Auteur Sujet: La culture du viol  (Lu 324084 fois)

En ligne cantabile

  • Membre
  • Messages: 8931
  • Membre fondateur du boys club et douchebag
La culture du viol
« Réponse #6500 le: décembre 20, 2017, 14:47:45 pm »
2 mots: Denise Bombardier.

Fin de la discussion.
Les gens....

En ligne cantabile

  • Membre
  • Messages: 8931
  • Membre fondateur du boys club et douchebag
La culture du viol
« Réponse #6501 le: décembre 20, 2017, 14:55:12 pm »
Pis autre affaire, pourquoi est-ce que Mégalo se sent menacé comme ça ? Quand ce n'est pas les féministes ce sont les ethnies et quand ce ne sont pas les ethnies ce sont les anglos et quand ce ne sont pas les anglos ce sont les fédéralistes.

Puavre Mégalo c'est plate de toujours avoir peur comme ça. Je suis triste pour toi.
« Modifié: décembre 21, 2017, 10:15:46 am par cantabile »
Les gens....

Hors ligne megalomarc

  • Membre
  • Messages: 5230
La culture du viol
« Réponse #6502 le: décembre 20, 2017, 17:28:40 pm »
2 mots: Denise Bombardier.

Fin de la discussion.

Parce qu'elle déteste les immigrants et les féministes ?

Venant d'un médiocre représentant de la lie, je ne suis pas surpris de cette absence de réflexion.

Hors ligne Snookey

  • Membre
  • Messages: 8769
La culture du viol
« Réponse #6503 le: décembre 20, 2017, 17:35:46 pm »
2 mots: Denise Bombardier.

Fin de la discussion.

Parce qu'elle déteste les immigrants et les féministes ?

Ça et parce qu'elle est niaiseuse.

Me semble que ce sont de bons arguments pour discréditer son travail.

Hors ligne megalomarc

  • Membre
  • Messages: 5230
La culture du viol
« Réponse #6504 le: décembre 20, 2017, 17:42:19 pm »
Ok.

Hors ligne Atlas

  • Membre
  • Messages: 2076
La culture du viol
« Réponse #6505 le: décembre 21, 2017, 16:32:29 pm »
Une autre qui déteste les féministes:

Citation de: Denise Bombardier
Au Québec, notre féminisme joyeux impressionne les féministes occidentales, les Françaises en particulier. Ma très chère Benoîte Groulx, qui nous admirait tant, se référait constamment à notre façon de nous battre. Hélas, ce féminisme est en train de se liquéfier dans la victimisation.(...) Les féministes qui victimisent les femmes desservent leur cause. En fait, elles la font régresser.

www.journaldequebec.com/2017/12/16/les-femmes-victimes-par-definition

Oui, une autre conservatrice.



Tu as raison, la Bombardier, n'est pas seulement conservatrice mais idiote aussi!



« Modifié: décembre 21, 2017, 16:36:30 pm par Atlas »

En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6506 le: décembre 22, 2017, 01:42:35 am »
2 mots: Denise Bombardier.

Fin de la discussion.

Parce qu'elle déteste les immigrants et les féministes ?

Ça et parce qu'elle est niaiseuse.

Me semble que ce sont de bons arguments pour discréditer son travail.

Et que penses-tu d'elle quand dans cette émission de TV, elle est la seule à dénoncer cet écrivain ouvertement pédophile ?




Et que penses-tu de Corey quand il dénnonce un système, une industrie pédophile à Hoolywood ?



Pédophilie, dernier grand tabou de notre société. Je dis dernier grand tabou à dessein. Je pense qu'il est encore plus facile de parler de harcèlement et viol entre adultes que chez les enfants. Je parle de tabou au sens d'acte répréhensible que les auteurs ont encore honte de commettre, pulsions qu'ils ont honte d'avouer.

Je me demande si un jour la pédophilie sera légale. Parfois je pense que oui quand je vois qu'en France on a reconnu une fillette de 12 ou 13 ans consentante dans une affaire d'agression sexuelle.

Hors ligne Snookey

  • Membre
  • Messages: 8769
La culture du viol
« Réponse #6507 le: décembre 22, 2017, 09:04:41 am »
Pourquoi tu me parles de pédophilie ? C'est quoi le maudit rapport ?

Parce que Denise Bombardier a déjà dénoncer un écrivain ouvertement pédophile, je dois la considérer comme une déesse ? L'ensemble de son oeuvre depuis les dernières années me suffit pour la discréditer.

En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6508 le: décembre 22, 2017, 10:21:00 am »
Pourquoi tu me parles de pédophilie ? C'est quoi le maudit rapport ?


Pour commencer le topic porte sur la culture du viol et la pédophilie est une forme de viol, il est là le maudit rapoort.

Ensuite Snookey, tu me donnes un argument stupide "Ça et parce qu'elle est niaiseuse. Me semble que ce sont de bons arguments pour discréditer son travail" que tu revendiques en plus.

Je cobtre argumente par un exemple assez flagrant du fait qu'elle semble pouvoir ou avoir été une femme de courage et de punch.

J'ai aucune actionchez elle et je n'en avait jamais entendu parlé, j'ai jjste fait une recherche sur son subet et je suis tombé dessus, et elle ne m'a pas semblé "niaiseuse" pour le coup.

Tu donnes un argument stupide, alors je me permets gentiemment de rcadrer le truc poir te montrer que non elle n'a pas toujokrs été niaiseuse.

Mais on adore ça sur le forum les arguments slogan. Il n'y plus de débat juste une juxtaposition d'arguments slogan de ce type et autre invectives personnelles.

Maintenant est-ce qu'elle est conservatrice, féministe ou non militante ou non je ne sais pas, je m'en fout je constate simplement que Denise Bombardier = srupide = niaiseuse ça c'est stupide et naiseux.
« Modifié: décembre 22, 2017, 11:06:53 am par Le Jam »

Hors ligne Atlas

  • Membre
  • Messages: 2076
La culture du viol
« Réponse #6509 le: décembre 22, 2017, 11:19:10 am »
Denise Bombardier est une femme guindée et frustrée, trop touchée par son enfance malheureuse qui a affecté beaucoup son psychisme.
http://www.envedette.ca/videos/denise-bombardier-a-eu-une-enfance-brisee-par-son-pere-1.3379445

Hors ligne Snookey

  • Membre
  • Messages: 8769
La culture du viol
« Réponse #6510 le: décembre 22, 2017, 14:41:08 pm »
Pourquoi tu me parles de pédophilie ? C'est quoi le maudit rapport ?


Pour commencer le topic porte sur la culture du viol et la pédophilie est une forme de viol, il est là le maudit rapoort.

Ensuite Snookey, tu me donnes un argument stupide "Ça et parce qu'elle est niaiseuse. Me semble que ce sont de bons arguments pour discréditer son travail" que tu revendiques en plus.

Je cobtre argumente par un exemple assez flagrant du fait qu'elle semble pouvoir ou avoir été une femme de courage et de punch.

J'ai aucune actionchez elle et je n'en avait jamais entendu parlé, j'ai jjste fait une recherche sur son subet et je suis tombé dessus, et elle ne m'a pas semblé "niaiseuse" pour le coup.

Tu donnes un argument stupide, alors je me permets gentiemment de rcadrer le truc poir te montrer que non elle n'a pas toujokrs été niaiseuse.

Mais on adore ça sur le forum les arguments slogan. Il n'y plus de débat juste une juxtaposition d'arguments slogan de ce type et autre invectives personnelles.

Maintenant est-ce qu'elle est conservatrice, féministe ou non militante ou non je ne sais pas, je m'en fout je constate simplement que Denise Bombardier = srupide = niaiseuse ça c'est stupide et naiseux.

Donc t'es vraiment entrain de défendre Denise Bombardier là ?

En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6511 le: décembre 22, 2017, 14:51:31 pm »
Snookey tu es basique et sans aucune subtilité. A l'image d'une certaine Amérique.

Incapable de comprendre un message qui ne rentre pas parfaitement dans la case A ou B.

Je vais faire comme Megalomarc et y aller de mon message simpliste pour esprit limité.

Tu as raison, la Bombardier, n'est pas seulement conservatrice mais idiote aussi!


Hors ligne megalomarc

  • Membre
  • Messages: 5230
La culture du viol
« Réponse #6512 le: décembre 28, 2017, 18:05:34 pm »
Lise Ravary, je sais, une épaisse, et fin de la discussion :

www.journaldequebec.com/2017/12/27/la-victimite-le-mal-de-lheure

C'est peut-être pas le "Le" mal de l'heure, mais certainement devenu un problème de société.

J'aime ce bout là :

Citer
Le problème n’est pas nouveau, ajoute-t-elle, rappelant les mots de l’empereur romain Marc-Aurèle pendant une campagne pour protéger Rome d’envahisseurs barbares : « Rester au chaud au creux du lit est-il vraiment le but de mon existence ? »
« Modifié: décembre 28, 2017, 18:09:14 pm par megalomarc »

Hors ligne megalomarc

  • Membre
  • Messages: 5230
La culture du viol
« Réponse #6513 le: décembre 28, 2017, 18:15:48 pm »
La pauvre est opprimée socialement. Je pense que je vais pleurer.

Citer
Pour libérer les femmes, il faut d’abord comprendre pourquoi elles sont opprimées. L’auteure offre une analyse substantielle de l’oppression sociale, des dynamiques du système social et des rapports sociaux de sexe.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1025618/diane-lamoureux-livre-incontournable-suggestion-dirigeants

En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6514 le: décembre 29, 2017, 01:20:00 am »
Sur le principe elle defend qa thèse, il n'y à  rien à lui reprocher et certaines des oppressions faites aux femmes sont authentiques et méritent des analyses historiques et sociologiques. Sur la base de ce résumer, on ne peut rien lui reprocher.

Moi ce que je reproche aux féministe n'est pas le fait de pointer objectivement certaines injustices. C'est d'avantage les injustices fallacieuses, les causes bidons, les origines des ces injustices que je leurs reproches ainsi que ce qu'elles proposent pour y remédier.

Mais on ne peut reprocher sur le principer une personne décrire un livre militant.

Hors ligne megalomarc

  • Membre
  • Messages: 5230
La culture du viol
« Réponse #6515 le: décembre 29, 2017, 16:38:19 pm »
Un livre dans lequel, encore, les femmes sont des victimes. La victimite à son meilleur.

En ligne cantabile

  • Membre
  • Messages: 8931
  • Membre fondateur du boys club et douchebag
La culture du viol
« Réponse #6516 le: décembre 29, 2017, 22:58:39 pm »
Ok.
Les gens....

En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6517 le: décembre 30, 2017, 13:27:33 pm »
Ce que je veux dire Megalomarc c'est qu'il ne faut pas critiquer pour critiquer, je ne doute pas que le contenu du bouquin soit en totalité ou parti à charge sur les hommes peu importe, mais je ne vais pas lui reprocher une certaine position sur la base d'une premiere de couverture qui ne me semble pas nécessairement fausse.

Ce qui me marque c'est le biais des féministes, les intentions sous-jacentes et qui sont posées comme des données vraies et incontestable.

quoi qu'on pense de Weinstein c'est à dire un gros probablement un porc manipulateur et tout puissant, je constate qu'autrefois une femme qui couchait pour réussir était jugée une pute, une ambitieuse une salope, maintenant c'est une victime systématique.

Je pense que parfois la réalité se trouve entre les deux, ce n'est pas forcément une salope, ce n'est pas toujours non plus une victime. Que dire cela soit jugé comme extrémiste, inacceptable ou que sais-je de la part des féministes à la limite ça ne me surprend pas, ce sont des lobbys elles n'ont pas pour objectif de dire la vérité, d'avoir une position raisonnable, mais de changer la société même si c'est au prix de raisonnement simplistes. Ce qui m'énerve c'est quand le discours féministe est accepté et recraché à l'identique sans me semble-t-il de passage à la moulinette critique.

En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6518 le: janvier 01, 2018, 13:58:51 pm »
Personne n'écoutera ces vidéos mais peu importe elles représentent une bonne source dinformation à laquelle se référer sur les questions :

De l'homosexualité et d'identité de genre :



Du féminisme :



Evidemment c'est long mais c'est sérieux et évidemment ça n'est pas tranché (d'où l'intérêt). Pour ce que j'en ai entendu ça ne va plutôt dans le sens de ce que je dis depuis le début (même si on déforme mes propos... depuis le début).
« Modifié: janvier 01, 2018, 14:54:53 pm par Le Jam »

En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6519 le: janvier 01, 2018, 18:17:43 pm »
Une féministe qui dénote du discours majoritaire au sein des féministes.

http://cheekmagazine.fr/societe/feminisme-peggy-sastre-la-domination-masculine-nexiste-pas/

« Modifié: janvier 01, 2018, 18:25:25 pm par Le Jam »

Hors ligne Snookey

  • Membre
  • Messages: 8769
La culture du viol
« Réponse #6520 le: janvier 02, 2018, 20:38:22 pm »
Il y a des dissensions dans un mouvement ?

Jamais vu ça de ma vie.

En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6521 le: janvier 03, 2018, 07:57:59 am »
Il y a des dissensions dans un mouvement ?

Jamais vu ça de ma vie.

C'est exactement ce qu'écrirait quelqu'un qui veut se manifester dans le sujet sans poir autant lire ou écouter le contenu du poste.

L'intérêt du poste ne réside évidemment pas dans l'aspect contestataire de l'intervenante mais dans le contenu de son intervention, ses arguments et ses observations.

Hors ligne Snookey

  • Membre
  • Messages: 8769
La culture du viol
« Réponse #6522 le: janvier 03, 2018, 11:30:26 am »
Dans ce cas là, ne présente pas ton article comme le fait BuzzFeed sur Facebook.

En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6523 le: janvier 03, 2018, 12:19:03 pm »
Je présente l'article comme je veux et sous l'optique que je veux. Je pourrais même le présenter de façon idiote, ça ne t'oblige pas à répondre bêtement juste pour le plaisir de dire "coucou je suis là" alors que tu n'as rien lu de son contennu.

L'intérêt tout lenmonde l'avait compris était de présenter le sujet sous un autre angle. Toutes mes interventions dans ce topic vont dans le sens de voir la question du féminisme sous un angle différent de celui majoritairement présenté dans tous les médias ou presque, à savoir un mouvement moderne et d'émancipation de la femme. Mon point et de montrer qu'il n'est pas que ça et qu'il est davantage pour moi un mouvement politique qui vise à imposer sa vue de la société et à faire que cette vision sociétale soit assimilée et intégrée sans contestation et sans remise en cause.

Je poste des articles qui présentent les choses sous un angle différent, on peut critiquer mon point de vu, on peut même me critiquer personnellement, je m'en tape mais intervenir pour pinailler sur l'aspect le moins intéressant et le moins subversif du poste, c'est dommage.
« Modifié: janvier 04, 2018, 01:03:30 am par Le Jam »

En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6524 le: janvier 09, 2018, 09:01:01 am »
Mouvement de protestation dans un manifeste face à #metoo, certaines femmes revendiquent le droit "d'importuner" et le caractère "par nature offensive et sauvage" des pulsions sexuelles.

https://culturebox.francetvinfo.fr/cinema/evenements/weinstein-100-femmes-dont-catherine-deneuve-pour-une-liberte-d-importuner-267701#xtor=AL-28

J'ai personnellement l'impression qu'à la femme tentatrice coupable d'agicher les hommes comme elle était notamment présenté au 19éme siècle on présente maintenant l'homme comme un prédateur par essence agressif dans son rapport à la sexualité.

Hors ligne Snookey

  • Membre
  • Messages: 8769
La culture du viol
« Réponse #6525 le: janvier 09, 2018, 09:23:37 am »
L'homme sera présenté comme un prédateur lorsqu'il aura agit comme un prédateur.

Dans toutes les dénonciations, on parle d’agression sexuelle ou d'harcèlement, pas de "il m'a trop dragué".

En ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15244
La culture du viol
« Réponse #6526 le: janvier 09, 2018, 09:55:54 am »
Le concept de « la liberté d'importuné » me semble être une énième façon de banaliser le harcèlement et les agressions.




En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6527 le: janvier 09, 2018, 11:06:28 am »
Le weekend moi et mes potes masculinistes ont tente de trouver de nouvelles stratégies pour banaliser le harcèlement sexuel et ainsi maintenir notre pouvoir phalocrate.

Hors ligne Snookey

  • Membre
  • Messages: 8769
La culture du viol
« Réponse #6528 le: janvier 09, 2018, 11:30:52 am »
J'ai toujours eu un certain malaise avec la drague "à la française". Vous pouvez être insistant en maudit parfois.

En ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15244
La culture du viol
« Réponse #6529 le: janvier 09, 2018, 11:39:33 am »
Veux-tu ben les laisser « importuner » ou « draguer maladroitement » comme ils veulent! 

Ont peu pu rien fère!!!66

Hors ligne cibiou

  • Membre
  • Messages: 951
La culture du viol
« Réponse #6530 le: janvier 09, 2018, 12:02:11 pm »
La liberte des uns s’arrete la ou commence celle des autres, c’est pourtant assez clair comme concept.

Je devrais avoir la liberte de ne pas etre importunee, donc les glandus qui trainent ne devraient pas avoir la liberte de m’importuner. Et je ne pense pas etre une feminazie en pensant que mon droit d’etre en paix est plus important que le droit d’emmerder le monde.

En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6531 le: janvier 09, 2018, 12:40:16 pm »
Je ne suis pas d'accord avec toi et d'une certaine manière les droits de l'homme le reconnaisse.

La liberté d'expression (sous ses formes les mlus extrêmes, blasphème, humour)  est d'ailleurs une forme de reconnaissance de ce droit à importuner les gens dans le confort de leurs certitudes, valeurs etc...

Biensur je suis conscient de prendre un contre pied à lanlimite du malhonnête, mais je crois qu'il y a un peu de ça dans l'esprit du message. Chacun à le droit de ne pas écouté mais le droit de parler reste prioritaire sur celui de ne pqs écouter ou de se soustraire à l'opinion de l'autre.

De la même manière le droit à ne pas être opportuné, dérangé, dragué existe et est respectable mais n'arrive qu'après celui du gros lourd qui vient te solliciter. Ça ne lui donne pas tous les droit n'y un passe droit du type open bar sur toi évidemment mais ça lui donne le droit à au moins une initiative, une tentative même si celle-ci t'es pénible.

La drague lourde est une forme de liberté d'expression inaliénable.

En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6532 le: janvier 09, 2018, 12:41:52 pm »

Et je ne pense pas etre une feminazie...


Tu le deviens de plus en plus mais c'est normal le contexte fait qu'une femme n'a plus le choix de l'être la pression puritaine est troo forte.

En ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15244
La culture du viol
« Réponse #6533 le: janvier 09, 2018, 12:50:01 pm »

La drague lourde est une forme de liberté d'expression inaliénable.

En France peut être.

Pas au Québec. Ici on se moque de ça et les femmes tolèrent très peu. Heureusement.






En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6534 le: janvier 09, 2018, 13:36:22 pm »


Pas au Québec. Ici on se moque de ça et les femmes tolèrent très peu. Heureusement.



Si les femmes et les hommes sont plus heureux comme ça au Québec et que les couples se forment comme ça.

Hors ligne megalomarc

  • Membre
  • Messages: 5230
La culture du viol
« Réponse #6535 le: janvier 09, 2018, 23:28:34 pm »

Hors ligne Snookey

  • Membre
  • Messages: 8769
La culture du viol
« Réponse #6536 le: janvier 09, 2018, 23:44:35 pm »
On ne s'en doute pas. Petit suiveux du Jam.

Hors ligne cibiou

  • Membre
  • Messages: 951
La culture du viol
« Réponse #6537 le: janvier 10, 2018, 03:19:12 am »
Regardez quand meme qui sont les signataires hein.

Je cite un commentaire sur Causette:

"En même temps, Catherine Robbe-Grillet, épouse d'un grand écrivain, soumise S.M, membre de intelligentsia parisien et qui n'en sort jamais. Catherine Millet "artiste " contemporaine , auteure d'un livre sur le libertinage, ne sort jamais de son milieu non plus. Peggy Sastre qui pour une fois n'a pas signé au titre de scientifique (ouf) mais qui s'est fixée comme objectif de tirer à boulets rouges sur toutes les théories scientifiques qui vont dans le sens contraire d'une différence femmes /hommes naturelle , innée et éternelle et à qui il faut une semaine pour détruire la théorie en question . Quand à Catherine Deneuve, elle a commencé sa carrière très jeune dans un monde où les violences sexuelles étaient taboues et dans un milieu où les femmes avaient besoin des hommes pour se définir . Leur point commun c'est d'être riches au point de n'avoir jamais pris le métro, d'avoir été dans des milieux où soit leurs sexualités étaient très encouragées (mais en sens définies par quelqu'un d'autre puisqu'il ne faudrait pas que leurs envies soient plus fortes que celles du mâââle ) soit la misogynie intériorisée rapportait gros (du genre Peggy Sastre). Ce qui est triste c'est comment elles prennent leurs bulles pour la norme."

Hors ligne cibiou

  • Membre
  • Messages: 951
La culture du viol
« Réponse #6538 le: janvier 10, 2018, 03:23:00 am »
Si les femmes et les hommes sont plus heureux comme ça au Québec et que les couples se forment comme ça.
Parce que tu penses serieusement que beaucoup de couples se forment apres de la "drague" de rue?

En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6539 le: janvier 10, 2018, 03:48:46 am »
Si les femmes et les hommes sont plus heureux comme ça au Québec et que les couples se forment comme ça.
Parce que tu penses sérieusement que beaucoup de couples se forment après de la "drague" de rue?


Je n'ai pas parlé de rue, Tam non plus ?

Je parle de "drague lourde", elle peut avoir lieu au travail en boite de nuit dans un bar ou en vacances.

"L'art" de la séduction est délicat, tout le monde n'est pas à l'aise avec, et la lourdeur est un risque inhérent au principe même de drague lui même indispensable pour passer du mode amical au mode plus qu'amical.

A force de condamner la drague lourde ne risque-t-on pas simplement de dissuader les plus maladroits à tenter une approche au risque d'être lourd ? Et ne pas draguer... bin c'est rater une opportunité de former un couple (d'un soir ou d'une vie peu importe). Le risque de la lourdeur est indisociable de l'exercie de la drague, donc si on veut éviter la lourdeur, si celle-ci est inacceptable le seul moyen de tendre vers 0 lourdeur c'est de ne pas tenter d'approche du tout. C'est comme vouloir faire du sport avec un risque 0 de blessure.

Faut bien comprendre qu'on à déjà 80% des jeunes hommes hyper mal à l'aise avec le fait d'aborder une femme et de tenter une approche de séduction (c'est vrai dans la rue au boulot, en vacances et dans les bars), alors si on ajoute à cette appréhension le fait de faire planer sur eux la menace d'une réprobation générale de la société pour ne pas dire une criminalisation de la drague, je pense que tout cela n'aura qu'un effet, faire les beaux jours des agences matrimoniales, la prostitution et des sites de rencontre au dépend des rencontres normales et naturelles.

C'est exactement comme cela qu'il faut comprendre ce manifeste je pense.

Hors ligne cibiou

  • Membre
  • Messages: 951
La culture du viol
« Réponse #6540 le: janvier 10, 2018, 04:44:41 am »
Je parle de la rue parce que c'est la qu'il y a le plus de drague lourde et non-desiree.


Pour le reste : Pauv' bichons."Man up".
La moitie de l'humanite est capable de faire la difference entre importuner et draguer, faites un petit effort.


Et d'ailleurs, c'est une pression ressentie debile : dans un monde plus egalitaire, les femmes pourraient bien plus facilement faire le premier pas et la question ne se poserait meme pas.

« Modifié: janvier 10, 2018, 05:03:13 am par cibiou »

En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6541 le: janvier 10, 2018, 05:28:57 am »

Pour le reste : Pauv' bichons."Man up".


J'adore quand les femmes font de l'ironie sur la psychologie ou les comportement masculin avec tout le sous-entendu castrateur et infantilisant que tu y met. Si un homme se permettait le dixième de ça vis avis des femmes se prétendant victime de la violence ou des pressions insistantes d'un homme "pauvre petite femme incapable de repousser un homme un peu entreprenant" on le taxerait immédiatement de faire l'apologie de la culture du viol. C'est du deux poids deux mesurs.

Il ne s'agit pas d'exagérer, d'hypertrophier les comportements ou craintes des hommes pas plus que de les minimiser en les ridiculisant à la caricature comme tu le fais. C'est craintes sont de plus en plus réelles et pénalises les rapports entre les sexes.


La moitie de l'humanite est capable de faire la difference entre importuner et draguer, faites un petit effort.


Oui, tu as raison, c'est un fait, parce que hommes et femmes sont différents, que leur psychologie diffère et qu'on demande de plus en plus aux hommes de féminiser leur comportement pour l'adapter aux désires fantasmés des femmes.

Tu le notes mais tu le dénigres, c'est un fait il faut l'intégrer pas le mépriser comme tu le fais. C'est d'ailleurs paradoxal car tu moque le comportement "enfantin" craintif des hommes tout en les condamnant quand ils font preuve d'une virilité un peu trop prononcé. On est au coeur du paradoxe Kafkaien des femmes.


Et d'ailleurs, c'est une pression ressentie debile : dans un monde plus egalitaire, les femmes pourraient bien plus facilement faire le premier pas et la question ne se poserait meme pas.



Débile ou non elle existe et perturbe les rapports entre les sexes. Elle n'est pas plus "débile" que la femme tétanisée en état de sidération totale face à un homme nu dans une chambre d'hôtel. Pas plus débile que le sentiment de culpabilité ressenti par les femmes violées.

C'est un mécanisme psychologique.

Le monde égalitaire que tu revendique n'existe pas. Les femmes et les hommes sont génétiquement autant que psychologiquement différent. On aurait beau supprimer toute la partie culturelle qu'il en resterait encore quelque chose.

Que la société évolue vers une égalité de la drague pourquoi pas, mais je crains une fois de plus que cette égalité n'existe pas au titre de nos différences.

Hors ligne Snookey

  • Membre
  • Messages: 8769
La culture du viol
« Réponse #6542 le: janvier 10, 2018, 08:57:05 am »
Regardez quand meme qui sont les signataires hein.

Je cite un commentaire sur Causette:

"En même temps, Catherine Robbe-Grillet, épouse d'un grand écrivain, soumise S.M, membre de intelligentsia parisien et qui n'en sort jamais. Catherine Millet "artiste " contemporaine , auteure d'un livre sur le libertinage, ne sort jamais de son milieu non plus. Peggy Sastre qui pour une fois n'a pas signé au titre de scientifique (ouf) mais qui s'est fixée comme objectif de tirer à boulets rouges sur toutes les théories scientifiques qui vont dans le sens contraire d'une différence femmes /hommes naturelle , innée et éternelle et à qui il faut une semaine pour détruire la théorie en question . Quand à Catherine Deneuve, elle a commencé sa carrière très jeune dans un monde où les violences sexuelles étaient taboues et dans un milieu où les femmes avaient besoin des hommes pour se définir . Leur point commun c'est d'être riches au point de n'avoir jamais pris le métro, d'avoir été dans des milieux où soit leurs sexualités étaient très encouragées (mais en sens définies par quelqu'un d'autre puisqu'il ne faudrait pas que leurs envies soient plus fortes que celles du mâââle ) soit la misogynie intériorisée rapportait gros (du genre Peggy Sastre). Ce qui est triste c'est comment elles prennent leurs bulles pour la norme."

J'écoutais une entrevue hier justement là dessus, toutes des femmes d'une certaine élite n'ayant probablement jamais vécu ce dont les dénonciatrices ont pu vivre. Je vois ça comme une simple réaction au changement.

En ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15244
La culture du viol
« Réponse #6543 le: janvier 10, 2018, 09:49:07 am »
Femme bourgeoise... d'un certain âge. Pas étonnant qu'un mouvement révolutionnaire ne la touche pas. C'est en branle, qu'elle le veuille ou non.




En ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15244
La culture du viol
« Réponse #6544 le: janvier 10, 2018, 10:11:20 am »
Petrowski sur le sujet ce matin. Une opinion nuancée.

http://plus.lapresse.ca/screens/68fd1a65-c504-452b-894c-2cf97359ec2b%7C_0.html
« Modifié: janvier 10, 2018, 10:14:52 am par Tam! »

En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6545 le: janvier 10, 2018, 10:51:22 am »

Je vois ça comme une simple réaction au changement.


Soit tu es d'accord et c'est bien soit tu es contre et alors c'est que tu es réticent au changement. En réalité on comprend bien que ce raisonnement rend impossible le moindre argument en opposition à l'idéologie dominante.

Sans être exactement la même chose ça ressemble beaucoup au mécanisme que l'on retrouve dans une prophétie aut-réalisatrice https://fr.wikipedia.org/wiki/Proph%C3%A9tie_autor%C3%A9alisatrice

C'est un raisonnement fallacieux qui n'aboutit en fait qu'à une seule option A.
Soit tu dis que c'est A --> A est donc valide
Soit tu dis que c'est B --> Parce que tu refuses A donc c'est aussi A

La proposition c'est B est donc impossible. Niveau 0 du raisonnement logique.




Hors ligne Snookey

  • Membre
  • Messages: 8769
La culture du viol
« Réponse #6546 le: janvier 10, 2018, 11:43:52 am »
Le texte de Petrowski est l'exemple parfait du pourquoi ce que tu dis n'a aucun sens.

Deneuve et les autres sont allés trop loin dans leur critique et ça ressemble en effet à une réticence au changement. L'autre texte cité par Petrowski est une critique tout à fait légitime.

En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6547 le: janvier 10, 2018, 12:19:35 pm »
Femme bourgeoise... d'un certain âge. Pas étonnant qu'un mouvement révolutionnaire ne la touche pas. C'est en branle, qu'elle le veuille ou non.

Parce que tu crois que toute les starlettes par qui le bizz Weinstein est parti à Hollywood sont des jeunes femmes du peuple qui prennent le métro ?

Elles sont pour la plupart pétri du même moule.

En ligne Tam!

  • Membre
  • Messages: 15244
La culture du viol
« Réponse #6548 le: janvier 10, 2018, 12:30:29 pm »
Femme bourgeoise... d'un certain âge. Pas étonnant qu'un mouvement révolutionnaire ne la touche pas. C'est en branle, qu'elle le veuille ou non.

Parce que tu crois que toute les starlettes par qui le bizz Weinstein est parti à Hollywood sont des jeunes femmes du peuple qui prennent le métro ?

Elles sont pour la plupart pétri du même moule.

Ta réponse n'a aucun lien avec le commentaire que tu cites.

Et pourquoi parler de celles qui ont dénoncé Weinstein en lien avec l'histoire du métro?

La citation de Deneuve et cie suffit à elle seul.

« Une femme peut veiller à ce que son salaire soit égal à celui d’un homme, mais ne pas se sentir traumatisée à jamais par un frotteur dans le métro même si cela est considéré comme un délit », affirment Catherine et ses 99 cosignataires issues pour la plupart des milieux culturel et littéraire parisiens.

Et je citerais ce tweet pour y répondre:

@Cloe_Rennes_35

Catherine Deneuve qui défend "la liberté d’importuner, indispensable à la liberté sexuelle" ... Non mais attends de quoi tu parles ? Tu as des gardes du corps, tu es riche, tu as un chauffeur ! Viens prendre le métro toute seule à minuit et on en reparle !

En ligne Le Jam

  • Membre
  • Messages: 9012
La culture du viol
« Réponse #6549 le: janvier 10, 2018, 12:32:41 pm »
Ce que je dis c'est que cette révolution n'est pas issue du peuple comme tu le prétends. Les révolutions sont spuvent le fruit d'une bourgeoisie qui arrive.à embarqer le peuple qui n'en est pas à l'origine.