Auteur Sujet: Dernier film vu  (Lu 200914 fois)

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25466
  • Ing. BBQ
Dernier film vu
« Réponse #2600 le: novembre 15, 2017, 11:51:29 am »
Vaut-il mieux avoir vu l'original avant?

Ça doit être désorientant

Villeneuve a fait une série de vidéo d'explication pour ce qui se passe entre le premier et le début du nouveau si tu ne veux pas écouter le premier qui doit pouvoir donner une idée:

https://geekdad.com/2017/10/blade-runner-2049-short-films/

En ligne plsavaria

  • Membre
  • Messages: 3974
Dernier film vu
« Réponse #2601 le: novembre 15, 2017, 14:21:44 pm »
Vous l'avez vu ? Aimé vs l'original ?

J'ai vraiment aimé, vu dès que j'ai en ai eu la chance.
Bonne continuité avec l'oeuvre originale. (Ok, plus The Final Cut, la seule version que j'ai vu à maintes reprises. Aussi, ma bande sonore préférée.)
J'espère que les faibles performances au box-office n'affecteront pas trop négativement Dune.


Hors ligne Jean Lapierre

  • Membre
  • Messages: 111
Dernier film vu
« Réponse #2602 le: décembre 15, 2017, 02:37:50 am »
Star Wars. Meh.

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25466
  • Ing. BBQ
Dernier film vu
« Réponse #2603 le: décembre 18, 2017, 12:00:44 pm »
Three Billboards Outside Ebbing, Missouri

Wow, quel bon film, peut-être mon préféré de 2017 avec les éléments d'un film d'un McDonagh, des nains, une glorification du suicide et un humour noir qui va extrêmement loin. Ce n'est plus une dramédie, c'est une tragédie-comique.

Une mère qui n'a pas reçu assez de nouvelle de développement a propos de l'enquête du meurtre de sa fille après 7 mois, s'achète 3 gigantesque billboard, demandant des explications sur pourquoi l'enquête n'avance pas ? Créant une division et un profond malaise dans la petite ville.

L'humour ici va loin, racisme, viol, alcoolisme, homophobie, France McDormand joue un des personnages les plus badass avec un très rare je-m'en-foutisme que l'on peut croire.



Si vous avez aimé In Bruges ou quoi que ce soit des McDonagh's très forte recommandation.


Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6621
    • Presque végé !
Dernier film vu
« Réponse #2604 le: décembre 18, 2017, 15:41:50 pm »
Oh, j'étais déjà intéressée, j'ai maintenant encore plus super hâte de le voir.

Mais maudit que c'est compliqué aller au cinéma par les temps qui courent.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Hors ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15155
Dernier film vu
« Réponse #2605 le: décembre 18, 2017, 16:02:36 pm »


Mais maudit que c'est compliqué aller au cinéma par les temps qui courent quand on est parent.

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6621
    • Presque végé !
Dernier film vu
« Réponse #2606 le: décembre 18, 2017, 18:29:31 pm »
Ouin, je pense que c'est effectivement ça mon problème:P
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Hors ligne cibiou

  • Membre
  • Messages: 941
Dernier film vu
« Réponse #2607 le: décembre 29, 2017, 17:09:10 pm »
On a emmene le petit voir "Ferdinand". Bonne chance a ses grands parents espagnols pour lui faire accepter de voir a nouveau des fetes taurines l'ete prochain ;)

Et on a vu "Coco" aussi dans la foulee (vivent les vacances de Noel!)...on a pleure du debut a la fin (on est de grands sentimentaux dans cette famille et on a eu perdu beaucoup trop de monde ces dernieres annees) Il est sublime ce film. Le theme est questionnable mais la realisation est magnifique. Malgre tout mon amour du vieux et des dessins a la main, je ne peux qu'etre admirative des progres realises dans le cinema d'animation, au niveau de la technique et du scenario.

Hors ligne sharl

  • Membre
  • Messages: 6021
Dernier film vu
« Réponse #2608 le: janvier 06, 2018, 15:56:35 pm »
Je faisais le ménage dans de vieilles notes. Sur une feuille j'avais écrit, entre autres:

Lectures futures:
- Karl May. Auteur préféré de Einstein et Hitler (???)

Films débiles à voir:
- Embrasse-moi vampire. Le type se prend pour un vampire,,,
- L'attaque des tomates tueuses. Un classique,,,
- Anthropophagus. Un gang de jeunes aux prises avec un cannibale qui finit par se manger les trippes,,,


Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25466
  • Ing. BBQ
Dernier film vu
« Réponse #2609 le: février 28, 2018, 16:21:51 pm »
Annihilation

Une zone de plus en plus grandissante autour d'un phare qui ne respecte pas exactement les lois de la physique tel qu'on les connaient rendant les communications impossible se doit d'être explorer, après des années d'essaient où personne n'est jamais revenues et parce qu'on soupçonnes que les soldats deviennent peut-être fou et s'entretues on essaient d’envoyer une expédition composé uniquement de femmes et non-militaires.

Assez horreur un peu a la Alien, j'a l'impression d'avoir manqué de grand bouts et que je vais devoir lire les livres, le film ma paru beaucoup plus longs que son 115 minute et ont comprend assez vite pourquoi y'a eu une grande bataille entre le producteur Rudin et les financiers ici ont va assez loin.

J'ai mieux aimé son Ex Machina, ici malgré le petits nombres de personnages ils semblent pour la plupart simplement gaspillés et le thème général de notre tendance a l'auto-destruction pas super claire avec le reste de l'histoire.

Critique: Chez pas sti.

Gone With the Wind

Plus de 75 ans en retard, j'avais jamais écouter (la durée de près de 4 heures avec un entracte faissant un peu peur), maintenant je regrette de nr pas l'avoir vu au cinéma quand il avait rejoué partout pour le 75ième.

Quel film ! Autour de la 3ième heure il devient assez évident pourquoi plus de 70 ans après sa sortie il était encore le film préféré des adultes américains et a été le plus gros succès commercial de l'histoire.

Situé dans un monde "imaginaire" d'avant la guerre civile américaine les plus riches vivent un peu dans leur propre monde de royautés, aux coutumes et valeures très fortes, la réputation et l'honner valant tout. Un monde qui sera emporté par le vent avec la guerre civile. Tous le monde dans cette haute société est soit un gentleman soit une ladie, sauf pour le personne principale une jeune Irlandaise (Scarlett O'Hara) qui est tous sauf une ladie mais qui ne le réalise ou ne l'acceptent pas encore pensant que si elle maris le bon gentleman qui ne fait que marié sa cousine au lieu d'elle pour les apparences qu'elle le deviendra. Et un général plus vieux (Rhett Butler) qui lui a accepté pendant longtemps qu'il n'était pas un gentleman.

Le tous est très épique, dans la longeur on va de l'avant guerre, la guerre civile, l'après guerre, les personnages sont délicieux:

Scarlett: Another dance and my reputation will be lost forever.
Rhett   : With enough courage, you can do without a reputation.


Scarlett:
    Well, I guess I've done murder.
    I won't think about that now.
    I'll think about that tomorrow.

   
Scarlett criant après une esclave: Hurry! I'll sell you South, I will!

Un noir demandant a un politician pourquoi ils leur donne des terres et une mule après la guerre civil:
   'Cause we're your friends...
   and you're gonna become voters...
   and you're gonna vote
   like your friends do!


Scarlett : You should die of shame to leave me here alone and helpless!
Rhett    : You helpless? Heaven help the Yankees if they capture you!


Le film est surprenament très féministe (même violement par moment) et le personnage de Scarlett est très multi dimensionel, elle fait tous ce que les vilains font dans les films, bat ses esclaves, pousse son cheval jusqu'à la mort, arrête de faire du bénévolat a l'hôpital en plein bataille parce qu'elle est tanné, vole les fiancés de ses meilleurs amies si ils ont des possessions qui l'intéreste, s'achète une grande maison a Atlanta et n'y va jamais juste pour rendre le monde jaloux, a de la difficulté a faire semblant d'avoir la peine quand ses maris meurent, pas vraiment une bonne mère, continue a trouver des loop holes pour faire de l'esclave après la guerre en louant des prisonniers etc...,  en même temps elle est tellement une grande héroine avec une détermination et une grande résiliance.

Y'a certain moment ou le traitement des esclaves est complètement riducle (on les voit tous content d'être maintenant esclave pour l'armée, pour aider a combattre les méchants barbare du Nord) et d'autre un peu malade mental sur d'autre sujet, mais ça la très très bien vieillit.

Critique: J'ai pas vraiment de liste du style film préféré de 1 a 10, etc... mais si j'étais du genre a faire des listes il serait en considération pour numéro 1. Très forte recommandation.
« Modifié: février 28, 2018, 16:23:34 pm par MadChuck »

Hors ligne El Kabong

  • Membre
  • Messages: 5050
  • Données erronées, résultats significatifs.
Les navets? Mangeables?
« Réponse #2610 le: février 28, 2018, 17:29:27 pm »
J'avoue.  J'ai été incapable de regarder ce film.
La vie des gens riches et célèbres ne me passionne pas pantoute.

Tu es endurant MadChuck!

De ce temps-ci, j'écume les productions étrangères.

Je suis tombé sur un incroyable navet espagnol:  Accion Mutante.  1992.  Je n'ai jamais rien vu d'aussi laid.  À coté de cela, Alien est une parade de mode.  C'est rigolo, voire dantesque!




Un autre navet fait en Malaisie avec plein d'acteurs d'un peu partout:  Vikingdom.  L'acteur principal est d'une médiocrité inouïe, genre Tom Cruise sur les stéroïdes.  Thor est le méchant, au moins, il a le sens de l'humour, très bon!  Le magicien est très réussi.  Il y a un dragon en carton-pâte digne des années '60.  Tout ce beau monde se promène en tenue légère dans la neige!!!  Un peu comme dans la série Vikings...

Comparé aux navets super-léchés d'Hollywood, il tient quand même la route.




Je suis tombé aussi sur un film britannico-roumano-français.  Ce film est de Terry Gilliam (Monthy Python).  Zéro action, ça nous change un peu des films aussi violents que vides.  Un bijou de dialogues délirants, le tout dans un univers futuriste hallucinant.  Selon moi, ce n'est pas un navet, mais pour nos puritains qui font la programmation télé, on ne peut passer un film anti-système à l'écran.  Donc, la télé vous offrira 10 fois "Back to the future" cette année et zéro fois les films de Terry Gilliam.  C'est aussi une excellente réflexion sur le monde virtuel.

Monsieur Management est partout!




Je reviendrai sur d'autres films une autre fois.  Amusez-vous!





Z

Hors ligne Cinéphile

  • Membre
  • Messages: 6997
Dernier film vu
« Réponse #2611 le: février 28, 2018, 22:15:40 pm »
Gone With the Wind

Pas le temps de commenter ce soir, sauf pour te dire que j'adore. Si je n'y pense pas d'ici dimanche, rappelle-le moi si tu veux, et j'y reviendrai.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6621
    • Presque végé !
Dernier film vu
« Réponse #2612 le: mars 01, 2018, 07:35:39 am »
Ça m'a donné envie de le réécouter! La dernière fois, j'avais 14-15 ans, je ne dois pas l'avoir apprécié à sa juste valeur.

C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Hors ligne Lisa

  • Membre
  • Messages: 10961
  • Jeannette officielle du forum
Dernier film vu
« Réponse #2613 le: mars 01, 2018, 07:48:27 am »
Chez nous, on écoute plus de films depuis quelques temps, que des séries :( L'effet parents qui peut pas s'assoir plus de 45 min devant quelque chose?
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6621
    • Presque végé !
Dernier film vu
« Réponse #2614 le: mars 01, 2018, 08:45:35 am »
Même chose ici.

On loue des films des fois (oui, oui, au club vidéo pis tout), mais c'est difficile d'écouter un film quand j'ai toujours envie de me coucher à 20h30. Pis quand le film n'est pas à la hauteur, c'est pas long que ça prend le bord!

Je pense que mon dernier coup de coeur a été The Wind River avec Jeremy Renner. J'ai trouvé ça magnifique, intense et violent, mais me semble que ce n'est même pas un si bon film que ça.

J'attends impatiemment les sorties en DVD de Lady Bird et Three Billboards Outside Ebbing, Missouri.

Par contre, je réussis à clancher mes lectures comme jamais avant. Va savoir.


« Modifié: mars 01, 2018, 08:48:13 am par Simone »
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Hors ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15155
Dernier film vu
« Réponse #2615 le: mars 01, 2018, 09:12:14 am »
Chez nous, on écoute plus de films depuis quelques temps, que des séries :( L'effet parents qui peut pas s'assoir plus de 45 min devant quelque chose?

Y'a ça mais je crois que c'est une tendance générale et je trouve ça dommage. Les gens sont de moins en moins habitués ou motivés de se taper un film de 2 h15 mais vont volontiers se plonger dans une série de 13 épisodes de 60 minutes. Peut être aussi qu'ils préfèrent voir des personnages se développer et s'attacher à eux. Y'a aussi les fins d'épisodes souvent cliffhanger qui séduisent...
« Modifié: mars 01, 2018, 09:27:09 am par Tam! »

Hors ligne cantabile

  • Membre
  • Messages: 8874
  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Dernier film vu
« Réponse #2616 le: mars 01, 2018, 09:16:18 am »
programme double québécois samedi dernier, 1 film avec/pour les kids et un film pour nous :

1) Junior majeur: Peewee 3d était cute la suite l'est un peu moins. J'ai trouvé ça cool de voir Chicoutimi qui est devenue un peu une ville spéciale pour moi (ma conjointe vient de là et j'y vais plusieurs fois par année) et le chandail des Sags est le plus beau du hockey junior. Aussi, es scènes de hockey sont plutôt bien filmées. Je suis en train de me retaper Lance et compte ( à cause de Bonheur et son podcast) et disons que le contraste est frappant.

Sinon pour le reste c,est assez conventionnel comme histoire, les 2 jeunes qui sont un peu les vedettes locales et qui obtiennent  des faveurs grâce à ce statut, des chicanes de gars, le stress du repêchage etc. C'est un divertissement correct.  Ma fille est allée se coucher après les 12 premières minutes (prévisible) et mon gars a bien apprécié , mais a découvert que parfois un gars et une fille et un gars qui s'embrassent à la télé ça crée des émotions avec lesquelles on ne sait pas trop comment dealer!

3 sur 5


2) Les affamés: nous avions de grandes attentes envers ce film parce que les critiques ont plutôt été positives, mais aussi (surtout) parce que c'est réalisé par Robin Aubert. La photographie est très belle, les images sont splendides et le jeu des acteurs est très bon (Brigitte Poupart particulièrement), mais veut veut pas il y a une comparaison qui s'installe avec Walking Dead. Le film de Aubert est plus sur l'ambiance et est moins ''direct dans ta face'' que Walking dead. Encore aujourd'hui, avec le recul,  j'arrive pas à dire si c'est une bonne chose ou pas.

3.57/5
Les gens....

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6621
    • Presque végé !
Dernier film vu
« Réponse #2617 le: mars 02, 2018, 09:02:29 am »
J'attends impatiemment les sorties en DVD de Lady Bird et Three Billboards Outside Ebbing, Missouri.

Three Billboards est sorti!!

Lady Bird sort mardi!!

I, Tonya dans deux semaines!!

Je vais pouvoir me mettre à jour. Yé!
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Hors ligne Cinéphile

  • Membre
  • Messages: 6997
Dernier film vu
« Réponse #2618 le: mars 02, 2018, 11:48:18 am »
Chez nous, on écoute plus de films depuis quelques temps, que des séries :( L'effet parents qui peut pas s'assoir plus de 45 min devant quelque chose?

Y'a ça mais je crois que c'est une tendance générale et je trouve ça dommage. Les gens sont de moins en moins habitués ou motivés de se taper un film de 2 h15 mais vont volontiers se plonger dans une série de 13 épisodes de 60 minutes.

Formulé comme ça, je suis assez d'accord. Mais il faut avouer que l'offre télévisuelle s'est grandement améliorée depuis, disons une vingtaine d'années. Tandis qu'Hollywood prend de moins en moins de chances, se la joue de plus en plus safe et l'offre décline.

Si je continue à préférer le cinéma, c'est grâce à des films d'une autre époque. Des trucs qu'on ne trouve pas sur Netflix.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6621
    • Presque végé !
Dernier film vu
« Réponse #2619 le: mars 03, 2018, 12:53:58 pm »
On a écouté Three Billboards hier. Je suis sans voix. C’est tellement solide comme film. Mildred est fantastique.

Je vais devoir me faire un MadChuck et le réécouter une deuxième fois avant d’en parler.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25466
  • Ing. BBQ
Dernier film vu
« Réponse #2620 le: mars 04, 2018, 12:47:57 pm »
Gone With the Wind

Pas le temps de commenter ce soir, sauf pour te dire que j'adore. Si je n'y pense pas d'ici dimanche, rappelle-le moi si tu veux, et j'y reviendrai.

Hors ligne cantabile

  • Membre
  • Messages: 8874
  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Dernier film vu
« Réponse #2621 le: mars 04, 2018, 13:03:45 pm »
On a écouté Three Billboards hier.
Idem ici. Nous avons vraiment aimé. La nomination aux Oscars de Frances McDormand est franchement méritée. J'ai bien aimé Wody Harrelson aussi, je m'attendais à une chef de police idiot et dessiné au crayon gras, mais on a gardé ce rôle pour un autre policier et même à ça on arrive à le rendre sympathique.

C'est bien écrit, bien joué et fort bien dirigé. Y'a un beau mélange de drame et d'humour, c'est  fort bien dosé. Bref, vraiment un bon film.
Les gens....

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25466
  • Ing. BBQ
Dernier film vu
« Réponse #2622 le: mars 04, 2018, 13:48:58 pm »
Pour ceux qui ont aimé 3 billboards, si vous n'avez pas encore vu des 2 frères:

The Guard


In Brudge


Calvary


Ils sont parfois sur Netflix.

Recommande fortement, surtout les 2 premiers (et vous pouvez skipper War on Everyone), pas sur quoi penser de Seven Psychopaths.

Hors ligne cibiou

  • Membre
  • Messages: 941
Dernier film vu
« Réponse #2623 le: mars 05, 2018, 08:44:44 am »
Lis le livre MadChuck, lis le livre!
Le personnage de Scarlett est bien plus complexe qu'ils n'ont pu le reporter dans le film.

Film que j'adore, parce qu'il y a Clark Gable (ah, la scene de l'incendie d'Atlanta!). Ashley est plutot decevant mais les autres acteurs sont excellents, comme le personnage de Mammy (et qui a valu a son Hattie McDaniel le premier Oscar accordee a une actrice noire) ou Melanie Wilkes ou le pere O'Hara.

Je possede la premiere edition en francais de ce livre, qui avait ete offerte a mon grand-pere "en souvenir de la tres grande joie de son retour de captivite" (je cite mon arriere grand mere), c'est un de mes petits tresors. (la traduction de l'epoque est franchement mauvaise, mais ca a son charme!)

Ok, il est temps de le relire ou de le re-regarder!

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6621
    • Presque végé !
Dernier film vu
« Réponse #2624 le: mars 05, 2018, 11:35:22 am »
J'ai vu In Bruges, mais je suis loin d'avoir aimé autant que Three Billboards... La performance de Frances McDormand y est pour beaucoup, avec sa quête de justice féministe et son jeu à la John Wayne, mais aussi, l'humour qui est nettement mieux rendu, je trouve. Je veux dire: j'ai sincèrement éclaté de rire à plusieurs reprises, alors que dans In Bruges, je passais beaucoup plus de temps à me dire WTF?!
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Hors ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15155
Dernier film vu
« Réponse #2625 le: mars 05, 2018, 15:42:48 pm »
J'ai pas capoté sur Three Billboards sur le coup, on dirait que mon appréciation a grandi les jours après. Ça me fait ça avec le cinéma parfois.

C'est pas un film qui fait l'unanimité par contre. On a critiqué entre autre, le fait que l'intrigue avec le nain, a comme uniquement but de rire des nains mais surtout qu'on rend finalement attachant un policier qui a brutalisé un noir.

Tout ça ne m'a pas effleuré l'esprit en regardant le film ceci dit.



« Modifié: mars 05, 2018, 16:27:40 pm par Tam! »

Hors ligne cantabile

  • Membre
  • Messages: 8874
  • Membre fondateur du boys club et douchebag
Dernier film vu
« Réponse #2626 le: mars 05, 2018, 17:07:55 pm »
C'est vrai que maintenant que tu en fais la mention.....
Les gens....

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25466
  • Ing. BBQ
Dernier film vu
« Réponse #2627 le: mars 05, 2018, 18:06:07 pm »
Me semble que c'est son utilisation la plus respectueuse de nain cependant, il a son moment héroïque et est la meilleur personne du film de mémoire (il est joué par un acteur qui n'a vraiment pas besoin d'argent après tout)




Pour ce qui est du policier qui a une forme de rédemption (et une facile puisqu'on nous a pas montré la bout ou il torture un noir et pour être faire il bat des non-noirs aussi durant le film) je ne sais pas trop quoi en penser effectivement, va falloir je le réécoute un jour.
« Modifié: mars 05, 2018, 19:15:51 pm par MadChuck »

Hors ligne Swip

  • Membre
  • Messages: 679
Dernier film vu
« Réponse #2628 le: mars 05, 2018, 18:56:48 pm »
Je viens de regarder Three Billboard. Les personnages sont vraiment atypiques, mais je n'ai pas bien tout compris. Je n'ai pas pratiqué l'anglais ni regarder de film anglo depuis un bout.


Dans la scene du bar, comment le flip comprend que le blond est un violeur ?  Dans quel pays était ce gars là ? En afganistan ?

Hors ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15155
Dernier film vu
« Réponse #2629 le: mars 06, 2018, 13:36:33 pm »
C'est vrai que maintenant que tu en fais la mention.....

En même temps, je pense pas que ce soit le rôle du cinéma d'être à tout prix politically correct. C'est d'abord un film sur l'inutilité de la vengeance, pas un film à message sur la brutalité policière.


Dans la scene du bar, comment le flip comprend que le blond est un violeur ?   


Il décrit un viol auquel il a participé à son ami. Moi je ne comprends pas la scène où on voit le même type à la boutique où travaille Frances McDorman et qui lui lance un lapin en biblot. Qu'est-ce que cette scène est supposée nous faire comprendre?


 
Dans quel pays était ce gars là ? En afganistan ?

Quand il a commis son crime? On ne le sait pas.




« Modifié: mars 06, 2018, 13:40:34 pm par Tam! »

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6621
    • Presque végé !
Dernier film vu
« Réponse #2630 le: mars 06, 2018, 14:47:20 pm »
Je voulais répondre quelque chose qui va dans le sens de Tam, le fait que le cinéma n'a pas toujours à être politically correct, mais aussi, c'est bizarre de parler d'une séance de torture d'un jeune noir (qui n'est pas montrée, mais néanmoins dénoncée par plusieurs personnages) et de ne pas s'attarder au fait que Dixon s'en prend aussi violemment au seul personnage homosexuel et à sa secrétaire au cours d'une même séquence brutale... qui se termine par une déclaration de Dixon disant "I have issues with white people too". Comme quoi personne n'est épargné par la haine que porte ce personnage. (Et ça, sans parler du fait que l'intrigue est construite autour d'un crime particulièrement violent dont la victime est une femme...) Je pense que d'invoquer le racisme pour décrire Dixon, c'est passer à côté de plusieurs nuances de gris dans ce qu'il représente. Au contraire, le personnage de Dixon convoie beaucoup de choses, mais on comprend (par certaines allusions de Willoughby, par les séquences avec sa mère) que la haine en lui est plus atavique que naturelle, et qu'il est comme il est par le résultat de son éducation déficiente, de la pauvreté familiale, etc. Il y a tout un discours à l'oeuvre dans le personnage de Dixon, sur le sud des États-Unis, sur son histoire, sur son déclin et la pauvreté économique et culturelle qui y fait rage depuis la déségrégation, un thème qui est de plus en plus exploré dans le cinéma américain (qui se rappelle de The Wonderful Whites of West Virginia?).

En tout cas.

Même chose pour l'utilisation du personnage de Peter Dinklage. Je ne suis pas certaine à quel moment on le ridiculise réellement. J'ai trouvé que Mildred justement se faisait remettre en pleine face qu'elle avait des préjugés profondément ancrés qui inhibaient son appréciation de James et de sa bonté naturelle. La seule chose que j'ai trouvé "dommage" au sujet de ce personnage, c'est qu'il ressemblait énormément au personnage de Finbar dans The Station Agent, et c'est un peu poche pour Dinklage d'être toujours "le nain qui ne peut pas être aimé". Mais bon.

C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Hors ligne Cinéphile

  • Membre
  • Messages: 6997
Dernier film vu
« Réponse #2631 le: mars 10, 2018, 09:22:17 am »
Gone With the Wind

Pas le temps de commenter ce soir, sauf pour te dire que j'adore. Si je n'y pense pas d'ici dimanche, rappelle-le moi si tu veux, et j'y reviendrai.

Note to self : en fin de semaine
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Hors ligne Cinéphile

  • Membre
  • Messages: 6997
Dernier film vu
« Réponse #2632 le: mars 11, 2018, 11:31:35 am »
Gone With the Wind

Plus de 75 ans en retard, j'avais jamais écouter (la durée de près de 4 heures avec un entracte faissant un peu peur), maintenant je regrette de nr pas l'avoir vu au cinéma quand il avait rejoué partout pour le 75ième.

Je ne comprendrai jamais comment vous pouvez passer à travers une série comme Community qui prend genre 15-20 épisodes avant de lever, mais vous faire décourager par un film de 4 heures.

Quel film ! Autour de la 3ième heure il devient assez évident pourquoi plus de 70 ans après sa sortie il était encore le film préféré des adultes américains et a été le plus gros succès commercial de l'histoire.

Comme Citizen Kane ou Wizard of Oz tournés à la même, il faut remettre le tout en contexte. Ce genre de film-là n'existait pas à cette époque. Y a des gens qui vont voir ça en disant que telle ou telle scène est clichée, mais si elles le sont, c'est parce que le film a été "cité" à multiples reprises.

Situé dans un monde "imaginaire" d'avant la guerre civile américaine les plus riches vivent un peu dans leur propre monde de royautés, aux coutumes et valeures très fortes, la réputation et l'honner valant tout. Un monde qui sera emporté par le vent avec la guerre civile.

En plein ça. On passe la première heure à dépeindre un monde féérique pour ensuite crisser le feu dedans.

Tous le monde dans cette haute société est soit un gentleman soit une ladie, sauf pour le personne principale une jeune Irlandaise (Scarlett O'Hara) qui est tous sauf une ladie mais qui ne le réalise ou ne l'acceptent pas encore pensant que si elle maris le bon gentleman qui ne fait que marié sa cousine au lieu d'elle pour les apparences qu'elle le deviendra. Et un général plus vieux (Rhett Butler) qui lui a accepté pendant longtemps qu'il n'était pas un gentleman.

Le tous est très épique, dans la longeur on va de l'avant guerre, la guerre civile, l'après guerre, les personnages sont délicieux:

Scarlett: Another dance and my reputation will be lost forever.
Rhett   : With enough courage, you can do without a reputation.


Scarlett:
    Well, I guess I've done murder.
    I won't think about that now.
    I'll think about that tomorrow.

   
Scarlett criant après une esclave: Hurry! I'll sell you South, I will!

Un noir demandant a un politician pourquoi ils leur donne des terres et une mule après la guerre civil:
   'Cause we're your friends...
   and you're gonna become voters...
   and you're gonna vote
   like your friends do!


Scarlett : You should die of shame to leave me here alone and helpless!
Rhett    : You helpless? Heaven help the Yankees if they capture you!


Le film est surprenament très féministe (même violement par moment) et le personnage de Scarlett est très multi dimensionel, elle fait tous ce que les vilains font dans les films, bat ses esclaves, pousse son cheval jusqu'à la mort, arrête de faire du bénévolat a l'hôpital en plein bataille parce qu'elle est tanné, vole les fiancés de ses meilleurs amies si ils ont des possessions qui l'intéreste, s'achète une grande maison a Atlanta et n'y va jamais juste pour rendre le monde jaloux, a de la difficulté a faire semblant d'avoir la peine quand ses maris meurent, pas vraiment une bonne mère, continue a trouver des loop holes pour faire de l'esclave après la guerre en louant des prisonniers etc...,  en même temps elle est tellement une grande héroine avec une détermination et une grande résiliance.

Tout à fait d'accord. Elle est très égoïste, mais a aussi le souci de sa terre et de son entourage. Et quand elle se reprend en main (c'est très cliché, mais ça demeure ma scène favorite), elle ne le fait pas juste pour elle, mais pour le siens. "Je n'aurai plus jamais faim, ni aucun de mes proches".



As God is my witness, as God is my witness they're not going to lick me. I'm going to live through this and when it's all over, I'll never be hungry again. No, nor any of my folk. If I have to lie, steal, cheat or kill. As God is my witness, I'll never be hungry again.

Y'a certain moment ou le traitement des esclaves est complètement riducle (on les voit tous content d'être maintenant esclave pour l'armée, pour aider a combattre les méchants barbare du Nord) et d'autre un peu malade mental sur d'autre sujet, mais ça la très très bien vieillit.

Critique: J'ai pas vraiment de liste du style film préféré de 1 a 10, etc... mais si j'étais du genre a faire des listes il serait en considération pour numéro 1. Très forte recommandation.

...que j'appuie évidemment.

Je conclus en ajoutant que ça demeure le plus qui a le plus rapporté en dollars d'aujourd'hui.

http://www.boxofficemojo.com/alltime/adjusted.htm
« Modifié: mars 11, 2018, 18:51:26 pm par Cinéphile »
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Hors ligne Lisa

  • Membre
  • Messages: 10961
  • Jeannette officielle du forum
Dernier film vu
« Réponse #2633 le: mars 11, 2018, 20:54:31 pm »
Gone With the Wind

Plus de 75 ans en retard, j'avais jamais écouter (la durée de près de 4 heures avec un entracte faissant un peu peur), maintenant je regrette de nr pas l'avoir vu au cinéma quand il avait rejoué partout pour le 75ième.

Je ne comprendrai jamais comment vous pouvez passer à travers une série comme Community qui prend genre 15-20 épisodes avant de lever, mais vous faire décourager par un film de 4 heures.

Je pense quand même qu'on ne peut pas comparer une série et un film, une série a une trame qui se tient dans une émission, en plus d'une trame qui se maintient dans une saison, et éventuellement sur plusieurs saisons. Mais un film ne se "sépare" pas en morceaux de 22 ou 45 minutes.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25466
  • Ing. BBQ
Dernier film vu
« Réponse #2634 le: mars 11, 2018, 22:11:29 pm »
Une série vs un film c'est un peu comme les compagnies qui nous charge par mois au lieu d'un coup, y'a bien des gens qui se paient des téléphone a $700 plus taxes qui ne le ferait pas s'il avait a le payer d'une shot et c'est pas pour rien que Netflix sépare encore son contenu en morceaux même si il le sort d'un coup.

Dans mon cas c'est un peu parce que je voulais le voir au cinéma vu qu'il joue souvent mais ce rendre sur place, y'a vu tu avoir des annonces avant le film ?, l'entracte etc... ça comment a être long si tu aimes pas ça, versus arrêté après un épisode une série a la maison. J'ai fini par simplement l'écouter sur une télé.

Hors ligne Cinéphile

  • Membre
  • Messages: 6997
Dernier film vu
« Réponse #2635 le: mars 12, 2018, 19:48:16 pm »
Gone With the Wind

Plus de 75 ans en retard, j'avais jamais écouter (la durée de près de 4 heures avec un entracte faissant un peu peur), maintenant je regrette de nr pas l'avoir vu au cinéma quand il avait rejoué partout pour le 75ième.

Je ne comprendrai jamais comment vous pouvez passer à travers une série comme Community qui prend genre 15-20 épisodes avant de lever, mais vous faire décourager par un film de 4 heures.

Je pense quand même qu'on ne peut pas comparer une série et un film, une série a une trame qui se tient dans une émission, en plus d'une trame qui se maintient dans une saison, et éventuellement sur plusieurs saisons. Mais un film ne se "sépare" pas en morceaux de 22 ou 45 minutes.

Il ne se "sépare" peut-être pas en tranches de 20 minutes, mais après 20 minutes, ça fait quand même 20 minutes, non?

Rendu là, y a mal plus de chance que je finisse le film et que j'abandonne la série.

Je n'écouterai sans doute jamais les deux dernières saisons de HIMYM, même après en avoir vues plusieurs, c'est vous dire.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Hors ligne Lisa

  • Membre
  • Messages: 10961
  • Jeannette officielle du forum
Dernier film vu
« Réponse #2636 le: mars 12, 2018, 20:38:47 pm »
Après 20 minutes, je suis plus malaisée de dire "je vais me coucher, on reprend ça la semaine prochaine" dans un film que dans une série. Parce que le film est construit pour être regardé d'un trait.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Hors ligne Cinéphile

  • Membre
  • Messages: 6997
Dernier film vu
« Réponse #2637 le: mars 12, 2018, 22:49:38 pm »
Un film est construit pour être regardé d'un trait

Ah ben sti! Avoir su...
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Hors ligne Berslak

  • Membre
  • Messages: 4959
  • Un texte.
Dernier film vu
« Réponse #2638 le: mars 13, 2018, 03:27:21 am »
Gone With the Wind

Plus de 75 ans en retard, j'avais jamais écouter (la durée de près de 4 heures avec un entracte faissant un peu peur), maintenant je regrette de nr pas l'avoir vu au cinéma quand il avait rejoué partout pour le 75ième.

Je ne comprendrai jamais comment vous pouvez passer à travers une série comme Community qui prend genre 15-20 épisodes avant de lever, mais vous faire décourager par un film de 4 heures.

Je pense quand même qu'on ne peut pas comparer une série et un film, une série a une trame qui se tient dans une émission, en plus d'une trame qui se maintient dans une saison, et éventuellement sur plusieurs saisons. Mais un film ne se "sépare" pas en morceaux de 22 ou 45 minutes.

Il ne se "sépare" peut-être pas en tranches de 20 minutes, mais après 20 minutes, ça fait quand même 20 minutes, non?

Rendu là, y a mal plus de chance que je finisse le film et que j'abandonne la série.

Je n'écouterai sans doute jamais les deux dernières saisons de HIMYM, même après en avoir vues plusieurs, c'est vous dire.

Cet argumentaire de Cinéphile me donne incroyablement le goût de lâcher un bon vieux.... wait for it.... "Sacré Ciné."...

 :p

(Shit, ya pus de smileys non plus icitte???)
« Modifié: mars 13, 2018, 03:29:01 am par Berslak »
Yeah! Une signature!

Hors ligne Cinéphile

  • Membre
  • Messages: 6997
Dernier film vu
« Réponse #2639 le: mars 13, 2018, 06:55:14 am »
Tu peux ben rire toi. Le seul fait de penser que tu t'es tapé les deux dernières saison de HIMYM, mais que t'as probablement pas vu Gone With the Wind, ou à tout le moins un esti de paquet de classiques du genre, me conforte dans ma position.

Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Hors ligne El Kabong

  • Membre
  • Messages: 5050
  • Données erronées, résultats significatifs.
Dernier film vu
« Réponse #2640 le: mars 14, 2018, 17:11:01 pm »
Je me suis tapé le nouveau Blade Runner.  C'est un très beau film, mais c'est surtout un film policier.  Rien pour appeler sa mère...

Maintenant, Denis Villeneuve s'attaque à un sujet démentiel:  Dune.
Il vise à faire deux films.  Le livre original contient facilement deux films.  Et comme l'auteur (Prix Hugo 1966) a pondu au total six livres (les deux derniers sont les meilleurs), il y de la matière pour faire dix années de suites!

Espérons que la pluie ne tomberas pas à la fin du film... comme dans le premier essai.
Z

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25466
  • Ing. BBQ
Dernier film vu
« Réponse #2641 le: mars 14, 2018, 17:46:44 pm »
Je me suis tapé le nouveau Blade Runner.  C'est un très beau film, mais c'est surtout un film policier.  Rien pour appeler sa mère...

C'est un peu comme dire que Pinocchio est un histoire de menuiserie, tous l'aspect policier du film n'est qu'une excuse narrative a mon avis.

Hors ligne Cinéphile

  • Membre
  • Messages: 6997
Dernier film vu
« Réponse #2642 le: mars 14, 2018, 19:00:31 pm »
C'est un peu comme dire que Pinocchio est un histoire de menuiserie

lol
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Hors ligne Berslak

  • Membre
  • Messages: 4959
  • Un texte.
Dernier film vu
« Réponse #2643 le: mars 15, 2018, 02:10:56 am »
Tu peux ben rire toi. Le seul fait de penser que tu t'es tapé les deux dernières saison de HIMYM, mais que t'as probablement pas vu Gone With the Wind, ou à tout le moins un esti de paquet de classiques du genre, me conforte dans ma position.

Explications toujours aussi incompréhensibles et/ou dénuées de sens logique.
Yeah! Une signature!

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6621
    • Presque végé !
Dernier film vu
« Réponse #2644 le: mars 25, 2018, 18:31:02 pm »
I, Tonya

Excellent film à mi-chemin entre le documenteur et le biopic, qui relate l'essentiel de la carrière de patineuse de Tonya Harding, jusqu'à l'attaque planifiée (ou non) contre Nancy Kerrigan. C'est vraiment un film qui ne niaise pas avec la puck, et même si on est dans le ton de la comédie (noire), il y a quelque chose de très dur et de très difficile dans ce film (et dans la vie de Tonnie) qui est la litanie d'agressions et d'abus physiques et verbaux qu'elle a subit d'abord de sa mère, puis de son (ex) mari Jeff Gilooly.

Je devais être une plus grande fan de patinage artistique que je le pensais dans ma jeunesse, parce que je me rappelais très précisément des patineuses en compétition aux Olympiques aux côtés de Tonya Harding et Nancy Kerrigan, particulièrement de Christi Yamaguchi et Oksana Baïul, et même de certains numéros. Ceci est perturbant quand on pense que j'avais 8 ans pendant les jeux olympiques d'Albertville.

Margot Robie démontre qu'entre la bimbo de Wolf of Wallstreet et Harley Quinn, le range de son jeu d'actrice est particulièrement impressionnant. J'ai hâte de la voir en Elizabeth dans Mary Queen of Scott.

La trame sonore est fantastique.

MadChuck, me semble c'est ton genre, tu l'écouteras.
« Modifié: mars 25, 2018, 18:35:24 pm par Simone »
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Hors ligne Lisa

  • Membre
  • Messages: 10961
  • Jeannette officielle du forum
Dernier film vu
« Réponse #2645 le: mars 25, 2018, 18:33:03 pm »
Ah oui, il y a une semaine j'ai vu "Une famille syrienne" à la cinémathèque.

Ouf!

Un huis clos, on suit une famille, ainsi que la voisine qu'ils ont recueilli, dans un appartement en attendant... quoi au juste?



Pas le meilleur film à voir comme mère/enceinte, mais en même temps, c'est une réalité qu'on ne devrait pas ignorer non plus. Ça remue les tripes.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25466
  • Ing. BBQ
Dernier film vu
« Réponse #2646 le: mars 25, 2018, 23:18:17 pm »
I, Tonya

MadChuck, me semble c'est ton genre, tu l'écouteras.

Oui c'est en plein mon genre, c'est pratiquement David O Russel mais sans budget, j'ai sans surprise bien aimé. J'ai été un peu surpris a quel point je n'ai aucun souvenirs mental de cet histoire de l'époque, alors que je peux revoir des moment de la fusillade contre les suédois dans ma tête et que je me souviens d'un bulletin de nouvelle sur Ben Johnson en 88. Je ne sais pas si j'avais juste pas suivi du tout le patinage artistique ou si j'ai oublié, pourtant c'est du temps de Stojko....

Robbie avec sa compagnie de production a un bel avenir.

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6621
    • Presque végé !
Dernier film vu
« Réponse #2647 le: mars 26, 2018, 10:17:23 am »
J'étais pas mal sûre que c'était dans tes goûts.

Sinon, j'ai vu Lady Bird. À ma grande surprise, même si c'est un film pas pire, je l'ai trouvé beaucoup moins bon que je ne l'aurais cru. Il y a des longueurs, des clichés, des saynètes qui se succèdent sans fil conducteur fort. Il y a aussi plusieurs éléments sympathiques, le personnage du père de Lady Bird, gros coup de coeur pour moi, quelque chose de doucement décalé et agréable dans la relation entre Shelly et Miguel, fils aîné de la famille McPherson, que l'on suppose adopté, mais dont on n'éclaircit pas les origines plus que ça - ce qui est bien! c'est tellement tannant, la manie du cinéma américain de tout expliquer en long et en large même les détails les plus insignifiants. Aussi, le personnage de Julie, la meilleure amie de Lady Bird, a vraiment un arc narratif intéressant, mais elle est évidemment reléguée à une trame secondaire, ce qui est fort dommage.

Honnêtement, je ne pense pas revoir ce film. Il m'a laissé plutôt indifférente, et un peu déçue du hype entourant le travail de Greta Gerwig.
C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir

Hors ligne MadChuck

  • Membre
  • Messages: 25466
  • Ing. BBQ
Dernier film vu
« Réponse #2648 le: mars 26, 2018, 13:54:35 pm »
J'ai vu Lady Bird au cinéma il y a un bon bout et de mémoire la direction de Gerwig était très impressionnante avec une foule de bonne décisions (et Laurie Metcalf est vraiment spécial, si vous n'avez pas encore écouter l'épisode 3 de Horace&Pete, recommande fortement je me demande comment ce genre de matériel de Louis CK a vieilli depuis le dernier 6 mois, il n'est pas nécessaire d'avoir vu aucun autre épisode).

Mais le script et l'histoire semble s'épuiser vers une fin qui n'arrive jamais un peu comme si tu enlevais complètement la fin et la monté vers la fin au 400 coups ou Les Nuits de Cabiria, ça fini trop plat, il n'y a jamais d'enjeux, l'arc un peu trop petit, ça manque d'ambition mais ça réussi très bien le "peu" que ça tentait de faire. Y'a de bonne chance que je ne le réécoute jamais aussi.
« Modifié: mars 26, 2018, 14:24:46 pm par MadChuck »

Hors ligne Simone

  • Membre
  • Messages: 6621
    • Presque végé !
Dernier film vu
« Réponse #2649 le: mars 26, 2018, 14:20:25 pm »
Les premières 15 minutes, et plus précisément le tout début avec la scène dans le motel et ensuite la finale des Raisins de la colère dans l'auto, sont excellentes. Mais ça s'essouffle vite, et quand même beaucoup de moments de roulage de yeux pour moi.

Il y a quand même des trucs tannants, comme les maudites californiennes obsédées par Sarah Lawrence, je pense que ça revient dans tous les films où y'a une ado qui veut quitter ses parents étouffants et aller vivre sur la côte est, lieu de culture. (Roulage de yeux, référence: 10 things I hate about you).

C'est vrai que j'aurais dû parler du jeu de Laurie Metcalf, elle est vraiment excellente... mais je suis restée ambiguë devant ce personnage, vraiment spécial comme tu dis.

Dans le genre, "coming of age story avec un edge", j'avais préféré The Edge of Seventeen, pourtant beaucoup plus conventionnel dans son genre de film d'ado (vs Lady Bird).

Up next dans la pile de DVD loués au club vidéo samedi: John Wick 2

Euh... Non, moi je n'écoute pas ça :P

C'est exactement ça qu'est la littérature: d'habiles mensonges qui, secrètement, disent la vérité. - Simone de Beauvoir