Auteur Sujet: Cinéma documentaire  (Lu 17621 fois)

Cinéma documentaire
« Réponse #100 le: octobre 20, 2013, 16:48:45 pm »
0
C'est la première fois que j'entends parler de Art and Copy, ça m'a l'air intéressant...

rasemotte

  • Rahlala
Cinéma documentaire
« Réponse #101 le: octobre 20, 2013, 18:09:57 pm »
0
King of Kong ça l'air cool, je vais regarder ailleurs pour le trouver.

Sur netflix j'ai écouté un truc qui se passait en prison, des gars qui décident de travailler au mouroir. j'ai trouvé ça pas pire. Je m'ttendais à un truc qdans lequel les détenus parlent constamment de Dieu et/ou de l'appel qu'ils ont eu depuis qu'ils sont en dedans, mais non. pas tanqt que ça finalement.  Je voulais juste y jeter un bref regard, et j'ai fini par le regarder au complet.

Y'a aussi ''Indie games'' qui est intéressant.

Cinéma documentaire
« Réponse #102 le: octobre 21, 2013, 19:36:48 pm »
0
Et j'ai un petit faible pour Until the light takes us sur le monde FASCINANT du black metal.
C'est un de mes documentaires favoris, j'en ai parlé ici à quelques reprises sans doute.  Touch the Sound est aussi fascinant, dans le domaine des documentaires sur des sujets musicaux.  King of Kong est toujours divertissant aussi, même si la véracité de certains évènements n'est pas trop exacte...

Quelques visionnement récents qui furent appréciés:
Marina Abramovic: The Artist Is Present
Room 237
The Queen of Versailles

J'ai aussi hâte de voir Toy Masters qui fut présenté à Fantasia l'année dernière mais n'est toujours pas officiellement sorti.
Les genres sont désuets.

Cinéma documentaire
« Réponse #103 le: octobre 21, 2013, 20:12:09 pm »
0
The Queen of Versailles, c'était un brin troublant, non?
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Wolfkiller

  • mi-homme, mi-cannabis
Cinéma documentaire
« Réponse #104 le: octobre 21, 2013, 20:34:49 pm »
0
King of Kong ça l'air cool, je vais regarder ailleurs pour le trouver.

Sur netflix j'ai écouté un truc qui se passait en prison, des gars qui décident de travailler au mouroir. j'ai trouvé ça pas pire. Je m'ttendais à un truc qdans lequel les détenus parlent constamment de Dieu et/ou de l'appel qu'ils ont eu depuis qu'ils sont en dedans, mais non. pas tanqt que ça finalement.  Je voulais juste y jeter un bref regard, et j'ai fini par le regarder au complet.

Y'a aussi ''Indie games'' qui est intéressant.

Indie Games, excellent. King of Kong, excellent. Story of Nim, excellent. Man on Wire, excellent.
Cosmos without hatred
Diamond stars of cosmic light
Quasars shine through endless nights

Cinéma documentaire
« Réponse #105 le: octobre 21, 2013, 22:33:30 pm »
0
The Queen of Versailles, c'était un brin troublant, non?
Oui mais... comme a dit Patton Oswalt à propos de ce film, je pourrais regarder ces horribles personnes agir horriblement pendant des heures et des heures.  Ça me dépasse et c'est ça qui fascine.
Les genres sont désuets.

emsi

  • minuscules toutes
Cinéma documentaire
« Réponse #106 le: octobre 26, 2013, 15:07:31 pm »
0
Si ça te tente, vas-y fort! mais sachant qu'il y a quand même du bon stock, je vais continuer à fouiller.

le blogue pigeons and planes m'a fait remarquer avec ce billet que a band called death, qui jouait à film pop cette année (je crois qu'on en avait parlé dans le sujet sur pop), est sur le netflix américain.

aussi dans leur liste, qui a l'air fascinant (non dispo au canada): i think we're alone now, sur deux fans finis de la chanteuse pop tiffany

le billet m'a mis sur la piste de started from nothing: the art of rap, réalisé par ice-t, de reincarnated, documentaire sur le voyage de snoop dogg en jamaïque qui a fait naître snoop lion, et, par la bande, m'a rappelé l'existence de beats, rhymes, and life, documentaire de michael rapaport sur a tribe called quest (qui avait créé pas mal de controverse à sa sortie). tous sont dispos sur netflix canadien.
(bon, je sais que je m'éloigne radicalement de tes goûts, jay!)

y'a tellement moins de stock disponible au canada, c'est dommage.
sur l'ordi, c'est plus facile à bypasser, mais on utilise pas mal exclusivement netflix sur la wii. quelqu'un a essayé unlocator?
je lévite.

Jay.

  • Fifille Victimisante
Cinéma documentaire
« Réponse #107 le: octobre 27, 2013, 20:19:15 pm »
0
Haha!
Les documentaires c'est pas si grave quand ça s'éloigne de nos intérêts, ça fait découvrir plein d'affaires.

Je me demande si les comptes sont restreints à une région géographique.
Si on doit se créer un nouveau compte avec le by-pass.

Netflix Canada a pris du gallon, mais c'est vrai qu'il y a encore place à l'amélioration.
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

M. Bonheur

  • Robophobe
    • Meilleur avec du banjo
Cinéma documentaire
« Réponse #108 le: octobre 27, 2013, 21:47:36 pm »
0
Je me demande si les comptes sont restreints à une région géographique.
Si on doit se créer un nouveau compte avec le by-pass.

Non, quand je vais aux États-Unis, mon compte Netflix canadien me permet de me connecter avec tous mes paramètres au Netflix américain et accéder en toute légalité (j'imagine) à leur plus vaste catalogue.

(et aussi quand j'utilise un proxy sur mon ordi).
Le message ci-haut est une boutade.

emsi

  • minuscules toutes
Cinéma documentaire
« Réponse #109 le: novembre 26, 2013, 12:46:37 pm »
0
quelqu'un a vu somm, sur des gens qui passent l'examen pour devenir maître sommelier?

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=yWVRvb1IHzw" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=yWVRvb1IHzw</a>

ça joue au cinéma du parc cette semaine et c'est sur le netflix américain.
ça a l'air vraiment bon.

aussi, je viens de me mettre à écouter city.ballet, une webtélé-documentaire sur les danseurs du new york city ballet produite (et narrée) par sarah jessica parker. SUPER intéressant si le monde de la danse vous intéresse un tant soit peu.
je lévite.

Jay.

  • Fifille Victimisante
Cinéma documentaire
« Réponse #110 le: novembre 27, 2013, 12:34:05 pm »
0
Copié-collé du sujet des films à venir, parce qu'il convient effectivement mieux ici.

"Il y a de ces coincidences, parfois.
J'ai commencé à lire Girls to the Front la semaine dernière, sur le Riot Grrrl.

Aujourd'hui, j'apprends qu'un documentaire sur Kathleen Hannah (Bikini Kill, le Tigre) et donc, par extension, sur le Riot Grrrl s'en vient.

(aucune idée comment il sera possible de le voir par voie officielle ou alternative par ici)

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=fwrXC5OXqgc" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=fwrXC5OXqgc</a>"
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Jay.

  • Fifille Victimisante
Cinéma documentaire
« Réponse #111 le: décembre 02, 2013, 12:53:02 pm »
0
J'ai finalement regardé Art & Copy, c'est intéressant!

Et, à moitié endormie sur le divan, j'ai commencé Room 237, toujours sur Netflix, sur la signification du film the Shining. Je me suis endormie dessus, mais j'avais un souvenir d'avoir entendu des intervenants parler comme quoi the Shining est en fait un film sur l'exploitation des premières nations, l'holocauste, qu'il faut le regarder à l'envers et autres trucs étranges.
Le lendemain, je me disais que c'était peut-être un rêve.
Mais non.
Même s'il doit bien y avoir quelques éléments insérés par Kubrick pour amuser l'oeil avertit, mais on a un bel exemple, je pense, de suranalyse qui nuit au plaisir.

C'est très weird et ça ne vaut pas la peine.
(autrement dit, je fais franchement des mauvais choix quand vient le temps de choisir un documentaire à regarder sur Netflix, quoique, avec le sujet, je l'ai un peu cherché)
« Modifié: décembre 02, 2013, 12:56:49 pm par Jay. »
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Cinéma documentaire
« Réponse #112 le: décembre 02, 2013, 13:08:14 pm »
0
Ah mais, on a failli l'écouter hier lui. Je suis comme triste, ça avait l'air intéressant. :(
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Jay.

  • Fifille Victimisante
Cinéma documentaire
« Réponse #113 le: décembre 02, 2013, 13:25:03 pm »
0
C'est peut-être plus ton genre que le mien!
Je suis allergique aux suranalyses et aux quêtes de sens caché.
Il y a des éléments intéressants par ci et par là, mais je ne m'attendais pas à des hypothèses grosses comme ça.
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

M. Bonheur

  • Robophobe
    • Meilleur avec du banjo
Cinéma documentaire
« Réponse #114 le: décembre 02, 2013, 13:44:19 pm »
0
C'est un film qui ne m'intéressait pas au départ, parce que je déteste la suranalyse, mais après avoir lu et entendu le réalisateur sur le sujet et avoir compris que le sujet du film est davantage les crackpots et leurs théories que le film de Kubrick en tant que tel, j'y ai jeté un coup d'œil et ai bien apprécié.
« Modifié: décembre 02, 2013, 16:06:05 pm par M. Bonheur »
Le message ci-haut est une boutade.

rasemotte

  • Rahlala
Cinéma documentaire
« Réponse #115 le: décembre 02, 2013, 14:52:26 pm »
0
N'empêche que Kubrick était reconnu pour avoir un goût maniaque du détail. Partant de là, il est fort possible qu'il puisse y avoir une foule de détails/ volontés/messages cachés dans ses films,.

Sapolin

  • Fernande ?
Cinéma documentaire
« Réponse #116 le: décembre 02, 2013, 16:04:55 pm »
0
Vu Wasteland sur ArtTV hier. Documentaire sur l'oeuvre de Vic Muniz, qui fait des oeuvres visuelles avec les ordures (et des réinterprétations photographiques de tableaux classiques avec les gens qui récoltent les dites ordures), en périphérie de Rio de Janeiro. Beaucoup d'entrevues sur les sujets des tableaux et ce qui les amenés à ramasser des ordures. Des personnes articulées qui font un métier ingrat et qui tentent d'en tirer un moyen de survie digne, en dépit de la saleté, l'odeur répugnante, les risques de maladie.

Et le plus souvent, dans ces entrevues, le sourire, la beauté, la fierté de ces gens particuliers.

Ironique et paradoxal: ce film qui se veut dénoncer la surconsommation et une culture du acheter/jeter mondialisée, ce film était entrecoupé de publicités vantant les mérites du dernier F-150, des serviettes humides nettoyantes, des chandelles aromatisées, et de tous les avatars que l'on DOIT acheter pour être heureux. Sans pour autant le devenir après coup, il va de soi...

Cinéma documentaire
« Réponse #117 le: décembre 02, 2013, 18:24:36 pm »
0
C'est un film qui ne m'intéressait pas au départ, parce que je déteste la suranalyse, mais après avoir lu et entendu le réalisateur sur le sujet et avoir compris que le sujet du film est davantage les crackpots et leurs théories que le film de Kubrick en tant que tel, j'y ai jeté un coup d'œil et ai bien apprécié.
J'allais dire sensiblement la même chose, et j'ai aimé ce documentaire aussi.
Les genres sont désuets.

Jay.

  • Fifille Victimisante
Cinéma documentaire
« Réponse #118 le: mars 27, 2014, 12:51:11 pm »
0
Copié-collé du sujet des films à venir, parce qu'il convient effectivement mieux ici.

"Il y a de ces coincidences, parfois.
J'ai commencé à lire Girls to the Front la semaine dernière, sur le Riot Grrrl.

Aujourd'hui, j'apprends qu'un documentaire sur Kathleen Hannah (Bikini Kill, le Tigre) et donc, par extension, sur le Riot Grrrl s'en vient.

(aucune idée comment il sera possible de le voir par voie officielle ou alternative par ici)

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=fwrXC5OXqgc" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=fwrXC5OXqgc</a>"

Tout à coup que ça intéresse quelqu'un d'autre que moi, il sera présenté dans le cadre du Pouzza Fest à Montréal, quelque part entre le 16-17-18 mai (d'habitude les films sont le samedi en après-midi, donc je miserais sur le 17)
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Cinéma documentaire
« Réponse #119 le: mars 27, 2014, 13:32:00 pm »
0
Moi, moi, moi!

Merci.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Jay.

  • Fifille Victimisante
Cinéma documentaire
« Réponse #120 le: mars 27, 2014, 13:57:13 pm »
0
A date on ne s'enligne pas pour assister au festival (ça pourrait changer d'ici là, l'ambiance du Pouzza est franchement agréable), mais la représentation m'intéresse beaucoup, et le groupe à mon cousin joue en début de soirée alors j'essayerais peut-être de prendre une passe d'un jour ou acheter des billets individuels pour chacun.
D'une façon ou d'une autre, la salle pour les films est assez petite pour que ça soit niaiseux qu'on ne soit pas assises ensemble si nous y allons les 2. On s'en reparle si tu es toujours intéressée et disponible rendu là!
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Cinéma documentaire
« Réponse #121 le: mars 27, 2014, 20:00:09 pm »
0
C'est un deal. ;)
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Cinéma documentaire
« Réponse #122 le: mars 27, 2014, 21:52:22 pm »
0
Avez-vous pleuré en écoutant The other F word? Moi oui. Un peu trop pour les convenances.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Cinéma documentaire
« Réponse #123 le: avril 16, 2014, 08:57:19 am »
0
Narco Cultura. Sur Netflix. Réservez votre soirée, pis regardez ça. Souffrir dans son humanité.

Cinéma documentaire
« Réponse #124 le: avril 16, 2014, 08:59:13 am »
0
Est-ce qu'on va pouvoir le réécouter, vu que j'suis tombée dans le coma après cinq minutes et que ça avait l'air incroyablement fascinant?
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Cinéma documentaire
« Réponse #125 le: avril 16, 2014, 09:02:05 am »
0
C'en est un que je voulais vraiment voir, j'ai netflix alors en fin de semaine probablement...

Pour ceux qui ne surveillent pas le sujet Dernier Film Vu, j'ai vu Tim's Vermeer jeudi dernier et je recommande fortement.
Les genres sont désuets.

Cinéma documentaire
« Réponse #126 le: avril 16, 2014, 09:17:31 am »
0
Oui, moi j'ai vu ton commentaire sur Tim Vermeer's, ça m'intéressait, mais est-ce que c'est sur Netflix? C'est diffusé?
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Jay.

  • Fifille Victimisante
Cinéma documentaire
« Réponse #127 le: avril 16, 2014, 09:32:49 am »
0
Avez-vous pleuré en écoutant The other F word? Moi oui. Un peu trop pour les convenances.

Hahaha non, mais il faut dire que je l'ai vu dans une salle entourée de punk rockeurs et sur un lendemain de veille, ça t'amoindrit les émotions. Mais j'ai été un peu émotive quand même quand le gars de US Bombs parle de son fils qui est décédé.
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

Cinéma documentaire
« Réponse #128 le: avril 16, 2014, 09:35:23 am »
0
Oui, moi j'ai vu ton commentaire sur Tim Vermeer's, ça m'intéressait, mais est-ce que c'est sur Netflix? C'est diffusé?
Il est encore en salles à ce que je sache, ou du moins il est arrivé en retard ici.  Pas de sortie dvd ou de netflix pour l'instant.
Les genres sont désuets.

Cinéma documentaire
« Réponse #129 le: avril 16, 2014, 09:43:57 am »
0
Ça ne semble pas être nulle part à Montréal. :(
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Cinéma documentaire
« Réponse #130 le: avril 20, 2014, 12:06:40 pm »
0
Le regard d'Annie St-Pierre sur le cercle des fermières du Québec. Je pense que je serais  presque que game d'aller le voir en salle. D'habitude j'ai beaucoup de curiosité pour ce genre de d'univers parallèle.

 <a href="http://www.youtube.com/watch?v=oCMFu97JEoY" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=oCMFu97JEoY</a>

Lisa

  • Jeannette officielle du forum
Cinéma documentaire
« Réponse #131 le: avril 20, 2014, 18:59:46 pm »
0
Ca m'intéresse aussi, si jamais tu cherches un partenaire de visionnement.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Yannick

  • affaffaffaaa
Cinéma documentaire
« Réponse #132 le: avril 30, 2014, 00:22:13 am »
0
<a href="http://www.youtube.com/watch?v=gxAbkqRGxqY" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=gxAbkqRGxqY</a>

C'était vraiment bien, mais aussi un gros bummer.

Cinéma documentaire
« Réponse #133 le: mai 19, 2014, 09:23:54 am »
0
Je suis allée voir Come Worry with us au Cinéma du Parc. C'est un peu dur d'identifier tous les motifs de ce documentaire, mais je dirais que c'est un film qui raconte comment les vies de Efrim Menuck et Jessica Moss (de Silver Mt Zion et Godspeed You ! Black Emperor) ont été transformés par l'arrivée de leur fils Ezra. Le point de vue est surtout celui de Jessica, puisqu'elle assume une grosse partie des responsabilités parentales quand Efrim est en tournée avec Godspeed, et en tournée aussi, mais il y a aussi de nombreux passages qui sont axés sur la vision d'Efrim, qui souffre du fait que l'industrie musicale telle qu'elle est devenue ne lui offre pas la garantie de pourvoir aux besoins de sa famille (malgré le succès planétaire de Gospeed, ce qui est étonnant).

Faits intéressants:
- Pour les fans de Silver Mt Zion, le film est un coup d'oeil inédit sur la vie des membres du groupe et le lien qui les unit, puisque c'est un groupe plutôt secret/discret. Beaucoup d'images de tournée et de spectacles (une grosse partie du film porte sur ce qui se passe quand on amène un enfant de 16 mois en tournée).
- Le film pose assez bien certains problèmes liés au féminisme contemporain. Jessica se demande si elle sera en mesure de continuer à faire de la musique tout en ayant une famille. Elle revient souvent sur le fait que malgré leurs idéaux, elle et Efrim finissent souvent par assumer des rôles hétéronormés à l'intérieur de leur vie de famille. On revient aux conclusions du Deuxième sexe et on se demande si c'est possible d'être libre en tant que femme si on a des enfants. On voit tout de suite que le fait d'être une mère musicienne change énormément le rapport à la parentalité (par rapport à The Other F Word, mettons).
- Le film porte aussi un regard différent sur l'industrie de la musique. La diminution des ventes de disque, la nécessité de partir en tournée, le fait que les frais pour tourner ont augmenté, les shows devant presque personne (what!?), etc. Comme Silver Mt Zion et Godspeed sont des groupes avec des pratiques non-traditionnelles, ils ont plus de difficulté à s'adapter au nouveau visage de l'industrie musicale, et le film retrace un peu cette lutte pour le maintien de leurs pratiques égalitaires malgré les soucis financiers.
- Il paraît que le groupe n'est pas content du film et que c'est pour ça qu'ils n'ont fait aucune promotion lors de sa sortie l'année dernière. Je me demande pourquoi, l'impression générale dégagée par le film est plutôt positive en leur faveur.

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=1JGmOpwgrq4" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=1JGmOpwgrq4</a>
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Cinéma documentaire
« Réponse #134 le: mai 25, 2014, 11:22:47 am »
0
Copié-collé du sujet des films à venir, parce qu'il convient effectivement mieux ici.

"Il y a de ces coincidences, parfois.
J'ai commencé à lire Girls to the Front la semaine dernière, sur le Riot Grrrl.

Aujourd'hui, j'apprends qu'un documentaire sur Kathleen Hannah (Bikini Kill, le Tigre) et donc, par extension, sur le Riot Grrrl s'en vient.

(aucune idée comment il sera possible de le voir par voie officielle ou alternative par ici)

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=fwrXC5OXqgc" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=fwrXC5OXqgc</a>


Vu hier, puisqu'il est maintenant sur Netflix, pour notre plus grand bonheur. C'était un documentaire énergique et dynamique, mais peut-être pas aussi féministe que je l'aurais voulu. Toute la fin du documentaire est axée sur le fait que Kathleen Hanna a cessé de performer en 2005 à la suite des premiers symptômes d'une maladie qui a longtemps été cachée, même à ses plus proches collaborateurs. Je comprends l'idée qu'on essaie de "valider" sa disparition de la scène musicale, mais honnêtement, c'est ce que Kathleen Hanna a fait AVANT de disparaître qui est fantastique, et j'aurais définitivement pris plus de prises de positions et de révolte que de regrets et de désolation sur son corps qui ne répond plus exactement comme il faut.

Plusieurs choses fantastiques néanmoins dans le documentaire:

- Le fait que c'est Kathy Acker qui a poussé Hanna à faire de la musique. Pour moi, c'est un peu comme deux icônes féministes qui se rencontrent pour produire des grandes choses.
- L'histoire de l'amitié de Toby Vail et Kurt Cobain et ce qui a éventuellement mené à "Kurt smells like Teen Spirit" (the rest is history)
- Des footages rarissimes des concerts de Bikini Kill et des performances de spoken word de Hanna
- Des femmes qui disent les vraies affaires
- L'histoire d'amour entre Hanna et A-Rock qui dure depuis 20 ans malgré toutes leurs différences, c'est un sacré modèle
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Cinéma documentaire
« Réponse #135 le: mai 25, 2014, 18:52:36 pm »
0
OK je vais clairement regarder ça.

Jay.

  • Fifille Victimisante
Cinéma documentaire
« Réponse #136 le: mai 25, 2014, 20:35:43 pm »
0
Je l'ai regardé vendredi et j'ai beaucoup aimé!

La représentation au Pouzza fest a été annulée à cause du choix de faire la représentation à la belle étoile un soir où la température n'était pas clémente.
J'aurais aimé le voir avec un public de personnes de la scène punk, voir les réactions. Parce que le message initial du Riot Grrrl fesse quand même beaucoup encore aujourd'hui, ces femmes qui ont exigé leur place dans ce boys club. Sans parler qu'en dehors du Riot Grrrl et de l'anarcho-punk, le féminisme n'a pas particulièrement la cote dans le punk.

C'est un bon documentaire très rock. C'est vrai que la portion sur son retrait de la scène prend un peu long, mais ça fait aussi partie du vécu de Kathleen, ça montre aussi un autre aspect de la difficulté de se montrer comme une figure aussi forte et frondeuse malgré la critique des pairs, les jeux des grands médias, la maladie...

Si vous avez soif d'en apprendre plus sur le Riot Grrrl après avoir vu The Punk Singer, le livre Girls to the front que je mentionnais dans l'autre message est une bonne lecture.

Commentaires en vrac:
- J'aime Kathleen Hannah et le fait qu'elle brise les moules, assume ce qu'on pourrait considérer des contradictions. Danseuse, punk, féministe, son virage vers la musique électronique...
- Kathleen Hannah + A-Rock = un des meilleurs couples de la musique  :smiley27:
- J'aurais aimé voir Ian Mackaye participer au documentaire
- Joan Jett est cool
- Rebel girl c'est une criss de bonne chanson
- Je dois prêter l'oreille à Le Tigre
- Props à l'insertion de ce moment des MTV awards:

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=bUrZ-Qdah0w" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=bUrZ-Qdah0w</a>

« Modifié: mai 26, 2014, 15:48:20 pm par Jay. »
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

El Kabong

  • Données erronées, résultats significatifs.
Cinéma documentaire
« Réponse #137 le: mai 26, 2014, 15:27:58 pm »
0
Apocalypse:  1ère guerre mondiale.

Voilà un beau documentaire!

J'avais déjà tout vu ça dans les années 60-70.  Mais le "remix" colorié avec un nouveau narrateur est très bon.
On voit CLAIREMENT la gueule des tarés de l'aristocratie qui ont fabriqué cette guerre à partir d'un fait divers.
Ces tarés entourés de militaristes et d'industriels.  Des tarés entourés de requins.
Et voilà le résultat, une guerre immonde et dégueulasse.
C'est bien dit et bien (poliment) raconté.

Le documentaire à quand même quelques faiblesses.
Elle passe rapidement sur le démantèlement de l'empire ottoman qui a précédé 1914, quand les peuples non-musulmans des balkans ont acquis dans le sang leur indépendance.  Ensuite ces mêmes peuples unis dans leur guerre de libération nationale se sont entretués afin d'acquérir de plus larges frontières.
Autre faiblesse, la guerre n'a pas fini en 1918.  Elle a continué pendant quelques années contre les soviétiques.  Français, anglais et allemand se sont unis pour vaincre la méchante bête pseudo-communiste.  Mais comme cette assaut s'est révélé être une cinglante défaite, nos historiens (souvent biaisés idéologiquement) ont préférés la passer sous silence.

À part ça, c'est du très bon matériel.  Rien que pour voir comment vivait les gens de cette époque, c'est déjà très instructif.

Bonne écoute à tous et à toutes!
Z

MadChuck

  • Ing. BBQ
Cinéma documentaire
« Réponse #138 le: mai 26, 2014, 15:47:34 pm »
0
Le documentaire à quand même quelques faiblesses.

Il a passe rapidement sur tout et évidemment se ne sont pratiquement que des images de propagandes à une époque ou avoir une caméra changeait vraiment la manière d'agir des gens en plus, les images sont intéressantes pour voir les propagandes de l'époque et comment les gens réagissaient fasse à une caméra, mais c'est à prendre avec un grain de sel bien souvent pour extrapoler ça à comment ils vivaient.

El Kabong

  • Données erronées, résultats significatifs.
Cinéma documentaire
« Réponse #139 le: mai 26, 2014, 16:04:55 pm »
0
Le documentaire à quand même quelques faiblesses.

Il a passe rapidement sur tout et évidemment se ne sont pratiquement que des images de propagandes à une époque ou avoir une caméra changeait vraiment la manière d'agir des gens en plus, les images sont intéressantes pour voir les propagandes de l'époque et comment les gens réagissaient fasse à une caméra, mais c'est à prendre avec un grain de sel bien souvent pour extrapoler ça à comment ils vivaient.
Extrapoler?  Comment crois-tu que la misérable infanterie vivait dans les tranchées?
Et si ton supérieur te donne l'ordre de foncer en courant vers des mitrailleuses, tu y vas?
Ce docu passe très rapidement sur les énormes mutineries qui ont eus lieu à l'époque.
Les chiffres sont trop effrayants, alors on ment par omission.  Il ne faudrait surtout pas que le troupeau de mouton apprenne qu'il est gardé par des hyènes.
Et puis, les "propagandes" de l'époque sont très instructives.  Compare à aujourd'hui!  Existe-t-il un seul mass-média qui ose dire que les néo-nazis sont au pouvoir en Ukraine et qu'ils sont financés par le pentagone?

Rien n'a changé.
Z

MadChuck

  • Ing. BBQ
Cinéma documentaire
« Réponse #140 le: mai 26, 2014, 16:12:54 pm »
0
Extrapoler?  Comment crois-tu que la misérable infanterie vivait dans les tranchées?


Parfois il devait chier dans leur main parce qu'il passait trop de jour dans un trou dont il ne pouvait sortir, c'est ce que je veux dire par vidéo de propagande, c'est des images prises par l'armée pour vendre la guerre à leur peuple, c'est donc assez contrôlé. C'est ce que je veux dire par mon message.


Et si ton supérieur te donne l'ordre de foncer en courant vers des mitrailleuses, tu y vas?


Souvent il sortait son revolver en donnant cet ordre et il n'était pas pour l'ennemi ;)

El Kabong

  • Données erronées, résultats significatifs.
Cinéma documentaire
« Réponse #141 le: mai 26, 2014, 16:39:38 pm »
0
Petite question comme ça pour les experts en recherche:

Combien de milliers de mutinés ont été fusillés à Verdun sous la géniale direction de Pétain.

C'est beau Google, mais en histoire, ça vaut pas cher...
Z


El Kabong

  • Données erronées, résultats significatifs.
Cinéma documentaire
« Réponse #143 le: mai 26, 2014, 20:28:14 pm »
0
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mutineries_de_1917#Mettre_fin_aux_mutineries_de_1917

Aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Soldat_fusill%C3%A9_pour_l'exemple#Quelques_fusill.C3.A9s_pour_l.E2.80.99exemple

Leur sources:
http://www.bdic.fr/desobeir/les-mutineries-de-1917

Tout ça, MadChuck, ce sont des mensonges.
Certaines sources historiques parlent de plus de 50 000 fusillés.
Et ce n'est pas demain que ces sources seront sur google.
Pire, ces livres sont rares et peu disponibles.

Mais vous être libre de croire ce que vous désirez.
Comme je n'avais pas pris note de mes sources à l'époque, je suis incapable de les retrouver.

À vous de juger ou d'y voir.
Z

MadChuck

  • Ing. BBQ
Cinéma documentaire
« Réponse #144 le: mai 26, 2014, 22:10:27 pm »
0
Vous pouvez écouter la série Blueprint for Armageddon de hardcore history sur la première guerre:

http://www.dancarlin.com/disp.php/hharchive

Il en parleras sûrement quand il sera rendu en 1917 (ce sera probablement un 5-6 morceaux, les 3 premiers sont sorties).

Cinéma documentaire
« Réponse #145 le: juin 28, 2014, 01:15:52 am »
0
<a href="http://www.youtube.com/watch?v=3PsVzDhTNzU" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=3PsVzDhTNzU</a>

Jay.

  • Fifille Victimisante
Cinéma documentaire
« Réponse #146 le: juin 30, 2014, 08:39:39 am »
+1
The Internet's own boy l'histoire d'Aaron Swartz, génie de l'Internet (Reddit, RSS), dédié au savoir libre et à l'accès public à la connaissance. Accusé d'avoir téléchargé massivement des articles académiques de Jstor, malgré que Jstor ne l'a pas poursuivi, le gouvernement américain le menacait de plus de 35ans de prison avec des charges basées sur une loi désuette, ce qui l'aurait vraisemblablement mené au suicide.

Documentaire parfois un peu "gnagna" avec une musique un peu trop soutenue et un peu trop d'images de lui gamin, mais qui ne manque pas sa cible. On sourit à le voir gamin dans un monde d'adultes à parler de creative commons et de RSS. On frissonne à revoir la lutte réussie contre toute attente contre CISPA et SOPA, on ne décolère pas devant le traitement qu'il a reçu et contre les causes qu'il a défendu. Et on ne peut s'empêcher de penser à toutes les choses qu'il aurait pu apporter autant au point de vue technique que social s'il était toujours là.

Le documentaire se termine sur une merveilleuse note par un lien avec (je sais pas ce qu'on peut spoiler d'un documentaire, mais juste au cas)
Spoiler for Hiden:
L'histoire de Jack Andraka, ce jeune de 14 ans qui, à force de lire et d'acheter des articles chez lui, a élaboré une idée qui a fini par séduire un laboratoire d'oncologie avec qui il a développé un nouveau moyen amélioré et à peu de frais de détecter le cancer du pancréas. C'est pour lui que Swartz a milité pour l'accès libre toute sa vie. On ne sait jamais d'où viendra l'innovation et on ne devrait jamais limiter son accès.

Disponible un peu partout , gratuitement ou pas, sur Internet. Comme ici:
<a href="http://www.youtube.com/watch?v=vXr-2hwTk58" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=vXr-2hwTk58</a>
« Modifié: juin 30, 2014, 09:25:25 am par Jay. »
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

emsi

  • minuscules toutes
Cinéma documentaire
« Réponse #147 le: juillet 03, 2014, 12:47:17 pm »
0
gunnin' for that #1 spot, un documentaire sur de jeunes joueurs de basket universitaire réalisé par feu adam yauch (aka mca des beastie boys), sera projeté gratuitement à la place de la paix mardi prochain.

une présentation film pop.

http://popmontreal.com/fr/events-tickets/cinema-urbain-a-la-belle-etoile-gunnin-for-that-1-spot/
je lévite.

Jay.

  • Fifille Victimisante
Cinéma documentaire
« Réponse #148 le: août 27, 2014, 11:34:49 am »
+1
J'ai regardé Erasing Hate sur Netflix, hier, à propos d'un skinhead repenti qui se fait enlever les tatouages de gangs skinheads qui couvrent son visage (le processus d'effacement de la haine comprend aussi le recouvrement d'autres tatouages sur son corps).

C'est pas pire, mais assez convenu. Quelques bribes d'information sur les groupes skinheads, sur son passé, son abandon de sa gang, comment il a changé etc. (j'ai trouvé qu'on poussait un peu trop la note du "regardez comment c'est un bon gars, maintenant", je ne pouvais pas m'empêcher de dire qu'il a été un criss de cave la majeure partie de sa vie)

Le plus intéressant, c'est le processus de traitement au laser pour retirer ses tatouages.
A ceux qui disent qu'au pire un tatouage, ça s'enlève au laser, (spoiler sur le déroulement des traitements, pour ne pas vous gâcher la surprise tout à coup que c'est important pour vous)
Spoiler for Hiden:
qu'ils regardent cette heure et demie de film et les quelques vingt traitements sous anasthésie générale sur plus de 18 mois et la douleur qui s'ensuit. Ca refroidit les ardeurs un peu
« Modifié: août 27, 2014, 11:37:48 am par Jay. »
J'avais une idée de signature géniale, mais je ne m'en rappelle plus.

MadChuck

  • Ing. BBQ
Cinéma documentaire
« Réponse #149 le: septembre 25, 2014, 17:26:21 pm »
0
Pour ceux qui avaient aimé The Act of Killing, il y aura une suite:

The Look of Silence
http://www.imdb.com/title/tt3521134/?ref_=fn_al_tt_1
A family that survives the genocide in Indonesia confronts the men who killed one of their brothers.

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=ZamuaqFnr4I" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=ZamuaqFnr4I</a>