Ceci est un forum public. Les Cowboys Fringants dalporto se dissocient des opinions émises sur ce forum.

 L'Encyclopédie du Peuple

Auteur Sujet: Vague de dénonciations #MeToo2  (Lu 6412 fois)

sharl

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7055
  • Respect: -317
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #600 le: juillet 29, 2020, 09:48:09 am »
0
Mais qu'en est-il des maladresses?

T'as vraiment rien compris!

Ce qui est une maladresse pour toi est une agression pour elle elles (les idéologues féministes),,,

« Modifié: juillet 29, 2020, 09:51:58 am par sharl »

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 16499
  • Respect: +1677
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #601 le: juillet 29, 2020, 10:06:18 am »
0

Mais qu'en est-il des maladresses?

Ça serait bien d'avoir ta définition de maladresse ou un exemple.

Dans les cas qui sont sortis récemment, je te dirais que je n'y ai vu aucune maladresse.*

* à part dans les "excuses" de ceux qui se font accuser. 
« Modifié: juillet 29, 2020, 10:19:30 am par Tam! »

sharl

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7055
  • Respect: -317
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #602 le: juillet 29, 2020, 10:12:49 am »
0
Ça serait bien d'avoir ta définition de maladresse ou un exemple.

Franchement! J'ai l'impression que Trudeau est un génie à côté de toi,,,

Un exemple évident de maladresse: une personne interprète mal ce que pense, dit ou fait l'autre. 
« Modifié: juillet 29, 2020, 10:15:00 am par sharl »

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 16499
  • Respect: +1677
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #603 le: juillet 29, 2020, 10:17:38 am »
0


Un exemple évident de maladresse: une personne interprète mal ce que pense, dit ou fait l'autre. 

C'est pas un exemple ça, c'est une partie de ta définition du mot.

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 16499
  • Respect: +1677
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #604 le: juillet 29, 2020, 10:24:32 am »
0
On va encore repartir de la base pour expliquer à ceux qui ne comprennent toujours pas. Le concept de consentement, n'est pas aussi floue que certains le pensent.

https://www.facebook.com/watch/?v=1664209187061366

Wolfkiller

  • My name is Wolfkiller and I'm a nympho
  • Membre
  • ******
  • Messages: 10827
  • mi-homme, mi-cannabis
  • Respect: +762
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #605 le: juillet 29, 2020, 11:20:18 am »
0
Tout l'monde comprend le concept de consentement, et l'ont toujours compris. Le problème, c'est qu'il y en a qui s'en foutent.

Cosmos without hatred
Diamond stars of cosmic light
Quasars shine through endless nights

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9103
  • Respect: +847
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #606 le: juillet 29, 2020, 11:30:52 am »
0
"Aussi un p'tit truc, si ton ami veut pas jouer, tu peux aller jouer tout seul dans ta chambre"

lol

Tu peux surtout te trouver un autre ami ;)
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

sharl

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7055
  • Respect: -317
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #607 le: juillet 29, 2020, 01:46:31 pm »
0
De manière fort bien enrobée, certains font du pouvoir le dénominateur commun et la cause des agressions sexuelles.

Si j'étais enquêteur, je dirais que ce "responsable tout désigné" n'est qu'un "candidat d'intérêt".

Ce serait, comme dire, c'est le goût ou la fièvre du pouvoir qui pousse un individu à pêcher, chasser, voire escalader l'Everest.

Pour faire valoir mon point et retenir la notion de pouvoir, j'ajouterais le mot "jeu". Ce n'est pas pour rien qu'on parle de "jeu de pouvoir" .

Le "jeu" pourrait être la cause de bien des inconduites sexuelles; "jouer" à cette la frontière et la franchir plus ou moins clandestinement est un challenge qui procure une certaine dose de dopamine,,, 

Ainsi, ce ne serait pas le "pouvoir en soi" qui serait généralement la cause de ces inconduites tournant éventuellement en agressions, mais le "jeu" (ou "challenge").

Les cas graves, mais minoritaires, relevant effectivement d'un sadisme de domination.




« Modifié: juillet 29, 2020, 08:41:25 pm par sharl »

Le Jam

  • Membre
  • ******
  • Messages: 11012
  • Homme blanc privilégié
  • Respect: +183
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #608 le: juillet 29, 2020, 03:11:34 pm »
0
Le pouvoir a évidemment un rôle majeur dans de nombreuses agressions sexuelles. Le problème est qu'on vit à une époque où le terme d'agression sexuelle a tellement été élargit qu'il touche aussi des formes d'incivilités, maladresses ou impolitesses crasses qui n'ont plus rien avoir avec le pouvoir malsain qui en effet est à l'origine de bon nombres d'agressions sexuels et d'actes de harcelement.

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 16499
  • Respect: +1677
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #609 le: juillet 29, 2020, 04:35:46 pm »
0
Le problème est qu'on vit à une époque où le terme d'agression sexuelle a tellement été élargit qu'il touche aussi des formes d'incivilités, maladresses ou impolitesses crasses qui n'ont plus rien avoir avec le pouvoir malsain qui en effet est à l'origine de bon nombres d'agressions sexuels et d'actes de harcelement.

Connais-tu beaucoup de personnes qui ont été arrêtées ou dénoncées pour des "maladresses"?


« Modifié: juillet 29, 2020, 04:43:19 pm par Tam! »

cantabile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9968
  • Respect: +1062
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #610 le: juillet 29, 2020, 06:17:15 pm »
0
Maladresse: 50% des messages du Jam et Sharl, 32,3% de ceux de Cinéphile et 23,7% des miens.
« Modifié: juillet 29, 2020, 06:24:03 pm par cantabile »
Les gens....

sharl

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7055
  • Respect: -317
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #611 le: juillet 30, 2020, 07:46:33 am »
0
Dans le fond, en quoi ça me regarde -- ça vous regarde, ça nous regarde -- que Morin ait mordu les cuisses de Nolin un soir dans un bar ou que l'ex de Lacroix y aille des moindres détails de sa relation sulfureuse avec lui et que son papa en ajoute une couche.

Ça l'air gros, mais c'est une puce au microscope.

C'est du voyeurisme et le voyeurisme ça excite le lecteur et c'est payant. Du "jaunisme" qui a fait vendre tant de copies à Échos vedettes ou Allo Police.

Qu'ils lavent leur linge sale en famille (ou en cour).

Dans le fond, c'est pas de nos crisses d'affaires!



 
« Modifié: juillet 30, 2020, 07:50:56 am par sharl »

cantabile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9968
  • Respect: +1062
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #612 le: juillet 30, 2020, 08:24:37 am »
+2
"C'est pas de nos crisses d'affaires"
Dixit la commère du forum.
Les gens....

Cinéphile

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9103
  • Respect: +847
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #613 le: juillet 30, 2020, 09:20:07 am »
0


Dans le fond, en quoi ça me regarde -- ça vous regarde, ça nous regarde (...) Dans le fond, c'est pas de nos crisses d'affaires!

Selon les personnes qui dénoncent, ça regarde les futures victimes potentielles. Si elles sont neuf, elles veulent pas qu'il y en ait une dixième.
Some would compare Elvis to God. I'll admit he's good, but he's no Elvis.

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 16499
  • Respect: +1677
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #614 le: juillet 30, 2020, 09:38:37 am »
0

Ça l'air gros, mais c'est une puce au microscope.
 

Tu dis ça parce que ça te rend inconfortable ou que ça te donne une sorte de vertige que les choses changent aussi rapidement.

Les vagues meetoo sont au contraire énormes. Elles changent les rapports de force, les mentalités, les trajectoires de carrière, amènent des milliers de personnes à se questionner, ça peut même faire changer des processus et des façons de faire en justice.

Une puce au microscope, ben oui Sharl, ben oui....



sharl

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7055
  • Respect: -317
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #615 le: juillet 30, 2020, 10:22:53 am »
0

Dans le fond, en quoi ça me regarde -- ça vous regarde, ça nous regarde (...) Dans le fond, c'est pas de nos crisses d'affaires!

Selon les personnes qui dénoncent, ça regarde les futures victimes potentielles. Si elles sont neuf, elles veulent pas qu'il y en ait une dixième.

En fait, après la  "radio poubelle" on pourrait parler du "Facebook poubelle".

Les radios "poubelles" elles aussi dénoncent pour que ça ne se reproduise pas,,, Ce qui est bon pour pitou devrait l'être aussi pour minou, et vice versa.

L'idée qu'il n'y en ait pas une dixième est bonne. Soit!  Que l'ex de Lacroix lui fasse un procès et que les dix mille femmes qu'il a agressées viennent témoigner,,,,

Quant à "changer des processus et des façons de faire en justice", c'était aussi la méthode et l'objectif de l'Inquisition.




« Modifié: juillet 30, 2020, 10:32:22 am par sharl »

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27254
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1488
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #616 le: juillet 30, 2020, 11:05:34 am »
0
Dans le fond, c'est pas de nos crisses d'affaires!

Un peu effectivement, du moins pour les exemples que tu as données (contrairement a Rozon ou c'est plus d'affaire public), mais comme tu vas en cours en personne à l'occasion pour les histoires salés, la cour n'est pas moins public, il y a une longue liste de bon côtés à ce que la justice soit public qui vient avec une longue liste de désavantages.

Ça l'air gros, mais c'est une puce au microscope.

Et derrière tous le voyeurisme et l'excitation allo vedette qui fait que c'est si populaire, ça la sa, ça peut justement mettre une loupe sur une puce en particulier dans l'oeil du débat public et si y'a 170,000 puces du genre au Québec, cette puce particulière qui est discuté grâce aux raisons que tu évoques va reflété sur celles-ci et habituellement mené à des conversations/changement plus large, un peu comme Lola vs Guy Laliberté.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27254
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1488
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #617 le: juillet 30, 2020, 11:09:48 am »
0
Selon les personnes qui dénoncent, ça regarde les futures victimes potentielles. Si elles sont neuf, elles veulent pas qu'il y en ait une dixième.

Pas dans le cas d'Edgar Fruitier ou du moins si c'est des futures victimes potentielles pas nécessairement de l'agresseur, y'a beaucoup plus que ça en jeux dans le justice d'honneur/vengeance/réparatrice, que certaine société essaie parfois d'évacuer en miroitant une idée que c'est que pour enlever de la société un dangereux pour éviter de future agressions, mais la justice de "vengeance" est tellement humaine et ancrer qu'elle revient toujours au galop.

Si tu es une victime de viol qui regarde Julien Lacroix être payé par le gouvernement pour faire des campagnes vidéos qui enseigne le consentement, il peut bien te venir des motivations de le dénoncer en public qui ne sont pas principalement celles qui n'est pas une dixième victime (surtout qu'en ta aucune idée des 8 autres), il serait surhumain de ne pas avoir ses envies.

Le Jam

  • Membre
  • ******
  • Messages: 11012
  • Homme blanc privilégié
  • Respect: +183
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #618 le: juillet 30, 2020, 11:23:43 am »
0
Le problème est qu'on vit à une époque où le terme d'agression sexuelle a tellement été élargit qu'il touche aussi des formes d'incivilités, maladresses ou impolitesses crasses qui n'ont plus rien avoir avec le pouvoir malsain qui en effet est à l'origine de bon nombres d'agressions sexuels et d'actes de harcelement.

Connais-tu beaucoup de personnes qui ont été arrêtées ou dénoncées pour des "maladresses"?


Je constate simplement que la tournure que prend les revendications des féministes tend à le permettre, "on vous croit", y a plus besoin de preuve, il suffit de se sentir violé.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27254
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1488
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #619 le: juillet 30, 2020, 11:37:47 am »
0
Je constate simplement que la tournure que prend les revendications des féministes tend à le permettre, "on vous croit", y a plus besoin de preuve, il suffit de se sentir violé.

Le on voit croit a diminuer pas mal il me semble:
https://www.heritage.org/gender/commentary/dont-gaslight-us-believewomen
https://web.archive.org/web/20200512201344/https://www.washingtonpost.com/lifestyle/style/believe-women-was-a-slogan-believe-all-women-is-a-strawman/2020/05/11/6a3ff590-9314-11ea-9f5e-56d8239bf9ad_story.html

Depuis que Biden ai été accusé et les nombreux incidents de femme qui appelle la police sur des noirs.

Maintenant le courant est de dire que le slogan avait jamais été sérieux a la lettre, mais juste une idée.

Dan Bigras a encore son micro, le chef du bloc est encore chef du bloc, dans cette vague la gradation des actions (certaines accusation sont plus graves que d'autres) semble être un peu en place et la force de l'accusation (travail journalistique, témoins ou pas, plusieurs victimes qui montre un pattern prédateur ou pas) va probablement aussi ce mettre en place.

Quand Justin Bieber se fait accusé ou un politique de haut niveau, c'est pris avec plus de pincette sachant très bien que le y'a juste une femme sur chez pas combien de milles pour inventer des histoires s'appliquent a eu, ça va leur arriver et maintenant n'est plus 2017, la société a bien intégré que oui certaines femmes mentent dans ce genre d'histoires (bien des posts ont été enlevé et d'autre gardé).

Le Jam

  • Membre
  • ******
  • Messages: 11012
  • Homme blanc privilégié
  • Respect: +183
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #620 le: juillet 30, 2020, 11:45:49 am »
0
Qu'est-ce que tu en conclus Madchuck ?

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 16499
  • Respect: +1677
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #621 le: juillet 30, 2020, 11:49:58 am »
0
il suffit de se sentir violé.

Eh bien se sentir violé, c'est pas mal une bonne raison de réagir je trouve.

Ah la belle époque ou ceux qui se sentaient violé, gardaient ça pour eux!

J'attends toujours un cas concret de quelqu'un qui a fait de la prison (ou que ça carrière a prit fin) pour avoir été maladroit.




dalporto

  • Expert en tout et en rien, mais surtout en rien.
  • Membre
  • ******
  • Messages: 10903
  • Admin capo di tutti i capi
  • Respect: +936
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #622 le: juillet 30, 2020, 11:51:08 am »
+2
Homer Simpson quand il décolle un gummy bear sur le cul de la gardienne.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27254
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1488
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #623 le: juillet 30, 2020, 11:55:43 am »
0
Qu'est-ce que tu en conclus Madchuck ?

Je ne suis pas sur quoi en penser, il y a énormément de tension, je ne suis pas sûr que notre modèle de justice/façon de penser soit bien adapté pour certains des crimes mis de l'avant.

Un système réparateur et de vengeance/honneur d'autres cultures marcherait peut-être mieux ici, le père de la fille donne un coup de poing a Julien Lacroix, il s'excuse publique et donne $100,000 en réparation et on passe a autre chose après 1 ans de punition de la sphère publique disons. La ça tombe souvent dans une espèce de limbe avec un Éric Salvaille qui ne fait pas de prison mais n'a pas de façon de se faire pardonner plus qui faut on dirait.

Pour atteindre une stabilité, il faut que la société crée des voix de réhabilitation pour les cas moins lourds qui ne peuvent pas faire du temps de prison pour devenir des ex-prisonnier à qui l'ont peut finalement jugé qu'ils ai payé leur peine, les Louis CK, les Salvailles, les Morins.

Parce que quand ce n'était que des vedettes ont pouvaient facilement dire, ils ont déjà de l'argent, c'est un privilège d'avoir une tribune, etc.... mais évidemment que ça allait déborder et que ça allait toucher des non-vedettes qui n'ont pas de grosses réserves d'argent et qui peuvent pas se retourner et pogner une job "normal" alors que c'est déjà ça qu'ils avaient.

Il faudrait explorer comment 10 autres sociétés gèrent se genre de chose au travers les âges et piger les bonnes idées qui sont applicables.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27254
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1488
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #624 le: juillet 30, 2020, 12:11:12 pm »
0
J'attends toujours un cas concret de quelqu'un qui a fait de la prison (ou que ça carrière a prit fin) pour avoir été maladroit.

Les gens ne vont pas s'entendre sur maladroit évidemment et qui va pouvoir dire que la victime qui prétend que c'était plus que de la maladresse a tord ou non, mais le cas de Morin semble dans cette direction.

Gomeshi pour prendre un exemple très connu, à été reconnu innocent par un jury de toute les accusations et quand tes victimes t'envoit des e-mail disant: You kicked my ass last night and that makes me want to fuck your brains out", a handwritten letter that said "I love your hands", esce criminel ou maladroit d'avoir vu du consentement la dedans, si finalement il y en avait pas ?


Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 12488
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +851
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #625 le: juillet 30, 2020, 12:13:03 pm »
0
Le cas de Morin est pas dans cette direction quand tu lis les différents témoignages qui disent tous la même chose de son attitude.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

Le Jam

  • Membre
  • ******
  • Messages: 11012
  • Homme blanc privilégié
  • Respect: +183
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #626 le: juillet 30, 2020, 12:13:44 pm »
0
il suffit de se sentir violé.

Eh bien se sentir violé, c'est pas mal une bonne raison de réagir je trouve.


Aucun crime ne peut être qualifié sur la base du ressentit  subjectif et unilatéral de la victime présumée, même le viol. Il faut des preuves matérielles et c'est un problème car cest l'absence de consentement qui qualifie le viol, hors le consent est la plupart du temps implicite dans une relation sexuelle normale saine (la plupart du temps), c'est donc labsence de consentement qu'il faut prouver et non le consentement qu'il faut prouver. Prouver une absence de consentement c'est difficile et les preuves ne peuvent etreque des enregistrements audio, des traves de lutte ou des écrits ce aui est extrêmement rare.

Demander des preuves de consentement c'est remettre la charge de la preuve à laccuser et donc en faire un accusé présumé ce qui est changement majeur de paradigme.

Je l'ai dit et le redis, si l'on veut lutter efficacement contre les viols et prévention il faut certe éduquer les jeunes hommes à s'assurer du consentement de leur partenaire mais plus encore éduquées les femmes à exprimer sans ambiguïté leur non consentement seule façon fiable et indiscutable de prouver qu'il y a eu cobtrainte.

Mais pour certaines feministes c'est déjà trop leur demander, car c'est ressenti comme un report de la responsabilité sur la victime potentielle du viol. Je considère qu'entre deux maux il faut choisir le moindre des deux.

Dites à vos fille d'exprimer leur non consentement, de leur faire vivement et fermement, apprenez à vos filles et garçons aussi à être prêt à ce type de situation,  à s'y préparer,  à dire non et à se défendre, diminuer le risque de situation de sidération face à une agression.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27254
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1488
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #627 le: juillet 30, 2020, 12:15:13 pm »
0
Le cas de Morin est pas dans cette direction quand tu lis les différents témoignages qui disent tous la même chose de son attitude.

Ont ne peut qu'utiliser les éléments qui existaient au moment de la perte de contrat, pas ceux venant par la suite.

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 16499
  • Respect: +1677
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #628 le: juillet 30, 2020, 01:11:49 pm »
0
Le cas de Morin est pas dans cette direction quand tu lis les différents témoignages qui disent tous la même chose de son attitude.

Ont ne peut qu'utiliser les éléments qui existaient au moment de la perte de contrat, pas ceux venant par la suite.

La cas de Morin est particulier car il y a les messages racistes qui n'ont vraiment pas aidé pour la perte des contrats. (on en a déjà parlé). Ce n'est pas clair ce qui a contribué précisément à sa chute. Et même si c'est juste la morsure, on s'entend que c'est débattable à savoir si c'est une maladresse ou pas.

Tandis que le cas de Gomeshi, on pourrait en parler longtemps, mais il y a eu quoi, cinq femmes qui l'ont accusé? Messages flatteurs des victimes ou pas, je ne parlerais pas de maladresse ici au contraire, il savait ce qu'il faisait.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27254
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1488
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #629 le: juillet 30, 2020, 02:18:00 pm »
0
il savait ce qu'il faisait.

C'est assumer beaucoup ici, peut-être bien qu'il pensait sincèrement que les 5 femmes aimaient ça ce genre de jeux sexuels, elles lui ont toute dit que c'était le cas après tout et toutes continuer activement pendant très longtemps d'entretenir une relation avec. Un juge qui a été présenté longuement et pesé longuement la question, ne semble pas être d'accord avec toi ici.

Aussi les co-plaignantes s'étaient envoyées des milliers de e-mails, ont ne peut plus parler de témoignages indépendants qui converge.

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 16499
  • Respect: +1677
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #630 le: juillet 30, 2020, 02:40:59 pm »
0
Ce procès a souvent été cité comme quoi il est extrêmement difficile de porter des accusations pour agression sexuelle. Le concept de la victime parfaite peut être appliquer dans cette décision du juge. Je ne saisi pas pourquoi tu ramène cet exemple pour parler de maladresse.

Sinon l'autre fois ce n'est pas toi qui disait:

"Pas sur qu'on puisse se mettre à utiliser la réponse subjective à un acte pour juger de celui-ci, y'a plusieurs raison pourquoi au criminel l'opinion des victimes est souvent très peu importante (et pas nécessaire du tout) et c'est pas juste parce qu'elle est souvent morte."

Donc ce qu'on ressenti les victimes de Gomeshi ou comment elles l'ont perçu, ça serait important ou pas dans un procès?

« Modifié: juillet 30, 2020, 02:44:32 pm par Tam! »

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 16499
  • Respect: +1677
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #631 le: juillet 30, 2020, 02:50:05 pm »
0
Aussi, l'acquittement de Gomeshi ne veut pas dire qu'il est innocent.

Le fait qu'un juge considère que les victimes ont menti sur des aspects (raisons principale de l'acquittement), ne veut pas dire qu'aucune d'entre elles n'a été violé.


MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27254
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1488
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #632 le: juillet 30, 2020, 03:07:26 pm »
0
"Pas sur qu'on puisse se mettre à utiliser la réponse subjective à un acte pour juger de celui-ci, y'a plusieurs raison pourquoi au criminel l'opinion des victimes est souvent très peu importante (et pas nécessaire du tout) et c'est pas juste parce qu'elle est souvent morte."
Donc ce qu'on ressenti les victimes de Gomeshi ou comment elles l'ont perçu, ça serait important ou pas dans un procès?

Effectivement, c'est pourquoi il y a eu procès pour commencer, mais quand même les présumées victimes adultes disent qu'elles aimaient ça, ils restent quoi ? Mais à moins de penser que le sexe rough devrait être illégal, de quoi il serait accusé ici ?

Ici l'accusé recevait des e-mails disant qu'elles aimaient ça, si subjectivement elle n'aimait pas ça, ça fait tu de lui un criminel ? Et inversement si elles auraient criéer d'arrêter et lui aurait écris que c'était du viol, mais que c'était pour elle un jeu et aimait ça, ça pourrait être criminel.

Ce procès a souvent été cité comme quoi il est extrêmement difficile de porter des accusations pour agression sexuelle. Le concept de la victime parfaite peut être appliquer dans cette décision du juge. Je ne saisi pas pourquoi tu ramène cet exemple pour parler de maladresse.

À tort ou a raison, considérant que même dans son cas il y a eu procès en bon et du forme (quesque ça prendrait pour ne pas avoir de procès) et comme le juge le répète très souvent dans le jugement il faut faire très attention de ne pas tomber le piège des stéréotypes, on s'entend que la mémoire sur des vieux évènements seront flou, que tous dans une enquête mentent un peu et non seulement se trompe, surtout quand c'est génant, que les victimes non pas à être parfaite, que ça va beaucoup plus loin que ça ici.

Je ramène l'exemple parce que:
1) Quelqu'un qui a perdu sa job et à été ensuite testé en cour et riche en détails rendu public (c'est très rare, si tu en d'autre exemple du genre on pourrait aussi les utilisers)
2) Ou que ça semble possible que ce soit un malentendu (si on est généreux et croit à 100% les victimes), quelqu'un qui test si les gens aiment ce genre de sexes "50 shades" et quand ça continue et se fait dire (sans même le demander, a froid par écrits par des adultes) que les gens aiment ça, continue pensant qu'ils aiment ça et ici y'a rien pour vicier le consentement, pas d'amis commun, absolument zéro forme d'autorités, pas d'enfants, absolument aucune complication qui rendrait lourd de ne jamais le revoir, comment penser qu'on lui ment sur le fait qu'on aime ça ?

Aussi, l'acquittement de Gomeshi ne veut pas dire qu'il est innocent.

Bien sur, mais on va pouvoir dire ça dans tous les cas, si au cours du meilleur processus connu on détermine qu'il s'agit de malentendu/maladresse et non pas d'un acte criminel, ne veut pas dire que c'est un exemple de personne qui a perdu sa job pour une maladresse.
« Modifié: juillet 30, 2020, 03:28:47 pm par MadChuck »

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 16499
  • Respect: +1677
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #633 le: juillet 30, 2020, 03:16:16 pm »
0
"Pas sur qu'on puisse se mettre à utiliser la réponse subjective à un acte pour juger de celui-ci, y'a plusieurs raison pourquoi au criminel l'opinion des victimes est souvent très peu importante (et pas nécessaire du tout) et c'est pas juste parce qu'elle est souvent morte."
Donc ce qu'on ressenti les victimes de Gomeshi ou comment elles l'ont perçu, ça serait important ou pas dans un procès?

Effectivement, c'est pourquoi il y a eu procès pour commencer, mais quand même les présumées victimes adultes disent qu'elles aimaient ça, ils restent quoi ? Mais à moins de penser que le sexe rough devrait être illégal, de quoi il serait accusé ici ?


Je n'ai pas suivi tous le procès, mais est-il clair que toutes les présumées victimes, avaient aimé ça à toutes les fois?



plsavaria

  • Hors-Québec
  • Membre
  • *****
  • Messages: 4377
  • Respect: +337
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #634 le: juillet 30, 2020, 03:28:09 pm »
0

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27254
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1488
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #635 le: juillet 30, 2020, 03:30:33 pm »
0
Je n'ai pas suivi tous le procès, mais est-il clair que toutes les présumées victimes, avaient aimé ça à toutes les fois?

On ne pourra jamais savoir ce genre de chose (sans machine a remonter dans le temps + a lire les cerveaux), mais ce qui est clair c'est que Gomeshi auraient pu facilement être mélangé/maladroit a penser que c'était le cas avec les signes disant qu'elles aimaient qu'ils recevaient, allant jusqu'à textuellement le dire a froid, a l'écrit et non pas en réponse a un message le demandant.

Il a une victime que non elle n'avait pas dit avoir aimé ça et leur relation n'a durée que quelque secondes et ne se sont jamais revu non plus.

sharl

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7055
  • Respect: -317
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #636 le: juillet 30, 2020, 04:57:37 pm »
-2
juillet 30, 2020, 04:57:37 pm - Hidden.

MadChuck

  • Mad Chuck Norris
  • Membre
  • *********
  • Messages: 27254
  • Ing. BBQ
  • Respect: +1488
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #637 le: juillet 30, 2020, 05:15:19 pm »
0
En fait, un adversaire politique, disons Jean-Charles, aurait pu parfaitement se faire passer pour Manon la hyène,,,

De ce que j'en comprend vraiment pas, c'est anonyme au public mais le site (ou compte) eux n'acceptait pas les dénonciations anonyme et un journaliste de la gazette aurait vérifier ce qui est vérifiable et confirmer le tout (les bouts vérifiable, comme que c'est une vrai personne qui existe et aurait pu être la ce soir la, qui a vraiment dit ça et non pas inventé par le compte, etc...) il me semble.

Gustavus

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1335
  • Respect: +494
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #638 le: juillet 30, 2020, 09:36:53 pm »
0

Mais qu'en est-il des maladresses?

Ça serait bien d'avoir ta définition de maladresse ou un exemple.

Dans les cas qui sont sortis récemment, je te dirais que je n'y ai vu aucune maladresse.*

* à part dans les "excuses" de ceux qui se font accuser. 

Quand ce n'est pas un rapport de force, par la contrainte physique, la peur, la manipulation, l'autorité, le chantage, etc.

Par exemple, l'autobus fait un arrêt rapide et une personne est tassée sur une autre, lui accrochant la poitrine par accident, sans le vouloir et même en étant très inconfortable de cela. Ou une personne qui pense sincèrement que la norme sociale dans ce milieu est de donner deux bises sur la joue et qui le fait en n'y prenant aucun plaisir. Ou ayant une amie dans ses bras, longtemps, et sans le vouloir a une érection.

Le genre de chose qui n'est PAS un exercice de pouvoir sur autrui. Est-ce qu'on peut dire que c'est une agression, donc avec un agresseur, du seul fait que la victime s'est sentie agressée?

sharl

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7055
  • Respect: -317
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #639 le: juillet 31, 2020, 09:37:32 am »
-3
juillet 31, 2020, 09:37:32 am - Hidden.
« Modifié: juillet 31, 2020, 09:43:09 am par sharl »

Snookey

  • Membre
  • ******
  • Messages: 9729
  • Respect: +529
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #640 le: juillet 31, 2020, 09:42:07 am »
0
Coudonc Sharl, essayes-tu de gagner le prix du mononc le plus colon de la gang ? Parce que t'es vraiment en bonne position.

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 16499
  • Respect: +1677
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #641 le: juillet 31, 2020, 09:48:15 am »
0

Par exemple, l'autobus fait un arrêt rapide et une personne est tassée sur une autre, lui accrochant la poitrine par accident, sans le vouloir et même en étant très inconfortable de cela.


Je ne vois pas en quoi c'est comparable avec les histoires récentes qu'on a lu. Une fille aurait tout à fait le droit de se sentir inconfortable suite à ça, mais je doute qu'il y ait plusieurs personnes qui l'appuient si elle tente de dénoncer le gars qui a fait ça. Je serais le premier à trouver ça charrié.

Et Sharl: tes commentaires haineux envers les victimes sont complètement stupides, misogynes et très louches.

sharl

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7055
  • Respect: -317
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #642 le: juillet 31, 2020, 09:49:55 am »
0
Coudonc Sharl, essayes-tu de gagner le prix du mononc le plus colon de la gang ? Parce que t'es vraiment en bonne position.

Je dirais plutôt que je suis créatif!

 
« Modifié: juillet 31, 2020, 09:56:21 am par sharl »

Tam!

  • Membre
  • *******
  • Messages: 16499
  • Respect: +1677
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #643 le: juillet 31, 2020, 09:54:03 am »
0
Coudonc Sharl, essayes-tu de gagner le prix du mononc le plus colon de la gang ? Parce que t'es vraiment en bonne position.

Je dirais plutôt que je suis créatif!

 

Oui tu redoubles d'imagination pour sortir le commentaire le moins intelligent et le plus malaisant possible.


sharl

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7055
  • Respect: -317
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #644 le: juillet 31, 2020, 10:07:52 am »
0
Je ne pense pas ce que je pense,,,

 :smiley14:

C'est là la source la source du geyser de toute créativité.
« Modifié: juillet 31, 2020, 10:12:52 am par sharl »

Gustavus

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1335
  • Respect: +494
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #645 le: juillet 31, 2020, 07:49:24 pm »
0

Par exemple, l'autobus fait un arrêt rapide et une personne est tassée sur une autre, lui accrochant la poitrine par accident, sans le vouloir et même en étant très inconfortable de cela.


Je ne vois pas en quoi c'est comparable avec les histoires récentes qu'on a lu. Une fille aurait tout à fait le droit de se sentir inconfortable suite à ça, mais je doute qu'il y ait plusieurs personnes qui l'appuient si elle tente de dénoncer le gars qui a fait ça. Je serais le premier à trouver ça charrié.

Je suis bien d'accord. J'ai pris des exemples extrêmes parce que ça me tentais pas de tomber dans les détails, mais c'était juste pour dire que si on s'entend là-dessus, c'est quand même un truc important.

Je suis pas en train de comparer mes exemples avec les trucs qu'on a lu, et j'adhère à 100% à la définition donnée par Simone avec le rapport de pouvoir et de contrainte présente dans l'agression. Mais je trouve ça quand même important à spécifier, parce qu'on peut lire parfois certaines définitions où seule compterait le sentiment subjectif de la victime, comment elle s'est sentie, sans égard à comment ça s'est passé, et s'il y a eu ou non une forme d'abus de pouvoir. Ça ne concerne aucune des histoires que j'ai lu personnellement dans les dénonciations ces derniers jours.

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 12488
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +851
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #646 le: juillet 31, 2020, 07:56:13 pm »
+2
Sauf que ça peut être important d'en parler, parce que c'est là que tu peux découvrir des trends.

Exemple un peu stretch pour fitter avec ton exemple, si je dis à mon cercle d'amies de filles: "Hey, l'autre fois dans la 197, le bus a freiné un peu sec et y'a un dude qui a revolé vers moi en m'accrochant la poitrine. C'était un peu intense comme mouvement vu le freinage pas si brusque". Et là, t'as deux autres amies qui prennent la même ligne qui te disent "ah ouin, le gars aux cheveux aux épaules, blonds, qui sent la cigarette? Ouin, ça nous est arrivé aussi. Il fait rien de plus que ça mais mettons qu'on se tient loin".

Pour moi, je vois une partie des dénonciations qui peut servir à ça. Te rendre compte que finalement, le dude dans l'autobus, c'était pas une maladresse, c'était un dude qui fake d'être maladroit.
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa

sharl

  • Membre
  • *****
  • Messages: 7055
  • Respect: -317
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #647 le: juillet 31, 2020, 08:52:26 pm »
0
En Inde, c'est devenu une calamité ces hommes qui collent les femmes dans les bus bondés. A tel point qu'il y a maintenant des bus réservés aux femmes.

Autre truc concernant les me-too. J'ai l'impression qu'il y a énormément de cas de dépendance affective parmi elles.
« Modifié: juillet 31, 2020, 09:03:05 pm par sharl »

Gustavus

  • Membre
  • ***
  • Messages: 1335
  • Respect: +494
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #648 le: août 02, 2020, 07:34:04 pm »
0
Sauf que ça peut être important d'en parler, parce que c'est là que tu peux découvrir des trends.

Exemple un peu stretch pour fitter avec ton exemple, si je dis à mon cercle d'amies de filles: "Hey, l'autre fois dans la 197, le bus a freiné un peu sec et y'a un dude qui a revolé vers moi en m'accrochant la poitrine. C'était un peu intense comme mouvement vu le freinage pas si brusque". Et là, t'as deux autres amies qui prennent la même ligne qui te disent "ah ouin, le gars aux cheveux aux épaules, blonds, qui sent la cigarette? Ouin, ça nous est arrivé aussi. Il fait rien de plus que ça mais mettons qu'on se tient loin".

Pour moi, je vois une partie des dénonciations qui peut servir à ça. Te rendre compte que finalement, le dude dans l'autobus, c'était pas une maladresse, c'était un dude qui fake d'être maladroit.

Tout à fait. Mais le gars utilise un pouvoir, le pouvoir du "fait accompli" disons, en se trouvant un prétexte.

Mon point c'est plus --> pour qu'il y ait agression, ça prend un agresseur, quelqu'un qui use et abuse d'une situation, et une victime, donc qui s'est sentie comme telle. Un seul des deux n'est pas suffisant.

C'est la même chose pour des trucs non sexuels, mettons quelqu'un qui fait une blague pour rire et la personne qui le prend super mal. Imagine une gang qui joue au trou d'cul et pendant le jeu, le trou d'cul se fait dire qu'il est vraiment au bas de l'échelle, la honte de l'humanité etc. et quand ça tombe sur un des joueurs, celui-ci explose en disant «je l'sais que ma vie c'est de la marde, pas besoin d'en rajouter» et pars en criant, vraiment fru. On s'entend qu'il s'est senti agressé et comme c'est une histoire vraie que j'ai entendue, je sais que les gens qui jouaient ne voulaient certainement pas le faire chier. Alors, il y a des gens qui ont des vieilles blessures qui peuvent se raviver au contact de certains stimulis, certains rappels. Mais ce n'est pas une agression s'il n'y a pas d'agresseurs, de gens qui veulent délibérément user de pouvoir pour contraindre quelqu'un sans son consentement.

Je pense que tout le monde ici est d'accord avec ça, c'est assez basique, mais je voulais juste vérifier.

Lisa

  • A toujours raison
  • Membre
  • ******
  • Messages: 12488
  • Jeannette officielle du forum
  • Respect: +851
Re: Vague de dénonciations #MeToo2
« Réponse #649 le: août 02, 2020, 08:08:24 pm »
0
Ok, mais mettons, un adulte avec une trisomie ou autre condition médicale, qui se sort le pénis devant des madames/des enfants.

S'il ne le fait pas pour user et abuser d'une situation, ce n'est pas une agression?
"It's amazing how I can feel sorry for you and hate you at the same time. I'm sure there's a German word for it." - Lisa