage à la recherche du bus 142 où Christopher McCandless est mort, et qui mettent leur vie en danger (et périssent) par le fait même. Et de nouvelles splendides photos de la nature de ce côté de la rivière Teklanika.

"Rope, bug spray, newspapers, blankets, Jack London and Leo Tolstoy paperback collections, emergency food, an inhaler, binoculars, a side-view mirror, candles, a handmade poster that reads “Happiness Road Only Real When Shared,” and an Altoids tin are scattered in and around the drawers. The tin contains a message, written in Sharpie, addressed to Chris: “All I could think of to give you that would really be a part of me.” Graffiti covers almost every square inch of the interior frame with names, dates, and a few quotes: “Live the life you always imagined,” “Two roads diverged in the wood, and I chose the path less traveled,” “Get busy living or get busy dying.”

Most of the writing happens in the logbook, though. When Carine McCandless visited the bus in August 2007, she left a notebook with a quote on the cover: “There is no way to happiness; happiness is the way.” She wrote that she hoped her brother’s philosophy of simplicity and honesty would one day be more widespread."
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir


Jay.

  • Fifille Victimisante
Bonnes lectures
« Réponse #9 le: août 27, 2014, 09:40:58 am »
0
Ayoye, ça brasse beaucoup de choses comme lecture. Quand on voit que même une chercheure qui a pour principal sujet d'étude les jeunes pédophiles ne connaît même pas l'existence des jeunes qui ne veulent pas passer à l'acte, on voit qu'il y a bien du chemin à faire pour remplir les trous dans les connaissances à ce sujet.... :-/
merci d'avoir partagé, ça fait quelques trucs intéressants que je lis sur Medium, mais le premier qui me sort de ma zone de confort comme ça.
« Modifié: août 27, 2014, 09:55:12 am par Jay. »
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Jay.

  • Fifille Victimisante
Bonnes lectures
« Réponse #10 le: août 27, 2014, 09:54:49 am »
0
A mon tour de partager un texte sur lequel je suis tombé il y a quelques semaines et qui m'a fait tomber dans un trou noir d'Internet parce que tous les hyperliens mènent à d'autres textes super intéressants (incluant un texte sur une fille qui s'est fait agressé sexuellement quand elle avait 16 ans par le chanteur d'un groupe punk très connu, cue le malaise qu'un des seuls chandails de band qui me fait encore est d'eux).

Ca fait un bout de temps que je m'intéresse à la place des femmes dans le punk. Cette lecture est franchement tombée à point. Tout à coup que ça peut intéresser d'autre monde:

Punk Has A Problem With Women. Why?

For all the films and programmes about women's role in punk, their recognition has been a problem since the 1970s and it looks like very little has changed. Women were a part of punk from the beginning – as musicians, promoters, venue heads, artists, provocateurs, community organisers, documenting their local scenes in zines, films, books and photographs. As LA punk veteran Alice Bag has pointed out, punk started out as an inclusive and diverse movement, but was quickly annexed by white dudes. Women have had to fight for space and recognition in punk ever since.

Et un des textes cités sur le changement de sexe du chanteur d'Against Me! pour devenir Laura Jane Grace qui en profite pour questionner le rapport du punk avec les femmes et qui a cette très belle citation de Ian Mackaye sur l'escalade de violence de la scène dans les années 80:
Punk Feminism: Up the Pinks! (ce texte est plus intéressant que le premier, mais je partage le premier aussi à cause de tous les liens)

“Violence is an effective form of communication, but it’s an incredibly stupid one,” says MacKaye. “And people who are not interested move away from it. Women weren’t really into it and less socialised to fight. It starts when people back away from the stage and eventually it drives them right out of the room.”
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Bonnes lectures
« Réponse #11 le: août 27, 2014, 10:06:32 am »
0
Oh oui, moi aussi je suis tombée dans un trou noir de l'internet quand tu m'as envoyé cet article, surtout en essayant de suivre l'histoire de la victime de viol du chanteur de "that shitty NY punk band with shitty large hair and bondage pants".

Merci de le remettre ici, je vais continuer d'explorer les liens.
« Modifié: août 27, 2014, 10:10:59 am par Simone »
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Bonnes lectures
« Réponse #12 le: août 27, 2014, 10:16:16 am »
0
https://medium.com/matter/youre-16-youre-a-pedophile-you-dont-want-to-hurt-anyone-what-do-you-do-now-e11ce4b88bdb

J'ai lu le début, ça semble être un article vraiment intéressant qui explore une réalité hors norme.

Je vais m'y attarder plus longuement en revenant à la maison.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Mademoiselle A

  • Je sais pas de quoi vous parlez
Bonnes lectures
« Réponse #13 le: août 27, 2014, 10:46:28 am »
0
Effectivement!
À cause de mon ancien domaine d'étude, j'ai encore relativement souvent des discussions sur le sujet, et je réalise que ça finit toujours par tourner autour de la même fausse croyance selon laquelle les pédophiles sont un groupe homogène, et que par conséquent ce sont tous des monstres qui trippent sur la souffrance et qu'on devrait castrer/enfermer/tuer. Il en existe, oui, mais il y a aussi des individus qui sont conscients que c'est moralement répréhensible et qui veulent s'en sortir, et c'est chez cette population-là qu'il y a un grand potentiel de réussite avec la thérapie.
A

Jay.

  • Fifille Victimisante
Bonnes lectures
« Réponse #14 le: août 27, 2014, 11:49:12 am »
0
Effectivement!
À cause de mon ancien domaine d'étude, j'ai encore relativement souvent des discussions sur le sujet, et je réalise que ça finit toujours par tourner autour de la même fausse croyance selon laquelle les pédophiles sont un groupe homogène, et que par conséquent ce sont tous des monstres qui trippent sur la souffrance et qu'on devrait castrer/enfermer/tuer. Il en existe, oui, mais il y a aussi des individus qui sont conscients que c'est moralement répréhensible et qui veulent s'en sortir, et c'est chez cette population-là qu'il y a un grand potentiel de réussite avec la thérapie.

Ca tiraille en dedans au début quand "Adam" explique ce qu'il a ressenti la première fois qui a regardé un vidéo où l'enfant souffre clairement et comment ça lui fait réaliser  que son inclinaison est un problème...

J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Jay.

  • Fifille Victimisante
Bonnes lectures
« Réponse #15 le: août 27, 2014, 11:53:31 am »
0
Oh oui, moi aussi je suis tombée dans un trou noir de l'internet quand tu m'as envoyé cet article, surtout en essayant de suivre l'histoire de la victime de viol du chanteur de "that shitty NY punk band with shitty large hair and bondage pants".

Merci de le remettre ici, je vais continuer d'explorer les liens.

Ouai, c'est rough comme témoignage, je ne sais pas si tu as identifié le groupe ou si tu cherchais à savoir c'est qui, mais c'est le chanteur des Casualties.
En lisant ça, le pire, c'est que je ne pouvais pas dire que je tombais des nues (pour bien des groupes, ça m'aurait étonné, eux, ils n'ont pas l'air d'être à un délit près). Ce qui lance toute la roue de réflexion sur la différence entre une personne et son oeuvre, sur comment ça peut entacher quelque chose que tu aimes, etc. Quelques semaines avant, je les voyais sur une scène et bougeais la tête et le torse avec enthousiasme tout au long de leur prestation. Weird.
« Modifié: août 27, 2014, 11:55:52 am par Jay. »
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Bonnes lectures
« Réponse #16 le: août 27, 2014, 13:07:47 pm »
0
Bien, plus loin dans son témoignage, elle disait qu'elle trouvait ironique le nom du groupe VS le fait qu'elle était une "casuality", alors oui, j'avais fait le lien, mais je ne les connais pas plus que de nom, alors je te dirais que je me sens moins touchée. La lettre de la fille adoptive de Woody Allen, malgré le fait qu'il est difficile de savoir si elle relate des évènements réels, m'a bien plus troublée, probablement pour les raisons que tu évoques.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Bonnes lectures
« Réponse #17 le: août 27, 2014, 14:50:56 pm »
0
The transgender crucible.

"Just like that, a mundane walk to the store turned into a street brawl, in a near-farcical clash of stereotypes. Pandemonium erupted as CeCe and Flaherty seized each other by the hair; the bikers swung fists and hurled beer bottles, hollering "beat that faggot ass!"; and CeCe's friends flailed purses and cracked their studded belts as whips. When the two sides separated, panting and disoriented, Flaherty was curled up amid the broken glass screaming, mistakenly, that she'd been knifed, and CeCe stood over her, her T-shirt drenched with her own blood. Touching her cheek, CeCe felt a shock of pain as her finger entered the open wound where Flaherty's glass had punctured her salivary gland. Purse still over her shoulder, CeCe fast-walked from the scene. She'd made it more than a half-block away when she heard her friends calling, "Watch your back!""
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Bonnes lectures
« Réponse #18 le: août 27, 2014, 17:38:20 pm »
0
Y'a quelqu'un qui avait posté le voyage en Jeep de deux personnes à travers un pays d'Afrique vraiment douteux, c'était génial à lire.

Ring0?
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Jay.

  • Fifille Victimisante
Bonnes lectures
« Réponse #19 le: octobre 18, 2014, 10:40:09 am »
0
To Siri, With Love
How One Boy With Autism Became B.F.F.'s With Apple’s Siri


L'histoire d'un jeune autiste de 13 ans et Siri, avec qui il peut entretenir des conversations qui correspondent à sa façon de communiquer, ses intérêts, et qui l'aident à la fois à améliorer ses moyens de communiquer avec les gens.

Gus had never noticed Siri before, but when he discovered there was someone who would not just find information on his various obsessions (trains, planes, buses, escalators and, of course, anything related to weather) but actually semi-discuss these subjects tirelessly, he was hooked. And I was grateful. Now, when my head was about to explode if I had to have another conversation about the chance of tornadoes in Kansas City, Mo., I could reply brightly: “Hey! Why don’t you ask Siri?”
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

El Kabong

  • Données erronées, résultats significatifs.
Bonnes lectures
« Réponse #20 le: octobre 20, 2014, 09:48:31 am »
0
le quebec, peut etre pas, mais la francophonie dans son ensemble (voir meme juste la france), oui, oui, oui....

c'est quand meme drole
La France a beau dégénérer, juju vous a quand même dit une vérité.

Vérité = -6

Pauvre petit peuple!
Z

Bonnes lectures
« Réponse #21 le: octobre 20, 2014, 10:08:00 am »
0
To Siri, With Love
How One Boy With Autism Became B.F.F.'s With Apple’s Siri


L'histoire d'un jeune autiste de 13 ans et Siri, avec qui il peut entretenir des conversations qui correspondent à sa façon de communiquer, ses intérêts, et qui l'aident à la fois à améliorer ses moyens de communiquer avec les gens.

Gus had never noticed Siri before, but when he discovered there was someone who would not just find information on his various obsessions (trains, planes, buses, escalators and, of course, anything related to weather) but actually semi-discuss these subjects tirelessly, he was hooked. And I was grateful. Now, when my head was about to explode if I had to have another conversation about the chance of tornadoes in Kansas City, Mo., I could reply brightly: “Hey! Why don’t you ask Siri?”

Quelle excellente histoire! C'est intéressant d'un point de vue neurolinguistique, mais pour dire la vérité, le bout où Gus amène son iPod au Apple store, mon coeur a fondu.

"It’s not that Gus doesn’t understand Siri’s not human. He does — intellectually. But like many autistic people I know, Gus feels that inanimate objects, while maybe not possessing souls, are worthy of our consideration. I realized this when he was 8, and I got him an iPod for his birthday. He listened to it only at home, with one exception. It always came with us on our visits to the Apple Store. Finally, I asked why. “So it can visit its friends,” he said."
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Jay.

  • Fifille Victimisante
Bonnes lectures
« Réponse #22 le: octobre 20, 2014, 13:38:31 pm »
0
Tellement <3
J'ai échappé un "aaaaaw" bien sonore en lisant cette partie.
C'est fou quand même la technologie, je n'avais jamais pensé qu'un outil comme Siri pourrait être aussi agréable et utile pour un enfant autiste et en l'apprenant, ça tombe sous le sens.

Une autre excellente lecture sur laquelle je suis tombée en fin de semaine, plus longue et plus sérieuse:
Douchebag: The White Racial Slur We’ve All Been Waiting For

Sur les insultes raciales, la place du Blanc dans les insultes raciales, sur le terme "douchebag" qui pourrait bien être un bon candidat à une insulte raciale blanche (j'adore la définition de l'auteur en passant), sur le sexisme du douchebag (l'outil, pas le gars)... Bref, ça part dans plusieurs directions, mais c'est fascinant.

On Shouting White Racial Slurs in Public

I am a white, middle class male professor at a big, public university, and every year I get up in front of a hundred and fifty to two hundred undergraduates in a class on the history of race in America and I ask them to shout white racial slurs at me.

The results are usually disappointing.

First of all, everyone knows that saying anything overtly racist in front of strangers is totally taboo. So the inhibitions to participation in this insane activity are already pretty great. Even so, most of these kids are not new to conversations about race; the majority of them are students of color, including loads of junior college transfers, student parents, vets, and a smattering of white kids, mostly freshmen. Of course some are just scared of speaking in front of so many people, no matter what the topic.

So I cajole a few of them into “Cracker” and “Red Neck.” We can usually get to “Hillbilly” or “Trailer Trash” or “White Trash,” possibly even “Peckerwood,” before folks recognize the “Cletus the slack-jawed yokel” pattern of class discrimination here. And being that we are at a top ranked west coast university, not only do we all share basic middle class aspirations, but we can feel pretty safe in the fact that there are no “Red Necks” here to insult.

The 60s era black nationalist terms come out next, usually from one of the all too few black male students in the room, sometime from a student athlete. “Honky!” This gets a chuckle from the class, after all, it is a funny word to say out loud. “Whitey” and its weak hip hop variant “Wigger” are voiced to more giggles. The black power aggression of “look out whitey” are only a memory of a failed black militancy that has lost its pinch.

Hispanic students find their way to “Gringo,” just as a student perhaps from Atlanta or Houston offers “Yankee.” The international students give their own regional variant insult for white imperialists and tourists?—?such as “Haole.” From this we learn that race is defined by place, and that where you are white matters.

It is either a sign of their ongoing potency or proof of the decline in the category of ethnicity, but the old racial slurs for Italian, Irish, Greek, Jewish, Catholic, German, Polish, etc., never get heard. Is this silence because these groups are or are not white? Maybe these kids have never heard someone use the word “dago” before, apart from that Jewish guy in The Godfather?
« Modifié: octobre 20, 2014, 13:42:10 pm par Jay. »
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Mademoiselle A

  • Je sais pas de quoi vous parlez
Bonnes lectures
« Réponse #23 le: octobre 21, 2014, 12:39:48 pm »
0
Je ne suis pas une très bonne menteuse et j'ai toujours été fascinée par les mégalomanes narcissiques. Ce gars-là s'est inventé une vie d'agent secret, de façon apparemment très convaincante :

http://www.outsideonline.com/outdoor-adventure/media/books/Secret-Agent-Man-or-Undercover-Fratboy.html

Même les commentaires après le texte sont surréels.
A

Jay.

  • Fifille Victimisante
Bonnes lectures
« Réponse #24 le: novembre 14, 2014, 09:59:00 am »
0
En venant publier ce que j'ai lu ce matin, je vois que j'ai oublié de lire la suggestion de Mademoiselle A qui m'intéresse beaucoup!

Une longue lecture dans le Rolling Stone sur la whisteblower qui travaillait pour JPMorgan Chase, la banque derrière un scandale financier de plusieurs milliards de dollars en refilement de prêts hypothécaires pouris qui a secoué l'économie mondiale en 2008.

On y voit une récapitulations de ce dont elle a été témoin en tant qu'avocate en valeur mobilières à leur emploi, ses essais d'alerter et arrêter ses supérieurs, sa volonté de faire connaître les fautes de la banque et des personnes impliquées, ses espoirs toujours vain de voir le gouvernement américain réellement agir plutôt que de tomber dans l'immobilisme, le "cover up" et les entourloupes.

"She tried to stay quiet, she really did. But after eight years of keeping a heavy secret, the day came when Alayne Fleischmann couldn't take it anymore.

"It was like watching an old lady get mugged on the street," she says. "I thought, 'I can't sit by any longer.'"

Fleischmann is a tall, thin, quick-witted securities lawyer in her late thirties, with long blond hair, pale-blue eyes and an infectious sense of humor that has survived some very tough times. She's had to struggle to find work despite some striking skills and qualifications, a common symptom of a not-so-common condition called being a whistle-blower.

Fleischmann is the central witness in one of the biggest cases of white-collar crime in American history, possessing secrets that JPMorgan Chase CEO Jamie Dimon late last year paid $9 billion (not $13 billion as regularly reported – more on that later) to keep the public from hearing.

Back in 2006, as a deal manager at the gigantic bank, Fleischmann first witnessed, then tried to stop, what she describes as "massive criminal securities fraud" in the bank's mortgage operations.

Thanks to a confidentiality agreement, she's kept her mouth shut since then. "My closest family and friends don't know what I've been living with," she says. "Even my brother will only find out for the first time when he sees this interview."

Six years after the crisis that cratered the global economy, it's not exactly news that the country's biggest banks stole on a grand scale. That's why the more important part of Fleischmann's story is in the pains Chase and the Justice Department took to silence her."


The $9 Billion Witness: Meet JPMorgan Chase's Worst Nightmare
« Modifié: novembre 14, 2014, 10:01:06 am par Jay. »
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Bonnes lectures
« Réponse #25 le: décembre 01, 2014, 18:37:04 pm »
0
A rape on campus

From reading headlines today, one might think colleges have suddenly become hotbeds of protest by celebrated anti-rape activists. But like most colleges across America, genteel University of Virginia has no radical feminist culture seeking to upend the patriarchy. There are no red-tape-wearing protests like at Harvard, no "sex-positive" clubs promoting the female orgasm like at Yale, no mattress-hauling performance artists like at Columbia, and certainly no SlutWalks. UVA isn't an edgy or progressive campus by any stretch. (...) But the dearth of attention isn't because rape doesn't happen in Charlottesville. It's because at UVA, rapes are kept quiet, both by students – who brush off sexual assaults as regrettable but inevitable casualties of their cherished party culture – and by an administration that critics say is less concerned with protecting students than it is with protecting its own reputation from scandal.
« Modifié: décembre 01, 2014, 18:39:31 pm par Simone »
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Jay.

  • Fifille Victimisante
Bonnes lectures
« Réponse #26 le: janvier 19, 2015, 10:20:53 am »
0
When to wean
Un billet de blogue détaillée d'une chercheure en biologie évolutive humaine spécialisée dans l'influence de la lactation dans la dyade mère-enfant à Harvard sur la question "quand devrait-on cesser d'allaiter un enfant?".

Outre mon intérêt personnel récent sur ce genre de questions, ce billet peut intéresser n'importe qui ayant des opinions sur l'allaitement (donc, heu, tout le monde?) ou ayant déjà levé les sourcils  à l'idée ou à la vue d'une mère qui allaite un enfant de 3-4 ans. J'en suis, l'allaitement prolongé m'a toujours mis mal à l'aise. Ce texte n'en fait pas la promotion autant que la promotion du libre-choix et de la contextualisation selon où on se trouve dans le monde et de notre situation sociale.

Ex.
- vit-on dans l'une des régions du monde où les gènes d'expression du lactase persistent tout au long de la vie (genre, ici)?
- vit-on à un endroit dans le monde où les conditions sanitaires font en sorte que tu es aussi bien de donner le sein à ton enfant plutôt que de lui faire boire de l'eau?
-vit-on quelque part où il est possible de prendre un congé de maternité qui a de l'allure?
- etc.

Une bonne lecture bien documentée d'une personne bien placée pour en parler qui ne fera probablement pas plaisir à aucun camp, mais qui remet bien les choses en perspective avec les évidences scientifiques.
« Modifié: janvier 19, 2015, 10:24:24 am par Jay. »
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Bonnes lectures
« Réponse #27 le: février 06, 2015, 20:55:20 pm »
0
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Bonnes lectures
« Réponse #28 le: février 12, 2015, 10:35:38 am »
0
Pas un si long article, mais quand même intéressant parce qu'il semble contredire beaucoup de mythes sur la sexualité.

Searching for Sex
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Bonnes lectures
« Réponse #29 le: février 12, 2015, 12:18:07 pm »
0
Très intéressant :)
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

emsi

  • minuscules toutes
Bonnes lectures
« Réponse #30 le: février 12, 2015, 12:24:35 pm »
0
c'est pas nouveau nouveau (paru en 2012) mais je l'ai lu en revenant de new york il y a 2 semaines:
i was a warehouse wage slave

un fascinant et déprimant portrait de la vie dans les entrepôts d'amazon (et autres compagnies) où nos commandes en ligne sont assemblées pour livraison.
je lévite.

M. Bonheur

  • Robophobe
    • Meilleur avec du banjo
Bonnes lectures
« Réponse #31 le: février 12, 2015, 12:48:24 pm »
0
C'est un texte de propagande pour justifier l'emploi massif de robots, prochaine pièce de puzzle vers un monde dominé par Skynet.
Le message ci-haut est une boutade.

MadChuck

  • Ing. BBQ
Bonnes lectures
« Réponse #32 le: février 12, 2015, 13:34:43 pm »
0
C'est une bonne publicité pour amazone pour bien montrer qu'on va recevoir les commandes le plus rapidement possible et le moins chère possible. Un peu comme les vidéos d'usines à poulets.

Jay.

  • Fifille Victimisante
Bonnes lectures
« Réponse #33 le: février 12, 2015, 13:37:41 pm »
0
C'est la première fois que j'entends parler des usines à poulet comme d'une publicité.

Quand je vois ça ça me fait plus feeler mal de ne pas mettre quelques $ de plus et la motivation à sortir de chez nous pour aller acheter un titre en librairie.
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

M. Bonheur

  • Robophobe
    • Meilleur avec du banjo
Bonnes lectures
« Réponse #34 le: février 12, 2015, 13:41:25 pm »
0
MadChuck est en mode troll cet après-midi?
Le message ci-haut est une boutade.

MadChuck

  • Ing. BBQ
Bonnes lectures
« Réponse #35 le: février 12, 2015, 13:47:10 pm »
0
Oui (mais juste à moitié), dans les belles usines a poulet ça montre un certain niveau d'efficacité incroyable (donc très écologique) et qui explique le prix ridiculement bas en heure travaillé des poulets les moins chères en épiceries par rapport aux cultures écologiques et historiquement parlant, qui fait que bref, les gens continue d'en manger gaiement.

Même chose pour Amazon, ils sont entrain de tout détruire les modèles concurrent avec des conditions et des redevances aux artistes très agressives, une partie de nous est contre cela, mais une autre parti de nous se dit en même temps ils auront les meilleurs prix et le service le plus rapide.

L'article a 2 ans, tous le monde ici est au courant, qui a arrêté d'utiliser amazon ? Pas moi.
Arrêter de manger du poulet a bon prix ? Pas moi.

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Bonnes lectures
« Réponse #36 le: février 12, 2015, 15:02:48 pm »
0
Est ce que après deux ans c'est pire ou cest mieux ?
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

MadChuck

  • Ing. BBQ
Bonnes lectures
« Réponse #37 le: février 12, 2015, 15:19:12 pm »
0
Est ce que après deux ans c'est pire ou cest mieux ?

Après chaque temps des fêtes, y'a un article du genre:
http://www.salon.com/2014/02/23/worse_than_wal_mart_amazons_sick_brutality_and_secret_history_of_ruthlessly_intimidating_workers/

Y'a aussi toute leur politique des redevances qu'ils donnent aux artistes et les pressions comme WalMart pour les fournisseurs. Ils sont assez reconnu pour être les pires maintenant.


El Kabong

  • Données erronées, résultats significatifs.
Poulet tu en avoir?
« Réponse #38 le: février 12, 2015, 20:04:31 pm »
0
(...)
Arrêter de manger du poulet a bon prix ? Pas moi.
Du poulet qui goûte rien?
Du poulet nourri avec un mélange de moulée et de ses "propres" excréments?
Du poulet produit par des esclavagistes?

 :smiley39:
Z

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Bonnes lectures
« Réponse #39 le: février 12, 2015, 22:29:30 pm »
0
Est ce que après deux ans c'est pire ou cest mieux ?

Après chaque temps des fêtes, y'a un article du genre:
http://www.salon.com/2014/02/23/worse_than_wal_mart_amazons_sick_brutality_and_secret_history_of_ruthlessly_intimidating_workers/

Y'a aussi toute leur politique des redevances qu'ils donnent aux artistes et les pressions comme WalMart pour les fournisseurs. Ils sont assez reconnu pour être les pires maintenant.



Bon, je boycotte déjà Wal-Mart, je devrais en pleine conscience boycotter Amazon aussi.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Bonnes lectures
« Réponse #40 le: mars 22, 2015, 13:05:35 pm »
0
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Bonnes lectures
« Réponse #41 le: mars 22, 2015, 15:10:49 pm »
0
Y'a quelqu'un qui avait posté le voyage en Jeep de deux personnes à travers un pays d'Afrique vraiment douteux, c'était génial à lire.

Je le cherchais aussi il y a plus d'un un, c'est Poune qui m'a redonné le lien : http://www.horizonsunlimited.com/hubb/ride-tales/democratic-republic-congo-lubumbashi-kinshasa-53285

De Lubumbashi à Kinshasa en République démocratique du Congo.

« Modifié: mars 22, 2015, 15:13:47 pm par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Bonnes lectures
« Réponse #42 le: mars 22, 2015, 16:42:13 pm »
0
Merci!
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Bonnes lectures
« Réponse #43 le: mars 31, 2015, 06:57:58 am »
0
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Bonnes lectures
« Réponse #44 le: mars 31, 2015, 07:50:58 am »
0
Un kid model dans un milieu de merde.  :smiley32:

J'voulais faire un don, mais semblerait que la patente marche pas.


Bonnes lectures
« Réponse #45 le: mars 31, 2015, 07:53:03 am »
0
J'aime bien ca, ce genre de monde la, qui insiste pour rester droit.

La ville devrait lui donne 100x100, et un droit d'accès notarié.

Bonnes lectures
« Réponse #46 le: mars 31, 2015, 08:48:42 am »
0
C'est quand même un drôle de projet, dans le sens que c'est quand même triste qu'un jeune soit suffisamment dans un milieu perturbé pour qu'il ait besoin de se réfugier sous terre. Cela dit, il a fait une maudite belle job.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

sharl

  • Taupe vaillante
Bonnes lectures
« Réponse #47 le: mars 31, 2015, 09:30:34 am »
0
D'après moi, c'est psychanalytique; il voulait retourner dans les entrailles de sa mère,,,
« Modifié: mars 31, 2015, 09:32:36 am par sharl »

cantabile

  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Bonnes lectures
« Réponse #48 le: mars 31, 2015, 09:32:26 am »
0
Oh boy, Sharl et ses analyses à 5 cennes.
Les gens....

Bonnes lectures
« Réponse #49 le: mars 31, 2015, 09:33:47 am »
0
haha!