Forum > Cinéma et télévision

Continuité dans les albums

(1/2) > >>

Cinéphile:
On sait tous que What'd I Say de Ray Charles était trop longue et qu'il a fallu couper la chanson en deux pour consacrer la première partie à la face A du 45-tours et la seconde à la face B.

Idem pour "Thick as a Brick, Part I" et  "Thick as a Brick, Part II" qui sont les deux faces de l'album éponyme de Jethro Tull.

Dans une autre optique, y a le groupe Saga (j'aimerais avoir un exemple plus prestigieux) qui a fait paraître une poignée de chansons sur différents albums, lesquelles se voulaient les chapitres d'une même histoire.

Question : connaissez-vous d'autres exemples du genre? Par exemple un album de musique qui se terminerait par un fade-out de piano et l'album suivant du même groupe qui recommencerait par le même son en fade-in, comme pour simuler une continuité? Ou autre chose du genre?

Bruitiste:
Dans le prog y a plusieurs exemples de continuité, probablement trop pour tous les répertorier.  Un des plus évidents/populaires:
Dream Theater avait Metropolis part I sur un disque et deux albums plus tard ont consacré un disque en entier à Metropolis part II.

Pour ce qui est de chansons trop longues qui doivent être divisées, ça arrive encore mais c'est rendu rare grâce aux disques compacts et formats électroniques.  L'édition vinyl le fait par nécessité (avec 20-25 minutes au max par côté, ça peut se remplir vite) plutôt que par concept.  Des fois certains disques vinyl changent la séquence des pièces pour mieux distribuer la durée sur deux faces (ou quatre.)

Cinéphile:
Ok, merci pour l'info qui précède. Aussi...


--- Citation de: Bruitiste le décembre 12, 2017, 15:06:35 pm ---Des fois certains disques vinyl changent la séquence des pièces pour mieux distribuer la durée sur deux faces (ou quatre).
--- Fin de citation ---

Ce qui est assez horrible.

D'où les fade-in/fade-out de Sgt Pepper si mon souvenir est exact.

Bruitiste:
C'est assez cruel en effet d'avoir à tuer le momentum d'une pièce-fleuve comme ça pour changer un disque de bord.  Je n'ai pas un grand attachement pour le format, et c'en est une des raisons.

Cinéphile:
En effet, mais je parlais plutôt de changer la séquences des pièces. Être un musicien, je serais en criss.

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique